Hommage : 5 ans après, King Kester Emeneya est vivant à travers ses œuvres.

2019-02-13

Jean-Baptiste Emeneya Mubiala, plus connu sous le nom de King Kester Emeneya, né le 23 novembre1956 à Kikwit et décédé le 13 février 2014 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète de musique congolaise. À dix-sept ans, Jean Emeneya intègre le groupe les Anges noirs avec Lidjo Kwempa, alors qu'il est élève à l'institut Don Bosco de Kikwit. Après avoir obtenu son bac à l'institut Longo à Idiofa, il est parti étudier les sciences politiques et administratives à Lubumbashi. En juin 1977, par le biais de Shagi Sharufa il devient membre du groupe Viva La Musica de Papa Wemba jusqu’à la fin de l'année 1982. Il crée son propre groupe le Victoria Eleison le 24 décembre1982. Il devient alors l'artiste africain le plus populaire des années 1980-1990. Emeneya était un mystère, un oiseau rare que la musique congolaise n'aie jamais connu. Il a introduit le synthétiseur et la programmation musicale assistée par ordinateur dans la musique congolaise, rompant avec le style folklorique jusque-là incarné par le célèbre Zaiko Langa-Langa. Il en résulta un album Nzinzi en 1987 avec un immense succès commercial et vendu à des millions d’exemplaires. Après des années de succès avec des chansons populaires, en 1993, il sort son album Everybody distribué par Sonodisc avec une qualité de son exceptionnel. Everybody a été un grand succès à l'échelle internationale. Pendant sa carrière, Emeneya Mubiala reçoit de nombreux prix sur le plan international et national, dont successivement celui de meilleure vedette de l’année au Congo de 1982 à 1989. King Kester Emeneya décède le 13 février 2014 à 5h30 au centre chirurgical Marie-Lannelongue en région parisienne à l’âge de 57 ans. Emeneya laisse après sa mort 12 enfants : Afimiko, Yannick, Samantha, Marylin, Kévin, Miles, Leslie, Bradley, Gregory, Brandon, Francklin et Prince Preston né le 13 juillet 2014. Il est enterré le 2 mars 2014 à la nécropole de la Nsele à Kinshasa. À Lubumbashi l’un de ses musiciens chéris Guy Moller célèbre cette 5e année de disparition de son maître dans un concert ce 22 février à l’hôtel Lubumbashi. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc