Économie : Le député Claudel Lubaya plaide pour la suppression des taxes "Go pass".

2019-04-04

Instaurée en 2009, la taxe IDEF (Fonds de développement pour les infrastructures aéroportuaires) ou « Go-Pass » et mise à charge de tous les passagers qui embarquent en RDC. Dans une correspondance adressée au président de la République, le député national Claudel Lubaya a invité Félix Antoine Tshisekedi, le Garant de la nation à faire usage de ses prérogatives constitutionnelles et de son serment de ne se laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne que confère l’article 74 de la Constitution. Ceci, pour mettre fin aux multiples entraves aux libertés fondamentales, notamment à la liberté d’aller et venir garantie par l’article 30 de la Constitution. En fait, l’élu de Kananga appelle à la suppression de toutes les barrières intérieures, et plus particulièrement du Go Pass et autres taxes similaires, devenus un lourd fardeau financier pour les voyageurs et une source inépuisable d’enrichissement pour des réseaux maffieux. « Il va de soi que la Régie des voies aériennes (RVA), structure perceptrice, devra être auditée pour éclairer notre peuple sur l’affectation des ressources de cet impôt obligatoire levé même sur des nourrissons », a exigé Claudel Lubaya. Et de signifier : « La suppression de toutes ces entraves contribuera au renforcement de l’État de droit dans son volet relatif à l’équité de l’impôt par la lutte contre les tracasseries, à la traçabilité de la dépense publique et surtout à l’élimination des abus de pouvoir ». « Car un pouvoir qui s’exerce par des décisions injustes et abusives est incompatible avec l’État de droit. C’est le cas du Go Pass et de toutes les autres tracasseries imposées aux citoyens dans les aéroports, ports et autres postes d’entrée et de sortie du territoire et même ceux liés aux déplacements intérieurs », a soutenu l’élu national de Kananga. Par la Rédaction