Politique

Élection des gouverneurs : Joseph S. Mukumadi bat Lambert Mende au Sankuru.

post-thumb

Il s’est tenu ce samedi 20 juillet dans la province du Sankuru, l’élection du gouverneur de province. Joseph-Stéphane Mukumadi a remporté avec 18 voix sur 25 votants. Il était opposé à Lambert Mende, qui contestait la validité de sa candidature faute de nationalité. Joseph-Stéphane Mukumadi avait été invalidé au motif qu’il détenait la nationalité française, avant qu’elle ne soit réintégrée sur la liste définitive par la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante), provoquant la colère de Lambert Mende. Lors de la confirmation de la candidature unique de Lambert Mende, à Lusambo, chef-lieu de la province des heurts été enregistrés entre les jeunes qui ne voulais pas de Lambert Mende et de la police. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections au Sénat : L’UJCCM réitère son soutien aux candidats du Front Commun pour le Congo. (Communiqué)

post-thumb

Le Mouvement Patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, UJCCM à travers un communiqué de presse, son président national Papy KAZADI SHAMWANGE a au nom des cadres et militants de se mouvement patriotique membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC renouvelé l’attachement à la charte constitutive du FCC et jure fidélité et loyauté. Ainsi donc, l’UJCCM soutien sans équivoque la candidature unique du FCC à la présidence du Sénat de la République Démocratique du Congo, tout en remerciant l'Autorité Morale et le Comité Stratégique du FCC pour le choix judicieux porté sur l'honorable Sénateur Alexis THAMBWE MWAMBA comme candidat unique à la présidence du Sénat. Enfin, l’UJCCM réitère sa loyauté à l'Autorité Morale du FCC, Joseph KABILA KABANGE, ainsi que son attachement sans faille au Comité Stratégique du FCC coordonné par l'honorable député Nehemie MWILANYA WILONDJA. Et confiant de la victoire, le Comité national souhaite donc un heureux et fructueux mandat à la tête de la chambre haute du parlement. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : Jean Bamanisa presenté aux officiers de l'armée et de la police.(Cérémonie officielle).

post-thumb

Le gouverneur de la province de l'ituri a été présenté ce mercredi 17 juin aux cadres et autorités de l'armée et de la police a' l'état-major de la ville de Bunia. C'était au cours d'une cérémonie officielle dite de la prise d'armée organisée à ces circonstances , rapporte la cellule de communication du gouvernorat à ALAUNE-RDC.NET Au cours de cette cérémonie de prise d'armes, les Messages forts du Gouverneur ont été clairs : - levée sans condition de toutes les barrières tracessieres sur l'ensemble de la province. - instauration de la confiance entre population, police et armée. - promesse du chef de l'État d'amélioration des conditions des policiers. - aux officiers supérieurs : exemplarité - objectif : la paix, à travers la sécurisation des personnes et leurs biens. "Car sans la paix nous ne pouvons construire notre province".a-t-il souligné. Contribution de la Province : un premier lot de 10 voitures de police pour la sécurisation notamment des axes routiers menacés par des coupeurs de route a été remis à la police. Serge Sindani | Kisangani

Continuer la lecture

RDC : " J'ai réuni droits, titres et qualités pour défendre de manière républicaine les intérêts de l'AFDC/A." Néné Nkulu

post-thumb

Mettant en cause sa nomination à la tête du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, Néné Nkulu répond aux propos du Senateur Bahati Lukwebo . "Elue députée AFDC en 2011, réélue AFDC/A en 2018, Secrétaire Générale Adjoint/AFDC, présidente du Groupe Parlementaire AFDC/A à la chambre basse du parlementaire, aujourd'hui présidente AFDC/A. J'ai réuni droits, titres et qualités pour défendre de manière républicaine les intérêts de l'AFDC/A. Si poursuites judiciaires, il y'aura, ça sera à l'encontre de ceux-là qui n'ont aucun respect de leurs engagements, de leur propre signature et parole. La gloutonnerie individuelle ne devrait pas faire chavirer tout un groupe ." Néné Nkulu a le soutien des plusieurs cadres de l'AFDC-A. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " J'espère que les élus gouverneurs et vices de l'AFDC-A et investis par ordonnance présidentielle ne vont pas obtemperer à la décision du FCC." Marie-josée Ifoku

post-thumb

Réagissant à propos du moratoire du Front Commun pour le Congo FCC donné aux gouverneur, vice-gouverneurs, ministres provinciaux et hauts fonctionnaires du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés qui ont sept jours soit pour suivre Modeste Bahati Lukwebo et perdre leurs postes ou de rester au Front Commun pour le Congo. Marie-josée Ifoku, l'une candidate femme à la présidentielle de décembre 2018 en République Démocratique du Congo se dite très consternée de cette décision du FCC qui n'a aussi statut et invités les concernés à ne pas obtemperer : "J'ai comme l'impression que le FCC se croit au dessus de toutes les institutions, voir au dessus de la Constitution! J'espère que les gouverneurs ou vice-gouverneurs élus et investis par ordonnance présidentielle ne vont pas obtemperer à une décision du Front Communu pour le Congo qui en plus n'a aucun statut!" Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : MILRDC dénonce l’exclusion des Médias d’information en ligne de la conférence de presse du premier ministre sortant, Bruno Tshibala. (Communiqué de presse)

post-thumb

Dans un commuinique de presse, l'Association des médias d'informations en ligne en RDC (MILRDC ASBL) a appris avec consternation que le premier ministre sortant, Bruno Tshibala ait décidé, à la dernière minute, de ne pas convier les médias numériques à la conférence de presse qu'il tient ce mardi 16 juillet 2019. Face à cet acte déplorable : 1. MILRDC ASBL estime que tous les types de médias (presse écrite et audiovisuelle, radio, médias numériques) devraient être représentés à cette activité, au nom de l'accès par tous à l'information ; 2. MILRDC ASBL proteste énergiquement contre cette mise à l'écart des médias digitaux frisant ainsi un manque de considération ; 3. MILRDC ASBL exige des éclaircissements sur cette attitude discriminatoire et attentatoire au droit constitutionnel à l'information face aux médias en ligne reconnus pourtant par la loi organique instituant le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de communication (CSAC) en RDC ; 4. MILRDC ASBL fait observer que cette position du premier ministre sortant est contradictoire avec les promesses du chef de l'État sur la liberté de la presse ; 5. MILRDC rappelle que, lors de sa dernière conférence, le président de la République, Monsieur Félix – Antoine Tshisekedi avait convié tous les types de médias dont plusieurs médias digitaux ; 6. Par conséquent, MILRDC ASBL décrète un embargo sur le contenu de cette conférence de presse. Cela signifie qu'aucun média membre ne pourra ni traiter encoure moins publier et/ou diffuser le contenu de cette sortie médiatique.

Continuer la lecture

RDC : "Nous ne sommes pas là pour soutenir un intérêt quelconque, nous sommes venus pour soutenir une idéologie. " Néné Nkulu

post-thumb

La coordonnatrice nationale du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, l'élu de Malemba Nkulu dans le Haut-Lomami, l'honorable Néné Nkulu promet de servir le peuple à travers le FCC en restant fidèle à son autorité morale Joseph Kabila. Néné Nkulu, présidente du groupe parlementaire AFDC-A à l'Assemblée nationale, a représenté pour la première fois, ce regroupement politique à la réunion des présidents des regroupements du Front Commun pour le Congo, FCC. "Aujourd'hui je suis désignée pour représenter la Coordination de l'AFDC, nous ne sommes pas là pour soutenir un intérêt quelconque, nous sommes venus pour soutenir une idéologie à laquelle nous avons adhérés et que nous continuerons à défendre dans l'avenir" , a dit Néné Nkulu. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections au Sénat : "Ne pas soutenir A. Thambwe au perchoir du Sénat serait pour moi construire sans finir." Jean-Pierre Amadi.

post-thumb

Comme les autres cadres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés après l'exclusion de Modeste Bahati Lukwebo du Front Commun pour le Congo FCC, Jean-Pierre Amadi, vice-gouverneur du Maniema a dans une déclaration politique éclairé l'opinion nationale sur sa position politique. Pour l'élu provincial de Kasongo, il serait construire sans achever en ne soutenant pas celui pour qui, il avait voté à la sénatoriale alors député provincial : " Vous avez trop attendu. Au delà des ambitions du parti, J'ai mes ambitions entant qu' acteur politique. Personne n'est liée à ma position personnelle et réfléchie en âme et conscience. Tambwe est Sénateur notamment avec ma voix alors député provincial, ne pas le soutenir au perchoir du Sénat serait pour moi construire sans finir. Je declare être et demeurer haut cadre de l'AFDC-A et réitère ma loyauté à l'autorité morale du FCC." Jean-Pierre Amadi, par ce choix, s'engage à poursuivre donc le projet de développement durable de la province du Maniema entamé aux côtés de l'exécutif provincial dont il est numéro deux. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Patrick Katengo invite les Gomatraciens à bannir le tribalisme et de lutter contre le conflit foncier.

post-thumb

Lancement officiel du Chantier national de la Jeunesse dans la ville de Goma et dynamisation du comité Forum National de la Jeunesse / Goma par le Président National Patrick Katengo qui a reconnu les efforts des Gomatraciens dans le développement de cette ville Touristique agro-pastorale et Minière dont le boum immobilier est visible mais a rappelé la jeunesse de Goma à des réflexions pour contribuer à mettre fin aux drames humanitaires et sécuritaires dans l’Est de la RDC. Bannir le tribalisme, lutter contre le conflit foncier à la base du problème identitaire et de nationalité qui a détruit le tissus socio-économique et équilibre social. Le respect au chef de l’Etat et aux institutions de la République, identification des opportunités pour l’autonomisation économiques des Jeunes à travers entrepreneuriat et le contrôle citoyen et le suivi de la mise en œuvre des engagements de la RDC au niveau national et international en matière de la Promotion des droits sont des points développés lors du lancement de ce programme ambitieux Chantier national de la Jeunesse dans la ville de Goma, chef-lieu de la Province du Nord-Kivu. A la fin, le comité Me Ally Kabengera a été investi pour la mise en œuvre de la vision de FNJ dans l’Est du Pays. Kindu –Maniema est la prochaine étape de cette caravane de la paix et de développement. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Baudouin Tshibuketi cadre de lamuka Bandundu s'incline devant les réalismes du Gouverneur Itsundala (FCC)

post-thumb

Dans une lettre ouverte adressée au Gouverneur Willy Itsundala Assang (Fcc), Boduoin tshibuketi, cadre de lamuka Bandundu, tire révérence devant les réalisations de ce dernier avant ses 100 premiers jours d'exercice. "le choix porté à votre personne avait ses raisons. Lequel se manifeste aujourd'hui car à moins de 100 jours, votre dynamisme associer de la volonté politique de booster le développement du Kwilu se concrétise par ces actions notamment: -réhabilitation des résidences officielles du Vice Gouverneur, président de l'Assemblée et du Directeur de province; -construction d'une paillote moderne au Gouvernorat; - dotation des instruments de musique à la police et -la tenue de la 1ère conférence de la territoriale au kwilu." Dit Boduoin Tshibuketi. Pourquoi un cadre de lamuka fait-il culte au réalisme à l'adversaire? Boduoin Tshibuketi répond je cite: "un membre de lamuka n'est pas un aveugle." Fin de citation. Noter, Boduoin Tshibuketi fut maire de la ville adjoint de Bandundu. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Lualaba : « L’UJCCM réaffirme son attachement et son accompagnement au Gouverneur Richard Muyej en ce quinquennat. » Papy Kazadi Shamwange

post-thumb

À la tête d’une importante délégation, Papy Kazadi Shamwange, président national de l’ UJCCM, membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC séjourne à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba où il se personnellement rendu au gouvernorat afin de rassurer le patron de l’exécutif provincial, le gouverneur de province Richard Muyej du total attachement et accompagnement dans ses actions et réalisations car étant l’un des pères de l’UJJCM, le président national a exhorté les militants de la section du Lualaba d’être toujours au service de l’exécutif provincial afin de participer positivement à la construction de la province du Lualaba qui attire depuis un temps les convoitises à travers le monde car ce quinquennat est inscrit sur le plan de développement et de la modernisation de la province Jusqu’au fin fond. Depuis toujours, l’UJCCM accompagne le gouverneur solution dans toutes ses activités et lui souhaite un fructueux et heureux mandat en cet quinquennat dont les animateurs du gouvernement ont été minutieusement choisi dans la société. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Exclusion de Bahati : « En se faisant exclure du FCC, partout où il a un membre qui occupe une responsabilité, ils doivent démissionner pour que le FCC récupère ses postes. » J. Bitakwira

post-thumb

S'agissant de l'exclusion de Modeste Bahati Lukwebo du Front Commun pour le Congo, Justin Bitakwira s'est exprimé à la presse, il invite Bahati d'assumer les conséquences : "Qu'il pleuve qu'il neige, si Monsieur Bahati maintient son jusqu'au-boutisme, que lui il va se rebeller contre la structure FCC, il doit d'abord assumer toutes les conséquences..." Il me en garde tous les membres du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés soit de démissionner ou de rester au FCC : "En se faisant exclure du FCC, partout où il a un membre qui occupe une responsabilité (gouverneur, DG, etc), ils doivent démissionner en bloc pour que le FCC récupère ses postes, s'il ne le fait pas, on le fera par force et cela ne va pas se négocier..." Pour le Sud-Kivu, Justin Bitakwira donne un ultimatum : "En commençant par le Sud-Kivu, ceux qui ont suivi Bahati Lukwebo dans sa folie politique, ils doivent s'assumer, ils doivent dégager des structures politiques qui appartiennent au FCC". Pour rappel après l'exclusion de Modeste Bahati, tous les membres de l'AFDC-A occupant des postes doivent se decider soient de partir et perdre leurs postes ou de rester au Front Commun pour le Congo et de les garder. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Kinshasa : Le Comité Laïcs des Coordination exige la démission de l'actuelle équipe de la cour constitutionnelle. (Communiqué)

post-thumb

Apres plusieurs mois de silence, le Comité Laïc de Coordination, CLC, réapparaît et hausse le ton sur la destinée de la Cour Constitutionnelle. Dans un communiqué publié ce dimanche 14 juillet 2019, le CLC demande à l’actuelle équipe de la Haute Cour de démission. Afin de permettre à cette institution de vivre sa renaissance avec une nouvelle équipe choisie parmi des juges compétents, dignes et intègres que compte la République, peut-on lire dans ce communiqué. Cette prise de position du CLC intervient après les récents arrêts de la Cour constitutionnelle consécutifs aux contentieux des législatives nationales qui d’ailleurs continuent à faire débats surtout en ce qui concerne l'invalidation puis la révalidation des mêmes personnes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Moïse Katumbi a regagné le pays après plusieurs semaines d'absence.

post-thumb

Le coordonnateur trimestriel de la plateforme politique Lamuka est rentré au pays par la ville de Lubumbashi ce dimanche 14 juillet 2019. Il revient d’un séjour de travail en Europe. Moïse Katumbi est rentré la ville cuprifère pour finaliser les deniers détails sur les préparatifs de la réunion d’évaluation du présidium Lamuka. Ces assises se tiendront du 24 au 26 juillet 2019 à Lubumbashi. Quatres leaders vont se reunir après le départ de Freddy Matungulu et Mbusa Nyamwisi. Cette rencontre des leaders de Lamuka est très attendue car après plusieurs différends, c'est à Lubumbashi depuis le retour de Moïse Katumbi le 20 Mai qu'il va officiellement rencontrer Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito. Mais aussi, il revient au pays après les rendez-vous manqués dans les villes qu'il avait prévu de visiter lors de sa tournée qu'il a appelé "Safari". Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Jean-Pierre Amadi face à la décision politique de sa vie, à 24 heures de l’expiration du moratoire.

post-thumb

L’élu de la circonscription électorale de Kasongo, Jean Pierre Amadi, actuellement vice-gouverneur de la province du Maniema sur la liste AFDC-A doit se décider, entre partir avec Modeste Bahati Lukwebo et perdre son poste ou rester dans la branche AFDC-A au sein du Front Commun pour le Congo FCC et garder son poste. Cet opérateur économique de renom doit faire un choix qui sans doute influencera sa carrière politique. Coincé entre le choix, faut-il resté loyal à Bahati Lukwebo celui qui l’a désigne comme candidat vice-gouverneur pour le compte du regroupement politique Alliance pour Forces Démocratique du Congo et Alliés ou rester fidèle aux couleurs du Front Commun pour le Congo qu’il accompagne depuis toujours. Selon une révélation du magazine Fox Times Congo, Jean-Pirre Amadi alors député provincial aurait voté pour Alexis Ntambwe à la sénatoriale. Cette décision à prendre sur la carrière politique concerne également plusieurs autres cadres de l’AFDC-A et Alliés qui aujourd’hui sont soit dans les exécutifs provinciaux ou dans les bureaux définitifs des assemblées provinciales. Les heures qui suivent nous donneront plus des détails. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Très engagé dans la lutte contre la corruption, Félix Tshisekedi veut obtenir la modification du mode d’élections des gouverneurs et sénateurs

post-thumb

C'était à l'occasion de la journée africaine de la lutte contre la corruption le 11 juillet 2019, que le Président de la République dans son mot l'a fait savoir : "Je prends aussi l’engagement de pouvoir solliciter et obtenir, du Parlement, la modification de la loi électorale en ce qui concerne le mode d’élections des députés provinciaux, des gouverneurs et des sénateurs". Le chef de l’État congolais, qui fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, promet de mettre à la disposition de la justice congolaise des moyens importants et conséquents afin qu’elle fasse correctement son travail. Il appelle dès lors les magistrats et autres intervenants dans le circuit judiciaire congolais à œuvrer pour rendre justice. "Je fais appel à tout le personnel judiciaire du pays, spécialement aux magistrats qui doivent, en toute circonstance, rendre une justice juste et équitable, sans pour autant céder à la tentation de corruption", plaide le chef de l’État. Revoir l’arsenal juridique congolais En vue de décourager la corruption au sein de l’appareil judiciaire congolais, le chef de l’État congolais a également promis d’œuvrer pour que soit revisité l’arsenal juridique du pays. Sera aussi reformé, "l’arsenal institutionnel de lutte contre la corruption", a annoncé Félix Tshisekedi, qui s'engage aussi à "mettre en place d’autres mécanismes et des moyens plus adaptés à la mutation de phénomène de la corruption avec des sanctions plus dissuasives". C’est pour la première fois que la RDC commémore la journée africaine de lutte contre la corruption, placée cette année, sous le thème "Vers l’élaboration d’une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs". Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : Investiture du gouvernement provincial, l’Honorable Cedrick Tshizainga est très convaincu du développement durable qui sera apporter en province.

post-thumb

Profitant de ses vacances parlementaire, le député national élu de la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga, l’honorable Cedrick Tshizainga Kapumba n’a pas hésité de répondre à l’invitation de la province du Lualaba afin d’assister à l’investiture des nouvels animateurs du gouvernementprovincial du Lualaba. À la tête d’une importance délégation, le député national venu aussi en sa qualité du président fédéral du parti politique Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement ABD pour le Haut-Katanga se dit très convaincu du choix judicieux opéré par le gouverneur de province Richard Muyej qui pour la réussite de son quinquennat, n’hésite en aucun cas de se faire entouré par des personnes compétentes et très engagés afin de développer la province du Lualaba convoitée mondialement. Que cette équipe gouvernementale aux côtés du patron de l’exécutif provincial soit réellement au service de la population comme ça toujours été dans cette province depuis le démembrement des provinces souhaite le maillot jaune de la législative nationale de Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : Investiture du gouvernement provincial, « l’idéal serait de faire montre d'une maturité politique et de privilégier la cohésion nationale. » Franck Irung

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Monsieur Frank Irung Bonjour. Frank IRUNG : Bonjour. ALAUNE-RDC.NET : Comment trouvez-vous le choix fait sur les membres du gouvernement provincial du Lualaba ? Frank IRUNG : Le choix sur les membres du gouvernement Provincial était judicieux et nous en félicitons le Gouverneur Muyej Mangez Mans Richard pour ces choix. ALAUNE-RDC.NET : Le gouverneur Muyej a préféré reconduire les grosse pointures est-ce une bonne stratégie selon vous ? Frank IRUNG : Grosse pointure, je ne pense pas qu'il y à donner d'importance avec le Gouverneur Muyej Mangez Mans Richard. C’est la compétence qui joue et nous avons la ferme conviction que ce gouvernement provincial du Lualaba privilégiera non seulement la jeunesse mais aussi le Peuple en général. ALAUNE-RDC.NET : Beaucoup des mécontentements et plus grave au sein de sa famille politique sur les attributions des ministères, quel serait l'idéal ? Frank IRUNG : Dans chaque famille, il y a toujours eu des mécontents et des querelles. L'idéal serait de faire montre d'une maturité politique et de privilégier la cohésion nationale et de redonner aux peuples du Lualaba de la joie et un peu plus d'espoir. ALAUNE-RDC.NET : Quelle note donneriez-vous à cette équipe ? Frank IRUNG : Ma note pour ce Gouvernement est de 100/100 parce que j'y crois dur comme fer que cette équipe redonnera de la joie et de la splendeur aux peuples Lualabais. ALAUNE-RDC.NET : Quelle lecture de l'avenir du Congo sur ce gouvernement provincial ? Frank IRUNG : L'avenir du Congo en tant que Parti d'avenir reste dans l'optique du chef de l'état, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « le Peuple D'abord » en Politique on vient pour apporter une pierre au développement de sa nation, peu importe la non participation de celle-ci dans le Gouvernement provincial du Lualaba, nous priviligierons la cohésion nationale et la Paix et nous militerons pour y être la prochaine fois. Merci

Continuer la lecture

Lualaba : Le gouvernement provincial a été investi, et près à accompagner le gouverneur dans son quinquennat.

post-thumb

Le samedi 13 juillet 2019, c’est en début de soirée qu’en fin les ministres provinciaux du Lualaba ont été investis par les élus provinciaux à Kolwezi, chef-lieu de la province. Dans une salle de plénière pleine des invités vénus de partout en République, il faudra le souligné, la province du Lualaba est actuellement l’une des provinces les plus admirées et convoitées de par sa métamorphose qui s’y vit. L’équipe gouvernementale choisit précieusement est très déterminée à accompagner le gouverneur solution Richard Muyej afin d’assurer un développement sans précédent dans cette province qui donne tout d’elle. Le vœux de plus d’un est que Kolwezi son chef-lieu et toute la province vivent dans les mérites qui conviennent car depuis toujours, la ville ne recevait que des miettes. Fructueux mandat à cette équipe gouvernementale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Quadripartite : Le mini-sommet a traité les questions d'intérêts communs, relatives à la situation sécuritaire de la région. (Communiqué final)

post-thumb

Le Président de la République, Félix Tshisekedi est arrivé le vendredi 12 juillet à Luanda en Angola où il a présidé un mini-sommet de la région des Grands Lacs, aux côtés de ses homologues Angolais, Rwandais et Ougandais. Lors de ces assises, les Présidents Félix Tshisekedi de la RDC, João Lourenço d’Angola, Paul Kagame du Rwanda et Yoweri Museveni Kaguta de l’Ouganda vont examiner, entre autres questions d’intérêts communs, celles relatives à la situation socio-économique et sécuritaire de la région. Pour rappel, Avant de s'en voler pour Luanda, le chef de l’État congolais a reçu, jeudi 11 juillet dans son cabinet, l’ambassadeur angolais en RDC José João, arrivé fin mandat. Audience au cours de laquelle le diplomate faisait ses adieux au président congolais. "J’ai profité de cette occasion pour expliquer au président de la République le programme de la quadripartite de la sous-région des Grands Lacs, qui se tiendra ce vendredi à Luanda", avait expliqué le diplomate angolais, au sortir de cette audience. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : Soucieux du developpement de sa province, Willy Itsundala est très déterminé à désenclaver la ville de Bandundu.

post-thumb

Le Gouverneur Willy Itshundala Assang se dit déterminé à desclaver le chef lieu de sa province en réhabilitant la route buzala. Par une itinérance, il a fait l'état de lieu ce vendredi 12 juillet 19 de cette route envue de bien planifier. Sur place, le besoin d'agir vite est gigantesque raison de cet engagement de l'autorité provinciale à financer pour que dès cette semaine qui profil à l'horizon, les travaux commencent. La primaire sera réservé selon Willy itsundala, à la réhabilitation du pont qui facilite aux engins roulant l'accès à la rampe du bac. Pour mémoire, Cette route va de buzala-port jusqu'à la nationale N*01 à la hauteur de 316 à quelques mètres de kenge. Elle est un raccourci pour le voyage Bandundu Kinshasa avec près de 250km. contrairement à celle de mongata-Bandundu qui mesure 350km avec intérêt économique au mai-ndombé. Celle de buzala, une fois réaménager facilitera l'arrivée rapide à Kinshasa et l'écoulement de produits agricole vers le centre ville. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Ituri : le gouvernement provincial Jean Bamanisa enfin investi.

post-thumb

Le gouvernement provincial de l'Ituri a été investi dans la plénière de ce vendredi 12 juillet à l'Assemblée provinciale. Sur appel du gouverneur après présentation du programme provincial pour son quinquennat jeudi dernier , Jean Bamanisa a présenté ce vendredi soit 24h âpres ,certains éléments de réponses aux différentes préoccupations des élus provinciaux lui posées par groupes parlementaires. Sous un sentiment de satisfecit , ces derniers ont adopté le programme présenté par le gouverneur pour booster vers l'émergence, la province de l'Ituri en proie des violences et des conflits. Axé sur 4 piliers notamment la bonne gouvernance et la restauration de la paix , la croissance économique , l'accès aux services sociaux de base et l'environnement et le changement climatique , ce programme d'action nécessité 87 milliards des francs congolais dont au moins 60 pourcents proviendra du gouvernement central et d'autres bailleurs des fonds. Rappelons que ce gouvernement est composé de dix ministres dont une femme pour exécuter les visions du gouverneur Jean Bamanisa. Par Serge Sindani | Kisangani

Continuer la lecture

RDC : Jean-Pierre Bemba prendra la tête de Lamuka après le départ de Freddy Matungulu.

post-thumb

Initialement prévu pour le 20 juillet, faute de disponibilité de tous, les leaders de Lamuka se retrouveront à Lubumbashi le 24 juillet dans le cadre de la réunion du présidium de cette plateforme politique. À cette réunion, il sera question pour Moise Katumbi de céder le bâton de commandement à celui qui vient après Freddy Matungulu, lui qui a quitté le l’équipe après sa nomination par le Président de la République. Et le prochain sur la liste, c’est Jean-Pierre Bemba. « Naturellement, mais tout dépendra de la décision du présidium », a nuancé Chérubin Okende, porte-parole de Moise Katumbi, dans le cadre de Lamuka. Selon la convention de la coalition Lamuka, le nouveau coordonnateur aura, comme son prédécesseur, un mandat de trois mois. Il en sera également le porte-parole et la représentera auprès des tiers. Il sera assisté par la Cellule politique de Lamuka, composée des délégués des membres du présidium de cette plateforme. Il devra également mettre en place son secrétariat technique qui va assurer la gestion administrative de la plateforme pendant la durée de son mandat. Le départ de Freddy Matungulu intervient en moins d’un mois après celui de Mbusa Nyamwisi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kalemie : Richard Ngoy dément avoir laissé une dette de 5 millions USD au Tanganyika. (Point de presse)

post-thumb

L’ancien gouverneur du Tanganyika, Richard Ngoy Kitangala, ne reconnait pas avoir laissé une dette de 5 millions des dollars américains à sa province. Dans un point de presse tenu mercredi 10 juillet à Kinshasa, il admet avoir plutôt contracté en 2016 un prêt de 1 500 000 USD, auprès d’Afriland FirstBank, pour financer des travaux à impact visible au profit de la province. "Ce prêt avait servi à l’acquisition des imprimés de valeur pour la nouvelle régie financière, la DGRTAN. Nous avions lancé quelques projets prioritaires à impact visible entre autres, l’ouverture de la Route Lukwangulu, longue de 12 Km, la réhabilitation de l’avenue Circulaire, la réhabilitation et l’équipement du siège de l’Assemblée provinciale, la réparation du charroi automobile de l’Office des routes, utilisé pour la réhabilitation de l’avenue circulaire", détaille l’ancien gouverneur. Malheureusement, a-t-il poursuivi, "la province n’a pas été en mesure de rembourser cette dette en deux ans à cause notamment du manque des moyens et de la modicité de la rétrocession". "C’est ainsi que ce prêt a généré des intérêts mais pas à la hauteur de 5 millions de dollars", explique l'ancien gouverneur du Tanganyika sans fournir plus des détails. Aux allégations de plusieurs mois d’arriérés de salaire des membres de son cabinet, Richard Ngoy Kitangala dit qu’il n’a laissé qu’un passif de trois mois qui, ajoute-t-il, ont été partiellement liquidés par son vice-gouverneur. Il qualifie de "fausses accusations", les allégations tenues par son successeur Zoé Kabila lors de la présentation de son programme. Lors de la présentation son programme à l’Assemblée provinciale le 3 juillet dernier, le nouveau gouverneur du Tanganyika avait en effet affirmé que son prédécesseur a laissé à la province une dette de plus de 5 millions de dollars sans justification. Il disait se fonder sur les conclusions de la commission chargée d’auditer la gestion du gouvernement Kitangala, mise en place le 3 juin dernier, par l’Assemblée provinciale du Tanganyika. L’ancien gouverneur estime que ces conclusions visent à ternir son image et conseille à son successeur de ne pas se laisser distraire par les opportunistes et des conflits tribaux et communautaires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Les remerciements de Matungulu au président de la République Felix Tshisekedi et ses adieux à Lamuka. ( Communiqué)

post-thumb

A travers un communiqué rendu public mercredi 10 juillet 2019 depuis Abidjan en Cote d'Ivoire, Freddy Matungulu, autorité morale de Congo na biso et l'un de six leaders de la coalition de l'opposition Lamuka, a rendu hommage au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, pour l'avoir désigné pour assumer le mandat confié à la RDC à la Banque Africaine de Développement, BAD. "Soucieux de s'assurer de la bonne représentation de notre pays auprès de cette grande institution financière continentale (la BAD, Ndrl), il a plu à SEM le chef de l'État Félix Tshisekedi de me désigner pour assumer le mandat confié à la RDC. En tant qu'administrateur, j'aurais à défendre au Conseil d'administration de la BAD les intérêts de la RDC et des cinq autres pays d'Afrique centrale cités ci-haut actionnaires de l'institution", écrit le président du parti politique Congo Na Biso. Par ailleurs, ce co-fondateur de Lamuka dit avoir "décidé de prendre une distance conséquente" de ses "activités politiques militantes y compris dans Lamuka". Après l'ancien ministre des affaires étrangères Mbusa Nyamwisi, l'ancien ministre de l'économie, Freddy Matungulu vient de s'éloigner à son tour de LAMUKA, plateforme électorale devenue politique. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Freddy Matungulu nommé à la BAD, le parcours élogieux d’un économiste d’Harvard. (Portait)

post-thumb

Mbuyamu Ilankir Matungulu, connu sous le nom de Freddy Matungulu, né le 4 janvier 1955 à Lubembo, est un économiste et un homme politique de la République démocratique du Congo. Fils de fonctionnaire de la Territoriale congolaise, Freddy Matungulu est originaire de Lubembo, aujourd'hui dans la province de Bandundu. En 1977, il y décroche, avec mention « distinction », une licence en sciences économiques, option économie internationale et monétaire. Nommé assistant à la faculté, Freddy Matungulu est aussi embauché, au cours de la même année, au siège de la Banque zaïroise du commerce extérieur (Banque du Peuple), à Kinshasa, en qualité d’analyste des crédits. En 1980, comme assistant à l’UNIKIN, il bénéficie d’une bourse du gouvernement américain et part outre Atlantique pour poursuivre ses études. Il obtient d’abord un diplôme spécial d’anglais et d’économie à l'Institut d'économie de l’université du Colorado à Boulder. En 1981, il décroche un diplôme d’anglais de l'université d'État de New York à Buffalo. En 1983, il obtient une maîtrise en économie internationale à l'école Fletcher de l’université Tufts, dans la région de Boston. Pendant la même période, il suit des enseignements d’économie à la prestigieuse université Harvard, à Boston. Avide de connaissances, il pousse son cursus universitaire plus loin et obtient un doctorat en sciences économiques en 1986. Sa thèse de doctorat est intitulée “La politique des taux de change et son impact sur les mécanismes d’allocation des ressources et la croissance dans l’économie zaïroise : 1967-1983”). En juillet 1992, il intègre le Fonds monétaire international (FMI) à Washington, en tant qu’économiste. En 1994, il crée le prix Professeur Matungulu, destiné à récompenser chaque année le meilleur étudiant de première licence en sciences économiques de l’UNIKIN, toutes options confondues. En effet, pour lui un système éducatif de qualité, permettant la création de compétences nécessaires au bon fonctionnement des différents secteurs de la vie nationale, constitue le socle du développement socio-économique durable d’un pays. En 1998, Freddy Matungulu se voit confier le poste de représentant résident du FMI au Cameroun, où il supervise à la grande satisfaction des autorités de ce pays, l’exécution d’un programme de réformes économiques débuté en 1996 qui permettra au pays de bénéficier d’un important allègement de sa dette extérieure au titre de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE). En politique, Freddy Matungulu est nommé en avril 2001, ministre de l’Économie, des Finances, et du Budget, fonction où il met en œuvre un programme de stabilisation économique et financière, de maîtrise de l’inflation, de stabilisation de la monnaie nationale et permet le retour de la croissance économique après plus d’une décennie de récession. La coopération multilatérale entre la république démocratique du Congo, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international est rétablie. La communauté internationale s’engage alors à soutenir le Congo dans ses efforts de redressement économique. Décriant des abus au sein du gouvernement dans la gestion des ressources publiques, il préfère ne pas trahir ses convictions et démissionne de son poste en février 2003. En juillet suivant, il regagne le FMI où il assure les fonctions de chef d’équipe pays et de chef de mission pour la conception et le suivi de programmes économiques de divers pays ayant des accords d’assistance financière et technique avec le FMI. À ce titre, Freddy Matungulu dirige de 2003 à 2014 une trentaine de missions du FMI chargées de conduire des discussions sur les politiques économiques de nombreux pays membres de cette grande institution, y compris le Niger, le Bénin, l’Union des Comores, la république du Congo (Brazzaville) et les Bahamas. Pendant la même période, il participe aussi à des sessions de renégociation de dettes souveraines au Club de Paris. Ces missions du FMI se focalisent sur la situation macroéconomique, les finances publiques, la politique monétaire et des changes, la situation du secteur bancaire et financier, mais aussi sur les réformes structurelles menées par les pays concernés. L’objectif de ces échanges étant d’aider les pays membres visités à mettre en place des politiques économiques susceptibles de renforcer le potentiel de croissance de l’économie pour mieux lutter contre la pauvreté. De telles missions engagent également des pourparlers avec d’autres forces vives des nations concernées, dont des parlementaires, des chefs d’entreprises, des syndicalistes et autres membres de la société civile, pour mieux prendre en compte les positions de ces derniers dans les politiques économiques nationales retenues. En décembre 2014, Freddy Matungulu prend une retraite anticipée du FMI pour s’affranchir de l’obligation de réserve que lui imposaient ses fonctions au sein de cette institution, ce qui lui permet de retrouver la liberté d’expression et d’actions grâce à laquelle, en tant que citoyen congolais, il peut désormais apporter sa quote-part aux efforts visant le mieux-être de son pays. Au cours du même mois, il publie une tribune dans le magazine Jeune Afrique pour dénoncer les maux qui rongent la Republique Démocratique du Congo. En février 2015, s’impliquant à fond dans le débat sur les exigences financières du processus électoral de 2015/16 en république démocratique du Congo, Freddy Matungulu propose des voies de sortie de crise dans une interview accordée au magazine en ligne Afrikarabia. En mai 2015, Freddy Matungulu crée le parti politique Congo Na Biso (CNB), (« Notre Congo »), un cri de ralliement patriotique et l’expression de l’engagement collectif de préserver l’unité et l’intégrité de la république démocratique du Congo. Le nom Congo Na Biso rappelle aussi le devoir des filles et fils du pays de travailler sans relâche à assurer la grandeur et la prospérité de la patrie, comme réaffirmé chaque jour dans l'hymne national « Debout Congolais ». Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Freddy Matungulu nommé par Félix Tshisekedi à la BAD pour un mandat de trois ans.

post-thumb

La plateforme Lamuka vient de perdre une fois de plus un de ses fondateurs. Il s'agit là Freddy Matungulu a décidé de prendre congé de la plateforme politique Lamuka pour accepter le poste à la Banque Africaine de Développement, poste qui lui a été accordé par Félix Tshisekedi. Avec cette nomination, impossible pour Freddy Matungulu de prendre la tête du présidium de Lamuka que devait lui céder à la fin de ce mois Moïse Katumbi. Après le départ d’Antipas Mbusa Nyamwisi, qui a déjà rejoint Kinshasa pour soutenir la démarche de Félix Tshisekedi, il s’agit d’un nouveau coup dur pour la plateforme de l’opposition. « En même temps, ces débauchages coûtent chers à Félix Tshisekedi qui a promis un poste ministériel à Mbusa et cède un strapontin doré à Matungulu alors qu’il y avait des candidats pour ces postes dans la plateforme Cach. Pas sûr que cela soit bien vécu par les siens. D’autant que la prise n’est pas d’un poids politique très important. Matungulu ne représentait que lui. On est dans le symbolique », analyse un homme politique congolais. Plus acerbe, un autre témoin fait remarquer que le soutien de Martin Fayulu a finalement trouvé sa vérité à la BAD plutôt que dans les urnes. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Diplomatie : Félix Tshisekedi attendu à Luanda pour présider une quadripartite entre la RDC, l’Angola, le Rwanda et l’Ouganda.

post-thumb

Le président de la République d’Angolais Joao Lourenço a convoqué ce vendredi 12 juillet 2019 a Luanda un sommet quadripartite, sous la présidence du congolais Félix Antoine Tshisekedi, sont conviés Paul Kagame du Rwanda et Yoweri Museveni de l’Ouganda. Selon un communiqué du ministère angolais des Relations extérieures qui a annoncé la nouvelle dans la soirée de ce mercredi 10 juillet 2019, ce sommet portera sur les questions régionales et sécuritaires. Il faut de rappeler qu’en marge des obsèques d’Etienne Tshisekedi, Félix Tshisekedi, Paul Kagame et João Lourenço avaient tenu une réunion autour du renforcement des liens de coopération entre les trois pays. C’était dans la résidence présidentielle de la N’sele que le chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi avait reçu ses deux homologues du Rwanda, Paul Kagame et de l’Angola João Lourenço dans le cadre d’une réunion tripartite le vendredi 31 mai 2019. Au menu, les questions sécuritaires et économiques dont l’adhésion de la RDC à la Communauté économique de l’Afrique de l’Est. Par contre, la quadripartite de ce vendredi 12 juillet à Luanda se tiendra au moment où il y a des vives tensions diplomatiques entre le Rwanda et l’Ouganda longtemps alliés et tous voisins à la RDC. Ces deux pays sont menacés par des rebelles rwandais FDLR et ougandais ADF retranchés au pays de Félix Antoine Tshisekedi depuis plus de deux décennies. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kananga : Le Gouverneur met en garde tout recrutement sur le projet Katende. (Directeur de cabinet)

post-thumb

Dans un communiqué émanant de la direction de cabinet du gouverneur de province au Kasaï central, au nom du patron de l’exécutif, le directeur de cabinet, Prof. Gregoire Ngalamulume informe l’opinion publique de toute interdiction de recrutement au nom du projet Katende. Invitant ainsi toute la population à la vigilance et à dénoncer tous ceux qui tenteraient de se substituer au projet pour un quelconque recrutement. Cette décision tombe après plusieurs personnes se sont faits escroquées par des personnes qui se sont substituées en recruteurs pour le projet. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : Richard Muyej sollicite l'amour entre tous les Lualabais pour la cohésion et le développement. (Point de presse )

post-thumb

Richard Muyej Mangeze Mans, gouverneur du Lualaba a fait le contour de ce secteur de l'encadrement des creuseurs artisanaux jusqu'à la prise des décisions par le président de la république afin de protéger les concessions privées qui contribuent au budget du pays en payant les taxes. Et mettre fin aux éboulements causant des morts. Affecter les FARDC pour dissuasion en empêchant les creuseurs d'accéder dans ces sites privés entre autre Tenke Fungurume Mining, Kamoto Copper Company et Mutanda Mining. Détruire tous les dépôts et villages clandestins installés autour de ces concessions. Mesures palliatives : Le gouvernement provincial a reçu 40 ZEA sans aucun financement pour la découverture. Pendant 2 ans l'exécutif provincial a cherché le financement pour démarrer les travaux sans succès. La société SICOMINES s'engage à verser 2 millions de dollars directement aux entreprises qui ont gagné le marché pour les travaux. Il s'agit de la société congolaise pour la prospection qui a reçu le montant de 600.000$.Tandis que la société COVEC aura son virement pour la découverture. Sur les 10 sites ciblés dans un premier temps, les travaux se déroulent déjà sur 3 sites. L'argent que donne Sicomines est viré directement dans les comptes de ces sociétés sans passer par le gouvernement. En attendant le gouverneur a reçu de ces sociétés des zones où les creuseurs peuvent aller travailler en attendant la fin des travaux des ZEA. Il s'agit de kamilombe, tshabala et Tiluizembe mais aussi le site de kasulo où l'exploitation artisanale se déroule normalement. Richard Muyej Mangeze a appelé les creuseurs de rejoindre ces sites et abandonner les incursions clandestines. Pour la publication du gouvernement le gouverneur a reconnu avoir respecté les accords en nommant les membres de l'UDPS et UNC selon les noms envoyés par leurs chefs. Concernant les agitations d'un groupuscule des jeunes du PPRD qui refusent un ministère le minimisant de petit.Muyej est catégorique et a évoqué la discipline du parti. Et il ne changera pas l'arrêté. Mais pour les autres partis membres de FCC, le gouverneur promet de trouver une solution. Pour mettre fin à cette migration, Richard Muyej Mangeze préconise une rencontre avec les provinces sœurs pour une sensibilisation. Et pour une solution durable, la priorité pour ce quinquennat est l'agriculture et le tourisme en créant des parcs agropastoraux et en engageant des jeunes pour l'agriculture. Bref Richard Muyej Mangeze a balayé toutes les allégations publiées sur les réseaux sociaux pour nuire à sa personnalité. Mais sollicite l'amour entre tous les lualabais pour la cohésion et le développement. Une bonne nouvelle pour le Lualaba c'est le démarrage des travaux de la réhabilitation de la route Kolwezi -Dilolo. Richard Muyej s'investit à équiper la RTNC Lualaba d'un émetteur et d'un bureau pour son installation définitive étant la chaîne nationale. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Mécontentement de l’Alliance pour l’Avenir : L’ACTE de Michel Balabala demande l’arbitrage du FCC.

post-thumb

Dans une correspondance adressée au coordonnateur du Front Commun pour le Congo, l’autorité morale de l’ Action Congolaise pour la Tolérance et l’Egalite ACTE, Professeur Michel Balabala Kasongo au nom des militants et cadres du parti sollicite l’arbitrage du conflit qui l’oppose au Président du regroupement politique Alliance pour l’Avenir AA/a dont l’ACTE est parti signataire de la charte constitutive du regroupement. Michel Balabala alerte le Front Commun pour le Congo sur les pratiques d’intimidations à l’égard des députés nationaux et provinciaux , des propos diffamatoires cherchant les discalifier du FCC en faisant croire à l’opinion que l’ACTE serait de la plate-forme politique Lamuka et des manœuvres dilatoires en désignant à des postes de responsabilité politique certains membres du parti qu’il considère comme ses amis sans consulter la hiérarchie du Parti. Le Front Commun pour le Congo devrait donc sérieusement traiter les différends qui opposent les Partis politiques membres du regroupement politique Alliance pour l’Avenir et son Président national. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Mécontentement de l’Alliance pour l’Avenir : Joseph Kokonyangi joue au Ponce Pilate.

post-thumb

Dans le dossier de mécontentement des partis politiques membres du regroupement politique Alliance pour l’Avenir AA/a dans le Haut-Katanga ont dénoncé le comportement machiavélique du coordonnateur national du regroupement, l’honorable Pius Muabilu qui s’accapare de tous les postes de responsabilité qui reviennent au regroupement au profit du Congrès National Congolais, CNC dont il est autorité morale. Le vice-président du regroupement politique Alliance pour l’Avenir AA/a l’honorable Joseph Kokonyangi dans une correspondance adressée au président Pius Muabilu, le président national de l’Alliance des Partisans et Indépendants, API condamne la gravité des allégations, et demande à ce que son nom ne soit pas citer dans les accusations et veut être à l’abri de pareille attitude discourtoise. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Sénat : Le FCC réaffirme son soutien à Thambwe Mwamba et met en garde Bahati Lukwebo (Déclaration).

post-thumb

Le front commun pour le Congo vient de mettre fin à toutes spéculations sur la course en cours à la présidence du sénat. Dans une conférence des présidents des regroupements politiques membres signataires de la charte du FCC tenue ce lundi 08 juillet , ceux-ci réitèrent leurs soutiens à la candidature commune d'Alexis Thambwe Mwamba au perchoir de la chambre haute , ce qui est conforme à la proposition l'autorité morale de cette plateforme politique Joseph Kabila. "La conférence des présidents des regroupements politiques a décidé ce qui suit : la réaffirmation à l'unanimité de la candidature d'Alexis Thambwe Mwamba au perchoir du sénat,conformément à la décision de l'autorité morale." peut-on lire dans une déclaration politique sanctionnant cette conférence dont alaune-rdc réserve une copie. Par ailleurs le front commun pour le Congo met en garde l'honorable Bahati lukwebo candidat challenger à Alexis Thambwe Mwamba pourtant signataire de la dite charte. Ce qui divise et ne laisse indifférent et plus d'un congolais. "la conférence des présidents exige à Modeste Bahati de tirer toutes conséquences politiques des décisions prises." poursuit la déclaration. Notons que Modeste Bahati lukwebo signe au nom du AFDC-A la déclaration politique rendue public après cette conférence des présidents des regroupements politiques membres du FCC. Selon cette dernière , une réunion est de plus convoquée ce mardi 09 juillet pour mettre fin aux consultations internes sur le ticket complet du FCC au sénat. Modeste Bahati lukwebo reviendra-t-il à la raison ? Wait and see , disent les anglais. Par Serge Sindani / Kisangani

Continuer la lecture

Lubumbashi : Protestation énergétique de L’ABD de Jean-Marie Tshizainga quant aux choix égoïstes des représentants de l’Alliance pour l’Avenir dans l’exécutif du Haut-Katanga.

post-thumb

Dans une correspondance adressée au coordonnateur national de l’Alliance pour l’Avenir AA/a, l’honorable Pius Muabilu, le président national de l’Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement ABD, l’honorable Jean-Marie Tshizainga s’indigne des choix partisans opérés dans les propositions des membres du regroupement politique au sein de l’exécutif du Haut-Katanga. Le regroupement politique Alliance pour l’Avenir qui compte six sièges à l’Assemblée provinciale se retrouvant ainsi en position de deuxième force politique du Front Commun pour le Congo FCC dans le Haut-Katanga, malheureusement le regroupement par une décision qualifiée d’une latérale par l’élu aux élections législatives nationales et provinciales dans la ville de Kolwezi qui a fait raté au regroupement le siège au Sénat alors que certains regroupements ont fait élire l’un de leurs avec 4 voix seulement alors que l’Alliance pour l’Avenir compte six députés. Dans cette correspondance dont une copie nous est parvenue, L’ABD condamne également le retard que connaît le regroupement dans l’élaboration des listes de proposition des noms des ministres pour la formation du gouvernement central et craigne que cela se fasse de la même manière. La présidence nationale de l’Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement ABD invite dont le coordonnateur national du regroupement de rétablir un cadre permanent de concertation comme prescrit dans les statuts pour réparer promptement ces injustices qui ne servent qu’en apparence conclut la lettre. Pour rappel, le Congrès National Congolais CNC de Pius Muabilu occupe tous les postes donnés au regroupement politique Alliance pour l’Avenir AA/a à savoir le poste du Vice-gouverneur et du ministère provincial des Mines. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’Alliance pour l’Avenir condamne « le comportement machiavélique » de Pius Muabilu et alerte le FCC. (déclaration)

post-thumb

Dans une déclaration politique, les présidents Fédéraux des partis politiques membres du regroupement politique Alliance pour l’Avenir AA/a dans le Haut-Katanga ont dénoncé le comportement machiavélique du coordonnateur national du regroupement, l’honorable Pius Muabilu qui s’accapare de tous les postes de responsabilité qui reviennent au regroupement au profit du Congrès National Congolais, CNC dont il est autorité morale. Dans cette déclaration, les Fédéraux dénoncent la confiscation des macarons des témoins au profit de ceux présentés par les candidats du CNC et des sièges lors de l’alignement des candidats à la députation nationale et provinciale au profit du CNC. Tout en lui rappelant que le résultat réalisé jusqu’ici est le fruit de e efforts conjugués par les partis politiques membres du regroupement Alliance pour l’Avenir, ainsi les Fédéraux de sept partis politiques : ABD, ADEPEC, APRECO, API, FDR, GSCO, et UPS demande • Au coordonnateur national du FCC d’en arbitrer ; • Aux présidents nationaux de s’investir pour faire respecter les accords et d’initier un congrès pour évaluer la marche du regroupement ; • Au coordonnateur principal du FCC de prendre les dispositions afin de réparer les préjudices ; • Aux élus d’être en alerte être de dénoncer tout comportement irresponsable ; • ET au militants de rester vigilants. Pendant ce temps, ils dénoncent la tendance qu’à le Congrès National Congolais à marginaliser les autres au profits de leurs intérêts. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Condamnation de B. Ntaganda : « C’est une décision qui soulage les souffrances et douleurs des victimes, et contribue à la lutte contre l’impunité en RDC. » George Kapiamba

post-thumb

La Cour Pénale Internationale a rendu le verdict ce lundi 8 juillet 2019 condamnant ainsi Bosco Ntaganda. Il a été reconnu coupable de 18 chefs d’accusation dont des crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis en Ituri. L’Association Congolaise pour l’Acces à la Justice ACAJ part le billet de son coordonnateur national, Georges Kapiamba salut la décision rendue ce jour par la CPI établissant la culpabilité de Bosco Ntaganda pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. C’est une décision qui soulage les souffrances et douleurs des victimes, et contribue à la lutte contre l’impunité en RDC. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Condamnation de B. Ntaganda : Un ouf de soulagement des victimes.

post-thumb

Le procès s'était ouvert le 2 septembre 2015 et les conclusions orales ont été entendues du 28 au 30 août 2018. Bosco Ntaganda est détenu par la Cour. Le procès s'est ouvert le 2 septembre 2015. Au total, 2 123 victimes, représentées par les représentants légaux du Bureau du conseil public pour les victimes, Sarah Pellet et Dmytro Suprun, ont participé au procès sur autorisation de la Chambre. La Chambre de première instance a rendu 257 décisions orales et 347 décisions écrites. Le dossier complet de l'affaire, qui contient les écritures des parties et des participants ainsi que les décisions de la Chambre, compte à ce jour plus de 2 300 documents. Les familles saluent la décision de la Cour et d’autres par contre s’attendaient à une condamnation à perpétuité. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC – CPI : Bosco Ntaganda a été déclaré coupable de 18 chefs d’accusation dont de crimes contre l’humanité commis en Ituri. (Verdict)

post-thumb

La Cour Pénale Internationale a prononcé le jugement ce lundi 8 juillet à la Haye, Bosco Ntaganda, ancien chef d'état-major adjoint des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), a été déclaré coupable de 18 chefs d’accusation dont des crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis en Ituri. Il était accusé de 13 chefs de crime de guerre (meurtre et tentative de meurtre, attaque contre des civils, viol, esclavage sexuel de civils, pillage, déplacement de civils, attaque contre des biens protégés, destruction de biens appartenant à l'adversaire ; et viol, esclavage sexuel, enrôlement et conscription d'enfants de moins de 15 ans et leur utilisation pour les faire participer activement à des hostilités) et de cinq chefs de crime contre l'humanité (meurtre et tentative de meurtre, viol, esclavage sexuel, persécution, transfert forcé de population). Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC - Lamuka : Moïse Katumbi appelle à une réunion mensuelle du présidium.

post-thumb

Le coordinateur de la plateforme politique Lamuka appelle ses pairs à une réunion mensuelle du présidium ce 20 juillet 2019. Dans un communiqué dont alaune-rdc réserve une copie , Moïse Katumbi fait savoir sur la motivation de cette rencontre à 3 points saillants notamment l'évaluation de la situation politique de la république démocratique du Congo. "J'ai l'honneur de vous inviter à une réunion du présidium ce 20 juillet 2019. Il me paraît indiqué de proposer l'ordre du jour de la réunion à 3 points : -l'évaluation de la situation politique -calendrier des activités et perspectives d'avenir. -divers." indique ce communiqué signé ce week-end à Bruxelles par Moise Katumbi, coordonateur en exercice de Lamuka. Il sied de souligner que cette réunion mensuelle du présidium de Lamuka sera tenu ce 20 juillet 2019 à Lubumbashi , chef-lieu du haut-katanga. Par Serge Sindani/Kisangani

Continuer la lecture

Élection au Sénat : Les élus et cadres de l'AFDC-A soutiennent la candidature de Alexis Tambwe et réitèrent leur loyauté à Kabila (déclaration)

post-thumb

Alors que le sénateur Modeste Bahati Lukwebo confirme sa candidature à la présidence de la chambre haute du parlement, reniant ainsi le énième choix de l’autorité morale du Front Commun pour le Congo FCC, Joseph Kabila accordé à son parti politique Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD. Le président du regroupement AFDC-A, dans une interview exclusive accordée à la Radio France Internationale disait : « l’élection du bureau définitif du sénat est la dernière grande élection est il n’est donc pas acceptable que l’autorité morale fasse une fois de plus son choix qu’au PPRD après la présidence de la chambre basse du parlement et la primature ». Dans une déclaration le samedi 6 juillet 2019, 14 des élus de ce regroupement ont rejetés la candidature de Bahati Lukwebo et soutenant ainsi celle du choix de Joseph Kabila Kabange, Alexis Thambwe Mwamba et réaffirme leur loyauté à l’autorité morale du FCC. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC – FRANCE : « Le peuple congolais dans son ensemble est courageux et fort pour bâtir une Nation compétitive. » Jeannine Mabunda

post-thumb

Profitant de sa vacance parlementaire, la présidente de l’Assemblée nationale, l’honorable Jeannine Mabunda a répondu présent à l’invitation du Festival Aix-en-Provence qui se tient à Paris en France du 3 au 22 Juillet 2019. Dans son speech, la présidente de la chambre basse du parlement congolais a axé son exposé sur le genre et la promotion de la femme en République Démocratique du Congo. Elle a également démontré aux participants que le peuple congolais dans son ensemble est courageux, fort, et rigoureux, ainsi capable de bâtir une Nation compétitive en Afrique et dans le monde. À cette grande rencontre économique de l’institut de l’Economie Positive, Jeanine Mabunda assure : « qu’il faut définir des indices autres que celles macro-économiques pour mesurer la performance des États et que cela ait du sens. Et qu’il serait également intéressant de définir les principes d’une politique positive». Pour sa part, le PDG de veolia Antoine Frérot, l’un des grands enjeux de l’essor de la mesure de la performance positive, c’est aujourd’hui on considère que ce qui ne se mesure pas n’existe pas, il faut trouver un moyen de dépasser de la gouvernance par les nombres. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC – NIGER : L’Association des ressortissants de la RDC au Niger a fait part des difficultés rencontrées à Denise Nyakeru Tshisekedi.

post-thumb

Profitant de son séjour à Niamey au Niger, la première dame de la République Démocratique du Congo et fondatrice de l’organisation non gouvernementale Plus fortes, Madame Denise Nyakeru Tshisekedi a échangé avec les femmes de l’Association des ressortissants de la République Démocratique du Congo vivant au Niger qui l’ont fait part des difficultés et problèmes que rencontre la communauté Congolaise du Niger en formulant des recommandations pertinentes pour y remédier. La première dame très réceptive promet de s’impliquer. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Sommet des premières dames : « Si nous voulons atteindre notre objectif d'augmenter l'espérance de vie de 60 à 75 ans d'ici 2063, nous devons lutter contre le cancer. » (Recommandation)

post-thumb

En marge du 33e sommet de l’Union Africaine qui se tient ce week-end à Niamey au Niger, les premières dames des pays africains réfléchissent dans leurs assemblée des premières dames qui est à sa 23e édition sur la baisse sensible du taux des mortalités causé par le cancer. « Les boissons et les cigarettes sont moins chères dans la plupart des pays africains que dans les pays occidentaux, où une taxe sur ces produits tend à être intégrée dans les politiques de santé. » interpellent les femmes des Chefs d’Etats Africains. Pour Alain Toledano, spécialiste du cancer de l'Institut Rafael à Paris, s'est félicité de cette initiative. « L'Afrique est à juste titre principalement préoccupée par les maladies contagieuses », a déclaré Toledano, président de l'Association franco-africaine de cancérologie. Mais il a ajouté que le principal problème qu'ils avaient oublié était le cancer. « Dix-neuf millions de personnes mourront d'un cancer chaque année, dont 70% dans les pays les plus pauvres", a-t-il déclaré. » Il y aura donc des millions de morts en Afrique. « Si nous voulons atteindre notre objectif d'augmenter l'espérance de vie de 60 à 75 ans d'ici 2063, nous devons lutter contre le cancer », a-t-il ajouté. Il est important d'investir non seulement dans le traitement, mais également dans les tests permettant de dépister la maladie plus tôt, a-t-il déclaré, ajoutant que les investissements dans ce domaine seraient rentables. « Les populations en meilleure santé sont celles qui travaillent plus, qui consomment plus et qui coûtent moins cher », a-t-il expliqué. Ce sommet s’est tenu sous le thème : Le fardeau du cancer en Afrique. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Sommet des premières dames : Les femmes des chefs d’Etats plaident pour une augmentation des taxes sur les produits cancérigènes. (Appel commun)

post-thumb

Les premières dames participant à la 23e l’Assemblée Générale de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement OGPDAD en marge du sommet de l'Union africaine au Niger samedi 6 Juillet ont appelé à une augmentation des vacances taxes sur les produits cancérigènes tels que le tabac et l'alcool. S'exprimant en marge du sommet de Niamey, Sika Bella Kabore, première dame du Burkina Faso, a lu un appel commun pour des mesures plus efficaces pour lutter contre le cancer. En plus de réclamer l'inclusion du cancer dans la planification stratégique, ils ont appelé à une augmentation des taxes sur le tabac, l'alcool et d'autres produits cancérogènes. À ses assises, la première dame de la République Démocratique du Congo Madame Denise Nyakeru Tshisekedi, elle qui à travers son organisation « Plus fortes » milite contre le cancer prend activement part. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bandundu : Le développement du Kwilu par la territoriale, un thème au centre des échanges de cette première conférence provinciale de la territoriale.

post-thumb

Le Gouvernement provincial du kwilu organise à Bandundu ville, la conférence provinciale de la territoriale sous l'égide du Gouverneur Willy Itsundala. Cette première conférence depuis l'investiture du Gouvernement provincial veut tabler sur les gestions des entités territorialement décentralisées. Y participent, les Chefs de 5 territoires, des secteurs, maires des villes et de bourgmestres tant de communes urbaines que rurales du kwilu. Le vice gouverneur dans son mot d'ouverture, reste optimiste que cette conférence contribuera à la bonne gouvernance envue d'assurer la restauration de l'autorité de l'État. "permettre aux chefs des entités territorialements décentralisées (ETD) et d'harmoniser leurs points en présence du gouverneur et appuyer les ETD dans la mise en oeuvre de leurs compétences. Précise Félicien kiway. Il a en outre, mise en nu un constat dégagé dans le fonctionnement des ETD. "la non maitrise de normes de gestion, l'accroissement du phénomène kuluna, persistance de conflits coutumiers, gestion calamiteuse de rétrocession par les ETD, incapacité de mobiliser les recettes locales, insalubrité et absence d'aménagement forestier." a Cité Félicien kiway. Pour relever ce défis, cette autorité propose un schéma reposant selon lui sur deux domaines notamment, la gouvernance politique, administrative et et sécuritaire; la gouvernance économique, financière et du développement. Précisons en dernier lieu, au cours de cette première conférence provinciale de la territoriale du kwilu organisée sous le thème "le développement du Kwilu par la territoriale" chaque administrateur de territoire a présenté l'état de lieu de son entité. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Contentieux électoral : La Base de Dieudonné Banga Mukose élu de Lubumbashi est en colère contre la falsification de la liste définitive des députés nationaux. (Déclaration)

post-thumb

C’est au siège de la base « Fondation Banga Mukose Dieudonné » situé au quartier Hewa bora radem de la commune annexe de la ville de Lubumbashi, que les militants qui soutiennent le député national élu de Lubumbashi ville aux législatives nationales de décembre 2018, l’honorable Dieudonné Banga Mukose se sont levés pour dire « non à toute forme d’injustice et de corruption dont l’élu national est victime. » Tout est parti d’une falsification manuscrite faite sur la liste officielle rendue publique par la cour constitutionnelle le mercredi 3 Juillet 2019, où le député national Dieudonné Banga Mukose réhabilité après une invalidation intervenue avant, mais quelques heures après une autre liste avec le nom de Dieudonné Banga Mukose effacé avec un stylo bleu remplacé par le nom de Lumbu Ngoy Yannick. Dans la déclaration publique, les membres de la Fondation Banga Mukose Dieudonné, dénonce cette manipulation de très haut niveau, car pour eux cette falsification n’est qu’un sabotage et en même temps ils dénoncent la corruption. Pacifiquement, ils dénoncent cette corruption mais promettent d’en faire pire si rien n’est fait car cette falsification est une forme pure de la corruption et invite le président de la République qui prône l’Etat de droit d’arrêter ce réseau des corrupteurs qui s’installe en République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : Les membres du PPRD s’indignent contre la composition de l’exécutif provincial, et déplorent l’humiliation de leurs camarades. (Mémo)

post-thumb

Les membres du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie de la Fédération du Lualaba, sont indignés après avoir appris par la voix des ondes la publication de l’équipe gouvernementale ainsi que celle des quelques directions de notre Province. A travers un mémorandum dont une copie nous est parvenue ce vendredi 5 Juillet 2019, leur indignation se résume en ce qui suit : 1) Il est incompréhensible de constater avec regret que le Secrétaire Exécutif provincial adjoint, le camarade KASEYA TSHINGAMBO Jean-Marie, que vous appelons affectueusement gardien du temple du P.P.R.D Lualaba, puisse être victime d’une humiliation de la part du camarade Richard MUYEJ, chose que nous déplorons et condamnons avec la dernière énergie. 2) Comme si cela ne suffisait pas, le Président de la Ligue des Jeunes de la province du Lualaba a été aussi humilié en lui confiant le post de deuxième Directeur adjoint chargé de l’assainissement, poste auquel il ne peut nullement servir l’intérêt du Parti, ni de la jeunesse ; alors que deux de ses collaborateurs au niveau du Parti proches du camarade MUYEJ viennent de bénéficier de postes plus importants et juteux que leur Président. 3) Constatons avec amertume que le camarade Gouverneur vient de reconduire certains ministres soit disant du P.P.R.D dans l’équipe gouvernementale ; alors que ces derniers n’ont pas servi le Parti par le passé et ne considèrent la cause de la jeunesse. Sur ce, la Fédération du Lualaba demande à Emmanuel Ramazani Shadary, votre implication immédiate afin de sauver le Parti cher à Joseph Kabila Kabange, Président du Parti. On peut donc lire dans le mémo : 1. La base P.P.R.D ville de Kolwezi, qui avons voté massivement pour l’Honorable Jean-Marie KASEYA TSHINGAMBO, demandons à ce dernier de ne pas cautionner ce que nous appelons la cabale contre le P.P.R.D en prenant part à ce dit gouvernement où il n’aura que la tâche de s’occuper des conflits coutumiers. Nous voulons bien le voir continuer à siéger à l’Assemblée Provinciale plutôt que d’aller légitimer à un gouvernement qui met en exergue les intérêts du P.P.R.D. 2. Quant au Président provincial de la Ligue des Jeunes, nous attendons de lui un désistement dans l’immédiat et sans condition de peur que qu’on le traite d’ennemi des intérêts des membres du P.P.R.D ; par ailleurs, par votre implication nous attendons que la jeunesse du Lualaba puisse bénéficier des postes juteux pouvant résorber bon nombre des jeunes et membres du Parti à l’instar de ce qui se passe dans la Province du Haut-Katanga. 3. De ce qui précède, nous estimons qu’il est impérieux qu’une délégation puisse être diligentée dans notre Province afin de s’empreigner de toutes les questions avant l’investiture du soit disant gouvernement en vue de sauver tant soit peu la santé de notre cher Parti, le P.P.R.D.

Continuer la lecture

Sud-Kivu : "L'Allemagne s'engage à financer les projets visant à stabiliser l'Est de la RDC." Ambassadeur de l'Allemagne en RDC.

post-thumb

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje a échangé le mercredi dans son cabinet de travail à Bukavu avec une délégation Allemande avec l'ambassadeur Allemand en République Démocratique du Congo. Pour le gouverneur, c'était un entretien fructueux avec l’ambassadeur de l’Allemagne : "Nous saluons cette coopération bilatérale, résultante des projets qui contribueront à l’amélioration du climat de paix. Il a fait savoir que 80 millions $ seront déboursés pourr des projets visant à stabiliser l’Est de la République Démocratique du Congo dont le province du Sud-Kivu." Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections au Sénat : " Aucun regroupement ne s'est opposé à la candidature de Alexis Tambwe" Constant Mutamba

post-thumb

Réagissant aux rumeurs qui circulent selon lesquelles, certains regroupements et partis politiques membres du Front Commun pour le Congo se seraient opposés à la désignation du sénateur Alexis Tambwe Mwamba comme candidat président de la chambre haute du parlement, le président national du regroupement politique NOGEC et Alliés, Constant Mutamba rassure le soutien du candidat président du Sénat : " Nul Regroupement Politique ne s'est opposé à la candidature de l'honorable Alexis Tambwe Mwamba comme Président du Sénat. Aux thuriféraires de l'intox de garder leur souffle. Front Commun pour le Congo reste un et indivisible. Le franc débat en constitue la tasse de thé grisante." Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections au Sénat : L'ACAJ s'insurge contre le candidature de Alexis Tambwe. (Communiqué)

post-thumb

L'organisation des défenses des droits de l'homme ACAJ se dit être profondément préoccupée par la candidature du sénateur proposé pour la Présidence désigné par le Front Commun pour le Congo au Sénat. "Les partis et regroupements politiques doivent s’inscrire ds l’élan de changement en désignant pour les charges étatiques d pers non impliquées notamment ds des violations graves des Droits de l'homme" a dit Georges Kapiamba, coordonnateur national de l'ACAJ. Pour rappel, l'autorité morale Joseph Kabila Kabange a désigné Alexis Tambwe Mwamba comme candidat président de la chambre haute. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lomami: Le président de l'Assemblée provinciale a clôturé la session ordinaire de Mars 2019.

post-thumb

Le Président de l’Assemblée provinciale de Lomami Valdo Tshibangu a clôturé, les travaux de la session ordinaire de mars 2019, de cet organe délibérant au cours d’une plenière tenue lundi 1er juillet 2019 à Kabinda. Il a à cette occasion, invité ses collegues à passer au moins un mois dans leurs circonscriptions électorales. Valdo Tshibangu a en outre renouveler le soutien des honorables de la Lomami aux actions menées par le chef de l'Etat qui place l'homme au centre de son action politique. Toutes les matières ont été examinées et traitées durant cette session de Mars sauf la loi de réédition des comptes faute du rapport de la cour de compte qui n'était pas disponible et est reportée pour la session de septembre a indiqué le président de l'assemblée provinciale de Lomami. Le gouverneur de Lomami , Sylvain lubamba et son équipe gouvernementale ont assisté à la clôture de ces assises. Par Junior M. Mpandanjila/ Lomami

Continuer la lecture

Sénat : Pour la présidence du Sénat, le FCC aligne un vieux routier, Alexis Tambwe.

post-thumb

Le Front Commun pour le Congo FCC a dans la journée de ce mardi 2 juillet 2019, présenté le nom du candidat président de la chambre haute du parlement, c'est seulement à quelques heures après l’adoption du règlement d’ordre intérieur du Sénat par la Cour Constitutionnelle. Alors que le Président national de l'AFDC-A, Bahati Lukwebo s'annonçait il y a quelques jours comme le prétendant candidat à la présidence, ainsi donc, l'autorité morale du Front Commun pour le Congo FCC, Joseph Kabila Kabange en accord avec la plénière de la conférence des Chefs de regroupements du FCC, a porté son choix sur la personne de Tambwe Mwamba Alexis pour le poste de Président du Sénat. Le coordonnateur du FCC invite donc toutes les forces politiques représentées au Sénat, de soutenir massivement le choix de l'autorité. Cette élection sera donc une formalité car, le FCC largement majoritaire au Sénat, Alexis Tambwe peut déjà compter sur son élection. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï Oriental : Jean Maweja ne compte que sur dix ministres pour la réussite de son quinquennat. (Arrêté provincial)

post-thumb

A Mbujimayi, le gouvernement du Kasaï Oriental est en fin publié, Jean Maweja ne compte que sur dix ministres pour réussir son mandat quinquennal. 1) Henri Patrick Louis Mpanya:ministre de l'intérieur et sécurité, affaires coutumières et coopération inter provinciale 2) Fortunat Cibangu Muana: ministre de l'agriculture, pêche et élevage, développement rural, environnement et conservation 3)Dr Martin NKONU KATANGA: ministre de la santé, affaires sociales et actions humanitaires 4)Joachim Kalonji tshibumbu: ministre des travaux publiques, infrastructure, transport et communication 5) Me Jean Raphaël Kalala Muambila Bantu: ministre de la justice, droit humain, plan, budget et fonction publique 6) Dennis KALOMBU ILUNGA : Éducation, jeunesse, culture et art, informations et presse, sport et loisir 7)Albert PABANTU BUKOLA: finance, économie, Industries, PME 8) Honoré MUBENGAYI KANKOLA: Affaires foncières, urbanisme et habitat 9) Boniface KAPENA: Mines, Énergie et Hydrocarbures 10) Madeleine MIANDABU NZONGOLA: Genre, familles et enfants, travail et prévoyance sociale. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : Pour la continuité du développement de la province, Richard Muyej compte sur quinze personnes. (Arrêté provincial)

post-thumb

Après plusieurs semaines d'attentes, c'est mardi 2 juillet que le gouverneur de province Richard Muyej a publié la liste des animateurs des différents ministères provinciaux. Dans l’équipe, on retrouve 10 Ministres Provinciaux et 5 Commissaires. Voici la composition du Gouvernement Provincial du Lualaba: Ministre Provincial de l’Intérieur et Sécurité: Monsieur KAPENDA WA KAPENDA Deodat.Ministre Provincial de la Décentralisation et Affaires coutumières: Monsieur KASEYA TSHINGABO Jean MarieMinistre Provincial de l’Agriculture, Pêche et Elevage: Madame ILUNGA MWELESHI LouiseMinistre Provincial des Finances: Monsieur MUTETEKE LUWALE AchilleMinistre Provincial du Budget et Plan: Monsieur LUYEYE LUTONGO TrésorMinistre Provincial de l’Environnement et Tourisme: Monsieur KANTENGA KAPENGA AlainMinistre Provincial de l’Education, santé et Relations avec le Parlement: Monsieur KABWIR NGOIE JulesMinistre Provincial des Transports et Energie: Monsieur KAKWATA NGUZA Patrick Thierry-AndréMinistre provincial des Infrastructures: Monsieur MBANDU MWANGAL NorbertMinistre Provincial des Mines: Monsieur TSHIZAINDA SANAMA Jean Marie Sont nommés Commissaires Général du Gouvernement, les personnes ci-après: Commissaire Général du Gouvernement chargé des Affaires Sociales Genre et Famille: Madame ILUNGA NGANDU NathalieCommissaire Général du Gouvernement chargé de l’Economie, Industrie, Petite et Moyenne Entreprise: Monsieur KAZEMBE SWANA ILUNGA MatthieuCommissaire Général du Gouvernement chargé des Affaires Foncières, Urbanisme et Habitat: Monsieur NGOIE KAWAYA AlexandreCommissaire Général du Gouvernement chargé de l’Entrepreneuriat des Jeunes et Emergence de la Classe Moyenne: Madame KAPAPA LydiaCommissaire Général du Gouvernement chargé des sports, Loisir, Culture et Arts: Monsieur KALAU KAPEND Paulin. Bonne chance à l'exécutif provincial du Lualaba. Par Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Au nom de la coalition FCC-CACH, Jacques Kyabula ajoute un député de l'UDPS dans son équipe.

post-thumb

C'est au cours du premier conseil des ministres tenu ce mardi 2 juillet 2019 dans la salle des banquiers du gouvernorat de province que, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe a informé à l'exécutif provincial de l'ajout dans l'équipe du député provincial Jean-Louis Kalamba Ngindu, élu de Lubumbashi ville sur la liste de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS en qualité du commissaire en charge du développement rural. Cet acte est vivement salué par non seulement les militants du Cap pour le changement CACH qui au lendemain de la publication du gouvernement provincial avait demandé au gouverneur de tenir aussi compte de la représentativité du CACH mais aussi des autres Haut-Katanga qui ne jurent que sur l'entente entre population. "Ensemble pour apporter des changements au bénéfice de notre Peuple." a conclut le gouverneur Jacques Kyabula Katwe. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : « Nous sommes en démocratie. Nous avons aussi la possibilité de refuser ou d’accepter ces propositions. » Félix Tshisekedi (Point de presse)

post-thumb

En séjour en province de l’Ituri depuis dimanche dernier, le Chef de l’État congolais s’est livré aux journalistes nationaux à travers une conférence de presse animée en ville de Bunia ce mardi 2juillet. Répondant aux questions des chevaliers de la plume, Félix Tshisekedi est revenu sur les actualités fraîches de son pays allant de la politique aux affaires en passant par le judiciaire, etc. Au sujet du document attribué à Martin Fayulu qui circule sur les réseaux sociaux et qui préconise une sortie de crise avec notamment les reformes de certaines institutions de la République, le président congolais estime que l’opposant devait plutôt choisir le parlement pour passer une telle proposition. D’ailleurs, il dit ne pas y voir actuellement beaucoup d’importance « Les réformes ont des endroits pour être discutées. Fayulu est un élu. En allant au parlement, il peut emmener ce projet. Nous sommes en démocratie. Nous avons aussi la possibilité de refuser ou d’accepter ces propositions », dit-il. Absorbant la situation de Salomon Kalonda, proche de Moise Katumbi, dont l’autorisation de rentrer au pays serait toujours bloquée par les autorités congolaise selon une certaine version, le Chef de l’Etat congolais promet que ce dossier sera traité afin que le concerné revienne au pays. « Salomon Kalonda est Congolais. Il a le droit de rentrer dans son pays. Contrairement à son leader qui était dans la liste de cas emblématiques. Je n’ai pas suivi son cas. C’est un jeune frère que je connais. Il m’a été proche un moment donné. Je n’ai rien contre lui’, a-t-il rassuré. Lors de son adresse, le président congolais est également revenu sur le projet route – rail Kinshasa Brazzaville. Pour lui, « tant qu’on aura pas avancé dans le projet de la construction du port de Banana, cet autre projet ne se fera pas non plus ». Parmi les sujets abordés par Félix Tshisekedi. Par Jean-Jean-desiré Mukanz

Continuer la lecture

Kwilu: L'assemblée promet de frapper fort l'inspecteur principal provincial du kwilu-1 pour multiples abus.

post-thumb

L'inspecteur principal provincial de l'epsp kwilu-1, katako omeonga, fait payé de son gré aux Élèves de classe montante 1.000fc et 20.000fc aux finalistes pour l'achat de sa jeep. Comportement taxé par l'Assemblée provinciale de l'escroquerie scolaire. par conséquent, il pourrait être déclaré personne non agrata au kwilu. Annonce faite au public ce lundi 01.07.19 lors de la plénière consistant aussi à la présentation des aboutissants des rapports des enquêtes diligentées à l'inspection principal provincial de l'epsp kwilu-1 par la commission ad hoc. Selon Érasme kapumba, président de cette commission ad hoc, une fois sur terrain, l'ipp s'est défendu en peu des mots: "j'ai été affecté à inongo. Quelques temps plus tard, la hiérarchie me demande de rentrer à Bandundu alors que les jeep étaient déjà parties au maï-ndombe. Après réunion avec le comité de parents, on a opté de doter l'ipp d'une jeep de près de 91 million de franc congolais pour sa mobilité. A ces jours mes Services ont démobilisé près de 3 million" explique Katako omeonga, ipp kwilu1. Après cependant audition de ce dernier, la commission constate que, - l'ipp ne maitrise pas l'effectif des contribuables au point qu'il tâtonne dans ces détails; - il ya absence de bordereau de versement, -l'argent sont gardés sans la chambre de l'Ipp katako omeonga. Elle recommande en effet au pouvoir législatif provincial d'instruire à l'exécutif provincial de; -Proposer la Révocation de l'ipp au secrétariat général, -Engager de poursuite judiciaire contre omeonga, -ordonner la restitution de frais perçus aux élèves dans le compte du Gouvernement provincial. Le bureau qui prend acte de ce rapport présenté, promet de frapper fort l'ipp et également diligentée dans un futur proche, une autre enquête aux provinces éducationnelles kwilu-2 et kwilu-3.

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’UJCCM s’engage à consolider les relations entre partis politiques membres de la coalition FCC-CACH.

post-thumb

Soucieux de consolider les relations de la coalition Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement FCC-CACH, l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo organise une conférence débat afin d’éclairer les zones d’ombres qui ont assombri les relations entre les militants des Partis membres de la Plate-forme Front Commun pour le Congo FCC à ceux du Cap pour le Changement causé beaucoup des peines à la ville de Lubumbashi. Ce samedi 6 juillet 2019, au Bâtiment 30 juin, siège de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga se tiendra de 10 à 12:00 une rencontre avec des éminents orateurs : Le Sénateur Célestin PANDE KAPOPO, Coordonnateur FCC/Haut-Katanga; et le député national Fabien MUTOMB A MUTOMB, Coordonnateur CACH/Grand Katanga. À travers cette conférence, le président national de l’UJJCM Papy Kazadi Shamwange et tout son comité a un seul souhait que les partis politiques et regroupements membres de la coalition FCC-CACH vivent en harmonie. C’est donc un rendez-vous à n’est pas manqué à Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Goma : L’ACAJ demande à l’Auditorat militaire d’enquêter sur les circonstances de la mort du manifestant de Lamuka. (Communiqué)

post-thumb

Le décès de Paluku Kamala alias Defao, militant de la plate-forme politique Lamuka intervenu le dimanche 30 juin 2019 à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu lors de la répression policière, s’invite dans tous les débats. Ce lundi 1er juillet 2019, la coordination nationale de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice ACAJ a dans un communiqué de presse condamné cette situation et demande en urgence l’ouverture d’une enquête : « ACAJ condamne l’emploi, par la police, des armes létales dans les opérations de maintien ou rétablissement de l’ordre public. Elle demande à l’Auditorat militaire de Goma d’enquêter en urgence sur les circonstances de la mort du manifestant Paluku Kamala Defao. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bunia : Félix Tshisekedi exhorte la jeunesse Iturienne à ne pas céder à toute forme d'incitation aux actes criminels.

post-thumb

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a lancé un pressant appel à l'ensemble de la population de la province de l'Ituri, dans un meeting tenu à la tribune du boulevard de la libération, à Bunia, afin d'œuvrer uniquement pour la paix, l'amour mutuel et la cohabitation non conflictuelle. Il s'est adressé, à cette occasion, plus particulièrement aux jeunes, socle du Congo de demain, et aux mamans étant base de l'éducation de la jeunesse pour tout état qui aspire au développement. S'adressant aux jeunes qui, a-t-il dit; sont l'avenir du pays, il les a exhortés à ne jamais céder à toute forme de manipulations des personnes malintentionnées qui les inciteraient aux actes criminels et sanguinaires. Aussi, a-t-il annoncé la création, dès la mise en place du Gouvernement, d'un Fonds spécial de garantie, qui permettra d'octroyer des crédits aux jeunes, afin de leur permettre de créer des entreprises pour le développement du pays. Le Président de la République a ensuite lancé un appel aux mamans afin de bien encadrer leurs enfants et les décourager , en ce qui concerne tout engagement aux mouvements qui nuirait à la paix et à la sécurité de la communauté. Il dit qu'il s'emploierait pour que le Parlement adopte une loi octroyant un quota de 30% aux femmes afin de leur donner l'occasion de jouer un rôle principal aux côtés de l'homme pour le développement du pays. Le Chef de l'État a ensuite rappelé sa promesse faite aux peuples congolais pendant la campagne électorale, que une fois élu, il se battrait pour ramener la paix sur l'ensemble du territoire national. C'est pour cette raison qu' aussitôt élu, il avait commencé par le territoire de Béni dans la recherche de cette paix. Malheureusement, a dit le Chef de l'État, une fois de plus, les ennemis de la paix ont choisi la province de l'Ituri pour causer morts d'hommes et désolations parmi les paisibles populations. Raison pour laquelle il avait dépêche le général Amisi dit Tango four dans l'Ituri pour mettre fin à cette situation. " Nous sommes les enfants d'un même pays, il n'ya donc pas de raison pour nous entre tuer", a insisté le Chef de l' État, ajoutant que sa visite en Ituri, c'est pour apporter un message de paix et d'amour mutuel. Il a aussi fait savoir que si les Ituriens abandonnent les armes, le gouvernement central fera venir de nombreux investisseurs pour la création d'emplois, et le développement des infrastructures routières, scolaires et autres sanitaires. Il a aussi annonce qu'il ira ce lundi rendre visite aux milliers de déplacés internes à Djugu qui, a-il- dit, doivent absolument regagner leurs milieux de vie respectifs. Auparavant, le Gouverneur de la Province de l'Ituri, Jean Bamanisa, avait remercié le Président de la République qui avait choisi la province de l'Ituri en vue d'y passer la journée de la commémoration du 59 ème anniversaire de l'indépendance de notre pays. Pour le chef de l'exécutif de la province de l'Ituri, la présence du Chef de l'État présage déjà de solutions aux problèmes auxquels font face les populations de sa province. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Validé par la cour constitutionnelle, le député Prince Mundenga est arrivé à Kinshasa.

post-thumb

Prince Mundenga, député national élu de Goma dans le Nord-Kivu, après sa validation par la cour constitutionnelle en lieu et place d’un autre proclamait vainqueur par la Commission Électorale Nationale Indépendante CENI aux élections de décembre 2018 est arrivé à Kinshasa pour les formalités d’usages afin de siéger à la chambre basse du parlement. Suite à son handicap physique car se déplaçant dans une chaise roulante, les organismes de défenses des droits des handicapés plaident pour que les compagnies aériennes prévoient des dispositifs adéquats afin de faciliter la mobilité de l’élu national de Goma lors de ses voyages mais aussi pour l’intérêt de toux ceux qui ont également du mal à se déplacer. « Le gestionnaire d’aéroport doit déterminer des normes de qualité pour l’assistance dans les aéroports dont l’accessibilité. » plaident les personnes vivant avec Handicap physique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Fête de l'indépendance : Félix Tshisekedi rassure les congolais sur sa détermination d'apporter un changement radical. (Adresse à la nation)

post-thumb

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est adressé à la nation, dans la nuit de samedi à dimanche, à l’occasion de la commémoration du 59ème anniversaire de l’indépendance nationale le 30 juin 1960. Dans sa première adresse à la nation congolaise faite depuis la ville de Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga où il séjourne, le Chef de l’Etat a donné l’état de la nation et rassuré la population congolaise sur sa détermination à apporter un changement radical. Par la Rédaction

Continuer la lecture

ITW de F. Tshisekedi : « Invalidations des députés, il y a eu des choses inacceptables » Félix Tshisekedi

post-thumb

Le président Félix Tshisekedi juge inacceptable certains arrêts de la Cour Constitutionnelle invalidant des députés nationaux. Le président l’a dit ce samedi 29 juin lors d’une interview à RFI et France 24. Félix Tshisekedi précise par ailleurs que sa rencontre du 17 juin avec le président de la Cour constitutionnelle n’avait pas pour objectif d’orienter la justice. « Je ne dois pas m’immiscer dans le fonctionnement de la justice. La justice doit être indépendante, elle ne doit pas subir des pressions. Lorsque j’ai reçu le président de la Cour Constitutionnelle c’était pour en savoir plus sur ces arrêts qui étaient pour certains scandaleux. Et j’ai eu les explications qu’il fallait. Je fais ma part de ma façon de voir les choses parce qu'après tout je suis aussi un citoyen. J’ai eu la réponse qu’il fallait, c’est-à-dire, il y a au sein même de la Cour constitutionnelle, une procédure en réparation d’erreurs matérielles comme ils disent. Il y a eu des choses inacceptables », a déclaré Félix Tshisekedi. Une trentaine des députés dont 23 de la plateforme Lamuka ont été invalidés par la Cour dans le cadre du contentieux électoral et certains passent la nuit à la belle étoile devant le bâtimentde la cour. Par ailleurs, aucun député du parti présidentiel, l’UDPS, n’a été invalidé. Les décisions de la chambre spéciale mise en place pour statuer sur les recours en erreur matérielle sont toujours attendues. Par la Rédaction

Continuer la lecture

ITW de F. Tshisekedi : «Félix Tshisekedi a reconnu clairement que son élection comme tant d’autres continuent à poser problème. » Yves Mosengo (Tribune)

post-thumb

Il m’a été demandé de faire une analyse du corpus politique assez particulier de l’entrevue de Félix Tshisekedi ce 29 Juin 2019 sur France 24. D’une manière générale, je dirai que c’est une entrevue politique majoritairement dominée sur des questions restées pendantes depuis la proclamation des résultats controversés des élections présidentielles et aussi sur des interrogations liées à l’émanation de son pouvoir politique. Quant à la forme, je pense qu’il a bien parlé dans un français simple et plus acceptable. Preuve qu’il a été préparé cette fois dans cet exercice souvent pas facile. 7/10. Quant au fond, ça reste discutable sur beaucoup des points mais je retiens au moins qu’il a reconnu clairement que son élection comme tant d’autres continuent à poser problème mais qu’il faudrait plutôt le dédouaner si jamais les résultats proclamés n’ont pas reflété la volonté populaire. Dans ses mots, c’est à cause du fait qu’il n’y a pas eu au préalable un recensement de la population! Dans le même registre, Il reconnaît ouvertement que les résultats de la cours constitutionnelle sont “inacceptables” mais il n’offre aucune piste des solutions pour résoudre cette crise post-électorale. Plus important, il reconnaît aussi qu’il y a eu un deal politique d’abord verbal et ensuite un autre deal politique plus détaillé en cours de rédaction entre lui et son prédécesseur. Par conséquent , il se contredit par rapport à son intervention en Namibie où il a dit qu’il n’y avait aucun deal politique précédent les élections! De ce fait, il paraphrase d’une manière claire que son parti politique l’UDPS est désormais partie intégrante de la majorité parlementaire étant donnée que l’UDPS et le PPRD sont des partis qui prônent la social-démocratie (Les individus dotés de qualités et défauts semblables souvent s'associent ou forment des couples). En conclusion, Félix Tshisekedi confirme des consultations régulières avec son prédécesseur suite à son expérience dans la gestion du pays pour obtenir des avis mais que cela ne devrait pas faire de lui une marionnette mais plutôt un vecteur unitaire de la coalition entre l’UDPS et le FCC. Pour ceux qui n’ont pas compris bien entendu les partisans fanatiques, Felix sous-entend que le déboulonnement du système Kabila ou une dissolution du parlement et du sénat ne sont qu’une illusion. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tshopo : Louis-Marie Lufungula met en place son gouvernement provincial. (Arrêté)

post-thumb

Le gouvernement Walle Lufungula est désormais connu après plusieurs impatiences des Tshopolaises et Tshopolais. Comme dans d'autres provinces , le gouverneur Louis-Marie Lufungula fait confiance aux 10 ministres provinciaux dont une femme pour le développement de la Tshopo. Voici ces ministres : 1. Ministre provincial de l’intérieur, sécurité, décentralisation, ordre public, Affaires coutumières, Justice et droits humains : TONGO BANDAMALI Jean, 2. Ministre provincial des ITPR et Affaires foncières : ALUTA IBRAHIM Philippe, 3. Ministre provincial des finances, économie, commerce, industrie: BOFOYA KOMBA Beaujolais, 4. Ministre provincial du plan, bugdet, portefeuille, investissement et réforme institutionnelle : MATATA MAKALAMBA Patrick, 5. Ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage, Développement rural, Environment, conservation de la Nature et Développement durable : NGENDJA TAGO Walter, 6. Ministre provincial des mines, énergie et hydrocarbures : LOMALISA MONDE Georges. 7. Ministre provincial de l’information, médias, initiation à la nouvelle citoyenneté, genre, femmes et enfants : MANGO ANGANYA Beatrice, 8. Ministre provincial de la santé et Affaires sociales : ONDENDAKEMI Joachim, 9. Ministre provincial de L’EPSP, jeunesse, sports et loisirs, culture et arts: MESEMO WA MESEMO Thomas, 10. Ministre provincial de la fonction publique, travail et prévoyance sociale, transports et voies de communication : LITEMA YENI Jean-Pierre. Par Serge Sindani /Kisangani

Continuer la lecture

Kwilu: Les Élus provinciaux sont outillés sur la gestion des finances publiques

post-thumb

A Bandundu ville, profit Congo, un projet du gouvernement congolais axé sur le renforcement de la recevabilité et de la gestion de finances publiques, renforce depuis ce jeudi 27.06 en la salle du Parlement provincial la capacité des députés provinciaux sur la gestion des finances publiques en province et aux entités territorialement décentralisées. Objectif, faciliter la transparence dans la gestion des finances publiques locales et provinciales et promouvoir la culture de recevabilité. Pour le coordonateur du projet profite Congo, ce séminaire sera axé autours de thèmes: -la gestion budgétaire, -mobilisation de recette et -procédure de passation de marchés publics. Serge makongo, président de l'assemblée provinciale du Kwilu, reconnaît que, ce séminaire est une première pour cette législature et facilitera le contrôle parlementaire et à la DGREK, et à l'Epsp, et à la santé publique. En dernier lieu, le vice Gouverneur Félicien kiway a exhorté les participant à capitaliser ce séminaire pour l'intérêt supérieur de la province. Ce séminaire d'une semaine soit du 27.06 au 3.07 de l'année en cours, est sous la bénédiction de l'autorité provinciale Willy Itsundala Assang. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

RDC : 30 Juin 2019 sous la méditation , Lamuka se mobilise pour une marche pacifique.

post-thumb

Alors que le gouvernement vient d'annoncer que le 59ème anniversaire de l'accession de la RDC à sa souveraineté nationale ne sera pas commémoré ce 30 juin 2019 , la plateforme Lamuka s'emboîte les pas pour appeler les siens à une marche pacifique à cette date historique du pays. Dans un message adressé au peuple congolais ce mardi 25 juin , les leaders Lamuka sous le présidium de Moïse Katumbi appelle tout patriote congolais ,à ce moment crucial, de s'assumer pour conquérir sa liberté , sa dignité et sa souveraineté. "la corruption ronge notre pays à tous les niveaux. ainsi pour protester contre ces antivaleurs et le fait que les véritables élus sont remplacés en majorité de ceux qui ne les sont pas. Nous , leaders Lamuka appelons à une marche pacifique ce dimanche 30 juin 2019 en vu du respect de la volonté du peuple" a-t-on lu dans ce message public. La marche partira de 24 communes de la ville province de Kinshasa. Les marcheurs convergeront vers l'échangeur de Limete , point de chute , a appris ALAUNE-RDC. Notons que pour des raisons des préparatifs consistants et meilleurs réservés à la commémoration du 60ème anniversaire de l'indépendance de la RDC le 30 juin 2020 prochain , le gouvernement congolais a appelé les peuples à observer ce 30 Juin 2019 sous la méditation. Aucune activité officielle moins encore le défilé militaire ne sera à l'honneur. Rappelons que le dernier défilé militaire a été organisé le 30 Juin 2016 à Kindu par l'ex-président Joseph Kabila. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Ituri : Pas de ministère de l'intérieur dans le gouvernement Bamanisa. (mise au point)

post-thumb

Rendu public lundi 24 juin depuis Bogoro , le gouvernement provincial de l’Ituri n'est pas complet aux yeux de l'opinion vu l'omission du ministère clef celui de l'intérieur. Intéressé par la question ,la rédaction de ALAUNE-RDC.NET a aussitôt contacté le chef de l'exécutif provincial de l’Ituri. Dans une réponse réservée à ALAUNE-RDC.NET via son compte officiel twitter , le gouverneur de province Jean Bamanisa indique que la période est cruciale en Ituri ,le ministère de l'intérieur sera assumé par l'ensemble de l'exécutif provincial accompagné du directeur de cabinet qui d'ailleurs maîtrise bien ce poste ministériel. "A cette période particulière, ces portefeuilles seront assumées par le gouverneur et le vice-gouverneur. Le directeur de cabinet est l'ancien ministre de l'intérieur. " a-t-il répondu à ALAUNE-RDC.NET Notons que Jean Bamanisa n'a compté que sur 10 ministres dont une femme pour porter haut la province de l’Ituri vers l'émergence et le développement pendant un mandat de 5 ans. Par Serge Sindani / Kisangani

Continuer la lecture

Investiture des Ministres du Haut-Katanga : « Que cette équipe accompagne valable le Gouverneur dans ses actions. » Henock SEYA LWEMBE

post-thumb

C’est le lundi 24 Juin 2019, au bâtiment 30 juin siège de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, dans la ville cuprifère que les membres du gouvernement provincial ont été investis devant les élus provinciaux. Depuis leurs nominations la population salut le choix des filles et fils des différents territoires et villes de la province. Confiance en cette équipe qui incarne le changement, Henock SEYA LWEMBE, la Sentinelle du Haut-Katanga soucieux d’accompagner les idéologies du Gouverneur Jacques Kyabula Katwe dit « Wa Ndani », il invite les animateurs des différents ministères et commissariats généraux à faire preuve de beaucoup d’engagement et de dévouement afin de répondre aux attentes de la population car, le patron de l’exécutif provincial a des missions déjà bien connues et appréciées par les Haut-Katangais. Heureux de cette investitures, Henock SEYA LWEMBE, cadre de l’ANADEC félicite les membres du gouvernement provincial, tout en leur souhaitant un fructueux mandat ministériel. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : Pour le développement de la province, Jean Bamanisa ne compte que sur 10 ministres. (Arrêté)

post-thumb

Dans un arrêté provincial signé ce lundi 24 juin , le gouverneur de la province a rendu public une liste complète de son gouvernement pour un quinquennat à l'exécutif provincial de l'ituri. Dans celle-ci composée de 10 ministères ,Jean Bamanisa accorde un seul poste aux femmes soit 10% de représentativité. Voici la liste complète du gouvernement Jean Bamanisa : 1.ministre provincial près le gouverneur en charge de l'aménagement du territoire, urbanisme, affaires foncières ,habitats,infrastructures, travaux publics et reconstruction, Mr Chrisante Ibrahim UCIRCAN BULE 2.ministre provincial du plan , budget, portefeuille et investissements, Mr Pascal KAKORAKI BAGUMA 3.ministre provincial de l'économie et finances , Mr Janvier EGUDRA NYADRI 4.ministre provincial de la fonction public , transports, voies de communication, droits humains,médiats,postes ,télécommunications et nouvelle technologie de l'information, Madame Espérance MUSAFIRI SHUKURU 5.ministre provincial des mines ,pétrole,industries,énergie et eau, Mr Pierre-Claver BEDIDJO NDJINGA 6.ministre provincial de l'agriculture, pêche et élevages , Mr Guerschom DRAMANI PILO 7.ministre provincial de l'environnement et développement rural , Mr Désire NESOBANGE ABIANGA 8.ministre provincial de l'éducation, emploie,nouvelle citoyenneté et relations avec l'Assemblée provinciale , Mr Jean-Vianney ANYOLITHO DJALMORO 9.ministre provincial de la santé et affaires sociales , Mr Patrick KARAMURA MWIRA 10.ministre provincial du commerce , entreprenariat et artisanat , Mr Ézéchiel BATI MUKI. Par Serge Sindani / Tshopo

Continuer la lecture

Kwilu : Le gouvernement provincial est préoccupé par le vol des fournitures des bureaux des ministères. (Conseil des ministres)

post-thumb

Le Gouverneur Willy ITSUNDALA a présidé ce vendredi 21.06, le tout premier conseil de Ministre Élargie de son Gouvernement. Dans son compte rendu, le porte parole de ce Gouvernement, Me MUMA Zéphyrin, précise que, "l'exécutif provincial est préoccupé de vol de meuble et fournitures de bureau dans de ministères par les agents du Gouvernement sortant." Muma zephyrin. Au chapitre sécuritaire le Gouvernement S'est appesanti sur la situation de viol sur mineure par les éléments de la FARDC à paykongila, territoire de masimanimba avant d'instruire au Ministre en charge de l'intérieur, d'investiguer sur le fait en Identifiant les vraix auteurs puis faire le rapport dans un futur proche au gouverneur envue de solution adéquate. Willy ITSUNDALA a également instruit ses ministres de respecter les Élus provinciaux, socle de leur pouvoir. Renchéri le porte parole du Gouvernement. Signalons, Ce conseil est le tout Premier depuis l'investiture du gouvernement au parlement. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Haut-Katanga : « Nous voulons vous assurer de notre soutien indéfectible durant votre mandat et vous promettons d’asseoir votre idéologie. » Henock SEYA LWEMBE (Mémo)

post-thumb

C’est à travers une déclaration lue devant la presse Haut-Katangaise que la communauté LWANZO LWA MIKUBA avec Henock SEYA LWEMBE, la Sentinelle du Haut-Katanga en tête. Ce fils politique de Agée A. MATEMBO TOTO félicite le Gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe de son élection écrasante et confirmée par la conseil d’Etat. Cette association socio-culturelle réunissant les originaires de l’espace LWANZO LWA MIKUBA rassure au patron de l’exécutif de son indéfectible soutien dans ses diverses actions et réalisations durant son quinquennat et le promet d’asseoir son idéologie. Consciente des enjeux de l’heure et des inquiétudes et la frustration des tiers principalement liées à la récente publication du gouvernement provincial, dans la déclaration lue par ce digne fils de Mitwaba, LWANZO LWA MIKUBA place sa totale confiance et promet de n’est jamais trahir. À cet effet, LWANZO LWA MIKUBA invite le Gouverneur de province, au nom du maintien de la paix, de l’équilibre géopolitique, de la représentativité territoriale au sein du gouvernement et de la cohésion provinciale, d’échanger avec les représentants des associations socioculturelles et des regroupements politiques, afin d’être toute oreille à leurs doléances. Enfin aux différentes communautés socioculturelles vivant dans le Haut-Katanga, qui ont choisis cette province, d’œuvrer pour son développement, son émergence, et de bannir tout esprit de violence, haine tribale, destruction méchante et autres et à opter que les moyens prévus par la loi en la matière pour faire entendre leurs doléances, car Lubumbashi, c’est d’abord une ville de la paix. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : La publication des membres du gouvernement provincial n’est qu’une news fake. (Cabinet du gouverneur)

post-thumb

Alors que certains y ont cru, les décisions provinciales : ARRÊTÉ PROVINCIAL NUMÉRO 0173/GPL/LBA/2019 PORTANT NOMINATION DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL DE LA PROVINCE DU LUALABA. Et ARRÊTÉ NUMÉRO 0174 PORTANT NOMINATION DES COMMISSAIRES GÉNÉRAUX DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL DU LUALABA ne sont que des faux documents qui n’ont jamais existés. Le directeur de cabinet du gouverneur de province, le Professeur Joseph Yav invite donc l’opinion à prendre son mal en patience tout en signifiant que la nomination des animateurs des institutions publiques et membres du gouvernement provincial au Lualaba se font avec solennité et sous les formes requises. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Affaire viol sur la fille de 13 ans : « Nous condamnons fermement toute intimidation. » Mamans volontaires.

post-thumb

Alors que plusieurs activistes de défense des droits des femmes attendaient impatiemment le verdict de la justice qui condamnerait les auteurs du viol sexuel fait sur la fille de 13 ans, c’est une déception totale que la justice puisse acquitté les vrais coupables. Les activistes réunis au sein de l’Association des Mamans volontaires des droits des femmes et enfants disent non aux intimidations : « Nous dénonçons la violence sexuelle dégénérant en République Démocratique du Congo, condamnons fermement toute intimidation, et même la stigmatisation des survivantes de viol et militons pour une responsabilisation des masculinités toxiques du patriarcat. #DroitsYaMwasi. » Et disent non à la justice de classe : « Libérons notre parole, revendiquons nos Droits. Assurons la dignité de toute femme. Responsabilisons les masculinités toxiques, ne fermons pas les yeux lorsqu'il s'agit de nos fils, frères, amis ou partenaires. Justice pour Elles. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Haut-Katanga : Gouvernement Kyabula Katwe, une équipe smart pour un quinquennat assuré.

post-thumb

C’est à la surprise des plusieurs que le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe a publié les noms des membres du gouvernement provincial et ceux de son cabinet. Si les précédents gouverneurs ne tenaient pas compte de l’apport considérable de la jeunesse, Jacques Kyabula Katwe a fait confiance aux jeunes qui s’exécutent pour le bien de la province et la représentativité des territoires et districts du Haut-Katanga est respectée. C’est en tout cas un gouvernement qui met les Haut-Katangais d’accord. Ce gouvernement compte seulement deux ministres issus de l’équipe sortante. I. Ministres 1. Ministre des finances : Mr Bruno Choma choma ; 2. Ministre de l’intérieur et sécurité : Mr Bobo Malulu ; 3. Ministre du plan et budget : Mr Michel Momat Kakudji ; 4. Ministre de l’économie : Mr Coalis Mwamba Nkongolo ; 5. Ministre des infrastructures et travaux publics : Mr Miguel Kantemb ; 6. Ministre de la jeunesse : Mr Arsène Joseph Kayumba ; 7. Ministre des mines : Mr René Banza ; 8. Ministre de la santé : Mr Joseph Nsambi ; 9. Ministre de l’agriculture : Mr Thierry Magoma ; 10. Ministre du genre, famille et enfants : Mme Aziza Munana. II. Commissaires 1. Emploi : Mr Elly Mwando ; 2. Environnement : Mme Kilufia Ngandwe ; 3. Sport : Mme Leila Katebe Lulu ; 4. Transport : Mme Sylvie Mitonga ; 5. Affaires sociales : Mme Precillia Pande ; 6. Secrétaire exécutif : Mr Eugène Kasato ; 7. Secrétaire exécutif adj : Mr Denny Kabange wa mpanga. III. Cabinet du gouverneur 1. Directeur : Mr jean-petit Mukena ; 2. Directeur adj. politique : Mr Christian Nkunda ; 3. Directeur adj. Fiscalité : Mme Giselle Ngungua ; 4. Conseillère spéciale juridique : Mme Flora Mbuyu Angelani ; 5. Conseiller économique : Mr Billy Kongolo Duke ; 6. Conseillère Financière : Mme Gracia Ilunga Kazadi ; 7. Conseiller Technique Mr Eric Sakuyema ; 8. Conseillère socioculturel : Mme Muleka Kisonde ; 9. Conseiller en communication : Mr Bobo Nkunda ; 10. Conseillère du genre : Mme Yvette Mwape Ngosa.

Continuer la lecture

Lualaba: Inauguration des bureaux de l’Assemblée provinciale.

post-thumb

Le mardi 18 juin 2019, le président de l’Assemblée provinciale du Lualaba, l'honorable KAMWENYI a procédé à l'inauguration des bureaux de l’Assemblée provinciale arrivés au quartier golf dans la commune de Dilala. ce beau bâtiment est l’œuvre de construction de l'entreprise Malta Forrest qui ont accompli un travaille de qualité selon le président de l’organe délibérant dans son speech. Pour le chef de chantier, ce travaille a été accompli dans le délai lui accordé par le gouvernement provincial et chose réalisée. Cette inauguration a été sanctionnée par la visite guidée des membres du parlement provincial du Lualaba. la question reste de savoir à quand l'occupation de ces bureaux par les élus du peuple de cette province? Dossier à suivre. Par Chris Mulunga /Kolwezi

Continuer la lecture

Kwilu: Le programme du gouvernement Willy ITSUNDALA approuvé par l’Assemblée provinciale.

post-thumb

Les Élus provinciaux ont approuvés ce mercredi 19 juin, le programme quinquennal du Gouvernement Willy ITSUNDALA. Et, à la même circonstance, investi l'équipe Gouvernemental composé de 10 ministres avec 3 commissaires généraux. C'était au cours de deux plénières combinées tenue à hémicycle provincial rehaussée par plusieurs hauts cadres provinciaux et une présence remarquable de la population. Dans le fond, ce programme de gouvernance de willy ITSUNDALA tire sa quintessence dans la vision du chef de l'État Félix Antoine TSHISEKEDI Visant à faire du Congo une nation forte. Ce programme ambitieux, alléchant même repose sur la vision "Kwilu uni et débout" avec 5 objectifs renfermant chacun des actions réalistes à mener sur terrain adapté aux besoin de kwiulois notamment: -maximiser les recettes et l'encadrement de dépenses publiques, -Amélioration de condition sociales, -Améliorer la gouvernance locale, -poursuivre les constructions des infrastructures de base et le développement industriel, -améliorer le cadre de vie et sociale de population. un riche débat dérisoire s'en est suivi au cours duquel les Députés ont formulés des recommandations au Gouvernement. "Que ce programme pragmatique soit respecté pour faire 5 ans au sommet du kwilu. Autrement, nous vous chicoterons." Érasme kapumba, député élu de Bandundu. Lors de ses réponses aux multiples préoccupations des Honorables Députés, WILLY ITSUNDALA rassure les honorables députés de la bonne Gouvernance qui caractérisera son mandat. Signalons que, ce programme a été approuvé par 43 votants oui! Contre zéro non! Et une abstention sur un total de 44 députés que compose cet organe délibérant Par David Mayele/ Gouvernorat

Continuer la lecture

Lubumbashi : La Fondation Haut-Katangaise hausse le ton et condamne les violences politiques. (Communiqué)

post-thumb

La ville de lubumbashi a vibrée au rythme des manifestations des militants de l'UDPS en revendication au propos tenu par le député national Charles Nawej qualifiant le président de la Republique Felix Tshisekedi d'inscient suite aux ordonnances nommant les mandataires de la SNCC et la Gécamines. Ainsi, la fondation Haut-Katangaise à travers une déclaration du 13 juin dernier, se dise préoccupée par ces manifestations, le Haut-Katanga doit demeurer une terre hospitalière et Lubumbashi, la ville de paix; déterminer à oeuvrer pour la préservation et le maintien de la paix, de l'harmonie et la cohésion entre les peuples vivant dans la province; la Fohakat a fait différentes déclarations, dont: *Soutenir sans reserve et salue les démarches et les efforts entrepris par son ministre national de l'intérieur et de sécirité, ainsi que le gouverneur de province du Haut-Katanga, dans le rétablissement rapide de l'ordre public et le maintien de la paix sociale sur l'étendue de la ville cuprifère ; *Cette fondation Haut-Katangaise appelle tous les militants des partis politiques à la culture de la paix et de recourir aux moyens pacifiques et démocratiques, envue de soutenir les projets de developpement initié par Felix Tshisekedi, président de la République; ces projets matérialisés en province par Jacques Kyabula Katwe gouverneur de province. Et la Fohakat exhorte la population vivant dans la province du Haut-Katanga à l'amour, à la cohésion, à l'harmonie, à vaquer librement à ses occupations et, à bannir plutôt, tout esprit de trobalisme et de la haine. Retenez que cette fondation a pour objectif la preservation et le maintien de la paix, de l'harmonie et de la cohésion entre les peuples vivant dans la province du Haut-Katanga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Le 2e jour du seminaire " LET'S TALK COFFEE " à Kigali au Rwanda.

post-thumb

Ce mardi 18 juin 2019, le Vice Gouverneur de province Marc MALAGO KASHEKERE participant aux travaux en carrefour,un séminaire qui s'organise à Kigali la capitale Rwandaise et regroupe plusieurs pays exportateurs et importateurs du café. Le Gouvernement Théo KASI s'attèle à combattre la corruption, le détournement et les anti valeurs sous toutes ses formes et prône le changement par le travail, l'un de son cheval de bataille. Cette conférence internationale sur le café organisée à l'intention des pays producteurs du café dans le monde où la République Démocratique du Congo est parmi les pays qui le produisent en grande quantité et qualité, veut promouvoir tous ces cultivateurs de ce produit afin de mettre en contact direct le vendeur et l'acheteur et ainsi contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations. Par Serge Kisokero /CELCOM/GOUVERNORAT

Continuer la lecture

Invalidation des députés : « il y aura des enquêtes et les coupables seront sanctionnés conformément la loi. » Benoît Luamba

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordé une audience à la cité de l’Union africaine au président de la cour constitutionnelle afin d’avoir plus d’explication sur le retard observé dans le traitement des contentieux électorals . Au sortir de l’audience, Benoît Luamba a donné la quintessence de son échange avec le président de la République. A la question de savoir sa position vis à vis de la réaction de la population face à cette situation, il a répondu qu'il s'agit là d'une matière purement politique et en politique il y'a beaucoup de passion, ajoutant qu'il y'a eu plus de 15 mille candidats à la députation nationale pour 500 sièges prévus à l'Assemblée nationale. Ceux des candidats qui n'étaient pas élus ne s'avouent pas vaincus, ce qui, dit-il explique les 1240 dossiers de recours. A une question, il a fait savoir que la corruption est une infraction dans notre législation pénale, il y aura des enquêtes et les coupables seront sanctionnés conformément la loi, ajoutant que le Président lui a fourni des renseignements qu'il avait sur cette question que les juges vont comparer avec les réalités des dossiers, afin que soient poursuivies les personnes qui seront rendues coupables. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Invalidation des députés : « la Cour constitutionnelle avait réceptionné plus de 1240 dossiers pendant qu'il n'y a que 7 juges qui peuvent siéger en cette matière. » Benoît Luamba

post-thumb

L'examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l'élection à la députation nationales a été au centre de l'audience que le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a accordée lundi à la cité de l'Union africaine, au Président de la Cour constitutionnelle Benoît Luamba. Au sortir de l’audience, le président de cour a déclaré à la presse que le Chef de l'État s'est rendu compte que la Cour constitutionnelle est largement au-delà de deux mois lui conférés par la constitution, pour l'examen des recours introduits; et il voulait en savoir la cause. Il a dit, à ce propos , qu'il a expliqué au Chef de l'État que la Cour constitutionnelle avait réceptionné plus de 1240 dossiers pendant qu'il n'y a que 7 juges qui peuvent siéger en cette matière. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lomami :les militants de CASH donnent 48 heures au gouverneur Lubamba pour démissionner.

post-thumb

Des milliers de militants de la coalition Cap pour changement "CACH" sont descendus dans la rue ce lundi 17 juin à Mwene-ditu pour exiger sans condition le départ du gouverneur de la province de lomami, Sylvain Lubamba Mayombo. Partis de l'ancien péage sur le boulevard kasa-vubu en passant par l'avenue Mobutu jusqu'a la mairie de Mwene-ditu où un mémorandum adressé au chef de l’État a été lu devant une foule immense. La lecture du mémorandum a été faite par le Président fédéral adjoint de l'UDPS/Mwene-ditu Alexis Kabeya Ngandu. Par Junior Merveille Mpandajila/ Mwene-ditu

Continuer la lecture

CENI : Le vice-président Norbert Basengezi démissionne.

post-thumb

En fin mandat, le vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Norbert Basengezi, a démissionné ce lundi 17 juin 2019. La nouvelle est confirmée le soir de ce lundi alors que les raisons de sa démission à ses postes ne sont pas élucidées moins encore rendues publiques. Rappelons que le mandat des membres du bureau de la CENI est de 5 ans et qu'il a expiré depuis le 13 juin 2019. Norbert Basengezi alors vice-président sortant de la centrale électorale figure sur la liste des sanctions américaines publiée le 22 février dernier par les États-Unis. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

RDC : « L’urgence de la mise en place d’une chambre pour examiner les requetés des parlementaires arbitrairement invalidés et sanctionner les juges fautifs » Georges Kapiamba

post-thumb

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, ACAJ en sigle, soutien la mise en place d’une chambre composée de trois juges de la Cour Constitutionnelle, en application des articles 93 alinéa 4 de la Loi organique n° 13/026 du 15/10/2013 portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle et 54 alinéa 5 de son Règlement Intérieur publié au journal officiel suivant son numéro spécial du 22 mai 2015, pour examiner toutes les requêtes des députés et sénateurs arbitrairement invalidés. Cette chambre pourra, en cas de besoin, appeler les parties ou des experts pour l’éclairer sur toutes les questions susceptibles d’apporter plus de lumière sur lesdites requêtes en application de l’article 29 du Règlement Intérieur . L’ACAJ a documenté à ce jour 31 cas flagrants qui se repartissent comme suit : 24 députés du regroupement politique LAMUKA ; 3 du regroupement « Alliance des Acteurs pour la Bonne Gouvernance du Congo », AABC en sigle ; 2 de la Coalition des Démocrates, COD en sigle, et 2 sénateurs du regroupement LAMUKA. L’ACAJ a relevé notamment: -le non respect du délai de l’examen du contentieux des élections législatives… fixé par l’article 74 de la Loi électorale à deux mois à compter de la saisine de la Cour Constitutionnelle ; -l’attribution frauduleuse des voix et sièges sans respect respectivement de l’obligation préalable de réescomptable contradictoire (article 76 bis de la Loi), ni de la détermination préalable du nouveau seuil national (article 118, points 2, 3 et 4 de la Loi électorale… Tout en appelant le Procureur Général à enquêter sur les faits de corruption, l’ACAJ demande au Président de la Cour à sanctionner disciplinairement les juges fautifs conformément aux articles 23 à 39 de l’Ordonnance n° 16/070 du 22 août 2016 portant dispositions relatives au statut particulier des membres de la Cour Constitutionnelle. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bunia : « Il est plus que temps que les responsabilités soient établies et que justice soit faite. » Moïse Katumbi

post-thumb

Dans une communication, le leader de Ensemble pour le Congo et responsable de la coalition politique Lamuka, Moïse Katumbi Chapwe condamne les tueries enregistrées dans la province de l’Ituri : « A Bunia les massacres intercommunautaires ont repris, cela est inacceptable. Il est plus que temps que les responsabilités soient établies et que justice soit faite. Sécuriser & unifier les populations de l’Ituri doivent être la priorité pour tous les dirigeants politiques ! » Dans ce conflit intercommunautaires, plusieurs cas de tueries sont enregistrés. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Le Gouverneur a reçu le mémo de la ligue des jeunes du mouvement politique social.

post-thumb

C'est ce lundi 17 juin 2019 que la jeunesse du regroupement politique mouvement social,un regroupement politique de l'opposition,est venu déposer un mémorandum auprès de l'autorité provinciale contestant l'invalidation du député national Kibala Nkold,élu dans la circonscription électorale de Mwenga. Dans ce mémorandum ces jeunes expriment leur indignation à la suite des arrêts rendus selon eux de manière arbitraire par la cour constitutionnelle. L'opposition étant reconnue constitutionnellement en République Démocratique du Congo,ces jeunes demandent au président de la République, S.E.M Félix TSHISEKEDI la réhabilitation immédiate de l'honorable Kibala Nkold dans ses droits. Ces jeunes conduits par Théophile Kishibisha Marume, ont salué la courtoisie et la bonne manière de Théo KASI NGWABIDJE ,Gouverneur de province qui les a tous appelé au calme et au respect des institutions habilitées à traiter ce dossier. Il a ensuite demander à tous ces jeunes de rentrer travailler et a promis de faire arriver leur mémo à qui de droit. Par Serge Kisekero / CELCOM/GOUVERNORAT

Continuer la lecture

Lomami : Le Maire de Mwene-ditu appelle sa population à l’unité et à la paix afin de construire la ville.

post-thumb

Apres l'appel de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS, fédération de Mwene-ditu aie décrétée le jeudi 13 juin 2019 la journée ville morte pour exiger la démission du gouverneur Sylvain Lubamba ou soit le réajustement de son gouvernement provincial, qui malheureusement s'est transformée en manifestation de colère, le Maire de la ville de Mwene-ditu madame Fidelie KABINDA MUTONJI a au cours de son message radio-diffusé appelé la population de sa juriction au calme, à la paix, unité et à la retenu pour l'intérêt, la construction et le développement de la province de Lomami. Fidelie KABINDA MUTONJI a au cours de la même occasion condamné la dernière énergie le comportement des manifestants qui dans leur colère ont réussi à incendiés les étalagés de trois marchés de la ville ferroviaire " c'est ne pas en brûlant les marchés qu'on trouve le changement , c'est ne pas ça le peuple d'abord, quand tu brule la case de l'autre il est aussi peuple..c'est ne pas par les marches ni par la force que les choses doivent changé, que ma population soit calme, je pense que le gouverneur Sylvain lubamba trouvera solution à leur desirata et que nous allons allé de l'avant pour vivre le changement ensemble " a déclaré le maire de Mwene-ditu. Le nouveau gouvernement de la province de Lomami a été rendu public le samedi 8 juin dernier. L’UDPS n’a obtenu qu’un seul ministère sur les dix, celui de la communication, jeunesse, sports et loisirs, culture et arts ainsi que relation avec l'assemblée provinciale et le poste du secrétariat adjoint du gouvernement. Depuis l’annonce officielle de l’équipe gouvernementale par le gouverneur Sylvain Lubamba, une série des marches de colère se fait observer au Chef-lieu de la province de Lomami et dans les territoires de Luilu, Kamiji et Ngandanjika exigeant sa démission ou soit le réajustement de son gouvernement. Par Junior Merveille Mpandanjila / Mwene-ditu

Continuer la lecture

Arrêts de la Cour Constitutionnelle : « non aux décisions iniques. » déclarent les militants de Lamuka.

post-thumb

C’est samedi 15 juin 2019, les militantes de la plate-forme politique Lamuka se sont données une fois de plus rendez-vous devant le siège de la cour constitutionnelle avec comme objectif principal dénoncer « l’instrumentalisation de la justice ». Pour Georgette Biebie, secrétaire technique de Lamuka dressons nos fronts longtemps courbés : « « La présidente Jeanine Mabunda fait son travail pour le moment mais c’est les injustices et la marginalisation que nous ne voulons plus, redressons nos fronts longtemps courbés. Comme disait le Leader Maximo le peuple doit se prendre en charge ». À ce sit-in se joint quelques députés invalidés comme Daniel Sefu. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée Nationale : Les députés clôturent la session de Mars 2019.

post-thumb

C’est ce samedi 15 juin 2019, que les députés nationaux de la République Démocratique du Congo élus aux élections générales du décembre 2018 clôturent la session ordinaire de Mars qui a été principalement axée sur les dispositifs administratifs : Élections du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, validation des mandats des députés et la constitution des groupes parlementaires. Pendant ce temps là cour constitutionnelle invalident certains députés. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Goma : La population salut la validation par la cour constitutionnelle de Prince Banza Mundenga.

post-thumb

Dans la série d’invalidation des députés nationaux par la cour constitutionnelle, dans la Circonscription électorale de Goma ville, la cour valide Prince Banza Mundenga, un fils du terroir très connu et engagé car malgré son handicap physique, Prince Banza se démarque toujours par ses réalisations concrètes qui fait de lui à ce jour l'un des importants mécène sportif de Goma. Repêché par la cour constitutionnelle au détriment de Patrick Munyomo éjecté de l'hémicycle. Cet arrêt de la cour constitutionnelle est vivement salué par la population de Goma et très particulièrement les personnes vivant avec handicap qui jusqu'à ce jour ne comptait aucun député membre de leur corporation. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est arrivé à Bujumbura en début d'après-midi.

post-thumb

Après Dar Es Salaam en Tanzanie, le président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d'arriver à Bujumbura au Burundi où à la descente de l'avion il a été accueilli par son homologue Pierre Kuruzinza. Il y a lieu de signaler qu'une forte mobilisation des congolais et des militants du Cap pour le changement vivant à Bujumbura sont plus que déterminés à réserver un accueil sans précédent aux premiers des congolais pour sa première visite officielle depuis son élection de décembre 2018.

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'incroyable invalidation de Vital Sunzu « l'autorité de la ville », les lushois prévoient une marche ce samedi 15 juin 2019.

post-thumb

Sur la liste des députés invalidés par la cour constitutionnelle, figure l’honorable Vital Sunzu « autorité de la ville » élu de la circonscription électorale de Lubumbashi sur la liste de Ensemble Pour le changement de Moïse Katumbi. Élu aux législatives nationales et provinciales, ce fils de la ville cuprifère condamne cet arrêt de la cour constitutionnelle car pour le même contentieux électoral, la cour d’appel de Lubumbashi avait jugé non fondée la requête introduite par Hyacinthe Shisso, validé par la cour constitutionnelle, situation qui met Lubumbashi en colère. Afin de condamner cette décision que plusieurs jugent « impartiale et non justifiée » une marche pacifique est programmée ce samedi à Lubumbashi. Le député Vital Sunzu est à ce jour l’un des élus le plus acceptés car très connu du grand public à travers ses prestations mediatiques dans la ville. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Pour que les différends politiques ne dégénèrent pas en conflits ethniques au Haut-Katanga, Jacques Kyabula anticipe les rencontres.

post-thumb

La situation sécuritaire vécue à Lubumbashi et à Kasumbalesa depuis le mardi dernier s’invite aux débats, les militants de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS de Félix Tshisekedi se sont pris à quelques institutions et saccagés et incendiés des maisons et véhicules, de peur que ces affrontements qui ont opposés la jeunesse de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS et celle du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD ne retombe dans les conflits ethniques entre les Katangais et Kasaïens vécus en 1992. Jacques Kyabula Katwe, gouverneur de province a réuni les leaders du grand Katanga et ceux du grand Kasaï vivant aux Haut-Katanga mais aussi avec les responsables de l’UDPS et du PPRD. La cohabitation pacifique entre ces deux communautés. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : L’ACAJ appelle à la démission des juges de la cour constitutionnelle.

post-thumb

Les récentes invalidations des députés nationaux des élections de décembre 2018 intervenues en début de semaine. L’organisation non gouvernementale Association Congolaise pour l’Acces à la Justice ACAJ que dirige Georges Kapiamba condamne cette décision qui viole l’article 28 de la constitution de la République : « Les arrêts de la Cour Constitutionnelle invalidant plusieurs députés étant illégaux et équivalent à un ordre manifestement illégal (art 28 Cons), l’ACAJ appelle à la démission de tous les juges, au PR à faire sursoir à leur exécution et à l’Assemblée Nationale et au Sénat à ne pas les exécuter. » Cette série d’invalidation de la cour constitutionnelle est également condamnée par la coalition Lamuka qui a vu beaucoup de ses députés être invalidés. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Henock SEYA LWEMBE plaide pour que le Gouvernement Ilunga Ilunkamba soit composé des Ministres actifs.

post-thumb

C’est depuis le lundi dernier que les compatriotes des quelques villes de la République notamment Kinshasa, Lubumbashi, Kasumbalesa et Kisangani assistent aux affrontements entre les militants de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS et l’unité d’intervention de la Police Nationale Congolaise qui réclament le divorse entre le Front Commun pour le Congo FCC et le Cap pour le Changement CACH. Soucieux du rétablissement de la paix et de l’unité sur l’ensemble du territoire national, Henock SEYA LWEMBE, cadre de l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC de l’honorable Aggée AJE MATEMBO TOTO dont Henock SEYA LWEMBE tire sa référence politique pense qu’il est temps que le Premier Ministre ILUNGA ILUNKAMBA Sylvestre pense à avoir des ministres qui mettront tout le monde d’accord et non reconduire des vieux routiers avoués de la population. Il propose que le premier gouvernement du mandat quinquennal du Chef de l’Etat Félix-A. Tshisekedi Tshilombo garant des institutions soit composé en majorité des jeunes qui ont fait preuve de beaucoup d’engagement et de dévouement a la nation pour le développement de la République. Que les critères du choix des membres du Gouvernement Ilunga Ilunkamba reposent sur la méritocratie et les compétences et non sur les origines ethinico-tribales car depuis toujours ces valeurs tribales n’ont en rien été constructives voilà pourquoi il faudrait s’en passé. Néanmoins Henock SEYA LWEMBE ce fils modèle du Territoire de Mitwaba dans le Haut-Katanga est très disposé à servir la nation congolaise à tous les niveaux afin de valablement contribuer au développement et au progrès de la République. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Mwene-ditu : Les militants UDPS manifestent contre le gouvernement provincial de la Lomami.

post-thumb

La tension est très vive à Mwene Ditu, dans la province de Lomami les militants de l'UDPS ont depuis 6h du matin barricadés la route, ils ont brûlé des pneus devant la permanence de l'udps, donc pas de passage. Ils scandent des chansons hostiles au gouverneur Sylvain lubamba. La police est venue pour calmer la situation mais la tension remonte toujours. À suivre Par Fabien Ngueshe/ Mwene-ditu

Continuer la lecture

Mwene-Ditu: L'UDPS décrète une journée ville morte ce jeudi 13 juin pour exiger le réajustement du gouvernement provincial et la démission du gouverneur de province.

post-thumb

Dans une déclaration faite ce mercredi Le président fédéral du parti au pouvoir à Mwene Ditu rejete le gouvernement publié par le gouverneur Lusamba et revendique le ministère des finances pour son parti. " Dans le cadre de ce que nous sommes en train de rechercher de nos revendications, l'UDPS ville de Mwene-Ditu projette une journée ville morte, une journée sans marché ce jeudi. Nous ne serons pas à nos travaux mais resterons chez nous pour méditer parce que, c'est notre droit et nous voulons obtenir ce que nous avons demandé. Et le samedi 15 juin prochain, nous allons organiser une grande marche conjointe avec l'UDPS ville de Kabinda, des territoires de Luilu, Ngandanjika et Kamiji pour aller jusqu'au bout ", a déclaré Gérard Tshibanda. Le nouveau gouvernement de la province de Lomami a été rendu public le samedi 8 juin dernier. L’UDPS n’a obtenu qu’un seul ministère sur les dix, celui de la communication, jeunesse, sports et loisirs, culture et arts ainsi que relation avec l'assemblée provinciale et le poste du secrétariat adjoint du gouvernement. Depuis l’annonce officielle de l’équipe du gouvernementale par le gouverneur Sylvain Lubamba, une série des marches de colère se fait observer au Chef-lieu de la province de Lomami et dans les territoires de Luilu, Kamiji et Ngandanjika Par Fabien Ngueshe/ Mwene-ditu

Continuer la lecture

Kwilu : Le gouvernement Itsundala Asang Willy affiche complet.

post-thumb

Le Gouverneur du kwilu willy ITSUNDALA Assang dans un arrêté signé ce mercredi 12 juin 2019 a nommé les membres de son Gouvernement que voici: 1. Plan, budget et intégration de la population et porte parole du Gouvernement : MUMA NGOMONZEY 2. Agriculture, pêche, élevage, développement rural, : Arthur LAKU ONKEN. 3. Infrastructures, Travaux publics, aménagement du Territoire et relation avec l'assemblée provinciale. : Jean MALLAUD MBONGO MPASI UNDUMBULA 4. Énergies, ressources hydrocarbure, ressources naturelles et environnement : Bénédicte KIANGATA TALANJILA, 5. Finances, économie et commerces : Robert DINSODI MAKELELE 6. Education et initiation à la nouvelle citoyenneté : Eric MUNZIAZIA AKWETI Kala. 7. Santé, emploi, travail et prévoyance sociale : Arnold KAPALATI MUZAMA, 8. Intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières, coopération décentralisée, justice, droits humains et garde des sceaux : JOACHIM KUMARER Nyeth, 9. Urbanisme, afaire foncière, habitat, et innovations de ville: Joseph AYIKONZENE ETIARA, 10. Fonction publique, affaires sociales, genre famille et enfant : Docteur Esther BAMENGA SIKINA Commissaires généraux : 1. Chargé des transports, voies de communication, postes, téléphones, nouvelles technologie de l'information et de la communication: Grégoire MALWA BINGI LINGA, 2. Chargé Des affaires sociales, action humanitaires, solidarité nationale, jeunesse, sports et loisirs: Dieudonné MUSUMARI MALEMBA. 3. Chargé. De l'industrie, Petites et moyennes entreprises et artisanat et mines: Alpha LUMA LWANGO Secrétaires du Gouvernement titulaire : 1. Juliette KITHULU MBUKU 2.Degaulle KIMATA TUUM Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Conférence BAD : " Nous proposons une intégration de libre échange par étape." Félix Antoine Tshisekedi

post-thumb

Dans son discours à l'occasion de l'assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement qui se tient à Malabo en Guinée Équatoriale du 11 au 14 juin 2019, le président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo propose une intégration de libre échange par étape. Sous-région par sous-région. Il promet que le Congo va intégrer une vraie facilité de visa aux ressortissants africains. Au début ce sera des visas à l'entrée et après ce sera libre. Cette assemblée annuelle a pour thème : " Intégration régionale pour la prospérité de l'Afrique." Et la République Démocratique du Congo est représentée par le président de la République. Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Le groupe parlementaire PPRD condament les actes de barbarie perpétrés au siège de la chambre basse du parlement.

post-thumb

Les députés nationaux, membres du groupe parlementaire Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD et Alliés condamnent les actes de barbarie perpétrés à l'Assemblée nationale à Kinshasa et à l'assemblée provinciale du Haut-Katanga par les militants du Cap pour le Changement et par l'occasion exigent une enquête parlementaire pour établir les responsabilités. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : 8 Députés invalidés , le MLC actionne l'article 64 et appelle à une marche pacifique.

post-thumb

La cour constitutionnelle de la RDC siégeant plus tard dans la nuit du lundi au mardi 11 juin en matière des contentieux électorals a invalidé plusieurs élus dont 8 du mouvement pour la libération du Congo. Quelques heures après , Ce parti sort de son silence et active ses batteries en marche pour des moyens légaux en fin de recouvrer leur droit. Dans un communiqué officiel rendu public ce mardi 11 juin et parvenu à la rédaction alaune-rdc.net , le Mouvement de Libération du Congo, parti cher à Jean Pierre Bemba, appelle à une marche pacifique ce samedi 15 juin pour réagir par rapport aux arrêts de la Cour Constitutionnelle. "Le MLC demande à ses militants ainsi qu'à toute la population congolaise une réaction à la hauteur de cette provocation conformément à la Constitution en son article 64 pour exiger rien que la vérité des urnes" a-t-on lu dans ce communiqué. Pour le MLC, les arrêts de la Cour Constitutionnelle sont fondés d'injustices et renferment plusieurs irrégularités car ils sont rendus sans aucunes motivations valables. "Ceci constitue une provocation de trop de la part des ennemis du peuple, qui visent à réduire sous silence le MLC." souligne ce communiqué signé par Ève Bazaiba , secrétaire générale de ce parti. Le Mouvement de Libération du Congo a perdu 8 députés à l'Assemblée Nationale après les derniers arrêts de la cour constitutionnelle invalidants ces élus en faveur de 8 autres honorables majoritairement du FCC , plate forme politique créée par l'ex-président Joseph Kabila. Rappelons que Jean-Pierre Bemba autorité morale du MLC campe toujours sur son programme de retour au pays ce 23 juin prochain à 10h. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Bukavu : Investiture du gouvernement provincial du Sud-Kivu.

post-thumb

Présentation et Investiture du gouvernement Théo Kasi devant les élus provinciaux. Parmi les priorités figurent la sécurité, les besoins sociaux, la bonne gouvernance, les infrastructures adéquates, les droits de l'homme, la promotion du genre et de la jeunesse. "Œuvrons à l’unissons; que l’homme soit au Centre de toutes nos actions durant notre mandat." A conclu le gouverneur de la province du Sud-Kivu devant les élus provinciaux et autres forces vives de la nation. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi prend part à la 54e assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement.

post-thumb

Le Chef de l'Etat Félix-Antoine Tshisekedi prend part à l’Assemblée annuelle du Groupe de la Banque Africaine de Développement qui se tient à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale du 11 au 14 juin 2019 sous le thème: « Intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique ». À travers cette annuelle rencontre, le premier des congolais devra présenter les opportunités qu'offrent sont pays à tous les potentiels investisseurs afin d'assurer le développement du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : La jeunesse du PPRD soutient l’action parlementaire.

post-thumb

En réaction aux démarches menées par la jeunesse de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS le lundi à Kinshasa où ils ont attaqués quelques députés nationaux et le mardi à Lubumbashi où ils se sont pris aux députés provinciaux et incendiés le siège provincial du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD. Ce mercredi 12 juin 2019, les jeunes du PPRD sont descendus dans les rues de la capitale congolaises pour condamner ce qu’il qualifie : « le militantisme débordé et irréfléchi de certains qui cherchent à déstabiliser le pays. » Et les jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD soutienent les actions parlementaires visant à assurer un bon contrôle de la gestion du pays par les députés et réaffirment leur soutient total à la présidente de la chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda. Et dans les provinces des activités similaires sont programmées. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Henock SEYA LWEMBE plaide pour que les auteurs de la manifestation du mardi soient traduits en justice.

post-thumb

La situation sécuritaire vécue le mardi 11 juin 2019 à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga où la jeunesse de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS, parti cher au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne laisse personne indifférent. Les manifestants se sont attaqués aux députés provinciaux se trouvant au siège de l’Assemblée provinciale situé au bâtiment 30 juin. Répondant dans une interview exclusive accordée à ALAUNE-RDC.NET, Henock SEYA LWEMBE, cadre de l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC de l’honorable Agée A. MATEMBO TOTO dont Henock SEYA LWEMBE tire sa référence politique condamne cette manière d’agir des militants du parti politique UDPS qui a chaque mécontentement doivent s’en prendre aux institutions de la République et saccagés et cassés le siège provincial du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD situé près du bâtiment 30 juin. Déjà identifié, ce digne fils du territoire de Mitwaba plaide pour que la justice soit faite et que tous les auteurs peux importent leurs appartenances politiques ou leurs origines ethinico-tribales puissent subir la rigueur de la loi, car le multipartisme est reconnu en République Démocratique du Congo. Les Haut-Katangais veuillent vivre en paix et dans l’unité, voilà pourquoi tous ceux qui s’y trouvent doivent contribuer afin que la paix et l’unité soient effectivement une réalité. Pour rappel le centre ville de Lubumbashi a connu une situation très mouvementée à cause des troubles causés par la jeunesse de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Indignation de la Sentinelle de la Province, Henock SEYA LWEMBE, suite aux actes des barbaries des militants de l'UDPS. (Tribune)

post-thumb

C'est avec regret, indignation et consternation que j'ai constater sur l'ensemble de la ville de Lubumbashi dans la Province du Haut-Katanga les actes des barbaries causant des troubles à l'ordre public et attaque aux institutions de la République Démocratique du Congo qui crée la désolation sur l'ensemble de la Province. Par ailleurs, je tien à informé la communauté national et international que les Haut-Katangais est un peuple pacifique et rassembleur, cela ne lui arrache pas le pourvoir de la riposte aux actes que je classe provocateur qui me pousse à revenir aux années 1992 dans la Province du Katanga. Le fils politique de la première heure de Agée A. MATEMBO TOTO, et haut cadre de ANADEC, Henock SEYA LWEMBE demande aux autorités du pays de prendre des précautions pour que ces actes des provocations ne suscite pas la riposte qui débouchera à une crise dans la Province du Haut-Katanga car l’unité nationale est préoccupante. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Les arrêts de la cour constitutionnelle remis en cause.

post-thumb

Les décisions de la cour constitutionnelle invalidant quelques élus nationaux, celà a suscité une controverse aux artistes congolais qui ont prévu un sit-in devant la cour constitutionnelle ce mardi 11 juin 2019, justice à l'un de leur, Jean Goubald Kalala élu de Mont-Amba et à toute les victimes de cette cour. Par cette occasion, Martin Fayulu cadre de la plate-forme politique Lamuka n'a pas tardé de féliciter ces artistes en ces mots: "Nous avons tous l'obligation de ne plus laisser l'arbitraire s' installer en RDC. Il faut donc refuser l'exécution des arrêts manifestement illégaux de la cour constitutionnelle ". Il finit par appeler les congolaises et congolais à être nombreux à ce sit-in. Ceci entre également en sa lutte de la revendication de la vérité des urnes. Rappelons que les élus nationaux invalidés jusqu'aujourd'hui ne sont que de l'opposition principalement de la plateforme Lamuka. Par Simon Mutombo.

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'UNAFEC se donne pour mission de militer pour l'unité nationale et l'intégrité territoriale.

post-thumb

C'est dans un communiqué publié le lundi 10 juin 2019 que l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo de Kyungu wa Kumwanza se dit indignée du comportement barbara et irresponsable affiché par certains inciviques qui se disent originaires du Katanga en brandissant les drapeaux de l'État indépendant du Katanga tout en revendiquant en même temps son indépendance. Ainsi l'UNAFEC rejette toute les allégations formulées à son encontre, n'est pas être concernée ni de près ni de loin et personne ne peut s' arroger le droit de procéder à la sécession; peut-on lire dans ce communiqué. Alors, ce parti politique interpelle les services de sécurité de ne ménager aucun effort pour mettre hors d'état de nuire tous ces détracteurs de mauvais goût qui ont concouru dans le cannibalisme. Et se référant à la constitution, l'UNAFEC se donne pour mission de militer pour l'unité nationale et l'intégrité territoriale. En conclusion, l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo réaffirme son soutien au chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et profite de l'occasion pour lui assurer de sa totale et franche collaboration. Pour rappel, ce communiqué fait suite à la marche pacifique de l'Union des Jeunes Katangais qui a pour emblème le drapeau de l'état indépendant du Katanga qui a abouti au gouvernorat de province du Haut-Katanga où les membres ont déposé un mémorandum sur la gestion des Carrières minières et l'octroi des contrats miniers du Katanga. Par Simon Mutombo / Lubumbashi.

Continuer la lecture

RDC : l'AJPRO/UDPS réagi sur la polémique des ordonnances du président de la République.

post-thumb

C'est dans une déclaration politique lancée bce week-end que l'association des jeunes professionnels pour la démocratie et le progrès social, a présentée sa désolation sur la déportation de l'assemblée nationale de la polémique tendant à traiter de la régularité des actes pris par le président de la République. À cet effet, différentes déclarations ont été formulée à savoir; l'AJPRO/PDS : *désapprouve avec véhémence la tentative de la transformation par madame la présidente de l'assemblée nationale, de la chambre basse du parlement en caisse de résonance de sa faille politique qu'est le fcc, * interpelle, la présidente, au strict respect de la constitution ainsi que du règlement intérieur quant au déroulement et la conduite du débat; * exige sans délai des excuses publiques de la part de l'honorable Charles Nawej, député membre du fcc outrageant le chef de 'État d'inconscient (en ignorance totale des dispositions constitutionnelles pertinentes) et demande en outre le retrait dudit propos peu élogieux, sans quoi l'AJPRO/DPS saisira les juridictions compétentes en vue des actions nécessaires, * Appelle la jeunesse congolaise en général et celle de l'UDPS en particulier à la vigilance et à se tenir prête pour les actions de grande envergure en vue de déboulonner le système ayant instauré l'État de police dans notre pays. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Safari de Moïse Katumbi : Une fois de plus Moïse Katumbi rate le rendez-vous de Goma faute d’autorisation.

post-thumb

C'est une déception totale des militants de la coalition Lamuka et de la plate-forme Ensemble Pour le changement partis à l'aéroport de Goma pour accueillir Moïse Katumbi, annoncer pour 13heures, c'est par un tweet que Moïse Katumbi a annoncé cette déception totale : " Je devais arriver à Goma ce lundi à midi mais faute d’autorisation, je suis encore contraint de reporter. Je m’excuse auprès de la population venue m’accueillir ! Je la remercie et lui demande de ne pas se décourager. Ce n’est que partie remise. Je reste de cœur avec vous!" La population venue en masse est plus que déçue de ce deuxième rendez-vous manqué. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'Union des Jeunes Katangais déposera un mémo à l'autorité provinciale.

post-thumb

L'Union des Jeunes Katangais UJK tient sa marche pacifique à Lubumbashi qui part de son siège sur l'avenue Kasa-vubu dans la commune de Lubumbashi qui aboutira au gouvernorat de province pour le dépôt d'un mémo. Alors que le Maire de la ville Ghislain Lubaba a refusé cette marche dans une correspondance adressée aux organisateurs les demandant de constituer une délégation des 3 personnes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kisangani : Maître Firmin Yandambi a repris sa toge.

post-thumb

Inscrit au tableau du barreau de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, Maître Firmin Yangambi a repris sa toge au barreau de Kisangani. Après plusieurs années passées en prison. Sa libération a été le fruit de plusieurs demandes des organismes de défense de droits de l'homme. C'est un sentiment de joie qui anime cet avocat de carrière de revoir ses estimés confrères du barreau de Kisangani. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Safari de Moïse Katumbi : La ville de Goma déterminée à réserver un accueil sans précédent à Moïse Katumbi.

post-thumb

La ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu est remplie de monde aux couleurs des partis politiques membres de la coalition Lamuka et de Ensemble pour le changement. Toutes les routes qui mènent vers l'aéroport de Goma sont remplies et l'accès à l'aéroport devient donc impossible, si à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, Moïse Katumbi se déplacer dans une voiture, dans le chef-lieu du Nord-Kivu, Les Gomatraciens vont transporter Moïse Katumbi sur les épaules car il le considère comme un roi. Les délégations se dirigent toujours vers l'aéroport afin de rencontrer Moïse Katumbi plusieurs années plutart. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Safari de Moïse Katumbi : La ville de Goma plus que mobilisée à accueillir Moïse Katumbi.

post-thumb

Après le rendez-vous manqué, c’est ce lundi 10 juin 2019 que Moïse Katumbi, coordonnateur trimestriel de la coalition Lamuka et leader de la plate-forme Ensemble Pour le changement se rendra dans le chef-lieu du Nord-Kivu, Goma où la population l’attend impatiemment car c’est plus de cinq ans que les Gomatraciens n’ont plus revu Moïse Katumbi depuis sa démission de la tête de l’ancienne province du Katanga. La délégation de Moïse Katumbi séjourne dans cette ville depuis le week-end. Le Nord-Kivu est la deuxième province où Moïse Katumbi se rend depuis son retour au pays par la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga le lundi 20 Mai 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lomami : Le nouveau gouvernement provincial déjà disponible (Arrêté)

post-thumb

C'est par l'arrêté provincial nº01/009 du 08 juin 2019 que le gouverneur de province a rendu public les noms des membres de la nouvelle équipe gouvernementale. C'est un gouvernement provincial à 90% masculin, au total 10 ministres dont neuf(9) hommes et une(1) femme c'est-à-dire la parité est oubliée dans cette province. Il s' agit de: Kabambi Kalubi Godet qui va s' encharger debl'intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières, coopération interprovinciale, justice et droits humains; tandis que Mbaya Mutshi Mume Guy ministre du plan, Budget et PT-NTIC. Et pourtant, les finances, l'économie, industries, petites et moyennes Entreprise seront dans les mains de Tshite Lokombe; Kashama Katonge Patrice s'occupera des infrastructures, travaux publics, transports et voies de communication, affaires foncières, urbanisme et habitats; quant à l'énergie, mines, hydrocarbures et ressources naturelles seront sous la commande de Tshibangu Ilunga Trésor, pour sa part Kalombo Makadi Seraphin Agriculture, pèche, élevage, forêt, développement rural, tourisme et environnement. La santé, emploi, travail et prévoyance sociale seront la charge de François Kazadi Tshiput et l'unique femme de ce groupe aura la charge de la fonction publique, affaires sociales, genre, femme et famille c'est madame Keta Katambo Christelle. Alors Jean Mbanga Ngoyi et Kazadi Mutamba Jean seront respectivement ministre de l'enseignement, primaire, secondaire, technique, professionnel et initiation à la nouvelle citoyenneté et enfin ministre de la communication, jeunesse, sports et loisirs, culture et arts et relations avec l'assemblée provinciale. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

RDC : La première dame Denise Nyakeru séjourne à Kigali.

post-thumb

C’est ce dimanche 9 juin 2019 que la première Dame de la République Démocratique du Congo, Madame Denise Nyakeru Tshisekedi est arrivée dans la matinée à Kigali, la capitale Rwandaise après son passage à Rubavu district, elle s'est entretenue avec Jeannette Kagame, la première dame du Rwanda. Elle y est pour une visite officielle de deux jours. Pour rappel madame Denise Nyakeru Tshisekedi a effectué plusieurs visites dans quelques villes du Nord-Kivu et Sud-Kivu où elle a consolé les familles, et animé des conférences débats sur les femmes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : L’UNPC /Katanga règle les différends entre les journalistes et le député Donat Tshimboj.

post-thumb

Suite aux sorties médiatiques constatées il y a peu dans la ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba, des professionnels des médias s’attaquant aux propos mal placés du député provincial et rapporteur de l’assemblée provinciale Donat Tshimboj, l’élu de la circonscription électorale de Sandoa qui sur une des télévisions locales a déclaré : « La presse de Kolwezi est en chantier » cela a valu des déclarations de la section disciplinaire de l’Union Nationale de la Presse du Congo UNPC/Kolwezi donnant quarante-huit heures au député de s’excuser sinon qu’il subirait l’embargo. Aussitôt appris, la présidente régionale de l’Union Nationale de la Presse du Congo UNPC Katanga, Madame Marianne Yav et son comité en bonne mère de famille a invité les deux parties à plus de retenu avant de dépêcher une délégation à Kolwezi afin de rencontrer les parties en conflit. À Kolwezi, la délégation a réuni la représentation des journalistes et le député provincial Donat Tshimboj qui d’ailleurs un ancien journaliste et actuellement professeur en Sciences de l’Information et de la Communication. Le Comité Marianne Yav, ne prône qu’une chose : « La valeur du journaliste. » Les téléspectateurs et auditeurs de Kolwezi peuvent enfin s’informer librement sans assister à ce jeux de ping-pong médiatique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Un partenariat avec la Chambre de Commerce Chinoise de Guandong signé.

post-thumb

La signature de cet accord a eu lieu ce samedi 8 juin 2019, dans la salle des réunions du Gouvernorat, entre le Gouverneur Dieudonné PIEME et monsieur Erick Chu Wai Ming, Consul honoraire de la Chine en RDC et représentant de cette Chambre de Commerce, en présence de plusieurs investisseurs chinois.  Il s'agit d'un accord de recherche de financement et d'investissement dans les différents projets de développement de la province. Ces projets portent notamment sur l'exploitation de fer dans le territoire de Luebo, l'exploitation agricole, la construction des bâtiments administratifs de l'Assemblée Provinciale et du Gouvernorat ainsi que la construction de la route Tshikapa-Kandjaji. Une route de grande portée économique pour la province du Kasaï. Après cette signature, ces investisseurs avec leurs entreprises vont commencer les études de faisabilité pour la réalisation de tous ces projets.  Signalons que ces entrepreneurs chinois ont profité de leur présence à Tshikapa, pour visiter différents sites de travaux à savoir : le club bisengo, la chute Mbimbi à Mayi Munene, la route Kandjaji et le site aéroportuaire de Kasanji à Dibumba 2. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Maniema : Les membres du gouvernement, du cabinet du gouverneur et les responsables de la DGRMA nommés (arrêtés)

post-thumb

Le Gouverneur a signé une série d'arrêtés ce samedi 08 Juin 2019. De la Direction Generale des Recettes du Maniema, la Régie financière en passant par quelques membres de son cabinet jusqu'à la composition du Gouvernement, Augustin Musafiri a pris des décisions que tout le monde attendait depuis plus de deux semaines. A la Régie financière, DGRMA, le patron de la province compte sur Mr. Makangila Kaitundu Jean-Claude comme Directeur Général secondé par Mr. Omari Assani Pierre pour maximiser les recettes de la province du Maniema. Dans son Cabinet, Auguy Musafiri nomme Dr. Omeonga Tchopa Papy comme Directeur de Cabinet qui va être secondé par Mr. Kimbayu Kabemba Freddy. Omeonga était Ministre de l'intérieur dans le Gouvernement sortant et Gouverneur ad intérim de la province avant les élections. Dans les 10 Ministères, Auguy Musafiri compte sur les Ministres suivants pour concrétiser son prochain programme d'actions : 1) Ministre provincial de l'intérieur, Décentralisation, ordre public et relation avec les institutions et Parti politique : KIMBWASA SHERI Roger. 2) Ministre provincial de la justice, droits humains,poste télécommunications,nouvelle technologie et porte parole du gouvernement : EMEDI KALEKO Zimboza 3) Ministre provincial du Plan, Budget, industrie transport et voies de communication : ALI KYAMASA 4) Ministre provincial de l'économie, finances, commerce, petites et moyennes entreprises : IKONGA LOMAME Thérèse 5) Ministre provincial des Mines, hydrocarbure, énergie travaux public et aménagement du territoire : KITHINGA KANYAMA Aloise. 6) Ministre provincial de l'agriculture, Développement rural,pêche et élevage : KANEFU SUMAILI John. 7) Ministre provincial des affaires foncières, environnement, conservation de la nature,tourisme, urbanisme et habitat : KIMWANGA MBUMO Bernard 8 ) Ministre provincial de la fiction public, emploi et prévoyance sociale : MUSAFIRI NGUMI YABO Édouard 9) Ministre provincial de l'éducation, recherche scientifique, jeunesse, sport et loisir,culture et Art : KATISAMBA MAKUBULI Corneille 10) Ministre provincial de la santé : LUKONGO OLELA Jacques. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Nomination des dirigeants de la Gécamines et de la SNCC : 9 jours après sa démission, comment Bruno Tshibala peut-il contresigné ? (Tribune)

post-thumb

La nomination des nouveaux mandataires de la Générale des Carrières et des Mines Gécamines et de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC s’invite encore au débat des congolais, après Constant Mutamba de la NOGEC qui a condamné la violation de l’article 81 de la Constitution qui conditionne la validité de tels actes par le contreseing du premier ministre intervenu le 3 juin 2019 sur la télévision nationale. L’ordonne a été rendu publique et à la grande déception des plusieurs, ces ordonnances datent du 29 Mai 2019 signées par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et contresignées par Bruno Tshibala, l’ancien premier ministre qui a démissionné à la nomination de son successeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba le 20 mai soit 9 jours avant. À ce jours plusieurs s’interrogent sur le comment un démissionnaire aurait contresigné. Pour Freddy Matungulu de Lamuka, l’Etat de droit est mort : « Du jamais vu, même au plus bas du mobutisme. Bruno Tshibala démissionne de la Primature le 20 mai et contresigne des ordonnances présidentielles le 29. L’état de droit est mort, sans possibilité de résurrection. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nomination des dirigeants de la Gécamines et de la SNCC : ACAJ confirme que les nominations sont effectivement contresignées par Bruno Tshibala.

post-thumb

Alors que plusieurs organisations tant de la Société civile que des regroupements politiques condamnent la violation de l’article 81 au point 6 qui dit que toutes nominations des mandataires doivent être contresignées par le premier ministre et accusant ainsi le président de la République de n’avoir pas respecter cet article. L’organisation non gouvernementale L'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice ACAJ par un communiqué de son président Georges Kapiamba confirme que cette série de nomination avait été contresignée par l’ancien premier ministre Bruno Tshibala : « L’ACAJ a eu accès aux copies des ordonnances nommant les nouveaux mandataires à la SNCC et Gécamines, confirme qu’elles font recours à la Constitution et sont effectivement contresignées par le premier ministre Bruno Tshibala. » Pour rappel, en date du lundi 3 juin des mandataires ont été nommés à la Générale des Carrières et des Mines Gécamines et de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Jean-Marie Kassamba est exclu des activités de l’UNPC.

post-thumb

Le directeur général de Télé 50 et Radio 50 exclu ce mercredi 5 juin, des organes de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) par conséquent , il perd également sa qualité de président de la ville province de Kinshasa de cette même institution. La décision a été prise et annoncée par la Commission de discipline et d’éthique professionnelle de l’UNPC qui traitait le litige entre les journalistes de Télé 50 et Jean-Marie Kassamba. En guise de rappel, la plus part des agents de Congo 24 SARL, une propriétaire de Radio et Télé 50, réclamaient des arriérés de salaire allant de 11 à 14 mois bien qu'il ait un compromis sur certaines revendications avec l’employeur, la tension demeurait vive entre les deux parties certains journalistes ont décidé de quitter le média. Jean-Marie Kassamba est notamment reconnu coupable : « d’humiliation et du mépris public de ses journalistes du fait qu’il les a fait arrêtés et embarqués violemment par la police sans préexistence préalable d’un acte judiciaire, tel que soutenu par ces derniers ». Le tribunal des pairs constate également que « la destruction méchante soulevée dans son acte d’accusation, et imputée à ses journalistes était négociée par lui-même, selon la démonstration de ces journalistes ». Le patron de télé 50 est reconnu coupable de ses actes dont il est acusé par les juges du tribunal des pairs en collaboration avec l'UNPC ; le manquement dont il est accusé : l'humiliation et mepris public des ses journalistes, manque de solidarité. Kassamba est également accusé d’avoir manqué au devoir d’exemplarité eu égard aux responsabilités qu’il a au sein de l’UNPC. Jean marie Kassamba est donc exclu des organe de l’Union Nationale de la Presse du Congo, il n'est plus président de la dite institution au niveau de Kinshasa Par Ketsya Feza

Continuer la lecture

Bandundu : Le Japon est très déterminé à accompagner le Kwilu à travers la coopération jica.

post-thumb

Dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant entre la coopération japonaise jica et la province du Kwilu, fruit du lobbying du gouverneur Willy Itsundala assang, que la délégation japonaise se dit engagée à apporter son expertise dans les domaines clés de la vie sociale notamment l'agriculture,les mines et l'environnement. C'est dans cette optique que le chef de l'exécutif ; Willy Itsundala a reçu dans son cabinet une délégation de la jica, question de tabler sur le degré d'action sur terrain, au sortir de cette audience le porte parole de la délégation fait l'économie de ce tête à tête. En dernier lieu, Mr huraku Usui, porte parole de la délégation précise en outre qu'incessement un comité de pilotage sera mis sur pied en vue de réussir à ce grand projet qui visiblement repondra aux attentes des Kwilois. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

RDC : Le retour de Jean Pierre Bemba confirmé pour le 23 juin, le MLC annonce aux leaders de Lamuka.

post-thumb

Après le retour de Moïse Katumbi Le lundi 20 Mai dernier en République Démocratique du Congo par la ville de Lubumbashi, c’est au tour de président national du Mouvement de la Libération du Congo, Jean-Pierre Bemba Gombo, ce mardi, une délégation de son parti avec Fidel Babala, secrétaire général adjoint à la tête s’est rendue chez Martin Fayulu Madidi et chez Adolphe Muzito. Un seul message, le retour officiel de l’un des leaders de la plate-forme politique Lamuka en la personne de Jean-Pierre Bemba Gombo, retour confirmé pour le dimanche 23 juin 2019 en République Démocratique du Congo par la ville province de Kinshasa, la délégation du MLC sollicite l’accompagnement de tous les partis politiques et membres de la plate-forme politique Lamuka afin de réserver à cet ancien Vice-président de la République et ancien sénateur Jean-Pierre Bemba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Les gouverneurs du PPRD reçus par le secrétaire permanent pour des directives.

post-thumb

Profitant de leurs séjours dans la ville province de Kinshasa, venus pour assistés aux obsèques d’Étienne Tshisekedi wa Mulumba, ancien Premier ministre et père du président de la République, les quinze gouverneurs élus du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD ont été reçu au siège national du parti par le Secrétaires permanent Emmanuel Ramazani Shadary, qu'entouraient les membres du bureau politique et les Secrétaires permanents adjoints, ils ont été présenté officiellement aux organes centraux du parti. Et des directives ferment leurs ont été données pour la réussite de leurs quinquennats mais aussi sans doute sur la composition de leurs gouvernements provinciaux. Signalons que dans cette majorité des gouverneurs que compte le Front Commun pour le Congo FCC, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD compte à lui seul quinze gouverneurs sur les vingt-cinq déjà connus. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nomination des dirigeants de la Gécamines et de la SNCC : « Les ordonnances violent l'article 81 de la Constitution. » Constant Mutamba.

post-thumb

Si les nominations des nouveaux mandataires de la Générale des Carrières et des Mines Gécamines et de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC intervenues le lundi 3 avril 2019 réjouissent plusieurs, le Regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo ( NOGEC) membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC, par le biais de son président national Constant Mutamba condamne cette nomination car elle viole l’article 81 de la Constitution de la République Démocratique du Congo au point 6 : « Les ordonnances sur SNCC et GECAMINES violent l'article 81 de la Constitution qui conditionne la validité de tels actes qui sont contresignés par premier Ministre en fonction. Ainsi, une Ordonnance contresignée par le directeur de cabinet du Président est juridiquement nul. » La NOGEC estime que ces ordonnances étant des actes administratifs individuels et non réglementaires, échappent à la compétence de la Cour Constitutionnelle (article 162 al 2 de la Constitution) et sont plutôt annulables devant le Conseil d’État pour illégalité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : La réhabilitation des résidences des officiels, le résultat est très satisfaisant.

post-thumb

Au terme d'une visite d’inspection dans différents chantiers qu'il a lui même initiés à Bandundu ville chef-lieu de la Province du Kwilu, le Gouverneur Willy ITSUNDALA Asang se dit très satisfait de l'état d'avancement des travaux exécutés par la division provinciale des Infrastructures et Travaux publics. Parmi les chantiers visités l'on retiendra, les résidences officielles destinées du Vice-gouverneur, président de l'organe délibérant et du Secrétaire de province. Lesquelles des résidences vont d’ici peu refléter l’image réelle et digne de leurs futurs occupants. Ces travaux de réhabilitation des résidences officielles de ses proches collaborateurs kwilois qui se trouvaient dans un état vétuste, aujourd’hui seront requinquées simultanément, et bénéficient d’une attention particulière grâce à son initiateur Willy Itsundala. Retenez également que cette preuve de réalisme prouve à suffisance la volonté politique exprimée par le patron de l’exécutif provinciale, celle de voir ces maisons délabrées jadis, se revêtir de sa plus belle robe pour en fin répondre aux standards de la modernité. Tous les moyens nécessaires matériels et financiers ont été mis à profit en vue d’atteindre le terminus de ces travaux dans un bref délai, pour vu que leurs propriétaires respectifs s’y installent. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

RDC : L’UJCCM souhaite un joyeux anniversaire au sénateur Joseph Kabila et à la députée Jaynet Kabila

post-thumb

En ce 4 Juin 2019, où l’ancien président de la République et actuellement sénateur à vie, Joseph Kabila Kabange et de sa sœur jumelle, la députée nationale Jaynet Kabila Kyungu qui en ce jour fête leurs 48 ans d’âge. L’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM, membre effectif et signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC souhaite un joyeux et heureux anniversaire à l’autorité morale du FCC, réuni comme un seul homme, l’UJCCM a au nom de son président national Papy Kazadi Shamwange prit que le très haut lui accorde une longue vie et un fructueux mandat sénatorial et à la députée nationale et présidente de la Fondation Mzee Laurent Desiré Kabila l’accompagnement du très haut dans ses activités réalisées en faveur de plus nécessiteux. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nominations des dirigeants Gécamines et SNCC : Inquiétudes des jeunes suite à la nomination des nouveaux mandataires.

post-thumb

Les membres de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM par la voix de son président national Papy Kazadi Shamwange, comme l’ensemble des congolais ont appris par la voix des ondes les nouvelles mises en place intervenues au sein de la Générale des Carrières et des Mines Gécamines et de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC. Le mouvement patriotique UJCCM, membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC félicite toutes les personnes promues. L’UJCCM étant aussi un groupe de pression aux politiques de tout bord pour l'intérêt de la jeunesse. Vu l'article 3 alinéa 3 de ses statuts dit: « Conscientiser la Jeunesse a une vision pour participer au développement de la nation. Sur ce, UJCCM demande au Président de la République, Chef l'État S.E Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et à la Coalition FCC-CACH supervisée évidemment par les deux Autorités morales Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et Joseph KABILA KABANGE de tenir compte de la représentativité de la Jeunesse dans leurs partages des postes de prises des décisions. Certes, UJCCM peu jamais rappeler à leurs excellences précités de la Coalition FCC-CACH que 70% du militantisme de ladite Coalition c'est la Jeunesse. Donc la Jeunesse aussi doit participer énormément au partage des postes de prises des décisions comme elle participe efficacement à la conquête du pouvoir et L’UJCCM invite la jeunesse congolaise à la consolidation pour l'émergence de notre cher et beau pays, la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Fabien Mutomb nommé DG de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (Ordonnance)

post-thumb

Le député national élu de Lubumbashi, Fabien Mutomb Kan Kato a été par ordonnance présidentielle nommé directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC et un autre député national élu de Lubumbashi Coco-jacques Mulongo, nommé directeur général adjoint. Cette équipe remplace celle qui était dirigée depuis 2014 par Sylvestre Ilunga Ilunkamba, actuel premier ministre. Et Le président national de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo UNAFEC, Gabriel Kyungu a été nommé Président du Conseil d’administration de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo, annonce l'ordonnance de Félix Antoine Tshisekedi lue sur la RTNC ce lundi 3 juin. Dans l'administration, quelques personnes font leurs entrées c'est notamment Hervé Moj. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Moïse Katumbi reprend sa tournée "safari", voici le programme complet. (Communiqué Lamuka)

post-thumb

Dans une déclaration parvenue ce lundi 3 juin 2019 à la rédaction de ALAUNE-RDC.NET, le directeur de cabinet de Moïse Katumbi a rendu public le programme complet de la tournée en provinces du coordonnateur de la plateforme politique LAMUKA. « Nous annonçons aujourd'hui la deuxième séquence de ce grand retour du président parmi les siens avec une grande tournée nationale afin d'aller à la rencontre de tous les Congolais », a indiqué Olivier Kamitatu. Ce programme se présente comme suit : - Lundi 10 Juin 2019 : Goma ; - Mercredi 12 Juin 2019 : Bukavu ; - Jeudi 13 Juin 2019 : Beni et Butembo ; - Vendredi 14 Juin 2019 : Bunia ; - Dimanche 16 Juin 2019 : Kisangani ; - Mardi 18 juin 2019 : Kindu ; - Mercredi 19 Juin 2019 : Mbandaka ; - Jeudi 20 juin 2019 : Kinshasa Cette tournée dite « safari » permet à Moise Katumbi d'aller à la rencontre de tous les congolais après trois ans d'absence par mis eux , a renchéri la déclaration. Pour rappel, Moïse Katumbi Chapwe est revenu en République Démocratique du Congo par la ville de Lubumbashi le 20 mai dernier. Serge Sindani/ Kisangani

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : L'exécutif provincial Kwilois organise le deuil à Bandundu.

post-thumb

C'est ce samedi 1er juin 2019 au centre de lecture et d'animation culturelle de Bandundu que l'exécutif provincial en collaboration avec la fédération de L'UDPS/ Bandundu ont organisés à leurs manières les obsèques du feu Dr Étienne tshisekedi wa Mulumba. C'est en présence des plusieurs personnalités de la province du Kwilu, ici conduit par le vice gouverneur de province Félicien kiway. Prenant la parole en premier, le président fédéral de l'UDPS Bandundu remercie le gouverneur de province pour son implication a la réussite de ces obsèques. Signalons aussi la signature du livre d'or par Félicien Kiway et le dépôt des gerbes des fleurs par les membres du gouvernement provincial et tant d'autres. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Hommage à Tshisekedi E. : L’UJCCM rend hommage à un homme d’Etat.

post-thumb

L’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM rend hommage à un grand Homme d'État, Ancien Premier Ministre, l'homme convaincu de sa lutte jusqu'à la mort pour une bonne cause de la République Démocratique du Congo et de son Peuple, leader incontestable de la politique congolaise, un vrai nationaliste, Étienne Tshisekedi wa Mulumba. L’UJCCM, mouvement patriotique signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo présente ses sympathies les plus profondes à S.E.M Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, et chef de l'État, à sa famille biologique ainsi qu'à sa famille politique. Par le billet de son président national Papy Kazadi Shamwange, l’UJCCM réitère son soutien aux autorités tant nationales que provinciales dans le développement intégral de la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’Eveil de la Conscience pour le Travail et le Développement, fédération du Haut-Katanga réitère son indéfectible soutien à Félix Kabange, président national.

post-thumb

Ce samedi 1er juin 2019, au siège de la fédération de l’Eveil de la Conscience pour le Travail et le Développement ECT/ Haut-Katanga, sis sur le Boulevard M’siri à Lubumbashi. Les cadres et militants se sont réunis ce jour au siège du Parti sous le leadership de la vice Présidente interfédéral maman Mireille Kilufaya Ngandwe, après avoir constaté l'empêchement du président interfédéral, l’honorable Pablo Ngwej. À l’issue de la réunion, une déclaration politique réitérant le soutien sans appel à l’honorable Félix Kabange Numbi Mukwampa, Président national de l’Eveil de la Conscience pour le Travail et le Développement a été lue. Le Haut-Katanga s’engage activement à soutenir l’autorité morale dans les actions menées. Par la Rédaction/ Communication ECT

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : Jacques Kyabula du Haut-Katanga et les 25 autres gouverneurs présents au stade des Martyrs.

post-thumb

Dans la tribune d’honneur, les gouverneurs et les membres des gouvernements provinciaux sont remarquablement présents à cet événement. L’un d’eux est plus vu, Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga qui est présent aux obsèques de Étienne Tshisekedi wa Mulumba, mais également dans sa province des recueillements s’observent en hommage du premier ministre honorable Étienne Tshisekedi wa Mulumba. À Lubumbashi où des veilles mortuaires se tiennent depuis l’arrivée de la dépouille mortelle et ce samedi des écrans géants sont placés dans des coins stratégiques afin de permettre aux lushois de vivre l’événement en direct du stade des martyrs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Trois morts et un rescapé dans un accident minier au quartier Mero à Kamituga.

post-thumb

Trois personnes ont trouvées la mort asphyxiées et une autre sauvée de justesse dans une exploitation minière artisanale dans un puit d'or. L'accident s'est produit à Mobale au niveau carré minier appelé "D3" au quartier Mero dans la ville de Kamituga, la journée de ce jeudi 30 mai 2019. Les victimes décédés sont entre autres monsieur Fikiri, Dominique et le PDG Héritier Songa, nous renseigne notre source. Les corps des victimes ont été retirés du puit d'or après une enquête effectuée par un officier police judiciaire avant d'être acheminés à la morgue de l'hôpital général de référence de Kamituga en attendant leur enterrement. Depuis le début de cette année, une quarantaine des personnes ont déjà perdues leurs vie suite aux accidents de mine dans le territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu. Par Serge Kisokero

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : Le sphinx de Limété sera inhumé à 17 heures (Kinshasa) à la N’Sele. (Comité d’organisation)

post-thumb

Le programme des obsèques de Étienne Tshisekedi wa Mulumba de ce samedi 1er juin à connu un léger réaménagement, la manifestation a débuté à 9heures comme l’a annoncé le communiqué du comité d’organisation des obsèques d’Etienne Tshisekedi. Le programme de ce samedi débute par commence par le dépôt des gerbes et couronnes des chefs d’Etat et des gouvernements ainsi que les responsables des délégations avant l’oraison funèbre et les témoignages. Bien avant l’hommage traditionnel, il est prévu une cérémonie d’élévation d’Etienne Tshisekedi au statut de héros national. Une messe sera organisée à 11 heures et la procession vers le monument funéraire débutera à 13 heures pour une inhumation prévue à 17 heures. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tripartite RDC-RWANDA-ANGOLA : La réhabilitation du chemin de fer Kolwezi-Dilolo parmi les conclusions.

post-thumb

Le président Félix Tshisekedi et ses homologues du Rwanda, Paul Kagame et de l'Angola, João Lourenço ont, au cours de la rencontre de la N’Sele, pris l’engagement, ce vendredi 31 mai 2019, de réhabiliter le chemin de fer Kolwezi - Dilolo pour rejoindre Benguela en Angola. Cette résolution entre dans le cadre du développement et de la coopération régionale en vue d'intensifier les échanges économiques et commerciaux. Sur plan sécuritaire, Félix Tshisekedi, Paul Kagame et João Lourenço ont également pris l'engagement de renfoncer l'axe Congo, Rwanda et l'Angola pour trouver les voies et moyens d'éradiquer les phénomènes groupes armées. Dans le même registre, les trois chefs d'État ont également décidé de redynamiser la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs pour en faire un cadre idéal dans la résolution des problèmes de la Sous-région. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : L’ivoirien Guillaume Soro présent à Kinshasa pour les obsèques du Sphinx.

post-thumb

Reçu par le gouverneur de la ville province, Gentiny Ngobila. Guillaume Soro, l'un des importants hommes politiques et ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne est aussi présent à Kinshasa pour assister aux obsèques d'Étienne Tshisekedi. Hallasan Watara, président de la République de la Côte d’Ivoire, L’opposant Guillaume Soro est donc la haute personnalité qui représente son pays à ses de ses obsèques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Hommages de Tshisekedi E. : « Sa personnalité dépasse les clivages politiques, ethniques, provinciaux et religieux. » Noël Tshiani.

post-thumb

À la liste des hommages au sphinx de Limété qui s’inscrivent on note aussi ce message très profond de Noël Tshiani, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 pense que le mérite des hommages dépasse les clivages politiques : « Dr Etienne Tshisekedi Wa Mulumba mérite les hommages de notre pays et notre peuple. Sa personnalité dépasse les clivages politiques, ethniques, provinciaux et religieux. » Sur la question d’honorer Étienne Tshisekedi wa Mulumba au rang des Héros nationaux, Noël Tshiani appuie cette élévation car Étienne Tshisekedi wa Mulumba est notre modèle à tous : « Il est le trait d’union entre nous tous. C’est notre modèle et notre héros national. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Hommages à Tshisekedi E. : « Quand j'ai appris que son corps arrivait, j'ai tout annulé. Ça c'est un grand moment de l'histoire de notre pays. » Mutombo Dikembe

post-thumb

De passage à Kinshasa sur sa terre natale, l’une des importantes stars africaines ayant laissées ses empruntes à la National Basket America, le congolais Mutombo Dikembe se vu tout annulé afin d’être là aux obsèques de Étienne Tshisekedi wa Mulumba qu’il qualifie de grand monument de l’histoire de la République Démocratique du Congo : « J'étais de passage à Kinshasa et je devais déjà rentrer aux États-Unis. Quand j'ai appris que son corps arrivait, j'ai tout annulé. Ça c'est un grand moment de l'histoire de notre pays ». Mutombo Dikembe qui s’investit dans le social de congolais est très salué par présence aux obsèques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Hommages à Tshisekedi E. : « Nous sommes bantous, et nous devons honorer ceux qui sont morts, on parlera du reste après les obsèques. » Antipas Mbusa N.

post-thumb

Plusieurs leaders politiques congolais ont faits les déplacements pour Kinshasa afin de participer physiquement aux obsèques de Étienne Tshisekedi wa Mulumba que plusieurs appellent « le père de la démocratie ». Sur cette longue liste figure, Antipas Mbusa Nyamwisi, l’un des membres influents de la plate-forme politique Lamuka. Pour cet opposant l’heure est aux obsèques : « Je suis arrivé jeudi la nuit, et c'est pour assister aux obsèques du président Étienne Tshisekedi. Nous sommes bantous, et nous devons honorer ceux qui sont morts, on parlera du reste après les obsèques. » Car accompagnant Martin Fayulu Madidi dans sa recherche des vérités des urnes depuis l’investiture de l’actuel président de la République. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : « Alors que le Président Etienne Tshisekedi effectue son ultime voyage vers la RDC pour trouver enfin le repos éternel, nos prières l’accompagnent. » Moïse Katumbi

post-thumb

Le rapatriement de la dépouille mortelle du feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba qui aura lieu ce jeudi 30 Mai 2019 au pays par la ville province de Kinshasa après son décès le 1er février 2017. Des messages des hommages fusent de partout. Pour Moïse Katumbi, président trimestriel de Lamuka et leader de Ensemble pour le changement salut le combat pour la démocratie mené par le sphinx de limité. Dans un tweet Moïse Katumbi a rendu un hommage mérité : « Alors que le Président Etienne Tshisekedi effectue son ultime voyage vers la République Démocratique du Congo pour trouver enfin le repos éternel, nos prières l’accompagnent. Son combat pour la démocratie, la liberté & la dignité nous inspire tous. Que la terre de nos ancêtres lui soit douce et légère ! ». Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : La CNDH fustige les propos du député Donat Tshimboj et invite la population à s'abstenir à toute forme d'incitation à la haine tribale.

post-thumb

Réagissant sur l'adresse du député provincial élu de Sandoa Donat Tshimboj interdisant à Moïse Katumbi d'aller à Kolwezi, chef-lieu du Lualaba, la Commission Nationale des Droits de l’Homme Institution Etatique d’Appui à la Démocratie, organe technique, et consultatif de droit public congolais, Bureau de Représentation Provinciale du Lualaba, par sa mission de Promouvoir et Protéger les Droits Humains tel que conféré par la loi N° 13/011 du 21 mars 2013 ayant le caractère indépendant, pluraliste, apolitique, fustige les propos tenu par l’Honorable Donat TSHIMBOJ Rapporteur de l’Assemblé Provinciale du Lualaba et condamne avec la dernière énergie, car cela est en violation de l’article 30 de la constitution de la République Démocratique du Congo. Par ailleurs, la CNDH/BRP Lualaba par sa mission, invite la population Lualabaise à s’abstenir à toute forme d’incitation à la haine tribale, ethnique, et à prôner la paix gage du développement durable de notre province et de la démocratie ; toutefois, une mise en garde est lancée contre toute personne mal intentionnée ayant une tendance négative à la récupération de ces tristes propos qui sous tant à envenimé les relations entre citoyens. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Paul Mputu élu gouverneur du Maï-Ndombe.

post-thumb

Il se tenu ce jeudi 30 Mai, les élections des gouverneurs dans le Maï-Ndombe et au Nord-Kivu organisées par la Commission Électorale Nationale Indépendante comme prévu. Dans la province du Maï-Ndombe, deux candidats inscrits Mputu Paul du PPRD et Aimé Mongo, président national du CNARC tous membres du Front Commun pour le Congo. Après dépouillement, le candidat Mputu Paul du PPRD a été confirmé élu avec 16 voix contre 5. Le nouveau gouverneur du Maï-Ndombe succède à Gentiny Ngonbila actuel gouverneur de la ville province de Kinshasa et élu sénateur de cette province. Signalons que Paul Mputu sera secondé par Mbo Mbaka vice-gouverneur. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Carly Nzanzu du FCC élu gouverneur du Nord-Kivu.

post-thumb

Carly Nzanzu Kasivita est élu gouverneur de la province du Nord Kivu. Le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) a obtenu 28 voix lors du scrutin organisé ce jeudi 30 mai à Goma. Carly Nzanzu a devancé les deux candidats d’Ensemble pour le changement de Moise Katumbi. Mohindo Nzangi Butondo a récolté 11 suffrages et Eric Kavuna a reçu 9. Le candidat indépendant Théobald Binamungu s’en est sorti avec 0 voix. Il succède Julien Paluku Kahongya qui a dirigé la province du Nord Kivu pendant 12 ans. Par Serge Kisokero / Goma

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : Le rapatriement de la dépouille mortelle confirmé pour ce jeudi à 16heures. (Communiqué organisateurs)

post-thumb

Le comité organisateur a confirmé en début de soirée du mercredi que l’arrivée de la dépouille mortelle du feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba est confirmé pour 16 heures ce jeudi 30 Mai 2019 après le retard d’autres logistiques, rapporte le communiqué signé par Lucien Lundula, coordonnateur du comité d’organisation des obsèques. « Cette situation est totalement indépendante de la volonté des autorités belges et des organisateurs des obsèques. Tout est mis en œuvre pour ramener la dépouille de S.E le premier ministre ce jeudi 30 mai À 16 heures à l’aéroport de N’djili », ajoute le communiqué. Les détails des ces raisons logistiques n’ont pas été révélés. La suite du programme qui prévoyait une cérémonie militaire avant le décollage de l’avion de l'aéroport militaire de Melsbroek en présence de Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, n’a pas non plus été confirmée. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Obsèques de Tshisekedi E. : La journée du 30 Mai déclarée chômée et payée sur l'étendu de Kinshasa. (Communiqué ministériel)

post-thumb

Selon un communiqué du ministre du Travail, Emploi et Prevoyance sociale, cette décision est prise pour raisons de « commodité et pour permettre à la population de réserver un accueil digne » au Premier ministre honoraire feu docteur Etienne Tshisekedi. Le programme officiel des obsèques d’Etienne Tshisekedi prévoit l’arrivée de sa dépouille jeudi 30 Mai à Kinshasa, après avoir passé deux ans en Belgique où il est décédé depuis le 1er février 2017. Des hommages lui seront rendus ce vendredi 31 mai et samedi 1er juin, avant d’être inhumé dans la concession familiale dans la commune de la N’sele. Pendant ce temps, les préparatifs se déroulent bien au siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), son parti politique. Des centaines des militants s’apprêtent à rendre un dernier hommage à Etienne Tshisekedi. Par Ketsya Feza

Continuer la lecture

RDC : « Vista Jet n’appartient pas à un congolais. » Mise au point de la Présidence.

post-thumb

Il se constate depuis un temps, des fortes polemiques sur les réseaux sociaux sur les images comparatives où on voit Moïse Katumbi revenue au pays le lundi 20 Mai via un jet privé de la compagnie Vista Jet, et quelques jours après soit le jeudi 23 Mai, par un autre appareil volant de la même compagnie, le couple présidentielle de la République Démocratique du Congo se rendu à Pretoria en Afrique du Sud. Certains pensent que cette compagnie d'aviation appartiendrait à Moïse Katumbi ou à un de ses proches. La Présidence met un point à cette confusion qui s'est installée sur les réseaux sociaux. Vista jet est une entreprise mondiale d'aviation d'affaires fondée en 2004 par un suisse du nom de Thomas Florh, un milliardaire ,son entreprise offre aux clients ,aux entreprises et aux particuliers un lien entre deux points quelconques dans le Cadre d'une structure tarifaire consistant à payer les heures de vol. Vista Jet est le leader mondial de location de jets privés. Il est à noter que Vista Jet a aussi une flotte de 75 bombardiers du type 5000 et 6000. Il est à signaler que Vista Jet n'appartient pas à un congolais et ne compte pas non plus que d'actionnaires congolais mais ce pendant il est évident que la RDC est parmi le plus grands clients de celui ci. Par Ketsya Feza

Continuer la lecture

RDC : «Les associations de soutien aux acteurs politiques: corruption et opportunisme. » Jean-Claude Katende (Tribune)

post-thumb

Je me permets d’écrire sur ce sujet pour partager avec tous les congolais, les responsables politiques et sociaux mes préoccupations en rapport avec les associations qui se créent dans notre pays pour soutenir les acteurs politiques en vue ou en fonction. Il y a eu les amis de Joseph KABILA (alors Président de la République), les amis de SHADARY Emmanuel (alors candidat à l’élection présidentielle), les amis de Samy BADIBANGA (alors Premier Ministre), les amis de Bruno TSHIBALA (alors Premier Ministre). A ce jour, ces associations n’existent presque plus. Elles ont disparu avec le départ de Joseph KABILA du pouvoir, avec l’échec de SHADARY à la présidentielle, avec le départ de Samy BADIBANGA et Bruno TSHIBALA de la primature. Aujourd’hui, de nouvelles associations naissent sous divers noms pour soutenir le Président Felix TSHISEKEDI. Je ne doute pas que le nouveau premier ministre ILUNGA aura aussi les associations de ses amis bientôt. Le comble en tout ça est que les politiciens y prennent même plaisir. Je ne suis pas contre la naissance de ces associations parce que l’article 37 de la Constitution garantit la liberté d’association. Mais les associations dont la liberté de création est garantie sont celles dont des objectifs ne favorisent pas la corruption (morale ou matérielle) ou l’opportunisme. Les associations de soutien aux acteurs politiques recourent souvent au trafic d’influence et à l’opportunisme de tout genre pour escroquer les acteurs politiques et aussi les simples citoyens. Est-ce qu’un Président de la République a besoin des associations qui portent son nom et qui les soutiennent ? Le Président de la République n’a pas besoin de ces associations pour le soutenir. La première association dont le Président de la République a besoin pour le soutenir, c’est le peuple congolais. Ce soutien du peuple est automatique quand il constate que le Président de la République l’écoute et travaille pour la réalisation de ses aspirations. Le peuple n’est pas dupe. Il connait ce que le Président de la République lui a promis lors de la campagne électorale. S’il réalise ses promesses électorales, le soutien du peuple lui sera totalement acquis. Il n’aura pas besoin de toutes ces associations montées de toutes pièces pour le besoin de la cause. Si le Président Félix TSHISEKEDI a besoin de soutien du peuple, il doit tenir ses promesses de campagne. Il est appelé à permettre au peuple d’accéder aux choses de la vie quotidienne. Il s’agit de la sécurité sur l’ensemble du pays, l’électricité, l’eau courante, les études pour les enfants, la nourriture pour tous, l’emploi…En faisant ces choses, le peuple le soutiendra à n’importe quel prix. Mais s’il compte sur ces associations opportunistes, il vivra la mauvaise expérience connue par les autres politiciens qui n’ont plus d’amis aujourd’hui. Le cabinet du Président et le Gouvernement qui sera mis en place devront aider le Président dans la mise en œuvre de sa vision pour le Congo : Etat de droit et tout ce qui l’accompagne (vivre mieux pour tous). La deuxième association sur laquelle le Président peut compter, c’est son parti politique. Souvent quand on est au pouvoir, on oublie d’où on est venu. Il doit continuer à veiller à ce que l’UDPS tienne debout et qu’il ne soit pas absorbée ni par d’autres partis politiques ni par les plateformes politiques. Le parti doit être bien organisé et doit continuer à s’implanter, à former ses membres et à garder les contacts avec les populations. Tout conflit ou la léthargie au sein du parti fragilise le vrai soutien au Président. En ayant en vue ces deux grandes associations (peuple et parti), on peut se passer de toutes ces associations opportunistes dont les objectifs ne sont pas durables. Le Président de la République devrait interdire que son nom soit associé à des associations dont la crédibilité est sujette à caution. Message à partager largement.

Continuer la lecture

RDC : Bientôt la création de la Fondation Zahidi Arthur Ngoma (Solange Ngoma)

post-thumb

Afin de rendre un hommage à titre postum au feu Zahidi Arthur, ancien Vice-président de la République, la présidente nationale des Forces du Futur, Solange Ngoma a présidé une matinée politique ce samedi à la foire internationale de Kinshasa devant les militants, partisans et sympathisants de son parti politique où elle a fait cette annonce afin de pérenniser les démarches du feu président fondateur du parti, une satisfaction totale des militants et sympathisants des Forces du Futur. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Rapatriement de la dépouille de Joseph D. Mobutu, faudrait-il attendre voir N'Zanga Mobutu à la magistrature suprême ? (Tribune)

post-thumb

Si certains principalement les militants de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social (UDPS) sont enchanté sur le rapatriement de la dépouille mortelle de leurs leader maximo Étienne Tshisekedi (père de l’actuel président de la République) qui sera regagnera le pays en fin de semaine pour les obsèques très particuliers le 1er juin. Du côté des militants du Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) du feu Joseph Desiré Mobutu, président de la République de 1965 à 1997, c’est une désolation totale car il n’est inacceptable que l’actuel chef de l’état, lui le président de tous les congolais s’active sur le rapatriement de la dépouille de son peur alors que celle de Mobutu pourrisse à Rabat au Maroc depuis 1997. À ce jours plusieurs personnes se demandent s’il faut attendre voir l’un de ses fils notamment Zanga Mobutu à la tête de la République pour qu’il s’occupe du rapatriement de la dépouille mortelle du 2e président de la République, Joseph Desiré Mobutu. Le rapatriement de sa dépouille mortelle pourra soulager plusieurs personnes qui pensent assistées à une injuste politique. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tournée de Katumbi : Raisons de d'atterrissage raté à Goma, qui dit vrai ?

post-thumb

Le rendez-vous manqué de Moïse Katumbi de ce dimanche 26 mai à Goma s’invite ce matin dans plusieurs discussions. Car ce dossier fait fasse à 3 versions. Pour l’équipe de Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi par la biais de Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole, le jet privé qui transporte le leader de Ensemble pour le changement n’a reçu que l’autorisation d’atterrir à Lubumbashi en provenance de Pretoria en Afrique du Sud où il a assisté à la cérémonie de la prestation de serment du président Sud-africain Cyril Ramafoza et ne pouvait dont pas se rendre dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, Goma pour la suite de son safari après le Haut-Katanga. En tous cas ce la version donnée par l’équipe de Moïse Katumbi tout en remerciant ceux qui se sont déplacer afin de réserver un chaleureux accueil. Du côté de la Régie des Voiries Aérienne (RVA), le numéro un de la régie aérienne civile confirme qu’aucune demande de survol et d’atterrissage à Goma n’a été formulé l'unique demande formulée pour atterrir à Lubumbashi reste valable jusqu'à la fin du mois de Mai, précise le directeur général de la RVA. À Actualite.cd le Directeur Général de la RVA confirme que la demande n’a jamais été formulée : « A ma connaissance, je sais que sa délégation est arrivée à trois heures du matin à Goma, et que lui Katumbi devait la rejoindre. Mais actuellement Monsieur Katumbi serait en Afrique du Sud et il a un jet privé et il a une autorisation d'entrer au Congo par Lubumbashi et cette autorisation est valable jusqu'à fin mai. Mais l'aviation civile qui a l'autorité de lui accorder les autorisations d'aller atterrir dans un autre aéroport que Lubumbashi, en ma connaissance, n'a pas eu de demande formulée pour atterrissage à Goma ». À cette polémique, s’ajoute une version de la Présidence de la République où il avait été demandé à Moïse Katumbi de n’entamer son safari qu’après les obsèques d’Étienne Tshisekedi ce week-end. Et pour rappel c’est depuis le 4 Mai 2019 que toute autorisation de survol et d’atterrissage des aéronefs en RDC est soumise à un avis préalable obligatoire des services du conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de sécurité, François Beya. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tournée de Katumbi : Atterrissage raté à Goma

post-thumb

Attendu par un monde fou à l'aéroport de Goma ce dimanche 26 mai 2019 pour l'accueillir, finalement c'est cet après-midi que le directeur de cabinet et porte parole de Moïse katumbi, Olivier kamitatu informe sur son twitter que l'ex-gouverneur du Katanga ne sera pas à Goma ce dimanche car sa jet n'a pas eu l'autorisation de survol et atterrissage dans ce coin Est de la RDC. Rappelons que, c'est depuis le lundi 20 mai dernier qu' il était de retour à Lubumbashi après 3ans d'exil. Retenez également qu' il était invité de marque à l'investiture du président sud-africain cyrille Ramafoza ce samedi à Johannesburg et c'est delà qu' il devrait prendre la direction de Goma. D'ailleurs une partie de sa délégation était arrivée depuis 3h du matin. Olivier kamitatu souligne qu' une date sera communiquée prochainement pour la visite du coordonnateur de la plateforme politique Lamuka. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

RDC : Faute d’autorisation, Moïse Katumbi rate son rendez-vous à Goma.

post-thumb

Prévue pour ce dimanche 26 Mai 2019, l’arrivée de Moïse Katumbi dans le chef-lieu du Nord-Kivu est reportée si pas annulée, c’est par la bouche de son porte-parole Olivier Kamitatu, que l’équipe du président national de Ensemble pour le changement a annoncé cette nouvelle que plusieurs trouvent mauvaise. Pour l’équipe de Katumbi, l’avion qui devrait amené Moïse Katumbi et sa suite à Goma ce dimanche n’a pas eu d’autorisation d’atterrissage. La tournée dans les provinces annoncée depuis Paris sur le plateau de France 24 qui a commencé par le Haut-Katanga devrait se poursuivre par d’autres provinces notamment le Nord-Kivu et sauf imprévu, Moïse Katumbi sera le dimanche 2 juin 2019 à Matadi dans le Kongo central comme l’a annoncé il y a peu l’équipe de Ensemble pour le changement province du Kongo central. Plusieurs personnes pensent que l’équipe de Moïse Katumbi devrait dorénavant prendre les précautions qui s’imposent avec les autorités aériennes. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Le très convaincant Jacques Kyabula redonne l’espoir aux Haut-Katangais.

post-thumb

Les réalisations concrètes faites en ce sept premiers jours passés à la tête de la province par Jacques Kyabula Katwe équivaut à trois mois de ses prédécesseurs à en croire les propos des quelques Lushois interrogés par nos Reporters. Officiellement à l’œuvre le lundi 20 Mai 2019, Jacques Kyabula qui se caractérise par une présence très remarquée sur le terrain laisse personne indifférent, celui que les Haut-Katangais appellent fièrement « wetu wa ndani » qui veut dire « le notre » est applaudi sur chaque sortie, car en sept jours, Jacques Kyabula Katwe a visité le pont Kabulameshi qui s’est effondré plusieurs mois, il a également visité les hôpitaux en chantier notamment le prestigieux Hôpitaux général de référence Sendwe, mais il a aussi lancé plusieurs travaux. Et d’autres affirment qu’il est l’homme digne promis pour le Haut-Katanga depuis la nuit de temps et plaident pour que l3 choix des ministres soit réfléchis, judicieux et bien fait. Tous, hommes et femmes ne comptent que sur un superbe mandat à la tête de la province à ce digne fils de la province. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Se conformer à la loi, c'est l'appel que lance la Direction Générale de Migration à tous les étrangers vivant en RDC (Communiqué)

post-thumb

La DGM par le biais de son Directeur Général, Kashwantale Chihoza invite tous les étrangers qui vivent sur le sol congolais à se conformer à la loi relative à la police des étrangers. A cet effet, tous les immigrés sont priés de se présenter: premièrement muni des documents certifiant leurs contrats de bail validé par le service d'habitat certifier par le service de migration du bureau communale, le directeur de la DGM rappel qu'aucune pratique de colocation ne sera tolérée. Deuxièmement, tous les étrangers vont devoir justifier leurs revenus suffisants et honnêtes qui couvrent leur séjour en République Démocratique du Congo. Et il signale également qu'un délais de deux mois est accordé partant du 15 mai au 15 juillet à tous les étrangers déjà au pays pour se conformer a la loi. Par Ketsya Feza.

