Assemblée nationale : Henri T. Lokondo contredit Lugi Gizenga.

2019-04-19

Réagissant à la lettre du président ai du Regroupement politique Palu et Alliés Lugi Gizenga, l’honorable Henry Thomas Lokondo Yoka se dit très déçu d’avoir lu la lettre adressée au président du bureau provisoire de l'Assemblée nationale contestant sa candidature comme Président de cette Chambre législative. Sans polémique, il a fait des mises au point ci-après: Du rejet de sa candidature, l’élu de Mbandaka se dit très étonné : « je ne comprends pas que vous puissiez être consterné alors que j'avais annoncé ma candidature au poste du président de l'Assemblée nationale comme indépendant lors de la dernière réunion du conseil national du Regroupement politique Palu et Alliés présidé par vous-même et ce, devant tous les députés élus du Regroupement et de quelques membres du Comité exécutif. Et cette déclaration était actée. ». Rappel que les élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale sont gérées par le règlement d’ordre intérieur et non les regroupements ou partis politiques : « Je t'informe que les élections des membres du bureau de l'Assemblée nationale sont des élections internes et ne sont exclusivement gérées que par le Règlement intérieur de notre Chambre jugé conforme à la constitution et non par la loi électorale. Ce ne sont pas des élections législatives, sénatoriales ou des gouverneurs des provinces... Il faut par ailleurs retenir que chaque élection a ses règles. Celles du bureau de la Chambre basse du parlement sont organisées par sa loi interne qu'est le Règlement intérieur qui a le statut d'une loi organique et qui est d'ailleurs distinct de celui du sénat. » Il a aussi rappelé à Lugi Gizenga que le regroupement PALU-A n’est pas signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo : « Peut-être que vous avez oublié, le Regroupement politique Palu et Alliés n'a jamais signé l'Acte constitutif d'adhésion au FCC comme vous le témoignez d'ailleurs au troisième paragraphe de votre lettre en affirmant que le Regroupement a signé le 5 avril seulement une déclaration appartenant à la Majorité parlementaire de la Coalition FCC-CACH. » Et s’interroge donc à quel niveau se trouve le conflit d’intérêt qu’évoque la lettre du président ai du regroupement PALU-A ? « Cette notion de droit commercial me semble avoir été mal usité concernant le cas d'un député national qui a le pouvoir absolu de se présenter comme candidat indépendant à un poste au niveau du bureau de l'Assemblée nationale, sans conséquences fâcheuses imaginables. » a conclu l’honorable Henri Thomas Lokondo Yoka l’élu de Mbandaka. Par David Mayele