Lubumbashi : Les femmes prévoient une marche de contestation pour décrier l'insécurité.

2019-03-05

Vol et viol sont devenus deux opérations inséparables par lesquelles recourent dans les heures vespérales les bandits. Dans certains coins de la ville par exemple : les habitants sont loins de passer paisiblement leurs nuits, la raison est toute simple, les gangs sèment la terreur. Au vol est associé l'indésirable violence faite forcément aux femmes des différentes habitations par les hors-la-loi. En effet, depuis janvier 2019 jusque mars de la même année, une centaine de cas a été enregistrée. Ce bilan émane de la vice-présidente du Cadre de concertation de la société civile, Mme Thérèse SAFI, qui n'épargne pas toutefois d'autres cas non enregistrés. Face à cette calamité, elle annonce la tenue d'une marche de contestation dans les prochains jours à Lubumbashi. A cette marche sera spontanément associée les femmes de Lubumbashi, avec comme motivation, interpeller les autorités de la province pour rendre justice à toutes les victimes. "Les autorités de la province doivent tout faire pour démanteler tout le réseau de voleurs, auxquels on impute les différents cas de viol perpétrés lors des cambriolages..." a dit Thérèse SAFI par la suite. Parfait-Michaël MUTANDA