Kasaï : la Nouvelle Société Civile dénonce "une parodie d'élections du Gouverneur et Vice-gouverneur".

2019-04-25

Dans son communiqué de presse n°06/2019 rendu public ce 22 avril, la coordination provinciale de la Nouvelle société civile Congolaise qualifie de "parodie, les élections de gouverneur et vice-gouverneur du Kasaï". Selon Alain Nkashama, le coordonnateur provincial, ces élections se sont déroulées sous un climat de tensions à l'intérieur tout comme à l'extérieur du bureau de vote. Il note parmis les irrégularités, l'accréditation des témoins des candidats de regroupement ou parti politique dans le bureau de vote, la présence dans le bureau de vote des agents de sécurité en pleine élection, la violation du principe de secret de vote par les députés qui ont eu à exhiber volontairement leur choix, accrochage entre témoins et refus aux journalistes et observateurs de se munir de carnets et stylos. Eu égard à ces irrégularités, la Nouvelle société civile exige "une enquête spéciale, indépendante et impartiale pour établir les responsabilités sur les violations flagrantes du secret de vote et autres faits liés à la corruption". "La NSCC coordination provinciale du Kasaï note avec regret et désolation que les élus provinciaux n'aient pas compris la philosophie des lois de la République en cette matière, ils ont par contre trouvé que cette possibilité d'être grand électeur était l'occasion leur offerte pour s'enrichir illicitement et illégalement", souligne ce communiqué de presse. La Nouvelle société civile dénonce également dans son communiqué, la répression disproportionnée des manifestants le jour des élections par les éléments de la PNC, d'interpellation, arrestation arbitraire et détention jusqu'à ce jour de quelques jeunes parmi les manifestants. Il sied de rappeler que la cour d'appel du Kasaï a confirmé lundi, l'élection de maître Dieudonné Pieme comme gouverneur et de son colistier Gaston Nkole comme vice-gouverneur du Kasaï. N'ayant enregistré aucun appel en contestation contre ces élections, la cour d'appel n'a fait que confirmer le résultat de la Ceni. Par Fabien Ngueshe