Politique

Kwilu : La province veut se doter d'un plan d'aménagement du territoire.

post-thumb

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de l'aménagement de territoire, que le Gouvernement provincial du Kwilu organise à Bandundu ville, un atelier de consultation des acteurs provinciaux et collecte des données en vue d'une rénovation des villes et des territoires. Amburse Lukuki, chef de la délégation du Ministre national en charge de l'aménagement du Territoire plaide pour la mise en place d'une division provinciale de l'aménagement de territoire. « Elle aura une mission spécifique dévaluer les ressources du sol et sous sol de la province, de mettre en œuvre des stratégies pour le développement des villes. » a-t-il précisé. Il ajoute également qu'après cet atelier, les enquêteurs seront largués sur le terrain pour récolter les données grâce à l'appui du PNUD. Pour sa part, le directeur de cabinet du Gouverneur Dr. Philippe Akamituna au nom du Gouverneur Willy ITSUNDALA en mission, affirme que : « le Gouvernement provincial s'engage à fournir tous les moyens possibles pour doter le Kwilu d'un plan d'aménagement du territoire en vue de rénovation des ces villes et territoires ». A noter en dernier cet atelier de 24 heures implique les services Étatiques, para Etatique, ONG de la société civile et partenaires au développement. Par David Mayele/ Kwilu

Continuer la lecture

Tshopo : Le nouveau gouverneur élu Walle Lufungola prend ses fonctions ce jeudi 23 Mai.

post-thumb

Après un long séjour de travail dans la capitale, Le nouveau gouverneur Louis Marie Walle Lofungola est attendu ce jeudi 23 mai 2019 à Kisangani. De retour de Kinshasa ,Il vient prendre officiellement ses fonctions après son investiture par ordonnance présidentielle. La confirmation a été faite ce mercredi 22 mai au président de l'organe délibérant par son vice Abibu Sakapela qui est arrivé lundi dernier pour cette même circonstance en provenance de Kinshasa. Et la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Constant Lomata est prévue ce même jeudi, indique la presse attaché à l'Assemblée provinciale de la Tshopo. Par Serge Sindani/ Kisangani.

Continuer la lecture

RDC : « S K Della » le nom qui porte confusion.

post-thumb

Réagissant aux propos de Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS, l’un des proches de Salomon Idi Kalonda condamne ces affirmations. « SKDella (de son surnom) n’est pas belge, nous démentons catégoriquement ce mensonge d’Augustin Kabuya », a dit en réaction, ce cadre du PND. Qui souligne que ce Salomon Idi Kalonda a déposé sa demande de passeport en même temps que les autres membres de la délégation et qu’il a toujours été détenteur du passeport congolais. Il s’étonne que ces propos sortent de la bouche de quelqu’un qui hier était victime, « comme nous de ces agissements. A chaque fois qu’on voulait écarter un opposant, on lui collait une autre nationalité. Les victimes d’hier veulent elles devenir les bourreaux d’aujourd’hui? » Préférant garder l’anonymat, le proche du financier de Moïse Katumbi s’interroge, « en quelle qualité Augustin Kabuya peut-il faire pareille affirmation, nous le mettons au défi de prouver ce qu’il avance ». Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Salomon Idi sait très bien qu’il détient un passeport belge. C’est cela même le nœud du problème. » A. Kabuya

post-thumb

Alors que tous les membres de l’équipe de Moïse Katumbi ont obtenus leurs passeports biometriques congolais, seul Salomon Idi Kalonda, conseiller principal de Moïse Katumbi et financier du Tout Puissant Mazembe n'a pas obtenu son passeport faute de nationalité. « Salomon Idi n'a pas obtenu son passeport biométrique (congolais) parce qu’il est détenteur d'un passeport belge. », affirme le secrétaire général de l’UDPS, en explication à l’absence du Président national du PND lors de l’arrivée de Moïse Katumbi à Lubumbashi le lundi 20 mai. « Nous ne sommes pas dans la logique de la vengeance. Monsieur Salomon sait très bien qu’il détient un passeport belge. C’est cela même le noeud du problème. S’il renonce à sa nationalité belge, il aura le passeport congolais », dit encore Augustin Kabuya, en réponse aux affirmations de refus de lui délivrer un passeport, en violation de tous ses droits. Le nouveau Secrétaire général de l’UDPS tient à préciser qu’il n’ y a aucun compte à régler avec Salomon Idi Kalonda ou encore à Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi. « Qu’est ce que nous allons gagner avec monsieur Salomon. Les gens qui nous ont causé du tort dans ce pays nous vivons avec eux. Et maintenant on ne peut pas être réduit à ça, il n’y a pas une décrispation sélective. J’étais moi-même surpris de ne pas le voir dans la délégation de Moise Katumbi », ajoute Augustin Kabuya sur Top Congo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : Le Cabinet du gouverneur Willy Itsundala félicite Sylvestre Ilunga, le chef du gouvernement.

post-thumb

Quelques heures après la lecture de l'ordonnance portant nomination du premier ministre, le docteur Philippe Akamituna, directeur de cabinet du Gouverneur Willy Itsundala s'est confié à la presse pour féliciter le nouveau locataire de la primature. "Au nom du gouverneur Willy Itsundala nous congratulons le nouveau premier ministre Sylvestre Ilunga pour la confiance méritée du chef de l'état Félix Tshesekedi Tshilombo, il doit savoir que le deuil au peuple congolais est fini. Dans la pratique, il a beaucoup des défis à relever pour les 26 provinces, notamment ceux liés à la pauvreté, à l'Etat des routes,..." a dit le chef de cabinet du gouverneur. "Que Cette nomination ne soit pas une occasion de se taper la poitrine mais de considérer comme un service. Le kwilu adhère au programme de son gouvernement une fois disponible" martele-t-il. Signalons que ce dernier reste optimiste que le nouveau premier ministre bénéficiera de l'encadrement de l'ex chef de l'état Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front Commun pour le Congo. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Lubumbashi : Pas des minutes à perdre, le duo Kyabula et Kanfwa déjà à l'œuvre.

post-thumb

C’est aux premières heures de la matinée que le gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe a fait son entrée dans l’enceinte du gouvernorat déjà pour la continuité des dossiers en cours comme il a dit la veille lors de la remise et reprise. Accompagné de son adjoint Jean-Claude Kanfwa, ces deux hommes très déterminés n’ont aucune minute à perdre. Dès ce lundi, le gouverneur du Haut-Katanga se donne entièrement au travail afin de redonner aux Haut-Katangais en général le développement global tant attendu dans cette province. Très convaincu de l’accompagnement de tous, le gouverneur s’engage à combattre tous les maux qui dérangent la population. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : « Je remercie tres sincèrement l'Autorité Morale du FCC pour sa confiance placée sur ma modeste personne. » Sylvestre Ilunga

post-thumb

Le nouveau premier ministre nommé par le président de la République, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a de prime abord remercié l’autorité morale du Front Commun pour le Congo Joseph Kabila Kabange. Pour cet ancien Directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC qui devra désormais dirigé le gouvernement congolais, cette nomination n’aurait pas été possible si Joseph Kabila Kabange n’avait pas accepter de travailler avec lui : « Je remercie très sincèrement l'Autorité Morale du Front Commun pour le Congo pour sa confiance placée sur ma modeste personne, ainsi que le Président de la République, pour avoir accepté que nous travaillions ensemble. Merci à tout les deux. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Démission B. Tshibala : « Son erreur stratégique a été d’intégrer le FCC pour ensuite se retrouver nulle part » Seth Kikuni

post-thumb

Le premier ministre Bruno Tshibala a démissionné ce lundi 20 Mai de ses fonctions. Après ses échecs électorales tant aux législatives nationales qu’à la sénatoriale, Bruno Tshibala se retrouve nulle part. Pour Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2019, pense que l’autorité morale de l’UDPS/ Tshibala a juste commi une stratégique erreur : « L'erreur stratégique de Bruno Tshibala a été d'intégrer le FCC pour ensuite se retrouver nulle part. S'il n'avait pas integré le FCC, il serait l'opposant qui a gagné le pari d'organiser les élections dans une période de turbulence. Bonne chance à lui pour la suite ». Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : « L. Mende a droit à la présomption d’innocence face à toutes ces accusations qui lui ont valu une humiliation. » Deo Kasongo.

post-thumb

La surprenante interprétation du député national Lambert Mende Omalanga soulève encore des débats dans une affaire des diamants. Pour Deogratias Kasongo, le candidat malheureux à l’élection des gouverneurs pour la ville province de Kinshasa et homme d’affaires pense que cet ancien ministère de la communication et des médias et longtemps porte-parole du gouvernement a droit à une présomption d’innocence : « Lambert Mende, député national de son état est aussi congolais que quiconque, il a droit à la présomption d’innocence face à toutes ces accusations qui lui ont valu une humiliation qui ressemble à un règlement de compte. Signe avant coureur de la fin de la lune de miel ?. » Pour rappel le dimanche 19 Mai, l’élu de Sankuru avait été violemment interpellé par la Police avant d’être relaxé en début de soirée. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : «Il sera difficile pour un Mobutiste de relever les défis de la RDC. » Alain D. Shekomba.

post-thumb

L’actualité en République Démocratique du Congo est toujours dominée par la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de Premier ministre par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République. Pour certains, il y a mieux que cet ancien Directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo SNCC. Alain Daniel Shekomba pense qu’ayant occupé des ministères clés depuis la 2e République, Ilunga Ilunkamba ne soit pas capable de relever les défis que se fixer la République Démocratique du Congo : « Après avoir pris lu sur le parcours du nouveau 1er Ministre je suis désolé de dire qu'il sera difficile pour un dinosaure Mobutiste avec les méthodes de gestion ayant conduit à la défaillance totale de l'État soit capable à relever les défis de la RDC ». Pour rappel, le premier ministre qui est un docteur en économie appliquée a occupé des postes clés dans la 2e République depuis les années 70. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Jacques Kyabula Katwe, au coeur des attentes.

post-thumb

C’est une cérémonie que plusieurs ont vivement attendue, la remise et reprise qui a eu lieu ce lundi 20 mai 2019 au gouvernorat du haut Katanga, entre le 3è gouverneur élu du haut Katanga Jacques kyabula katwe accompagné de son vice jean Claude Kanfwa et l’équipe sortante dont l’intérimaire était le ministre du budget Michel Momat Kakudji en présence de l’ancien gouverneur désormais Sénateur Célestin Pande Kapopo mais aussi de tous les députés nationaux élus du Haut-Katanga qui sont dans la capitale du cuivre. En premier, l’intérimaire du gouverneur, Michel Momat a fait le point de la situation générale de la province, en retraçant les projets qui sont en cours dans la province du haut Katanga : sur le plan sécuritaire, une formation de la police de proximité est en cours pour lutter contre insécurité tant décriée par la pauvre population du Haut-Katanga qui depuis est la vraie lutte du gouverneur élu ; sur le plan judiciaire, c’est la réhabilitation de différentes maisons carcérales de la province. Et pour finir, les finances de la province ne sont que l’émanation de services d’assiettes locales. Au terme du rapport, le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe a vivement rassuré les Haut-Katangais représentés à cette cérémonie de s’inscrire totalement dans les traces de la continuité de ces projets pour les meilleurs des administrés car contrairement à ceux qui veulent toujours minimiser les travaux de leurs prédécesseurs, Jacques Kyabula Katwe reste convaincu que la continuité assure le Progrès. La nouvelle équipe a donc le soutien et la confiance des Haut-Katangais tout en invitant le nouveau patron à faire un choix judicieux dans les membres qui constitueront l’exécutif provincial. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Primature : Sylvestre Ilunga Ilunkamba, un vieux routier peu connu. (Portait)

post-thumb

Nommé par ordonnance présidentielle, suites aux clauses de l'accord politique entre le Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo. Sylvestre Ilunga Ilunkamba est le chef du gouvernement. Qui est donc cet homme que le grand public connaisse à peine ? Docteur en sciences économiques appliquées depuis 1979, le Professeur (UNIKIN) Ilunga Ilunkamba, 73 ans, est un « vieux routier, volet expertise » de la politique depuis plus de 40 ans. Directeur de cabinet du Ministre du Plan (1979-1980) Directeur de la Coopération et des Relations Internationales au Rectorat de l’Université Nationale du Zaïre (1980-1981) Secrétaire d’état à l’Economie, Industrie et Commerce Extérieur (1981-1983) Secrétaire d’état au Plan (1983-1984) Secrétaire d’état au Portefeuille (1984-1986) Conseiller Principal ECOFIN à la Présidence (1986-1987) Secrétaire d’état au Plan (1987-1990) Ministre du Plan (1990) Ministre des Finances. Il revient aux affaires en 2003, comme Secrétaire Exécutif du COPIREP, Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises du Portefeuille de l’Etat (COPIREP), fonction qu’il assumera jusqu’en 2014 à sa nomination à la tête de la SociétéNationale des Chemins de Fer du Congo SNCC qu'il assumera jusqu'à sa nomination. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Primature : Félix Tshisekedi nomme Sylvester Ilunga Ilukamba chef du gouvernement.

post-thumb

Son nom était dans plusieurs bouches depuis quelques jours, c’est ce lundi 20 Mai que le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient de le nommé premier ministre, lui c’est Sylvester Ilunga Ilukamba, cet ancien ministre jusqu’à présent il était directeur général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (SNCC). Quatre mois après son investiture vient de se choisir un chef de gouvernement qui a une très longue carrière politique. Il est en politique depuis plus de 30 ans. Vice-ministre à l’Économie de 1981 à 1983, il a ensuite été conseiller principal à la présidence en matière économique et financière de 1986 à 1987, puis ministre du Plan et ministre des Finances. Il occupe ainsi de nombreux portefeuilles ministériels avant d'hériter de la Société nationale des chemins de fer en 2014. Âgé de 74 ans, ce chevronné de l’économie devra se mettre déjà au travail. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Interpellation de Lambert Mende : La fin du régime des intouchables.

post-thumb

Interpellation de Lambert Mende:la fin du régime des intouchables. Dimanche 19 Mai,la toile a vibré avec la publication sur whatsapp des photos et vidéo de l'interpellation de l'ancien ministre de la communication et des médias, Lambert Mende.Relâché un peu après, l'ex porte-parole va se défouler sur le vice-premier ministre a.i en charge de l'intérieur, Basile Olongo qu'il accuse d'avoir instrumentalisé la police pour l'humilier .Au passage Mende va du bout des lèvres évoquer le cas des creuseurs artisanaux de sa circonscription qui possèdent un diamant de 87,4 carats avec tous les papiers en ordre. Et pourtant, Lambert Mende aurait pu dire toute la vérité aux journalistes. Effectivement, il s'est agit d'un diamant de 87,4 carats sauf que celui-ci n'appartenait pas aux creuseurs artisanaux de Lodja mais plutôt, à Lambert Mende lui même. Le député élu du Sankuru et candidat gouverneur de cette province possède depuis plusieurs années des carrières diamantifères.Il les a toujours exploité même s'il ne possède aucun titre sur ces carrières. Sous le régime précédent, son titre d'officiel suffisait.Et il a continué cette pratique malgré le changement de régime. Les services qualifiés ont eu vent de cette pratique et de la détention par Lambert Mende de ce diamant de 87,4 carats alors qu'il n'avait aucun titre et que sa qualité de député lui interdisait d'être mêlé à ce genre d'exploitation. Invité à plusieurs reprises pour information, l'ex-ministre a fait la sourde oreille.Persuadé d'être toujours un intouchable, Mende Omalanga a préféré narguer les forces de sécurité les contraignant à venir le cueillir à son domicile. Ce qui a été fait ce dimanche 19 Mai. L'interpellé a tout de suite reconnu les faits et a promis de s'acquitter des impôts et taxes dues à l'État congolais. Les services qualifiés qui avait fait leur travail dans le respect de l'art ont ainsi permis de renflouer les caisses de l'État et de donner un signal fort aux intouchables en puissance. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bandundu : Papy Niango confirmé député national.

post-thumb

La cour constitutionnelle vient de rendre son arrêt sur l'affaire opposant Monsieur Beleke Tabu à Monsieur Papy Niango Mushenvula. la décision sous RCE 514 publiée la nuit du samedi confirme Papy Niango Député Élu de Bandundu ville. Signalons que Papy Niango avait été annoncé provisoirement élu par la Commission Électorale Nationale Indépendante avec plus des 19.000 voix alors que Beleke Tabu n’avais obtenu que quelques 2000 voix. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Rapprochement entre la RDC et l'Éthiopie

post-thumb

La Présidente de l'Éthiopie, Mme Sahle-Work Zewde, est arrivée samedi 19 mai 2019 à Kinshasa, la capitale de la RD Congo. Aussitôt arrivée, elle a eu une séance de travail de plus de deux heures avec son homologue congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Le rapprochement entre les deux États, la coopération bilatérale ainsi que la lutte contre l'esclavage déguisé des femmes ont été au menu de leurs échanges. Citée comme exemple du développement africain, l'Éthiopie inspire la RDC dans la voie de l'émergence. Avec son potentiel et la volonté politique du Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, la RDC veut sortir du gouffre de la pauvreté. Pour Mme Sahle-Work Zewde, une nouvelle page de l'histoire s'ouvre entre les deux États qui partagent une histoire commune. Dans les années 60, les Forces armées congolaises avaient participé à la reconquête de plusieurs villes éthiopiennes. La visite de la Présidente éthiopienne a aussi été marquée par un dîner d'amitié et de fraternité. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : « Nous allons mettre les femmes en avant et permettre à ce qu'elles accèdent à des postes de responsabilités. » Félix Tshisekedi aux ambassadeurs.

post-thumb

C’est dans son adresse lors du banquet offert aux ambassadeurs et les membres des corps diplomatiques accrédités en République Démocratique du Congo tenu à Kinshasa, que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réitéré son engagement de donner une valeur très remarquée à la femme congolaise : « Nous allons mettre les femmes en avant et permettre à ce qu'elles accèdent à des postes de responsabilités, que la jeune fille puisse avoir les mêmes chances et droit à l'éducation, lutter contre les mariages précoces et tous ces clichés persistants ». Cet engagement est très salué par les femmes de toute la nation et surtout en cette période où les femmes réclament une parité 50 -50 ou une forte représentation féminine dans les institutions congolaises et à tous les niveaux. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’arrivée du gouverneur confirmée pour ce dimanche à 14heures.

post-thumb

Initialement prévu pour le samedi 18 Mai, le retour officiel et solennelle du gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe est confirmé pour ce dimanche 19 Mai 2019. C’est à 14heures (heure de Lubumbashi ) que l’avion qui transportera le gouverneur et toute sa suite va se poser sur le tarmac de l’aéroport international de la Luano. Les militants et sympathisants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo et les forces vives s’apprêtent déjà dans leurs quartiers généraux respectifs afin de se rendre à l’aéroport afin de réserver à ce vaillant et digne fils du pays un accueil brillant et chaleureux dont il se souviendra tout au long de son premier quinquennat. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Jacques Kyabula Katwe investit gouverneur du Haut-Katanga. (Ordonnance présidentielle)

post-thumb

C’est une nouvelle que plusieurs personnes attendaient impatiemment, l’investiture du troisième gouverneur élu du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe. Après que le conseil d’état ait tranchés sur le dossier de contentieux électoral qui opposait Jacques Kyabula Katwe du Front Commun pour le Congo à Jean Claude Muyambo kyassa de l’Alternance pour la République après le verdict rendu par la cour d’appel de Lubumbashi. Le chef de l’état n’avait d’autres choix que d’investir celui qui a été massivement élu par les députés provinciaux. C’est dans la soirée du samedi 18 mai 2019 sur la Radio Télévision Nationale Congolaise, chaîne officielle que la lecture de l’ordonnance portant investiture de Jacques Kyabula Katwe, gouverneur et Jean-Claude Kanfwa, vice-gouverneur. Une joie que plusieurs n’ont su maintenir : des sifflets et des cris des joies étaient entendus dans quelques quartiers de la ville cuprifère. Le regard est désormais tournait vers le développement de la province ne. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kikwit : Me Lumeya Dhu Maleghi validé par la cour constitutionnelle.

post-thumb

La cour constitutionnelle vient de rendre son arrêt sur le contentieux électoral pour la circonscription électorale de Kikwit Lumeya Dhu Maleghi validé. Après son recours la cour donne raison à Maitre Lumeya Dhu Maleghi va désormais siéger à l’Assemblée nationale, cette nouvelle vient non seulement rétablir la justice, mais aussi honorer la population de Kikwit qui avait porté leurs choix sur cet homme surnommé " père du social". Signalons que le député Lumeya Dhu Maleghi est élu sur la liste APCo du premier ministre Bruno Tshibala.

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Gentiny Ngonbila élu sénateur dans le Maï-Ndombe.

post-thumb

Malgré son élection comme gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Mbaka Ngonbila a belle et bien maintenu sa candidature dans sa province d'origine pour l'élection sénatoriale. Gentiny Mbaka est l'ancien gouverneur de Maï-Ndombe élu sur la liste PPRD comme sénateur à l'issu de l'élection de ce samedi 18 mai 2019 à Inongo. Signalons que le PPRD prend tous les 4 sièges. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Augustin kabuya nommé secrétaire général de l'UDPS.

post-thumb

C'est dans un communiqué publié ce samedi 18 mai 2019, stipulant selon les statuts et le règlement intérieur de l'union pour la démocratie et le progrès social (udps) la nomination du secrétaire général, ainsi le président ad intérim Kabund-a-Kabund a porté son choix en la personne de Kabuya Tshilumba Augustin au poste du secrétaire général de l'udps/Tshisekedi. Rappelons que ce parti politique au pouvoir vit un moment de crise avec des contestations de certains sympathisant sur la présence de Jean-marc Kabund actuellement premier vice-président à l'assemblée nationale à la tête de l'union pour la démocratie et le progrès social (udps)/Tshisekedi. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Retour de Moïse Katumbi : Ensemble pour le changement du grand Katanga règle les derniers détails.

post-thumb

Confirmer pour ce lundi 20 Mai 2019, l’arrivée de Moïse Katumbi à Lubumbashi est très attendue dans la capitale du cuivre, les sensibilisations se multiplient dans les communes politiques, ayant reçu l’autorisation et l’itinéraire que prendra le cortège de Moïse Katumbi, Kyungu wa Kumwanza, coordonnateur provincial de Ensemble pour le changement veille à ce que Lubumbashi lui réserve un accueil digne du nom de Moïse Katumbi parti il y a 3 ans. Dans les quartiers généraux des partis politiques membres de la plate-forme Ensemble Pour le changement les mobilisations obtenir atteints leurs paroxysmes c’est le cas à L’UNAFEC, SCODE, UNADEF, PND,… Le lundi 20 Mai sera une journée exceptionnelle à en croire les organisateurs de cet accueil. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Jacques Kyabula : La cellule de base Kabila bâtisseur très mobilisée.

post-thumb

L’arrivée du 3e gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe est l’événement le plus attendu par des milliers des Haut-Katangais, la cellule de base « Kabila bâtisseur » du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD que dirige Ange Raphaël Ndangi sensible tous les Haut-Katangais à réserver un accueil sans pareil à celui qui malgré les fausses accusations faites par certains politiciens en mal de positionnement n’ont pas aboutis, que les Haut-Katangais se rendent massivement à l’accueil du gouverneur Jacques Kyabula Katwe ce samedi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Jacques Kyabula : L’UJCCM intensifie les mobilisations.

post-thumb

Annoncer pour ce samedi 18 mai 2019, l’accueil du 3e gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe sera aussi marqué par la présence très active du mouvement patriotique l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM que dirigé « le Joker » Papy Kazadi Shamwange. La journée de ce 17 mai a été marquée par une série des sensibilisation des militants et sympathisants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo comme d’ailleurs ce mouvement patriotique qui est membre signataire de la charte constitutive du FCC. L’UJCCM s’engage à réserver à celui que tous les Haut-Katangais appellent fièrement « wetu wa ndani » un accueil chaleureux qu’aucun leader politique n’avait reçu dans le chef-lieu de la province du cuivre. L’UJCCM qui est très disposé à accompagner le gouverneur à travers ses actions et ses réalisations en faveur de sa très chère province. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï central : Plusieurs détenus du mouvement Kamuina nsampu transférés vers d'autres prisons.

post-thumb

Ils sont au total 44 détenus faisant partie du mouvement politico coutumier kamuina nsapu qui ont été déplacés ce vendredi de la prison centrale de KANANGA vers d'autres destinations jusque là restées inconnues. D'après notre source à l'intérieur de la prison, ces détenus font partis des ceux qui ont érigé un foyer initiatique appelé "tshiota" et qui réclamé déjà leurs libérations. « 44 détenus de kamuina nsapu ont été transféré ailleurs on connaît pas leurs destinations finales. » ajoute notre source dans la prison. Contacté, l’auditeur général de FARDC, le Général MUKUNTO Tim promet de nous fournir plus de détail dans les heures qui suivent. Depuis le début de cette opération aucun accès n'était possible, des barrières mixtes PNC -FARDC ont été érigées dans tous les quatre coins de la prison centrale de KANANGA. Signalons que il y a de cela 2 semaines que 90 détenus avaient recouvrés leurs libertés suite à plusieurs évasions dans cette maison carcérale. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les Haut-Katangais accueilleront le gouverneur Jacques Kyabula Katwe ce samedi 18 Mai 2019.

post-thumb

Après l’annonce de ce son retour dans sa très chère province où il a été brillant élu, les hommes et femmes du Haut-Katanga s’apprêtent déjà à accueillir solennellement sont 3e gouverneur élu dont ils appellent affectueusement « Wetu wa ndani » qui signifie « le notre ». La mobilisation a atteint son paroxysme : des affiches, et des t-shirts sont imprimés et autres insignes afin de souhaiter un bon retour et un fructueux mandat à celui qui après plusieurs plaintes déposées en justice est sorti toujours victorieux. C’est ce samedi 18 mai 2019 par l’aéroport international de la Luano de Lubumbashi que Jacques Kyabula Katwe est vivement attendu lui qui à en croire plusieurs est l’homme du développement durable et intégral de cette province qui longtemps abandonnée. Tous les militants des partis politiques membres du Front Commun pour le Congo, les membres des associations socioculturelles et autres sympathisants s’apprêtent à lui réserver l’accueil sans précédent qu’un humain a reçu dans cette province dont il dirigera fièrement pendant cinq ans. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Retour de Moïse Katumbi : Jacky Ndala déclaré « Persona no grata » dans le Haut-Katanga. (Communiqué)

post-thumb

C’est par une déclaration écrite que la coordination de la jeune de Ensemble pour le changement section du Haut-Katanga a informé l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle a vomi son coordonnateur national le traitant ainsi de « vautour ». Pour la coordination provinciale, Jacky Ndala avait perçu 127 000 USD pour la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle de décembre 2018 à ce jour introuvable. Mais aussi que le président national de Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi avait donné à la coordination nationale de la jeunesse une somme de 100 000 USD destinée à la mobilisation de la jeunesse pour la campagne électorale de Martin Fayulu Madidi également intraçable à ce jour. La coordination provinciale du Haut-Katanga ajoute également que Jacky Ndala avait perçu une somme de 200 000 USD pour l’organisation du congrès de la jeunesse de Ensemble pour le changement mais en lieu et place juste une petite réunion tenue à Kinshasa entre amis avait eu lieu. Par conséquent, la coordination de la jeunesse de Ensemble pour le changement dans le Haut-Katanga interdit au coordonnateur national Jacky Ndala de n’est pas foulé ses pieds à Lubumbashi le lundi 20 Mai à l’accueil de Moïse Katumbi suite à ses multiples détournements. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Robert Seninga élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale.

post-thumb

C'est ce mardi 14 mai 2019 que se tenu le vote des membres du bureau définitif de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu. À l'issue de cet exercice démocratique, le député Seninga Robert du Front Commun pour le Congo(FCC) a été élu avec 32 voix sur 48 votants. Il sera secondé par le vice-président: honorable Jean-Paul Lumbu de l'Alternance pour la République (AR) Lamuka, rapporteur : Adèle Bazizane du FCC et enfin par le questeur : Siwako Alain. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: La constitution du cabinet de Willy Itsundala en cours.

post-thumb

Au total plus de cinq arrêtés portant nomination des membres du cabinet du gouverneur de province ont été lu sur le media par le protocole d'état. 8 conseillers, le protocole d'état ainsi que les membres du secrétariat du gouvernorat sont des bénéficiaires de cette séries d'arrêtés. Le gouverneur de province Willy Itsundala a porté son choix sur la méritocratie, deux anciens ministres dans le rang de ses conseillers, il s'agit de Vincent Ndandula Mulebo et Gayembe Marcel tous du gouvernement God'el Kinioka signalons aussi la présence de l'expérimenter Dadou Ekiom comme protocole d'état. Un Début qui promet pour le nouveau gouverneur a la tête du kwilu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Conseil d’Etat : Fin des suspens, Jacques Kyabula Katwe confirmé gouverneur élu du Haut-Katanga.

post-thumb

C’est une nouvelle attendue par plusieurs personnes, le conseil d’Etat a confirmé Jacques Kyabula Katwe, le gouverneur élu du Haut-Katanga dans l’affaire qui l’opposé à Jean-Claude Muyambo Kyassa. Le troisième gouverneur du Haut-Katanga est désormais connu, cet homme a été élu aux législatives nationales et provinciales de la circonscription électorale de Likasi aura donc cinq années afin d’apporter à la province un développement plus que attendu. Le conseil d’Etat dans la motivation de son arrêt, a constaté que c’est Jean-Claude Muyambo kyassa lui même qui a fait acter son appel, en lieu et place de l’alternance pour la république. Jean-Claude Muyambo n’a justifié d’aucun avis de la conférence des présidents lui donnant la qualité d’ester en justice. Le document dénommé protocole d’accord du 28 octobre 2016 qui a été déversé au dossier ne precise pas sa qualité de président et Jean-Claude Muyambo ne pouvait pas agir en justice, sans l’avis de la conférence des présidents. Cette décision vient donc confirmée celle rendue par la cour d'appel du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kisangani : « La RDC doit être respectée. Nous ne sommes pas des sous-hommes. » Martin Fayulu Madidi

post-thumb

Dans son adresse du lundi 13 Mai 2019, tenue à la place de la poste du chef-lieu de la province de la Tshopo, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, Martin Fayulu Madidi qui réclame toujours la vérité des urnes pense qu’il est temps que les congolais soient respectée : « En cautionnant la fraude électorale certains ont accepté que notre peuple soit humilié, une fois de plus. Sachez qu’il y’a des Congolais dignes qui refusent de courber le front. La République Démocratique du Congo doit être respectée. Nous ne sommes pas des sous-hommes. » En cette partie du pays, Martin Fayulu Madidi se fait accompagné par quelques cadres de Lamuka notamment : Éve Bazaiba du MLC et Adolphe Muzito de Nouvelle élan. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Le combat de la vérité des urnes n'est que pire hypocrisie distraction à ce jour. » Alain D. Shekomba

post-thumb

Le leader de la plate-forme électorale Mission Nouvelle, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, Alain Daniel Shekomba pense qu’à ce jour, parler de la vérité des urnes serait une distraction : « Le cautionnement de la fraude électorale s'est fait en amont, en acceptant d'aller aux élections avec la Machine à voter et le fichier corrompu qu'ils avaient eux même rejetés. Le combat de la vérité des urnes n'est que pire hypocrisie distraction à ce jour. » Il a régit ainsi face aux tournées et déclarations faites par Martin Fayulu Madidi qui cinq mois réclame toujours la vérité des urnes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Élections du bureau définitif de l’Assemblée provinciale ce mardi 14 Mai 2019.

post-thumb

Il se tient ce mardi 14 mai, l'élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu de tous ses membres. Durant les 48 heures de campagne électorale, lancée le dimanche 12 mai, les candidats aux différents postes ont présentés leus projets de société quinquennal. Pour les 5 postes au bureau de l’organe délibérant de la province du nord-kivu  , 11 candidatures ont été retenues par le bureau provisoire dirigé par le plus âgé l’honorable Paypay wa Syagasika pierre. Pour rappel ces députés ont été élus à l'élection législatives partielles du 31 Mars 2018. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : " Nous ne sommes pas satisfaits des réponses du DG de la DGRK, je me rendrai au parquet pour une action en justice contre les détourneurs." Godé Mpoyi

post-thumb

Réagissant aux réponses données par le Directeur Général de la DGRK devant les élus provinciaux, le président de l'Assemblée provinciale se dit très insatisfait des arguments avancées et promet de saisir la justice : " Nous ne sommes pas satisfaits des réponses données par le Directeur Général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa. C'était des bouts de phrases sans liens entre elles. L'argent des Kinois a été détourné pour les intérêts des individus. Dès ce mardi, je me rendrai au parquet pour une action en justice contre les détourneurs" Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kisangani : Martin Fayulu Madidi invite les congolais à s’approprier de sa victoire volée.

post-thumb

C’est le lundi 13 Mai 2019 que Martin Fayulu Madidi est arrivé lundi Kisangani, dans la Tshopo où il a tenu un grand meeting à la grande place de la poste accompagné de Eve Bazaiba, la candidate malheureuse à l’élection des gouverneurs de cette province et Adolphe Muzito. L’opposant congolais qui réclame depuis sa victoire volée par le tandem Kabila-Tshisekedi. Devant une immense foule venue des communes du chef-lieu de la Tshopo, Martin Fayulu Madidi reste catégorique et ne réclame que sa victoire. Pour rappel, la Tshopo est l’une des provinces qui lui avait donné beaucoup des voix aux scrutins de décembre 2018 où il était arrivé en 2e position après Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Le point de presse du Président de la République sur le programme d’urgence de 100 jours renvoyé à une ultérieure date. (Présidence)

post-thumb

Initialement prévu pour le lundi 13 Mai, puis reporté le mardi 14 Mai 2019. Finalement, la présidence de la République a annulé cette conférence de presse comme le stipule le communiqué ci-dessous du cabinet du chef de l’État : Le Cabinet du Chef de l’Etat porte à la connaissance de l’opinion qu’il va organiser dans les prochains jours une visite de presse dans les différents chantiers ouverts à Kinshasa dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours. Par conséquent, le point de presse de ce mardi 14 mai 2019 est « reprogrammé » à une date ultérieure. Sur le terrain, les avis divisent autour du bilan du programme d’urgence de 100 jours du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Delly Sessanga et André C. Lubaya n’ont jamais été membres de Lamuka. (Communiqué)

post-thumb

Dans une déclaration politique rendue publique ce lundi 13 Mai parvenue à la rédaction D’ALAUNE-RDC.NET, dont Messieurs Claudel André Lubaya et Delly Sessanga en sont signataires, ces derniers disent n'avoir jamais fait partie de Lamuka ni dans son ancienne configuration et même dans l’actuelle et encore moins avoir participé à des activités quelconque liées à cette plate-forme. Ils ne quittent pas Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi se disent ne pas être concernés par les différents changement opérés dernièrement par cette structure, les deux hommes ne jurent mordicus que s'en tenir à la charte constitutive signée en mars 2018 à Johannesburg qui préserve l'autonomie juridique des membres cela dit c'est pas pour la première fois que les deux députés nationaux élus du Kasaï central Delly Sessanga et André Lubaya déclarent ne pas appartenir à LAMUKA. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

Lubumbashi : À une semaine du retour de Moïse Katumbi, les mobilisations se multiplient.

post-thumb

Le lundi 20 Mai 2019, est une des importantes dates de l’an pour plusieurs lushois car ils vont devoir accueillir celui qui depuis 3 ans était contraint de quitter le pays, Moïse Katumbi Chapwe. Depuis son annonce sur son retour dans une interview exclusive de France 24 et la Radio France International, sa venue est très attendue, les mobilisations se préparent et s’intensifient, des réunions préparatoires sont animées, des affichent imprimées et des messages diffusés afin que sont accueils dépassent tous les précédents lui réservés. Au sein du Tout Puissant Mazembe dont il est Président, le Comité des supporters ne se retranche en rien de cette grande préparation et déjà que les joueurs ont également décalés le début de leurs vacances afin d’être là au premier rang le lundi 20 Mai à l’aéroport international de la Luano. D’où l’invitation par certains leaders aux autorités locales de prendre les dispositions qui s’imposent afin de sécuriser cette foule qui ira accueillir Moïse Katumbi. Mais ce retour va également éclairer la position de Moïse Katumbi sur la vision de la plate-forme politique Lamuka face à l’actuel régime, car dans son interview accordée aux chaînes Françaises en lieu et place de réclamer la vérités des urnes ou de remettre en examen la légitimité de Félix Antoine Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, cet important homme politique a juste invite les congolais à se mettre au travail pour le développement de la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Haut-Katanga: L'honorable Ngoy wa Ngoy demande la création d'une commission d'enquête pour s'enquérir de la situation financière et " l'engagement illicite" au sein de la fonction publique.

post-thumb

Le député élu de Kipushi Ngoy wa Ngoy Victor, dans une correspondance adressée au président de l'assemblée provinciale du Haut-Katanga: sollicite la constitution d'une commission d'enquête qui sera confiée à la commission ECOFIN et au gouvernement de la province du Haut-Katanga dont la mission va permettre de s'informer du décaissement des fonds depuis le mois de novembre jusqu'au mois de mai 2019 en effet, les crédits contractés auprès des banques et la gestion des comptes du gouvernement et tous les services générateurs des recettes ainsi que l'engagement illicite opéré de façon sélective sur base d'appartenance ethnique, par arrêté antidaté au sein des services de la fonction publique provinciale entre autre la Direction de recette du Haut-Katanga (DRHKAT), le péage et le gouvernement du Haut-Katanga de près de 300 personnes en dépit de l'instruction du chef de l'État congolais demandant de sursoir à tout mouvement du personnel étendu comme les licenciements, les engagements ou les mutations. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : « Inacceptable que la ville de Kinshasa ait contracté des dettes énormes pr réaliser des projets qui n'ont existé que ds l'imagination du Gouverneur. » Godefroid Mpoyi

post-thumb

Le bilan de l’ancien gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta sur sa gestion de la province est jugée négatif par certain, pour le président de l’Assemblée provinciale, beaucoup des dettes ont été contractés mais les résultats n’existent pas. : « Il est inacceptable que la ville de Kinshasa ait contracté des dettes énormes pour réaliser des projets qui n'ont existé que dans l' imagination du Gouverneur. Un gouvernement provincial incapable de gérer ne serait ce que les immondices qui sont devenus un cadre de vie pour les kinois. » Plusieurs communes de la capitale de la République Démocratique du Congo sont caractérisées par la présence des immondices et le souhait des Kinois est que le nouveau patron de l’exécutif provincial mette fin à cette présence remarquée sur la ville. Et promet de s’implique afin que les Kinois soient les premiers bénéficiaires : « Nous veillerons désormais à ce que l'argent des Kinois ne serve plus les intérêts des individus. Cet argent que la ville de Kinshasa perçoit à travers les go-pass et autres taxes de la DGRK doit servir à reconstruire Kinshasa pour en faire l'une des meilleures capitales d'Afrique et du monde. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu: Willy Itsundala Asang prend officiellement le bâton de commandement de la province.

post-thumb

C'est dans la salle du conseil des ministres de la maison blanche que s'est déroulée le mercredi 8 mai la cérémonie de la remise et reprise entre l'ancien locataire et le nouveau. C'est en présence du comité provincial de sécurité que Michel balabala a cédé le fauteuil à son successeur Willy Itsundala Asang. Le gouverneur sortant a profité de l'occasion pour souhaiter un fructueuse mandat à Willy Itsundala, pour Willy Itsundala, la province du Kwilu a besoin de l'appui de ses filles et fils du Kwilu pour son développement. La population présente a cette activité a remercié le nouveau locataire de la maison blanche pour sa disponibilité en faveur de la sa province alors que plusieurs ne jurés que aller siéger au parlement à Kinshasa. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Rencontre de Félix Tshisekedi et les notables Sankurois, Lambert Mende le grand absent.

post-thumb

Afin de trouver des solutions appropriées qui s’impose sur la crise qui se vit dans la nouvelle province de Sankuru qui rend impossible l’organisation de l’élection du gouverneur à cause de l’unique candidature du Front Commun pour le Congo qui aligne comme candidat gouverneur l’élu national de Lusambo Lambert Mende Omalanga, le mardi 7 Mai, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réuni les sénateurs, députés nationaux et autres notables Sankurois afin de trouver des urgentes solutions pour décanter la situation, l’homme donc sa candidature est protestée par les élus provinciaux, Lambert Mende n’a pas prit part à cette importante rencontre. Plusieurs questions sont posées sur cette absence remarquée car pour le commun de mortel cette réunion était d’une importance très capitale afin de trouver des solutions qui s’imposent pour arriver à organiser les élections du gouverneur de cette province de l’espace Kasaï. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : La situation qui prévaut dans le Sankuru reste préoccupante.

post-thumb

La province du Sankuru vit dans l'attente de l'organisation des élections du gouverneur et du vice-gouverneur de cette province. Une forte délégation composée du président de l'assemblée provinciale, des sénateurs, députés nationaux et provinciaux et des notables du Sankuru a échangé sur la question de l’heure avec le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la cité de l'union africaine au cours d'une rencontre à laquelle a aussi pris part le vice premier ministre, ministre intérimaire de l'intérieur Basile Olongo. La délégation a fait au Chef de l'Etat l'exposé de la situation dans son ensemble. Elle s'est déclarée très confiante quant à la tenue très prochaine des élections au Sankuru grâce à la sagesse du Chef de l'Etat qui privilégie le respect de la constitution. Pour rappel, la Commission Électorale Nationale Indépendante voulais organiser cette élection qu’avec un unique ticket celui du Front Commun pour le Congo, ce qui a plusieurs fois créer des soulèvements et causer mort d’hommes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Les discussions se poursuivent sur la nomination d'un premier ministre. Quant à des noms éventuels, aucune nouvelle." Présidence de la République.

post-thumb

Les yeux de plus d'un congolais sont braqués sur la nomination d'un chef de gouvernement de la République Démocratique du Congo qui sans doute devra venir de la plate-forme électorale Front Commun pour le Congo dont Joseph Kabila est autorité morale. La Présidence de la République « confirme la poursuite des discussions. Quant à des noms éventuels, aucune nouvelle ». De son côté le porte-parole de la présidence Kasongo Mwema rassure que « pour l'instant, il n’y a rien de nouveau ». Pas de quoi donner à une communication sur l’éventualité de la nomination du prochain Premier ministre. Entre temps, les spéculations sur les prétendants candidats potentiels à la primature vont bon train. Ce qui montre combien les attentes sont grandes. Le week-end dernier, des noms ont circulé sur les réseaux sociaux sur le futur Premier Ministre notamment celui de Henry Yav. Ce n’était que des fakenews. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Ne Muanda Nsemi, la réapparition officielle d’un wanted.

post-thumb

Évadé de la prison centrale de Makala, c'est ce le lundi 6 mai 2019, Ne Muanda Nsemi, président du parti politique Bundu dia Mayala, est réapparu publiquement à Kinshasa aux côtés du Président du Conseil National de Suivi de l’Accord Joseph Olenga Nkoyi dans un point de presse tenu au siège du CNSA. Arrêté pour outrage au président Kabila, le député Ne Muanda s’était évadé avec d’autres détenus et causant la destruction d’une partie de prison et l’incendie des plusieurs véhicules aucune trace du député n’a été visible dès lors. Le secrétaire général du parti Bundu Dia Mayala avait adressé une lettre de remerciement au président Antoine Félix Tshilombo pour avoir signé l’ordonnance portant mesure collective de grâce présidentielle aux prisonniers politiques dont l’honorable Ne Muanda Nsemi fait parti le 21 Mars dernier. Pour Joseph Olenga Nkoyi, cette apparition fait suite aux poursuites des travaux de décrispation politique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC: Moïse Katumbi annonce son retour le 20 mai dans son pays après trois ans d'exil.

post-thumb

L'opposant congolais Moïse Katumbi sort de son silence après avoir obtenu son passeport et après avoir vu sa condamnation annulée en avril dernier. Le président d'Ensemble pour le Changement confirme de regagner la RD-Congo, précisément dans son fief, Lubumbashi le 20 mai prochain. Au cours d'un entretien avec la RFI et FRANCE 24. "Je rentre le 20 mai à Lubumbashi pour rester avec les miens pour consoler les familles qu'ont été maltraitées. Moi j'étais à l'étranger mais eux ils ont vécu l'enfer. Je rentre pour que la population soit éveillée et qu'on ne touche pas à la constitution" a-t-il déclaré. Un retour pour consoler et éveiller la population, Moïse Katumbi encourage la création d'une commission qui répertoriera les crimes commis contre les congolais depuis 20 ans. Le coordonnateur de LAMUKA a été traité de judas à maint reprises par Joseph Kabila, Katumbi appelle l'ex-président congolais à faire son examen de conscience et à lire la bible et à respecter la constitution. il met en garde cependant les députés et la présidente de l'assemblée nationale de ne pas toucher la constitution du pays. Katumbi reste ferme sur son positionnement politique en indiquant qu'il est et reste dans l'opposition afin de servir le peuple dans la plateforme, LAMUKA. En effet, il fait table rase des élections du 31 décembre 2018 dont la cour à proclamer, Tshisekedi comme président de la République Démocratique du Congo bien qu'il qualifie ces suffrages de chaotique, pleines d'irrégularités, planifiés par Joseph Katuba. " on doit aller de l'avant, le plus important c'est la cohésion nationale et l'unité du pays" a-t-il déclaré et rassure de conduire une opposition républicaine, qui conseille, encourage le bien et dénonce le mal. Par ailleurs, Moïse Katumbi reconnait les choses positives que Félix Tshisekedi est entrain de faire, la liberté d'expression, la libération des politiques... Son acquittement est une preuve que "la justice peut dire le droit" aujourd'hui. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kasaï central : Ambroise Kamukuny appel à l'unité des centres Kasaïens.

post-thumb

Le vice-gouverneur de province Ambroise Kamukuny est arrivé ce lundi à Kananga, chef-lieu du Kasaï central en vu de prendre possession de la gestion de la province.Une mobilisation hors du commun des officiels et forces vives étaient observée à l'aéroport de Lungandu. Après une longue carnavale motorisée, Kamukuny s'est entretenu en privé avec le gouverneur ai Manix Kabuanga avant de se livrer à la presse. " Le Gouverneur Kabuya et moi, demandons à toutes les filles et tous les fils centre kasaïens sans distinction de nous accompagner pour developper notre bien commun, le kasaï central " a t-il martelé. Pour lui, la population du Kasaï central doit se mobiliser comme un seul homme a fin que tous les projets de ce tickets s'accomplissent. Il faut signalé que sauf imprévu la remise et reprise auras lieu ce mardi à 11h au gouvernorat du Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Haut-Katanga : Pas des remises et reprises entre le gouverneur sortant Pande Kapopo et son intérimaire.

post-thumb

Dans différentes provinces c’est ce lundi que les gouverneurs sortants procéderont à la remise et reprise avec les gouverneurs élus, après leurs investitures intervenues la semaine dernière. Dans le Haut-Katanga, où le gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe n’a pas été investi suite à la plainte d’un des candidats malheureusement Jean-Claude Muyambo, le gouverneur sortant Célestin Pande Kapopo élu sénateur refuse de laisser les commandes de la province au ministère provincial de budget censé faire l’intérim. Le Sénateur Pande Kapopo signe et persiste que ça aura lieu vendredi entre lui et le Gouverneur Jacques Kyabula. Pour rappel, le Haut-Katanga fait parti des 5 provinces sur les 23 où les gouverneurs n’ont pas été investis par l’ordonnance présidentielle. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Enock SEYA LWEMBE, le fils de la première heure de Agée A. Matembo exige l’investiture de Jacques Kyabula car 32 contre 10 voix, il n’y a pas match.

post-thumb

C’est par une marche de santé de la base Enock SEYA fusionnée à celle du parti politique l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC de l’honorable Agée A. MATEMBO TOTO affectueusement appelé « le gardien du temple » organisée ce dimanche 5 Mai 2019 à Lubumbashi où les cadres, militants et sympathisants vêtus aux couleurs de ce parti membre actif du Front Commun pour le Congo. Dans le mot de circonstance, Enock SEYA LWEMBE, l’image vraie de Agée A. MATEMBO, très inquiet de la non investiture de Jacques KYABULA KATWE met en garde tous les ennemis du développement du Haut-Katanga qui part des intentions mafieuses tentent de bloquer l’investiture du gouverneur brillamment élu du Haut-Katanga, et invite l’un des malheureux candidats gouverneurs Jean-Claude Muyambo qui pense avoir le plus d’amour pour cette province, Enock SEYA s’interroge : « Jean-Claude Muyambo qui pense être le plus aimé et voulu par les Haut-Katangais, comment expliqué que ce président national d’un parti et coordonnateur d’un regroupement politique échoue aux législatives nationales et provinciales depuis 2011 et celle de Décembre 2019 dans la ville de Lubumbashi qu’il pense connaître mieux alors que d’autres candidats en prison comme lui on été élu ? Il est peut être temps qu’il comprenne que la voix du peuple c’est la voix de Dieu et Jean-Claude Muyambo à 48 heures pour retirer sa plaine sans toute forme de procédure et le rassure que la justice congolaise est indépendante donc après le verdict de la cour d’appel de Lubumbashi il aura également la même suite à Kinshasa, que le chef de l’état Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne se fasse plus influencées qu’il comprenne que les politiques en mal de positionnement ne sont que des perdants. » Enock SEYA réaffirme son indéfectible soutient au gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe et sa disponibilité de servir l’hopme qui incarne la vraie image du développement de la province du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Papy KAZADI Shamwange de l’UJCCM plaide pour l’investiture de Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

Les Haut-Katangais regrettent la non validation de Jacques Kyabula Katwe, le gouverneur élu du Haut-Katanga celui qui incarne le développement durable de la province, personne ne préfère se taire à cette situation que beaucoup juge d’injuste, Le président national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, le Joker Papy Kazadi Shamwange invite le président de la République de ne plus se laisser mener par des politiciens en mal de positionnement, Jacques Kyabula Katwe a été élu par plus de trente députés sur les quarante-huit que comptent le Haut-Katanga, car le gouverneur élu de la province et non seulement élu aux législatives nationales et provinciales de la circonscription électorale de Likasi où fièrement il a occupé les premières places mais aussi il est à ce jour le gouverneur du Haut-Katanga le plus accepté pour preuve dans les villes et cités du Haut-Katanga les militants des partis politiques ont organisés des marches de soutient à celui qu’ils appelent affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire le notre et les priver de cette fête serait la plus grosse erreur que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo aurait commis vis-à-vis de cette population Haut-Katangaise, l’UJCCM invite donc le chef de l’état de n’est plus céder aux influences des politiciens qui n’existent que des noms mais impalpables de se faire élirent même aux législatives provinciales dans les villes où il se disent être le mieux connus. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa: Willy Itsundala Asang reçu par l'Union des ressortissants de Bandundu.

post-thumb

Après son investiture comme gouverneur de la province du kwilu par l'ordonnance présidentielle, le nouveau patron du Kwilu Willy Itsundala Asang a été reçu par les ressortissants de Bandundu vivant à Kinshasa. Le premier a prendre la parole c'est le président national de cette structure Erick kinzambi qui transmet au nom des membres ses félicitations à Monsieur Willy Itsundala et promet de l'accompagner durant son mandat à la tête de cette province. De son côté le gouverneur Willy Itsundala asang remercie le président Erick kinzambi pour l'accueil et assure sa disponibilité pour l'avancement du kwilu. Signalons que la dite cérémonie a eu lieu le samedi 4 Mai à Kinshasa en présence des membres influents de l'UREBAND ainsi que la notabilité du coin résident la capitale. Par David Mayele

Continuer la lecture

Journée de la liberté de la presse : " Il ne saurait y avoir de pleine démocratie sans accès à une information transparente et fiable." António Guterres

post-thumb

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l'UNESCO en 1991. Ce fut également une réponse à l'appel de journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l'indépendance des médias. « Il ne saurait y avoir de pleine démocratie sans accès à une information transparente et fiable. La liberté de la presse est la pierre angulaire de l’édification d’institutions justes et impartiales ; elle permet aussi de mettre les dirigeants devant leurs responsabilités et d’exprimer la vérité face aux puissants. » pense le secrétaire général des Nations Unies António Guterres. Tous les ans, la Journée mondiale de la liberté de la presse permet: • de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, • d'évaluer la liberté de la presse à travers le monde, • de défendre l'indépendance des médias et • de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l'exercice de leur profession.

Continuer la lecture

Investiture des gouverneurs : Willy Itsundala investi comme gouverneur du Kwilu.

post-thumb

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix tshisekedi tshilombo a signé le jeudi une série d'ordonnances portant investiture des gouverneurs et vice gouverneurs. Willy Itsundala asang et son vice Félicien kiway ont eux aussi été investis par cette ordonnance présidentielle qui leurs comfirme désormais gouverneur et vice gouverneur de la province du kwilu. Signalons que Willy Itsundala asang le nouveau patron de l'exécutif provinciale kwilois est le troisième gouverneur élu du kwilu depuis sa naissance et remplace Michel balabala kasongo. Felix Tshisekedi a investi 18 sur 23 gouverneurs élus. Par David Mayele

Continuer la lecture

Investiture des gouverneurs : Félix Tshisekedi a investi 18 gouverneurs.

post-thumb

Le chef de l’état Félix Tshisekedi , a investi dans la soirée du jeudi 2 mai seulement 18 gouverneurs  et vice - gouverneurs élus en mars et avril derniers par les grands électeurs. C'est par des d'ordonnances présidentielles lues à la télévision officielle RTNC, que les gouverneurs et vice - gouverneurs  des provinces de Tshuapa , Tanganyika , Sud - Kivu , Nord - Ubangi , Mongala , Lualaba , Lomami , Kwilu , Kwango , Kongo - central , Kinshasa , Kasaï - Oriental , Kasaï - central , Kasaï , Ituri , Haut - Uele , Haut - Lomami  et Bas - Uele ont été investis. Felix Tshisekedi n'a pas investi les gouverneurs de Tshopo , Maniema , Haut - Katanga , Sud - Ubangi et de l'Equateur. Et 3 provinces : Nord-Kivu, Maï-Ndombe et Sankuru ne connaissent pas encore leurs dirigeants. La majorité de ces nouveaux dirigeants des provinces sont membres du front commun pour le Congo, coalition dont Joseph Kabila est autorité morale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Félix Tshisekedi est attendu en Israël.

post-thumb

Le président de la République Felix A. Tshisekedi a félicité le premier ministre Israëlien Benjamin Netanyahu pour sa victoire électorale lors d'une conversation téléphonique mardi soir. Felix Tshisekedi a aussi accepté une invitation à se rendre en Israël, bien qu'aucune date pour cette visite n'ait encore été publiée selon The Jérusalem Post. Le président de la République devra s'y rendre pour une visite dans le souci de raffermir les relations diplomatiques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Le nouveau gouverneur de province du Kasaï a pris part la réunion présidée par Joseph Kabila à kingakati.

post-thumb

L'ex-président de la République Démocratique du Congo et autorité morale de la plate-forme politique, front commun pour le Congo (FCC), a présidé une réunion ce mercredi 1 mai 2019 à Kingakati à l'intention des anciens et nouveaux gouverneurs de sa famille politique. Maître Dieudonné PIEME TUTOKOT, le gouverneur nouvellement élu de la province du kasai a aussi pris part à cette réunion, au cours de laquelle, Joseph Kabila les a invité à travailler en parfaite collaboration avec le nouveau chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi. La population du chef lieu de la province du kasai, se mobilise comme un seul homme, pour réserver un accueil chaleureux au nouveau chef de l'exécutif provincial. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kinshasa : Le gouverneur Willy Itshundala du Kwilu salut les recommandations de l'autorité du FCC pour l'avenir des provinces.

post-thumb

Valablement présent à l'entretien que les nouveaux et anciens gouverneurs ont eu avec Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front Commun pour le Congo, Willy Itsundala Asang de la province du Kwilu se dit très satisfait des recommandations du président honoraire Joseph Kabila qui ne jure que sur le développement des provinces de la République. A l'occasion le sénateur Joseph Kabila a invité les siens de travailler en bonne collaboration avec le président de la République élu Félix tshisekedi pour l'intérêt commun. Le gouverneur de la province du Kwilu nouvellement élu Willy Itsundala Asang a bénéficié du coaching payant de Joseph Kabila kabange. Par David Mayele

Continuer la lecture

Haut-Katanga : La FOHAKAT Félicite Jacques Kyabula et appelle les acteurs politiques de la Province à la retenue.

post-thumb

Dans une déclaration commune datant du lundi 29 avril 2019, les membres de la Fondation Haut-Katangaise, FOHAKAT, se sont tout d'abord dits déterminés à renforcer leurs liens de solidarité dans la lutte contre le sous-développement et à œuvrer pour le maintien du Haut-Katanga à sa place de Province pilote de la RDC ; animés par la volonté de rassembler toutes les filles et fils de la Province en vue d'une cohésion pour développement durable ; mais aussi soucieux de préserver la paix, la cohésion ainsi que l'harmonie en Province. Ensuite ils ont félicité encore une fois le nouveau gouverneur élu, l'honorable Jacques Kyabula Katwe pour sa brillante élection à la tête de la Province du Haut-Katanga tout en exhortant les Haut-Katangais à l'accompagner et à le soutenir durant son mandat pour un développement durable et une amélioration significative des conditions socioéconomiques de toute la population Haut-Katangaise. Ils ont enfin invité tous les acteurs politiques du Haut-Katanga, toutes tendances confondues à la retenue et à œuvrer en faveur de la paix, la cohésion et l'intérêt suprême de toute la population, mais également à bannir tout esprit visant à déstabiliser la Province. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Ben Bonga, un homme idéal pour le gouvernement Willy Itshundala.

post-thumb

La dynamique des ressortissants de Bulungu réuni ce mardi à Kinshasa pour le développement de leur contré le territoire de bulungu. Le nom de maitre Ben Bonga a été cité pour le gouvernement provincial Willy Itsundala Asang. Ces jeunes demandent à l'autorité morale du regroupement politique AA/a de penser à cet homme de bonne moralité comme mandataire pour l'avenir du Kwilu et au gouverneur de province Willy Itsundala de pouvoir faire confiance à Ben Bonga pour le compte de bulungu. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Pour divergence de vision et différence d'intérêts, Ecoo de A. Bombole quitte Ensemble pour le changement. (Déclaration)

post-thumb

C'est par une déclaration politique que la présidence du parti politique Ensemble changeons le Congo de Adam Bombole a décidé de quitter la plate-forme AMK et son président claque la porte de Ensemble pour le changement de MoïseKatumbi. À en croire à cette déclaration politique rendue publique ce mardi 30 avril 2019, cette séparation fait suite à la divergence de vision et différence d'intérêts. Et la présidence nationale de Ecoo rassure son soutien au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

Continuer la lecture

Programme 100 jours : ACAJ salut la libération des prisonniers politiques.

post-thumb

L'ONG Accès Congolais A la Justice, ACAJ salut les avancées remarquées dans le programme d'urgence de 100 jours, dans un tweet, le coordonnateur national Georges Kapiamba note avec satisfaction plusieurs points réalisés : " ACA note la fermeture des cachots de services de sécurité, la libération des prisonniers politiques, des enquêtes contre la corruption, l'ouverture de l’espace de libertés publiques, le réchauffement des relations diplomatiques avec les partenaires de la RépubliqueDémocratique du Congo, la lutte contre l’insécurité et ebola." L'ACAJ salut cette implication du chef de l'état congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les jeunes autochtones du Haut-Katanga recadre Jean-Claude Muyambo.

post-thumb

Soucieux de l’unité entre fils et filles de la jeune province du Haut-Katanga, les jeunes autochtones du Haut-Katanga fustigent le comportement indigne qu’affiche le candidat malheureux à la dernière élection des gouverneurs, Jean-Claude Muyambo qui selon la déclaration prêtant dirigé la province pendant que sa gestion au ministère des affaires humanitaires était calamiteuse et désastreuse. « Comme l’histoire est têtue, l’ancien bâtonnier s’était attaqué à Moïse Katumbi alors gouverneur du Katanga le traitant de voleur et détourneur des deniers publics, vendeur d’uranium en initiant plusieurs lettres ouvertes impliquant aussi l’ancien ministère des mines Barthélémy Mumba Gama pour salir leurs images sans se lacer il s’en était attaqué au feu Urbain Kisula alors gouverneur de province. » a dit le porte-parole du comité. Pour ces jeunes, à la récente élection des gouverneurs, il n’y a pas eu violation de l’acte de constitutionnalité comme le dit Jean-Claude Muyambo qui s’attaque à Jacques Kyabula Katwe le gouverneur élu. Connaissant le comportement de l’ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi, les jeunes autochtones l’invite à la patience, la tolérance, à modération et surtout de prendre conscience des enjeux politiques de l’heure afin de n’est plus retombé dans les erreurs du passé. Les autochtones invitent les candidats malheureux à l’élection des gouverneurs à être les premiers conseiller du gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe car nul n’ignore que l’unité fait la force. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Pour le développement intégral du Haut-Katanga, les jeunes autochtones ne jurent que sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

C’est dans une déclaration lue à Lubumbashi, chef-lieu de la province que le comité des jeunes autochtones du Haut-Katanga, réunissant les ressortissants des différentes origines ethniques se décidé de réitérer son engagement et sa fidélité au gouverneur élu du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe, l’exception fruit de la jeunesse Haut-Katangaise qui selon le comité des jeunes autochtones sa vision de rassembleur des filles et fils du Haut-Katanga va déclencher le développement intégral, la sécurité et la stabilité sociale de cette province pilote. Le Comité des jeunes autochtones du Haut-Katanga s’engage à barrer la route à toute personne qui s’attequerait à la vision du jeune gouverneur du Haut-Katanga qu’affectueusement appelé « le notre » croisera le chemin des jeunes autochtones qui ne jurent que sur Jacques Kyabula Katwe qui a fait preuve de beaucoup d’engagement pour le bien et l’intérêt de sa très chère province. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : UNAFEC annonce une matinée politique ce mardi 30 avril.

post-thumb

Dans un communiqué signé par son Secrétaire Fédéral Philippe Kibawa Kyankwadi et publié ce lundi 29 avril 2019, l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo, UNAFEC a annoncée la tenue ce mardi 29 avril 2019 d'une matinée politique sous la houlette de son Président National et Autorité morale, l'honorable Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Cette grande matinée organisée en rapport avec la situation politique du moment se tiendra au directoire Musans du parti, situé au numéro 55 de l'avenue de la Digue dans la commune Kenya. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

RDC : « Le Premier ministre est issu de la majorité parlementaire et nous savons tous qu’en cette majorité composée du FCC et CACH, le premier ministre viendra du FCC. » Aubin Minaku

post-thumb

Dans un entretien accordé à la Radio France International ce lundi, Aubin Minaku rassure qu’il n’y a point de crise entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement : « Je pense que je vais inviter les uns et les autres à nous laisser un peu tranquille dans notre relation naissante. Entre FCC et CACH, il n’y a point de crise, tout se fait dans la compréhension », a dit Aubin Minaku, ancien Président de l’Assemblée nationale. Il a, par ailleurs, coupé court le débat autour de la désignation du premier ministre. « Le Premier ministre est issu de la majorité parlementaire et nous savons tous qu’en cette majorité composée du FCC et CACH, le premier ministre viendra du FCC. Le FCC, c’est près de 335 députés et le CACH, c’est un peu plus de 50 députés. Ce n’est même pas un débat sauf dans la presse », a-t-il souligné. Il a également invité la population à attendre patiemment la désignation de ce formateur du gouvernement, tout en rappelant qu’en 2011, « le premier ministre a été nommé au mois de mai », soit cinq mois après l’élection présidentielle.

Continuer la lecture

RDC : l’AFDC-A de Bahati Lukwebo revendique la première place au sein du FCC et met en garde le PPRD de vouloir "tout prendre".

post-thumb

Le regroupement AFDC-A réagissant par une déclaration lue samedi 27 avril, les 4 fédération de l'AFDC-A de la ville province de Kinshasa condamne les intentions du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD de gérer toutes les institutions au détriment des autres regroupements politiques du Front Commun pour le Congo. "Il est inacceptable que le PPRD ait l'ambition de vouloir gérer toutes les institutions de la République, en s'appuyant sur la majorité parlementaire issue des efforts conjugués de tous les alliés qui composent le FCC. Cela est perçu par la base de l'AFDC-A comme une provocation et une insulte à l'égard de notre regroupement et son autorité morale", a fait savoir le porte-parole des 4 fédérations du regroupement. Sur les ambitions du PPRD, le regroupement politique de Modeste Bahati Lukwebo dénonce et met en garde les autorités du PPRD tout en les rappelant que c’est grâce aux efforts conjugués par toutes les forces politiques du FCC que la plate-forme obtient ses résultats : "Mettons en garde le PPRD et toute autre personne qui s'évertueraient à vouloir minimiser le poids politique de l'AFDC-A et les efforts de son autorité morale (...) Interpellons notre autorité morale, le camarade Bahati Lukwebo, et la conférence des présidents des partis qui composent notre regroupement d'éviter de cautionner tout engagement qui mettrait en mal les intérêts du regroupement, dénonçons les manœuvres tendant à réduire le nombre des députés AFDC-A en exerçant la pression sur les cours et tribunaux, attendons des signaux forts du PPRD, signaux susceptibles de refaire la confiance et entretenir un climat de confiance et de considération mutuelle, traduit par une clef de répartition équitable au sein du FCC excluant toute dictature interne", a conclu la déclaration des 4 fédérations de l’AFDC-A.

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : Jean Claude Muyambo demande à Moïse Katumbi de se désolidariser publiquement de Martin Fayulu.

post-thumb

Réagissant aux déclarations à " caractère insurrectionnel" de Martin Fayulu faites le dimanche 28 Avril 2019 à la place Sainte Thérèse à Kinshasa, le président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie SCODE et Coordonnateur de l’Alternance pour la République demande instamment à Moïse Katumbi, Président de la plateforme « Ensemble » à se désolidariser publiquement de Martin Fayulu, pour rappel, dans son meeting populaire de restitution sur sa tournée Européenne et Américaine, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 s'est attaqué publiquement au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo le demandant de démissionner. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tribune : « C’est le peuple congolais qui détient le pouvoir réel sur le Congo » Jean Claude Katenge

post-thumb

La majorité de congolais voulait une alternance effective (changement au niveau de toutes les institutions) au vu de ce que monsieur Joseph KABILA a fait de notre pays les 18 dernières années. Les congolais voulaient autre chose. Ils voulaient tout sauf monsieur Joseph KABILA et son système. Les congolaises et congolais sont morts pour ça. Il y en a qui ont fait la prison injustement pour avoir réclamé le départ de Monsieur KABILA et la fin de son système. Les élections étaient la voie idéale pour atteindre cette alternance effective. Les congolais y croyaient et voulaient écrire une autre page de l’histoire du Congo grâce aux élections. Bonnes ou mauvaises, les élections ont eu lieu et les résultats satisfaisants ou pas, vrais ou faux sont connus de tous. Sur notre chemin pour l’alternance, nous avons obtenu quelque chose. Grand ou petit, bon ou mauvais, acceptable ou inacceptable, mais c’est déjà quelque chose : la présence de monsieur Félix TSHISEKEDI à la tête du pays. Que nous l’aimions ou pas. Que nous le reconnaissions ou pas, c’est lui qui est là. C’est lui qui sera là pendant les 5 prochaines années. Il est le Président du Congo. De ceux qui l’aiment et de ceux qui ne l’aiment pas. De ceux qui le reconnaissent et de ceux qui ne le reconnaissent pas. Nous sommes appelés à avancer avec lui. Je sais que plusieurs personnes ne seront pas d’accord avec moi, mais la réalité est là devant nous. Et elle est têtue. Mais ma préoccupation est de savoir comment devons-nous avancer ? Nous devons reconnaitre que nous pouvons mieux faire avec le Président Félix TSHISEKEDI qu’avec Monsieur Joseph KABILA qui était fermé aux cris de tous les congolais. Nous devons aussi nous réaliser que, quel que soit le scenario, Félix TSHISEKEDI ou Martin FAYULU, nous allions toujours nous accommoder avec la majorité parlementaire de Kabilistes soit par une coalition ou par une cohabitation. La présence de beaucoup de Kabiliste au parlement, c’est aussi de notre faute à tous (Opposition, confessions religieuses, société civile et citoyens). Nous avons été trop regardants vis-à-vis de l’élection présidentielle que des législatives nationales et provinciales. Nous avions laissé la voie libre à Monsieur Kabila et à ses amis de tout faire pour garder un certain pouvoir. En fait, ils n’ont rien parce que le réel pouvoir appartient au peuple (parlementaires citoyens) que nous sommes. En 2015, malgré la majorité parlementaire de Kabila au parlement, le peuple (parlementaires citoyens) avait fait arrêter le vote d’une loi que nous connaissons tous. C’est ça, le réel pouvoir du peuple. Nous devons nous y préparer et procéder de la même façon chaque fois que le besoin sera fera sentir. Le réel pouvoir n’est pas au Parlement(Kabiliste) mais dans nos quartiers, communes et provinces. Les cas de l’Algérie et du Soudan nous montrent de quel côté se trouve le réel pouvoir, chez les parlementaires citoyens. Nous devons aussi nous réaliser que la société avance quand il y a aussi des voix discordantes. Tout le monde n’est pas obligé d’émettre dans la même direction. Il y a aura des gens qui vont soutenir le Président Félix à 100%, d’autre à 80%, à 20 %, à 5 % et d’autres pas. Tout ceci doit être considéré comme une force et non comme une faiblesse. Tout le monde ne peut pas dire OUI, tout le monde ne peut pas dire NON. Les nations deviennent fortes grâce à la confrontation des idées. Ceux qui soutiennent le Président Félix à 100% ne commettent aucun péché. Et ceux qui ne le soutiennent pas ne commettent pas aussi de péché. Les deux restent utiles pour que notre pays avance. La force du Président Félix résidera dans sa capacité de faire jouer à chacun rôle en tant que citoyen ou groupe. Il ne doit exclure personne. Il doit être attentif aux cris des uns et des autres. Le Président de la République devra apporter plus d’attention vers ceux qui vont le critiquer de manière constructive que vers ceux qui l’applaudiront pour tout et pour rien. Il y en aura beaucoup certainement. Qui pouvait penser que les kabilistes accepteraient de composer avec l’UDPS un jour et vice versa. Nous y sommes aujourd’hui. Quand j’entends quelques anciens membres de l’opposition faire des éloges à Monsieur KABILA, je me dis toujours qu’il ne faut jamais suivre un être humain aveuglement. Il faut toujours faire attention, car les hommes changent pour plusieurs raisons, bonnes ou mauvaises. Nous devons tous lutter pour que cette composition soit profitable aux congolais. Pas aux individus comme cela a toujours été le cas dans notre pays. Nous devons garder les yeux ouverts. Attirer l’attention de tous sur ce qui sera bien et aussi sur ce qui sera mal, et cela sans complaisance. Cette petite victoire de l’alternance ne nous sera bénéfique que si nous restons éveillés pour surveiller faits et gestes de ceux qui sont au pouvoir. Le peuple congolais a le pouvoir réel. Il demeure aussi le vrai gendarme du présent et de l’avenir du Congo.

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : " Je suis de retour, nous allons nous entendre pour dire à F. Tshisekedi démissionner. Il doit quitter. Martin Fayulu

post-thumb

Dans son meeting de restitution tenu le dimanche 28 Avril 2019 à Kinshasa à la place Sainte Thérèse de N'djili, le candidat malheureux de la récente présidentielle de la République Démocratique du Congo, Martin Fayulu Madidi qui réclame toujours la vérité des urnes invite la population à se prendre en charge : " Je vous ai dit que vous êtes plus forts que les armes. Les amis Soudanais et Algériens n’ont pas eu recours aux armes. Maintenant, je suis de retour. Nous allons nous entendre pour dire à Félix Tshisekedi de démissionner. Il doit quitter. Qu’il arrête les bêtises" le président de l' ECiDe se réclame être le président élu de la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Meeting Lamuka : "Tout excès nuit, parfois le silence est grand lorsqu'il n'y a rien à dire." A. Bombole

post-thumb

Réagissant aux propos tenus le dimanche 28 Avril 2019 à la place Sainte Thérèse de N'djili par Martin Fayulu, leader de Lamuka. Adam Bombole, président national du parti politique Ensemble, changeons le Congo, Ecco pense que Martin Fayulu doit se réserver dans ses propos : " Tout excès nuit. Parfois le silence est grand, lorsqu’il n’y à rien a dire ! Les calomnies et les vociférations ne changeront rien! Felix Tshisekedi Tshilombo est président de la République pour un premier mandat de 5 ans,renouvelable une fois." Pour rappel, Martin Fayulu Madidi qui réclame la vérité des urnes demandant au chef de l'état de rendre le pouvoir. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Le chef MBAWU NKANKA désapprouve tous ceux qui continuent à commettre des actions sur la population en se faisant passer pour éléments de Kamuina nsapu.

post-thumb

Principal leader du mouvement politico-coutumier KAMUINA NSAPU dans la province du kasai, Mbawu Nkanka appelle les autorités étatiques à poursuivre et à sanctionner tous tous ceux qui s'illustrent par des actes de barbarie et de rébellion, tracassant la population en utilisant le label de kamuina nsapu. << ce sont des malfaiteurs et des bandits, et l'État doit les traiter en tant que tels>>, insiste le chef de groupement de Bajila kasanga. Le CHEF Mbawu annonce pour bientôt son arrivée dans la ville de Tshikapa pour déposer officiellement ses effets de guerre et se rendre solennellement à l'autorité régulièrement établie. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Lamuka : Moïse Katumbi désigné coordonnateur trimestriel.

post-thumb

À l’issue de leurs assises de deux jours tenue à Bruxelles en Belgique, les leaders de la coalition LAMUKA ont décidé de la mutation de cette structure en une plateforme politique. Ils ont également décidé de mettre en place une présidence tournante trimestrielle. C’est Moïse Katumbi, le président de Ensemble pour le Changement qui est désigné coordonnateur de LAMUKA. L’ordre de la présidence tournante trimestrielle de la plateforme politique LAMUKA se présente comme suit : Moïse KATUMBI, Freddy MATUNGULU, Jean-Pierre BEMBA, Adolphe MUZITO, Antipas MBUSANYAMWISI et Martin FAYULU

Continuer la lecture

Kasaï : Un député provincial invalidé à l'assemblée provinciale.

post-thumb

Le Chef NYIMI KWETE MBOKASHANGA a été invalidé ce mercredi 24 Avril au cours de la plénière de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Cette décision a été prise à la majorité absolue des membres de l'assemblée provinciale présents à la plénière de ce jour, après l'adoption du rapport de la commission spéciale qui a été mise en place pour exécuter les arrêts de la cour d'appel du KASAÏ. En effet, l'arrêt de la cour d'appel en question avait décidé l'annulation du processus de cooptation de ce chef coutumier de Mweka, qui était entachée d'irrégularités au regard de la loi électorale. Notamment, le fait que le chef Nyimi kwete Mbokashanga n'était pas détenteur d'une carte d'électeur au moment de la pré-selection intervenue au chef lieu du territoire de mweka en date du 3 février dernier. A Travers le même arrêt, la cour d'appel du KASAÏ invite la CENI à organiser une nouvelle pré-selection pour remplacer ce chef coutumier endéans 60 jours de la notification de cette décision. Rappelons que, l'invalidation du chef Nyimi kwete Mbokashanga intervient plus d'un mois après celle d'un autre chef, Bruno Ndala KASALA du groupement de bena kasuba dans la ville de Tshikapa, alors que les deux arrêts étaient transmis au bureau de l'Assemblée provinciale du KASAÏ au même moment. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kinshasa : La police invitée à sécuriser le meeting de Lamuka de ce dimanche.

post-thumb

Quelques mesures prises ont été prises lors de la réunion de sécurité présidée par le Vice-Premier Ministre de l'intérieur et sécurité notamment la Vigilance Tous Azimuts pour la menace terroriste de l'état islamique qui se vit à l'Est de la République Démocratique du Congo, La sécurisation sans faille meeting LAMUKA à sainte Thérèse de Ndjili, derby l'Association sportive Vita club contre Daring club Motema pembe et le transfert des kulunas à kanyama kasese. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Jeanine Mabunda est officiellement en fonction pour son quinquinat.

post-thumb

C'est ce vendredi 26 Août 2019 qu'il y a eu la remise et reprise entre la nouvelle équipe du bureau définitif de la chambre basse du parlement dirigée par Jeanine Mabunda et le bureau provisoire avec l'ainé en âge. La nouvelle équipe de Jeannine Mabunda a reçu les documents des mains du président sortant  Pierre Maloka, le plus âgé. Le rapporteur entrant a lui fait sa remise avec le 1er secrétaire du bureau provisoire et la nouvelle questeur avec la 2è secrétaire. Les 1er et 2è vice-présidents ont été directement installés, ainsi que le questeur adjoint. La population congolaise attend voir l’installation du nouveau gouvernement qui doit être incessamment nommé mais aussi la realisation des promesses faites par la nouvelle speakerine de l’Assemblée Nationale.

Continuer la lecture

Kinshasa : «Je suis venu le rencontrer pour échanger et voir comment l’accompagner et faire avancer sa vision pour le bien-être du peuple» Msg F. Ambongo chez Félix Tshisekedi

post-thumb

Rencontre entre le Président de la République Démocratique du Congo, Félix tshisekedi et l'archévêque netropolitin de la l'archidiocèse de Kinshasa Fridolin ambongo, le vendredi 26 avril 2019 à la cité de l'Union africaine a eu pour but harmonisation entre la présidence et l'église. Au sortie de l'audience Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa réagit a ce terme : «Je suis venu le rencontrer pour échanger et voir comment l’accompagner et faire avancer sa vision pour le bien-être du peuple». Cette rencontre intervient après plusieurs interview de l'archevêque de Kinshasa sur l'élection de Félix Tshisekedi. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : LAMUKA autorisée à tenir son meeting le dimanche 28 avril.

post-thumb

La Plateforme Politique LAMUKA de Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, a été autorisée à tenir son meeting prévu pour le dimanche 28 avril 2019 prochain à la place Sainte Thérèse de la commune de N'djilli à Kinshasa. En effet, dans une lettre adressée à son communicateur l'honorable Fidèle Babala le mardi 23 avril en réponse à une lettre de la coalition du 16 avril 2019 informant du retour à Kinshasa de la délégation de Martin Fayulu et la tenue d'un meeting le dimanche 28 avril Prochain, le Gouverneur A.I de la ville de Kinshasa Clément Bafiba Zomba a dit prendre acte de la déclaration d'activité de la coalition LAMUKA. Il a par la suite exhorté les organisateurs du meeting à entrer en contact avec les services du Commissariat Provincial de la Police afin d'harmoniser le dispositif sécuritaire à mettre en place. Le commissaire Provincial de la PNC/ville de Kinshasa et le bourgoumestre de la commune de N'djili sont appelé à leur tour à prendre des mesures de sécurité conséquentes quant à ce.

Continuer la lecture

Kwilu: Willy Itsundala Asang confirmé gouverneur par la cour d'appel.

post-thumb

La cour d'appel du kwilu siégeant en matière de contentieux électoral sur l'affaire opposant le regroupement politique arc-en-ciel du Congo ACC de l'honorable Mabaya Philbert contre le candidat du Front Commun pour le Congo FCC avec Willy Itsundala asang. La cour vient de rendre son arrêt déclarant la requête de ACC recevable mais non fondé. Par conséquent Willy Itsundala Asang est confirmé gouverneur de province du Kwilu. Signalons l'audience a eu lieu ce jeudi 25 avril 2019 dans la salle de la cour d'appel à Bandundu ville. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élection de Jeannine Mabunda : Cedrick Tshizainga salut une victoire de plus du géant FCC.

post-thumb

Le député national élu de la circonscription électorale de Lubumbashi, l'honorable Cedrick Tshizainga Kapumba fièrement appelé " le maillot jaune de Lubumbashi " se dit très satisfait de cette nouvelle victoire écrasante du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement FCC-CACH avec madame Jeanine Mabunda a la tête de la chambre basse du parlement congolais, le fédéral provincial du parti politique Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement ABD pour le Haut-Katanga remercie tous ses collègues députés nationaux de toutes couleurs politiques qui ont votés pour cette femme qui se distingue depuis la nuit de temps dans les différentes fonctions qu'elle a occupé en République Démocratique du Congo. Cedrick Tshizainga se dit très disposé à travailler avec le nouveau bureau définitif de l’Assemblée nationale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : " C'est le fruit du réalisme politique et du pragmatisme d'un homme, à qui je renouvelle ma loyauté et ma fidélité : Joseph Kabila." Jeannine Mabunda.

post-thumb

L'actualité en République Démocratique du Congo reste dominée par l'élection du bureau définitif à l’Assemblée nationale, où Jeannine Mabunda Lioko a été élue présidente, elle remercie tout d'abord celui en qui il doit sa loyauté et sa fidélité, l'autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila Kabange " Peu importe la manière, seule la victoire est belle! C'est le fruit du réalisme politique et du pragmatisme d'un homme, à qui je renouvelle ma loyauté et ma fidélité : Joseph Kabila." a réagi la nouvelle personnalité de la chambre basse du parlement. Jeannine Mabunda remplace son camarade du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD Aubin Minaku l'élu de Idiofa. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : la Nouvelle Société Civile dénonce "une parodie d'élections du Gouverneur et Vice-gouverneur".

post-thumb

Dans son communiqué de presse n°06/2019 rendu public ce 22 avril, la coordination provinciale de la Nouvelle société civile Congolaise qualifie de "parodie, les élections de gouverneur et vice-gouverneur du Kasaï". Selon Alain Nkashama, le coordonnateur provincial, ces élections se sont déroulées sous un climat de tensions à l'intérieur tout comme à l'extérieur du bureau de vote. Il note parmis les irrégularités, l'accréditation des témoins des candidats de regroupement ou parti politique dans le bureau de vote, la présence dans le bureau de vote des agents de sécurité en pleine élection, la violation du principe de secret de vote par les députés qui ont eu à exhiber volontairement leur choix, accrochage entre témoins et refus aux journalistes et observateurs de se munir de carnets et stylos. Eu égard à ces irrégularités, la Nouvelle société civile exige "une enquête spéciale, indépendante et impartiale pour établir les responsabilités sur les violations flagrantes du secret de vote et autres faits liés à la corruption". "La NSCC coordination provinciale du Kasaï note avec regret et désolation que les élus provinciaux n'aient pas compris la philosophie des lois de la République en cette matière, ils ont par contre trouvé que cette possibilité d'être grand électeur était l'occasion leur offerte pour s'enrichir illicitement et illégalement", souligne ce communiqué de presse. La Nouvelle société civile dénonce également dans son communiqué, la répression disproportionnée des manifestants le jour des élections par les éléments de la PNC, d'interpellation, arrestation arbitraire et détention jusqu'à ce jour de quelques jeunes parmi les manifestants. Il sied de rappeler que la cour d'appel du Kasaï a confirmé lundi, l'élection de maître Dieudonné Pieme comme gouverneur et de son colistier Gaston Nkole comme vice-gouverneur du Kasaï. N'ayant enregistré aucun appel en contestation contre ces élections, la cour d'appel n'a fait que confirmer le résultat de la Ceni. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Élection de Jeannine Mabunda, un pari gagné de Papy Kazadi Shamwange

post-thumb

La victoire du Front Commun pour le Congo à la chambre basse du parlement loin d’être là dernière vient confirmée les propos faits par Papy Kazadi Shamwange, coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, la veille des élections législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018 que le FCC serait majoritaire dans toutes les institutions de la République, ayant invité les élus nationaux de toutes couleurs politiques à se rendre massivement aux urnes ce mercredi 24 avril 2019 afin délire celle qui mérite la confiance de la nation congolaise pour ce quinquennat. Présent dans la salle de plénière, ce digne fils lushois, Papy Kazadi Shamwange se dit le plus heureux pour cette victoire de la femme qui incarne les grandes valeurs et se distingue dans chaque fonction occupée en République et se dit très confiant en la réussite du mandat quinquennal de l’honorable président Jeannine Mabunda celle qui prône la proximité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Sans surprise, Jeanine Mabunda élue à la présidence de la chambre basse.

post-thumb

C'est sans appel que la candidate à la présidence de la chambre basse du parlement du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement Jeannine Mabunda car étant seule candidate. Elle remplace son camarade du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD Aubin Minaku, ayant reçue le soutien du 3/4 son élection à tête de la chambre basse du parlement était déjà connue. Par Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Gentiny Ngonbila confirmé gouverneur avec 60,42%

post-thumb

La cour d'appel de Kinshasa/ Gombe vient de confirmer dans l'après-midi de ce mercredi 24 avril 2019, l'élection du gouverneur et vice-gouverneur après le vote fait par les grands électeurs kinois, sans toute forme des doutes, c'est la liste du Front Commun pour le Congo avec Gentiny Ngonbila et Neron Mbungu qui est en tête avec 29 sur 48 voix soit 60,42%. La ville de Kinshasa sera donc gérer le prochain quinquennat par Gentiny Ngonbila, l'ancien gouverneur de Maï-Ndombe. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Élections du bureau définitif en cours.

post-thumb

C'est ce mercredi que les députés nationaux de la République Démocratique du Congo élisent les membres du bureau définitif de la chambre basse du parlement. Tous les candidats sont sans challenger et sont du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement car les députés nationaux de l'opposition ayant boycotter leurs participations ce qui rend vacant le poste de vice-rapporteur. Les élections sont en cours au palais du peuple. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kisangani : Félix Tshisekedi préside le conseil provincial de sécurité.

post-thumb

En séjour de travail à Kisangani, dans la province de Tshopo, le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi préside la réunion du Conseil provincial de sécurité. La restauration de l'autorité de l'état sur l'étendu du territoire national est l’une de ses priorités durant de son mandat. A l'agenda du premier des congolais, il va également procéder à l’inauguration d’un autre pont, Lubunga sur l’axe routier Kisangani- Opala-Lomela-Lodja en type béton armé, sa capacité est de 60 tonnes ( l’ancien était un pont mixte métal et bois de 25 tonnes construit en 1957). La durée des travaux est de 36 jours ( 13 mars au 19 avril 2019 ) sur financement du FPI (Fonds de promotion de l’industrie.). Ce pont, indique la presse présidentielle, va rétablir le trafic entre les provinces de la Tshopo, de Tshuapa, de Sankuru, et le Kassai Central. Cela va entraîner la baisse des coûts des denrées alimentaires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : Dieudonné PIEME Tukokot et Gaston NKOLE Tshimwanga confirmés gouverneur et vice-gouverneur par la cour d'appel.

post-thumb

La cour d'appel du KASAÏ a statué ce lundi 22 Avril 2019 en matière de publication de résultats définitifs de l'élection du gouverneur et vice-gouverneur, au cours d'une audience publique organisée au club bisengo dans la commune de kanzala. Élus lors de l'élection du 10 Avril dernier, Me Dieudonné PIEME et Gaston Nkole ont été proclamé définitivement gouverneur et vice-gouverneur de la province du kasai pour avoir obtenu une majorité absolue au scrutin par rapport aux autres candidats en course, soit 25 voix sur les 31 députés provinciaux votants. Les magistrats ont fait savoir qu'aucun recours n'a été introduit en contestation de résultats provisoires publiés par la CENI, en date du 10 Avril 2019. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Mai-Ndombe : L'honorable Makombo Ovil est le nouveau président du bureau provisoire.

post-thumb

L' Assemblée provinciale de Maï-Ndombe a désormais un bureau provisoire après l'élection législative provinciale de Mars dernier. L'installation de ce bureau provisoire est intervenu lors de l'ouverture de la session extraordinaire d'avril 2019. Après l'annonce du seul point à l'ordre du jour, qui concerné la désignation du bureau provisoire, les députés provinciaux ont identifiés le plus vieux et le plus jeune parmis eux. Honorable Makombo Ovil, doyen d'âge ainsi que honorable Oswe Léonard, plus jeune d'âge vont tous deux conduire momentanément ce bureau provisoire de l'Assemblée provinciale jusqu'à l'installation du bureau définitif. La cérémonie organisée dans la salle Paulo Maurice a été présidé par le directeur de la dite Institution provincial Jean lokayi. Rappelons que ceci s'est organisé conformément à la loi du pays. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Papy KAZADI Shamwange de UJCCM sensibilise les députés à voter massivement Jeanine Mabunda.

post-thumb

En séjour dans la capitale congolaise, Papy KAZADI SHAMWANGE coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, l’un des membres signataires de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo invite les députés nationaux tant du Front Commun pour le Congo et ceux des autres coalitions à se rendre massivement aux urnes ce mercredi 24 avril jour de vote afin délire la candidate du FCC, l’honorable Jeannine Mabunda à la présidence de la chambre basse du parlement. L’UJCCM qui accorde son soutien indéfectible à l’unique candidate président de l’Assemblée nationale car elle a fait preuve d’engagement dans les questions sensibles de la République Démocratique du Congo du portefeuille à la lutte contre les violences faites aux femmes, Jeanine Mabunda a produit des résultats positifs dans l’intérêt de toute la nation, une raison de plus de voter cette femme d’exception. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tshopo : Félix Tshisekedi est arrivé ce mardi à Kisangani.

post-thumb

Aussitôt arrivé vers 16h locale via l'aéroport international de Banbgoka à Kisangani chef-lieu de la Tshopo, le chef de l'État congolais a été reçu et salué au pied de son avion par le gouverneur sortant Constant lomata et plusieurs autres autorités politiques et administratives , militaires et policières. Après, Félix Tshisekedi s'est directement rendu avec sa suite à Maiko une soixantaine de km à l'Est de Kisangani où se situe le pont Lubunga ,une commune urbano-rurale de Kisangani. Ce pont facilitera les transactions avec le territoire de Lomela (Sankuru). Financé par le FPI(Fonds pour la promotion de l'industrie) , ce pont a un longueur d'environ 18,15 mettres et a coûté au moins 20 000 dollars américains. Dans la délégation du président, on note la présence des plusieurs personnalités notamment de Thomas Luhaka ministre des ITPR , Marcel Ilunga Leu de l'industrie et Patrice Kitebi DG du FPI et celui de l'Office des routes Herman Mutima. Du protocole présidentiel, Félix Tshisekedi va s'adressé aux boyomais cette soiré a' l'esplanade de la poste Kisangani. Et les activités inaugurales sont toutes prévues ce mercredi 24 avril 2019. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Assemblée nationale : « Invalidé Henri-Thomas Lokondo privilégie la médiocrité pour étouffer la méritocratie, la compétence, l’intégrité et l’indépendance. » Noël K. Tshiani

post-thumb

L’actualité en République Démocratique du Congo reste dominée par la tenue des élections des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale, et l’invalidation de l’élu de Mbandaka Henri-Thomas Lokondo candidat indépendant à la présidence attire plus des questions, pour Noël Tshiani, cette invalidation privilégie la médiocrité : « Éliminer Henri-Thomas Lokondo de façon contestée pour la présidence de l’assemblée nationale équivaut à reconnaître qu’il serait imbattable au vote car étant le meilleur. Son élimination privilégie la médiocrité pour étouffer la méritocratie, la compétence, l’intégrité et l’indépendance. » Pour rappel, le regroupement politique le PALU-A a rejeté sa candidature pour conflit d’intérêt. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Martin Kabuya reçu par Vital Kamerhe pour parler développement du Kasaï central.

post-thumb

Après son élection à la tête de la province du Kasaï central, Martin Kabuya Mulamba Kabitanga et Ambroise Kamukuny Mukinayi respectivement gouverneur et vice gouverneur étaient reçus à Kinshasa par le directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe pour parler du développement du Kasaï central. Le programme d'urgence de 100 jours du président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI était au menu des discutions, car le développement du Kasaï central reste la priorité quinquennale du gouvernement Martin Kabuya. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La population du Kwilu contre la plainte de Rombeau Fumany

post-thumb

Après l'annonce des résultats provisoires par la commission électorale nationale indépendante proclamant Itshundala Asang Willy gouverneur élu du Kwilu le 10 avril dernier, Le candidat malheureux Fumany Gimbandi a saisi la cour d'appel de la même province demandant l'annulation de l'élection du ticket Front Commun pour le Congo. Dans sa le lettre adressée à l’instance pour l’examen se conformant aux articles 74 et 174 de loi numéro 06/006 du 09 mars 2006 portant organisation des élections présidentielles, législatives nationales, provinciales, locales et urbaines Aussitôt informé la situation la population du Kwilu qui ne jure que sur Willy Itshundala a manifesté contre ces accusations qu’elle qualifie « mensongère » : « le collectif des avocats du candidat gouverneur perdant doivent être très sportifs et savoir passer la main aulieu de nous faire perdre le temps dans le procès bidon sans contenu réel. » Pour rappel, Willy Itshundala a été élu gouverneur. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : « Ils ont peur que Jeanine Mabunda ne fasse pas l'unanimité auprès des députés et finisse comme le dauphin. » Seth Kikuni.

post-thumb

Réagissant dans un tweet sur la situation qui prévaut à l’assemblée nationale sur l’invalidation du candidat président du bureau définitif Henri-Thomas Lokondo, Seth Kikuni candidat malheureux à la dernière présidentielle de la République Démocratique du Congo pense que c’est un problème interne au sein du Front Commun pour le Congo : « L'invalidation de Thomas Lokondo de la présidence de l'Assemblée nationale est une preuve de plus que le FCC est un regroupement très fragile en interne. Ils ont peur que Jeanine Mabunda ne fasse pas l'unanimité auprès des députés et finisse comme le dauphin. » L’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale est prévue pour ce mercredi 24 avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Pas d'élection ce mardi 23 avril 2019 du bureau définitif.

post-thumb

Initialement prévue pour ce 23 Avril 2019, l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo n’aura pas lieu ce jour, à l’ordre du jour les députés nationaux qui sont attendus à la chambre basse à 14heures n’auront qu’à adopter l’ordre du jour et l’audition des candidats. À tous les postes du bureau définitif on ne compte désormais qu’une seul candidat après l’invalidation de l’honorable Henry- Thomas Lokondo. Selon un communiqué de la présidence provisoire de la chambre basse du parlement, l'élection des membres du bureau est prévue ce mercredi 24 avril 2019. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tshopo : Félix Tshisekedi attendu ce mardi à Kisangani.

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est attendu ce mardi 23 avril dans le chef-lieu de la province du Tshopo, Kisangani. Selon le service de communication de la présidence de la République, cette mission du chef de l'état Félix Tshisekedi qui s’inscrit dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours, a pour but d’inaugurer deux ponts. À noter par ailleurs que ladite mission intervient après celle effectuée par Tshisekedi à Boma, dans la province du Kongo-Central vendredi dernier où il a lancé les travaux de la pose d'asphalte. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : La candidate Jeanine Mabunda l’unique en course pour la présidence.

post-thumb

Jeannine Mabunda, la candidate à la présidence de l’assemblée nationale de la liste du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, « PPRD », soutenue par le Front Commun pour le Congo est l’unique candidate en course pour la présidence de l’assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. Ce lundi 22 avril 2019, la candidature de son challenger Henri-Thomas Lokondo longtemps rejetée par son regroupement politique PALU-A pour conflit d’intérêt et qui se veut être membre du Front Commun pour le Congo a été invalidée par le bureau provisoire de la chambre basse du parlement après vote de la plénière. C’est à la clôture de la campagne électorale, et à la suite de la motion soulevée par le député PPRD François Nzekuye que l’élu de Mbandaka dans le Kwilu se vu invalidé. l’élection des membres du bureau définitif aura ce mardi 23 avril 2019 sauf changement de la dernière seconde. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Jacques Kyabula a le total soutien des Haut-Katangais.

post-thumb

Ils sont des milliers jeunes et vieux, hommes et femmes du Haut-Katanga qui chaque jour apportent leurs indéfectibles à celui qui chérissent tant et qu’ils appellent affectueusement « wetu wa ndani », Jacques Kyabula Katwe puisse que c’est de lui qu’il s’agit, très convainc par ses réalisations concrètes, le gouverneur de province nouvellement élu à travers sa réaliste vision, la population croit fermement en l’accomplissement des promesses faites par celui qui a été élu aux législatives nationales et provinciales, et brillamment être élu gouverneur du Haut-Katanga par les grands électeurs. Ce lundi, les fils et filles de la ville de Likasi sont descendus dans les rues de la ville montagneuse afin de marquer de leurs marques indélébiles le soutien total à celui qu'ils ont élu aux législatives nationales et provinciales. Le souverain primaire lui accorde totalement sa confiance et reste convaincu que c’est par lui seul avec le soutien de tous, que le Haut-Katanga peut sérieusement se développer et espérer faire face aux difficultés, et aux problèmes auxquels sont exposés au quotidien le commun de mortel. Il est donc impérieux que toutes les couches de la population de toutes les couleurs politiques soutiennent Jacques Kyabula Katwe car sa vision pour le somptueux Haut-Katanga n’a ni couleur politique ni couleur ethnique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les candidats présentent leurs programmes quinquennal ce lundi 22 avril 2019.

post-thumb

Les candidats du bureau définitif de l’Assemblée nationale présentent ce lundi 22 avril 2019 leurs programmes quinquennal. En premièr Henri-Thomas Lokondo, l'indépendant et Jeannine Mabunda du ticket Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement sont les 2 candidats à la présidence. Jeanine Mabunda reste la plus majoritaire à ses élections du bureau définitif car elle a le soutien sûr de 382 sur les 500 députés que comptent la chambre basse du parlement. La campagne électorale débutée samedi a pris fin ce lundi et l’élection est prévue pour ce mardi 23 avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Alternance pour la République soutien le président de la République par une marche.

post-thumb

Comme annoncé, les militants des partis politiques membres de L'Alternance pour la République du Haut-Katanga sont descendus dans les rues de Lubumbashi pour soutenir les actions qu'entreprend le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à sa tête Jean-Claude Muyambo Kyassa, président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie qui invite les Haut-Katangais de soutenir le chef de l’état dans toutes ses activités et actions. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : « Notre constitution est faite de beaucoup d'impuretés. Notre première action sera d'initier sa révision. » Jeannine Mabunda

post-thumb

À quelques heures du jour-j de la tenue des élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale, la candidate à la présidence de la chambre basse du parlement, Jeannine Mabunda donne ses quelques orientations pour son programme quinquennal 2019-2024 une fois élu : « Notre constitution est faite de beaucoup d'impuretés. Notre première action sera d'initier sa révision pour la rendre souple en faveur des congolais de tout bords. » a dit dans un tweet la candidate du ticket Front Commun pour le Congo et Cap pour le changement. L’élection est prévue ce mardi 23 Avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Bahati Lukwebo donne des directives aux cadres de AFDC-A/Kwilu

post-thumb

Maitre Ethy's MBALA a conduit une délégation de L'AFDC/Kwilu à la rencontre de Modeste BAHATI LUKWEBO, Autorité Morale de l'AFDC-A en vue d faire un plaidoyer pour la Stabilité politique de la province, aussi de ses institutions. Nul n'ignore que la province du Kwilu a pas mal souffert non seulement à cause de la megestion, mais par manque d'un leadership fort et transformationnel dans la Respublica. Il a par la même occasion profiter de présenter la situation du parti politique AFDC dans la province du Kwilu. L'autorité Morale a par ailleurs exprimer son vœu de voir les étendard de l'AFDC rougir toute la province, il a aussi réitéré son soutien et son accompagnement indéfectible au nouveau Gouverneur du Kwilu, Willy ITSHUNDALA ASANG nouveau patron de l'exécutif provincial Kwilois. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'Alternance pour la République prévoit une marche de soutien à Félix Tshisekedi ce lundi 22 avril 2019.

post-thumb

La plate-forme politique, Alternance pour la République a annoncé une marche de soutien, au chef de L'État congolais Félix Antoine Tshisekedi pour " les efforts inlassables fournis dans le but de la sécurisation et la pacification de la province du Haut-Katanga en général et de la ville de Lubumbashi en particulier". Pour rappel, lors de sa visite le 12 avril dernier à Lubumbashi, le président de la République démocratique du Congo à travers les mesures sécuritaires prises a mis fin à l'insécurité aigue que connaissait la ville de Lubumbashi depuis plusieurs semaines. Un manque de sécurité qui était caractérisé par des vols à mains armées et également des viols à domicile. Ladite marche partira de 08h00, du siège du parti politique, Solidarité Congolaise pour la Démocratie et le Développement(SCODE) pour chuter au bâtiment du 30 juin à 15h00. Selon une correspondance adressée au maire de la ville de Lubumbashi , Lubaba Buluma, ce 19 avril par le coordonnateur de la plate forme "AR". Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kinshasa : La CENI s'apprête à publier les listes provisoires des candidats Sénateurs et Gouverneurs du Nord-Kivu et de Maï-Ndombe.

post-thumb

Après l'organisation de l'élection des députés provinciaux et nationales dans les circonscriptions électorales de Beni-ville et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe en fin Mars, la Commission Électorale Nationale Indépendante s'apprête à publier dans les heures qui suivent les listes provisoires des candidats Sénateurs, Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des provinces du Nord-Kivu et de Mai-Ndombe, ce samedi 20 avril 2019 à l'issue de la plénière présidée par son président Corneille Nangaa. Pour rappel, dans ces villes les élections de décembre étaient reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires au 31 mars 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les Haut-Katangais fixent leurs regards sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

Le nouveau patron de l’exécutif Haut-Katangais, Jacques Kyabula Katwe qui après la confiance lui accordée par ses électeurs de la ville montagneuse de Likasi aux législatives nationales et provinciales et élu gouverneur par la majorité des grands électeurs et confirmé par la cour d’appel de Lubumbashi. La population ne compte désormais sur le 3e gouverneur celui qu’elle appelle affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire « le notre ». Dans les nombreux problèmes sociaux-politiques qui dérangent le quotidien des Haut-Katangais, Jacques Kyabula Katwe est l’homme de la situation et dont ils attendent très vivement la mise en exécution de son programme quinquennal qui touche l’élémentaire du congolais : le retour aux tarifs habituels des aliments des premières nécessités où ils paieraient fièrement un sac de farine de maïs de 25Kg à l’équivalent de 10 USD, le retour total de la sécurité des personnes et de leurs biens, la création des emplois car le taux de chômage a atteint son paroxysme et sur le plan infrastructure, Les villes et territoires de la province ne comptent plus des routes en état praticable. Les réalisations concrètes de Jacques Kyabula Katwe sont très attendues de Likasi à Sakania en passant par Lubumbashi, Kasumbalesa, Kambove, Pweto, Kasenga, Mitwaba, Kipushi, Kilwa,… par ses milliers d’hommes et femmes qui sont confiant car son attachement pour sa province n’est plus à prouver. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : « Nous saluons la décision de la justice congolaise, c'est un très bon mouvement dans la bonne direction. » Alain D. Shekomba.

post-thumb

Le leader de Mission Nouvelle, Alain Daniel Shekomba Okende se joint à tous les compatriotes qui saluent l’annulation du jugement condamnant Moïse Katumbi à trois de prison dans une affaire de spoliation immobilière, ce candidat malheureux à présidentielle de décembre 2018 en République Démocratique du Congo pense que c’est dans la bonne direction que le pays se dirige : « Nous saluons la décision de la justice congolaise pour l'acquittement de Moïse Katumbi, c'est un très bon mouvement dans la bonne direction. » Et rappel également que la pays à besoin de tous ses fils et filles : « Pour se construire notre pays a besoin des têtes et des bras de ses fils et filles. » Moïse Katumbi est un homme libre et son retour au pays après trois d’exiles ne dépend désormais que de lui. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : « Félicitations au Chef de l’État : il ne peut y avoir de justice indépendante sans l’engagement du magistrat suprême. » Delly Sesanga

post-thumb

Le blanchissement de Moïse Katumbi par la cour de cassation dans l’affaire de spoliation immobilière, suscite plusieurs réactions, pour Delly Sesanga, secrétaire général de la plate-forme Ensemble pour le changement et président national de Envol se dit très heureux de cette décision de e la justice et salut l’implication du président de la République : « Saluons l’arrêt de cassation qui brûle le chiffon rouge jadis agité contre Moïse Katumbi, dont le retour est désormais possible. Félicitations au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il ne peut y avoir de justice indépendante sans l’engagement du magistrat suprême. Un pas de plus dans la bonne direction. » Pour rappel, l’ancien gouverneur Moïse Katumbi avait été condamné par le tribunal de paix de Lubumbashi à 3 ans de prison ferme et ces depuis 2016 qu’il est en exile. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Acquittement de Moïse Katumbi : Les femmes de Ensemble pour le changement saluent la décision de la justice.

post-thumb

Ces dernières semaines à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, les militantes des partis politiques membres de la plate-forme politique Ensemble pour le changement ont par des marches pacifiques demandées le retour de leur président national et ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi en exile depuis plus de trois ans, ce vendredi à l’annonce de l’annulation du jugement condamnant le leader de Ensemble à 3 ans de prison ferme par la cours de cassation a plus que enchantée ces femmes qui n’ont cassées de porter dans leurs cœurs celui qu’elles affectueusement « Mutoto wetu » notre fils. « Nous remercions la cour de cassation d’avoir enfin dit le droit contrairement au jugement politisé rendu par le tribunal de paix de Lubumbashi. » s’exclament elles, et promettent d’organiser des messes d’action de grâce. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les ONG des femmes soutiennent la candidature de Jeannine Mabunda.

post-thumb

La campagne électorale du bureau définitif de l’Assemblée nationale étant lancée, les différentes couches des femmes soutiennent la candidature de celle qui sera l’une des importantes personnalités de la République Démocratique du Congo, Jeanine Mabunda en cours pour la présidence de l’assemblée nationale, pour quelques femmes députés, c’est une candidature noble car du ministère du portefeuille jusqu’à la présidence des femmes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie en passant par le cabinet de l’ancien président de la République, l’honorable Jeannine Mabunda a fait preuve de beaucoup de courage, de détermination et d’engagement voilà pourquoi la présidence de la chambre basse du parlement est l’idéale chose qui soit accordée à une femme qui a fait preuve de beaucoup de dévouement pour la cause des oubliées de la société. « Que les collègues députés hommes fassent confiance en la candidature de cette femme très exceptionnelle qui est l’honorable Jeannine Mabunda. » a dit Geniviève Inagosi. Il y a de le signaler que la candidature de Jeannine Mabunda a le soutien de la plus grande majorité parlementaire Front Commun pour le Congo – Cap pour le changement. Rendez-vous donc ce 23 Avril 2019, jour d’élections. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Le gouverneur Zoé Kabila remercie le PPRD pour son choix.

post-thumb

Arrivé ce vendredi 19 avril au siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD, le gouverneur élu de la province du Tangannyika, l'honorable Zoe Kabila est allé dire merci au bureau politique de son parti pour le choix porté sur sa personne afin de diriger la province. Au nom du président national du parti Joseph Kabila Kabange, le secrétaire permanent Emmanuel Ramazani a félicité l'heureux élu et lui a donné quelques orientations à mettre au profit de sa province pour relever le défi. Signalons que cette rencontre se déroulée en présence des membres du bureau politique qui par le billet du secrétaire permanent ont souhaité un fructueux mandat au gouverneur Zoe Kabila comme patron de l'exécutif provincial du Tanganyika. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Confirmation de Jacques Kyabula, Papy Kazadi est le plus heureux.

post-thumb

C’est peut être la plus bonne nouvelle de la fin de semaine à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, celle de la confirmation de Jacques Kyabula Katwe et Jean-Claude Kanfwa respectivement gouverneur et vice-gouverneur du Haut-Katanga. L’un des acteurs politiques qui ont sérieusement accompagnés ces candidats du Front Commun pour le Congo, il s’agit de Papy Kazadi, coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM car sur les 4 candidats gouverneurs des 4 provinces du grand Katanga soutenus par cette organisation signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, 3 ont été élus gouverneurs c’est notamment : Jacques Kyabula Katwe du Haut-Katanga, Richard Muyej du Lualaba, et Zoé Kabila du Tanganyika. Papy Kazadi et toute UJCCM s’engagent à travailler avec les gouverneurs pour l’intérêt et le développement des provinces. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : " La cour d’appel du Haut-Katanga vient de déclarer ma requête irrecevable mais la lutte continue." Jean-Claude Muyambo

post-thumb

Dans l'affaire de contentieux éléctoral qui opposait Jean-Claude Muyambo Kyassa à Jacques Kyabula Katwe, le verdict est tombé, la requête introduite par Jean-Claude Muyambo candidat malheureux à l'élection des gouverneurs pour le Haut-Katanga et président national de la Solidarité Congolaise pour le Développement a été jugée irrecevable et confirmant ainsi Jacques Kyabula Katwe gouverneur élu du Haut-Katanga. Réagissant dans un tweet, Jean-Claude Muyambo promet de poursuivre sa lutte :" La cour d’appel du Haut-Katanga vient de déclarer ma requête irrecevable mais la lutte continue." Pour rappel, lors des élections des gouverneurs, Jacques Kyabula du Front Commun pour le Congo avait obtenu 32 voix, Jean-Claude Muyambo de Ensemble pour le changement 10 voix et Coco-jacques Mulongo du Cap pour le changement 4 voix. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : La cour d'appel confirme Jacques Kyabula gouverneur élu du Haut-Katanga.

