ARTICLES RECENTS

Lubumbashi : Meschack Elia remercie Moïse Katumbi avant son départ pour Anderlech.

post-thumb

Avant son départ pour Anderlech, le joueur du Tout-Puissant Mazembe, Elia Meschack offre sa vareuse de l'équipe nationale à Moïse Katumbi et le remercie pour l'encadrement dont il a bénéficié depuis son arrivée au club noir et blanc de Lubumbashi, reçu dans sa résidence officielle de Lofoï au golf lido à Lubumbashi, le chairman Moïse Katumbi a prodigué des sages conseils à ce joueur qui se démarque toujours dans ses prestations. C'est donc une nouvelle vie du footballeur Mechack Elia. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Goma: L' accès à l'eau potable est un dégât collatéral.

post-thumb

A partir du mois de juillet à septembre au moins 70% de la population à Goma au Nord-Kivu a un problème liée à l'accès à l'eau potable. Pourtant le lac Kivu à son ensemble de 2 700 kilomètres carré ne parviens pas à servir la moyenne d'un million d'habitants à Goma. Depuis le début du mois de juillet, une mesure de 20litres qui se payait entre 50 et 100francs congolais aujourd'hui se discute entre 300 à 500fc car l'accès à l'eau potable est un dilemme. Les quartiers comme Virunga, Majengo, Turunga, Ndosho, Mugunga et Nyabushongo n'ont pas d'accès facile à l'eau potable venue du majestueux lac kivu. Plusieurs témoignages relevés à ce sujet prouvent l'incapacité de l'entreprise publique «Regideso» qui ne parvient pas à satisfaire le vœux de la population. Déjà dans la matinée à 5h30' plusieurs personnes se dirigent dans des quartiers environantes pour se procurer de l'eau étant donné qu'à leurs domiciles il y a coupures sans aucune raison valable nous a témoigné M. Kakule Patrick habitant du quartier Virunga ce samedi, 20/07/2019. Signalons que cette situation mettant en danger la ville de Goma se trouvant dans une urgence sanitaire mondiale suite à la maladie à virus Ebola inquiète la population, et celle-ci demande l'implication des autorités locales compétentes. Joël Kininga KJ / Goma

Continuer la lecture

Élection des gouverneurs : Joseph S. Mukumadi bat Lambert Mende au Sankuru.

post-thumb

Il s’est tenu ce samedi 20 juillet dans la province du Sankuru, l’élection du gouverneur de province. Joseph-Stéphane Mukumadi a remporté avec 18 voix sur 25 votants. Il était opposé à Lambert Mende, qui contestait la validité de sa candidature faute de nationalité. Joseph-Stéphane Mukumadi avait été invalidé au motif qu’il détenait la nationalité française, avant qu’elle ne soit réintégrée sur la liste définitive par la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante), provoquant la colère de Lambert Mende. Lors de la confirmation de la candidature unique de Lambert Mende, à Lusambo, chef-lieu de la province des heurts été enregistrés entre les jeunes qui ne voulais pas de Lambert Mende et de la police. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Un bus de Classic coach a fait un accident, le bilan est lourd.

post-thumb

C’est en début d’après midi d’hier vendredi 19 juillet 2019, qu’un des bus de la compagnie de transport The Classic Coach qui relit la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga à la ville de Kolwezi dans le Lualaba a fait un accident au niveau du village Musompo à quelques kilomètres de l’entrée de la ville de Kolwezi. Le bilan officiel n’est pas encore, néanmoins les témoins de cet accident nous rapportent que le nombre des morts et des blessés est très élevé. Pour rappel, cette compagnie de transport qui appartient à un Tanzanien n’est pas à son premier forfait. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : L’insécurité refait surface dans la commune rurale de Monganwalu

post-thumb

Un jeune garçon a été tué dans la soirée du lundi 16 juillet 2019 vers 21 heures en commune rurale de Mongbwalu à 90 Kilometres au nord de la ville de Bunia, chef-lieu de la province, dans le territoire de Djugu dans la province de l'ituri. Ce drame a eu lieu sur la route principale menant vers le rond- point KIRIKU, à quelques mètres de la maison de transfert d'argent SOFICOM. La victime d'une vingtaine révolue connue sous le nom de SAMY a été tuée par un policier commis à la garde de cette maison de transfert. La raison de cet acte d'homicide commis par un agent de l'ordre qui a pris fuite, et la raison n’est pas encore connue. Le bourgmestre de la commune rurale de Mongbwalu qui est arrivé au lieu du crime se dit consterné par cet acte criminel et déclare que les recherches sont déjà ouvertes pour retrouver l'auteur du crime afin qu'il réponde de son acte devant la justice. Par Dellvon Mbayahi Joseph / Bunia

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Le bureau de coordination de la société civile va en guerre contre l’épidémie du virus d’Ebola sur l’étendue de la province. (Déclaration)

post-thumb

Une séance de sensibilisation a eu lieu au cours de la réunion hebdomadaire spéciale tenue le mercredi 16 juillet 2019 dans la salle concordia, cette rencontre a réuni autour d’une table le ministre provincial de la santé, les acteurs de la société civile du Sud-kivu et les mouvements citoyens sous la modération du président du Bureau de coordination de la société civile, maître Patient Bashombe. A l’issue de la réunion, il a été recommandé aux autorités de mettre tout en œuvre pour protéger la population du sud Kivu notamment de disponibiliser les quits nécessaire de protection sur les places publiques, dans des églises, dans les écoles, aéroport,... Quant à la population d’être vigilante en signalant tout cas suspects. La société civile appelle également à la solidarité internationale pour mettre fin à cette épidémie qui risque de faire disparaître tout une génération si rien n’est fait et qui se vit déjà dans la province voisine du Nord-Kivu Par Chizungu saint Léon/Sud-kivu

Continuer la lecture

Élections au Sénat : L’UJCCM réitère son soutien aux candidats du Front Commun pour le Congo. (Communiqué)

post-thumb

Le Mouvement Patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, UJCCM à travers un communiqué de presse, son président national Papy KAZADI SHAMWANGE a au nom des cadres et militants de se mouvement patriotique membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC renouvelé l’attachement à la charte constitutive du FCC et jure fidélité et loyauté. Ainsi donc, l’UJCCM soutien sans équivoque la candidature unique du FCC à la présidence du Sénat de la République Démocratique du Congo, tout en remerciant l'Autorité Morale et le Comité Stratégique du FCC pour le choix judicieux porté sur l'honorable Sénateur Alexis THAMBWE MWAMBA comme candidat unique à la présidence du Sénat. Enfin, l’UJCCM réitère sa loyauté à l'Autorité Morale du FCC, Joseph KABILA KABANGE, ainsi que son attachement sans faille au Comité Stratégique du FCC coordonné par l'honorable député Nehemie MWILANYA WILONDJA. Et confiant de la victoire, le Comité national souhaite donc un heureux et fructueux mandat à la tête de la chambre haute du parlement. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Prévention de la maladie à virus d’Ebola, les instances sanitaires appellent au lavage des mains.

post-thumb

Dans l’objectif de réduire le taux de contamination de la maladie à virus d’Ebola, quelques instants appropriés ont rappelé le bien fait lié au lavage des mains, une mesure préventive question de lutter avec comme objectif de réduire le taux de contamination de la maladie à virus d’Ebola. La coordination du centre de la riposte (MVE) compte faire de cette solution préventive non seulement sanitaire mais aussi militaro-policière. Cependant, les policiers et les militaires seront placés désormais dans différents points stratégiques pour prier l’assemble de la population à se laver les mains. Cette déclaration a été faite par le docteur Aruna Abedi, coordinateur du centre de la riposte dans le Nord Kivu et L'ITuri, indiquant que c'est l'une des stratégies prises aux cotés de tant d'autres. Il faut savoir que de la maladie à virus d’Ebola est également signalé dans la ville de Goma en République démocratique du Congo. Par Serge Kisokero / Goma

Continuer la lecture

SANTÉ : L’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo, l’OMS décrète une urgence sanitaire « de portée internationale » afin d’éradiquer cette maladie.

