Haut-Katanga : ACAJ dénonce le viol massif sur 15 filles mineurs de l'école Belle Vue à Lubumbashi.

2019-04-02

L'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice du Haut-Katanga, ACAJ/Haut-Katanga, dénonce le viol massif des 15 filles mineurs d'âges, toutes élèves de l'école Belle Vue, située au Golf dans la ville de Lubumbashi. Dans une plainte adressée au Procureur Général près la cour d'Appel de Lubumbashi ce lundi 1er avril et signée par Maître Jean Jacques Kadima Katambwa, Directeur Provincial, ACAJ/Haut-Katanga s'est dit préoccupée par la violation de droits de l'enfant dans le Haut-Katanga. Saisie par des plaintes des élèves de l'école Belle vue, ACAJ a décidée de porter plainte contre les sieurs Japhet Twite Kabalu, Jeffery Mwema et Mwema Wilfried, qui auraient fait usage des substances somnifères dans une boisson sucrée prise par les 15 élèves de leur école dans le but de les violer. Selon cette association de défense des droits humains, cet acte aurait été posé par ces violeurs en complicité avec la Promotrice de l'école Madame Mado Twite, mais aussi son directeur de discipline. Un acte que ACAJ considère comme un scandale social et une atteinte grave en droit de l'homme. Cette ASBL a par ailleurs exhortée le Procureur Général près la cour d'Appel de Lubumbashi à mettre la main sur ces infracteurs de peur que ces derniers ne puissent se volatiliser dans la nature. Par Richard Muteta