post-thumb

C'est officiel, la cour d'appel de Lubumbashi a confirmé l'élection du gouverneur jusque là provisoire. Jacques Kyabula Katwe, élu gouverneur avec 32 voix est confirmé 3e gouverneur de la province du Haut-Katanga. C'est après plusieurs contestations dont celle de Jean-Claude Muyambo que ce député doublement élu de la ville Likasi et ancien ministre provincial des finances et fonctions publiques devra dirigé le Haut-Katanga pour le prochain quinquennat ayant travaillé dans les 2 précédents gouvernements provinciaux, tout confirme que Jacques Kyabula va sans doutes améliorer les failles précédemment vécues dans le province du Haut-Katanga. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Henri T. Lokondo contredit Lugi Gizenga.

post-thumb

Réagissant à la lettre du président ai du Regroupement politique Palu et Alliés Lugi Gizenga, l’honorable Henry Thomas Lokondo Yoka se dit très déçu d’avoir lu la lettre adressée au président du bureau provisoire de l'Assemblée nationale contestant sa candidature comme Président de cette Chambre législative. Sans polémique, il a fait des mises au point ci-après: Du rejet de sa candidature, l’élu de Mbandaka se dit très étonné : « je ne comprends pas que vous puissiez être consterné alors que j'avais annoncé ma candidature au poste du président de l'Assemblée nationale comme indépendant lors de la dernière réunion du conseil national du Regroupement politique Palu et Alliés présidé par vous-même et ce, devant tous les députés élus du Regroupement et de quelques membres du Comité exécutif. Et cette déclaration était actée. ». Rappel que les élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale sont gérées par le règlement d’ordre intérieur et non les regroupements ou partis politiques : « Je t'informe que les élections des membres du bureau de l'Assemblée nationale sont des élections internes et ne sont exclusivement gérées que par le Règlement intérieur de notre Chambre jugé conforme à la constitution et non par la loi électorale. Ce ne sont pas des élections législatives, sénatoriales ou des gouverneurs des provinces... Il faut par ailleurs retenir que chaque élection a ses règles. Celles du bureau de la Chambre basse du parlement sont organisées par sa loi interne qu'est le Règlement intérieur qui a le statut d'une loi organique et qui est d'ailleurs distinct de celui du sénat. » Il a aussi rappelé à Lugi Gizenga que le regroupement PALU-A n’est pas signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo : « Peut-être que vous avez oublié, le Regroupement politique Palu et Alliés n'a jamais signé l'Acte constitutif d'adhésion au FCC comme vous le témoignez d'ailleurs au troisième paragraphe de votre lettre en affirmant que le Regroupement a signé le 5 avril seulement une déclaration appartenant à la Majorité parlementaire de la Coalition FCC-CACH. » Et s’interroge donc à quel niveau se trouve le conflit d’intérêt qu’évoque la lettre du président ai du regroupement PALU-A ? « Cette notion de droit commercial me semble avoir été mal usité concernant le cas d'un député national qui a le pouvoir absolu de se présenter comme candidat indépendant à un poste au niveau du bureau de l'Assemblée nationale, sans conséquences fâcheuses imaginables. » a conclu l’honorable Henri Thomas Lokondo Yoka l’élu de Mbandaka. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Henri T. Lokondo, le candidat qui dérange.

post-thumb

Depuis l'annonce de sa candidature à la présidence du bureau définitif de l'Assemblée nationale, plusieurs tractations ses sont créées autour de l'honorable Henry Thomas Lokondo Yoka, l'élu de la ville de Mbandaka sur la liste du regroupement Parti Lumumbiste Unifié et Alliés membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo. C'est après le choix de Jeannine Mabunda comme candidate président de l'Assemblée nationale du ticket Front Commun pour le Congo - Cap pour le Changement que cet élu très remarqué se décider de s'aligner en indépendance lui qui est censé soutenir la candidature venue du FCC. Après le dépôt de sa candidature, le Secrétaire général ai Lugy Gizenga du PALU et responsable du regroupement politique PALU et Alliés a dans une correspondance adressée à la Commission Électorale Nationale Indépendante demander l'annulation de la candidature de l'honorable Henry Thomas Lokondo pour conflit d'intérêt. Alors que l'offre proposé par le ticket FCC-CACH à la plateforme électorale Lamuka n'est plus accepté après l'ajout des nouveaux députés nationaux de Beni-ville et Butembo, Lamuka qui ne veut plus du poste proposé à savoir celui du vice-rapporteur dans le bureau définitif et exige désormais deux postes dont un titulaire et un adjoint pourrait s'aligner derrière le candidat indépendant Henri Thomas Lokondo, telle serait la crainte de son regroupement politique. Les élections sont confirmées pour ce 23 Avril 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Le PALU exige le retrait de la candidature de Henri Thomas Lokondo.

post-thumb

Dans sa la lettre de ce jeudi 18 avril 2019 le responsable du regroupement politique PALU et Alliés, le secrétaire général du palu ai Lugy Gizenga demande à la Commission Électorale Nationale Indépendante d'annuler la candidature de l'honorable Henry Thomas Lokondo pour conflit d'intérêt. Dans cette même lettre le patron du regroupement PALU-A affirme l'attachement et son soutien indéfectible aux accords signés le 05 avril 2019 par le plateforme de la majorité parlementaire FCC-CACH et soutien la seule candidature du ticket FCC-CACH avec Jeanine Mabunda comme candidate président de l'Assemblée nationale. Signalons que l'honorable Henry Thomas lokondo est député nationale élu de la circonscription électorale de la ville de Mbandaka sur la liste PALU-A. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Élections du bureau définitif confirmées pour le 23 Avril 2019.

post-thumb

L'élection des membres du bureau définitif de l'assemblée nationale initialement prévue le 17avril dernier a été repoussée au 23 du mois en cours, tel que communiqué par le rapporteur du bureau provisoir de la chambre basse du parlement, Jackson AUSSE. C'est ce jeudi18 avril qu'a eu lieu le depôt des toutes les candidatures, qui par la suite seront traitées après réception et la publication de les listes définitives attendu ce 19avril. La campagne électorale devra s'étendre du samedi 20 au lundi 22 avril au palais du peuple siège de cet organe. La nomination du premier ministre se conditionne par l'élection et surtout l'instalation du bureau définitif de l'assemblée nationale qui se tiendra le 23 avril. Par Syntiche Feza

Continuer la lecture

Beni : Le Chef de l'État préside le conseil supérieur de la défense.

post-thumb

En sejour dans la ville de Beni, le chef de l'état Félix Antoine Tshisekedi accompagné des ministres nationaux et en présence des autorités civiles et militaires, notamment des officiers supérieurs dont les hommes sont déployés dans la région, le Commandant Suprême, Félix Tshisekedi a présidé un nouveau Conseil Supérieur de Défense à Beni (Nord-Kivu) après celui présidé le samedi 13 Avril à Lubumbashi dans le Haut-Katanga dans le but de trouver des solutions appropriées au retour définitif de la paix et de la quiétude sur l'étendue du territoire national. Pour rappel, le chef de l'état poursuit sa tournée interprovinciale après Lubumbashi dans le Haut-Katanga là il est dans le Nord-Kivu. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Le vol inaugural de RwandAir attendu ce 17 avril à Kinshasa.

post-thumb

C’est confirmé, le vol inaugural de la compagnie aérienne RwandAir a quitté la capitale Rwandaise, Kigali pour la capitale RDCongolaise , Kinshasa ce mercredi 17 avril 2019. Ce premier vol qui relie la République Démocratique du Congo à la République du Rwanda ouvert une grand partenariat entre ces 2 pays limitrophes. Dans un premier temps, la compagnie aérienne RwandAir reliera la ville de Kinshasa 3 fois la semaine. Et le vol inaugural de la compagnie d’aviation Congo Airways est aussi attendu à Kigali au Rwanda dans les prochains. C’est le fruit d’une collaboration entre les deux chefs de l’état : le Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le Rwandais Paul Kagame. Les passagers de ces deux pays se disent très satisfait de cette ouverture ce qui les facilite les voyages sans escales. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

La coalition lamuka ville de Kinshasa promet un meeting ce 28 Avril.

post-thumb

Après avoir passé plusieurs semaines en dehors du pays en tournée internationale Euro-Américaine, en contestation de la victoire du cach (Fatshi) à la tête du pays aux élections de décembre 2018, tout en réclamant la vérité des urnes. Martin Fayulu Madidi prévoit son retour du pays le dimanche 28 Avril 2019 à 10heures précises par l'aéroport international de Ndijili. Par cette occasion, un meeting est envisagé à la place sainte Thérèse de Ndjili signale la coordination provinciale de lamuka ville de Kinshasa. Retenez que, depuis le congrès de la Belgique au mois de mars dernier; certains leaders compte quitter cette plate-forme politique. Wait and see. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Félix Tshisekedi s'engage à mettre fin à l'insécurité et à Ebola à Beni.

post-thumb

Le Chef de l'État Congolais séjourne depuis l'après-midi de ce mardi 16 mars 2016 en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu, à l'Est de la République Démocratique du Congo. Aussitôt arrivé, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a tenu un meeting populaire à l'esplanade de la mairie de Beni. À l'occasion, il a promis éradiquer l'insécurité et la maladie à virus Ebola. "Nous avons jugé bon de nous déplacer à Beni pour nous rendre compte de la situation sécuritaire et la maladie à virus Ebola. Nous allons disponibiliser tous les moyens paisibles pour mettre fin à l'insécurité et d'Ebola", a-t-il déclaré. Le Chef de l'État a également laissé entendre que les anciennes troupes militaires et policières seront remplacées par des nouvelles troupes. Après le meeting,Félix Tshisekedi est allé visiter l'hôpital général de référence plus précisément le centre de traitement d'Ebola (CTE) où les patients poursuivent des soins médicaux. Il compte échanger ce mercredi 17 avril avec différentes couches de la population à l'hôtel Beni New Look. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est arrivé à Beni.

post-thumb

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d'atterrir à l'aéroport Mavivi de Beni. C'était autour de 13 heures 50 minutes (heure locale). Il revient du chef-lieu du Nord-Kivu, Goma où il est en tournée. À Beni également il tiendra des réunions avec plusieurs couches de la population. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

RDC : " Le problème du président Tshisekedi, c'est Vital Kamerhe." Jean-Claude Nvuemba

post-thumb

Réagissant à l'actualité de la République Démocratique du Congo, Jean Claude nvuemba, l'élu provincial de Kasangulu dans le Kongo central a devant la presse fait sa lecture sur l'actualité : " Le problème du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, c'est sont directeur de cabinet." Qui selon lui serait le problème qui frêne le développement et l'exécution du plan d'action de Félix Tshisekedi. Par Marcel Kazanga vital kamerhe. Nous suivre bientôt avec l'élu de kasangulu qui a opté pour l'assemblée provinciale de bas congo

Continuer la lecture

Lubumbashi :" L'Amérique est disposé à renforcer la coopération et d'investir dans le Haut-Katanga." Mike Hammer

post-thumb

En séjour dans le chef-lieu du Haut-Katanga, à Lubumbashi l'ambassadeur américain en République Démocratique du Congo Mike Hammer s'est entretenu avec les autorités provinciales au sortir de l'audience il se dit très satisfait : Lors de ma première visite à Lubumbashi, Haut-Katanga j’ai eu une bonne discussion avec les représentants du gouverneur sur le renforcement de la coopération et de l’investissement américaine." La province du Haut-Katanga espère aussi sur les investisseurs américains sur pour son développement. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : Le gouverneur élu Willy Itshundala reçoit le soutien de Dhedhe Mupasa l'élu de Idiofa.

post-thumb

Aussitôt élu a la tête de l'exécutif provincial kwilois Willy itshundala s'engage à œuvrer sérieusement afin d'attirer les investisseurs dans sa province, le premier des Kwilois a rencontré, l'opérateur économique de grand renom et député national élu de Idiofa Dhedhe Mupasa qui se soucis énormément de sa province. Dans leurs échanges Willy Itshundala a voulu attiré l'attention de l'honorable Dhedhe en lui montrant l'intérêt de s'investir dans sa province d'origine, Dhedhe Mupasa promet son soutien indéfectible ou nouveau gouverneur dans le souci de voir le Kwilu aller de l'avant. Signalons que le nouveau patron de la maison Blanche du Kwilu Willy Itshundala continue son séjour dans la capitale pour quelques contacts au profit de sa province. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Le président du Bureau provisoire du Sénat a reçu les Sénateurs français.

post-thumb

Le président du Bureau Provisoire du Sénat, l'honorable Mamboleo Mughuba a reçu en audience ce lundi 15 Avril 2019 deux sénateurs français, Christophe-André FRASSA et Jean-Marie BOCKEL,venus à la faveur "du renouvellement des instances parlementaires" en RDC, entamer les premiers échanges avec leurs homologues parlementaires congolais.Se félicitant de l'accueil chaleureux leur réservé par le président Mamboleo Mughuba,les sénateurs français ont reconnu qu'une longue pratique parlementaire relie la RDC à la France sur un soubassement culturel avec la langue française en partage.Ils promettent pour leur part de privilégier la diplomatie parlementaire parceque "entre parlementaires, nous avons le même langage".Les deux sénateurs font partie du groupe interparlementaire d'amitié France-Afrique Centrale. Par Presse Sénat

Continuer la lecture

RDC : L'un des Airbus de Congo Airways mis à la disposition du chef de l'État.

post-thumb

C'est depuis le vendredi 12 avril 2019 que l'un de deux Airbus de la compagnie aérienne Congo Airways est placé à la disposition des tournées en province du président de la République et sa suite. Alors qu'à ce jour, la compagnie aérienne ne possède que 4 avions : 2 Airbus A320 et deux bombardiers qui relient les différents escales en République Démocratique du Congo et au delà des frontières, mais pour sa tournée, le chef de l'état se déplace dans le Airbus Patrice E. Lumumba alors qu'à sa disposition un avion de la République et un jet privé sont là plusieurs observateurs s'inquiètent du faite que Congo Airways pourrait connaître des perturbations dans ses horaires des vols fautes de l'insuffisance de ses appareils. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : Le gouverneur de province a présidé une réunion de sécurité avec les cadres de base afin de lutter contre l'insécurité qui s'installe à Kolwezi.

post-thumb

Dans le cadre de mettre fin au phénomène de banditisme qui se vit actuellement a Kolwezi, le gouverneur de province a réuni tous les cadres de base. Richard Muyej a demandé aux participants de redoubler la vigilance pour créer la paix au lualaba. Dans cette réunion d'urgence, le gouverneur a associé le ministre provincial de l'intérieur, le maire de la ville, le commandant de la police nationale congolaise, les deux bourgmestres et les présidents des associations des chauffeurs et motocyclistes. Dès de l'attaque de son message, Richard MUYEJ a présenté aux cadre de base le phénomène de banditisme qui crée la psychose dans la population. Face a cette situation, le chef de l'exécutif provincial les a invité à la vigilance. Parmi les équipes qui collaborent avec les motocyclistes et les chauffeurs ont été cités. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La jeunesse dit non à la candidature unique.

post-thumb

La population de la province du Sankuru divisée par la candidature unique au gouvernorat a manifesté dans les rues des Lusambo par une marche de protestation contre la candidature unique de Lambert Mende du Front Commun pour le Congo, Pour eux il n'est pas admissible que dans un pays Démocratique que l'organe électoral refuse d'autres candidatures et ne retenir que celle du président national du CCU. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Après Goma, c'est à Beni où Felix Tshisekedi est attendu ce mardi 16 avril.

post-thumb

Le président de la République Démocratique du Congo est attendu,ce mardi 16 avril 2019 à Beni, dans la province du Nord-Kivu,à l'Est de la République Démocratique du Congo. À en croire le maire de Beni,Jean-Edmond Bwana Kawa Masumbuko Nyonyi,qui livre la nouvelle à la presse, le Chef de l'État congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo foule le sol de Beni ce mardi ,sauf changement de dernière minute. "Le président de la République arrive ce lundi à Beni. Le commandant suprême des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) vient s'enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut à Beni", a-t-il indiqué. L'autorité urbaine de Beni et la société civile coordination urbaine de Beni appellent à un accueil chaleureux du Président de la République qui arrive à Beni après Lubumbashi et Goma où il a essentiellement parlé de la sécurité. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Félix Tshisekedi demande le report à une date ultérieure dans le Sankuru.

post-thumb

La situation politique dans la province du Sankuru reste très tendue, après le report de l'élection des gouverneurs au samedi 13 avril, les députés avaient boyicotés leurs participations car pour eux il est inadmissible que Lambert Mende soit l'unique candidat gouverneur, faute de quorum le secrétariat exécutif de la Commission Électorale Nationale Indépendante a décidé de reporter ces élections à ce lundi 15 Avril cette fois-là avec le nombre des députés qu'il seront présents, et dans la soirée du dimanche 14 avril, la CENI a sollicité la délocalisation du lieu de vote. Et pour mettre fin à ces polémiques entre la Commission Électorale Nationale Indépendante qui tient à organiser l'élection qu'avec le candidat Lambert Mende et la cours d'appel qui a réhabilité un autre candidat, et surtout que la situation avait causé même mort d'hommes lors du dépôt des candidatures, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a demandé le report à une date ultérieure la tenue de ses élections des gouverneurs qui divisent dans le Sankuru. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La CENI sollicite la délocalisation du lieu de vote au Sankuru. (Correspondance)

post-thumb

L'actualité de la semaine a été marquée par le début de la tournée du chef de l'État à l'intérieur du pays mais avant par l'élection des Gouverneurs et vice Gouverneurs dans la grande majorité des provinces de la République démocratique du Congo. Concernant la province du Sankuru cette dernière tarde à franchire le cap si jusqu'au samedi 13 avril on a toujours pas eu de gouverneur et son vice faute d'un quorum non atteint aujourd'hui, c'est à travers un communiqué du secrétariat exécutif provincial du Sankuru que l'on apprend la délocalisation du bureau de vote de l'assemblée provinciale aux installations du secrétariat exécutif provinciale (SEP-SANKURU),pour raison d'insécurité c'est donc demain lundi que l'élection va se dérouler. En vue de permettre aux grands électeurs et aux membres de bureau de vote d'exercer leur mission en toute quiétude. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La CENI confirme la tenue de l'élection pour ce lundi 15 Avril au Sankuru.

post-thumb

Initialement prévu le samedi 13 Avril dernier, l'élection du gouverneur et vice-gouverneur de la province de Sankuru n'a pas eu lieu. C'est conformément au calendrier réaménagé de la Ceni à travers le communiqué de presse du 12 Avril 2019, portant organisation de l'élection des gouverneurs et des vices-gouverneurs dans les provinces du Sankuru et du sud-ubangi. La simple raison du report de cette élection est que l'assemblée provinciale du Sankuru réunie en séance plénière le samedi 13 Avril, le constat est amère, du fait que sur 25 députés qui composent cette assemblée, 9 députés seulement étaient présent, ainsi le quorum n'étant pas atteint, la séance a été remise à lundi 15 Avril à partir de 10h. On meut retenir que, le tout se fait sous l'oeil vigilant du vice-président de ladite institution. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est arrivé à Goma.

post-thumb

Le régulier de Congo Airways qui transporte le chef de l'état congolais et toute sa suite vient d'atterrir à l'aéroport national de Goma où les militants des partis politiques l'attendent depuis les premières heures. La ville de Goma est la 2e après Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Kyungu wa Kumwanza rassure Fatshi de son soutien indéfectible.

post-thumb

Après la séance marathon avec les hauts responsables civils et militaires , le Chef de l'Etat a reçu, dans la nuit de ce samedi 13 avril, les personnalités et autres cadres provinciaux du Haut Katanga. Le Patriarche Gabriel Kyungu wa KUMWANZA était le premier à conférer avec le Chef de l'Etat. Les 2 personnalités ont parlé pendant plus d'une heure. Personnalité emblématique du Grand Katanga, Gabriel Kyungu ne cache pas son soutien au Chef de l'Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Le jour de son arrivée à Lubumbashi, Kyungu wa KUMWANZA était au premier rang sur le tarmac de l'aéroport de la Loano. Les principaux responsables des confessions religieuses sont aussi venues présenter leurs civilisés au Chef. Les uns et les autres ont salué la promptitude du Chef de l'Etat face à l'insécurité qui trouble la quiétude des citoyens. Ils ont pris l'engagement de s'impliquer dans la pacification de la ville de Lubumbashi.

Continuer la lecture

RDC : Le chef de l'État quitte Lubumbashi pour Goma.

post-thumb

Comme à son arrivée à Lubumbashi, c'est également par le régulier de Congo Airways que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo quitte la ville du cuivre où il est arrivé depuis vendredi pour se rendre à Goma dans le Nord-Kivu où les forces vives gomatraciennes l'attendent impatiemment depuis les premières heures de ce dimanche des rameaux. Pour rappel, la ville de Goma est la deuxième de sa tournée dans l'intérieur du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Quand on prétend aimer son pays et qu' on veut le diriger, il faut être fière d'être congolais." Marie-josée Ifoku.

post-thumb

Depuis quelques années, en République Démocratique du Congo la question des doubles nationalités divisent, réagissant dans un tweet, Marie-josée Ifoku, la présidente nationale de l'Alliance des Élites pour un Nouveau Congo invite les autorités électorales et celles de la migration de dénoncer tous les détenteurs de deux nationalités qui ont été élus : " La Commission Électorale Nationale Indépendante et la Direction Générale des Migrations doivent de dénoncer tous les élus et dirigeants qui détiennent la double nationalité. Quand on prétend aimer son pays et qu' on veut le diriger, il faut être fière d'être congolais. Un pied dedans et un dehors seront vomis tôt ou tard." Pour Marie-josée Ifoku pense qu'il est inadmissible qu'un dirigeant ou un élu ne soit pas fière de sa nationalité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi s'entretient avec les responsables frontaliers de Kasumbalesa.

post-thumb

Le Président de la République vient de commencer la réunion avec toutes les autorités administratives et politiques impliquées dans la gestion de la zone frontière de Kasumbalesa. Il a été accueilli à son arrivée au gouvernorat, par Celestin Pande Kapupu, gouverneur du Haut Katanga. Kasumbalesa, est l'une des grandes portes d'entrées et de sortie des marchandises vers et hors la RDC, et, est la seconde après le port de Matadi. Une amélioration de sa fonctionnalité et une meilleure prise en charge en terme de contrôle, devraient permettre la maximisation des recettes de l'État. D'importantes décisions sont des lors attendues à l'issue de cette rencontre qui rassemble les ministres et les directeurs des services responsables de ce secteur.

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi a échangé avec les forces vives

post-thumb

Après la séance marathon avec les hauts responsables civils et militaires, le Chef de l'Etat a reçu, tard dans la nuit du samedi 13 avril, les personnalités et autres cadres provinciaux du Haut Katanga. Le Patriarche Gabriel Kyungu wa KUMWANZA était le premier à conférer avec le Chef de l'Etat. Pendant plus d'une heure, Gabriel Kyungu, personnalité emblématique du Haut-Katanga qui ne cache pas son soutien au Chef de l'Etat Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO s'est entretenu avec celui qu'il qualifie de "Fils". Les principaux responsables des confessions religieuses sont également venues présenter leurs civilités au Chef. Les uns et les autres ont salué la promptitude du Chef de l'Etat face à l'insécurité qui trouble la quiétude des Lushoises et Lushois. Ils ont par ailleurs pris l'engagement de s'impliquer aux côtés des services compétents, dans la pacification de la ville de Lubumbashi.