post-thumb

En réunion d’évaluation ce mercredi 17 juillet 2019, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l'urgence sanitaire mondiale à cause de l'épidémie d'Ebola dans la partie Est de la RDC qui a tué 1 668 personnes selon les derniers résultats publiés depuis par le ministère de la santé. L'épidémie d'Ebola qui sévit depuis l'été 2018 en République démocratique du Congo (RDC) n'a quasiment pas franchi les frontières du pays. Mais elle est désormais "une urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi 17 juillet. L'agence spécialisée de l'ONU a cours de la même réunion expliqué la décision par la découverte d'un premier cas mortel à Goma, deuxième ville peuplée de RDC, à la frontière avec le Rwanda. En juin, deux cas mortels avaient été détectés en Ouganda voisin. La maladie à virus Ebola provoque de fortes fièvres et, souvent, des hémorragies sévères. Entre 30 et 90% des personnes infectées y succombent, selon les épidémies et l'espèce virale, précise l'Institut Pasteur. À Butembo, les différents acteurs de terrain estiment aujourd'hui que les efforts communautaires commencent à porter leurs fruits, avec un recul du nombre de cas. Mais l'épicentre d'Ebola semble se déplacer de nouveau à Beni, foyer d'origine de l'épidémie, où la situation se dégrade nettement depuis mai 2019 signal un rapport de l’agence spécialisée de l’ONU. Des mesures d’urgences s’imposent "Il est important d'évaluer le niveau de risque", a déclaré à la presse à Goma Ibrahima Socé Fall, directeur général adjoint de l'OMS. "L'évaluation de l'OMS montre que le risque est élevé pour les provinces et les pays voisins, notamment l'Ouganda et le Rwanda", a ajouté le coordinateur de l'OMS sur place Michel Yao. La décision de déclarer une urgence de santé publique à portée internationale est prise par un collège d'experts de l'OMS. Pour cela, l'Organisation mondiale de la santé prend en compte plusieurs critères au premier rang desquels le risque de propagation du virus à l'international. Dans le cas de la fièvre hémorragique Ebola, cette déclaration d'urgence sanitaire mondiale traduit donc l'inquiétude des experts de voir la maladie se propager dans d'autres pays. Le directeur général de l'OMS a déclaré qu'il « était temps pour le monde de prendre acte » de l'épidémie, mais il a recommandé que les frontières de la RDC avec ses voisins restent ouvertes, sans quoi les traversées informelles vont se multiplier, en même temps que le risque de propagation d'Ebola. Et du côté congolais, à travers un communiqué du ministère de la santé publique, le ministre salut cette décision de mettre en priorité extrême la situation qui se vit dans la partie Est de la RDC où se vit la fièvre hémorragique d’Ebola. Par Marcel KAZANGA / Vanessa SAMBWE

Continuer la lecture

Bukavu : Les agents de la DGI réclament les arriérés de salaire.

post-thumb

Les agents de la Direction générale des impôts (DGI) Bukavu ont déclenchés un sit-in depuis le mercredi 17 juillet 2019. Ces fonctionnaires réclament 15 mois de salaire comme ont peut lire sur leurs banderoles. Il a fallu l'intervention de la police pour disperser ces grevistes qui sont très mobilisés, habiller en noir tous, sifflets en mains et brûlent des pneus. Avant que les éléments de la police n'arrivent, les conducteurs des motos voulaient s'en prendre a eux. "Pourquoi ils ont attendu tous ce temps pour réclamer leurs salaires ? qu'ils osent seulement mettre leurs feu sur la chaussé, ils vont nous voir" disent les motards qui n'arrivaient plus à travailler aisément. Par Chizungu saint Léon/ Bukavu

Continuer la lecture

Bandundu: Le réseau de ressources naturelles sensibilise les acteurs locaux sur la gestion parcimonieuse des forêts du Kwilu.

post-thumb

En vue de garantir une gestion responsable des forêts du Kwilu, le réseau de ressources naturelles, RRN en sigle, sensibilise les acteurs étatiques et de la société impliqués dans le secteurs de l'environnement sur le bien fondé du conseil consultatif provincial des forêts. C'est au prorata d'un atelier organisé ce mercredi 17.07.19 au chef lieu du Kwilu. Le but ultime demeur, l'accompagnement des acteurs locaux impliqués dans élaboration d'une proposition d'arrêté provincial pprtant installation du conseil consultatif de forêt au Kwilu. Le coordonnateur national du RRN, dans son mot de circonstance, souhaite voir que des options claires soient levées en province pour garantir la protection et gestion rationnelle des forêts. Dans cette péripétie, le Gouverneur Willy Itsundala Assang, dans son mot d'ouverture, promet de tout mettre en oeuvre en vue de garantir la gestion parcimonieuse de ressources naturelles du Kwilu conformément à la politique de son gouvernement sur l'environnement. Précisons en dernier que, les échanges dans ces assises, tourneront sur les reformes du code forestier et de la problématique de protection de forêt. A la fin, un conseil consultatif provincial de forêts sera mise en place avec mission spécifique garantir la gestion responsable des forêts. Par David Mayele /Kwilu

