Festival Amani 6e édition, Fally Ipupa parmi les guest stars.

2019-01-23

Principale tête d’affiche de la sixième édition de l’événement international de Goma annoncé du 15 au 17 février, « Di Cap la merveille » est l’une des grandes stars congolaises avec Baloji à se produire sur la scène festive du collège Mwanga. Côté ambiance, l’affiche musicale générale du festival Amani, composée de dix-neuf noms, promet. Il y aura de quoi agrémenter avec succès les trois jours de chant, de danse et de fête où la diversité culturelle est le maître mot. Le festival doit, en effet, bien ficeler sa programmation pour contenter à souhait les douze mille personnes qu’il s’attend à recevoir par jour. Les cinq éditions précédentes n’ont pas déçu. Celle à venir devrait aussi tenir le pari. Du reste, déjà à lui seul, Fally Ipupa va faire surfer le public entre la rumba et la world music où il a réussi à se faire une place. L’autre son de Kinshasa sera distillé par le groupe féminin Nketo Bakaji dont les interprétations ont coutume de caresser les oreilles expertes des mélomanes. Baloji, une autre notoriété congolaise de la sphère du rap international, va apporter sa part à l’événement dont les chanteurs et groupes participants confirmés sont attendus aussi du Rwanda, du Burundi, de l'Ouganda et du Congo– Brazzaville. Le sixième festival Amani s’annonce comme un grand moment de découvertes et de rencontres culturelles. En effet, une fois de plus, la musique contemporaine va se partager l’espace avec notamment les danses traditionnelles, le théâtre et des acrobaties. La scène principale réservée aux concerts des dix-neuf hôtes n’est habituellement pas l’unique à drainer des foules. Objet de grande curiosité, la seconde scène offre à la découverte du public des danses, musiques traditionnelles, créatives et modernes de la région des Grands Lacs. Et, tout particulièrement, la scène Djoo Paluku met sous les feux des projecteurs des artistes locaux sélectionnés par le foyer culturel dans l’espace Sanaa week-end. Une manière appréciable pour l'événement de mettre en vedette les talents locaux qui méritent d’être connus du grand public. La plupart du temps, le festival Amani arrive à faire remonter à Kinshasa la vitalité musicale de l’est du pays avec la participation de stars de la région des Grands Lacs qui y sont méconnues. En effet, précédées par le rendu des journalistes invités, les vidéos témoignent du grand dynamisme de Goma et de l’ensemble de l’est de la République démocratique du Congo. Il est vrai que grâce à Amani, l’on apprend à apprécier et considérer autrement cette partie du pays souvent présentée sous le spectre désolant de la guerre et de ses dommages. Par Alex Nawej #AlauneRdc