Continuer la lecture

RDC:Nord-Kivu deuxième destination de FATSHI.

post-thumb

C'est depuis hier 12 Avril que le président Tshisekedi a entamé sa tournée à l'intérieur du pays,Lubumbashi fut la première ville à être honorer de la présence du chef de la magistrature suprême Félix Antoine Tshisekedi un décollage plutôt stable puisque la "base" était au rendez-vous pour lui réserver un accueil chaleureux après avoir présidé un conseil de sécurité aujourd'hui dans la ville du cuivre,demain dimanche jour des rameaux la ville de Goma dans le Nord-kivu va vibrer au rythme de Fatshi national. Le protocole d'Etat espère qu'un accueil digne du Président de la République lui sera réservé par toutes les catégories de population Goma comme prescrit dans un communiqué du protocole d'Etat. Par Vanessa Sambwe

Continuer la lecture

RDC-ETATS-UNIS: Un partenariat pour un Congo plus pacifique, stable et calme.

post-thumb

Le République Démocratique du Congo, étant un pays sous développé depuis bien longtemps, pour endiguer ce mal vivre, le chef de l'État congolais Félix Antoine Tshisekedi s'est rendu aux États-Unis d'Amérique pour contracter un partenariat avec comme objectif, "unCongo plus pacifique, stable et prospère." Selon une déclaration conjointe de présidence de RDC et de l'ambassade des États-Unis. Au cours de sa visite à Washington du 03 au 06 avril 2019, le chef de L'État congolais s'est entretenu avec les hautes personnalités de l'administration Trump. Entre autres, le secrétaire d'état Michael Pompeo, le secrétaire de la santé et aux services sociaux Alex Azar, le conseiller de le sécurité national John Bolton à la Maison Blanche. Plusieurs questions ont dominé cette rencontre. Sur le plan économique les États-Unis encouragent les investissements américains en RDC, notamment les secteurs de l'agriculture, l'énergie, les minerais, et de télécommunications y compris le projet d'infrastructures identifiées par le gouvernement de la RDC et compte ouvrir un "coin américain" ( américain shelf) à Lubumbashi à la mi-avril, lors de la visite de l'ambassadeur. Comme pour le coin américain inauguré à Goma. Les États-Unis affirment qu'ils chercherons d'autre possibilité d'approfondir les liens culturels et commerciaux des États-Unis dans toute la RDC. Le Nouveau Monde s'engage également à soutenir la RDC et les efforts internationaux visant à contenir et à éradiquer l'épidémie d'Ebola. A son tour la RDC a annoncé qu'elle se rejoindrait à la coalition internationale contre l'Etat islamique, engagée dans la lutte contre la traite de personnes, et a convenu d'un dialogue sur le droit de l'homme qui se tiendra à Kinshasa. La population salue cette relation bilatérale capable de porter la RDC au rang de pays émergents. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Faute de l'effectif, l'élection au Sankuru est reportée pour le lundi 15 Avril.

post-thumb

Samedi 13 avril 2019, jour d'élections partielles des gouverneurs en République Démocratique du Congo. À Lusambo au Sankuru, les députés provinciaux n’ont pas voté l'unique candidat gouverneur comme c’était prévu par la commission électorale nationale indépendante. 8 députés seulement sur les 27 que compte cette province se sont présentés à l’hémicycle. Les députés provinciaux de sankuru protestent contre la candidature unique de Lambert Mende au gouvernorat cette province. Cette élection est reportée au lundi prochain et elle se fera avec les députés qui seront présents dans la salle. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï central : Martin KABUYA " fini la période de médiocrité".

post-thumb

Martin Kabuya Mulamba, le nouveau locataire du gouvernorat de la province du Kasaï central, remercie la population du Kasaï central à travers les députés provinciaux pour leurs choix porté à son ticket. Il a la fait savoir lors de son meeting spontané tenu à la cour royale de KALAMBA muanangana peut après son élection. Dans son adresse Martin kabuya a indiqué sa venue à la tête du Kasaï central vient mettre fin au régime médiocre qui venait de prendre fin. Il a tout de même salué l'appui des tous les acteurs politiques dans cette lutte. Kabuya kabitanga invite par la même occasion les centre Kasaïens a s'unir et bannir tous conflits tendant à diviser les fils et filles du Kasaï central. Pour lui, seule l'Union fait la force afin de développer la province du Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Tshopo : Me WALLE L. Louis-Marie du PPRD est élu gouverneur au second tour.

post-thumb

Après un second tour distendu ce samedi 13 avril des élections des gouverneurs et vices-gouverneurs des provinces, les élus de la province de la Tshopo sont finalement connus. Il s'agit de Walle LUFUNGULA Louis-Marie qui est élu troisième gouverneur de cette province avec 16 voix sur 26 grands électeurs votants. Pour sa part , le gouverneur sortant Constant LOMATA qui était challenger au second tour n'a eu que 10 autres voix. Notons ici bas que c'est l'honorable Abibu sakapela Maurice est colistier de Walle LUFUNGULA membre du PPRD , parti membre du Front commun pour le Congo (FCC en sigle). Et aussitôt appris cette nouvelle depuis l'Assemblée provinciale , les liesses sont perceptibles dans plusieurs endroits de la ville de Kisangani en l'instar de taxis moto qui claxionnent dans les rues pour cette victoire. Par Serge sindani

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'insécurité au centre du conseil supérieur de la défense.

post-thumb

En sejour dans le chef-lieu du Haut-Katanga, le chef de l’état Félix Tshisekedi préside ce samedi le conseil supérieur de la défense à Lubumbashi, dans l'enceinte gouvernorat du Haut-Katanga. Plusieurs autorités militaires, civiles et administratives tant nationale que provinciale en séjour à Lubumbashi prennent part à cette réunion. Ce notamment le premier ministre Bruno Tshibala, le ministre de l’intérieur Basile Olongo, le ministre Bahati Lukwebo et autres mais aussi Le Haut commandement de l’armée et de la police nationale prennent part également à ces assises. Selon la presse présidentielle, la situation sécuritaire préoccupation dans la ville de Lubumbashi est le seul point qui sera abordé au conseil supérieur de la défense. À l’issue de cette réunion, des mesures importantes seront prises pour rétablir la sécurité dans cette partie du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï central : Élections de Martin Kabuya, Zacharie Bababaswe salut le choix l'idéal fait par les grands électeurs.

post-thumb

Dans une interview exclusive accordée à ALAUNE-RDC.NET, ce candidat malheureux à la sénatoriale du Kasaï central se dit très satisfait de l'élection de Martin kabuya, lui seul est capable de redonner la vraie image de la province du Kasaï central longtemps cherchée a dit l'honorable honoraire. Il remercie tous les députés provinciaux pour avoir voté Martin Kabuya, l'homme de la rupture, afin de poser des nouveaux jalons de développement de la Province. Que Dieu bénisse le Kasaï Central. A-t-il renchérit. Pour rappel c'est au second tour organisé ce samedi 13 avril 2019 à l'assemblée provinciale du Kasaï central que Martin Kabuya est sorti le gagnant avec 16 voix sur 30 votants. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kasaï : le député provincial Jacques MATADI PASA présente une motion d'information contre le gouverneur sortant.

post-thumb

Au cours d'une plénière ce vendredi 12 avril 2019 à l'assemblée provinciale, l'honorable Jacques MATADI PASA a présenté une motion d'information qui est focalisée sur: -la multiplicité des barrières, -la gestion opaque des recettes provinciales par la Direction Générale des Recettes du KASAÏ (DGRKAS), -l'impaiement des agents du gouvernorat. Soutenant sa motion, l'élu de la ville de Tshikapa souhaite que le gouverneur sortant vienne se défendre devant les députés provinciaux, faute de quoi l'assemblée provinciale saisit la justice. Après débat houleux, la plénière a décidé qu'on formule des recommandations au gouverneur Manyanga étant donné qu'il exerce dès maintenant les affaires courantes. Une commission spéciale a été mise en place pour traiter ce dossier. Cette commission est composée des honorables députés provinciaux, Jacques MATADI PASA, Alain Tshisungu, Florimond Ntshoko et Joseph KALOMBO KANKU. Signalons que, la plénière de ce vendredi était essentiellement axée sur l'adoption du rapport de la commission spéciale chargée de l'élaboration de l'organigramme du personnel de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Après débat, la plénière a reporté à une date ultérieure l'examen dudit rapport. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kwilu: L'organe délibérant promet des poursuites contre le gouvernement Michel balabala pour détournement de deniers publics.

post-thumb

Le bureau de l'Assemblée Provinciale du Kwilu promet des poursuites Judiciaires à toute personne ayant détourné les deniers publics de cette Entité quelque soit son tittre ou son rang à travers la République. Cette décision ressort de la communication faite par le rapporteur de cet organe délibérant. Selon ce porte parole du Parlement Provincial, cette décision fait suite au constat malheureux que les élus provinciaux ont remarqués du côté de certaines institutions Provinciales nottament du côté de l'Exécutif Provincial. Félicien LUPEMBA MBOMA précise aussi que l'Assemblée Provinciale est déterminée pour la récupération de tous ces patrimoines prisent hors la loi à des tiérces et tous ces détenteurs répondront de ces actes devant la Justice. Une mésure qui intérvient un jour après le vote du nouveau Patron du Gouvernement Provincial de cette Province. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Félix Tshisekedi est sur le sol lushois.

post-thumb

C'est par le régulier de Congo Airways que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé à Lubumbashi chef-lieu du Haut-Katanga à la tête d'une importante délégation ministérielle. Accueilli au bas de la passerelle par les autorités politico-administratives et militaires de la province avant de se donner au bain de foule. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Vive mobilisation des militants pour l'accueil de Félix Tshisekedi

post-thumb

L'aéroport international de Luano est sérieusement rempli des militants des différents partis politiques vénus pour accueillir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo venu à bord du régulier Congo Airways. Des calicots, des chants, et autres. Des forces vives venues de partout pour accueillir celui qu'il y a été accueilli la dernière fois comme candidat président de la République. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bunia : Jean Bamanisa promet de s'engager à fond pour le développement de l'Ituri.

post-thumb

Le nouveau Gouverneur élu de l'ituri, a tenu un meeting populaire après la publication des résultats provisoires des éléctions, et a promis de travailler avec tout Iturien qui a l’esprit du développement et de l’émergence de la province. Mais cependant plusieurs defis l'attend indique. Le Gouverneur intérimaire de l’Ituri Pacifique Keta Upar qui s’est prononcé après l’élection Jean Bamanisa à la tête de la province ce mercredi 10 avril. Tout d’abord il a tenu à féliciter l’heureux élu avant de revenir sur les nombreux défis urgents qui l’attendent, des défis notamment d’ordre sécuritaire, infrastructurel et financier. M. Keta promet néanmoins son soutien indéfectible au deuxième Gouverneur de l'ituri. Signalons que un candidat Gouverneur de la coalition LAMUKA Le professeur Bungishabaku Katho S'est désisté à la dernière minute en faveur du candidat élu. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

RDC : C'est à bord du régulier Congo Airways que Félix Tshisekedi arrivera à Lubumbashi

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi est à bord du régulier Congo Airways pour la ville cuprifère de Lubumbashi où il est vivement attendu pour une mission officielle qui l'amenera aussi dans la ville de Kasumbalesa. C'est par le chef-lieu du Haut-Katanga que le chef d'état entame sa tournée interprovinciale après son investiture. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L'UDPS invite la population centre Kasaïenne au calme.

post-thumb

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Kasaï central appel la population en générale et les militants de l'udps en particulier au calme et de rester chez soit lors de l'élection du 2eme tour de l'élection de gouverneur prévu pour ce samedi 13avril 2019. Jean-Claude TSHILUMBAYI député provincial et haut cadre de cette formation politique cher à Félix Antoine TSHISEKEDI a au cour d'une interview accordée à la presse ce jeudi déploré les actes de posé par les militants après l'élection du gouverneur, entre autre le casse et incendie du véhicule ainsi que des blessures. Pour lui, l'échec du candidat JHON KABEYA shikayi est consécutif au nombre minoritaire des députés de l'UDPS à l'Assemblée provinciale. Quand au sujet du deuxième tour prévu samedi, Professeur Jean-Claude Tshilumbayi qui a tenu deux réunions avec les députés de l'UDPS précise qu'ils attendent le mot d'ordre et les directive du parti sur qui placé confiance ce samedi. Rappelons que le 2ème tour de ses scrutins oppose Martin Kabuya de AFDC-A qui se présenté comme indépendant et Valentin NGANDU du PPRD. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lomami : Sylvain Lubamba du PPRD élu gouverneur.

post-thumb

Le député provincial du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) Sylvain Lubamba Mayombo élu gouverneur de la province de lomami, à l'issue du vote effectué ce mercredi 10 avril 2019 à Kabinda, chef-lieu de cette province. L'ancien directeur provincial de l'Office de Voirie et drainage a été crédite de 16 voix contre 7 de son adversaire, Bruno Kazadi de l,UDPS/Tshisekedi et 0 voix pour le candidat indépendant Christophe Nkolomonyi sur 25 souffrages exprimés dont 3 bulletins nuls. Pour rappel, trois candidats étaient en course pour cette élection de gouverneur dans la province de lomami dont Sylvain Lubamba du PPRD, Bruno Kazadi de l'UDPS/Tshisekedi et Christophe Nkolomonyi candidat indépendant. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

Lubumbashi : Élection de Jacques Kyabula, Muyambo saisi la justice.

post-thumb

Comme annoncé dans son adresse faite hier sur la Radio Télévision Lubumbashi Jua, Jean-Claude Muyambo a déposé sa requête en annulation des élections des Gouverneurs du Haut-Katanga à la Cour d'Appel du Haut-Katanga tenues ce mercredi 10 Avril. La plainte de Jean-Claude Muyambo arrivé 2e, il vise le gouverneur élu Kyabula. Le Président national de la SCODE et coordonateur de l'Alternance pour la République, Jean-Claude Muyambo a déposé cet avant-midi à la Cour d'Appel du Haut-Katanga sa requéte en annulation des élections des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs du Haut-Katanga. A travers ce dépot Muyambo sollicite l'annulation des résultats de Jacques Kyabula élu gouverneur. Il promet de s'engager à fond pour arriver à l'annulation des résultats provisoires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : En prévision du conseil supérieur de la sécurité, Basile Olongo rassure les lushois.

post-thumb

C’est dans la soirée du mercredi 10 Avril 2019, que le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur et sécurité intérimaire Basile Olongo est arrivé à Lubumbashi à la tête d’une forte délégation en prévision de l’arrivée du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo annoncé pour ce vendredi 12 Avril 2019 pour une mission officielle d’itinérance et il présidera un conseil supérieur de sécurité sur la situation qui prévaut depuis un temps dans le chef-lieu du Haut-Katanga, des dizaines des cas d’insécurité : viols, voles et tueries dans les communes de la ville cuprifère. Son séjour a été précédé des plusieurs réunions sécuritaires animées par les hauts officiers d’armées qui séjournent en province. Les lushois sont très impatient des solutions appropriées qui seront trouvées. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : " Il n’y a pas eu élection au Haut Katanga, il y a eu tricherie à ciel ouvert." Jean-Claude Muyambo.

post-thumb

C'est une déclaration faite dans la soirée du mercredi 10 Avril 2019 sur les antennes de la Radio Télévision Lubumbashi Jua, chaîne proche de l'opposant Jean-Claude Muyambo qu'il se adressé au public lushois sur les incidents survenus la journée au bâtiment 30 juin, siège de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga. Arrivé 2e, Jean-Claude Muyambo, président national de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie a dénoncé les tricheries observées lors des élections des gouverneurs : " Il n’y a pas eu élection au Haut Katanga, il y a eu tricherie à ciel ouvert " , d'une voix forte, Il a en outre martelé que ‘’Monsieur Kyabula ne va pas diriger cette province puisque son électorat, c’est la continuité du mal’’. Il a affirmé que tous les députés ont été logés à l’hôtel Pullman, donc séquestrés. On les a amenés le matin dans un bus scolaire. Et lors du vote, les députes du Front Commun pour le Congo étaient accompagnés par un temoin pour voir qui si le député respecterait le mot d’ordre. Jean-Claude Muyambo pense que son adversaire a déjà mal géré la province avant d’être gouverneur. Il a géré avec Célestin P. Kapopo (le gouverneur sortant) "ils ont volé ensemble". Il dit être en possession des preuves et compte s'attaquer sérieusement au gouverneur élu dès ce jeudi et il dit attendre l'arrivée du chef de l'état attendu ce vendredi 11 avril à Lubumbashi pour lui présenter les cas des tricheries. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Le PPRD Dieudonné PIEME Tutokot élu gouverneur de province.

post-thumb

Ayant obtenu 25 voix sur les 31 votants, Maître Dieudonné PIEME est élu deuxième gouverneur de la province du kasai. Il a battu ses chalangers Léon MUBIKAYI MUBALAMATE de l'udps/tshisekedi et Simon Mulamba MPUTU indépendant qui ont obtenus respectivement 4 et 2 voix. Un autre candidat indépendant, Henry Muzavu MUZA n'a obtenu aucune voix. Après l'annonce de ces résultats, une très vive tension a été observée au centre ville. Les jeunes gens en colère contre l'élection de Dieudonné PIEME se sont mis à lancer des pierres sur les éléments de la police et tenter de s'attaquer au siège de l'Assemblée provinciale. Ils ont brûlé les pneus sur la route au niveau de l'aéroport national de Tshikapa. La police a tenté de les disperser à l'aide des coups de gaz lacrymogène. Un policier a été blessé à la jambe droite et d'autres personnes interpellées par l'autorité compétente puis relâchées tard dans la soirée. Le calme est revenu et toutes les activités se déroulent normalement. Selon le calendrier publié par la commission électorale nationale indépendante ( CENI ), la période de contentieux des résultats debute ce jeudi 11 pour se clôturer le 25 Avril 2019. L'investiture des nouveaux gouverneurs élus est prévue du 26 avril au 2 mai 2019. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Un nouveau scrutin est décidé pour départager deux candidats FCC au Tshopo.

post-thumb

Comme dans toute autre province ,les élections des gouverneurs prévues ce mercredi 10 avril par la Ceni dans 24 provinces ont eu lieu dans la province de la Tshopo. Après un vote pendant au moins 34' des grands électeurs , les candidats Walle LUFONGOLA et Constant LOMATA ont passé au second tour. N'atteignant pas la majorité absolue , ceux-ci ont eu respectivement 7 voix et 6 voix sur 27 votants. Le premier est du PPRD , le second d'ailleurs gouverneur sortant est de l'ACO parti membre du FCC. Au nombre de 11 candidats gouverneurs après le désistement de Guy Lusangi et Faustin Boyemba , voici les résultats : Mandiongwe 5 voix, Walle Lufungula 7 voix, Lomata 6 Voix, Kapalata Tonny 2 voix, Matata Makalamba 2 voix, Eve Bazaiba 2 voix, Bolengetenge 1 voix, Tokole 2 voix.les autres n'ont plutôt rien eu comme voix. Notons que ce second tour est décidé pour ce samedi 13 avril , jour où la province de la Tshopo aura son troisième gouverneur. Par Serge SINDANI /Depuis Kisangani

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Le mouvement Lucha en sit in ce jeudi pour dénoncer " l'escroquerie" du réseau Airtel

post-thumb

Les militants du mouvement citoyen la Lutte pour le changement (Lucha) envisagent,encore une fois de plus, descendre dans la rue,ce jeudi 11 avril 2019 à Beni au Nord-Kivu,Est de la République Démocratique du Congo. D'après un communiqué de presse,dont une copie est parvenue à Afrique Infos,c'est pour dénoncer encore une fois l'escroquerie de la maison de télécommunication Airtel. "Airtel a certes rétabli l'activation des SMS,mais la qualité de sa connexion est toujours mauvaise et le coût de ses services (appels,internet, mobile, banking etc) demeure exorbitant. Cette escroquerie honteuse est inacceptable et doit vite cesser",précise le communiqué. Ce communiqué ajoute que les manifestants se rassembleront au Rond-point du 30 juin de Beni d'où s'en suivra la marche jusqu'au shop central d'Airtel où ils pourront déposer un mémorandum auprès des agents Airtel. Cette manifestation après celle initiée jeudi 4 avril à Beni Bukavu et samedi 6 avril dernier à Butembo suite à la perturbation de la connexion et la surfacturation des services Airtel dans ces parties du pays. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Ituri : Jean Bamanisa élu gouverneur.

post-thumb

Jean BAMANISA a été élu gouverneur de la province de l'Ituri avec 24 voix contre son challenger SAMY ADUBANGO du FCC qui a lui obtenu 20 voix Jean BOSCO LALO 3 voix tandis-le professeur BUNGI SHABAKO n'a pas mérite la confiance même d'un député provincial. Une vive tension règne déjà dans la ville de Bunia la population célèbre la victoire de Jean BAMANISA SAIDI. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Kwilu : Willy Ishundala Asang remporte et remplace Michel Balabala.

post-thumb

C'est avec manière que l'ancien speaker de l'organe délibérant du kwilu Hon Willy Itshundala Asang prend la tête de l'exécutif provinciale du kwilu ce mercredi 10 avril 2019. Élu avec 29 voix sur le 48 possible contre 19 voix pour Fumany Gimbadi de Lamuka et pour le professeur Ngwabika indépendant. Deputé provinciale depuis 2006 réélu en 2018 dans la circonscription électorale d'idiofa chef de travaux a l'isdr mbeo Willy itshundala bat ses adversaires de la plus belle manière. Signalons qu'il est le 3e gouverneur de la province chers a Antoine gizenga depuis le démembrement de l'ancienne province du grand Bandundu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Zoé Kabila élu gouverneur du Tanganyika.

post-thumb

À Kalemie dans le Tanganyika, les députés provinciaux ont massivement élus Zoé Kabila en qualité de gouverneur de province avec 19 voix contre 5 du principal rival Christian Mwando de Ensemble pour le changement. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les dispositifs sécuritaires renforcés à Tshikapa.

post-thumb

A Tshikapa au Kasaï. La police déployée en surnombre pour empêcher un rassemblement pacifique à l'appel du mouvement citoyen Lucha qui visait à lancer un appel ultime aux députés provinciaux pour qu’ils élisent un Gouverneur et un vice-Gouverneur incarnant le changement. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Richard Muyej élu gouverneur du Lualaba.

post-thumb

A Kolwezi dans le Lualaba, la liste FCC Richard Muyej et Fifi Masuka élus ce mercredi 10 avril 2019 avec 19 voix sur 22 électeurs. Richard Muyej et sa colistière Fifi Masuka étaient candidats à leur propre succession. 

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La Fondation Katangaise invite les députés provinciaux du grand Katanga à un choix responsable.

post-thumb

C’est dans un point de presse tenu le mardi 9 avril 2019 à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, que le président national de la Fondation Katangaise Raphael Mututa a invité les députés provinciaux à faire un choix judicieux, idéal, et responsable pour l’avenir des 4 provinces de l’espace grand Katanga. Car l’avenir et le développement des provinces dépendent entièrement et totalement du choix qu’ils feront ce mercredi 10 Avril 2019 et appelle les militants des candidats gouverneurs à la tolérance afin de ne plus vivre les incidents survenus le lundi 8 avril au bâtiment siège du parlement Haut-Katangais. La Fondation Katangaise est organisation qui regroupe toutes les personnes ayant les souches Katangaise aujourd’hui se trouvant dans les 4 provinces : Haut-Katanga, Lualaba, Haut-Lomami, et Tanganyika. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi attendu ce vendredi à Lubumbashi.

post-thumb

Les préparatifs se multiplient pour accueillir le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga ce vendredi 12 avril 2019. Le gouverneur de province Célestin Pande Kapopo dans un conseil de sécurité élargi, il a invité toutes les forces vives de la nation à se mobiliser pour réserver un accueil très chaleureux au premier des congolais qui entame sa tournée interprovinciale par les villes du Haut-Katanga. Face à l’insécurité grandissante, l’infrastructure criante, et l’économie en baisse, Félix Tshisekedi doit trouver des solutions en urgence car la population attend impatiemment cette visite. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le jour des chocs !

post-thumb

C’est ce mercredi 10 Avril 2019, que les députés provinciaux élus dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo iront choisir les gouverneurs et vice-gouverneurs pour la destinée des provinces. Après plusieurs appels des différents mouvements, les députés provinciaux sont invités à faire un choix idéal car un vote fait sur base de mot d’ordre, ou pour des fins financières plongerait totalement les provinces dans une mauvaise gestion car c’est claire celui qui dépenses aujourd’hui devra récupérer ce qu’il a investi. D’où leurs votes doivent être conséquents pour espérer le développement et l’amélioration des quotidiens des congolais. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les députés provinciaux du Kasaï central sous pression de la population pour un veritable choix.

post-thumb

A l'occasion de l'élection du gouverneur et vice-gouverneur de province, le batonnier Dominique Kambala demande aux grands électeurs d'exprimenter un nouveau modèle de démocratie qui se construit autour de la haute idée selon laquelle le Kasaï central est le plus important regroupement politique que toutes ses filles et tous ses fils sont appelés à servir. Les députés sont exhortés impérativement et exceptionnellement à s'ecarter du schéma de la majorité parlementaire qui n'a pas permis le progrès et le décollage de la province. Face au visage sinistré que présente le Kasaï central, qui ne fait que reculer sur l'échiquier de la compétition national, à cause de ce jeu politique inadéquat fondé sur une arithmétique parlementaire aveugle, les membres de l'organe déliberant sont obligés ,à l'instar des sénateurs en 2007, de placer le peuple au centre de l'édifice social et de défendre ses intérêts à travers un vote républicain, libre, responsable et digne. Le bâtonnier Kambala porte à la meilleure connaissance des députés qu'il n'existe pas dans la constitution et fonctionement des partis politiques une disposition qui les oblige à voter pour un candidat de leur parti politique et bien plus de se soumettre à un quelconque mot d'ordre d'où qu' il vienne. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : La CENI a publié les résultats provisoires de Beni, Butembo et Yumbi.

post-thumb

La CommissionÉlectorale Nationale Indépendante vient de rendre public les résultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales des circonscriptions électorales de Beni et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe ce 9 avril 2019, élections reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les députés du Kasaï central doivent avoir une salubrité d'esprit a fin de faire un choix judicieux.

post-thumb

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social réitère sa confiance a son candidat gouverneur du Kasaï central. La délégation du directoire national du parti qui séjourne à dans le chef-lieu centre Kasaïen conduite par le rapporteur de la CEP Jean-Claude Tshilumbayi, a au cours d'un point de presse tenu a l'hôtel monde arabe invité tous les députés provinciaux du Kasaï central a se rallié tous derrière leur candidat afin de bouster le développement de cette province. Signalons que ces élections sont prévue ce mercredi 10avril 2019. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kasaï central : Le conseil provincial de la jeunesse s'insurge contre l'instrumentalisation des jeunes par les politiciens.

post-thumb

Dans un message adressé aux députés provinciaux du Kasaï central, le conseil provincial de la jeunesse constate avec amertumes la manipulation des jeunes par les politiciens en mal de positionnement à travers la création des structures tribalistes circonstancielles sans base juridique. Le conseil provincial de la jeunesse se base sur la bagarre qui a eu lieu ce lundi aux alentours de l'Assemblée provinciale entres les jeunes sympathisants des candidats après la presentation des plans programmes. Pour ce faire,le CPJ procède ce mardi au lancement des 25 observateurs sur l'ensemble de la ville de KANANGA avec comme mission : d'identifier les politiciens manipulateurs des jeunes, et les structures qui instrumentalisent les jeunes sans documents officiels ni autorisation de fonctionnement pendant cette période qui nécessite une attention particulière de tous. Toute foi le conseil provincial de la jeunesse promet de traduire tous politiciens a la base de cette situation en justice sans aucune crainte ni peur. Au sujet des élections des gouverneurs ,le CPJ invite les députés provinciaux d'analyser les projets de société de chaque candidat gouverneur et ne soutenir que celui qui a un projet de développement pour la province du Kasaï central : " chers honorables députés ,la jeunesse du Kasaï central n'a pas besoin d'un gouverneur corrupteur ni moins encore des députés corrompus. Il demande ainsi aux jeunes d'éviter toute manipulation et de consolider d'avantage un climat de paix avant, pendant et après les élections de gouverneur et vice-gouverneur au Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : La CENI débute la séance de délibération pour la publication provisoire.

post-thumb

Les membres de l’Assemblée plenière ont commencé la séance de délibération, ce mardi 09 avril 2019, pour publication des resultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales de Yumbi dans le Maï-Ndombe, Beni et Butembo dans le Nord-Kivu au siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante après les votes tenus le dimanche 31 mars 2019 précédemment reporté pour des raisons sanitaires et sécuritaires avant la publication des résultats définitifs qui interviendra sur l'ensemble des 26 provinces de la République.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le collectif sauvons le Congo Kinshasa plaide pour un vote utile dans l'Ituri.

post-thumb

À quelques heures de la tenue des élections des gouverneurs dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo, le collectif sauvons le Congo Kinshasa invite les députés provinciaux à un vote utile pour redonner forme à la province de l’Ituri dans un communiqué de presse l'Asbl a donné les attentes de la population de l'Ituri : Il n’est secret pour personne que depuis l’imposition de son Excellence Honorable Dr Jefferson Abdallah Pene Mbaka par Kinshasa comme Candidat Gouverneur de l’Ituri suivi des allégations de la séquestration et harcèlement moral des Grands Electeurs par leurs familles politiques respectives pour extorquer leur suffrage, la Province de l’Ituri était devenue comme une vache au lait au profit de ceux qui l’ont imposé avec comme conséquences la mauvaise gouvernance, les crimes politiques, administratifs (caractérisée par l’absence quasi totale de l’autorité de l’Etat, politisation de l’administration publique), les crimes économiques (caractérisés par les fraudes massives, détournements des deniers publics), et crimes sociaux (non paiement des émoluments des personnels du Gouvernorat et des Ministères) car au lieu de servir l’Ituri, la Province était devenue une marmite des personnes obscures qu’elle devait plutôt servir au mépris des Ituriens comme qui dirait que le Gouverneur sortant était l’envoyé spécial de certaines personnes au lieu d’être le serviteur des Ituriens. Pour toutes ces raisons, vous nous permettrez de vous dire qu’en votre qualité d’élu du peuple, c’est le résultat des élections du 10 Avril 2019 qui réinitialisera l’Ituri suite au choix judicieux d’un Gouverneur du Peuple capable de mettre en jour la province de l’Ituri devenue une province obsolète. La procuration spéciale que les Ituriens vous ont donné par les élections législatives provinciales c’est bel et bien pour les servir et non vous servir vous et vos familles politiques au premier plan mais pour servir le peuple en faisant sa volonté et cela par des voix licites. Retenez que la complaisance de l’Assemblée Provinciale passée avait contribué pour votre élection car le peuple voulait se débarrasser des élus qui ont intentionnellement violé les termes du contrat social qu’ils avaient avec lui. Le mal étant profond, nous ne voudrions pas ici que le début annonce la fin de chacun de vous ou de l’Ituri négativement car vous n’avez pas droit à l’erreur mais vous devez corriger les erreurs du passé pour ne pas être responsable des maux qui rongeront de nouveau l’Ituri après un vote inutile. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Ensemble pour le changement encourage le chef de l'État " à déboulonner la dictature en RDC"

post-thumb

L'ENSEMBLE GRAND KATANGA vient de lire un communiqué du Front Commun pour le Congo réagissant sur les propos, qualifiés de militants, tenus par le Chef de l'Etat pendant son récent séjour de travail aux Etats-Unis d'Amérique. Il sied de rappeler l'opinion que ces propos, pourtant réalistes, du Chef de l'Etat sont encouragés par toute la population congolaise qui a tant souffert sous le joug dictatorial qui est caracterisé par des detournements de deniers publiques, des massacres, des fosses communes, des tortures, des enlevements et tant des maux en République Democratique du Congo. A cet effet, la Plateforme ENSEMBLE GRAND KATANGA réitère son soutien au Chef de l'Etat et l'encourage à deboulonner la dictature en RDC, de ce fait, demande au Chef de l'Etat de traduire en justice les signataires de ce-dit communiqué de honte. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Le FCC regrette les propos militants tenus par le chef de l'état aux États-Unis.