Continuer la lecture

Kasaï central : Nomination des membres du gouvernement provincial. (Arrêté provincial)

post-thumb

L’exécutif du Kasaï central a désormais une nouvelle équipe gouvernementale constituée de 8 ministres et 2 secrétaires exécutifs. Une femme est comptée dans le gouvernement Kabuya. C'est à travers un arrêté provincial portant sur la nomination des membres du gouvernement et des secrétaires exécutifs de cette province. Cette nomination est le deuxième acte officiel qui vient juste après celui portant nomination du directeur de son cabinet du gouverneur. 1. Tharcisse Kabatusuila Mbuyamba, nommé Ministre de l'administration du territoire, de l’ordre public, de la décentralisation, des affaires coutumières, de la coopération interprovinciale, régionale et de la relation avec l'assemblée provinciale. 2. Corneille Kabamba Manongo va gérer le ministère de plan, de l’infrastructure, des travaux publics, de la reconstruction, du développement rural, de l’aménagement de la province, des affaires foncières et de l’habitat suivi des projets et porte-parole du gouvernement provincial. 3. Jeanine Ngalula Tshipamba, elle va gérer le ministère des finances, de l’économie, du commerce, du portefeuille, des postes, de la télécommunications et des nouvelles technologies de l'information et de la communication. 4. Thierry Mulumba Mpandajila, s’occupera du ministère des mines, de l’énergie, des ressources hydrauliques, de l’hydrocarbures, de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de l’environnement et du développement durable. 5. Maurice Mubiayi Buabua, nommé ministre de la santé, de l’hygiène et salubrité publique, des actions humanitaires ,des affaires sociales, du genre, famille et enfants. 6. Bernard Kasawu Ikanku, nommé ministre de l’éducation, de la recherche scientifique, de la jeunesse, du sport et loisir, de la culture et art et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté. 7. Godefroid Mubiayi Nzemba, s’occupera du ministère de la justice, des droits et libertés fondamentaux, de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la prévoyance sociale. 8. Blaise Lumpungu est nommé ministre de l'industrie, petites et moyennes entreprises, de tourisme, de transport, et voies de communication. 9. Jean claude Mupompa Ngalamulume est nommé secrétaire exécutif du gouvernement provincial et 10. Dieudonné Ntambwe Muanza est secrétaire exécutif adjoint du gouvernement provincial. Par Ketsia Feza

Continuer la lecture

RDC : Moïse Katumbi attendu ce dimanche 26 mai à Goma.

post-thumb

C'est depuis le lundi 20 Mai 2019, que le président de Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi est rentré au pays par la ville de Lubumbashi. Après une visite à Kashoba et et à Kasumbalesa dans le Haut-Katanga, le porte-parole de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu a révélé à la presse que dès ce dimanche 26 mai, le coordonnateur trimestriel de Lamuka entame sa tournée nationale par la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Où il est vivement attendu. Pour rappel, Moïse Katumbi est rentré au pays après ses 3 années d'exil. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Corneille Nangaa livre aux patrons des médias kinois les grandes lignes du rapport général du 3e cycle électoral.

post-thumb

C’est au Pullman de Kinshasa où le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Corneille Nangaa a animé une séance d’échange d’informations car devoir de recevabilité électorale oblige. Les patrons de presse aux côtés des responsables de l’Union Nationale de la Presse du Congo et ceux du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication. Le patron de l’organe délibérant a réservé à ses interlocuteurs la primeur des grandes lignes du Rapport général du troisième cycle électoral. Document qui sera soumis sous peu à l'intention des députés nationaux. Ce Rapport général, qui va de l'année 2011 jusqu'aux dernières élections, met notamment en avant les péripéties du processus électoral, les contraintes surmontées, les acquis ainsi que les perspectives des élections dans notre pays. En attente de la tenue des élections locales et municipales et les scrutins indirects y afférents, cette rencontre d'étape a permis au Président de la CENI de revenir sur les recommandations formulées depuis 2013 par les différentes évaluations internes et externes des deux précédents cycles électoraux; les réformes mises en œuvre notamment au niveau de la loi organique de la CENI jusqu'à la refonte du fichier électoral ayant abouti à la stabilisation de la cartographie électorale à partir de 2016. Parmi les contraintes qui ont émaillé ce troisième cycle électoral, il a été souligné les tensions permanentes entre les acteurs, parties prenantes mais aussi la méfiance envers certaines options prises par la CENI, entre les acteurs politiques ou encore au sein même de la société civile. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Je ne cherche pas la vengeance. Je suis un Chrétien et je suis sincère. » Moïse Katumbi

post-thumb

Le retour de Moïse Katumbi au pays le lundi 20 Mai 2019 par la ville de Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga s’invite aux questions des congolais, pour certains ce retour viendrait créer une vengeance à tous ceux de l’ancien régime qui ont causé son exil durant ses 3 ans passés à l’extérieur du pays. Pour le président de la plate-forme Ensemble Pour le changement martèle sur le fait qu’il ne se vengera pas : « Je ne cherche pas la vengeance. Je suis un Chrétien et je suis sincère : je suis venu pour la Paix. Si j'ai la haine contre quelqu'un, le bon Dieu écoutera-t-il mes prières ? Je ne suis pas le Christ mais je suis un de ses fils. » Cette énième confirmation est très attendue car plus d’un congolais ne prient que sur le retour de l’entente entre les politiques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Interpellation de L. Mende : « Le PPRD demande un minimum de respect aux élus du peuple. » Emmanuel R. Shadary.

post-thumb

Dans une adresse faite ce jeudi 23 Mai 2019 au siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD, le secrétaire permanent Emmanuel Ramazani Shadary a aux côtés de la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda, condamne avec la dernière énergie l'interpellation brutale dont le député national élu de la province du Sankuru, Lambert Mende Omalanga a été victime. Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD se joint aux démarches amorcées par la présidente de l’Assemblée nationale et invite les autorités à respecter les élus du peuple : « Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD demande un minimum de considération et respect aux élus du peuple, et condamne la violence faite à l'Honorable Lambert MENDE, président national du CCU. » Avant de confirmer qu’un parti notamment le PPRD ne trouve sa force que grâce à ses élus voilà une raison de plus de les respecter. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : La province veut se doter d'un plan d'aménagement du territoire.

post-thumb

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de l'aménagement de territoire, que le Gouvernement provincial du Kwilu organise à Bandundu ville, un atelier de consultation des acteurs provinciaux et collecte des données en vue d'une rénovation des villes et des territoires. Amburse Lukuki, chef de la délégation du Ministre national en charge de l'aménagement du Territoire plaide pour la mise en place d'une division provinciale de l'aménagement de territoire. « Elle aura une mission spécifique dévaluer les ressources du sol et sous sol de la province, de mettre en œuvre des stratégies pour le développement des villes. » a-t-il précisé. Il ajoute également qu'après cet atelier, les enquêteurs seront largués sur le terrain pour récolter les données grâce à l'appui du PNUD. Pour sa part, le directeur de cabinet du Gouverneur Dr. Philippe Akamituna au nom du Gouverneur Willy ITSUNDALA en mission, affirme que : « le Gouvernement provincial s'engage à fournir tous les moyens possibles pour doter le Kwilu d'un plan d'aménagement du territoire en vue de rénovation des ces villes et territoires ». A noter en dernier cet atelier de 24 heures implique les services Étatiques, para Etatique, ONG de la société civile et partenaires au développement. Par David Mayele/ Kwilu

Continuer la lecture

Tshopo : Le nouveau gouverneur élu Walle Lufungola prend ses fonctions ce jeudi 23 Mai.

post-thumb

Après un long séjour de travail dans la capitale, Le nouveau gouverneur Louis Marie Walle Lofungola est attendu ce jeudi 23 mai 2019 à Kisangani. De retour de Kinshasa ,Il vient prendre officiellement ses fonctions après son investiture par ordonnance présidentielle. La confirmation a été faite ce mercredi 22 mai au président de l'organe délibérant par son vice Abibu Sakapela qui est arrivé lundi dernier pour cette même circonstance en provenance de Kinshasa. Et la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Constant Lomata est prévue ce même jeudi, indique la presse attaché à l'Assemblée provinciale de la Tshopo. Par Serge Sindani/ Kisangani.

Continuer la lecture

RDC : « S K Della » le nom qui porte confusion.

post-thumb

Réagissant aux propos de Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS, l’un des proches de Salomon Idi Kalonda condamne ces affirmations. « SKDella (de son surnom) n’est pas belge, nous démentons catégoriquement ce mensonge d’Augustin Kabuya », a dit en réaction, ce cadre du PND. Qui souligne que ce Salomon Idi Kalonda a déposé sa demande de passeport en même temps que les autres membres de la délégation et qu’il a toujours été détenteur du passeport congolais. Il s’étonne que ces propos sortent de la bouche de quelqu’un qui hier était victime, « comme nous de ces agissements. A chaque fois qu’on voulait écarter un opposant, on lui collait une autre nationalité. Les victimes d’hier veulent elles devenir les bourreaux d’aujourd’hui? » Préférant garder l’anonymat, le proche du financier de Moïse Katumbi s’interroge, « en quelle qualité Augustin Kabuya peut-il faire pareille affirmation, nous le mettons au défi de prouver ce qu’il avance ». Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Salomon Idi sait très bien qu’il détient un passeport belge. C’est cela même le nœud du problème. » A. Kabuya

post-thumb

Alors que tous les membres de l’équipe de Moïse Katumbi ont obtenus leurs passeports biometriques congolais, seul Salomon Idi Kalonda, conseiller principal de Moïse Katumbi et financier du Tout Puissant Mazembe n'a pas obtenu son passeport faute de nationalité. « Salomon Idi n'a pas obtenu son passeport biométrique (congolais) parce qu’il est détenteur d'un passeport belge. », affirme le secrétaire général de l’UDPS, en explication à l’absence du Président national du PND lors de l’arrivée de Moïse Katumbi à Lubumbashi le lundi 20 mai. « Nous ne sommes pas dans la logique de la vengeance. Monsieur Salomon sait très bien qu’il détient un passeport belge. C’est cela même le noeud du problème. S’il renonce à sa nationalité belge, il aura le passeport congolais », dit encore Augustin Kabuya, en réponse aux affirmations de refus de lui délivrer un passeport, en violation de tous ses droits. Le nouveau Secrétaire général de l’UDPS tient à préciser qu’il n’ y a aucun compte à régler avec Salomon Idi Kalonda ou encore à Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi. « Qu’est ce que nous allons gagner avec monsieur Salomon. Les gens qui nous ont causé du tort dans ce pays nous vivons avec eux. Et maintenant on ne peut pas être réduit à ça, il n’y a pas une décrispation sélective. J’étais moi-même surpris de ne pas le voir dans la délégation de Moise Katumbi », ajoute Augustin Kabuya sur Top Congo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : Le Cabinet du gouverneur Willy Itsundala félicite Sylvestre Ilunga, le chef du gouvernement.

post-thumb

Quelques heures après la lecture de l'ordonnance portant nomination du premier ministre, le docteur Philippe Akamituna, directeur de cabinet du Gouverneur Willy Itsundala s'est confié à la presse pour féliciter le nouveau locataire de la primature. "Au nom du gouverneur Willy Itsundala nous congratulons le nouveau premier ministre Sylvestre Ilunga pour la confiance méritée du chef de l'état Félix Tshesekedi Tshilombo, il doit savoir que le deuil au peuple congolais est fini. Dans la pratique, il a beaucoup des défis à relever pour les 26 provinces, notamment ceux liés à la pauvreté, à l'Etat des routes,..." a dit le chef de cabinet du gouverneur. "Que Cette nomination ne soit pas une occasion de se taper la poitrine mais de considérer comme un service. Le kwilu adhère au programme de son gouvernement une fois disponible" martele-t-il. Signalons que ce dernier reste optimiste que le nouveau premier ministre bénéficiera de l'encadrement de l'ex chef de l'état Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front Commun pour le Congo. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Lubumbashi : Pas des minutes à perdre, le duo Kyabula et Kanfwa déjà à l'œuvre.

post-thumb

C’est aux premières heures de la matinée que le gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe a fait son entrée dans l’enceinte du gouvernorat déjà pour la continuité des dossiers en cours comme il a dit la veille lors de la remise et reprise. Accompagné de son adjoint Jean-Claude Kanfwa, ces deux hommes très déterminés n’ont aucune minute à perdre. Dès ce lundi, le gouverneur du Haut-Katanga se donne entièrement au travail afin de redonner aux Haut-Katangais en général le développement global tant attendu dans cette province. Très convaincu de l’accompagnement de tous, le gouverneur s’engage à combattre tous les maux qui dérangent la population. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : « Je remercie tres sincèrement l'Autorité Morale du FCC pour sa confiance placée sur ma modeste personne. » Sylvestre Ilunga

post-thumb

Le nouveau premier ministre nommé par le président de la République, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a de prime abord remercié l’autorité morale du Front Commun pour le Congo Joseph Kabila Kabange. Pour cet ancien Directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC qui devra désormais dirigé le gouvernement congolais, cette nomination n’aurait pas été possible si Joseph Kabila Kabange n’avait pas accepter de travailler avec lui : « Je remercie très sincèrement l'Autorité Morale du Front Commun pour le Congo pour sa confiance placée sur ma modeste personne, ainsi que le Président de la République, pour avoir accepté que nous travaillions ensemble. Merci à tout les deux. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Démission B. Tshibala : « Son erreur stratégique a été d’intégrer le FCC pour ensuite se retrouver nulle part » Seth Kikuni

post-thumb

Le premier ministre Bruno Tshibala a démissionné ce lundi 20 Mai de ses fonctions. Après ses échecs électorales tant aux législatives nationales qu’à la sénatoriale, Bruno Tshibala se retrouve nulle part. Pour Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2019, pense que l’autorité morale de l’UDPS/ Tshibala a juste commi une stratégique erreur : « L'erreur stratégique de Bruno Tshibala a été d'intégrer le FCC pour ensuite se retrouver nulle part. S'il n'avait pas integré le FCC, il serait l'opposant qui a gagné le pari d'organiser les élections dans une période de turbulence. Bonne chance à lui pour la suite ». Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : « L. Mende a droit à la présomption d’innocence face à toutes ces accusations qui lui ont valu une humiliation. » Deo Kasongo.

post-thumb

La surprenante interprétation du député national Lambert Mende Omalanga soulève encore des débats dans une affaire des diamants. Pour Deogratias Kasongo, le candidat malheureux à l’élection des gouverneurs pour la ville province de Kinshasa et homme d’affaires pense que cet ancien ministère de la communication et des médias et longtemps porte-parole du gouvernement a droit à une présomption d’innocence : « Lambert Mende, député national de son état est aussi congolais que quiconque, il a droit à la présomption d’innocence face à toutes ces accusations qui lui ont valu une humiliation qui ressemble à un règlement de compte. Signe avant coureur de la fin de la lune de miel ?. » Pour rappel le dimanche 19 Mai, l’élu de Sankuru avait été violemment interpellé par la Police avant d’être relaxé en début de soirée. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : «Il sera difficile pour un Mobutiste de relever les défis de la RDC. » Alain D. Shekomba.

post-thumb

L’actualité en République Démocratique du Congo est toujours dominée par la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de Premier ministre par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République. Pour certains, il y a mieux que cet ancien Directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC. Alain Daniel Shekomba pense qu’ayant occupé des ministères clés depuis la 2e République, Ilunga Ilunkamba ne soit pas capable de relever les défis que se fixer la République Démocratique du Congo : « Après avoir pris lu sur le parcours du nouveau 1er Ministre je suis désolé de dire qu'il sera difficile pour un dinosaure Mobutiste avec les méthodes de gestion ayant conduit à la défaillance totale de l'État soit capable à relever les défis de la RDC ». Pour rappel, le premier ministre qui est un docteur en économie appliquée a occupé des postes clés dans la 2e République depuis les années 70. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Jacques Kyabula Katwe, au coeur des attentes.

post-thumb

C’est une cérémonie que plusieurs ont vivement attendue, la remise et reprise qui a eu lieu ce lundi 20 mai 2019 au gouvernorat du haut Katanga, entre le 3è gouverneur élu du haut Katanga Jacques kyabula katwe accompagné de son vice jean Claude Kanfwa et l’équipe sortante dont l’intérimaire était le ministre du budget Michel Momat Kakudji en présence de l’ancien gouverneur désormais Sénateur Célestin Pande Kapopo mais aussi de tous les députés nationaux élus du Haut-Katanga qui sont dans la capitale du cuivre. En premier, l’intérimaire du gouverneur, Michel Momat a fait le point de la situation générale de la province, en retraçant les projets qui sont en cours dans la province du haut Katanga : sur le plan sécuritaire, une formation de la police de proximité est en cours pour lutter contre insécurité tant décriée par la pauvre population du Haut-Katanga qui depuis est la vraie lutte du gouverneur élu ; sur le plan judiciaire, c’est la réhabilitation de différentes maisons carcérales de la province. Et pour finir, les finances de la province ne sont que l’émanation de services d’assiettes locales. Au terme du rapport, le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe a vivement rassuré les Haut-Katangais représentés à cette cérémonie de s’inscrire totalement dans les traces de la continuité de ces projets pour les meilleurs des administrés car contrairement à ceux qui veulent toujours minimiser les travaux de leurs prédécesseurs, Jacques Kyabula Katwe reste convaincu que la continuité assure le Progrès. La nouvelle équipe a donc le soutien et la confiance des Haut-Katangais tout en invitant le nouveau patron à faire un choix judicieux dans les membres qui constitueront l’exécutif provincial. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Primature : Sylvestre Ilunga Ilunkamba, un vieux routier peu connu. (Portait)

post-thumb

Nommé par ordonnance présidentielle, suites aux clauses de l'accord politique entre le Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo. Sylvestre Ilunga Ilunkamba est le chef du gouvernement. Qui est donc cet homme que le grand public connaisse à peine ? Docteur en sciences économiques appliquées depuis 1979, le Professeur (UNIKIN) Ilunga Ilunkamba, 73 ans, est un « vieux routier, volet expertise » de la politique depuis plus de 40 ans. Directeur de cabinet du Ministre du Plan (1979-1980) Directeur de la Coopération et des Relations Internationales au Rectorat de l’Université Nationale du Zaïre (1980-1981) Secrétaire d’état à l’Economie, Industrie et Commerce Extérieur (1981-1983) Secrétaire d’état au Plan (1983-1984) Secrétaire d’état au Portefeuille (1984-1986) Conseiller Principal ECOFIN à la Présidence (1986-1987) Secrétaire d’état au Plan (1987-1990) Ministre du Plan (1990) Ministre des Finances. Il revient aux affaires en 2003, comme Secrétaire Exécutif du COPIREP, Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises du Portefeuille de l’Etat (COPIREP), fonction qu’il assumera jusqu’en 2014 à sa nomination à la tête de la SociétéNationale des Chemins de Fer du Congo SNCC qu'il assumera jusqu'à sa nomination. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Primature : Félix Tshisekedi nomme Sylvester Ilunga Ilukamba chef du gouvernement.

post-thumb

Son nom était dans plusieurs bouches depuis quelques jours, c’est ce lundi 20 Mai que le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient de le nommé premier ministre, lui c’est Sylvester Ilunga Ilukamba, cet ancien ministre jusqu’à présent il était directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (SNCC). Quatre mois après son investiture vient de se choisir un chef de gouvernement qui a une très longue carrière politique. Il est en politique depuis plus de 30 ans. Vice-ministre à l’Économie de 1981 à 1983, il a ensuite été conseiller principal à la présidence en matière économique et financière de 1986 à 1987, puis ministre du Plan et ministre des Finances. Il occupe ainsi de nombreux portefeuilles ministériels avant d'hériter de la Société nationale des chemins de fer en 2014. Âgé de 74 ans, ce chevronné de l’économie devra se mettre déjà au travail. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Interpellation de Lambert Mende : La fin du régime des intouchables.

post-thumb

Interpellation de Lambert Mende:la fin du régime des intouchables. Dimanche 19 Mai,la toile a vibré avec la publication sur whatsapp des photos et vidéo de l'interpellation de l'ancien ministre de la communication et des médias, Lambert Mende.Relâché un peu après, l'ex porte-parole va se défouler sur le vice-premier ministre a.i en charge de l'intérieur, Basile Olongo qu'il accuse d'avoir instrumentalisé la police pour l'humilier .Au passage Mende va du bout des lèvres évoquer le cas des creuseurs artisanaux de sa circonscription qui possèdent un diamant de 87,4 carats avec tous les papiers en ordre. Et pourtant, Lambert Mende aurait pu dire toute la vérité aux journalistes. Effectivement, il s'est agit d'un diamant de 87,4 carats sauf que celui-ci n'appartenait pas aux creuseurs artisanaux de Lodja mais plutôt, à Lambert Mende lui même. Le député élu du Sankuru et candidat gouverneur de cette province possède depuis plusieurs années des carrières diamantifères.Il les a toujours exploité même s'il ne possède aucun titre sur ces carrières. Sous le régime précédent, son titre d'officiel suffisait.Et il a continué cette pratique malgré le changement de régime. Les services qualifiés ont eu vent de cette pratique et de la détention par Lambert Mende de ce diamant de 87,4 carats alors qu'il n'avait aucun titre et que sa qualité de député lui interdisait d'être mêlé à ce genre d'exploitation. Invité à plusieurs reprises pour information, l'ex-ministre a fait la sourde oreille.Persuadé d'être toujours un intouchable, Mende Omalanga a préféré narguer les forces de sécurité les contraignant à venir le cueillir à son domicile. Ce qui a été fait ce dimanche 19 Mai. L'interpellé a tout de suite reconnu les faits et a promis de s'acquitter des impôts et taxes dues à l'État congolais. Les services qualifiés qui avait fait leur travail dans le respect de l'art ont ainsi permis de renflouer les caisses de l'État et de donner un signal fort aux intouchables en puissance. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bandundu : Papy Niango confirmé député national.

post-thumb

La cour constitutionnelle vient de rendre son arrêt sur l'affaire opposant Monsieur Beleke Tabu à Monsieur Papy Niango Mushenvula. la décision sous RCE 514 publiée la nuit du samedi confirme Papy Niango Député Élu de Bandundu ville. Signalons que Papy Niango avait été annoncé provisoirement élu par la Commission Électorale Nationale Indépendante avec plus des 19.000 voix alors que Beleke Tabu n’avais obtenu que quelques 2000 voix. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Rapprochement entre la RDC et l'Éthiopie

post-thumb

La Présidente de l'Éthiopie, Mme Sahle-Work Zewde, est arrivée samedi 19 mai 2019 à Kinshasa, la capitale de la RD Congo. Aussitôt arrivée, elle a eu une séance de travail de plus de deux heures avec son homologue congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Le rapprochement entre les deux États, la coopération bilatérale ainsi que la lutte contre l'esclavage déguisé des femmes ont été au menu de leurs échanges. Citée comme exemple du développement africain, l'Éthiopie inspire la RDC dans la voie de l'émergence. Avec son potentiel et la volonté politique du Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, la RDC veut sortir du gouffre de la pauvreté. Pour Mme Sahle-Work Zewde, une nouvelle page de l'histoire s'ouvre entre les deux États qui partagent une histoire commune. Dans les années 60, les Forces armées congolaises avaient participé à la reconquête de plusieurs villes éthiopiennes. La visite de la Présidente éthiopienne a aussi été marquée par un dîner d'amitié et de fraternité. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : « Nous allons mettre les femmes en avant et permettre à ce qu'elles accèdent à des postes de responsabilités. » Félix Tshisekedi aux ambassadeurs.

post-thumb

C’est dans son adresse lors du banquet offert aux ambassadeurs et les membres des corps diplomatiques accrédités en République Démocratique du Congo tenu à Kinshasa, que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réitéré son engagement de donner une valeur très remarquée à la femme congolaise : « Nous allons mettre les femmes en avant et permettre à ce qu'elles accèdent à des postes de responsabilités, que la jeune fille puisse avoir les mêmes chances et droit à l'éducation, lutter contre les mariages précoces et tous ces clichés persistants ». Cet engagement est très salué par les femmes de toute la nation et surtout en cette période où les femmes réclament une parité 50 -50 ou une forte représentation féminine dans les institutions congolaises et à tous les niveaux. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’arrivée du gouverneur confirmée pour ce dimanche à 14heures.

post-thumb

Initialement prévu pour le samedi 18 Mai, le retour officiel et solennelle du gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe est confirmé pour ce dimanche 19 Mai 2019. C’est à 14heures (heure de Lubumbashi ) que l’avion qui transportera le gouverneur et toute sa suite va se poser sur le tarmac de l’aéroport international de la Luano. Les militants et sympathisants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo et les forces vives s’apprêtent déjà dans leurs quartiers généraux respectifs afin de se rendre à l’aéroport afin de réserver à ce vaillant et digne fils du pays un accueil brillant et chaleureux dont il se souviendra tout au long de son premier quinquennat. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Jacques Kyabula Katwe investit gouverneur du Haut-Katanga. (Ordonnance présidentielle)

post-thumb

C’est une nouvelle que plusieurs personnes attendaient impatiemment, l’investiture du troisième gouverneur élu du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe. Après que le conseil d’état ait tranchés sur le dossier de contentieux électoral qui opposait Jacques Kyabula Katwe du Front Commun pour le Congo à Jean Claude Muyambo kyassa de l’Alternance pour la République après le verdict rendu par la cour d’appel de Lubumbashi. Le chef de l’état n’avait d’autres choix que d’investir celui qui a été massivement élu par les députés provinciaux. C’est dans la soirée du samedi 18 mai 2019 sur la Radio Télévision Nationale Congolaise, chaîne officielle que la lecture de l’ordonnance portant investiture de Jacques Kyabula Katwe, gouverneur et Jean-Claude Kanfwa, vice-gouverneur. Une joie que plusieurs n’ont su maintenir : des sifflets et des cris des joies étaient entendus dans quelques quartiers de la ville cuprifère. Le regard est désormais tournait vers le développement de la province ne. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kikwit : Me Lumeya Dhu Maleghi validé par la cour constitutionnelle.

post-thumb

La cour constitutionnelle vient de rendre son arrêt sur le contentieux électoral pour la circonscription électorale de Kikwit Lumeya Dhu Maleghi validé. Après son recours la cour donne raison à Maitre Lumeya Dhu Maleghi va désormais siéger à l’Assemblée nationale, cette nouvelle vient non seulement rétablir la justice, mais aussi honorer la population de Kikwit qui avait porté leurs choix sur cet homme surnommé " père du social". Signalons que le député Lumeya Dhu Maleghi est élu sur la liste APCo du premier ministre Bruno Tshibala.

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Gentiny Ngonbila élu sénateur dans le Maï-Ndombe.

post-thumb

Malgré son élection comme gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Mbaka Ngonbila a belle et bien maintenu sa candidature dans sa province d'origine pour l'élection sénatoriale. Gentiny Mbaka est l'ancien gouverneur de Maï-Ndombe élu sur la liste PPRD comme sénateur à l'issu de l'élection de ce samedi 18 mai 2019 à Inongo. Signalons que le PPRD prend tous les 4 sièges. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Augustin kabuya nommé secrétaire général de l'UDPS.

post-thumb

C'est dans un communiqué publié ce samedi 18 mai 2019, stipulant selon les statuts et le règlement intérieur de l'union pour la démocratie et le progrès social (udps) la nomination du secrétaire général, ainsi le président ad intérim Kabund-a-Kabund a porté son choix en la personne de Kabuya Tshilumba Augustin au poste du secrétaire général de l'udps/Tshisekedi. Rappelons que ce parti politique au pouvoir vit un moment de crise avec des contestations de certains sympathisant sur la présence de Jean-marc Kabund actuellement premier vice-président à l'assemblée nationale à la tête de l'union pour la démocratie et le progrès social (udps)/Tshisekedi. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Retour de Moïse Katumbi : Ensemble pour le changement du grand Katanga règle les derniers détails.

post-thumb

Confirmer pour ce lundi 20 Mai 2019, l’arrivée de Moïse Katumbi à Lubumbashi est très attendue dans la capitale du cuivre, les sensibilisations se multiplient dans les communes politiques, ayant reçu l’autorisation et l’itinéraire que prendra le cortège de Moïse Katumbi, Kyungu wa Kumwanza, coordonnateur provincial de Ensemble pour le changement veille à ce que Lubumbashi lui réserve un accueil digne du nom de Moïse Katumbi parti il y a 3 ans. Dans les quartiers généraux des partis politiques membres de la plate-forme Ensemble Pour le changement les mobilisations obtenir atteints leurs paroxysmes c’est le cas à L’UNAFEC, SCODE, UNADEF, PND,… Le lundi 20 Mai sera une journée exceptionnelle à en croire les organisateurs de cet accueil. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Jacques Kyabula : La cellule de base Kabila bâtisseur très mobilisée.

post-thumb

L’arrivée du 3e gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe est l’événement le plus attendu par des milliers des Haut-Katangais, la cellule de base « Kabila bâtisseur » du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD que dirige Ange Raphaël Ndangi sensible tous les Haut-Katangais à réserver un accueil sans pareil à celui qui malgré les fausses accusations faites par certains politiciens en mal de positionnement n’ont pas aboutis, que les Haut-Katangais se rendent massivement à l’accueil du gouverneur Jacques Kyabula Katwe ce samedi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Jacques Kyabula : L’UJCCM intensifie les mobilisations.

post-thumb

Annoncer pour ce samedi 18 mai 2019, l’accueil du 3e gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe sera aussi marqué par la présence très active du mouvement patriotique l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM que dirigé « le Joker » Papy Kazadi Shamwange. La journée de ce 17 mai a été marquée par une série des sensibilisation des militants et sympathisants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo comme d’ailleurs ce mouvement patriotique qui est membre signataire de la charte constitutive du FCC. L’UJCCM s’engage à réserver à celui que tous les Haut-Katangais appellent fièrement « wetu wa ndani » un accueil chaleureux qu’aucun leader politique n’avait reçu dans le chef-lieu de la province du cuivre. L’UJCCM qui est très disposé à accompagner le gouverneur à travers ses actions et ses réalisations en faveur de sa très chère province. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï central : Plusieurs détenus du mouvement Kamuina nsampu transférés vers d'autres prisons.

post-thumb

Ils sont au total 44 détenus faisant partie du mouvement politico coutumier kamuina nsapu qui ont été déplacés ce vendredi de la prison centrale de KANANGA vers d'autres destinations jusque là restées inconnues. D'après notre source à l'intérieur de la prison, ces détenus font partis des ceux qui ont érigé un foyer initiatique appelé "tshiota" et qui réclamé déjà leurs libérations. « 44 détenus de kamuina nsapu ont été transféré ailleurs on connaît pas leurs destinations finales. » ajoute notre source dans la prison. Contacté, l’auditeur général de FARDC, le Général MUKUNTO Tim promet de nous fournir plus de détail dans les heures qui suivent. Depuis le début de cette opération aucun accès n'était possible, des barrières mixtes PNC -FARDC ont été érigées dans tous les quatre coins de la prison centrale de KANANGA. Signalons que il y a de cela 2 semaines que 90 détenus avaient recouvrés leurs libertés suite à plusieurs évasions dans cette maison carcérale. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les Haut-Katangais accueilleront le gouverneur Jacques Kyabula Katwe ce samedi 18 Mai 2019.

post-thumb

Après l’annonce de ce son retour dans sa très chère province où il a été brillant élu, les hommes et femmes du Haut-Katanga s’apprêtent déjà à accueillir solennellement sont 3e gouverneur élu dont ils appellent affectueusement « Wetu wa ndani » qui signifie « le notre ». La mobilisation a atteint son paroxysme : des affiches, et des t-shirts sont imprimés et autres insignes afin de souhaiter un bon retour et un fructueux mandat à celui qui après plusieurs plaintes déposées en justice est sorti toujours victorieux. C’est ce samedi 18 mai 2019 par l’aéroport international de la Luano de Lubumbashi que Jacques Kyabula Katwe est vivement attendu lui qui à en croire plusieurs est l’homme du développement durable et intégral de cette province qui longtemps abandonnée. Tous les militants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo, les membres des associations socioculturelles et autres sympathisants s’apprêtent à lui réserver l’accueil sans précédent qu’un humain a reçu dans cette province dont il dirigera fièrement pendant cinq ans. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Moïse Katumbi : Jacky Ndala déclaré « Persona no grata » dans le Haut-Katanga. (Communiqué)

post-thumb

C’est par une déclaration écrite que la coordination de la jeune de Ensemble pour le changement section du Haut-Katanga a informé l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle a vomi son coordonnateur national le traitant ainsi de « vautour ». Pour la coordination provinciale, Jacky Ndala avait perçu 127 000 USD pour la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle de décembre 2018 à ce jour introuvable. Mais aussi que le président national de Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi avait donné à la coordination nationale de la jeunesse une somme de 100 000 USD destinée à la mobilisation de la jeunesse pour la campagne électorale de Martin Fayulu Madidi également intraçable à ce jour. La coordination provinciale du Haut-Katanga ajoute également que Jacky Ndala avait perçu une somme de 200 000 USD pour l’organisation du congrès de la jeunesse de Ensemble pour le changement mais en lieu et place juste une petite réunion tenue à Kinshasa entre amis avait eu lieu. Par conséquent, la coordination de la jeunesse de Ensemble pour le changement dans le Haut-Katanga interdit au coordonnateur national Jacky Ndala de n’est pas foulé ses pieds à Lubumbashi le lundi 20 Mai à l’accueil de Moïse Katumbi suite à ses multiples détournements. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Robert Seninga élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale.

post-thumb

C'est ce mardi 14 mai 2019 que se tenu le vote des membres du bureau définitif de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu. À l'issue de cet exercice démocratique, le député Seninga Robert du Front Commun pour le Congo(FCC) a été élu avec 32 voix sur 48 votants. Il sera secondé par le vice-président: honorable Jean-Paul Lumbu de l'Alternance pour la République (AR) Lamuka, rapporteur : Adèle Bazizane du FCC et enfin par le questeur : Siwako Alain. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: La constitution du cabinet de Willy Itsundala en cours.

post-thumb

Au total plus de cinq arrêtés portant nomination des membres du cabinet du gouverneur de province ont été lu sur le media par le protocole d'état. 8 conseillers, le protocole d'état ainsi que les membres du secrétariat du gouvernorat sont des bénéficiaires de cette séries d'arrêtés. Le gouverneur de province Willy Itsundala a porté son choix sur la méritocratie, deux anciens ministres dans le rang de ses conseillers, il s'agit de Vincent Ndandula Mulebo et Gayembe Marcel tous du gouvernement God'el Kinioka signalons aussi la présence de l'expérimenter Dadou Ekiom comme protocole d'état. Un Début qui promet pour le nouveau gouverneur a la tête du kwilu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Conseil d’Etat : Fin des suspens, Jacques Kyabula Katwe confirmé gouverneur élu du Haut-Katanga.

post-thumb

C’est une nouvelle attendue par plusieurs personnes, le conseil d’Etat a confirmé Jacques Kyabula Katwe, le gouverneur élu du Haut-Katanga dans l’affaire qui l’opposé à Jean-Claude Muyambo Kyassa. Le troisième gouverneur du Haut-Katanga est désormais connu, cet homme a été élu aux législatives nationales et provinciales de la circonscription électorale de Likasi aura donc cinq années afin d’apporter à la province un développement plus que attendu. Le conseil d’Etat dans la motivation de son arrêt, a constaté que c’est Jean-Claude Muyambo kyassa lui même qui a fait acter son appel, en lieu et place de l’alternance pour la république. Jean-Claude Muyambo n’a justifié d’aucun avis de la conférence des présidents lui donnant la qualité d’ester en justice. Le document dénommé protocole d’accord du 28 octobre 2016 qui a été déversé au dossier ne precise pas sa qualité de président et Jean-Claude Muyambo ne pouvait pas agir en justice, sans l’avis de la conférence des présidents. Cette décision vient donc confirmée celle rendue par la cour d'appel du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kisangani : « La RDC doit être respectée. Nous ne sommes pas des sous-hommes. » Martin Fayulu Madidi

post-thumb

Dans son adresse du lundi 13 Mai 2019, tenue à la place de la poste du chef-lieu de la province de la Tshopo, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, Martin Fayulu Madidi qui réclame toujours la vérité des urnes pense qu’il est temps que les congolais soient respectée : « En cautionnant la fraude électorale certains ont accepté que notre peuple soit humilié, une fois de plus. Sachez qu’il y’a des Congolais dignes qui refusent de courber le front. La République Démocratique du Congo doit être respectée. Nous ne sommes pas des sous-hommes. » En cette partie du pays, Martin Fayulu Madidi se fait accompagné par quelques cadres de Lamuka notamment : Éve Bazaiba du MLC et Adolphe Muzito de Nouvelle élan. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Le combat de la vérité des urnes n'est que pire hypocrisie distraction à ce jour. » Alain D. Shekomba

post-thumb

Le leader de la plate-forme électorale Mission Nouvelle, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, Alain Daniel Shekomba pense qu’à ce jour, parler de la vérité des urnes serait une distraction : « Le cautionnement de la fraude électorale s'est fait en amont, en acceptant d'aller aux élections avec la Machine à voter et le fichier corrompu qu'ils avaient eux même rejetés. Le combat de la vérité des urnes n'est que pire hypocrisie distraction à ce jour. » Il a régit ainsi face aux tournées et déclarations faites par Martin Fayulu Madidi qui cinq mois réclame toujours la vérité des urnes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Élections du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce mardi 14 Mai 2019.

post-thumb

Il se tient ce mardi 14 mai, l'élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu de tous ses membres. Durant les 48 heures de campagne électorale, lancée le dimanche 12 mai, les candidats aux différents postes ont présentés leus projets de société quinquennal. Pour les 5 postes au bureau de l’organe délibérant de la province du nord-kivu  , 11 candidatures ont été retenues par le bureau provisoire dirigé par le plus âgé l’honorable Paypay wa Syagasika pierre. Pour rappel ces députés ont été élus à l'élection législatives partielles du 31 Mars 2018. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : " Nous ne sommes pas satisfaits des réponses du DG de la DGRK, je me rendrai au parquet pour une action en justice contre les détourneurs." Godé Mpoyi

post-thumb

Réagissant aux réponses données par le Directeur Général de la DGRK devant les élus provinciaux, le président de l'Assemblée provinciale se dit très insatisfait des arguments avancées et promet de saisir la justice : " Nous ne sommes pas satisfaits des réponses données par le Directeur Général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa. C'était des bouts de phrases sans liens entre elles. L'argent des Kinois a été détourné pour les intérêts des individus. Dès ce mardi, je me rendrai au parquet pour une action en justice contre les détourneurs" Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kisangani : Martin Fayulu Madidi invite les congolais à s’approprier de sa victoire volée.

post-thumb

C’est le lundi 13 Mai 2019 que Martin Fayulu Madidi est arrivé lundi Kisangani, dans la Tshopo où il a tenu un grand meeting à la grande place de la poste accompagné de Eve Bazaiba, la candidate malheureuse à l’élection des gouverneurs de cette province et Adolphe Muzito. L’opposant congolais qui réclame depuis sa victoire volée par le tandem Kabila-Tshisekedi. Devant une immense foule venue des communes du chef-lieu de la Tshopo, Martin Fayulu Madidi reste catégorique et ne réclame que sa victoire. Pour rappel, la Tshopo est l’une des provinces qui lui avait donné beaucoup des voix aux scrutins de décembre 2018 où il était arrivé en 2e position après Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Le point de presse du Président de la République sur le programme d’urgence de 100 jours renvoyé à une ultérieure date. (Présidence)

post-thumb

Initialement prévu pour le lundi 13 Mai, puis reporté le mardi 14 Mai 2019. Finalement, la présidence de la République a annulé cette conférence de presse comme le stipule le communiqué ci-dessous du cabinet du chef de l’État : Le Cabinet du Chef de l’Etat porte à la connaissance de l’opinion qu’il va organiser dans les prochains jours une visite de presse dans les différents chantiers ouverts à Kinshasa dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours. Par conséquent, le point de presse de ce mardi 14 mai 2019 est « reprogrammé » à une date ultérieure. Sur le terrain, les avis divisent autour du bilan du programme d’urgence de 100 jours du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Delly Sessanga et André C. Lubaya n’ont jamais été membres de Lamuka. (Communiqué)

post-thumb

Dans une déclaration politique rendue publique ce lundi 13 Mai parvenue à la rédaction D’ALAUNE-RDC.NET, dont Messieurs Claudel André Lubaya et Delly Sessanga en sont signataires, ces derniers disent n'avoir jamais fait partie de Lamuka ni dans son ancienne configuration et même dans l’actuelle et encore moins avoir participé à des activités quelconque liées à cette plate-forme. Ils ne quittent pas Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi se disent ne pas être concernés par les différents changement opérés dernièrement par cette structure, les deux hommes ne jurent mordicus que s'en tenir à la charte constitutive signée en mars 2018 à Johannesburg qui préserve l'autonomie juridique des membres cela dit c'est pas pour la première fois que les deux députés nationaux élus du Kasaï central Delly Sessanga et André Lubaya déclarent ne pas appartenir à LAMUKA. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

Lubumbashi : À une semaine du retour de Moïse Katumbi, les mobilisations se multiplient.

post-thumb

Le lundi 20 Mai 2019, est une des importantes dates de l’an pour plusieurs lushois car ils vont devoir accueillir celui qui depuis 3 ans était contraint de quitter le pays, Moïse Katumbi Chapwe. Depuis son annonce sur son retour dans une interview exclusive de France 24 et la Radio France International, sa venue est très attendue, les mobilisations se préparent et s’intensifient, des réunions préparatoires sont animées, des affichent imprimées et des messages diffusés afin que sont accueils dépassent tous les précédents lui réservés. Au sein du Tout Puissant Mazembe dont il est Président, le Comité des supporters ne se retranche en rien de cette grande préparation et déjà que les joueurs ont également décalés le début de leurs vacances afin d’être là au premier rang le lundi 20 Mai à l’aéroport international de la Luano. D’où l’invitation par certains leaders aux autorités locales de prendre les dispositions qui s’imposent afin de sécuriser cette foule qui ira accueillir Moïse Katumbi. Mais ce retour va également éclairer la position de Moïse Katumbi sur la vision de la plate-forme politique Lamuka face à l’actuel régime, car dans son interview accordée aux chaînes Françaises en lieu et place de réclamer la vérités des urnes ou de remettre en examen la légitimité de Félix Antoine Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, cet important homme politique a juste invite les congolais à se mettre au travail pour le développement de la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Haut-Katanga: L'honorable Ngoy wa Ngoy demande la création d'une commission d'enquête pour s'enquérir de la situation financière et " l'engagement illicite" au sein de la fonction publique.

post-thumb

Le député élu de Kipushi Ngoy wa Ngoy Victor, dans une correspondance adressée au président de l'assemblée provinciale du Haut-Katanga: sollicite la constitution d'une commission d'enquête qui sera confiée à la commission ECOFIN et au gouvernement de la province du Haut-Katanga dont la mission va permettre de s'informer du décaissement des fonds depuis le mois de novembre jusqu'au mois de mai 2019 en effet, les crédits contractés auprès des banques et la gestion des comptes du gouvernement et tous les services générateurs des recettes ainsi que l'engagement illicite opéré de façon sélective sur base d'appartenance ethnique, par arrêté antidaté au sein des services de la fonction publique provinciale entre autre la Direction de recette du Haut-Katanga (DRHKAT), le péage et le gouvernement du Haut-Katanga de près de 300 personnes en dépit de l'instruction du chef de l'État congolais demandant de sursoir à tout mouvement du personnel étendu comme les licenciements, les engagements ou les mutations. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : « Inacceptable que la ville de Kinshasa ait contracté des dettes énormes pr réaliser des projets qui n'ont existé que ds l'imagination du Gouverneur. » Godefroid Mpoyi

post-thumb

Le bilan de l’ancien gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta sur sa gestion de la province est jugée négatif par certain, pour le président de l’Assemblée provinciale, beaucoup des dettes ont été contractés mais les résultats n’existent pas. : « Il est inacceptable que la ville de Kinshasa ait contracté des dettes énormes pour réaliser des projets qui n'ont existé que dans l' imagination du Gouverneur. Un gouvernement provincial incapable de gérer ne serait ce que les immondices qui sont devenus un cadre de vie pour les kinois. » Plusieurs communes de la capitale de la République Démocratique du Congo sont caractérisées par la présence des immondices et le souhait des Kinois est que le nouveau patron de l’exécutif provincial mette fin à cette présence remarquée sur la ville. Et promet de s’implique afin que les Kinois soient les premiers bénéficiaires : « Nous veillerons désormais à ce que l'argent des Kinois ne serve plus les intérêts des individus. Cet argent que la ville de Kinshasa perçoit à travers les go-pass et autres taxes de la DGRK doit servir à reconstruire Kinshasa pour en faire l'une des meilleures capitales d'Afrique et du monde. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu: Willy Itsundala Asang prend officiellement le bâton de commandement de la province.

post-thumb

C'est dans la salle du conseil des ministres de la maison blanche que s'est déroulée le mercredi 8 mai la cérémonie de la remise et reprise entre l'ancien locataire et le nouveau. C'est en présence du comité provincial de sécurité que Michel balabala a cédé le fauteuil à son successeur Willy Itsundala Asang. Le gouverneur sortant a profité de l'occasion pour souhaiter un fructueuse mandat à Willy Itsundala, pour Willy Itsundala, la province du Kwilu a besoin de l'appui de ses filles et fils du Kwilu pour son développement. La population présente a cette activité a remercié le nouveau locataire de la maison blanche pour sa disponibilité en faveur de la sa province alors que plusieurs ne jurés que aller siéger au parlement à Kinshasa. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Rencontre de Félix Tshisekedi et les notables Sankurois, Lambert Mende le grand absent.

post-thumb

Afin de trouver des solutions appropriées qui s’impose sur la crise qui se vit dans la nouvelle province de Sankuru qui rend impossible l’organisation de l’élection du gouverneur à cause de l’unique candidature du Front Commun pour le Congo qui aligne comme candidat gouverneur l’élu national de Lusambo Lambert Mende Omalanga, le mardi 7 Mai, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réuni les sénateurs, députés nationaux et autres notables Sankurois afin de trouver des urgentes solutions pour décanter la situation, l’homme donc sa candidature est protestée par les élus provinciaux, Lambert Mende n’a pas prit part à cette importante rencontre. Plusieurs questions sont posées sur cette absence remarquée car pour le commun de mortel cette réunion était d’une importance très capitale afin de trouver des solutions qui s’imposent pour arriver à organiser les élections du gouverneur de cette province de l’espace Kasaï. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : La situation qui prévaut dans le Sankuru reste préoccupante.

post-thumb

La province du Sankuru vit dans l'attente de l'organisation des élections du gouverneur et du vice-gouverneur de cette province. Une forte délégation composée du président de l'assemblée provinciale, des sénateurs, députés nationaux et provinciaux et des notables du Sankuru a échangé sur la question de l’heure avec le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la cité de l'union africaine au cours d'une rencontre à laquelle a aussi pris part le vice premier ministre, ministre intérimaire de l'intérieur Basile Olongo. La délégation a fait au Chef de l'Etat l'exposé de la situation dans son ensemble. Elle s'est déclarée très confiante quant à la tenue très prochaine des élections au Sankuru grâce à la sagesse du Chef de l'Etat qui privilégie le respect de la constitution. Pour rappel, la Commission Électorale Nationale Indépendante voulais organiser cette élection qu’avec un unique ticket celui du Front Commun pour le Congo, ce qui a plusieurs fois créer des soulèvements et causer mort d’hommes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Les discussions se poursuivent sur la nomination d'un premier ministre. Quant à des noms éventuels, aucune nouvelle." Présidence de la République.

post-thumb

Les yeux de plus d'un congolais sont braqués sur la nomination d'un chef de gouvernement de la République Démocratique du Congo qui sans doute devra venir de la plate-forme électorale Front Commun pour le Congo dont Joseph Kabila est autorité morale. La Présidence de la République « confirme la poursuite des discussions. Quant à des noms éventuels, aucune nouvelle ». De son côté le porte-parole de la présidence Kasongo Mwema rassure que « pour l'instant, il n’y a rien de nouveau ». Pas de quoi donner à une communication sur l’éventualité de la nomination du prochain Premier ministre. Entre temps, les spéculations sur les prétendants candidats potentiels à la primature vont bon train. Ce qui montre combien les attentes sont grandes. Le week-end dernier, des noms ont circulé sur les réseaux sociaux sur le futur Premier Ministre notamment celui de Henry Yav. Ce n’était que des fakenews. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Ne Muanda Nsemi, la réapparition officielle d’un wanted.

post-thumb

Évadé de la prison centrale de Makala, c'est ce le lundi 6 mai 2019, Ne Muanda Nsemi, président du parti politique Bundu dia Mayala, est réapparu publiquement à Kinshasa aux côtés du Président du Conseil National de Suivi de l’Accord Joseph Olenga Nkoyi dans un point de presse tenu au siège du CNSA. Arrêté pour outrage au président Kabila, le député Ne Muanda s’était évadé avec d’autres détenus et causant la destruction d’une partie de prison et l’incendie des plusieurs véhicules aucune trace du député n’a été visible dès lors. Le secrétaire général du parti Bundu Dia Mayala avait adressé une lettre de remerciement au président Antoine Félix Tshilombo pour avoir signé l’ordonnance portant mesure collective de grâce présidentielle aux prisonniers politiques dont l’honorable Ne Muanda Nsemi fait parti le 21 Mars dernier. Pour Joseph Olenga Nkoyi, cette apparition fait suite aux poursuites des travaux de décrispation politique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC: Moïse Katumbi annonce son retour le 20 mai dans son pays après trois ans d'exil.

post-thumb

L'opposant congolais Moïse Katumbi sort de son silence après avoir obtenu son passeport et après avoir vu sa condamnation annulée en avril dernier. Le président d'Ensemble pour le Changement confirme de regagner la RD-Congo, précisément dans son fief, Lubumbashi le 20 mai prochain. Au cours d'un entretien avec la RFI et FRANCE 24. "Je rentre le 20 mai à Lubumbashi pour rester avec les miens pour consoler les familles qu'ont été maltraitées. Moi j'étais à l'étranger mais eux ils ont vécu l'enfer. Je rentre pour que la population soit éveillée et qu'on ne touche pas à la constitution" a-t-il déclaré. Un retour pour consoler et éveiller la population, Moïse Katumbi encourage la création d'une commission qui répertoriera les crimes commis contre les congolais depuis 20 ans. Le coordonnateur de LAMUKA a été traité de judas à maint reprises par Joseph Kabila, Katumbi appelle l'ex-président congolais à faire son examen de conscience et à lire la bible et à respecter la constitution. il met en garde cependant les députés et la présidente de l'assemblée nationale de ne pas toucher la constitution du pays. Katumbi reste ferme sur son positionnement politique en indiquant qu'il est et reste dans l'opposition afin de servir le peuple dans la plateforme, LAMUKA. En effet, il fait table rase des élections du 31 décembre 2018 dont la cour à proclamer, Tshisekedi comme président de la République Démocratique du Congo bien qu'il qualifie ces suffrages de chaotique, pleines d'irrégularités, planifiés par Joseph Katuba. " on doit aller de l'avant, le plus important c'est la cohésion nationale et l'unité du pays" a-t-il déclaré et rassure de conduire une opposition républicaine, qui conseille, encourage le bien et dénonce le mal. Par ailleurs, Moïse Katumbi reconnait les choses positives que Félix Tshisekedi est entrain de faire, la liberté d'expression, la libération des politiques... Son acquittement est une preuve que "la justice peut dire le droit" aujourd'hui. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kasaï central : Ambroise Kamukuny appel à l'unité des centres Kasaïens.

post-thumb

Le vice-gouverneur de province Ambroise Kamukuny est arrivé ce lundi à Kananga, chef-lieu du Kasaï central en vu de prendre possession de la gestion de la province.Une mobilisation hors du commun des officiels et forces vives étaient observée à l'aéroport de Lungandu. Après une longue carnavale motorisée, Kamukuny s'est entretenu en privé avec le gouverneur ai Manix Kabuanga avant de se livrer à la presse. " Le Gouverneur Kabuya et moi, demandons à toutes les filles et tous les fils centre kasaïens sans distinction de nous accompagner pour developper notre bien commun, le kasaï central " a t-il martelé. Pour lui, la population du Kasaï central doit se mobiliser comme un seul homme a fin que tous les projets de ce tickets s'accomplissent. Il faut signalé que sauf imprévu la remise et reprise auras lieu ce mardi à 11h au gouvernorat du Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Haut-Katanga : Pas des remises et reprises entre le gouverneur sortant Pande Kapopo et son intérimaire.

post-thumb

Dans différentes provinces c’est ce lundi que les gouverneurs sortants procéderont à la remise et reprise avec les gouverneurs élus, après leurs investitures intervenues la semaine dernière. Dans le Haut-Katanga, où le gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe n’a pas été investi suite à la plainte d’un des candidats malheureusement Jean-Claude Muyambo, le gouverneur sortant Célestin Pande Kapopo élu sénateur refuse de laisser les commandes de la province au ministère provincial de budget censé faire l’intérim. Le Sénateur Pande Kapopo signe et persiste que ça aura lieu vendredi entre lui et le Gouverneur Jacques Kyabula. Pour rappel, le Haut-Katanga fait parti des 5 provinces sur les 23 où les gouverneurs n’ont pas été investis par l’ordonnance présidentielle. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Enock SEYA LWEMBE, le fils de la première heure de Agée A. Matembo exige l’investiture de Jacques Kyabula car 32 contre 10 voix, il n’y a pas match.

post-thumb

C’est par une marche de santé de la base Enock SEYA fusionnée à celle du parti politique l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC de l’honorable Agée A. MATEMBO TOTO affectueusement appelé « le gardien du temple » organisée ce dimanche 5 Mai 2019 à Lubumbashi où les cadres, militants et sympathisants vêtus aux couleurs de ce parti membre actif du Front Commun pour le Congo. Dans le mot de circonstance, Enock SEYA LWEMBE, l’image vraie de Agée A. MATEMBO, très inquiet de la non investiture de Jacques KYABULA KATWE met en garde tous les ennemis du développement du Haut-Katanga qui part des intentions mafieuses tentent de bloquer l’investiture du gouverneur brillamment élu du Haut-Katanga, et invite l’un des malheureux candidats gouverneurs Jean-Claude Muyambo qui pense avoir le plus d’amour pour cette province, Enock SEYA s’interroge : « Jean-Claude Muyambo qui pense être le plus aimé et voulu par les Haut-Katangais, comment expliqué que ce président national d’un parti et coordonnateur d’un regroupement politique échoue aux législatives nationales et provinciales depuis 2011 et celle de Décembre 2019 dans la ville de Lubumbashi qu’il pense connaître mieux alors que d’autres candidats en prison comme lui on été élu ? Il est peut être temps qu’il comprenne que la voix du peuple c’est la voix de Dieu et Jean-Claude Muyambo à 48 heures pour retirer sa plaine sans toute forme de procédure et le rassure que la justice congolaise est indépendante donc après le verdict de la cour d’appel de Lubumbashi il aura également la même suite à Kinshasa, que le chef de l’état Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne se fasse plus influencées qu’il comprenne que les politiques en mal de positionnement ne sont que des perdants. » Enock SEYA réaffirme son indéfectible soutient au gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe et sa disponibilité de servir l’hopme qui incarne la vraie image du développement de la province du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Papy KAZADI Shamwange de l’UJCCM plaide pour l’investiture de Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

Les Haut-Katangais regrettent la non validation de Jacques Kyabula Katwe, le gouverneur élu du Haut-Katanga celui qui incarne le développement durable de la province, personne ne préfère se taire à cette situation que beaucoup juge d’injuste, Le président national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, le Joker Papy Kazadi Shamwange invite le président de la République de ne plus se laisser mener par des politiciens en mal de positionnement, Jacques Kyabula Katwe a été élu par plus de trente députés sur les quarante-huit que comptent le Haut-Katanga, car le gouverneur élu de la province et non seulement élu aux législatives nationales et provinciales de la circonscription électorale de Likasi où fièrement il a occupé les premières places mais aussi il est à ce jour le gouverneur du Haut-Katanga le plus accepté pour preuve dans les villes et cités du Haut-Katanga les militants des partis politiques ont organisés des marches de soutient à celui qu’ils appelent affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire le notre et les priver de cette fête serait la plus grosse erreur que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo aurait commis vis-à-vis de cette population Haut-Katangaise, l’UJCCM invite donc le chef de l’état de n’est plus céder aux influences des politiciens qui n’existent que des noms mais impalpables de se faire élirent même aux législatives provinciales dans les villes où il se disent être le mieux connus. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa: Willy Itsundala Asang reçu par l'Union des ressortissants de Bandundu.

post-thumb

Après son investiture comme gouverneur de la province du kwilu par l'ordonnance présidentielle, le nouveau patron du Kwilu Willy Itsundala Asang a été reçu par les ressortissants de Bandundu vivant à Kinshasa. Le premier a prendre la parole c'est le président national de cette structure Erick kinzambi qui transmet au nom des membres ses félicitations à Monsieur Willy Itsundala et promet de l'accompagner durant son mandat à la tête de cette province. De son côté le gouverneur Willy Itsundala asang remercie le président Erick kinzambi pour l'accueil et assure sa disponibilité pour l'avancement du kwilu. Signalons que la dite cérémonie a eu lieu le samedi 4 Mai à Kinshasa en présence des membres influents de l'UREBAND ainsi que la notabilité du coin résident la capitale. Par David Mayele

Continuer la lecture

Journée de la liberté de la presse : " Il ne saurait y avoir de pleine démocratie sans accès à une information transparente et fiable." António Guterres

post-thumb

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l'UNESCO en 1991. Ce fut également une réponse à l'appel de journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l'indépendance des médias. « Il ne saurait y avoir de pleine démocratie sans accès à une information transparente et fiable. La liberté de la presse est la pierre angulaire de l’édification d’institutions justes et impartiales ; elle permet aussi de mettre les dirigeants devant leurs responsabilités et d’exprimer la vérité face aux puissants. » pense le secrétaire général des Nations Unies António Guterres. Tous les ans, la Journée mondiale de la liberté de la presse permet: • de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, • d'évaluer la liberté de la presse à travers le monde, • de défendre l'indépendance des médias et • de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l'exercice de leur profession.

