Kolwezi : « Moise Katumbi a donc le plein droit de se rendre à Kolwezi et d’organiser ses manifestations politiques dans la quiétude et en toute liberté » Alain Nawej.

2019-07-25

Dans une déclaration adressée aux autorités du Lualaba, Alain Nawej monte au créneau, en réaction de la décision de la maire de Kolwezi, interdisant toute manifestation en faveur de l’accueil du Président de Ensemble et Coordonnateur la plate-forme politique Lamuka. On peut lire : « Moise Katumbi a donc le plein droit de se rendre à Kolwezi et d’organiser ses manifestations politiques dans la quiétude et en toute liberté », dans une mise point adressée aux autorités de la ville de Kolwezi et de la province qu’il faite le mercredi 24 juillet dernier, à partir de Lubumbashi. « Les autorités politico-administratives du Lualaba (Kolwezi), doivent désormais éviter de gérer avec émotion et sentiment et prendre en otage tout un peuple, s’ils sont réellement conscients des grandes responsabilités qui leur reviennent, dans le respect de la population Lualabaise et Kolwezienne qui attendent d’eux la satisfaction de leurs besoins fondamentaux, le social zéro», explique ce cadre Katumbiste. Et de poursuivre : « Ils doivent savoir qu’ils sont le premier exemple en rapport avec l’éducation à la citoyenneté, qui depuis Mobutu, pose d’énormes problèmes dans le chef des Congolais ». Alain Nawej qui interpelle les autorités de Lualaba, « la démocrate ne doit jamais être un DEFIS pour une société Globale, mais plutôt, une volonté patriotique dévouée pour tout congolais qui veut de la RDC en général et du Lualaba en particulier, un pays, une province modèle d’émergence, de paix, où tout congolais a le droit de vivre dans le respect total des lois et surtout de la constitution ». « Les effets du hier, qui nous ont conduit à la destruction du tissu économique du pays et créer une instabilité politique, insécurité généralisée, tueries, viols, vols dans tous les pays et surtout la coupure automatique de la confiance entre les administrés et les administrateurs, les déceptions et les désarrois du peuple etc. doivent vous servir des leçons, pour avancer sur un chemin de paix, de tolérance, de réconciliation et de respect de la population pour qui, la gestion des affaires publiques au quotidien devrait être faite. Vous êtes des serviteurs face au roi (le peuple) », rappelle-t-il. « Se servir illégalement des institutions républicaines de la RDC et usurper de vos pouvoirs pour nuire et ou empêcher les autres Congolais de jouir de leurs libertés politiques et de manifestation, ne font que créer des frustrations politiques, qui sont parmi les causes majeures de l’instabilité politique dans notre pays », interpelle-t-il. Et de rassurer : « Moise Katumbi a donc le plein droit de se rendre à Kolwezi et d’organiser ses manifestations politiques dans la quiétude et en toute liberté ». « Veuillez donc vous servir des erreurs du passé (dictature), qui n’ont rien apporté au pays et soyez les partisans de l’Etat de droit et la Démocratie, pour lesquels nous luttons tous », exhorte-t-il en concluant : « Que vive la démocratie au Lualaba et partout en RDC. Que vive le respect de la Constitution de la RDC. Que vive le peuple congolais ». Par la Rédaction