Continuer la lecture

Ituri : Jean Bamanisa presenté aux officiers de l'armée et de la police.(Cérémonie officielle).

post-thumb

Le gouverneur de la province de l'ituri a été présenté ce mercredi 17 juin aux cadres et autorités de l'armée et de la police a' l'état-major de la ville de Bunia. C'était au cours d'une cérémonie officielle dite de la prise d'armée organisée à ces circonstances , rapporte la cellule de communication du gouvernorat à ALAUNE-RDC.NET Au cours de cette cérémonie de prise d'armes, les Messages forts du Gouverneur ont été clairs : - levée sans condition de toutes les barrières tracessieres sur l'ensemble de la province. - instauration de la confiance entre population, police et armée. - promesse du chef de l'État d'amélioration des conditions des policiers. - aux officiers supérieurs : exemplarité - objectif : la paix, à travers la sécurisation des personnes et leurs biens. "Car sans la paix nous ne pouvons construire notre province".a-t-il souligné. Contribution de la Province : un premier lot de 10 voitures de police pour la sécurisation notamment des axes routiers menacés par des coupeurs de route a été remis à la police. Serge Sindani | Kisangani

Continuer la lecture

RDC : " J'ai réuni droits, titres et qualités pour défendre de manière républicaine les intérêts de l'AFDC/A." Néné Nkulu

post-thumb

Mettant en cause sa nomination à la tête du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, Néné Nkulu répond aux propos du Senateur Bahati Lukwebo . "Elue députée AFDC en 2011, réélue AFDC/A en 2018, Secrétaire Générale Adjoint/AFDC, présidente du Groupe Parlementaire AFDC/A à la chambre basse du parlementaire, aujourd'hui présidente AFDC/A. J'ai réuni droits, titres et qualités pour défendre de manière républicaine les intérêts de l'AFDC/A. Si poursuites judiciaires, il y'aura, ça sera à l'encontre de ceux-là qui n'ont aucun respect de leurs engagements, de leur propre signature et parole. La gloutonnerie individuelle ne devrait pas faire chavirer tout un groupe ." Néné Nkulu a le soutien des plusieurs cadres de l'AFDC-A. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Quatre joueurs de l'AS V. Club en fuite vers le Maroc. (Coordination)

post-thumb

Quatre joueurs de l’AS V. Club de Kinshasa ont fuit le pays pour le Maroc via Brazzaville en traversant le fleuve Congo par pirogue, indique le communiqué du secrétaire général du comité de coordination, Patrick Banichay, parvenu mardi à l’ACP. Il s’agit de Padou Bompunga Botuli, Nelson Munganga Omba, Francis Kazadi Kasengu et Yannick Bangala Litombo. Selon le document, tous ces joueurs ayant des contrats valides avec l’AS V. Club, des dispositions utiles ont été prises avec la Fédération congolaise de football association (FECOFA) pour que les équipes marocaines puissent se soumettre à la règlementation internationale relative au transfert. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Les commerçants du marché centrale de Kadutu dans la ville de Bukavu remercient le gouverneur de la province Théo Kasi.

post-thumb

Les petits commerçants du marché centrale de Kadutu disent mercis au numéro un de la province du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje de s’être investi pour évacuer un dépotoir qui était installé au sein du marché par les gens de mauvaise volonté, un dépotoir qui causait déjà des maladies hydriques. Ils ont promis de soutenir le numéro un de la province pour sa générosité et le souci qu’il porte au profit de ses administrés en combattant l’insalubrité et la pollution de l’environnement sous toutes ses formes. Théo Kasi Ngwabidje, veut voir les femmes entrain d’exercer leurs petits commerce en toute sécurité environnementale. Par Chizungu Saint Léon/sud-kivu

Continuer la lecture