Continuer la lecture

Investiture des gouverneurs : Willy Itsundala investi comme gouverneur du Kwilu.

post-thumb

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix tshisekedi tshilombo a signé le jeudi une série d'ordonnances portant investiture des gouverneurs et vice gouverneurs. Willy Itsundala asang et son vice Félicien kiway ont eux aussi été investis par cette ordonnance présidentielle qui leurs comfirme désormais gouverneur et vice gouverneur de la province du kwilu. Signalons que Willy Itsundala asang le nouveau patron de l'exécutif provinciale kwilois est le troisième gouverneur élu du kwilu depuis sa naissance et remplace Michel balabala kasongo. Felix Tshisekedi a investi 18 sur 23 gouverneurs élus. Par David Mayele

Continuer la lecture

Investiture des gouverneurs : Félix Tshisekedi a investi 18 gouverneurs.

post-thumb

Le chef de l’état Félix Tshisekedi , a investi dans la soirée du jeudi 2 mai seulement 18 gouverneurs  et vice - gouverneurs élus en mars et avril derniers par les grands électeurs. C'est par des d'ordonnances présidentielles lues à la télévision officielle RTNC, que les gouverneurs et vice - gouverneurs  des provinces de Tshuapa , Tanganyika , Sud - Kivu , Nord - Ubangi , Mongala , Lualaba , Lomami , Kwilu , Kwango , Kongo - central , Kinshasa , Kasaï - Oriental , Kasaï - central , Kasaï , Ituri , Haut - Uele , Haut - Lomami  et Bas - Uele ont été investis. Felix Tshisekedi n'a pas investi les gouverneurs de Tshopo , Maniema , Haut - Katanga , Sud - Ubangi et de l'Equateur. Et 3 provinces : Nord-Kivu, Maï-Ndombe et Sankuru ne connaissent pas encore leurs dirigeants. La majorité de ces nouveaux dirigeants des provinces sont membres du front commun pour le Congo, coalition dont Joseph Kabila est autorité morale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Félix Tshisekedi est attendu en Israël.

post-thumb

Le président de la République Felix A. Tshisekedi a félicité le premier ministre Israëlien Benjamin Netanyahu pour sa victoire électorale lors d'une conversation téléphonique mardi soir. Felix Tshisekedi a aussi accepté une invitation à se rendre en Israël, bien qu'aucune date pour cette visite n'ait encore été publiée selon The Jérusalem Post. Le président de la République devra s'y rendre pour une visite dans le souci de raffermir les relations diplomatiques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Le nouveau gouverneur de province du Kasaï a pris part la réunion présidée par Joseph Kabila à kingakati.

post-thumb

L'ex-président de la République Démocratique du Congo et autorité morale de la plate-forme politique, front commun pour le Congo (FCC), a présidé une réunion ce mercredi 1 mai 2019 à Kingakati à l'intention des anciens et nouveaux gouverneurs de sa famille politique. Maître Dieudonné PIEME TUTOKOT, le gouverneur nouvellement élu de la province du kasai a aussi pris part à cette réunion, au cours de laquelle, Joseph Kabila les a invité à travailler en parfaite collaboration avec le nouveau chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi. La population du chef lieu de la province du kasai, se mobilise comme un seul homme, pour réserver un accueil chaleureux au nouveau chef de l'exécutif provincial. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kinshasa : Le gouverneur Willy Itshundala du Kwilu salut les recommandations de l'autorité du FCC pour l'avenir des provinces.

post-thumb

Valablement présent à l'entretien que les nouveaux et anciens gouverneurs ont eu avec Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front Commun pour le Congo, Willy Itsundala Asang de la province du Kwilu se dit très satisfait des recommandations du président honoraire Joseph Kabila qui ne jure que sur le développement des provinces de la République. A l'occasion le sénateur Joseph Kabila a invité les siens de travailler en bonne collaboration avec le président de la République élu Félix tshisekedi pour l'intérêt commun. Le gouverneur de la province du Kwilu nouvellement élu Willy Itsundala Asang a bénéficié du coaching payant de Joseph Kabila kabange. Par David Mayele

Continuer la lecture

Haut-Katanga : La FOHAKAT Félicite Jacques Kyabula et appelle les acteurs politiques de la Province à la retenue.

post-thumb

Dans une déclaration commune datant du lundi 29 avril 2019, les membres de la Fondation Haut-Katangaise, FOHAKAT, se sont tout d'abord dits déterminés à renforcer leurs liens de solidarité dans la lutte contre le sous-développement et à œuvrer pour le maintien du Haut-Katanga à sa place de Province pilote de la RDC ; animés par la volonté de rassembler toutes les filles et fils de la Province en vue d'une cohésion pour développement durable ; mais aussi soucieux de préserver la paix, la cohésion ainsi que l'harmonie en Province. Ensuite ils ont félicité encore une fois le nouveau gouverneur élu, l'honorable Jacques Kyabula Katwe pour sa brillante élection à la tête de la Province du Haut-Katanga tout en exhortant les Haut-Katangais à l'accompagner et à le soutenir durant son mandat pour un développement durable et une amélioration significative des conditions socioéconomiques de toute la population Haut-Katangaise. Ils ont enfin invité tous les acteurs politiques du Haut-Katanga, toutes tendances confondues à la retenue et à œuvrer en faveur de la paix, la cohésion et l'intérêt suprême de toute la population, mais également à bannir tout esprit visant à déstabiliser la Province. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Ben Bonga, un homme idéal pour le gouvernement Willy Itshundala.

post-thumb

La dynamique des ressortissants de Bulungu réuni ce mardi à Kinshasa pour le développement de leur contré le territoire de bulungu. Le nom de maitre Ben Bonga a été cité pour le gouvernement provincial Willy Itsundala Asang. Ces jeunes demandent à l'autorité morale du regroupement politique AA/a de penser à cet homme de bonne moralité comme mandataire pour l'avenir du Kwilu et au gouverneur de province Willy Itsundala de pouvoir faire confiance à Ben Bonga pour le compte de bulungu. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Pour divergence de vision et différence d'intérêts, Ecoo de A. Bombole quitte Ensemble pour le changement. (Déclaration)

post-thumb

C'est par une déclaration politique que la présidence du parti politique Ensemble changeons le Congo de Adam Bombole a décidé de quitter la plate-forme AMK et son président claque la porte de Ensemble pour le changement de MoïseKatumbi. À en croire à cette déclaration politique rendue publique ce mardi 30 avril 2019, cette séparation fait suite à la divergence de vision et différence d'intérêts. Et la présidence nationale de Ecoo rassure son soutien au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

Continuer la lecture

Programme 100 jours : ACAJ salut la libération des prisonniers politiques.

post-thumb

L'ONG Accès Congolais A la Justice, ACAJ salut les avancées remarquées dans le programme d'urgence de 100 jours, dans un tweet, le coordonnateur national Georges Kapiamba note avec satisfaction plusieurs points réalisés : " ACA note la fermeture des cachots de services de sécurité, la libération des prisonniers politiques, des enquêtes contre la corruption, l'ouverture de l’espace de libertés publiques, le réchauffement des relations diplomatiques avec les partenaires de la RépubliqueDémocratique du Congo, la lutte contre l’insécurité et ebola." L'ACAJ salut cette implication du chef de l'état congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les jeunes autochtones du Haut-Katanga recadre Jean-Claude Muyambo.

post-thumb

Soucieux de l’unité entre fils et filles de la jeune province du Haut-Katanga, les jeunes autochtones du Haut-Katanga fustigent le comportement indigne qu’affiche le candidat malheureux à la dernière élection des gouverneurs, Jean-Claude Muyambo qui selon la déclaration prêtant dirigé la province pendant que sa gestion au ministère des affaires humanitaires était calamiteuse et désastreuse. « Comme l’histoire est têtue, l’ancien bâtonnier s’était attaqué à Moïse Katumbi alors gouverneur du Katanga le traitant de voleur et détourneur des deniers publics, vendeur d’uranium en initiant plusieurs lettres ouvertes impliquant aussi l’ancien ministère des mines Barthélémy Mumba Gama pour salir leurs images sans se lacer il s’en était attaqué au feu Urbain Kisula alors gouverneur de province. » a dit le porte-parole du comité. Pour ces jeunes, à la récente élection des gouverneurs, il n’y a pas eu violation de l’acte de constitutionnalité comme le dit Jean-Claude Muyambo qui s’attaque à Jacques Kyabula Katwe le gouverneur élu. Connaissant le comportement de l’ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi, les jeunes autochtones l’invite à la patience, la tolérance, à modération et surtout de prendre conscience des enjeux politiques de l’heure afin de n’est plus retombé dans les erreurs du passé. Les autochtones invitent les candidats malheureux à l’élection des gouverneurs à être les premiers conseiller du gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe car nul n’ignore que l’unité fait la force. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Pour le développement intégral du Haut-Katanga, les jeunes autochtones ne jurent que sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

C’est dans une déclaration lue à Lubumbashi, chef-lieu de la province que le comité des jeunes autochtones du Haut-Katanga, réunissant les ressortissants des différentes origines ethniques se décidé de réitérer son engagement et sa fidélité au gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe, l’exception fruit de la jeunesse Haut-Katangaise qui selon le comité des jeunes autochtones sa vision de rassembleur des filles et fils du Haut-Katanga va déclencher le développement intégral, la sécurité et la stabilité sociale de cette province pilote. Le Comité des jeunes autochtones du Haut-Katanga s’engage à barrer la route à toute personne qui s’attequerait à la vision du jeune gouverneur du Haut-Katanga qu’affectueusement appelé « le notre » croisera le chemin des jeunes autochtones qui ne jurent que sur Jacques Kyabula Katwe qui a fait preuve de beaucoup d’engagement pour le bien et l’intérêt de sa très chère province. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : UNAFEC annonce une matinée politique ce mardi 30 avril.

post-thumb

Dans un communiqué signé par son Secrétaire Fédéral Philippe Kibawa Kyankwadi et publié ce lundi 29 avril 2019, l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo, UNAFEC a annoncée la tenue ce mardi 29 avril 2019 d'une matinée politique sous la houlette de son Président National et Autorité morale, l'honorable Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Cette grande matinée organisée en rapport avec la situation politique du moment se tiendra au directoire Musans du parti, situé au numéro 55 de l'avenue de la Digue dans la commune Kenya. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

RDC : « Le Premier ministre est issu de la majorité parlementaire et nous savons tous qu’en cette majorité composée du FCC et CACH, le premier ministre viendra du FCC. » Aubin Minaku

post-thumb

Dans un entretien accordé à la Radio France International ce lundi, Aubin Minaku rassure qu’il n’y a point de crise entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement : « Je pense que je vais inviter les uns et les autres à nous laisser un peu tranquille dans notre relation naissante. Entre FCC et CACH, il n’y a point de crise, tout se fait dans la compréhension », a dit Aubin Minaku, ancien Président de l’Assemblée nationale. Il a, par ailleurs, coupé court le débat autour de la désignation du premier ministre. « Le Premier ministre est issu de la majorité parlementaire et nous savons tous qu’en cette majorité composée du FCC et CACH, le premier ministre viendra du FCC. Le FCC, c’est près de 335 députés et le CACH, c’est un peu plus de 50 députés. Ce n’est même pas un débat sauf dans la presse », a-t-il souligné. Il a également invité la population à attendre patiemment la désignation de ce formateur du gouvernement, tout en rappelant qu’en 2011, « le premier ministre a été nommé au mois de mai », soit cinq mois après l’élection présidentielle.

Continuer la lecture

RDC : l’AFDC-A de Bahati Lukwebo revendique la première place au sein du FCC et met en garde le PPRD de vouloir "tout prendre".

post-thumb

Le regroupement AFDC-A réagissant par une déclaration lue samedi 27 avril, les 4 fédération de l'AFDC-A de la ville province de Kinshasa condamne les intentions du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD de gérer toutes les institutions au détriment des autres regroupements politiques du Front Commun pour le Congo. "Il est inacceptable que le PPRD ait l'ambition de vouloir gérer toutes les institutions de la République, en s'appuyant sur la majorité parlementaire issue des efforts conjugués de tous les alliés qui composent le FCC. Cela est perçu par la base de l'AFDC-A comme une provocation et une insulte à l'égard de notre regroupement et son autorité morale", a fait savoir le porte-parole des 4 fédérations du regroupement. Sur les ambitions du PPRD, le regroupement politique de Modeste Bahati Lukwebo dénonce et met en garde les autorités du PPRD tout en les rappelant que c’est grâce aux efforts conjugués par toutes les forces politiques du FCC que la plate-forme obtient ses résultats : "Mettons en garde le PPRD et toute autre personne qui s'évertueraient à vouloir minimiser le poids politique de l'AFDC-A et les efforts de son autorité morale (...) Interpellons notre autorité morale, le camarade Bahati Lukwebo, et la conférence des présidents des partis qui composent notre regroupement d'éviter de cautionner tout engagement qui mettrait en mal les intérêts du regroupement, dénonçons les manœuvres tendant à réduire le nombre des députés AFDC-A en exerçant la pression sur les cours et tribunaux, attendons des signaux forts du PPRD, signaux susceptibles de refaire la confiance et entretenir un climat de confiance et de considération mutuelle, traduit par une clef de répartition équitable au sein du FCC excluant toute dictature interne", a conclu la déclaration des 4 fédérations de l’AFDC-A.

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : Jean Claude Muyambo demande à Moïse Katumbi de se désolidariser publiquement de Martin Fayulu.

post-thumb

Réagissant aux déclarations à " caractère insurrectionnel" de Martin Fayulu faites le dimanche 28 Avril 2019 à la place Sainte Thérèse à Kinshasa, le président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie SCODE et Coordonnateur de l’Alternance pour la République demande instamment à Moïse Katumbi, Président de la plateforme « Ensemble » à se désolidariser publiquement de Martin Fayulu, pour rappel, dans son meeting populaire de restitution sur sa tournée Européenne et Américaine, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 s'est attaqué publiquement au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo le demandant de démissionner. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tribune : « C’est le peuple congolais qui détient le pouvoir réel sur le Congo » Jean Claude Katenge

post-thumb

La majorité de congolais voulait une alternance effective (changement au niveau de toutes les institutions) au vu de ce que monsieur Joseph KABILA a fait de notre pays les 18 dernières années. Les congolais voulaient autre chose. Ils voulaient tout sauf monsieur Joseph KABILA et son système. Les congolaises et congolais sont morts pour ça. Il y en a qui ont fait la prison injustement pour avoir réclamé le départ de Monsieur KABILA et la fin de son système. Les élections étaient la voie idéale pour atteindre cette alternance effective. Les congolais y croyaient et voulaient écrire une autre page de l’histoire du Congo grâce aux élections. Bonnes ou mauvaises, les élections ont eu lieu et les résultats satisfaisants ou pas, vrais ou faux sont connus de tous. Sur notre chemin pour l’alternance, nous avons obtenu quelque chose. Grand ou petit, bon ou mauvais, acceptable ou inacceptable, mais c’est déjà quelque chose : la présence de monsieur Félix TSHISEKEDI à la tête du pays. Que nous l’aimions ou pas. Que nous le reconnaissions ou pas, c’est lui qui est là. C’est lui qui sera là pendant les 5 prochaines années. Il est le Président du Congo. De ceux qui l’aiment et de ceux qui ne l’aiment pas. De ceux qui le reconnaissent et de ceux qui ne le reconnaissent pas. Nous sommes appelés à avancer avec lui. Je sais que plusieurs personnes ne seront pas d’accord avec moi, mais la réalité est là devant nous. Et elle est têtue. Mais ma préoccupation est de savoir comment devons-nous avancer ? Nous devons reconnaitre que nous pouvons mieux faire avec le Président Félix TSHISEKEDI qu’avec Monsieur Joseph KABILA qui était fermé aux cris de tous les congolais. Nous devons aussi nous réaliser que, quel que soit le scenario, Félix TSHISEKEDI ou Martin FAYULU, nous allions toujours nous accommoder avec la majorité parlementaire de Kabilistes soit par une coalition ou par une cohabitation. La présence de beaucoup de Kabiliste au parlement, c’est aussi de notre faute à tous (Opposition, confessions religieuses, société civile et citoyens). Nous avons été trop regardants vis-à-vis de l’élection présidentielle que des législatives nationales et provinciales. Nous avions laissé la voie libre à Monsieur Kabila et à ses amis de tout faire pour garder un certain pouvoir. En fait, ils n’ont rien parce que le réel pouvoir appartient au peuple (parlementaires citoyens) que nous sommes. En 2015, malgré la majorité parlementaire de Kabila au parlement, le peuple (parlementaires citoyens) avait fait arrêter le vote d’une loi que nous connaissons tous. C’est ça, le réel pouvoir du peuple. Nous devons nous y préparer et procéder de la même façon chaque fois que le besoin sera fera sentir. Le réel pouvoir n’est pas au Parlement(Kabiliste) mais dans nos quartiers, communes et provinces. Les cas de l’Algérie et du Soudan nous montrent de quel côté se trouve le réel pouvoir, chez les parlementaires citoyens. Nous devons aussi nous réaliser que la société avance quand il y a aussi des voix discordantes. Tout le monde n’est pas obligé d’émettre dans la même direction. Il y a aura des gens qui vont soutenir le Président Félix à 100%, d’autre à 80%, à 20 %, à 5 % et d’autres pas. Tout ceci doit être considéré comme une force et non comme une faiblesse. Tout le monde ne peut pas dire OUI, tout le monde ne peut pas dire NON. Les nations deviennent fortes grâce à la confrontation des idées. Ceux qui soutiennent le Président Félix à 100% ne commettent aucun péché. Et ceux qui ne le soutiennent pas ne commettent pas aussi de péché. Les deux restent utiles pour que notre pays avance. La force du Président Félix résidera dans sa capacité de faire jouer à chacun rôle en tant que citoyen ou groupe. Il ne doit exclure personne. Il doit être attentif aux cris des uns et des autres. Le Président de la République devra apporter plus d’attention vers ceux qui vont le critiquer de manière constructive que vers ceux qui l’applaudiront pour tout et pour rien. Il y en aura beaucoup certainement. Qui pouvait penser que les kabilistes accepteraient de composer avec l’UDPS un jour et vice versa. Nous y sommes aujourd’hui. Quand j’entends quelques anciens membres de l’opposition faire des éloges à Monsieur KABILA, je me dis toujours qu’il ne faut jamais suivre un être humain aveuglement. Il faut toujours faire attention, car les hommes changent pour plusieurs raisons, bonnes ou mauvaises. Nous devons tous lutter pour que cette composition soit profitable aux congolais. Pas aux individus comme cela a toujours été le cas dans notre pays. Nous devons garder les yeux ouverts. Attirer l’attention de tous sur ce qui sera bien et aussi sur ce qui sera mal, et cela sans complaisance. Cette petite victoire de l’alternance ne nous sera bénéfique que si nous restons éveillés pour surveiller faits et gestes de ceux qui sont au pouvoir. Le peuple congolais a le pouvoir réel. Il demeure aussi le vrai gendarme du présent et de l’avenir du Congo.

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : " Je suis de retour, nous allons nous entendre pour dire à F. Tshisekedi démissionner. Il doit quitter. Martin Fayulu

post-thumb

Dans son meeting de restitution tenu le dimanche 28 Avril 2019 à Kinshasa à la place Sainte Thérèse de N'djili, le candidat malheureux de la récente présidentielle de la République Démocratique du Congo, Martin Fayulu Madidi qui réclame toujours la vérité des urnes invite la population à se prendre en charge : " Je vous ai dit que vous êtes plus forts que les armes. Les amis Soudanais et Algériens n’ont pas eu recours aux armes. Maintenant, je suis de retour. Nous allons nous entendre pour dire à Félix Tshisekedi de démissionner. Il doit quitter. Qu’il arrête les bêtises" le président de l' ECiDe se réclame être le président élu de la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : "Tout excès nuit, parfois le silence est grand lorsqu'il n'y a rien à dire." A. Bombole

post-thumb

Réagissant aux propos tenus le dimanche 28 Avril 2019 à la place Sainte Thérèse de N'djili par Martin Fayulu, leader de Lamuka. Adam Bombole, président national du parti politique Ensemble, changeons le Congo, Ecco pense que Martin Fayulu doit se réserver dans ses propos : " Tout excès nuit. Parfois le silence est grand, lorsqu’il n’y à rien a dire ! Les calomnies et les vociférations ne changeront rien! Felix Tshisekedi Tshilombo est président de la République pour un premier mandat de 5 ans,renouvelable une fois." Pour rappel, Martin Fayulu Madidi qui réclame la vérité des urnes demandant au chef de l'état de rendre le pouvoir. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Le chef MBAWU NKANKA désapprouve tous ceux qui continuent à commettre des actions sur la population en se faisant passer pour éléments de Kamuina nsapu.

post-thumb

Principal leader du mouvement politico-coutumier KAMUINA NSAPU dans la province du kasai, Mbawu Nkanka appelle les autorités étatiques à poursuivre et à sanctionner tous tous ceux qui s'illustrent par des actes de barbarie et de rébellion, tracassant la population en utilisant le label de kamuina nsapu. << ce sont des malfaiteurs et des bandits, et l'État doit les traiter en tant que tels>>, insiste le chef de groupement de Bajila kasanga. Le CHEF Mbawu annonce pour bientôt son arrivée dans la ville de Tshikapa pour déposer officiellement ses effets de guerre et se rendre solennellement à l'autorité régulièrement établie. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Lamuka : Moïse Katumbi désigné coordonnateur trimestriel.

post-thumb

À l’issue de leurs assises de deux jours tenue à Bruxelles en Belgique, les leaders de la coalition LAMUKA ont décidé de la mutation de cette structure en une plateforme politique. Ils ont également décidé de mettre en place une présidence tournante trimestrielle. C’est Moïse Katumbi, le président de Ensemble pour le Changement qui est désigné coordonnateur de LAMUKA. L’ordre de la présidence tournante trimestrielle de la plateforme politique LAMUKA se présente comme suit : Moïse KATUMBI, Freddy MATUNGULU, Jean-Pierre BEMBA, Adolphe MUZITO, Antipas MBUSANYAMWISI et Martin FAYULU

Continuer la lecture

Kasaï : Un député provincial invalidé à l'assemblée provinciale.

post-thumb

Le Chef NYIMI KWETE MBOKASHANGA a été invalidé ce mercredi 24 Avril au cours de la plénière de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Cette décision a été prise à la majorité absolue des membres de l'assemblée provinciale présents à la plénière de ce jour, après l'adoption du rapport de la commission spéciale qui a été mise en place pour exécuter les arrêts de la cour d'appel du KASAÏ. En effet, l'arrêt de la cour d'appel en question avait décidé l'annulation du processus de cooptation de ce chef coutumier de Mweka, qui était entachée d'irrégularités au regard de la loi électorale. Notamment, le fait que le chef Nyimi kwete Mbokashanga n'était pas détenteur d'une carte d'électeur au moment de la pré-selection intervenue au chef lieu du territoire de mweka en date du 3 février dernier. A Travers le même arrêt, la cour d'appel du KASAÏ invite la CENI à organiser une nouvelle pré-selection pour remplacer ce chef coutumier endéans 60 jours de la notification de cette décision. Rappelons que, l'invalidation du chef Nyimi kwete Mbokashanga intervient plus d'un mois après celle d'un autre chef, Bruno Ndala KASALA du groupement de bena kasuba dans la ville de Tshikapa, alors que les deux arrêts étaient transmis au bureau de l'Assemblée provinciale du KASAÏ au même moment. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kinshasa : La police invitée à sécuriser le meeting de Lamuka de ce dimanche.

post-thumb

Quelques mesures prises ont été prises lors de la réunion de sécurité présidée par le Vice-Premier Ministre de l'intérieur et sécurité notamment la Vigilance Tous Azimuts pour la menace terroriste de l'état islamique qui se vit à l'Est de la République Démocratique du Congo, La sécurisation sans faille meeting LAMUKA à sainte Thérèse de Ndjili, derby l'Association sportive Vita club contre Daring club Motema pembe et le transfert des kulunas à kanyama kasese. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Jeanine Mabunda est officiellement en fonction pour son quinquinat.

post-thumb

C'est ce vendredi 26 Août 2019 qu'il y a eu la remise et reprise entre la nouvelle équipe du bureau définitif de la chambre basse du parlement dirigée par Jeanine Mabunda et le bureau provisoire avec l'ainé en âge. La nouvelle équipe de Jeannine Mabunda a reçu les documents des mains du président sortant  Pierre Maloka, le plus âgé. Le rapporteur entrant a lui fait sa remise avec le 1er secrétaire du bureau provisoire et la nouvelle questeur avec la 2è secrétaire. Les 1er et 2è vice-présidents ont été directement installés, ainsi que le questeur adjoint. La population congolaise attend voir l’installation du nouveau gouvernement qui doit être incessamment nommé mais aussi la realisation des promesses faites par la nouvelle speakerine de l’Assemblée Nationale.

Continuer la lecture

Kinshasa : «Je suis venu le rencontrer pour échanger et voir comment l’accompagner et faire avancer sa vision pour le bien-être du peuple» Msg F. Ambongo chez Félix Tshisekedi

post-thumb

Rencontre entre le Président de la République Démocratique du Congo, Félix tshisekedi et l'archévêque netropolitin de la l'archidiocèse de Kinshasa Fridolin ambongo, le vendredi 26 avril 2019 à la cité de l'Union africaine a eu pour but harmonisation entre la présidence et l'église. Au sortie de l'audience Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa réagit a ce terme : «Je suis venu le rencontrer pour échanger et voir comment l’accompagner et faire avancer sa vision pour le bien-être du peuple». Cette rencontre intervient après plusieurs interview de l'archevêque de Kinshasa sur l'élection de Félix Tshisekedi. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : LAMUKA autorisée à tenir son meeting le dimanche 28 avril.

post-thumb

La Plateforme Politique LAMUKA de Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, a été autorisée à tenir son meeting prévu pour le dimanche 28 avril 2019 prochain à la place Sainte Thérèse de la commune de N'djilli à Kinshasa. En effet, dans une lettre adressée à son communicateur l'honorable Fidèle Babala le mardi 23 avril en réponse à une lettre de la coalition du 16 avril 2019 informant du retour à Kinshasa de la délégation de Martin Fayulu et la tenue d'un meeting le dimanche 28 avril Prochain, le Gouverneur A.I de la ville de Kinshasa Clément Bafiba Zomba a dit prendre acte de la déclaration d'activité de la coalition LAMUKA. Il a par la suite exhorté les organisateurs du meeting à entrer en contact avec les services du Commissariat Provincial de la Police afin d'harmoniser le dispositif sécuritaire à mettre en place. Le commissaire Provincial de la PNC/ville de Kinshasa et le bourgoumestre de la commune de N'djili sont appelé à leur tour à prendre des mesures de sécurité conséquentes quant à ce.

Continuer la lecture

Kwilu: Willy Itsundala Asang confirmé gouverneur par la cour d'appel.

post-thumb

La cour d'appel du kwilu siégeant en matière de contentieux électoral sur l'affaire opposant le regroupement politique arc-en-ciel du Congo ACC de l'honorable Mabaya Philbert contre le candidat du Front Commun pour le Congo FCC avec Willy Itsundala asang. La cour vient de rendre son arrêt déclarant la requête de ACC recevable mais non fondé. Par conséquent Willy Itsundala Asang est confirmé gouverneur de province du Kwilu. Signalons l'audience a eu lieu ce jeudi 25 avril 2019 dans la salle de la cour d'appel à Bandundu ville. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élection de Jeannine Mabunda : Cedrick Tshizainga salut une victoire de plus du géant FCC.

post-thumb

Le député national élu de la circonscription électorale de Lubumbashi, l'honorable Cedrick Tshizainga Kapumba fièrement appelé " le maillot jaune de Lubumbashi " se dit très satisfait de cette nouvelle victoire écrasante du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement FCC-CACH avec madame Jeanine Mabunda a la tête de la chambre basse du parlement congolais, le fédéral provincial du parti politique Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement ABD pour le Haut-Katanga remercie tous ses collègues députés nationaux de toutes couleurs politiques qui ont votés pour cette femme qui se distingue depuis la nuit de temps dans les différentes fonctions qu'elle a occupé en République Démocratique du Congo. Cedrick Tshizainga se dit très disposé à travailler avec le nouveau bureau définitif de l’Assemblée nationale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : " C'est le fruit du réalisme politique et du pragmatisme d'un homme, à qui je renouvelle ma loyauté et ma fidélité : Joseph Kabila." Jeannine Mabunda.

post-thumb

L'actualité en République Démocratique du Congo reste dominée par l'élection du bureau définitif à l’Assemblée nationale, où Jeannine Mabunda Lioko a été élue présidente, elle remercie tout d'abord celui en qui il doit sa loyauté et sa fidélité, l'autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila Kabange " Peu importe la manière, seule la victoire est belle! C'est le fruit du réalisme politique et du pragmatisme d'un homme, à qui je renouvelle ma loyauté et ma fidélité : Joseph Kabila." a réagi la nouvelle personnalité de la chambre basse du parlement. Jeannine Mabunda remplace son camarade du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD Aubin Minaku l'élu de Idiofa. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : la Nouvelle Société Civile dénonce "une parodie d'élections du Gouverneur et Vice-gouverneur".

post-thumb

Dans son communiqué de presse n°06/2019 rendu public ce 22 avril, la coordination provinciale de la Nouvelle société civile Congolaise qualifie de "parodie, les élections de gouverneur et vice-gouverneur du Kasaï". Selon Alain Nkashama, le coordonnateur provincial, ces élections se sont déroulées sous un climat de tensions à l'intérieur tout comme à l'extérieur du bureau de vote. Il note parmis les irrégularités, l'accréditation des témoins des candidats de regroupement ou parti politique dans le bureau de vote, la présence dans le bureau de vote des agents de sécurité en pleine élection, la violation du principe de secret de vote par les députés qui ont eu à exhiber volontairement leur choix, accrochage entre témoins et refus aux journalistes et observateurs de se munir de carnets et stylos. Eu égard à ces irrégularités, la Nouvelle société civile exige "une enquête spéciale, indépendante et impartiale pour établir les responsabilités sur les violations flagrantes du secret de vote et autres faits liés à la corruption". "La NSCC coordination provinciale du Kasaï note avec regret et désolation que les élus provinciaux n'aient pas compris la philosophie des lois de la République en cette matière, ils ont par contre trouvé que cette possibilité d'être grand électeur était l'occasion leur offerte pour s'enrichir illicitement et illégalement", souligne ce communiqué de presse. La Nouvelle société civile dénonce également dans son communiqué, la répression disproportionnée des manifestants le jour des élections par les éléments de la PNC, d'interpellation, arrestation arbitraire et détention jusqu'à ce jour de quelques jeunes parmi les manifestants. Il sied de rappeler que la cour d'appel du Kasaï a confirmé lundi, l'élection de maître Dieudonné Pieme comme gouverneur et de son colistier Gaston Nkole comme vice-gouverneur du Kasaï. N'ayant enregistré aucun appel en contestation contre ces élections, la cour d'appel n'a fait que confirmer le résultat de la Ceni. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Élection de Jeannine Mabunda, un pari gagné de Papy Kazadi Shamwange

post-thumb

La victoire du Front Commun pour le Congo à la chambre basse du parlement loin d’être là dernière vient confirmée les propos faits par Papy Kazadi Shamwange, coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, la veille des élections législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018 que le FCC serait majoritaire dans toutes les institutions de la République, ayant invité les élus nationaux de toutes couleurs politiques à se rendre massivement aux urnes ce mercredi 24 avril 2019 afin délire celle qui mérite la confiance de la nation congolaise pour ce quinquennat. Présent dans la salle de plénière, ce digne fils lushois, Papy Kazadi Shamwange se dit le plus heureux pour cette victoire de la femme qui incarne les grandes valeurs et se distingue dans chaque fonction occupée en République et se dit très confiant en la réussite du mandat quinquennal de l’honorable président Jeannine Mabunda celle qui prône la proximité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Sans surprise, Jeanine Mabunda élue à la présidence de la chambre basse.

post-thumb

C'est sans appel que la candidate à la présidence de la chambre basse du parlement du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement Jeannine Mabunda car étant seule candidate. Elle remplace son camarade du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD Aubin Minaku, ayant reçue le soutien du 3/4 son élection à tête de la chambre basse du parlement était déjà connue. Par Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Gentiny Ngonbila confirmé gouverneur avec 60,42%

post-thumb

La cour d'appel de Kinshasa/ Gombe vient de confirmer dans l'après-midi de ce mercredi 24 avril 2019, l'élection du gouverneur et vice-gouverneur après le vote fait par les grands électeurs kinois, sans toute forme des doutes, c'est la liste du Front Commun pour le Congo avec Gentiny Ngonbila et Neron Mbungu qui est en tête avec 29 sur 48 voix soit 60,42%. La ville de Kinshasa sera donc gérer le prochain quinquennat par Gentiny Ngonbila, l'ancien gouverneur de Maï-Ndombe. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Élections du bureau définitif en cours.

post-thumb

C'est ce mercredi que les députés nationaux de la République Démocratique du Congo élisent les membres du bureau définitif de la chambre basse du parlement. Tous les candidats sont sans challenger et sont du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement car les députés nationaux de l'opposition ayant boycotter leurs participations ce qui rend vacant le poste de vice-rapporteur. Les élections sont en cours au palais du peuple. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kisangani : Félix Tshisekedi préside le conseil provincial de sécurité.

post-thumb

En séjour de travail à Kisangani, dans la province de Tshopo, le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi préside la réunion du Conseil provincial de sécurité. La restauration de l'autorité de l'état sur l'étendu du territoire national est l’une de ses priorités durant de son mandat. A l'agenda du premier des congolais, il va également procéder à l’inauguration d’un autre pont, Lubunga sur l’axe routier Kisangani- Opala-Lomela-Lodja en type béton armé, sa capacité est de 60 tonnes ( l’ancien était un pont mixte métal et bois de 25 tonnes construit en 1957). La durée des travaux est de 36 jours ( 13 mars au 19 avril 2019 ) sur financement du FPI (Fonds de promotion de l’industrie.). Ce pont, indique la presse présidentielle, va rétablir le trafic entre les provinces de la Tshopo, de Tshuapa, de Sankuru, et le Kassai Central. Cela va entraîner la baisse des coûts des denrées alimentaires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : Dieudonné PIEME Tukokot et Gaston NKOLE Tshimwanga confirmés gouverneur et vice-gouverneur par la cour d'appel.

post-thumb

La cour d'appel du KASAÏ a statué ce lundi 22 Avril 2019 en matière de publication de résultats définitifs de l'élection du gouverneur et vice-gouverneur, au cours d'une audience publique organisée au club bisengo dans la commune de kanzala. Élus lors de l'élection du 10 Avril dernier, Me Dieudonné PIEME et Gaston Nkole ont été proclamé définitivement gouverneur et vice-gouverneur de la province du kasai pour avoir obtenu une majorité absolue au scrutin par rapport aux autres candidats en course, soit 25 voix sur les 31 députés provinciaux votants. Les magistrats ont fait savoir qu'aucun recours n'a été introduit en contestation de résultats provisoires publiés par la CENI, en date du 10 Avril 2019. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Mai-Ndombe : L'honorable Makombo Ovil est le nouveau président du bureau provisoire.

post-thumb

L' Assemblée provinciale de Maï-Ndombe a désormais un bureau provisoire après l'élection législative provinciale de Mars dernier. L'installation de ce bureau provisoire est intervenu lors de l'ouverture de la session extraordinaire d'avril 2019. Après l'annonce du seul point à l'ordre du jour, qui concerné la désignation du bureau provisoire, les députés provinciaux ont identifiés le plus vieux et le plus jeune parmis eux. Honorable Makombo Ovil, doyen d'âge ainsi que honorable Oswe Léonard, plus jeune d'âge vont tous deux conduire momentanément ce bureau provisoire de l'Assemblée provinciale jusqu'à l'installation du bureau définitif. La cérémonie organisée dans la salle Paulo Maurice a été présidé par le directeur de la dite Institution provincial Jean lokayi. Rappelons que ceci s'est organisé conformément à la loi du pays. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Papy KAZADI Shamwange de UJCCM sensibilise les députés à voter massivement Jeanine Mabunda.

post-thumb

En séjour dans la capitale congolaise, Papy KAZADI SHAMWANGE coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, l’un des membres signataires de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo invite les députés nationaux tant du Front Commun pour le Congo et ceux des autres coalitions à se rendre massivement aux urnes ce mercredi 24 avril jour de vote afin délire la candidate du FCC, l’honorable Jeannine Mabunda à la présidence de la chambre basse du parlement. L’UJCCM qui accorde son soutien indéfectible à l’unique candidate président de l’Assemblée nationale car elle a fait preuve d’engagement dans les questions sensibles de la République Démocratique du Congo du portefeuille à la lutte contre les violences faites aux femmes, Jeanine Mabunda a produit des résultats positifs dans l’intérêt de toute la nation, une raison de plus de voter cette femme d’exception. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tshopo : Félix Tshisekedi est arrivé ce mardi à Kisangani.

post-thumb

Aussitôt arrivé vers 16h locale via l'aéroport international de Banbgoka à Kisangani chef-lieu de la Tshopo, le chef de l'État congolais a été reçu et salué au pied de son avion par le gouverneur sortant Constant lomata et plusieurs autres autorités politiques et administratives , militaires et policières. Après, Félix Tshisekedi s'est directement rendu avec sa suite à Maiko une soixantaine de km à l'Est de Kisangani où se situe le pont Lubunga ,une commune urbano-rurale de Kisangani. Ce pont facilitera les transactions avec le territoire de Lomela (Sankuru). Financé par le FPI(Fonds pour la promotion de l'industrie) , ce pont a un longueur d'environ 18,15 mettres et a coûté au moins 20 000 dollars américains. Dans la délégation du président, on note la présence des plusieurs personnalités notamment de Thomas Luhaka ministre des ITPR , Marcel Ilunga Leu de l'industrie et Patrice Kitebi DG du FPI et celui de l'Office des routes Herman Mutima. Du protocole présidentiel, Félix Tshisekedi va s'adressé aux boyomais cette soiré a' l'esplanade de la poste Kisangani. Et les activités inaugurales sont toutes prévues ce mercredi 24 avril 2019. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Assemblée nationale : « Invalidé Henri-Thomas Lokondo privilégie la médiocrité pour étouffer la méritocratie, la compétence, l’intégrité et l’indépendance. » Noël K. Tshiani

post-thumb

L’actualité en République Démocratique du Congo reste dominée par la tenue des élections des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale, et l’invalidation de l’élu de Mbandaka Henri-Thomas Lokondo candidat indépendant à la présidence attire plus des questions, pour Noël Tshiani, cette invalidation privilégie la médiocrité : « Éliminer Henri-Thomas Lokondo de façon contestée pour la présidence de l’assemblée nationale équivaut à reconnaître qu’il serait imbattable au vote car étant le meilleur. Son élimination privilégie la médiocrité pour étouffer la méritocratie, la compétence, l’intégrité et l’indépendance. » Pour rappel, le regroupement politique le PALU-A a rejeté sa candidature pour conflit d’intérêt. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Martin Kabuya reçu par Vital Kamerhe pour parler développement du Kasaï central.

post-thumb

Après son élection à la tête de la province du Kasaï central, Martin Kabuya Mulamba Kabitanga et Ambroise Kamukuny Mukinayi respectivement gouverneur et vice gouverneur étaient reçus à Kinshasa par le directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe pour parler du développement du Kasaï central. Le programme d'urgence de 100 jours du président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI était au menu des discutions, car le développement du Kasaï central reste la priorité quinquennale du gouvernement Martin Kabuya. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La population du Kwilu contre la plainte de Rombeau Fumany

post-thumb

Après l'annonce des résultats provisoires par la commission électorale nationale indépendante proclamant Itshundala Asang Willy gouverneur élu du Kwilu le 10 avril dernier, Le candidat malheureux Fumany Gimbandi a saisi la cour d'appel de la même province demandant l'annulation de l'élection du ticket Front Commun pour le Congo. Dans sa le lettre adressée à l’instance pour l’examen se conformant aux articles 74 et 174 de loi numéro 06/006 du 09 mars 2006 portant organisation des élections présidentielles, législatives nationales, provinciales, locales et urbaines Aussitôt informé la situation la population du Kwilu qui ne jure que sur Willy Itshundala a manifesté contre ces accusations qu’elle qualifie « mensongère » : « le collectif des avocats du candidat gouverneur perdant doivent être très sportifs et savoir passer la main aulieu de nous faire perdre le temps dans le procès bidon sans contenu réel. » Pour rappel, Willy Itshundala a été élu gouverneur. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : « Ils ont peur que Jeanine Mabunda ne fasse pas l'unanimité auprès des députés et finisse comme le dauphin. » Seth Kikuni.

post-thumb

Réagissant dans un tweet sur la situation qui prévaut à l’assemblée nationale sur l’invalidation du candidat président du bureau définitif Henri-Thomas Lokondo, Seth Kikuni candidat malheureux à la dernière présidentielle de la République Démocratique du Congo pense que c’est un problème interne au sein du Front Commun pour le Congo : « L'invalidation de Thomas Lokondo de la présidence de l'Assemblée nationale est une preuve de plus que le FCC est un regroupement très fragile en interne. Ils ont peur que Jeanine Mabunda ne fasse pas l'unanimité auprès des députés et finisse comme le dauphin. » L’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale est prévue pour ce mercredi 24 avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Pas d'élection ce mardi 23 avril 2019 du bureau définitif.

post-thumb

Initialement prévue pour ce 23 Avril 2019, l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo n’aura pas lieu ce jour, à l’ordre du jour les députés nationaux qui sont attendus à la chambre basse à 14heures n’auront qu’à adopter l’ordre du jour et l’audition des candidats. À tous les postes du bureau définitif on ne compte désormais qu’une seul candidat après l’invalidation de l’honorable Henry- Thomas Lokondo. Selon un communiqué de la présidence provisoire de la chambre basse du parlement, l'élection des membres du bureau est prévue ce mercredi 24 avril 2019. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tshopo : Félix Tshisekedi attendu ce mardi à Kisangani.

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est attendu ce mardi 23 avril dans le chef-lieu de la province du Tshopo, Kisangani. Selon le service de communication de la présidence de la République, cette mission du chef de l'état Félix Tshisekedi qui s’inscrit dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours, a pour but d’inaugurer deux ponts. À noter par ailleurs que ladite mission intervient après celle effectuée par Tshisekedi à Boma, dans la province du Kongo-Central vendredi dernier où il a lancé les travaux de la pose d'asphalte. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : La candidate Jeanine Mabunda l’unique en course pour la présidence.

post-thumb

Jeannine Mabunda, la candidate à la présidence de l’assemblée nationale de la liste du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, « PPRD », soutenue par le Front Commun pour le Congo est l’unique candidate en course pour la présidence de l’assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. Ce lundi 22 avril 2019, la candidature de son challenger Henri-Thomas Lokondo longtemps rejetée par son regroupement politique PALU-A pour conflit d’intérêt et qui se veut être membre du Front Commun pour le Congo a été invalidée par le bureau provisoire de la chambre basse du parlement après vote de la plénière. C’est à la clôture de la campagne électorale, et à la suite de la motion soulevée par le député PPRD François Nzekuye que l’élu de Mbandaka dans le Kwilu se vu invalidé. l’élection des membres du bureau définitif aura ce mardi 23 avril 2019 sauf changement de la dernière seconde. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Jacques Kyabula a le total soutien des Haut-Katangais.

post-thumb

Ils sont des milliers jeunes et vieux, hommes et femmes du Haut-Katanga qui chaque jour apportent leurs indéfectibles à celui qui chérissent tant et qu’ils appellent affectueusement « wetu wa ndani », Jacques Kyabula Katwe puisse que c’est de lui qu’il s’agit, très convainc par ses réalisations concrètes, le gouverneur de province nouvellement élu à travers sa réaliste vision, la population croit fermement en l’accomplissement des promesses faites par celui qui a été élu aux législatives nationales et provinciales, et brillamment être élu gouverneur du Haut-Katanga par les grands électeurs. Ce lundi, les fils et filles de la ville de Likasi sont descendus dans les rues de la ville montagneuse afin de marquer de leurs marques indélébiles le soutien total à celui qu'ils ont élu aux législatives nationales et provinciales. Le souverain primaire lui accorde totalement sa confiance et reste convaincu que c’est par lui seul avec le soutien de tous, que le Haut-Katanga peut sérieusement se développer et espérer faire face aux difficultés, et aux problèmes auxquels sont exposés au quotidien le commun de mortel. Il est donc impérieux que toutes les couches de la population de toutes les couleurs politiques soutiennent Jacques Kyabula Katwe car sa vision pour le somptueux Haut-Katanga n’a ni couleur politique ni couleur ethnique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les candidats présentent leurs programmes quinquennal ce lundi 22 avril 2019.

post-thumb

Les candidats du bureau définitif de l’Assemblée nationale présentent ce lundi 22 avril 2019 leurs programmes quinquennal. En premièr Henri-Thomas Lokondo, l'indépendant et Jeannine Mabunda du ticket Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement sont les 2 candidats à la présidence. Jeanine Mabunda reste la plus majoritaire à ses élections du bureau définitif car elle a le soutien sûr de 382 sur les 500 députés que comptent la chambre basse du parlement. La campagne électorale débutée samedi a pris fin ce lundi et l’élection est prévue pour ce mardi 23 avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Alternance pour la République soutien le président de la République par une marche.

post-thumb

Comme annoncé, les militants des partis politiques membres de L'Alternance pour la République du Haut-Katanga sont descendus dans les rues de Lubumbashi pour soutenir les actions qu'entreprend le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à sa tête Jean-Claude Muyambo Kyassa, président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie qui invite les Haut-Katangais de soutenir le chef de l’état dans toutes ses activités et actions. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : « Notre constitution est faite de beaucoup d'impuretés. Notre première action sera d'initier sa révision. » Jeannine Mabunda

post-thumb

À quelques heures du jour-j de la tenue des élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale, la candidate à la présidence de la chambre basse du parlement, Jeannine Mabunda donne ses quelques orientations pour son programme quinquennal 2019-2024 une fois élu : « Notre constitution est faite de beaucoup d'impuretés. Notre première action sera d'initier sa révision pour la rendre souple en faveur des congolais de tout bords. » a dit dans un tweet la candidate du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement. L’élection est prévue ce mardi 23 Avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Bahati Lukwebo donne des directives aux cadres de AFDC-A/Kwilu

post-thumb

Maitre Ethy's MBALA a conduit une délégation de L'AFDC/Kwilu à la rencontre de Modeste BAHATI LUKWEBO, Autorité Morale de l'AFDC-A en vue d faire un plaidoyer pour la Stabilité politique de la province, aussi de ses institutions. Nul n'ignore que la province du Kwilu a pas mal souffert non seulement à cause de la megestion, mais par manque d'un leadership fort et transformationnel dans la Respublica. Il a par la même occasion profiter de présenter la situation du parti politique AFDC dans la province du Kwilu. L'autorité Morale a par ailleurs exprimer son vœu de voir les étendard de l'AFDC rougir toute la province, il a aussi réitéré son soutien et son accompagnement indéfectible au nouveau Gouverneur du Kwilu, Willy ITSHUNDALA ASANG nouveau patron de l'exécutif provincial Kwilois. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'Alternance pour la République prévoit une marche de soutien à Félix Tshisekedi ce lundi 22 avril 2019.

post-thumb

La plate-forme politique, Alternance pour la République a annoncé une marche de soutien, au chef de L'État congolais Félix Antoine Tshisekedi pour " les efforts inlassables fournis dans le but de la sécurisation et la pacification de la province du Haut-Katanga en général et de la ville de Lubumbashi en particulier". Pour rappel, lors de sa visite le 12 avril dernier à Lubumbashi, le président de la République démocratique du Congo à travers les mesures sécuritaires prises a mis fin à l'insécurité aigue que connaissait la ville de Lubumbashi depuis plusieurs semaines. Un manque de sécurité qui était caractérisé par des vols à mains armées et également des viols à domicile. Ladite marche partira de 08h00, du siège du parti politique, Solidarité Congolaise pour la Démocratie et le Développement(SCODE) pour chuter au bâtiment du 30 juin à 15h00. Selon une correspondance adressée au maire de la ville de Lubumbashi , Lubaba Buluma, ce 19 avril par le coordonnateur de la plate forme "AR". Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kinshasa : La CENI s'apprête à publier les listes provisoires des candidats Sénateurs et Gouverneurs du Nord-Kivu et de Maï-Ndombe.

post-thumb

Après l'organisation de l'élection des députés provinciaux et nationales dans les circonscriptions électorales de Beni-ville et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe en fin Mars, la Commission Électorale Nationale Indépendante s'apprête à publier dans les heures qui suivent les listes provisoires des candidats Sénateurs, Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des provinces du Nord-Kivu et de Mai-Ndombe, ce samedi 20 avril 2019 à l'issue de la plénière présidée par son président Corneille Nangaa. Pour rappel, dans ces villes les élections de décembre étaient reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires au 31 mars 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les Haut-Katangais fixent leurs regards sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

Le nouveau patron de l’exécutif Haut-Katangais, Jacques Kyabula Katwe qui après la confiance lui accordée par ses électeurs de la ville montagneuse de Likasi aux législatives nationales et provinciales et élu gouverneur par la majorité des grands électeurs et confirmé par la cour d’appel de Lubumbashi. La population ne compte désormais sur le 3e gouverneur celui qu’elle appelle affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire « le notre ». Dans les nombreux problèmes sociaux-politiques qui dérangent le quotidien des Haut-Katangais, Jacques Kyabula Katwe est l’homme de la situation et dont ils attendent très vivement la mise en exécution de son programme quinquennal qui touche l’élémentaire du congolais : le retour aux tarifs habituels des aliments des premières nécessités où ils paieraient fièrement un sac de farine de maïs de 25Kg à l’équivalent de 10 USD, le retour total de la sécurité des personnes et de leurs biens, la création des emplois car le taux de chômage a atteint son paroxysme et sur le plan infrastructure, Les villes et territoires de la province ne comptent plus des routes en état praticable. Les réalisations concrètes de Jacques Kyabula Katwe sont très attendues de Likasi à Sakania en passant par Lubumbashi, Kasumbalesa, Kambove, Pweto, Kasenga, Mitwaba, Kipushi, Kilwa,… par ses milliers d’hommes et femmes qui sont confiant car son attachement pour sa province n’est plus à prouver. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : « Nous saluons la décision de la justice congolaise, c'est un très bon mouvement dans la bonne direction. » Alain D. Shekomba.

post-thumb

Le leader de Mission Nouvelle, Alain Daniel Shekomba Okende se joint à tous les compatriotes qui saluent l’annulation du jugement condamnant Moïse Katumbi à trois de prison dans une affaire de spoliation immobilière, ce candidat malheureux à présidentielle de décembre 2018 en République Démocratique du Congo pense que c’est dans la bonne direction que le pays se dirige : « Nous saluons la décision de la justice congolaise pour l'acquittement de Moïse Katumbi, c'est un très bon mouvement dans la bonne direction. » Et rappel également que la pays à besoin de tous ses fils et filles : « Pour se construire notre pays a besoin des têtes et des bras de ses fils et filles. » Moïse Katumbi est un homme libre et son retour au pays après trois d’exiles ne dépend désormais que de lui. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : « Félicitations au Chef de l’État : il ne peut y avoir de justice indépendante sans l’engagement du magistrat suprême. » Delly Sesanga

post-thumb

Le blanchissement de Moïse Katumbi par la cour de cassation dans l’affaire de spoliation immobilière, suscite plusieurs réactions, pour Delly Sesanga, secrétaire général de la plate-forme Ensemble pour le changement et président national de Envol se dit très heureux de cette décision de e la justice et salut l’implication du président de la République : « Saluons l’arrêt de cassation qui brûle le chiffon rouge jadis agité contre Moïse Katumbi, dont le retour est désormais possible. Félicitations au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il ne peut y avoir de justice indépendante sans l’engagement du magistrat suprême. Un pas de plus dans la bonne direction. » Pour rappel, l’ancien gouverneur Moïse Katumbi avait été condamné par le tribunal de paix de Lubumbashi à 3 ans de prison ferme et ces depuis 2016 qu’il est en exile. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : Les femmes de Ensemble pour le changement saluent la décision de la justice.

post-thumb

Ces dernières semaines à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, les militantes des partis politiques membres de la plate-forme politique Ensemble pour le changement ont par des marches pacifiques demandées le retour de leur président national et ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi en exile depuis plus de trois ans, ce vendredi à l’annonce de l’annulation du jugement condamnant le leader de Ensemble à 3 ans de prison ferme par la cours de cassation a plus que enchantée ces femmes qui n’ont cassées de porter dans leurs cœurs celui qu’elles affectueusement « Mutoto wetu » notre fils. « Nous remercions la cour de cassation d’avoir enfin dit le droit contrairement au jugement politisé rendu par le tribunal de paix de Lubumbashi. » s’exclament elles, et promettent d’organiser des messes d’action de grâce. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les ONG des femmes soutiennent la candidature de Jeannine Mabunda.

post-thumb

La campagne électorale du bureau définitif de l’Assemblée nationale étant lancée, les différentes couches des femmes soutiennent la candidature de celle qui sera l’une des importantes personnalités de la République Démocratique du Congo, Jeanine Mabunda en cours pour la présidence de l’assemblée nationale, pour quelques femmes députés, c’est une candidature noble car du ministère du portefeuille jusqu’à la présidence des femmes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie en passant par le cabinet de l’ancien président de la République, l’honorable Jeannine Mabunda a fait preuve de beaucoup de courage, de détermination et d’engagement voilà pourquoi la présidence de la chambre basse du parlement est l’idéale chose qui soit accordée à une femme qui a fait preuve de beaucoup de dévouement pour la cause des oubliées de la société. « Que les collègues députés hommes fassent confiance en la candidature de cette femme très exceptionnelle qui est l’honorable Jeannine Mabunda. » a dit Geniviève Inagosi. Il y a de le signaler que la candidature de Jeannine Mabunda a le soutien de la plus grande majorité parlementaire Front Commun pour le Congo – Cap pour le changement. Rendez-vous donc ce 23 Avril 2019, jour d’élections. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Le gouverneur Zoé Kabila remercie le PPRD pour son choix.

post-thumb

Arrivé ce vendredi 19 avril au siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD, le gouverneur élu de la province du Tangannyika, l'honorable Zoe Kabila est allé dire merci au bureau politique de son parti pour le choix porté sur sa personne afin de diriger la province. Au nom du président national du parti Joseph Kabila Kabange, le secrétaire permanent Emmanuel Ramazani a félicité l'heureux élu et lui a donné quelques orientations à mettre au profit de sa province pour relever le défi. Signalons que cette rencontre se déroulée en présence des membres du bureau politique qui par le billet du secrétaire permanent ont souhaité un fructueux mandat au gouverneur Zoe Kabila comme patron de l'exécutif provincial du Tanganyika. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Confirmation de Jacques Kyabula, Papy Kazadi est le plus heureux.

post-thumb

C’est peut être la plus bonne nouvelle de la fin de semaine à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, celle de la confirmation de Jacques Kyabula Katwe et Jean-Claude Kanfwa respectivement gouverneur et vice-gouverneur du Haut-Katanga. L’un des acteurs politiques qui ont sérieusement accompagnés ces candidats du Front Commun pour le Congo, il s’agit de Papy Kazadi, coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM car sur les 4 candidats gouverneurs des 4 provinces du grand Katanga soutenus par cette organisation signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, 3 ont été élus gouverneurs c’est notamment : Jacques Kyabula Katwe du Haut-Katanga, Richard Muyej du Lualaba, et Zoé Kabila du Tanganyika. Papy Kazadi et toute UJCCM s’engagent à travailler avec les gouverneurs pour l’intérêt et le développement des provinces. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : " La cour d’appel du Haut-Katanga vient de déclarer ma requête irrecevable mais la lutte continue." Jean-Claude Muyambo

post-thumb

Dans l'affaire de contentieux éléctoral qui opposait Jean-Claude Muyambo Kyassa à Jacques Kyabula Katwe, le verdict est tombé, la requête introduite par Jean-Claude Muyambo candidat malheureux à l'élection des gouverneurs pour le Haut-Katanga et président national de la Solidarité Congolaise pour le Développement a été jugée irrecevable et confirmant ainsi Jacques Kyabula Katwe gouverneur élu du Haut-Katanga. Réagissant dans un tweet, Jean-Claude Muyambo promet de poursuivre sa lutte :" La cour d’appel du Haut-Katanga vient de déclarer ma requête irrecevable mais la lutte continue." Pour rappel, lors des élections des gouverneurs, Jacques Kyabula du Front Commun pour le Congo avait obtenu 32 voix, Jean-Claude Muyambo de Ensemble pour le changement 10 voix et Coco-jacques Mulongo du Cap pour le changement 4 voix. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : La cour d'appel confirme Jacques Kyabula gouverneur élu du Haut-Katanga.

post-thumb

C'est officiel, la cour d'appel de Lubumbashi a confirmé l'élection du gouverneur jusque là provisoire. Jacques Kyabula Katwe, élu gouverneur avec 32 voix est confirmé 3e gouverneur de la province du Haut-Katanga. C'est après plusieurs contestations dont celle de Jean-Claude Muyambo que ce député doublement élu de la ville Likasi et ancien ministre provincial des finances et fonctions publiques devra dirigé le Haut-Katanga pour le prochain quinquennat ayant travaillé dans les 2 précédents gouvernements provinciaux, tout confirme que Jacques Kyabula va sans doutes améliorer les failles précédemment vécues dans le province du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Henri T. Lokondo contredit Lugi Gizenga.

post-thumb

Réagissant à la lettre du président ai du Regroupement politique Palu et Alliés Lugi Gizenga, l’honorable Henry Thomas Lokondo Yoka se dit très déçu d’avoir lu la lettre adressée au président du bureau provisoire de l'Assemblée nationale contestant sa candidature comme Président de cette Chambre législative. Sans polémique, il a fait des mises au point ci-après: Du rejet de sa candidature, l’élu de Mbandaka se dit très étonné : « je ne comprends pas que vous puissiez être consterné alors que j'avais annoncé ma candidature au poste du président de l'Assemblée nationale comme indépendant lors de la dernière réunion du conseil national du Regroupement politique Palu et Alliés présidé par vous-même et ce, devant tous les députés élus du Regroupement et de quelques membres du Comité exécutif. Et cette déclaration était actée. ». Rappel que les élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale sont gérées par le règlement d’ordre intérieur et non les regroupements ou partis politiques : « Je t'informe que les élections des membres du bureau de l'Assemblée nationale sont des élections internes et ne sont exclusivement gérées que par le Règlement intérieur de notre Chambre jugé conforme à la constitution et non par la loi électorale. Ce ne sont pas des élections législatives, sénatoriales ou des gouverneurs des provinces... Il faut par ailleurs retenir que chaque élection a ses règles. Celles du bureau de la Chambre basse du parlement sont organisées par sa loi interne qu'est le Règlement intérieur qui a le statut d'une loi organique et qui est d'ailleurs distinct de celui du sénat. » Il a aussi rappelé à Lugi Gizenga que le regroupement PALU-A n’est pas signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo : « Peut-être que vous avez oublié, le Regroupement politique Palu et Alliés n'a jamais signé l'Acte constitutif d'adhésion au FCC comme vous le témoignez d'ailleurs au troisième paragraphe de votre lettre en affirmant que le Regroupement a signé le 5 avril seulement une déclaration appartenant à la Majorité parlementaire de la Coalition FCC-CACH. » Et s’interroge donc à quel niveau se trouve le conflit d’intérêt qu’évoque la lettre du président ai du regroupement PALU-A ? « Cette notion de droit commercial me semble avoir été mal usité concernant le cas d'un député national qui a le pouvoir absolu de se présenter comme candidat indépendant à un poste au niveau du bureau de l'Assemblée nationale, sans conséquences fâcheuses imaginables. » a conclu l’honorable Henri Thomas Lokondo Yoka l’élu de Mbandaka. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Henri T. Lokondo, le candidat qui dérange.

post-thumb

Depuis l'annonce de sa candidature à la présidence du bureau définitif de l'Assemblée nationale, plusieurs tractations ses sont créées autour de l'honorable Henry Thomas Lokondo Yoka, l'élu de la ville de Mbandaka sur la liste du regroupement Parti Lumumbiste Unifié et Alliés membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo. C'est après le choix de Jeannine Mabunda comme candidate président de l'Assemblée nationale du ticket Front Commun pour le Congo - Cap pour le Changement que cet élu très remarqué se décider de s'aligner en indépendance lui qui est censé soutenir la candidature venue du FCC. Après le dépôt de sa candidature, le Secrétaire général ai Lugy Gizenga du PALU et responsable du regroupement politique PALU et Alliés a dans une correspondance adressée à la Commission Électorale Nationale Indépendante demander l'annulation de la candidature de l'honorable Henry Thomas Lokondo pour conflit d'intérêt. Alors que l'offre proposé par le ticket FCC-CACH à la plateforme électorale Lamuka n'est plus accepté après l'ajout des nouveaux députés nationaux de Beni-ville et Butembo, Lamuka qui ne veut plus du poste proposé à savoir celui du vice-rapporteur dans le bureau définitif et exige désormais deux postes dont un titulaire et un adjoint pourrait s'aligner derrière le candidat indépendant Henri Thomas Lokondo, telle serait la crainte de son regroupement politique. Les élections sont confirmées pour ce 23 Avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Le PALU exige le retrait de la candidature de Henri Thomas Lokondo.

post-thumb

Dans sa la lettre de ce jeudi 18 avril 2019 le responsable du regroupement politique PALU et Alliés, le secrétaire général du palu ai Lugy Gizenga demande à la Commission Électorale Nationale Indépendante d'annuler la candidature de l'honorable Henry Thomas Lokondo pour conflit d'intérêt. Dans cette même lettre le patron du regroupement PALU-A affirme l'attachement et son soutien indéfectible aux accords signés le 05 avril 2019 par le plateforme de la majorité parlementaire FCC-CACH et soutien la seule candidature du ticket FCC-CACH avec Jeanine Mabunda comme candidate président de l'Assemblée nationale. Signalons que l'honorable Henry Thomas lokondo est député nationale élu de la circonscription électorale de la ville de Mbandaka sur la liste PALU-A. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Élections du bureau définitif confirmées pour le 23 Avril 2019.

post-thumb

L'élection des membres du bureau définitif de l'assemblée nationale initialement prévue le 17avril dernier a été repoussée au 23 du mois en cours, tel que communiqué par le rapporteur du bureau provisoir de la chambre basse du parlement, Jackson AUSSE. C'est ce jeudi18 avril qu'a eu lieu le depôt des toutes les candidatures, qui par la suite seront traitées après réception et la publication de les listes définitives attendu ce 19avril. La campagne électorale devra s'étendre du samedi 20 au lundi 22 avril au palais du peuple siège de cet organe. La nomination du premier ministre se conditionne par l'élection et surtout l'instalation du bureau définitif de l'assemblée nationale qui se tiendra le 23 avril. Par Syntiche Feza

Continuer la lecture

Beni : Le Chef de l'État préside le conseil supérieur de la défense.

post-thumb

En sejour dans la ville de Beni, le chef de l'état Félix Antoine Tshisekedi accompagné des ministres nationaux et en présence des autorités civiles et militaires, notamment des officiers supérieurs dont les hommes sont déployés dans la région, le Commandant Suprême, Félix Tshisekedi a présidé un nouveau Conseil Supérieur de Défense à Beni (Nord-Kivu) après celui présidé le samedi 13 Avril à Lubumbashi dans le Haut-Katanga dans le but de trouver des solutions appropriées au retour définitif de la paix et de la quiétude sur l'étendue du territoire national. Pour rappel, le chef de l'état poursuit sa tournée interprovinciale après Lubumbashi dans le Haut-Katanga là il est dans le Nord-Kivu. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Le vol inaugural de RwandAir attendu ce 17 avril à Kinshasa.

post-thumb

C’est confirmé, le vol inaugural de la compagnie aérienne RwandAir a quitté la capitale Rwandaise, Kigali pour la capitale RDCongolaise , Kinshasa ce mercredi 17 avril 2019. Ce premier vol qui relie la République Démocratique du Congo à la République du Rwanda ouvert une grand partenariat entre ces 2 pays limitrophes. Dans un premier temps, la compagnie aérienne RwandAir reliera la ville de Kinshasa 3 fois la semaine. Et le vol inaugural de la compagnie d’aviation Congo Airways est aussi attendu à Kigali au Rwanda dans les prochains. C’est le fruit d’une collaboration entre les deux chefs de l’état : le Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le Rwandais Paul Kagame. Les passagers de ces deux pays se disent très satisfait de cette ouverture ce qui les facilite les voyages sans escales. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

La coalition lamuka ville de Kinshasa promet un meeting ce 28 Avril.

post-thumb

Après avoir passé plusieurs semaines en dehors du pays en tournée internationale Euro-Américaine, en contestation de la victoire du cach (Fatshi) à la tête du pays aux élections de décembre 2018, tout en réclamant la vérité des urnes. Martin Fayulu Madidi prévoit son retour du pays le dimanche 28 Avril 2019 à 10heures précises par l'aéroport international de Ndijili. Par cette occasion, un meeting est envisagé à la place sainte Thérèse de Ndjili signale la coordination provinciale de lamuka ville de Kinshasa. Retenez que, depuis le congrès de la Belgique au mois de mars dernier; certains leaders compte quitter cette plate-forme politique. Wait and see. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Félix Tshisekedi s'engage à mettre fin à l'insécurité et à Ebola à Beni.

post-thumb

Le Chef de l'État Congolais séjourne depuis l'après-midi de ce mardi 16 mars 2016 en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu, à l'Est de la République Démocratique du Congo. Aussitôt arrivé, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a tenu un meeting populaire à l'esplanade de la mairie de Beni. À l'occasion, il a promis éradiquer l'insécurité et la maladie à virus Ebola. "Nous avons jugé bon de nous déplacer à Beni pour nous rendre compte de la situation sécuritaire et la maladie à virus Ebola. Nous allons disponibiliser tous les moyens paisibles pour mettre fin à l'insécurité et d'Ebola", a-t-il déclaré. Le Chef de l'État a également laissé entendre que les anciennes troupes militaires et policières seront remplacées par des nouvelles troupes. Après le meeting,Félix Tshisekedi est allé visiter l'hôpital général de référence plus précisément le centre de traitement d'Ebola (CTE) où les patients poursuivent des soins médicaux. Il compte échanger ce mercredi 17 avril avec différentes couches de la population à l'hôtel Beni New Look. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est arrivé à Beni.

post-thumb

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d'atterrir à l'aéroport Mavivi de Beni. C'était autour de 13 heures 50 minutes (heure locale). Il revient du chef-lieu du Nord-Kivu, Goma où il est en tournée. À Beni également il tiendra des réunions avec plusieurs couches de la population. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

RDC : " Le problème du président Tshisekedi, c'est Vital Kamerhe." Jean-Claude Nvuemba

post-thumb

Réagissant à l'actualité de la République Démocratique du Congo, Jean Claude nvuemba, l'élu provincial de Kasangulu dans le Kongo central a devant la presse fait sa lecture sur l'actualité : " Le problème du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, c'est sont directeur de cabinet." Qui selon lui serait le problème qui frêne le développement et l'exécution du plan d'action de Félix Tshisekedi. Par Marcel Kazanga vital kamerhe. Nous suivre bientôt avec l'élu de kasangulu qui a opté pour l'assemblée provinciale de bas congo

Continuer la lecture

Lubumbashi :" L'Amérique est disposé à renforcer la coopération et d'investir dans le Haut-Katanga." Mike Hammer

post-thumb

En séjour dans le chef-lieu du Haut-Katanga, à Lubumbashi l'ambassadeur américain en République Démocratique du Congo Mike Hammer s'est entretenu avec les autorités provinciales au sortir de l'audience il se dit très satisfait : Lors de ma première visite à Lubumbashi, Haut-Katanga j’ai eu une bonne discussion avec les représentants du gouverneur sur le renforcement de la coopération et de l’investissement américaine." La province du Haut-Katanga espère aussi sur les investisseurs américains sur pour son développement. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : Le gouverneur élu Willy Itshundala reçoit le soutien de Dhedhe Mupasa l'élu de Idiofa.

post-thumb

Aussitôt élu a la tête de l'exécutif provincial kwilois Willy itshundala s'engage à œuvrer sérieusement afin d'attirer les investisseurs dans sa province, le premier des Kwilois a rencontré, l'opérateur économique de grand renom et député national élu de Idiofa Dhedhe Mupasa qui se soucis énormément de sa province. Dans leurs échanges Willy Itshundala a voulu attiré l'attention de l'honorable Dhedhe en lui montrant l'intérêt de s'investir dans sa province d'origine, Dhedhe Mupasa promet son soutien indéfectible ou nouveau gouverneur dans le souci de voir le Kwilu aller de l'avant. Signalons que le nouveau patron de la maison Blanche du Kwilu Willy Itshundala continue son séjour dans la capitale pour quelques contacts au profit de sa province. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Le président du Bureau provisoire du Sénat a reçu les Sénateurs français.

post-thumb

Le président du Bureau Provisoire du Sénat, l'honorable Mamboleo Mughuba a reçu en audience ce lundi 15 Avril 2019 deux sénateurs français, Christophe-André FRASSA et Jean-Marie BOCKEL,venus à la faveur "du renouvellement des instances parlementaires" en RDC, entamer les premiers échanges avec leurs homologues parlementaires congolais.Se félicitant de l'accueil chaleureux leur réservé par le président Mamboleo Mughuba,les sénateurs français ont reconnu qu'une longue pratique parlementaire relie la RDC à la France sur un soubassement culturel avec la langue française en partage.Ils promettent pour leur part de privilégier la diplomatie parlementaire parceque "entre parlementaires, nous avons le même langage".Les deux sénateurs font partie du groupe interparlementaire d'amitié France-Afrique Centrale. Par Presse Sénat

Continuer la lecture

RDC : L'un des Airbus de Congo Airways mis à la disposition du chef de l'État.

post-thumb

C'est depuis le vendredi 12 avril 2019 que l'un de deux Airbus de la compagnie aérienne Congo Airways est placé à la disposition des tournées en province du président de la République et sa suite. Alors qu'à ce jour, la compagnie aérienne ne possède que 4 avions : 2 Airbus A320 et deux bombardiers qui relient les différents escales en République Démocratique du Congo et au delà des frontières, mais pour sa tournée, le chef de l'état se déplace dans le Airbus Patrice E. Lumumba alors qu'à sa disposition un avion de la République et un jet privé sont là plusieurs observateurs s'inquiètent du faite que Congo Airways pourrait connaître des perturbations dans ses horaires des vols fautes de l'insuffisance de ses appareils. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : Le gouverneur de province a présidé une réunion de sécurité avec les cadres de base afin de lutter contre l'insécurité qui s'installe à Kolwezi.

post-thumb

Dans le cadre de mettre fin au phénomène de banditisme qui se vit actuellement a Kolwezi, le gouverneur de province a réuni tous les cadres de base. Richard Muyej a demandé aux participants de redoubler la vigilance pour créer la paix au lualaba. Dans cette réunion d'urgence, le gouverneur a associé le ministre provincial de l'intérieur, le maire de la ville, le commandant de la police nationale congolaise, les deux bourgmestres et les présidents des associations des chauffeurs et motocyclistes. Dès de l'attaque de son message, Richard MUYEJ a présenté aux cadre de base le phénomène de banditisme qui crée la psychose dans la population. Face a cette situation, le chef de l'exécutif provincial les a invité à la vigilance. Parmi les équipes qui collaborent avec les motocyclistes et les chauffeurs ont été cités. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La jeunesse dit non à la candidature unique.

post-thumb

La population de la province du Sankuru divisée par la candidature unique au gouvernorat a manifesté dans les rues des Lusambo par une marche de protestation contre la candidature unique de Lambert Mende du Front Commun pour le Congo, Pour eux il n'est pas admissible que dans un pays Démocratique que l'organe électoral refuse d'autres candidatures et ne retenir que celle du président national du CCU. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Après Goma, c'est à Beni où Felix Tshisekedi est attendu ce mardi 16 avril.

post-thumb

Le président de la République Démocratique du Congo est attendu,ce mardi 16 avril 2019 à Beni, dans la province du Nord-Kivu,à l'Est de la République Démocratique du Congo. À en croire le maire de Beni,Jean-Edmond Bwana Kawa Masumbuko Nyonyi,qui livre la nouvelle à la presse, le Chef de l'État congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo foule le sol de Beni ce mardi ,sauf changement de dernière minute. "Le président de la République arrive ce lundi à Beni. Le commandant suprême des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) vient s'enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut à Beni", a-t-il indiqué. L'autorité urbaine de Beni et la société civile coordination urbaine de Beni appellent à un accueil chaleureux du Président de la République qui arrive à Beni après Lubumbashi et Goma où il a essentiellement parlé de la sécurité. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Félix Tshisekedi demande le report à une date ultérieure dans le Sankuru.

post-thumb

La situation politique dans la province du Sankuru reste très tendue, après le report de l'élection des gouverneurs au samedi 13 avril, les députés avaient boyicotés leurs participations car pour eux il est inadmissible que Lambert Mende soit l'unique candidat gouverneur, faute de quorum le secrétariat exécutif de la Commission Électorale Nationale Indépendante a décidé de reporter ces élections à ce lundi 15 Avril cette fois-là avec le nombre des députés qu'il seront présents, et dans la soirée du dimanche 14 avril, la CENI a sollicité la délocalisation du lieu de vote. Et pour mettre fin à ces polémiques entre la Commission Électorale Nationale Indépendante qui tient à organiser l'élection qu'avec le candidat Lambert Mende et la cours d'appel qui a réhabilité un autre candidat, et surtout que la situation avait causé même mort d'hommes lors du dépôt des candidatures, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a demandé le report à une date ultérieure la tenue de ses élections des gouverneurs qui divisent dans le Sankuru. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La CENI sollicite la délocalisation du lieu de vote au Sankuru. (Correspondance)

post-thumb

L'actualité de la semaine a été marquée par le début de la tournée du chef de l'État à l'intérieur du pays mais avant par l'élection des Gouverneurs et vice Gouverneurs dans la grande majorité des provinces de la République démocratique du Congo. Concernant la province du Sankuru cette dernière tarde à franchire le cap si jusqu'au samedi 13 avril on a toujours pas eu de gouverneur et son vice faute d'un quorum non atteint aujourd'hui, c'est à travers un communiqué du secrétariat exécutif provincial du Sankuru que l'on apprend la délocalisation du bureau de vote de l'assemblée provinciale aux installations du secrétariat exécutif provinciale (SEP-SANKURU),pour raison d'insécurité c'est donc demain lundi que l'élection va se dérouler. En vue de permettre aux grands électeurs et aux membres de bureau de vote d'exercer leur mission en toute quiétude. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La CENI confirme la tenue de l'élection pour ce lundi 15 Avril au Sankuru.

post-thumb

Initialement prévu le samedi 13 Avril dernier, l'élection du gouverneur et vice-gouverneur de la province de Sankuru n'a pas eu lieu. C'est conformément au calendrier réaménagé de la Ceni à travers le communiqué de presse du 12 Avril 2019, portant organisation de l'élection des gouverneurs et des vices-gouverneurs dans les provinces du Sankuru et du sud-ubangi. La simple raison du report de cette élection est que l'assemblée provinciale du Sankuru réunie en séance plénière le samedi 13 Avril, le constat est amère, du fait que sur 25 députés qui composent cette assemblée, 9 députés seulement étaient présent, ainsi le quorum n'étant pas atteint, la séance a été remise à lundi 15 Avril à partir de 10h. On meut retenir que, le tout se fait sous l'oeil vigilant du vice-président de ladite institution. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est arrivé à Goma.

post-thumb

Le régulier de Congo Airways qui transporte le chef de l'état congolais et toute sa suite vient d'atterrir à l'aéroport national de Goma où les militants des partis politiques l'attendent depuis les premières heures. La ville de Goma est la 2e après Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Kyungu wa Kumwanza rassure Fatshi de son soutien indéfectible.

post-thumb

Après la séance marathon avec les hauts responsables civils et militaires , le Chef de l'Etat a reçu, dans la nuit de ce samedi 13 avril, les personnalités et autres cadres provinciaux du Haut Katanga. Le Patriarche Gabriel Kyungu wa KUMWANZA était le premier à conférer avec le Chef de l'Etat. Les 2 personnalités ont parlé pendant plus d'une heure. Personnalité emblématique du Grand Katanga, Gabriel Kyungu ne cache pas son soutien au Chef de l'Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Le jour de son arrivée à Lubumbashi, Kyungu wa KUMWANZA était au premier rang sur le tarmac de l'aéroport de la Loano. Les principaux responsables des confessions religieuses sont aussi venues présenter leurs civilisés au Chef. Les uns et les autres ont salué la promptitude du Chef de l'Etat face à l'insécurité qui trouble la quiétude des citoyens. Ils ont pris l'engagement de s'impliquer dans la pacification de la ville de Lubumbashi.

Continuer la lecture

RDC : Le chef de l'État quitte Lubumbashi pour Goma.

post-thumb

Comme à son arrivée à Lubumbashi, c'est également par le régulier de Congo Airways que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo quitte la ville du cuivre où il est arrivé depuis vendredi pour se rendre à Goma dans le Nord-Kivu où les forces vives gomatraciennes l'attendent impatiemment depuis les premières heures de ce dimanche des rameaux. Pour rappel, la ville de Goma est la deuxième de sa tournée dans l'intérieur du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Quand on prétend aimer son pays et qu' on veut le diriger, il faut être fière d'être congolais." Marie-josée Ifoku.

post-thumb

Depuis quelques années, en République Démocratique du Congo la question des doubles nationalités divisent, réagissant dans un tweet, Marie-josée Ifoku, la présidente nationale de l'Alliance des Élites pour un Nouveau Congo invite les autorités électorales et celles de la migration de dénoncer tous les détenteurs de deux nationalités qui ont été élus : " La Commission Électorale Nationale Indépendante et la Direction Générale des Migrations doivent de dénoncer tous les élus et dirigeants qui détiennent la double nationalité. Quand on prétend aimer son pays et qu' on veut le diriger, il faut être fière d'être congolais. Un pied dedans et un dehors seront vomis tôt ou tard." Pour Marie-josée Ifoku pense qu'il est inadmissible qu'un dirigeant ou un élu ne soit pas fière de sa nationalité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi s'entretient avec les responsables frontaliers de Kasumbalesa.

post-thumb

Le Président de la République vient de commencer la réunion avec toutes les autorités administratives et politiques impliquées dans la gestion de la zone frontière de Kasumbalesa. Il a été accueilli à son arrivée au gouvernorat, par Celestin Pande Kapupu, gouverneur du Haut Katanga. Kasumbalesa, est l'une des grandes portes d'entrées et de sortie des marchandises vers et hors la RDC, et, est la seconde après le port de Matadi. Une amélioration de sa fonctionnalité et une meilleure prise en charge en terme de contrôle, devraient permettre la maximisation des recettes de l'État. D'importantes décisions sont des lors attendues à l'issue de cette rencontre qui rassemble les ministres et les directeurs des services responsables de ce secteur.

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi a échangé avec les forces vives

post-thumb

Après la séance marathon avec les hauts responsables civils et militaires, le Chef de l'Etat a reçu, tard dans la nuit du samedi 13 avril, les personnalités et autres cadres provinciaux du Haut Katanga. Le Patriarche Gabriel Kyungu wa KUMWANZA était le premier à conférer avec le Chef de l'Etat. Pendant plus d'une heure, Gabriel Kyungu, personnalité emblématique du Haut-Katanga qui ne cache pas son soutien au Chef de l'Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO s'est entretenu avec celui qu'il qualifie de "Fils". Les principaux responsables des confessions religieuses sont également venues présenter leurs civilités au Chef. Les uns et les autres ont salué la promptitude du Chef de l'Etat face à l'insécurité qui trouble la quiétude des Lushoises et Lushois. Ils ont par ailleurs pris l'engagement de s'impliquer aux côtés des services compétents, dans la pacification de la ville de Lubumbashi.

Continuer la lecture

RDC:Nord-Kivu deuxième destination de FATSHI.

post-thumb

C'est depuis hier 12 Avril que le président Tshisekedi a entamé sa tournée à l'intérieur du pays,Lubumbashi fut la première ville à être honorer de la présence du chef de la magistrature suprême Félix Antoine Tshisekedi un décollage plutôt stable puisque la "base" était au rendez-vous pour lui réserver un accueil chaleureux après avoir présidé un conseil de sécurité aujourd'hui dans la ville du cuivre,demain dimanche jour des rameaux la ville de Goma dans le Nord-kivu va vibrer au rythme de Fatshi national. Le protocole d'Etat espère qu'un accueil digne du Président de la République lui sera réservé par toutes les catégories de population Goma comme prescrit dans un communiqué du protocole d'Etat. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

RDC-ETATS-UNIS: Un partenariat pour un Congo plus pacifique, stable et calme.

post-thumb

Le République Démocratique du Congo, étant un pays sous développé depuis bien longtemps, pour endiguer ce mal vivre, le chef de l'État congolais Félix Antoine Tshisekedi s'est rendu aux États-Unis d'Amérique pour contracter un partenariat avec comme objectif, "unCongo plus pacifique, stable et prospère." Selon une déclaration conjointe de présidence de RDC et de l'ambassade des États-Unis. Au cours de sa visite à Washington du 03 au 06 avril 2019, le chef de L'État congolais s'est entretenu avec les hautes personnalités de l'administration Trump. Entre autres, le secrétaire d'état Michael Pompeo, le secrétaire de la santé et aux services sociaux Alex Azar, le conseiller de le sécurité national John Bolton à la Maison Blanche. Plusieurs questions ont dominé cette rencontre. Sur le plan économique les États-Unis encouragent les investissements américains en RDC, notamment les secteurs de l'agriculture, l'énergie, les minerais, et de télécommunications y compris le projet d'infrastructures identifiées par le gouvernement de la RDC et compte ouvrir un "coin américain" ( américain shelf) à Lubumbashi à la mi-avril, lors de la visite de l'ambassadeur. Comme pour le coin américain inauguré à Goma. Les États-Unis affirment qu'ils chercherons d'autre possibilité d'approfondir les liens culturels et commerciaux des États-Unis dans toute la RDC. Le Nouveau Monde s'engage également à soutenir la RDC et les efforts internationaux visant à contenir et à éradiquer l'épidémie d'Ebola. A son tour la RDC a annoncé qu'elle se rejoindrait à la coalition internationale contre l'Etat islamique, engagée dans la lutte contre la traite de personnes, et a convenu d'un dialogue sur le droit de l'homme qui se tiendra à Kinshasa. La population salue cette relation bilatérale capable de porter la RDC au rang de pays émergents. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Faute de l'effectif, l'élection au Sankuru est reportée pour le lundi 15 Avril.

post-thumb

Samedi 13 avril 2019, jour d'élections partielles des gouverneurs en République Démocratique du Congo. À Lusambo au Sankuru, les députés provinciaux n’ont pas voté l'unique candidat gouverneur comme c’était prévu par la commission électorale nationale indépendante. 8 députés seulement sur les 27 que compte cette province se sont présentés à l’hémicycle. Les députés provinciaux de sankuru protestent contre la candidature unique de Lambert Mende au gouvernorat cette province. Cette élection est reportée au lundi prochain et elle se fera avec les députés qui seront présents dans la salle. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï central : Martin KABUYA " fini la période de médiocrité".

post-thumb

Martin Kabuya Mulamba, le nouveau locataire du gouvernorat de la province du Kasaï central, remercie la population du Kasaï central à travers les députés provinciaux pour leurs choix porté à son ticket. Il a la fait savoir lors de son meeting spontané tenu à la cour royale de KALAMBA muanangana peut après son élection. Dans son adresse Martin kabuya a indiqué sa venue à la tête du Kasaï central vient mettre fin au régime médiocre qui venait de prendre fin. Il a tout de même salué l'appui des tous les acteurs politiques dans cette lutte. Kabuya kabitanga invite par la même occasion les centre Kasaïens a s'unir et bannir tous conflits tendant à diviser les fils et filles du Kasaï central. Pour lui, seule l'Union fait la force afin de développer la province du Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Tshopo : Me WALLE L. Louis-Marie du PPRD est élu gouverneur au second tour.

post-thumb

Après un second tour distendu ce samedi 13 avril des élections des gouverneurs et vices-gouverneurs des provinces, les élus de la province de la Tshopo sont finalement connus. Il s'agit de Walle LUFUNGULA Louis-Marie qui est élu troisième gouverneur de cette province avec 16 voix sur 26 grands électeurs votants. Pour sa part , le gouverneur sortant Constant LOMATA qui était challenger au second tour n'a eu que 10 autres voix. Notons ici bas que c'est l'honorable Abibu sakapela Maurice est colistier de Walle LUFUNGULA membre du PPRD , parti membre du Front commun pour le Congo (FCC en sigle). Et aussitôt appris cette nouvelle depuis l'Assemblée provinciale , les liesses sont perceptibles dans plusieurs endroits de la ville de Kisangani en l'instar de taxis moto qui claxionnent dans les rues pour cette victoire. Par Serge sindani

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'insécurité au centre du conseil supérieur de la défense.

post-thumb

En sejour dans le chef-lieu du Haut-Katanga, le chef de l’état Félix Tshisekedi préside ce samedi le conseil supérieur de la défense à Lubumbashi, dans l'enceinte gouvernorat du Haut-Katanga. Plusieurs autorités militaires, civiles et administratives tant nationale que provinciale en séjour à Lubumbashi prennent part à cette réunion. Ce notamment le premier ministre Bruno Tshibala, le ministre de l’intérieur Basile Olongo, le ministre Bahati Lukwebo et autres mais aussi Le Haut commandement de l’armée et de la police nationale prennent part également à ces assises. Selon la presse présidentielle, la situation sécuritaire préoccupation dans la ville de Lubumbashi est le seul point qui sera abordé au conseil supérieur de la défense. À l’issue de cette réunion, des mesures importantes seront prises pour rétablir la sécurité dans cette partie du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï central : Élections de Martin Kabuya, Zacharie Bababaswe salut le choix l'idéal fait par les grands électeurs.

post-thumb

Dans une interview exclusive accordée à ALAUNE-RDC.NET, ce candidat malheureux à la sénatoriale du Kasaï central se dit très satisfait de l'élection de Martin kabuya, lui seul est capable de redonner la vraie image de la province du Kasaï central longtemps cherchée a dit l'honorable honoraire. Il remercie tous les députés provinciaux pour avoir voté Martin Kabuya, l'homme de la rupture, afin de poser des nouveaux jalons de développement de la Province. Que Dieu bénisse le Kasaï Central. A-t-il renchérit. Pour rappel c'est au second tour organisé ce samedi 13 avril 2019 à l'assemblée provinciale du Kasaï central que Martin Kabuya est sorti le gagnant avec 16 voix sur 30 votants. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kasaï : le député provincial Jacques MATADI PASA présente une motion d'information contre le gouverneur sortant.

post-thumb

Au cours d'une plénière ce vendredi 12 avril 2019 à l'assemblée provinciale, l'honorable Jacques MATADI PASA a présenté une motion d'information qui est focalisée sur: -la multiplicité des barrières, -la gestion opaque des recettes provinciales par la Direction Générale des Recettes du KASAÏ (DGRKAS), -l'impaiement des agents du gouvernorat. Soutenant sa motion, l'élu de la ville de Tshikapa souhaite que le gouverneur sortant vienne se défendre devant les députés provinciaux, faute de quoi l'assemblée provinciale saisit la justice. Après débat houleux, la plénière a décidé qu'on formule des recommandations au gouverneur Manyanga étant donné qu'il exerce dès maintenant les affaires courantes. Une commission spéciale a été mise en place pour traiter ce dossier. Cette commission est composée des honorables députés provinciaux, Jacques MATADI PASA, Alain Tshisungu, Florimond Ntshoko et Joseph KALOMBO KANKU. Signalons que, la plénière de ce vendredi était essentiellement axée sur l'adoption du rapport de la commission spéciale chargée de l'élaboration de l'organigramme du personnel de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Après débat, la plénière a reporté à une date ultérieure l'examen dudit rapport. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kwilu: L'organe délibérant promet des poursuites contre le gouvernement Michel balabala pour détournement de deniers publics.

post-thumb

Le bureau de l'Assemblée Provinciale du Kwilu promet des poursuites Judiciaires à toute personne ayant détourné les deniers publics de cette Entité quelque soit son tittre ou son rang à travers la République. Cette décision ressort de la communication faite par le rapporteur de cet organe délibérant. Selon ce porte parole du Parlement Provincial, cette décision fait suite au constat malheureux que les élus provinciaux ont remarqués du côté de certaines institutions Provinciales nottament du côté de l'Exécutif Provincial. Félicien LUPEMBA MBOMA précise aussi que l'Assemblée Provinciale est déterminée pour la récupération de tous ces patrimoines prisent hors la loi à des tiérces et tous ces détenteurs répondront de ces actes devant la Justice. Une mésure qui intérvient un jour après le vote du nouveau Patron du Gouvernement Provincial de cette Province. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi est sur le sol lushois.

post-thumb

C'est par le régulier de Congo Airways que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé à Lubumbashi chef-lieu du Haut-Katanga à la tête d'une importante délégation ministérielle. Accueilli au bas de la passerelle par les autorités politico-administratives et militaires de la province avant de se donner au bain de foule. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Vive mobilisation des militants pour l'accueil de Félix Tshisekedi

post-thumb

L'aéroport international de Luano est sérieusement rempli des militants des différents partis politiques vénus pour accueillir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo venu à bord du régulier Congo Airways. Des calicots, des chants, et autres. Des forces vives venues de partout pour accueillir celui qu'il y a été accueilli la dernière fois comme candidat président de la République. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bunia : Jean Bamanisa promet de s'engager à fond pour le développement de l'Ituri.

