Lubumbashi : Belle vue rejette les accusations de l'ACAJ

2019-04-06

C'est dans un point de presse tenu dans l'enceinte du Complexe Scolaire Belle vue, que les responsables sont montés au créneau et rejettent en bloc les accusations de l'ONG ACAJ qui a porté une plainte contre les responsables de l'école pour un viole collectif sur quinze mineures orchestré par les fils du promoteurs. Les responsables ont parlés de deux faits : cas d'aspersion d'un gaz qui avait affecté 28 élèves qui ont été hospitalisés mais leur santé est hors danger en date du 27 mars dernier ( ils sont tous saints et sauf) fait commis par un élève de 5ème année après enquête ( paraît-il, c'est une arme d'autodéfense pour les femmes agressés à base de poivre rouge) 5 incriminés élèves dans cette affaire ont été révoqués malgré leur état d'inconscience. 2eme cas est celui de l'immoralité des élèves décriés par ACAJ, un fait qui s'était déroulé en dehors de l'école mardi 19 mars après les cours par les élèves.les élèves interrogés ont reconnu les faits et le 29 mars 2019, ces 4 élèves ont été révoqués suivant la discipline et règlements. Voilà la position de l'école bellevue. Par la Rédaction