Kasaï : Les mouvements citoyens exigent les demissions du gouverneur de province et de maire de Tshikapa.

2019-04-05

Au cours d'une conférence de presse conjointe organisée ce jeudi 4 Avril 2019 au nganda Ma Chevelure dans la commune de kanzala à Tshikapa, la fondation Muetu Mua Kele, la LUCHA-TSHIKAPA et la nouvelle société civile congolaise reprochent au gouverneur de province la discrimination et l'abandon des zones de santé de Mutena et Kamuesha dans le territoire de Tshikapa pour cibler que 5 sur 18 zones de santé attaquées par l'épidémie de la rougeole, la négligence des travaux de 100 jours du président de la république ainsi que sa non implication dans la suppression des barrières sur toute la province. Et au maire a.i de la ville de Tshikapa, la violation de l'article 26 de la constitution qui garantie la liberté de manifestations publiques. Ces mouvements non partisans exigent le départ du gouverneur Marc Manyanga et le maire Édouard Dikenga dans les 48 heures, si non ils descendront sur la rue pour soulever la population et les faire partir. Pour rappel, l'epideme de la rougeole a été déclarée officiellement dans 5 zones de santé sur 18 que compte la province du kasai, notamment, les zones de santé d'ilebo, de Luebo de Tshikapa, kanzala et de Kamonia. Selon le gouverneur Marc Manyanga cette épidémie a déjà fait 74 décès depuis le début de l'année 2019. Des témoins que nous avons contacté confirment l'existence de la la rougeole dans les zones de santé de Mutena et Kamuesha et a cause des décès chaque jour qui passe. Par Fabien Ngueshe