Lubumbashi : Enock SEYA LWEMBE, le fils de la première heure de Agée A. Matembo exige l’investiture de Jacques Kyabula car 32 contre 10 voix, il n’y a pas match.

2019-05-06

C’est par une marche de santé de la base Enock SEYA fusionnée à celle du parti politique l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC de l’honorable Agée A. MATEMBO TOTO affectueusement appelé « le gardien du temple » organisée ce dimanche 5 Mai 2019 à Lubumbashi où les cadres, militants et sympathisants vêtus aux couleurs de ce parti membre actif du Front Commun pour le Congo. Dans le mot de circonstance, Enock SEYA LWEMBE, l’image vraie de Agée A. MATEMBO, très inquiet de la non investiture de Jacques KYABULA KATWE met en garde tous les ennemis du développement du Haut-Katanga qui part des intentions mafieuses tentent de bloquer l’investiture du gouverneur brillamment élu du Haut-Katanga, et invite l’un des malheureux candidats gouverneurs Jean-Claude Muyambo qui pense avoir le plus d’amour pour cette province, Enock SEYA s’interroge : « Jean-Claude Muyambo qui pense être le plus aimé et voulu par les Haut-Katangais, comment expliqué que ce président national d’un parti et coordonnateur d’un regroupement politique échoue aux législatives nationales et provinciales depuis 2011 et celle de Décembre 2019 dans la ville de Lubumbashi qu’il pense connaître mieux alors que d’autres candidats en prison comme lui on été élu ? Il est peut être temps qu’il comprenne que la voix du peuple c’est la voix de Dieu et Jean-Claude Muyambo à 48 heures pour retirer sa plaine sans toute forme de procédure et le rassure que la justice congolaise est indépendante donc après le verdict de la cour d’appel de Lubumbashi il aura également la même suite à Kinshasa, que le chef de l’état Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne se fasse plus influencées qu’il comprenne que les politiques en mal de positionnement ne sont que des perdants. » Enock SEYA réaffirme son indéfectible soutient au gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe et sa disponibilité de servir l’hopme qui incarne la vraie image du développement de la province du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga