Installation du Sénat : « C'est une fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs réputés corrupteurs » (ASADHO)

2019-03-29

L’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO) estime que Félix Tshisekedi a pris de manière « précipitée » la décision de lever la suspension de l’installation des sénateurs élus après les allégations de corruption qui ont émaillé le scrutin. Le Sénat sera installé ce samedi, d’après un communiqué de la présidence de la république signé par Vital Kamerhe et lu dans la soirée de jeudi à la RTNC. Me Jean Claude Katende, coordonnateur de l’ASADHO ajoute que l’installation de la chambre haute du parlement est une « fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs ». « Nous pensons que la mesure du chef de l'Etat est précipitée parce que nous aurions souhaité que le procureur général fasse d'abord un rapport intermédiaire à la population sur l'état d'avancement de ces investigations pour qu'à la suite de ce rapport le président prenne la décision de lever la suspension de l'installation du Sénat. Nous considérons que c'est une fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs réputés corrupteurs », a-t-il réagi. Par la Rédaction