Tueries à Djugu : Martin Fayulu , "Une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés."

2019-06-16

Depuis le mois de mai denier, les actes de l'insécurité ne cessent d'évoluer en dents de scie dans plusieurs localités de la province de l'ituri notamment dans les territoires de Djugu , Mahagi et Irumu. Ces cas d'insécurité sont caractérisés par des tueries , pillages des biens et ont occasionnés plus de 100 000 déplacés sans assistance humanitaire dans des endroits jugés sécurisés. Pour Martin Fayulu candidat malheureux aux dernières élections présidentielles en RDC , une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés. Le soldat du peuple, sur twitter , dénonce ces ignobles tueries et se joint à la communauté Hema réunie en association ENTE qui a observé 3 jours de deuil en guise de protestation. "Je dénonce les tueries qui se commettent en Ituri.(Djugu , Irumu , Mahagi et ailleurs). Une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés et ainsi opère à toute quiétude. Je félicite mes compatriotes qui ont observé une ville morte pendant 3 jours en guise de protestation." indique-t-il dans son twitt. Signalons que les activités ont repris normalement ce samedi 15 juin à Bunia chef-lieu de la province de l'ituri après une série de ville morte observée pendant 3 jours. Les activités socioéconomiques étaient toutes paralysées. Selon la société civile forces vives de l'ituri , plus 120 personnes ont été massacrées notamment le dernier assassinat de 4 opérateurs économiques non loin de Iga-Barière et au-moins 150 000 personnes se sont déplacées vers la ville de Bunia à l'espace de deux mois. Celles-ci demeurent sans assistance humanitaire, ajoute un communiqué de la société civile sanctionnant son assemblée générale extraordinaire du 27 mai dernier sur la détérioration de la sécurité persistante en province de l'ituri. Par Serge Sindani / Kisangani