Lubumbashi : L'ACAJ lève le ton sur l'insécurité qui prévaut dans le chef-lieu du Haut-Katanga.

2019-04-14

La ville de Lubumbashi est frappée par une insécurité à outrance, presque dans toute les communes que contient la capitale économique de la RDC; on assiste au cambriolage des maisons par des bandits à mains à armée, des viols et autres. Cette affaire qui ternit l'image de la ville en particulier et la province en générale totalise près de trois à quatres semaines maintenant, que la population Lushoise passe la nuit à la belle étoile en procédant par la justice populaire afin de se prendre en charge. D'où l'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ), dans son communiqué de presse du mercredi 10 Avril, dénonce la machination qui s' observe depuis quelques jours dans lex-province du Katanga pour gêner le retour de Moïse Katumbi et l'insécurité grandissante à Lubumbashi. Dans ce communiqué l'ACAJ souligne que, des faux temoins à charge seraient déjà recrutés, endoctrinés et conditionnés contre lui pour justifier l'accusation soit disant qu' il est le commanditaire de l'insécurité qui règne actuellement à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. Ainsi, l'ACAJ condamne avec la dernière énergie le comportement de ceux qui sont derrière ce montage politique. Il enrichit ce communiqué en soutenant que l'insécurité observée dans la ville cuprifère est principalement l'oeuvre de Gedeon Kyungu et ses miliciens (plus ou moins 150). Alors pour mettre fin à toute ses manoeuvres, cette association donne deux grandes recommandations pour mettre fin à cela. D'abord au président de la République, d'ordonner la réincarcération de Gedeon Kyungu pour qu' il purge sa peine et démobiliser ses miliciens; et faire remettre à Moïse Katumbi ses biens utilisés actuellement dans une ferme d'un officier supérieur de l'Armée et à kasumbalesa. Ensuite, à la population de Lubumbashi, de se mobiliser contre l'insécurité et ses auteurs et soutenir les mesures qui seront prises par le conseil supérieur de la défense qui aura lieu à Lubumbashi sous la direction du président de la République;Conclut le communiqué. Retenez que ce conseil supérieur de la défense a eu lieu ce samedi 13 Avril 2019, au gournerat de la province du Haut-Katanga, sous la direction de Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO président de la République. Par Simon Mutombo