post-thumb

Le nouveau Gouverneur élu de l'ituri, a tenu un meeting populaire après la publication des résultats provisoires des éléctions, et a promis de travailler avec tout Iturien qui a l’esprit du développement et de l’émergence de la province. Mais cependant plusieurs defis l'attend indique. Le Gouverneur intérimaire de l’Ituri Pacifique Keta Upar qui s’est prononcé après l’élection Jean Bamanisa à la tête de la province ce mercredi 10 avril. Tout d’abord il a tenu à féliciter l’heureux élu avant de revenir sur les nombreux défis urgents qui l’attendent, des défis notamment d’ordre sécuritaire, infrastructurel et financier. M. Keta promet néanmoins son soutien indéfectible au deuxième Gouverneur de l'ituri. Signalons que un candidat Gouverneur de la coalition LAMUKA Le professeur Bungishabaku Katho S'est désisté à la dernière minute en faveur du candidat élu. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

RDC : C'est à bord du régulier Congo Airways que Félix Tshisekedi arrivera à Lubumbashi

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi est à bord du régulier Congo Airways pour la ville cuprifère de Lubumbashi où il est vivement attendu pour une mission officielle qui l'amenera aussi dans la ville de Kasumbalesa. C'est par le chef-lieu du Haut-Katanga que le chef d'état entame sa tournée interprovinciale après son investiture. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L'UDPS invite la population centre Kasaïenne au calme.

post-thumb

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Kasaï central appel la population en générale et les militants de l'udps en particulier au calme et de rester chez soit lors de l'élection du 2eme tour de l'élection de gouverneur prévu pour ce samedi 13avril 2019. Jean-Claude TSHILUMBAYI député provincial et haut cadre de cette formation politique cher à Félix Antoine TSHISEKEDI a au cour d'une interview accordée à la presse ce jeudi déploré les actes de posé par les militants après l'élection du gouverneur, entre autre le casse et incendie du véhicule ainsi que des blessures. Pour lui, l'échec du candidat JHON KABEYA shikayi est consécutif au nombre minoritaire des députés de l'UDPS à l'Assemblée provinciale. Quand au sujet du deuxième tour prévu samedi, Professeur Jean-Claude Tshilumbayi qui a tenu deux réunions avec les députés de l'UDPS précise qu'ils attendent le mot d'ordre et les directive du parti sur qui placé confiance ce samedi. Rappelons que le 2ème tour de ses scrutins oppose Martin Kabuya de AFDC-A qui se présenté comme indépendant et Valentin NGANDU du PPRD. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lomami : Sylvain Lubamba du PPRD élu gouverneur.

post-thumb

Le député provincial du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) Sylvain Lubamba Mayombo élu gouverneur de la province de lomami, à l'issue du vote effectué ce mercredi 10 avril 2019 à Kabinda, chef-lieu de cette province. L'ancien directeur provincial de l'Office de Voirie et drainage a été crédite de 16 voix contre 7 de son adversaire, Bruno Kazadi de l,UDPS/Tshisekedi et 0 voix pour le candidat indépendant Christophe Nkolomonyi sur 25 souffrages exprimés dont 3 bulletins nuls. Pour rappel, trois candidats étaient en course pour cette élection de gouverneur dans la province de lomami dont Sylvain Lubamba du PPRD, Bruno Kazadi de l'UDPS/Tshisekedi et Christophe Nkolomonyi candidat indépendant. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

Lubumbashi : Élection de Jacques Kyabula, Muyambo saisi la justice.

post-thumb

Comme annoncé dans son adresse faite hier sur la Radio Télévision Lubumbashi Jua, Jean-Claude Muyambo a déposé sa requête en annulation des élections des Gouverneurs du Haut-Katanga à la Cour d'Appel du Haut-Katanga tenues ce mercredi 10 Avril. La plainte de Jean-Claude Muyambo arrivé 2e, il vise le gouverneur élu Kyabula. Le Président national de la SCODE et coordonateur de l'Alternance pour la République, Jean-Claude Muyambo a déposé cet avant-midi à la Cour d'Appel du Haut-Katanga sa requéte en annulation des élections des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs du Haut-Katanga. A travers ce dépot Muyambo sollicite l'annulation des résultats de Jacques Kyabula élu gouverneur. Il promet de s'engager à fond pour arriver à l'annulation des résultats provisoires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : En prévision du conseil supérieur de la sécurité, Basile Olongo rassure les lushois.

post-thumb

C’est dans la soirée du mercredi 10 Avril 2019, que le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur et sécurité intérimaire Basile Olongo est arrivé à Lubumbashi à la tête d’une forte délégation en prévision de l’arrivée du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo annoncé pour ce vendredi 12 Avril 2019 pour une mission officielle d’itinérance et il présidera un conseil supérieur de sécurité sur la situation qui prévaut depuis un temps dans le chef-lieu du Haut-Katanga, des dizaines des cas d’insécurité : viols, voles et tueries dans les communes de la ville cuprifère. Son séjour a été précédé des plusieurs réunions sécuritaires animées par les hauts officiers d’armées qui séjournent en province. Les lushois sont très impatient des solutions appropriées qui seront trouvées. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : " Il n’y a pas eu élection au Haut Katanga, il y a eu tricherie à ciel ouvert." Jean-Claude Muyambo.

post-thumb

C'est une déclaration faite dans la soirée du mercredi 10 Avril 2019 sur les antennes de la Radio Télévision Lubumbashi Jua, chaîne proche de l'opposant Jean-Claude Muyambo qu'il se adressé au public lushois sur les incidents survenus la journée au bâtiment 30 juin, siège de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga. Arrivé 2e, Jean-Claude Muyambo, président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie a dénoncé les tricheries observées lors des élections des gouverneurs : " Il n’y a pas eu élection au Haut Katanga, il y a eu tricherie à ciel ouvert " , d'une voix forte, Il a en outre martelé que ‘’Monsieur Kyabula ne va pas diriger cette province puisque son électorat, c’est la continuité du mal’’. Il a affirmé que tous les députés ont été logés à l’hôtel Pullman, donc séquestrés. On les a amenés le matin dans un bus scolaire. Et lors du vote, les députes du Front Commun pour le Congo étaient accompagnés par un temoin pour voir qui si le député respecterait le mot d’ordre. Jean-Claude Muyambo pense que son adversaire a déjà mal géré la province avant d’être gouverneur. Il a géré avec Célestin P. Kapopo (le gouverneur sortant) "ils ont volé ensemble". Il dit être en possession des preuves et compte s'attaquer sérieusement au gouverneur élu dès ce jeudi et il dit attendre l'arrivée du chef de l'état attendu ce vendredi 11 avril à Lubumbashi pour lui présenter les cas des tricheries. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Le PPRD Dieudonné PIEME Tutokot élu gouverneur de province.

post-thumb

Ayant obtenu 25 voix sur les 31 votants, Maître Dieudonné PIEME est élu deuxième gouverneur de la province du kasai. Il a battu ses chalangers Léon MUBIKAYI MUBALAMATE de l'udps/tshisekedi et Simon Mulamba MPUTU indépendant qui ont obtenus respectivement 4 et 2 voix. Un autre candidat indépendant, Henry Muzavu MUZA n'a obtenu aucune voix. Après l'annonce de ces résultats, une très vive tension a été observée au centre ville. Les jeunes gens en colère contre l'élection de Dieudonné PIEME se sont mis à lancer des pierres sur les éléments de la police et tenter de s'attaquer au siège de l'Assemblée provinciale. Ils ont brûlé les pneus sur la route au niveau de l'aéroport national de Tshikapa. La police a tenté de les disperser à l'aide des coups de gaz lacrymogène. Un policier a été blessé à la jambe droite et d'autres personnes interpellées par l'autorité compétente puis relâchées tard dans la soirée. Le calme est revenu et toutes les activités se déroulent normalement. Selon le calendrier publié par la commission électorale nationale indépendante ( CENI ), la période de contentieux des résultats debute ce jeudi 11 pour se clôturer le 25 Avril 2019. L'investiture des nouveaux gouverneurs élus est prévue du 26 avril au 2 mai 2019. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Un nouveau scrutin est décidé pour départager deux candidats FCC au Tshopo.

post-thumb

Comme dans toute autre province ,les élections des gouverneurs prévues ce mercredi 10 avril par la Ceni dans 24 provinces ont eu lieu dans la province de la Tshopo. Après un vote pendant au moins 34' des grands électeurs , les candidats Walle LUFONGOLA et Constant LOMATA ont passé au second tour. N'atteignant pas la majorité absolue , ceux-ci ont eu respectivement 7 voix et 6 voix sur 27 votants. Le premier est du PPRD , le second d'ailleurs gouverneur sortant est de l'ACO parti membre du FCC. Au nombre de 11 candidats gouverneurs après le désistement de Guy Lusangi et Faustin Boyemba , voici les résultats : Mandiongwe 5 voix, Walle Lufungula 7 voix, Lomata 6 Voix, Kapalata Tonny 2 voix, Matata Makalamba 2 voix, Eve Bazaiba 2 voix, Bolengetenge 1 voix, Tokole 2 voix.les autres n'ont plutôt rien eu comme voix. Notons que ce second tour est décidé pour ce samedi 13 avril , jour où la province de la Tshopo aura son troisième gouverneur. Par Serge SINDANI /Depuis Kisangani

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Le mouvement Lucha en sit in ce jeudi pour dénoncer " l'escroquerie" du réseau Airtel

post-thumb

Les militants du mouvement citoyen la Lutte pour le changement (Lucha) envisagent,encore une fois de plus, descendre dans la rue,ce jeudi 11 avril 2019 à Beni au Nord-Kivu,Est de la République Démocratique du Congo. D'après un communiqué de presse,dont une copie est parvenue à Afrique Infos,c'est pour dénoncer encore une fois l'escroquerie de la maison de télécommunication Airtel. "Airtel a certes rétabli l'activation des SMS,mais la qualité de sa connexion est toujours mauvaise et le coût de ses services (appels,internet, mobile, banking etc) demeure exorbitant. Cette escroquerie honteuse est inacceptable et doit vite cesser",précise le communiqué. Ce communiqué ajoute que les manifestants se rassembleront au Rond-point du 30 juin de Beni d'où s'en suivra la marche jusqu'au shop central d'Airtel où ils pourront déposer un mémorandum auprès des agents Airtel. Cette manifestation après celle initiée jeudi 4 avril à Beni Bukavu et samedi 6 avril dernier à Butembo suite à la perturbation de la connexion et la surfacturation des services Airtel dans ces parties du pays. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Ituri : Jean Bamanisa élu gouverneur.

post-thumb

Jean BAMANISA a été élu gouverneur de la province de l'Ituri avec 24 voix contre son challenger SAMY ADUBANGO du FCC qui a lui obtenu 20 voix Jean BOSCO LALO 3 voix tandis-le professeur BUNGI SHABAKO n'a pas mérite la confiance même d'un député provincial. Une vive tension règne déjà dans la ville de Bunia la population célèbre la victoire de Jean BAMANISA SAIDI. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Kwilu : Willy Ishundala Asang remporte et remplace Michel Balabala.

post-thumb

C'est avec manière que l'ancien speaker de l'organe délibérant du kwilu Hon Willy Itshundala Asang prend la tête de l'exécutif provinciale du kwilu ce mercredi 10 avril 2019. Élu avec 29 voix sur le 48 possible contre 19 voix pour Fumany Gimbadi de Lamuka et pour le professeur Ngwabika indépendant. Deputé provinciale depuis 2006 réélu en 2018 dans la circonscription électorale d'idiofa chef de travaux a l'isdr mbeo Willy itshundala bat ses adversaires de la plus belle manière. Signalons qu'il est le 3e gouverneur de la province chers a Antoine gizenga depuis le démembrement de l'ancienne province du grand Bandundu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Zoé Kabila élu gouverneur du Tanganyika.

post-thumb

À Kalemie dans le Tanganyika, les députés provinciaux ont massivement élus Zoé Kabila en qualité de gouverneur de province avec 19 voix contre 5 du principal rival Christian Mwando de Ensemble pour le changement. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les dispositifs sécuritaires renforcés à Tshikapa.

post-thumb

A Tshikapa au Kasaï. La police déployée en surnombre pour empêcher un rassemblement pacifique à l'appel du mouvement citoyen Lucha qui visait à lancer un appel ultime aux députés provinciaux pour qu’ils élisent un Gouverneur et un vice-Gouverneur incarnant le changement. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Richard Muyej élu gouverneur du Lualaba.

post-thumb

A Kolwezi dans le Lualaba, la liste FCC Richard Muyej et Fifi Masuka élus ce mercredi 10 avril 2019 avec 19 voix sur 22 électeurs. Richard Muyej et sa colistière Fifi Masuka étaient candidats à leur propre succession. 

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La Fondation Katangaise invite les députés provinciaux du grand Katanga à un choix responsable.

post-thumb

C’est dans un point de presse tenu le mardi 9 avril 2019 à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, que le président national de la Fondation Katangaise Raphael Mututa a invité les députés provinciaux à faire un choix judicieux, idéal, et responsable pour l’avenir des 4 provinces de l’espace grand Katanga. Car l’avenir et le développement des provinces dépendent entièrement et totalement du choix qu’ils feront ce mercredi 10 Avril 2019 et appelle les militants des candidats gouverneurs à la tolérance afin de ne plus vivre les incidents survenus le lundi 8 avril au bâtiment siège du parlement Haut-Katangais. La Fondation Katangaise est organisation qui regroupe toutes les personnes ayant les souches Katangaise aujourd’hui se trouvant dans les 4 provinces : Haut-Katanga, Lualaba, Haut-Lomami, et Tanganyika. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi attendu ce vendredi à Lubumbashi.

post-thumb

Les préparatifs se multiplient pour accueillir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga ce vendredi 12 avril 2019. Le gouverneur de province Célestin Pande Kapopo dans un conseil de sécurité élargi, il a invité toutes les forces vives de la nation à se mobiliser pour réserver un accueil très chaleureux au premier des congolais qui entame sa tournée interprovinciale par les villes du Haut-Katanga. Face à l’insécurité grandissante, l’infrastructure criante, et l’économie en baisse, Félix Tshisekedi doit trouver des solutions en urgence car la population attend impatiemment cette visite. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le jour des chocs !

post-thumb

C’est ce mercredi 10 Avril 2019, que les députés provinciaux élus dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo iront choisir les gouverneurs et vice-gouverneurs pour la destinée des provinces. Après plusieurs appels des différents mouvements, les députés provinciaux sont invités à faire un choix idéal car un vote fait sur base de mot d’ordre, ou pour des fins financières plongerait totalement les provinces dans une mauvaise gestion car c’est claire celui qui dépenses aujourd’hui devra récupérer ce qu’il a investi. D’où leurs votes doivent être conséquents pour espérer le développement et l’amélioration des quotidiens des congolais. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les députés provinciaux du Kasaï central sous pression de la population pour un veritable choix.

post-thumb

A l'occasion de l'élection du gouverneur et vice-gouverneur de province, le batonnier Dominique Kambala demande aux grands électeurs d'exprimenter un nouveau modèle de démocratie qui se construit autour de la haute idée selon laquelle le Kasaï central est le plus important regroupement politique que toutes ses filles et tous ses fils sont appelés à servir. Les députés sont exhortés impérativement et exceptionnellement à s'ecarter du schéma de la majorité parlementaire qui n'a pas permis le progrès et le décollage de la province. Face au visage sinistré que présente le Kasaï central, qui ne fait que reculer sur l'échiquier de la compétition national, à cause de ce jeu politique inadéquat fondé sur une arithmétique parlementaire aveugle, les membres de l'organe déliberant sont obligés ,à l'instar des sénateurs en 2007, de placer le peuple au centre de l'édifice social et de défendre ses intérêts à travers un vote républicain, libre, responsable et digne. Le bâtonnier Kambala porte à la meilleure connaissance des députés qu'il n'existe pas dans la constitution et fonctionement des partis politiques une disposition qui les oblige à voter pour un candidat de leur parti politique et bien plus de se soumettre à un quelconque mot d'ordre d'où qu' il vienne. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : La CENI a publié les résultats provisoires de Beni, Butembo et Yumbi.

post-thumb

La CommissionÉlectorale Nationale Indépendante vient de rendre public les résultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales des circonscriptions électorales de Beni et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe ce 9 avril 2019, élections reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les députés du Kasaï central doivent avoir une salubrité d'esprit a fin de faire un choix judicieux.

post-thumb

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social réitère sa confiance a son candidat gouverneur du Kasaï central. La délégation du directoire national du parti qui séjourne à dans le chef-lieu centre Kasaïen conduite par le rapporteur de la CEP Jean-Claude Tshilumbayi, a au cours d'un point de presse tenu a l'hôtel monde arabe invité tous les députés provinciaux du Kasaï central a se rallié tous derrière leur candidat afin de bouster le développement de cette province. Signalons que ces élections sont prévue ce mercredi 10avril 2019. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kasaï central : Le conseil provincial de la jeunesse s'insurge contre l'instrumentalisation des jeunes par les politiciens.

post-thumb

Dans un message adressé aux députés provinciaux du Kasaï central, le conseil provincial de la jeunesse constate avec amertumes la manipulation des jeunes par les politiciens en mal de positionnement à travers la création des structures tribalistes circonstancielles sans base juridique. Le conseil provincial de la jeunesse se base sur la bagarre qui a eu lieu ce lundi aux alentours de l'Assemblée provinciale entres les jeunes sympathisants des candidats après la presentation des plans programmes. Pour ce faire,le CPJ procède ce mardi au lancement des 25 observateurs sur l'ensemble de la ville de KANANGA avec comme mission : d'identifier les politiciens manipulateurs des jeunes, et les structures qui instrumentalisent les jeunes sans documents officiels ni autorisation de fonctionnement pendant cette période qui nécessite une attention particulière de tous. Toute foi le conseil provincial de la jeunesse promet de traduire tous politiciens a la base de cette situation en justice sans aucune crainte ni peur. Au sujet des élections des gouverneurs ,le CPJ invite les députés provinciaux d'analyser les projets de société de chaque candidat gouverneur et ne soutenir que celui qui a un projet de développement pour la province du Kasaï central : " chers honorables députés ,la jeunesse du Kasaï central n'a pas besoin d'un gouverneur corrupteur ni moins encore des députés corrompus. Il demande ainsi aux jeunes d'éviter toute manipulation et de consolider d'avantage un climat de paix avant, pendant et après les élections de gouverneur et vice-gouverneur au Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : La CENI débute la séance de délibération pour la publication provisoire.

post-thumb

Les membres de l’Assemblée plenière ont commencé la séance de délibération, ce mardi 09 avril 2019, pour publication des resultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales de Yumbi dans le Maï-Ndombe, Beni et Butembo dans le Nord-Kivu au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante après les votes tenus le dimanche 31 mars 2019 précédemment reporté pour des raisons sanitaires et sécuritaires avant la publication des résultats définitifs qui interviendra sur l'ensemble des 26 provinces de la République.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le collectif sauvons le Congo Kinshasa plaide pour un vote utile dans l'Ituri.

post-thumb

À quelques heures de la tenue des élections des gouverneurs dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo, le collectif sauvons le Congo Kinshasa invite les députés provinciaux à un vote utile pour redonner forme à la province de l’Ituri dans un communiqué de presse l'Asbl a donné les attentes de la population de l'Ituri : Il n’est secret pour personne que depuis l’imposition de son Excellence Honorable Dr Jefferson Abdallah Pene Mbaka par Kinshasa comme Candidat Gouverneur de l’Ituri suivi des allégations de la séquestration et harcèlement moral des Grands Electeurs par leurs familles politiques respectives pour extorquer leur suffrage, la Province de l’Ituri était devenue comme une vache au lait au profit de ceux qui l’ont imposé avec comme conséquences la mauvaise gouvernance, les crimes politiques, administratifs (caractérisée par l’absence quasi totale de l’autorité de l’Etat, politisation de l’administration publique), les crimes économiques (caractérisés par les fraudes massives, détournements des deniers publics), et crimes sociaux (non paiement des émoluments des personnels du Gouvernorat et des Ministères) car au lieu de servir l’Ituri, la Province était devenue une marmite des personnes obscures qu’elle devait plutôt servir au mépris des Ituriens comme qui dirait que le Gouverneur sortant était l’envoyé spécial de certaines personnes au lieu d’être le serviteur des Ituriens. Pour toutes ces raisons, vous nous permettrez de vous dire qu’en votre qualité d’élu du peuple, c’est le résultat des élections du 10 Avril 2019 qui réinitialisera l’Ituri suite au choix judicieux d’un Gouverneur du Peuple capable de mettre en jour la province de l’Ituri devenue une province obsolète. La procuration spéciale que les Ituriens vous ont donné par les élections législatives provinciales c’est bel et bien pour les servir et non vous servir vous et vos familles politiques au premier plan mais pour servir le peuple en faisant sa volonté et cela par des voix licites. Retenez que la complaisance de l’Assemblée Provinciale passée avait contribué pour votre élection car le peuple voulait se débarrasser des élus qui ont intentionnellement violé les termes du contrat social qu’ils avaient avec lui. Le mal étant profond, nous ne voudrions pas ici que le début annonce la fin de chacun de vous ou de l’Ituri négativement car vous n’avez pas droit à l’erreur mais vous devez corriger les erreurs du passé pour ne pas être responsable des maux qui rongeront de nouveau l’Ituri après un vote inutile. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Ensemble pour le changement encourage le chef de l'État " à déboulonner la dictature en RDC"

post-thumb

L'ENSEMBLE GRAND KATANGA vient de lire un communiqué du Front Commun pour le Congo réagissant sur les propos, qualifiés de militants, tenus par le Chef de l'Etat pendant son récent séjour de travail aux Etats-Unis d'Amérique. Il sied de rappeler l'opinion que ces propos, pourtant réalistes, du Chef de l'Etat sont encouragés par toute la population congolaise qui a tant souffert sous le joug dictatorial qui est caracterisé par des detournements de deniers publiques, des massacres, des fosses communes, des tortures, des enlevements et tant des maux en République Democratique du Congo. A cet effet, la Plateforme ENSEMBLE GRAND KATANGA réitère son soutien au Chef de l'Etat et l'encourage à deboulonner la dictature en RDC, de ce fait, demande au Chef de l'Etat de traduire en justice les signataires de ce-dit communiqué de honte. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Le FCC regrette les propos militants tenus par le chef de l'état aux États-Unis.

post-thumb

Le Front Commun pour le Congo a dans un communiqué du dimanche 7 avril présenter son indignation face à la teneur de certains propos militants tenus par le chef de l'Etat , à l'occasion de sa visite aux États-Unis, sollicitant ainsi l'appui d'une puissance étrangère. Le chef de l'état avait déclaré au Council on Foreign Relations : "Je le dis sans peur. Je suis là pour déboulonner le système dictatorial qui était en place." Accusant ainsi le précédent régime d’avoir "retardé le pays avec la corruption, la gabegie et l’impunité" devenues "endémiques au pays". Les représentants des regroupement du FCC s'engagent à oeuvrer ensemble pour le bien de la République. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La Fohakat demande la disqualification de la candidature de Coco-jacques Mulongo pour "manque d'élégance politique". (Communiqué)

post-thumb

La Fondation Haut Katangaise,( Fohakat) a déclaré que les propos tenus par le candidat gouverneur Coco Mulongo Nzeba, devant la tribune de l'assemblée du Haut-Katanga, ce lundi 08 Avril de diffamatoire, à l'endroit de Jacques Kyabula, son adversaire au poste de gouverneur du Haut-Katanga. Suite à cela, ladite fondation demande aux députés provinciaux de disqualifier la candidature de Coco Mulongo au poste de gouverneur. Dans une correspondance parvenue à notre rédaction. La fondation Haut Katangaise recadre le candidat gouverneur Coco, "aux règles élémentaires de courtoisie et d'élégance envers ses collègues et la population du Haut-Katanga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Vive tension dans la province du Sankuru.

post-thumb

La tension entre militants se vit aussi dans la province du Sankuru en ce jour de présentation des projets de société des candidats gouverneurs et en cette après-midi le candidat gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi a été arrêté à Lusambo par les éléments de la policie de l'inspection générale du SANKURU et il y a de vive tension à Lusambo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Violence à Lubumbashi, les militants UDPS se sont attaqués au siège PPRD

post-thumb

C'est à la désolation de tous, les militants de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social, parti présidentiel qui dans la matinée ce sont pris aux affiches du candidat du Front Commun pour le Congo Jacques Kyabula Katwe au bâtiment 30 juin, se sont également dirigés au siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie situé sur le boulevard 30 juin à quelques cinq minutes du siège de l'assemblée provinciale où ils sont saccagés une jeep de marque Toyota type V8 d'un particulier se trouvant au parking de la fédération du PPRD. Les militants du Front Commun pour le Congo crient que justice soit faite et que les auteurs répondent de leurs actes criminels. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Elections des gouverneurs : Au Maï-Ndombe, Anicet babanga appelle la population à cultiver l'amour.

post-thumb

Dans la province du Maï-Ndombe, l'heure est au dépôt des candidatures des gouverneurs et vice-gouverneurs, dans ville d'inongo qui est sous le choc aujourd'hui, le dépôt des candidatures a créé un climat terrible dans les rues, les jeunes se mobilisent pour inquiéter les députés au cas où qu'ils ne voteraient pas leurs candidats. La conscience patriotique des honorés députés est encore ici interpellée selon nos sources sur place à Inongo. Contacter à ce sujet l'honorable député nationale élu de la circonscription électorale d'Inongo ville Anicet babanga a déclaré : " jusqu'à preuve du contraire, je suis l'élu légitime de la ville d'Inongo. C'est ma base. Il n y a encore rien comme directive. Nous devons travailler pour l'émergence de notre province avec amour et en respectant les opinions des autres." Pour rappel ce le 30 mars 2019, que les élections provinciales et nationales ont eu lieu en cette partie de la République.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Pour l'émergence d'une nouvelle classe politique, Cedrick Tshizainga soutient Jacques Kyabula.

post-thumb

C'est ce mercredi 10 Avril 2019 que les députés provinciaux vont devoir voter les gouverneurs des provinces et leurs adjoints dans les 24 sur 26 provinces de la République. Dans le Haut-Katanga, le député national élu de Lubumbashi et président fédéral de l'Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement, l'honorable Cedrick Tshizainga Kapumba accorde son total soutien au candidat Jacques Kyabula Katwe du Front Commun pour le Congo avec son adjoint qui est du regroupement AA/a auquel appartient l’ABD parti cher à l'honorable Jean-Marie Tshizainga. Le candidat FCC qui prône l'émergence de la nouvelle classe politique en République Démocratique du Congo est l'idéal aux yeux de celui qui prône l'émergence de la jeunesse, "Voilà pourquoi les députés provinciaux devront massivement votés celui que la ville de Likasi avait massivement et doublement élu aux législatives nationales et provinciales de décembre 2018." Ajoute l'élu de Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Violence entre militants UDPS et PPRD, Coco-jacques Mulongo invite ses militants à la tolérance.

post-thumb

Indexé dans les affrontements des militants de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social et ceux du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie. L'équipe de campagne du candidat Coco-jacques Mulongo, député national élu de Lubumbashi dément toutes manipulations des militants et disent ne pas être à la base de ces affrontements car pour l'un des proches du candidat, les vrais militants UDPS ont été rappelé à l'ordre et la tolérance. " En aucun cas l'honorable Coco-jacques Mulongo peut inciter ces jeunes à la destruction, les vrais militants ont été invités à la retenue." a ajouté l'un des proches du candidat contacter par la rédaction de ALAUNE-RDC.NET. Cette situation qui a sérieusement déranger l'ordre public et la situation est sous contrôle grâce à l'intervention de la police. Pour rappel, des personnes par encore identifiées portant des drapeaux UDPS et UNC ses sont pris aux affiches du candidat du Front Commun pour le Congo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Situation très tendue entre les militants du CACH et ceux du FCC à Lubumbashi.

post-thumb

Dernier jour de la campagne électorale des candidats gouverneurs et jour de présentation des projets des sociétés quinquennals, c’est à la surprise de tous que les militants du CACH : Union des Démocrates pour le Progrès Social et Union pour la Nation Congolaise soutenant le candidat Coco-jacques Mulongo de l’UDPS se sont pris aux militants du Front Commun pour le Congo qui soutiennent Jacques Kyabula Katwe en les chassant et brûlant les affiches du candidat aux vus de tout le monde. Prêchant la paix, le candidat du FCC a invité ses sympathisants aux calmes. La situation est très tendue dans les parages du bâtiment 30 juin siège de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L’UJCCM soutient Richard Muyej pour le Lualaba.

post-thumb

À quelques heures du jour-j soit de la date du mercredi 10 Avril 2019, les députés provinciaux devront faire un choix sur la destinée des provinces pour le prochain quinquennat. Au Lualaba, dans le soucis de canaliser toutes les voix vers le candidat du Front Commun pour le Congo, l’un des candidats le plus vu, Agée Matembo a volontairement désisté en faveur du candidat gouverneur Richard Muyej avec Fifi Masuka comme vice-gouverneur. L’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, mouvement patriotique, seul mouvement signataire de la charte constitutive du FCC a par une communication de presse de son coordonnateur national Papy Kazadi annoncé sa position, l’UJCCM accorde son soutien indéfectible et sans failles au candidat solution qui en moins de trois ans a fait preuve d’un engagement sans précédent pour sa province qui retrouve son sourire après des années d’injustice où le chef-lieu qui est Kolwezi a tout donné au grand Katanga. Les députés provinciaux du Lualaba doivent refaire entièrement confiance au candidat qui a des réalisations concrètes à son actif tel est à ce jour le vœux du mouvement patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La jeunesse du Haut-Katanga ne jure que sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

C’est un dimanche très particulier à Lubumbashi, la jeunesse Haut-Katangaise s'est organisée une marche de soutien total au candidat gouverneur Jacques Kyabula Katwe, qu’elle appelle affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire le notre. Si seuls les jeunes de Likasi l’ont accompagnés lors des élections législatives de décembre 2018 où il a été doublement élu, pour cette fois-ci c’est une affaire de toute la province, d’où la participation très remarquée de la coordination nationale de l’UJCCM. Aux côtés des jeunes des partis politiques membres et signataires de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, l’unique mouvement patriotique signataire de la dite charte, l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur a mobilisé toutes ses coordinations à travers la province afin de participer massivement à cette marche à laquelle s’est invitée le candidat gouverneur et tout son cabinet. Papy Kazadi, coordonnateur national de ce mouvement patriotique l’UJCCM réaffirme avec la dernière énergie le soutien de celui que la ville de Likasi a voté à toutes les législatives, ce mouvement patriotique qui depuis toujours accompagne le gouvernement provincial s’engage à apporter un soutien indéfectible à celui qui sera élu mercredi 10 Avril 2019 car les sondages les démontrent à 92% prêt. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le FCC/Kwilu soutien totalement le candidat Willy Itshundala Asang.

post-thumb

Un début mostre de la campagne électorale pour l'élection de gouverneur et vice gouverneur dans la province du kwilu. Ou camp de Front Commun pour le Congo, Willy Itshundala Asang a confirmé son estime auprès de la population Kwiloise et surtout à celle de la ville de Bandundu chef-lieu de la province. Dans l'après-midi du samedi 6 avril à travers une marche de soutien qui a débuté à la place tribune du camp onatra situé sur l'avenue fatundu pour l'Assemblée provinciale où il est allé lancé sa campagne. Tous les partis politiques du FCC réunis pour une cause lui témoigner leurs soutiens indéfectibles, Willy Itshundala Asang très déterminé à prendre le bâton de commandement de la province pour servir la population kwiloise et boosté le développement de sa province d'origine. Devant cette foule venue en liesse, l'homme du peuple ne pouvez que témoigné sa reconnaissance. Signalons que Willy Itshundala a occupé quelques fonctions dans la classe politique kwiloise d'abord député provincial élu en 2006 puis président de l'Assemblée provinciale où il a fait quelques années enfin député provincial élu pour la circonscription électorale d'idiofa en 2018. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les Notables du territoire de Luebo au Kasaï se rangent derrière Léon MUBIKAYI.

post-thumb

Dans une déclaration lue ce samedi 6 avril 2019 à Tshikapa, les notables du territoire de Luebo ont réitéré leur soutien au candidat gouverneur Léon MUBIKAYI MUBALAMATE. Ces notables s'insurge contre le comportement d'un groupe d'individus instrumentalisés par certains acteurs politiques de Luebo qui selon eux, diabolisent la candidature de Docteur MUBIKAYI. Ils invitent par ailleurs les députés provinciaux à faire un choix judicieux et ne pas suivre le mot d'ordre des anciens dignitaires de Joseph Kabila qui viennent imposés un candidat gouverneur qui n'est pas aimé par les peuples. Signalons que, l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs aura lieu le 10 Avril prochain. La campagne électorale a débuté ce samedi et s'étendra jusqu'au 8 avril 2019. Tous les candidats gouverneurs du KASAÏ sont attendus ce lundi 8 avril pour présenter leurs programmes d'action. Quatre candidats sont dans la course pour le poste de gouverner de province. 1. Leon MUBIKAYI MUBALAMATE ( CACH) 2. Dieudonné PIEME TUTOKOT ( FCC) 3. Simon MULAMBA MPUTU ( Indépendant) 4.Henry MUZAVU MUZA ( Indépendant ). Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Bukavu : Les notables sensibilisent les députés et la population pour la reconstruction de la province du Sud-Kivu.

post-thumb

Les notables originaires du Sud-Kivu, entre autres Vital Kamerhe, Modeste Bahati Lukwebo, Néhémie Mwilanya, appellent la population et les députés provinciaux à s'unir pour reconstruire leur cher province et à soutenir le "ticket FCC-CASH au gouvernorat de la province du Sud-Kivu, en l'occurrence Mr Théo Ngwabidje, candidat gouverneur et Mr Marc Malago." Au cours d'une déclaration faite le 04 avril dernier. Un appel qui exhorte par ailleurs, la population du Sud-Kivu,"à ne pas se fier au contre-verité, à se mettre plutôt au travail, à bannir le tribalisme, divisionnisme, la haine et la jalousie." declarent-ils. C'est par les votes de députés provinciaux que les notables du Sud-Kivu comptent pour le ticket, Théo Ngwabidje kasi et Marc Malongo pour la reconstruction de ladite province. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La COMIJADAP soutien la candidature de Jacques Kyabula dans le Haut-Katanga.

post-thumb

Dans une déclaration publiée ce lundi 1er avril, la Coopérative Minière pour la Jeunesse Acquise au Développement Agro-Pastoral, COMIJADAP a promit de resserrer les rangs d'un ton unanime et sans aucune discorde derrière le candidat gouverneur du Front Commun pour le Congo, FCC, l'honorable Jacques Kyabula Katwe. Elle dit soutenir solennellement et sans équivoque sa candidature et ce soutien est loin d'être une simple déclaration, mais un soutien franc et massif qui s'organise autour du programme de la société qui intègre le développement harmonieux de la province du Haut-Katanga. La COMIJADAP précise également que son soutien est fondé sur le fait que le Candidat Jacques Kyabula partage les mêmes idéaux de paix, de cohésion et de développement pour la province du Haut-Katanga dans le but de bâtir une province fondée sur des valeurs intangibles de démocratie et de la bonne gouvernance. Cette organisation remercie ainsi l'autorité morale du FCC, le sénateur Joseph Kabila Kabange et tout le comité stratégique du Front Commun pour le Congo pour leur choix porté sur l'honorable Jacques Kyabula Katwe comme candidat gouverneur du Haut-Katanga. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Au Lualaba, Agée Matembo désiste en faveur de Richard Muyej.

post-thumb

C'est à la surprise de tous que les Lualabais ont appris le désistement du candidat gouverneur du Lualaba Agée Matembo, candidat indépendant qui ce samedi 6 avril a annoncé devant les députés provinciaux et aux invités son désistement en faveur du candidat du Front Commun pour le Congo Richard Muyej, l'actuel gouverneur. Pour le président national de L'ANADEC, c'est dans le soucis de donner plus des chances au candidat Richard Muyej qu'il a décidé de se retirer de la liste des candidats pour la province du Lualaba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes de Ensemble pour le changement réclament le retour de Moïse Katumbi.

post-thumb

Une marche a été organisée par les femmes des partis politiques membres de la plate-forme électorale de l'Ensemble pour le changement ce samedi 06 avril à lubumbashi pour exiger le retour de leur leader Moïse Katubi Tshapwe. Cet opposant congolais qui vit en exile depuis près de 3ans. Quelques mois avant, Moïse Katubi a fait savoir dans un tweet qu'il était impossible de rentrer au pays car les condictions sécuritaires ne sont pas encore réunies. Bien qu'étant en possession de son passeport biométrique, l'équipe de Moïse Katumbi dise attendre l'annulation des poursuites judiciaires encours. Pour rappel Moïse Katumbi est poursuivi dans plusieurs dossier notamment pour spoliation. Par Syntiche Feza

Continuer la lecture

Élection des gouverneurs : Willy ITSHUNDALA, le candidat idéal pour un Kwilu débout, uni et prospère.

post-thumb

WLLY ITSUNDALA est un technicien du Développement rural ( TDR ) plus précisément en Environnement et Gestion des Ressources Naturelles, idéal pour diriger une province rurale comme le Kwilu à vocation Agricole et dont les enjeux environnementaux constituent le plus grand défis. Député provincial depuis 2006, Président du cocus des députés du Kwilu, plusieurs fois, Chef des Groupes des contrôles parlementaires, Président de l'Assemblée provinciale, Willy a l'expérience avérée et prouvée pour avoir été proche de tous les gouvernements passés lors des contrôles. Cette expérience et maîtrise des problèmes socio-économiques font de lui le Candidat incontournable, le plus complet et sans concurrent pour gérer ce Kwilu . Willy a un programme clair, précis et réaliste basé sur la relance agricole par l'encadrement des ménages agricoles, la revalorisation des plantations agricoles, la gestion durable des ressources naturelles, l'aménagement du territoire axé sur la valorisation du GIS et télédétection conformément à la PNAT, la Gouvernance routière gage du maintien du Réseau routier en état, tout cela axé sur les resultats à impacts visibles, la bonne gouvernance, l'éthique et la conscience professionnelle. Willy ITSUNDALA est le candidat le plus proche de la jeunesse qui fait de l'emploi et l'entrepreneuriat des jeunes son cheval de bataille dans son programme. Opérateur économique avéré et expérimenté, Willy ITSUNDALA met l'entrepreneuriat et l'inovation dans les PME au centre de son action pour développer notre Province ensemble. Willy est le candidat qui a bien-sûr le souci de revaloriser tous les cadres de concertation et promouvoir les valeurs associatives à travers la Province pour intégrer la population à la gestion de respublica, la recevabilité et effectivement répondre aux vrais problèmes de la population. "Voilà mon Kwilu débout où il fait beau-vivre avec un environnement sain et la distribution équitable des revenus où toutes les parties prenantes vont tirer le benefice." rassure le candidat idéal du Kwilu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Début de la campagne électorale dans les assemblées provinciales.

post-thumb

C'est ce samedi 6 avril 2019 que débute dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo de la campagne électorale des gouverneurs et vice-gouverneurs qui ira jusqu'au 8 avril 2019. Et les candidats gouverneurs sont attendus ce samedi 6 avril et le lundi 8 avril pour la présentation des projets de société pour le quinquennat une fois élu. Et la population invite les grands électeurs a faire un choix judicieux pour l'avenir des provinces. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Christian Mwando Kabulo accueilli en pompe à Kalemie.

post-thumb

À quelques jours de l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs en République Démocratique du Congo, dans le Tanganyika, le candidat de la plate-forme électorale Ensemble pour le changement Christian Mwando Kabulo, président national de l'Union Nationale des Démocrates Fédéralistes a été accueilli par une foule venue en liesse venue recevoir leur candidat gouverneur celui qu'ils veulent voir à la tête de cette jeune province. Les grands électeurs vont écouter les candidats gouverneurs ce 6 avril et 8 avril, alors que tous les sprinters ne sont pas sur place. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : Les grands électeurs invités à faire un choix idéal.

post-thumb

La population de la province du Kwilu est appelée a dénnoncer tous les corrupteurs et les corrompus afin que justice soit faite. Cet S.O.S. est lancé par l'ex haut magistrat et candidat gouverneur dans la provinve du Kwilu lors de son arrivée à Bandundu, chef-lieu de cette entité à quelques jours de l'élection pour le scrutin de gouverneur et vice gouverneur prévue le 10 Avril prochain à travers la République dénocratique du Congo. Le professeur Joseph NGWABIKA FUNDA souligne aussi qu'avec la corruption qui est l'un des chevals de batail du chef de l'Etat, cette province ne saura se développée. A cet effet,Joseph NGABIKA demande aux élus provinciaux du Kwilu de bien remplir leurs missions qui sont non seulement celles de représenter le peuple et de légiférer mais aussi celle de contrôler l'exécutif ainsi que tous les services de l'Etat implantés dans cette partie du térritoire national. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les députés du PPRD promettent un vote massif à Jeanine Mabunda.

post-thumb

" Au nom du Président National du Pprd, le camarade Joseph KABILA KABANGE, j'ai l'honneur de vous annoncer officiellement ce jour que notre candidate à la tête de l'Assemblée nationale s'appelle la camarade, Honorable Jeannine MABUNDA LIOKO". C'est en ces termes qu' Emmanuel RAMAZANI SHADARY, le Secrétaire Permanent du parti cher à Joseph Kabila a fait sa communication aux cadres et militants de cette formation politique. C'était au siège national du pprd. Shadary a également remercié tous les députés nationaux élus, au total 116. Car, a-t-il dit, c'est grâce à vous que nous avons brigué ce poste. Le secrétaire Permanent a aussi remercié tous les nationaux qui travaillent au parti pour leur engagement. Mention spéciale à l'espace grand Équateur pour cet honneur, a indiqué Marie-Ange Lukiana, invitée à prendre la parole au nom des élus avant de promettre un vote massif à la chambre basse en faveur de MABUNDA. Qui est Jeannine MABUNDA? Jeannine Mabunda Lioko est une femme politique de la république démocratique du Congo. Elle a fait partie des gouvernements Gizenga et Muzito au poste de ministre du Portefeuille du 5 février 2007 au 6 avril 2012. Mabunda a été directrice du Fonds de promotion de l'industrie (FPI) du pays. Conseillère du chef de l'État sortant en matière de lutte contre les violences sexuelles, elle a assumé avant sa désignation les fonctions de Présidente de la ligue des femmes.

Continuer la lecture

Assemblée nationale : FCC - CACH, ticket confirmé pour le bureau définitif.

post-thumb

C'est un ticket confirmé Front Commun pour le Congo - Cap pour le Changement pour le bureau définitif de l'assemblée nationale : 1. Jeanine Mabunda, Président (PPRD ) ; 2. Jean Marc Kabund, Premier Vice-président(UDPS ); 3. Balamage Nkolo Boniface (AAB), deuxième Vice-président. ; 4. Musao Kalongo Mbiyo,rapporteur (AAA) ; 5. Machozi Alfani Marie Claire, questeur (AFDC/A) 6. Unyon Vapa Innoncent, questeur adjoint (AAA /A) Le FCC et le CACH sont majoritaires à l'assemblée nationale et ils n'attendent que l'élection du bureau définitif de la chambre basse du parlement congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Le FCC aligne Jeanine Mabunda comme candidate à la présidence du bureau définitif.

post-thumb

A quelques jours de l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale, le Front Commun pour le Congo, majoritaire à la chambre basse du parlement aligne Jeanine Mabunda Lioko comme candidate à la présidence du bureau définitif. Actuellement, elle est la présidente nationale des femmes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD. C'est un sentiment de joie des femmes du manière générale d'avoir une femme comme candidate à la présidence du bureau définitif. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC - USA : Au Council on Foreign Relations, Félix Tshisekedi a parlé de la situation générale.

post-thumb

Poursuivant son séjour à Washington aux États-Unis, le Jeudi 4 avril 2019, au Council on Foreign Relations, WashingtonDC. Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a fait un exposé sur la situation générale de la République Démocratique du Congo et a répondu aux nombreuses questions, devant un parterre composé d’universitaires américains, lobbyistes et autres spécialistes du Congo. Et à présenter son plan d'action afin de relever le pays de Patrice E. Lumumba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Les mouvements citoyens exigent les demissions du gouverneur de province et de maire de Tshikapa.

post-thumb

Au cours d'une conférence de presse conjointe organisée ce jeudi 4 Avril 2019 au nganda Ma Chevelure dans la commune de kanzala à Tshikapa, la fondation Muetu Mua Kele, la LUCHA-TSHIKAPA et la nouvelle société civile congolaise reprochent au gouverneur de province la discrimination et l'abandon des zones de santé de Mutena et Kamuesha dans le territoire de Tshikapa pour cibler que 5 sur 18 zones de santé attaquées par l'épidémie de la rougeole, la négligence des travaux de 100 jours du président de la république ainsi que sa non implication dans la suppression des barrières sur toute la province. Et au maire a.i de la ville de Tshikapa, la violation de l'article 26 de la constitution qui garantie la liberté de manifestations publiques. Ces mouvements non partisans exigent le départ du gouverneur Marc Manyanga et le maire Édouard Dikenga dans les 48 heures, si non ils descendront sur la rue pour soulever la population et les faire partir. Pour rappel, l'epideme de la rougeole a été déclarée officiellement dans 5 zones de santé sur 18 que compte la province du kasai, notamment, les zones de santé d'ilebo, de Luebo de Tshikapa, kanzala et de Kamonia. Selon le gouverneur Marc Manyanga cette épidémie a déjà fait 74 décès depuis le début de l'année 2019. Des témoins que nous avons contacté confirment l'existence de la la rougeole dans les zones de santé de Mutena et Kamuesha et a cause des décès chaque jour qui passe. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kananga : LUCHA lance la campagne "Rendez-vous le 10 Avril ".

post-thumb

La campagne lancée à Kananga, chef-lieu du Kasaï central par le mouvement Lutte pour le Changement LUCHA pour but de demander à la population centre -kasaienne de se présenter en témoin lord des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs du 10 avril prochain à Kananga, devant le capitole (l’Assemblée provinciale) si nécessaire pousser les députés provinciaux à voter utile pour aider la province à sortie de l'inpasse actuelle. Au terme de cette campagne, la lucha kananga veut : Mobiliser la population centre Kasaienne en généralet kanangaise en particulier à être présent lors des élections de gouverneur et vice gouverneur le 10avril courant devant le capitole pour faire pression aux grands électeurs de voter utile; Faire attendre aux députés, la voix du souverain primaire qui les a mandaté pas pour se faire de l'argent mais pour défendre ses intérêts ; Que les centre -Kasaïns identifient les médiocres à sactionner lors des élections de 2023. La LUCHA kananga rappelle aux députés provinciaux que leurs présences à l'assemblée provinciale est de défendre le peuple et ses intérêts. Pour la LUCHA ils doivent s'efforcer à faire leur travail car, le peuple les observe. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Tshisekedi accueilli au Georges town par Mutombo Dikembe.

post-thumb

En visite de travail à Washington aux États-Unis d'Amérique, le Président de la République Félix A. Tshisekedi a visité la Georges Town University qui a formé le basketteur congolais Mutombo Dikembe. Accueilli par des stars de la National Basket America NBA dont Dikembe Mutombo. Il a visité le site universitaire et ses installations sportives. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Tshisekedi visite le National Mall

post-thumb

En séjour à Washington, le président de la République et toute sa suite ont visités le National Mall sous la conduite de l'ambassadeur des États-Unis en République Démocratique du Congo Mike Hammer. Le chef de l’état a visité le mémorial dédié au célèbre Pasteur afro-américain Martin Lutter King, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. à Washington DC. Pour rappel dans la soirée d'hier mercredi, le chef de l’état a échangé avec le secrétaire d'état américain et d'autres programmes sont au rendez-vous. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Nous n'allons pas à Washington pour parler des nos problèmes internes." Félix Tshisekedi

post-thumb

Il n’est pas question de rencontre entre MartinFayulu et le Chef de l’Etat. « Ns n’allons pas à Washington pour parler de nos problèmes internes qui se traiteront au Congo mais plus tôt d’intérêts communs, de paix, de sécurité et de développement de la RDC » a déclaré le chef de l'état Félix Tshisekedi sur les informations qui circulent sur la toile émanent du cabinet de Martin Fayulu arrivait 2e à la présidentielle de décembre 2018 selon laquelle Félix Tshisekedi pourrait rencontrer l'opposant Martin Fayulu qui est en tournée dans les universités américaines. Par Marcel Kazanga