Interpellation de Lambert Mende : La fin du régime des intouchables.

2019-05-19

Interpellation de Lambert Mende:la fin du régime des intouchables. Dimanche 19 Mai,la toile a vibré avec la publication sur whatsapp des photos et vidéo de l'interpellation de l'ancien ministre de la communication et des médias, Lambert Mende.Relâché un peu après, l'ex porte-parole va se défouler sur le vice-premier ministre a.i en charge de l'intérieur, Basile Olongo qu'il accuse d'avoir instrumentalisé la police pour l'humilier .Au passage Mende va du bout des lèvres évoquer le cas des creuseurs artisanaux de sa circonscription qui possèdent un diamant de 87,4 carats avec tous les papiers en ordre. Et pourtant, Lambert Mende aurait pu dire toute la vérité aux journalistes. Effectivement, il s'est agit d'un diamant de 87,4 carats sauf que celui-ci n'appartenait pas aux creuseurs artisanaux de Lodja mais plutôt, à Lambert Mende lui même. Le député élu du Sankuru et candidat gouverneur de cette province possède depuis plusieurs années des carrières diamantifères.Il les a toujours exploité même s'il ne possède aucun titre sur ces carrières. Sous le régime précédent, son titre d'officiel suffisait.Et il a continué cette pratique malgré le changement de régime. Les services qualifiés ont eu vent de cette pratique et de la détention par Lambert Mende de ce diamant de 87,4 carats alors qu'il n'avait aucun titre et que sa qualité de député lui interdisait d'être mêlé à ce genre d'exploitation. Invité à plusieurs reprises pour information, l'ex-ministre a fait la sourde oreille.Persuadé d'être toujours un intouchable, Mende Omalanga a préféré narguer les forces de sécurité les contraignant à venir le cueillir à son domicile. Ce qui a été fait ce dimanche 19 Mai. L'interpellé a tout de suite reconnu les faits et a promis de s'acquitter des impôts et taxes dues à l'État congolais. Les services qualifiés qui avait fait leur travail dans le respect de l'art ont ainsi permis de renflouer les caisses de l'État et de donner un signal fort aux intouchables en puissance. Par la Rédaction