post-thumb

Le Front Commun pour le Congo a dans un communiqué du dimanche 7 avril présenter son indignation face à la teneur de certains propos militants tenus par le chef de l'Etat , à l'occasion de sa visite aux États-Unis, sollicitant ainsi l'appui d'une puissance étrangère. Le chef de l'état avait déclaré au Council on Foreign Relations : "Je le dis sans peur. Je suis là pour déboulonner le système dictatorial qui était en place." Accusant ainsi le précédent régime d’avoir "retardé le pays avec la corruption, la gabegie et l’impunité" devenues "endémiques au pays". Les représentants des regroupement du FCC s'engagent à oeuvrer ensemble pour le bien de la République. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La Fohakat demande la disqualification de la candidature de Coco-jacques Mulongo pour "manque d'élégance politique". (Communiqué)

post-thumb

La Fondation Haut Katangaise,( Fohakat) a déclaré que les propos tenus par le candidat gouverneur Coco Mulongo Nzeba, devant la tribune de l'assemblée du Haut-Katanga, ce lundi 08 Avril de diffamatoire, à l'endroit de Jacques Kyabula, son adversaire au poste de gouverneur du Haut-Katanga. Suite à cela, ladite fondation demande aux députés provinciaux de disqualifier la candidature de Coco Mulongo au poste de gouverneur. Dans une correspondance parvenue à notre rédaction. La fondation Haut Katangaise recadre le candidat gouverneur Coco, "aux règles élémentaires de courtoisie et d'élégance envers ses collègues et la population du Haut-Katanga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Vive tension dans la province du Sankuru.

post-thumb

La tension entre militants se vit aussi dans la province du Sankuru en ce jour de présentation des projets de société des candidats gouverneurs et en cette après-midi le candidat gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi a été arrêté à Lusambo par les éléments de la policie de l'inspection générale du SANKURU et il y a de vive tension à Lusambo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Violence à Lubumbashi, les militants UDPS se sont attaqués au siège PPRD

post-thumb

C'est à la désolation de tous, les militants de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social, parti présidentiel qui dans la matinée ce sont pris aux affiches du candidat du Front Commun pour le Congo Jacques Kyabula Katwe au bâtiment 30 juin, se sont également dirigés au siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie situé sur le boulevard 30 juin à quelques cinq minutes du siège de l'assemblée provinciale où ils sont saccagés une jeep de marque Toyota type V8 d'un particulier se trouvant au parking de la fédération du PPRD. Les militants du Front Commun pour le Congo crient que justice soit faite et que les auteurs répondent de leurs actes criminels. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Elections des gouverneurs : Au Maï-Ndombe, Anicet babanga appelle la population à cultiver l'amour.

post-thumb

Dans la province du Maï-Ndombe, l'heure est au dépôt des candidatures des gouverneurs et vice-gouverneurs, dans ville d'inongo qui est sous le choc aujourd'hui, le dépôt des candidatures a créé un climat terrible dans les rues, les jeunes se mobilisent pour inquiéter les députés au cas où qu'ils ne voteraient pas leurs candidats. La conscience patriotique des honorés députés est encore ici interpellée selon nos sources sur place à Inongo. Contacter à ce sujet l'honorable député nationale élu de la circonscription électorale d'Inongo ville Anicet babanga a déclaré : " jusqu'à preuve du contraire, je suis l'élu légitime de la ville d'Inongo. C'est ma base. Il n y a encore rien comme directive. Nous devons travailler pour l'émergence de notre province avec amour et en respectant les opinions des autres." Pour rappel ce le 30 mars 2019, que les élections provinciales et nationales ont eu lieu en cette partie de la République.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Pour l'émergence d'une nouvelle classe politique, Cedrick Tshizainga soutient Jacques Kyabula.

post-thumb

C'est ce mercredi 10 Avril 2019 que les députés provinciaux vont devoir voter les gouverneurs des provinces et leurs adjoints dans les 24 sur 26 provinces de la République. Dans le Haut-Katanga, le député national élu de Lubumbashi et président fédéral de l'Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement, l'honorable Cedrick Tshizainga Kapumba accorde son total soutien au candidat Jacques Kyabula Katwe du Front Commun pour le Congo avec son adjoint qui est du regroupement AA/a auquel appartient l’ABD parti cher à l'honorable Jean-Marie Tshizainga. Le candidat FCC qui prône l'émergence de la nouvelle classe politique en République Démocratique du Congo est l'idéal aux yeux de celui qui prône l'émergence de la jeunesse, "Voilà pourquoi les députés provinciaux devront massivement votés celui que la ville de Likasi avait massivement et doublement élu aux législatives nationales et provinciales de décembre 2018." Ajoute l'élu de Lubumbashi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Violence entre militants UDPS et PPRD, Coco-jacques Mulongo invite ses militants à la tolérance.

post-thumb

Indexé dans les affrontements des militants de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social et ceux du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie. L'équipe de campagne du candidat Coco-jacques Mulongo, député national élu de Lubumbashi dément toutes manipulations des militants et disent ne pas être à la base de ces affrontements car pour l'un des proches du candidat, les vrais militants UDPS ont été rappelé à l'ordre et la tolérance. " En aucun cas l'honorable Coco-jacques Mulongo peut inciter ces jeunes à la destruction, les vrais militants ont été invités à la retenue." a ajouté l'un des proches du candidat contacter par la rédaction de ALAUNE-RDC.NET. Cette situation qui a sérieusement déranger l'ordre public et la situation est sous contrôle grâce à l'intervention de la police. Pour rappel, des personnes par encore identifiées portant des drapeaux UDPS et UNC ses sont pris aux affiches du candidat du Front Commun pour le Congo. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Situation très tendue entre les militants du CACH et ceux du FCC à Lubumbashi.

post-thumb

Dernier jour de la campagne électorale des candidats gouverneurs et jour de présentation des projets des sociétés quinquennals, c’est à la surprise de tous que les militants du CACH : Union des Démocrates pour le Progrès Social et Union pour la Nation Congolaise soutenant le candidat Coco-jacques Mulongo de l’UDPS se sont pris aux militants du Front Commun pour le Congo qui soutiennent Jacques Kyabula Katwe en les chassant et brûlant les affiches du candidat aux vus de tout le monde. Prêchant la paix, le candidat du FCC a invité ses sympathisants aux calmes. La situation est très tendue dans les parages du bâtiment 30 juin siège de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L’UJCCM soutient Richard Muyej pour le Lualaba.

post-thumb

À quelques heures du jour-j soit de la date du mercredi 10 Avril 2019, les députés provinciaux devront faire un choix sur la destinée des provinces pour le prochain quinquennat. Au Lualaba, dans le soucis de canaliser toutes les voix vers le candidat du Front Commun pour le Congo, l’un des candidats le plus vu, Agée Matembo a volontairement désisté en faveur du candidat gouverneur Richard Muyej avec Fifi Masuka comme vice-gouverneur. L’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur, mouvement patriotique, seul mouvement signataire de la charte constitutive du FCC a par une communication de presse de son coordonnateur national Papy Kazadi annoncé sa position, l’UJCCM accorde son soutien indéfectible et sans failles au candidat solution qui en moins de trois ans a fait preuve d’un engagement sans précédent pour sa province qui retrouve son sourire après des années d’injustice où le chef-lieu qui est Kolwezi a tout donné au grand Katanga. Les députés provinciaux du Lualaba doivent refaire entièrement confiance au candidat qui a des réalisations concrètes à son actif tel est à ce jour le vœux du mouvement patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La jeunesse du Haut-Katanga ne jure que sur Jacques Kyabula Katwe.

post-thumb

C’est un dimanche très particulier à Lubumbashi, la jeunesse Haut-Katangaise s'est organisée une marche de soutien total au candidat gouverneur Jacques Kyabula Katwe, qu’elle appelle affectueusement « wetu wa ndani » qui veut dire le notre. Si seuls les jeunes de Likasi l’ont accompagnés lors des élections législatives de décembre 2018 où il a été doublement élu, pour cette fois-ci c’est une affaire de toute la province, d’où la participation très remarquée de la coordination nationale de l’UJCCM. Aux côtés des jeunes des partis politiques membres et signataires de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo, l’unique mouvement patriotique signataire de la dite charte, l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur a mobilisé toutes ses coordinations à travers la province afin de participer massivement à cette marche à laquelle s’est invitée le candidat gouverneur et tout son cabinet. Papy Kazadi, coordonnateur national de ce mouvement patriotique l’UJCCM réaffirme avec la dernière énergie le soutien de celui que la ville de Likasi a voté à toutes les législatives, ce mouvement patriotique qui depuis toujours accompagne le gouvernement provincial s’engage à apporter un soutien indéfectible à celui qui sera élu mercredi 10 Avril 2019 car les sondages les démontrent à 92% prêt. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le FCC/Kwilu soutien totalement le candidat Willy Itshundala Asang.

post-thumb

Un début mostre de la campagne électorale pour l'élection de gouverneur et vice gouverneur dans la province du kwilu. Ou camp de Front Commun pour le Congo, Willy Itshundala Asang a confirmé son estime auprès de la population Kwiloise et surtout à celle de la ville de Bandundu chef-lieu de la province. Dans l'après-midi du samedi 6 avril à travers une marche de soutien qui a débuté à la place tribune du camp onatra situé sur l'avenue fatundu pour l'Assemblée provinciale où il est allé lancé sa campagne. Tous les partis politiques du FCC réunis pour une cause lui témoigner leurs soutiens indéfectibles, Willy Itshundala Asang très déterminé à prendre le bâton de commandement de la province pour servir la population kwiloise et boosté le développement de sa province d'origine. Devant cette foule venue en liesse, l'homme du peuple ne pouvez que témoigné sa reconnaissance. Signalons que Willy Itshundala a occupé quelques fonctions dans la classe politique kwiloise d'abord député provincial élu en 2006 puis président de l'Assemblée provinciale où il a fait quelques années enfin député provincial élu pour la circonscription électorale d'idiofa en 2018. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les Notables du territoire de Luebo au Kasaï se rangent derrière Léon MUBIKAYI.

post-thumb

Dans une déclaration lue ce samedi 6 avril 2019 à Tshikapa, les notables du territoire de Luebo ont réitéré leur soutien au candidat gouverneur Léon MUBIKAYI MUBALAMATE. Ces notables s'insurge contre le comportement d'un groupe d'individus instrumentalisés par certains acteurs politiques de Luebo qui selon eux, diabolisent la candidature de Docteur MUBIKAYI. Ils invitent par ailleurs les députés provinciaux à faire un choix judicieux et ne pas suivre le mot d'ordre des anciens dignitaires de Joseph Kabila qui viennent imposés un candidat gouverneur qui n'est pas aimé par les peuples. Signalons que, l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs aura lieu le 10 Avril prochain. La campagne électorale a débuté ce samedi et s'étendra jusqu'au 8 avril 2019. Tous les candidats gouverneurs du KASAÏ sont attendus ce lundi 8 avril pour présenter leurs programmes d'action. Quatre candidats sont dans la course pour le poste de gouverner de province. 1. Leon MUBIKAYI MUBALAMATE ( CACH) 2. Dieudonné PIEME TUTOKOT ( FCC) 3. Simon MULAMBA MPUTU ( Indépendant) 4.Henry MUZAVU MUZA ( Indépendant ). Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Bukavu : Les notables sensibilisent les députés et la population pour la reconstruction de la province du Sud-Kivu.

post-thumb

Les notables originaires du Sud-Kivu, entre autres Vital Kamerhe, Modeste Bahati Lukwebo, Néhémie Mwilanya, appellent la population et les députés provinciaux à s'unir pour reconstruire leur cher province et à soutenir le "ticket FCC-CASH au gouvernorat de la province du Sud-Kivu, en l'occurrence Mr Théo Ngwabidje, candidat gouverneur et Mr Marc Malago." Au cours d'une déclaration faite le 04 avril dernier. Un appel qui exhorte par ailleurs, la population du Sud-Kivu,"à ne pas se fier au contre-verité, à se mettre plutôt au travail, à bannir le tribalisme, divisionnisme, la haine et la jalousie." declarent-ils. C'est par les votes de députés provinciaux que les notables du Sud-Kivu comptent pour le ticket, Théo Ngwabidje kasi et Marc Malongo pour la reconstruction de ladite province. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La COMIJADAP soutien la candidature de Jacques Kyabula dans le Haut-Katanga.

post-thumb

Dans une déclaration publiée ce lundi 1er avril, la Coopérative Minière pour la Jeunesse Acquise au Développement Agro-Pastoral, COMIJADAP a promit de resserrer les rangs d'un ton unanime et sans aucune discorde derrière le candidat gouverneur du Front Commun pour le Congo, FCC, l'honorable Jacques Kyabula Katwe. Elle dit soutenir solennellement et sans équivoque sa candidature et ce soutien est loin d'être une simple déclaration, mais un soutien franc et massif qui s'organise autour du programme de la société qui intègre le développement harmonieux de la province du Haut-Katanga. La COMIJADAP précise également que son soutien est fondé sur le fait que le Candidat Jacques Kyabula partage les mêmes idéaux de paix, de cohésion et de développement pour la province du Haut-Katanga dans le but de bâtir une province fondée sur des valeurs intangibles de démocratie et de la bonne gouvernance. Cette organisation remercie ainsi l'autorité morale du FCC, le sénateur Joseph Kabila Kabange et tout le comité stratégique du Front Commun pour le Congo pour leur choix porté sur l'honorable Jacques Kyabula Katwe comme candidat gouverneur du Haut-Katanga. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Au Lualaba, Agée Matembo désiste en faveur de Richard Muyej.

post-thumb

C'est à la surprise de tous que les Lualabais ont appris le désistement du candidat gouverneur du Lualaba Agée Matembo, candidat indépendant qui ce samedi 6 avril a annoncé devant les députés provinciaux et aux invités son désistement en faveur du candidat du Front Commun pour le Congo Richard Muyej, l'actuel gouverneur. Pour le président national de L'ANADEC, c'est dans le soucis de donner plus des chances au candidat Richard Muyej qu'il a décidé de se retirer de la liste des candidats pour la province du Lualaba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes de Ensemble pour le changement réclament le retour de Moïse Katumbi.

post-thumb

Une marche a été organisée par les femmes des partis politiques membres de la plate-forme électorale de l'Ensemble pour le changement ce samedi 06 avril à lubumbashi pour exiger le retour de leur leader Moïse Katubi Tshapwe. Cet opposant congolais qui vit en exile depuis près de 3ans. Quelques mois avant, Moïse Katubi a fait savoir dans un tweet qu'il était impossible de rentrer au pays car les condictions sécuritaires ne sont pas encore réunies. Bien qu'étant en possession de son passeport biométrique, l'équipe de Moïse Katumbi dise attendre l'annulation des poursuites judiciaires encours. Pour rappel Moïse Katumbi est poursuivi dans plusieurs dossier notamment pour spoliation. Par Syntiche Feza

Continuer la lecture

Élection des gouverneurs : Willy ITSHUNDALA, le candidat idéal pour un Kwilu débout, uni et prospère.

post-thumb

WLLY ITSUNDALA est un technicien du Développement rural ( TDR ) plus précisément en Environnement et Gestion des Ressources Naturelles, idéal pour diriger une province rurale comme le Kwilu à vocation Agricole et dont les enjeux environnementaux constituent le plus grand défis. Député provincial depuis 2006, Président du cocus des députés du Kwilu, plusieurs fois, Chef des Groupes des contrôles parlementaires, Président de l'Assemblée provinciale, Willy a l'expérience avérée et prouvée pour avoir été proche de tous les gouvernements passés lors des contrôles. Cette expérience et maîtrise des problèmes socio-économiques font de lui le Candidat incontournable, le plus complet et sans concurrent pour gérer ce Kwilu . Willy a un programme clair, précis et réaliste basé sur la relance agricole par l'encadrement des ménages agricoles, la revalorisation des plantations agricoles, la gestion durable des ressources naturelles, l'aménagement du territoire axé sur la valorisation du GIS et télédétection conformément à la PNAT, la Gouvernance routière gage du maintien du Réseau routier en état, tout cela axé sur les resultats à impacts visibles, la bonne gouvernance, l'éthique et la conscience professionnelle. Willy ITSUNDALA est le candidat le plus proche de la jeunesse qui fait de l'emploi et l'entrepreneuriat des jeunes son cheval de bataille dans son programme. Opérateur économique avéré et expérimenté, Willy ITSUNDALA met l'entrepreneuriat et l'inovation dans les PME au centre de son action pour développer notre Province ensemble. Willy est le candidat qui a bien-sûr le souci de revaloriser tous les cadres de concertation et promouvoir les valeurs associatives à travers la Province pour intégrer la population à la gestion de respublica, la recevabilité et effectivement répondre aux vrais problèmes de la population. "Voilà mon Kwilu débout où il fait beau-vivre avec un environnement sain et la distribution équitable des revenus où toutes les parties prenantes vont tirer le benefice." rassure le candidat idéal du Kwilu. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Début de la campagne électorale dans les assemblées provinciales.

post-thumb

C'est ce samedi 6 avril 2019 que débute dans les 24 provinces de la République Démocratique du Congo de la campagne électorale des gouverneurs et vice-gouverneurs qui ira jusqu'au 8 avril 2019. Et les candidats gouverneurs sont attendus ce samedi 6 avril et le lundi 8 avril pour la présentation des projets de société pour le quinquennat une fois élu. Et la population invite les grands électeurs a faire un choix judicieux pour l'avenir des provinces. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Christian Mwando Kabulo accueilli en pompe à Kalemie.

post-thumb

À quelques jours de l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs en République Démocratique du Congo, dans le Tanganyika, le candidat de la plate-forme électorale Ensemble pour le changement Christian Mwando Kabulo, président national de l'Union Nationale des Démocrates Fédéralistes a été accueilli par une foule venue en liesse venue recevoir leur candidat gouverneur celui qu'ils veulent voir à la tête de cette jeune province. Les grands électeurs vont écouter les candidats gouverneurs ce 6 avril et 8 avril, alors que tous les sprinters ne sont pas sur place. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : Les grands électeurs invités à faire un choix idéal.

post-thumb

La population de la province du Kwilu est appelée a dénnoncer tous les corrupteurs et les corrompus afin que justice soit faite. Cet S.O.S. est lancé par l'ex haut magistrat et candidat gouverneur dans la provinve du Kwilu lors de son arrivée à Bandundu, chef-lieu de cette entité à quelques jours de l'élection pour le scrutin de gouverneur et vice gouverneur prévue le 10 Avril prochain à travers la République dénocratique du Congo. Le professeur Joseph NGWABIKA FUNDA souligne aussi qu'avec la corruption qui est l'un des chevals de batail du chef de l'Etat, cette province ne saura se développée. A cet effet,Joseph NGABIKA demande aux élus provinciaux du Kwilu de bien remplir leurs missions qui sont non seulement celles de représenter le peuple et de légiférer mais aussi celle de contrôler l'exécutif ainsi que tous les services de l'Etat implantés dans cette partie du térritoire national. Par David Mayele

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Les députés du PPRD promettent un vote massif à Jeanine Mabunda.

post-thumb

" Au nom du Président National du Pprd, le camarade Joseph KABILA KABANGE, j'ai l'honneur de vous annoncer officiellement ce jour que notre candidate à la tête de l'Assemblée nationale s'appelle la camarade, Honorable Jeannine MABUNDA LIOKO". C'est en ces termes qu' Emmanuel RAMAZANI SHADARY, le Secrétaire Permanent du parti cher à Joseph Kabila a fait sa communication aux cadres et militants de cette formation politique. C'était au siège national du pprd. Shadary a également remercié tous les députés nationaux élus, au total 116. Car, a-t-il dit, c'est grâce à vous que nous avons brigué ce poste. Le secrétaire Permanent a aussi remercié tous les nationaux qui travaillent au parti pour leur engagement. Mention spéciale à l'espace grand Équateur pour cet honneur, a indiqué Marie-Ange Lukiana, invitée à prendre la parole au nom des élus avant de promettre un vote massif à la chambre basse en faveur de MABUNDA. Qui est Jeannine MABUNDA? Jeannine Mabunda Lioko est une femme politique de la république démocratique du Congo. Elle a fait partie des gouvernements Gizenga et Muzito au poste de ministre du Portefeuille du 5 février 2007 au 6 avril 2012. Mabunda a été directrice du Fonds de promotion de l'industrie (FPI) du pays. Conseillère du chef de l'État sortant en matière de lutte contre les violences sexuelles, elle a assumé avant sa désignation les fonctions de Présidente de la ligue des femmes.

Continuer la lecture

Assemblée nationale : FCC - CACH, ticket confirmé pour le bureau définitif.

post-thumb

C'est un ticket confirmé Front Commun pour le Congo - Cap pour le Changement pour le bureau définitif de l'assemblée nationale : 1. Jeanine Mabunda, Président (PPRD ) ; 2. Jean Marc Kabund, Premier Vice-président(UDPS ); 3. Balamage Nkolo Boniface (AAB), deuxième Vice-président. ; 4. Musao Kalongo Mbiyo,rapporteur (AAA) ; 5. Machozi Alfani Marie Claire, questeur (AFDC/A) 6. Unyon Vapa Innoncent, questeur adjoint (AAA /A) Le FCC et le CACH sont majoritaires à l'assemblée nationale et ils n'attendent que l'élection du bureau définitif de la chambre basse du parlement congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Assemblée nationale : Le FCC aligne Jeanine Mabunda comme candidate à la présidence du bureau définitif.

post-thumb

A quelques jours de l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale, le Front Commun pour le Congo, majoritaire à la chambre basse du parlement aligne Jeanine Mabunda Lioko comme candidate à la présidence du bureau définitif. Actuellement, elle est la présidente nationale des femmes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD. C'est un sentiment de joie des femmes du manière générale d'avoir une femme comme candidate à la présidence du bureau définitif. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC - USA : Au Council on Foreign Relations, Félix Tshisekedi a parlé de la situation générale.

post-thumb

Poursuivant son séjour à Washington aux États-Unis, le Jeudi 4 avril 2019, au Council on Foreign Relations, WashingtonDC. Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a fait un exposé sur la situation générale de la République Démocratique du Congo et a répondu aux nombreuses questions, devant un parterre composé d’universitaires américains, lobbyistes et autres spécialistes du Congo. Et à présenter son plan d'action afin de relever le pays de Patrice E. Lumumba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Les mouvements citoyens exigent les demissions du gouverneur de province et de maire de Tshikapa.

post-thumb

Au cours d'une conférence de presse conjointe organisée ce jeudi 4 Avril 2019 au nganda Ma Chevelure dans la commune de kanzala à Tshikapa, la fondation Muetu Mua Kele, la LUCHA-TSHIKAPA et la nouvelle société civile congolaise reprochent au gouverneur de province la discrimination et l'abandon des zones de santé de Mutena et Kamuesha dans le territoire de Tshikapa pour cibler que 5 sur 18 zones de santé attaquées par l'épidémie de la rougeole, la négligence des travaux de 100 jours du président de la république ainsi que sa non implication dans la suppression des barrières sur toute la province. Et au maire a.i de la ville de Tshikapa, la violation de l'article 26 de la constitution qui garantie la liberté de manifestations publiques. Ces mouvements non partisans exigent le départ du gouverneur Marc Manyanga et le maire Édouard Dikenga dans les 48 heures, si non ils descendront sur la rue pour soulever la population et les faire partir. Pour rappel, l'epideme de la rougeole a été déclarée officiellement dans 5 zones de santé sur 18 que compte la province du kasai, notamment, les zones de santé d'ilebo, de Luebo de Tshikapa, kanzala et de Kamonia. Selon le gouverneur Marc Manyanga cette épidémie a déjà fait 74 décès depuis le début de l'année 2019. Des témoins que nous avons contacté confirment l'existence de la la rougeole dans les zones de santé de Mutena et Kamuesha et a cause des décès chaque jour qui passe. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kananga : LUCHA lance la campagne "Rendez-vous le 10 Avril ".

post-thumb

La campagne lancée à Kananga, chef-lieu du Kasaï central par le mouvement Lutte pour le Changement LUCHA pour but de demander à la population centre -kasaienne de se présenter en témoin lord des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs du 10 avril prochain à Kananga, devant le capitole (l’Assemblée provinciale) si nécessaire pousser les députés provinciaux à voter utile pour aider la province à sortie de l'inpasse actuelle. Au terme de cette campagne, la lucha kananga veut : Mobiliser la population centre Kasaienne en généralet kanangaise en particulier à être présent lors des élections de gouverneur et vice gouverneur le 10avril courant devant le capitole pour faire pression aux grands électeurs de voter utile; Faire attendre aux députés, la voix du souverain primaire qui les a mandaté pas pour se faire de l'argent mais pour défendre ses intérêts ; Que les centre -Kasaïns identifient les médiocres à sactionner lors des élections de 2023. La LUCHA kananga rappelle aux députés provinciaux que leurs présences à l'assemblée provinciale est de défendre le peuple et ses intérêts. Pour la LUCHA ils doivent s'efforcer à faire leur travail car, le peuple les observe. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Tshisekedi accueilli au Georges town par Mutombo Dikembe.

post-thumb

En visite de travail à Washington aux États-Unis d'Amérique, le Président de la République Félix A. Tshisekedi a visité la Georges Town University qui a formé le basketteur congolais Mutombo Dikembe. Accueilli par des stars de la National Basket America NBA dont Dikembe Mutombo. Il a visité le site universitaire et ses installations sportives. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Tshisekedi visite le National Mall

post-thumb

En séjour à Washington, le président de la République et toute sa suite ont visités le National Mall sous la conduite de l'ambassadeur des États-Unis en République Démocratique du Congo Mike Hammer. Le chef de l’état a visité le mémorial dédié au célèbre Pasteur afro-américain Martin Lutter King, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. à Washington DC. Pour rappel dans la soirée d'hier mercredi, le chef de l’état a échangé avec le secrétaire d'état américain et d'autres programmes sont au rendez-vous. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Nous n'allons pas à Washington pour parler des nos problèmes internes." Félix Tshisekedi

post-thumb

Il n’est pas question de rencontre entre MartinFayulu et le Chef de l’Etat. « Ns n’allons pas à Washington pour parler de nos problèmes internes qui se traiteront au Congo mais plus tôt d’intérêts communs, de paix, de sécurité et de développement de la RDC » a déclaré le chef de l'état Félix Tshisekedi sur les informations qui circulent sur la toile émanent du cabinet de Martin Fayulu arrivait 2e à la présidentielle de décembre 2018 selon laquelle Félix Tshisekedi pourrait rencontrer l'opposant Martin Fayulu qui est en tournée dans les universités américaines. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Antoine Tshisekedi est arrivé aux États-Unis pour une mission officielle.

post-thumb

C'est par l'aéroport international de Deules dans l'Etat de Virginie que le Président de la République Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO est arrivé aux USA la nuit de ce mardi 2 avril 2019. Le 5ème Président de la RDC a choisi les USA pour son tout premier voyage officiel en dehors du continent africain. C'est un symbole fort en politique et en diplomatie lorsqu'on sait que les USA ont joué un rôle important dans l'épilogue électorale du 30 décembre 2018. Avant et après les élections qui ont apporté l'alternance, les USA ont eu des prises de position très tranchées. Le Programme du Chef de l'Etat congolais prévoit plusieurs rencontres avec des hauts responsables de l'administration TRUMP. En plus de la politique et de la sécurité, les échanges commerciaux sont également dans l'agenda du Chef de l'Etat. Il est prévu une série de rencontre avec des investisseurs. La Diaspora congolaise très mobilisée sera également reçue. La RDC et les USA veulent ouvrir une nouvelle page de leur histoire. Presse présidentielle

Continuer la lecture

RDC : "Félix Tshisekedi est le seul président de la République Démocratique du Congo élu. " Frank Diongo

post-thumb

Dans un point de presse animé à Kinshasa, Franck Diongo, président du MLP reconnaît Félix Tshisekedi comme le seul président élu de la République Démocratique du Congo. Il dit également prendre acte de la venue au pouvoir de l’actuel Chef de l’État. Selon, Frank Diongo à l’ancien régime, la crise de legimité en RDC  que certains politiques est cyclique, et il faut que Félix Tshisekedi puisse s’y atteler. « La crise congolaise est cyclique. Elle est la, elle vient et elle se répète. La crise de legimité, ça ne commence pas aujourd’hui. Nous devons chercher à l’endiguer. Nous ne devons pas nous affermer sur cette crise parce qu’elle enferme notre progrès », a-t-il déclaré. Cependant, l'opposant dit continuer à entretenir des bons rapports avec Bemba, Fayulu et toute la classe politique. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Installation du Sénat : C'est ce mardi que l'installation aura lieu.

post-thumb

Comme à l’Assemblée nationale et dans les assemblées provinciales, les bureaux provisoires sont dirigés par le plus vieux des élus et secondés par les 2 cadets. C'est ce mardi 2 avril que sera installé le sénat congolais. Pour le sénat, le plus âgé est le sénateur Mamboleo Mughuba Itundamilamba, l'élu du Sud-Kivu pour le compte de l’Union pour la nation congolaise (UNC), qui présidera présidera le bureau provisoire du Sénat. Né le 31 décembre 1936 (82 ans), il sera secondé par deux secrétaires, du reste, les benjamines du Sénat à savoir : Kamitatu Marie Josée Sona (31 ans) et Lwese Bakuamoyo Victorine (30 ans). Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC-SÉNÉGAL : Félix Tshisekedi prend part à la cérémonie de prestation de serment de Macky Sall.

post-thumb

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi qui séjourne depuis la soirée du lundi 1er Avril 2019 à Dakar ( Sénégal) où il prendra part ce mardi 02 avril à la cérémonie d’investiture du Président sénégalais Macky Sall. Selon la presse présidentielle Sénégalaise, de nombreux chefs d’Etat, d’ex-presidents et autres personnalités sont déjà à Dakar pour prendre part à la cérémonie. Il y a notamment Félix Tshisekedi ( RDC), Paul Kagame (Rwanda), Nicolas Sarkozy (ancien président Français), Tony Blair (ancien premier ministre Britannique), Ségolène Royal, Denis Sassou, (République du Congo), Président Malien Ibrahim Boubakar, celui de la Guinée Alpha Konde, l’Ivoirien Allassan Ouatara et le malgache. Et d'autres chefs des délégations. Ils sont au total, 19 chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus à Dakar et près de 25 autres délégations. Macky Sall a été réélu avec plus de 58 pourcents des voix lors du premier tour de la présidentielle du 24 février dernier. Il entame donc ce mardi 2 avril, son deuxième et dernier mandat de sept ans. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : l'Assemblée provinciale frappe Michel balabala lui interdisant d'engager la province.

post-thumb

Après son installation le bureau définitif de l'Assemblée a constaté plusieurs dégâts causés par le patron de l'exécutif. Dans le souci de protéger les finances de la province, le bureau de l'Assemblée suspend tous sorties ou retraits des fonds par le gouvernement provincial sans avis préalable de l'Assemblée provinciale et gèle tous les comptes bancaires de la province. Une décision de l'organe délibérant mis ce lundi 01 avril à la disposition de la presse. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L’UJCCM soutient Jacques Kyabula, Agée Matembo, Zoé Kabila.

post-thumb

Depuis quelques temps en République Démocratique du Congo, le mouvement patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur membre signataire de la charte du Front Commun pour le Congo est considéré comme un prophète de bonheur car ses choix ne ratent plus. À Lubumbashi, face à celui qu’on croyait imbattable, l’UJCCM a totalement soutenu l’honorable Kashoba qui a été élu président de l’Assemblée provinciale de même à la sénatoriale, avec le candidat rassembleur Celestin Pande Kapopo. Et à quelques jours du grand rendez-vous, soit de l’élection des gouverneurs et leurs adjoints, le mouvement patriotique cher à Papy Kazadi affûte ses pointures, et soutient massivement le candidat Agée Matembo pour le Lualaba, un fils qui est resté attentionné à son Lualaba natal et qui jamais n’a cédé aux mouvements de masse et qui est resté fidel à Joseph Kabila Kabange jusqu’à ce jour comme le souhaiter les Lualabais, une preuve de plus du soutient de l’UJCCM et dans le Haut-Katanga, l’UJCCM se joint au candidat le plus voulu par les Haut-Katangais, le double brassards de Likasi, Jacques Kyabula Katwe qui a convaincu toutes les couches du souverain primaire. Et accorde son soutien au candidat Zoé Kabila pour le Tanganyika, qui depuis toujours est resté proche à la population qui l’a toujours voulu par-dessus tout. Le mouvement patriotique Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur qui regroupe les jeunes consciencieux invite donc les députés provinciaux à faire un choix idéal car le vœux de la population soutenu par le mouvement patriotique est aussi le vœux de toute la nation car UJCCM rassemble tous les jeunes de la République. Rendez-vous le 10 Avril dans les assemblées provinciales pour revivre la série des victoires qu'offre depuis un temps les députés provinciaux à leurs électeurs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC-SENEGAL : Les congolais de Dakar se mobilisent pour accueillir Félix Tshisekedi.

post-thumb

C'est par une correspondance adressée aux congolais vivant dans la capitale Sénégalaise que l'ambassade annonce l'arrivée ce lundi 1er Avril 2019 du chef de l'état Félix Antoine Tshisekedi qui devra participer à l'investiture de son homologue Sénégalais Macky Sall, les invitant à un accueil chaleureux lors de sa visite tout en rassurant de la disponibilité de transport assurer pour tous les compatriotes. Ce qui sera sa première visite dans les pays ouest africains. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC- Congo Brazzaville : En prévision de la réunion des pays africains producteurs de pétrole les 2 pays harmonisent les vues.

post-thumb

Il se tiendra à Malabo au Guinée Équateur du 2 au 4 Avril prochain la réunion des pays africains producteurs de pétrole. En prévision de cette rencontre, le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso a délégué son ministre Jean-Claude Gakosso, porteur d’un message à son homologue de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi dans le soucis des harmonisations des vues entre la République Démocratique du Congo et la République du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections partielles : à Butembo, les électeurs inondent les bureaux des votes.

post-thumb

Alors que beaucoup sont ceux qui annonçaient l'échec lors de ces élections partielles qu'organise la Commission Électorale Nationale Indépendante dans 4 circonscriptions électorales à savoir Beni-ville, Beni et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe. Un engouement est observé devant les bureaux de vote, ouverts depuis les premières heures de ce dimanche 31 dans la ville de Butembo au Nord-Kivu). Les électeurs se rendent pour élire leurs députés nationaux et provinciaux, reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires. Aucun incident majeur n’est signalé juste quelques disfonctionnements constatés, dans certains centres de vote sur les machines de vote mais qui sont aussitôt gérer par l'équipe de maintenance de la CENI sur place. La campagne électorale arrêtée depuis le vendredi 29 Mars, notre Reporter constate que certains candidats seraient encore en train de glisser les tracts avec les numéro et nom de leurs candidats aux votants. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections partielles : à Beni, les votes se déroulent sans incidents.

post-thumb

Les élections législatives et provinciales ont bel et bien débuté ce dimanche 31 mars dans les centres de vote en ville de Beni. Les électeurs sont nombreux devant les bureaux de vote en vue d'élire leurs représentants tant nationaux que provinciaux après 3 mois de report par la commission électorale nationale indépendante (CENI) suite à l'insécurité grandissante et la maladie à virus Ebola dans cette partie du Nord-Kivu. Il sied de signaler que les machines à voter sont utilisés par les agents de la CENI pour permettre aux électeurs pour permettre aux électeurs de sanctionner leurs représentants. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Installation du Sénat : L'ACAJ demande au Procureur général près la cours de cassation de publier les grandes lignes de son rapport.

post-thumb

L'actualité en République Démocratique du Congo reste dominée par la levée de la mesure interdisant l'installation du Sénat par le chef de l'État. Dans les réactions, l'organisation de défense des droits de l'homme ACAJ réagit : " Nous demandons au Procureur Général près la Cour de cassation de publier, au nom de la transparence, les grandes lignes du rapport préliminaire qu’il a remis au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi sur les actes de corruption commis en lien avec notamment l’élection de sénateurs." Pour L'ACAJ, la publication serait idéal dans la transparence d'un État de droit que prône le chef de l'état. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Installation du Sénat : « C'est une fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs réputés corrupteurs » (ASADHO)

post-thumb

L’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO) estime que Félix Tshisekedi a pris de manière « précipitée » la décision de lever la suspension de l’installation des sénateurs élus après les allégations de corruption qui ont émaillé le scrutin. Le Sénat sera installé ce samedi, d’après un communiqué de la présidence de la république signé par Vital Kamerhe et lu dans la soirée de jeudi à la RTNC. Me Jean Claude Katende, coordonnateur de l’ASADHO ajoute que l’installation de la chambre haute du parlement est une « fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs ». « Nous pensons que la mesure du chef de l'Etat est précipitée parce que nous aurions souhaité que le procureur général fasse d'abord un rapport intermédiaire à la population sur l'état d'avancement de ces investigations pour qu'à la suite de ce rapport le président prenne la décision de lever la suspension de l'installation du Sénat. Nous considérons que c'est une fuite en avant pour faire plaisir aux sénateurs réputés corrupteurs », a-t-il réagi. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections partielles : La CENI confirme la tenue des élections législatives pour ce dimanche.

post-thumb

C'est ce dimanche 31 Mars que les électeurs de Beni, Beni ville, Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maï-Ndombe iront choisir leurs députés provinciaux et nationaux. La campagne électorale députée le 16 dernier se clôture ce vendredi à 23:59, campagne électorale très timide vu que certains électeurs se disaient être marginalisés. Pour rappel, les élections de décembre 2018 étaient reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires. Les électeurs sont donc attendus ce dimanche pour l'élection. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Félix Tshisekedi lève la suspension de l'installation du Sénat.

post-thumb

10 jours ont suffit à la suspensionde l'installation du Sénat. C'est le jeudi 28 Mars que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a levé, la suspension de l'installation des sénateurs élus le 15 mars dernier après des tensions survenues le lendemain dans quelques villes de la République. Cette décision fait suite au rapport préliminaire des enquêtes du procureur général de la République (PGR) près la cour de cassation sur les allégations de corruption ayant émaillé les sénatoriales. Dans sa décision, Félix Tshisekedi réaffirme, dans le même communiqué, sa détermination à combattre la corruption sous toutes ses formes, et a encouragé les magistrats à faire aboutir les enquêtes en cours contre les corrupteurs et les corrompus à ces élections. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : L'UNAFEC de Kyungu wa Kumwanza quitte Lamuka.

post-thumb

C'est officiel, l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo parti cher à Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza quitte Lamuka, la coalition électorale qui a soutenu la candidature présidentielle de Martin Fayulu Madidi arrivait 2e à la présidentielle de décembre 2018. Pour le secrétaire général adjoint Maître Sanvil Mukendi, la demande de la vérité des urnes étant obsolète, L'UNAFEC quitte cette coalition mais reste membre effectif de la plate-forme électorale Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi et s'engage à œuvrer dans l'opposition Républicaine. Pour rappel ce depuis l'investiture de Félix Antoine Tshisekedi, que le président national de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo se disait prêt à oeuvrer dans l'opposition Républicaine qui défend les intérêts généraux. ar Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Léon NEMBALEMBA ou la roublardise faite député.

post-thumb

Quelle a été la surprise des électeurs de la Lukunga d'apprendre que "papa Molière" ,leur député était du FCC.Nembalemba Esuku Léon avait simplement escamoté les couleurs du regroupement AFDC-A pour adopter un profil neutre proche de l'opposition pour tromper la vigilance des électeurs. D'autant plus qu'il avait usé et abusé de sa télévision avec des programmes populistes et propagandistes pour forcer la sympathie des électeurs. Quelle valeur morale peut caractériser une telle pratique. Mais quand on gratte un peu sur la nouvelle peau qu'il s'est acheté à coup des cosmétiques médiatiques, on se rend compte que l'homme est resté le même. Opportuniste sans vergogne. On se rappelle ainsi de l'épisode où, promoteur du lycée qui lui donné le surnom,l'homme ne s'est pas privé de faire du chantage sur le nouvel acquéreur du complexe où louait le lycée Molière pour obtenir un dédommagement indu qui lui a permis de changer de vie et de profession.Son comportement avait du reste déteint sur les élèves qui fréquentaient cet établissement connus pour leur légèreté et leur paresse.Au Lycée Molière, tout s'achetait y compris les points. La roublardise de cet opérateur scolaire avait été aussi constatée lors de la disparition de la cagnotte mise à contribution par des parents d'élèves membres d'une association connue et dont faisait partie sieur NEMBALEMBA. Passé entre les gouttes,le député NEMBALEMBA avait su créer parfaitement un écran de fumée qui a empêché l'électeur de le retracer.On peut tromper tout un peuple une fois,mais,on ne peut pas tromper tout un peuple chaque fois.Le député est déjà fiché et le peuple qui l'a à l'oeil lui rappellera sa roublardise le moment venu.

Continuer la lecture

Kwilu: La coordination de la nouvelle société civile congolaise forme les sensibilisateurs de proximité et surveillants citoyens.

post-thumb

Les habitants de la ville de Bandundu et ceux de la province du Kwilu en général sont appelés à interioriser la culture démocratique et le contrôle citoyen pour ne pas sombrer dans la manipulation politicienne pendant la période des élections locales, urbaines et minucipales prochaines. Cet SOS est lancé ce jeudi, 28 Mars à Bandundu par le coordonateur national de la nouvelle société civile Congolaise au cours d'un atélier de formation animé à Bandundu en faveur de 12 Sensibilisateurs de proximité et les surveillants citoyens de cette entité. Jonas TSHIOMBELA souligne aussi que cet eveil de conscience citoyenne doit allé jusqu'à la base pour améloirer le système de la gouvernance démocratique en République Démocratique du Congo envie d'obtenir des dirigéants élus de bonne qualité. Ce dernier exhorte les autorités Bandundoises et Kwiloises de collaborer avec la population pour éradiquer ce fléau. Par David Mayele

Continuer la lecture

Mai-Ndombe : Après Yumbi, la population d'Oshwe risque un génocide.

post-thumb

Le dossier du térrotoire d'Oshwe dans la province du Maï-Ndombe, la société civile de la province signale qu'un foyer de tension serait en gestation avec risque d'enregistrer des milliers des morts. Pour motif, La jeunesse de cette partie du térritoire national monte au créneau pour fustiger l'inégalité constaté dans la publication partielle des resultats par la Commission Électorale Nationale Indépendante pour l'élection à la législative nationale et elle attende que l'arrêt de la cour constitutionnelle pour que justice soit rendue sur l'élection du candidat indépendant BASAKE KALEMA Jean-Pirre qui avait obtenu 11 219 voix et que la centrale électorale aurait injustement ou par erreur publiée en faveur du candidat de l'ADRP BOMPINI BALINGA Michel qui aurait obtenu 9 943 voix. Selon ces derniers, la cour reste donc la seule machine pour attenuer le feu dans cette entité. Ceux-ci ajoute aussi que pour ces scrutins, Jean Pierre BASAKE mérite le seul siége de Oshwe car il vient en première position au suffrage des voix sur la liste des candidats qui étaient en lise pour ces élections. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC - USA : Félix Antoine Tshisekedi attendu du 3 au 5 Avril aux États unis. (Communiqué ambassade)

post-thumb

Dans un communiqué de presse de l'ambassade des États unis à Kinshasa, Mike Hammer confime que le chef de l'Etat congolais sera en visite officielle à Washington du 3 au 5 avril 2019. Les entretiens du Président de la République au pays de Donald Trump tourneront au programme des discussions suivant : - Lutte contre la corruption ; - Respect des Droits de l’homme ; - Améliorer des services de santé et d’éducation ; - créations d’emplois ; - et autres. Mais aussi des rencontres avec les congolais vivant aux États-Unis.

Continuer la lecture

Kwilu: Les accusations sur la mauvaise gestion de la province par Michel BALABALA se multiplient.

post-thumb

Le Gouverneur de province Michel BALABALA a payé ses ministres ce mercredi en pleine nuit dans la résidence de son Ministère des finances sans payer les membres des cabinets ministériels alors que ces derniers totalisent déjà 7mois d'impayement. Il sied également de signaler que tous les candidats députés aux élections de décembre qui sont partis en campagne avec son autorisation de sortie dûment établies ont été privé de toucher la paie du mois de septembre qui avait été payée le 26/12/2018. Tous les membres des cabinets ministériels sont à présent devant le Ministère des finances réclamant leur salaire détourné. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kwilu : La société civile dénonce la mauvaise gestion de la province et invite le Chef de l'État de s'impliquer.

post-thumb

Dénnonciation de la mauvaise gestion et de détournement des fonds alloués pour la province du Kwilu par le gouverneur de province. La coordination provinciale de la nouvelle société civile du Kwilu monte au créneau et sollicite la bienvellance du président de la République pour garantir la paix sociale dans cette partie du térritoire national. Au nom de la justice,cette dernière souhaite que tous les biens pilliers par Michel BALABALA KASONGO soient récupérés au profit de la province et que celui-ci répondre de ces actes à tittre exemplaire. Cette plateforme de la société civile demande aussi au chef de l'executif provincial du Kwilu de procèder sans délai au remboursement de tous les deniers publics pris hors la loi et au payement des arriérés de salaires des agents de son cabinet car agir ainsi est seulement irresponsable ajoute-elle. Les propos de l'extrait de la déclaration lu par Mr. Victor Kanda président de la nouvelle société civile. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kasaï : Un nouveau député provincial en cours d'invalidation à l'assemblée provinciale.

post-thumb

D'après les arrêts rendus par la cour d'appel du Kasaï et transmis à l'Assemblée provinciale en début de la semaine, l'honorable Ikonga Nsamu, député coopté et chef coutumier de Dekese doit être invalidé à cause des irrégularités constatées dans le processus de sa pré-selection au niveau de l'antenne locale de la CENI-DEKESE. Cette question était à l'ordre du jour de la plénière de ce mercredi 27 mars 2019. Une commission spéciale a été constituée pour se pencher sur la procédure de la mise en application des arrêts de la cour d'appel. Cette commission est composée des honorables députés: 1.kambulu mputu Laurent 2.kinda KUMAMBENGE 3.muamba muamba pierre 4.mfutu bonsongo 5.ferdinand mposhampa. Par Fabien Ngeshue

Continuer la lecture

RDC : Les recours en annulation des sanctions européennes contre les proches de Joseph Kabila rejetés.

post-thumb

La Cour de Justice de l’Union Européenne a rejeté en date du mardi 26 mars les recours en annulation des sanctions européennes contre les collaborateurs de Joseph Kabila : Évariste Boshab, Kalev Mutond, Général Mundos, Lambert Mende, Jean-Claude Kazembe, EmmanuelShadary, Ruhorimbere... Après le renouvellement des sanctions l’an dernier. S’agissant de la suite des sanctions, le conseil persiste : « Le Conseil s’est également déclaré prêt à utiliser tous les moyens à sa disposition, y compris le recours à des mesures restrictives contre ceux qui sont responsables de graves violations des droits de l’homme, incitent à la violence ou qui font obstacle à une sortie de crise consensuelle, pacifique et respectueuse de l’aspiration du peuple de la RDC à élire ses représentants. » c’est une déception des plusieurs congolais qui souhaitent voir la levée des sanctions dont certains qualifient d’injustes. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des des gouverneurs : Coco-jacques MULONGO désisterait en faveur de Jacques KYABULA. Ça bouge au Haut Katanga!

post-thumb

Selon nos sources la coalition CASH aurait demander à Coco-jacques Mulongo, candidat de l'UDPS au gouvernorat de la province mythique du Haut Katanga, de se retirer au profit de son Challenger, candidat FCC, KYABULA KATWE Jacques, l'homme que la quasi totalité des Haut Katangais attendent voir au palais provincial sur l'avenue Kasavubu. Selon la même source Mumba Gama membre de l'UDPS par circonstances pète les plombs et refuse d'abdiquer en faveur de ce jeune homme qu'il a employé dans Shekyna mining... Il menace même de reprendre sa liberté et revenir à ses amours dans LAMUKA... L'élection de Kyabula Katwe est elle déjà une évidence ? Téléchargement encours... Jours J-14. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : " Ma province de la Tshopo n'est pas une colonie d'exploitation " David YOFEMO

post-thumb

La coordination provinciale de la société civile Tshopo a lundi dernier lancé une série d'activités liées à la sensibilisation de toutes les couches sociales face aux élections des gouverneurs reportées pour le 10 avril. Pour le président de cette structure, ces activités annoncées depuis début du mois de mars comme une campagne dénommée" ma province n'est pas une colonie d'exploitation " visent à interpeller la conscience des grands électeurs qui représentents les peuples pour un vote utile d'un gouverneur intègre avec une vision de développement. "Pour l'élection du gouverneur, la Tshopo n'as pas besoin d'être gérée par des semi-lettrés,sans profils politiques, par des business politiques,... non non la Tshopo n'est pas une colonie d'exploitation. Non c'est le moment une fois ou jamais." a indiqué David YOFEMO président de la société civile forces vives de la Tshopo. Le programme de cette campagne a été présenté lundi au président de l'Assemblée provinciale de la Tshopo. Pour la suite , la société civile a débuté ce mardi 26 mars des échanges avec les membres du bureau de l'organe délibérant et avec les masses populaires avant de communiquer les actions a entreprendre pour cette campagne. Rappelons ici que pour la province de la Tshopo, 13 candidats sont en lice à l'élection du gouverneur dont le sortant Constant Lomata ppur l'ACO et Mme Ève BAZAIBA comme indépendante. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

RDC : Papy KAZADI Shamwange, l’homme que la jeunesse veut voir dans le gouvernement.

post-thumb

Plusieurs noms circulent en prévision du prochain gouvernement congolais, certains sont très mal accueillis par la population congolaise et principalement la jeunesse qui réfléchit. Parmi les rares noms qui convaincs figure celui du coordonnateur national du mouvement patriotique « Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur. » Papy Kazadi qui selon plusieurs, il est actif et convainquant, sa désignation serait à sa juste valeur un choix excellent pour un Congo qui veut émerger. Un jeune courageux, loyal et aspirant, un excellent choix pour un futur meilleur. Alors que certains veulent le voir dans un ministère du gouvernement national, mais certains ne jurent qu’à l’avoir à leurs côtés dans le gouvernement provincial du Haut-Katanga avec Lubumbashi comme chef-lieu. Car, ils pensent qu’il connaît mieux son Haut-Katanga pour lequel il s’investit sérieusement. Papy Kazadi prêt à servir son pays avec dévouement et engagement suprême. Le Front Commun pour le Congo devra donc pensé à ce jeune loyal pour mieux assurer la relève dans le gouvernement national ou dans le gouvernement provincial du Haut-Katanga lors de sa proposition, qui est l’un des signataires de la charte constitutive du FCC, car son engagement à servir le pays à fait ses preuves. Par la Rédaction.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Nangaa tacle Fatshi et gagne le pari.

post-thumb

Alors que le président de la République Felix Tshisekedi à la tête d’une réunion interinstitutionnelle avait en date du 18 mars suspendu l’installation du Sénat et les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces, c’est à la surprise de tous que Corneille Nangaa, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante a annoncé la date de la tenue des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les 24 provinces sur les 26 de la République Démocratique du Congo. Alors que plusieurs croyaient voir le président de la République annulé ce calendrier chose qui n’a pas été fait ce qui renforce et confirme l’indépendance décisionnelle de l’organe délibérant congolais. Alors que l’heure est aux enquêtes pour démanteler le réseau des députés provinciaux corrompus, ce 10 Avril, ils sont attendus pour voter les dirigeants des provinces. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Le Kamuanga Mpongo Simon validé à l'Assemblée provinciale en lieu et place du chef Ndala Kasala.

post-thumb

Ça n’aura durer qu’un mois et quelques jours pour Bruno Ndala Kasala de siéger comme député provincial du Kasaï. Le Chef de groupement incorporé de bena Kasuba 1, coopté par ses pairs dans la ville de Tshikapa vient d’être invalidé ce lundi 25 mars 2019, au profit d’un autre Chef coutumier Kamuanga Pongo Simon, Chef de groupement de Bakua Muadi du territoire de Tshikapa. C’était après présentation du rapport de mission par la commission spéciale chargée de la validation et invalidation des chefs coutumiers dans la plénière de ce jour. Cette commission parlementaire spéciale a dans sa conclusion, invité les députés de valider le mandat de Kamuanga dans le souci d’éviter les conflits des compétences entre institutions. Ce dernier a été rétabli dans ses droits par la Cour d’Appel du Kasaï par son arrêt R.CEP 014 du 11 mars 2019, après son appel introduit le 9 mars 2019. D’avis de beaucoup de députés provinciaux, cette commission n’a pas bien motivé sa conclusion. Il y a beaucoup d’irrégularités dans ce dossier. Etant donné que le chef Kamuanga validé ce jour est suppléant d’un autre député provincial. De ce fait, il porte la couleur politique, ce qui est contraire à la loi portant statut de Chef coutumier en RDC. Rappelons qu’aprés organisation des séances de cooptation des chefs coutumiers au chef-lieu du territoire et de la ville de Tshikapa ayant abouti par la désignation de Kamuanga Pongo et de Bruno Ndala, la CENI avait retenu le nom du Chef Bruno Ndala pour être coopté député provincial, se basant sur la jurisprudence en la matière et les directives de sa hiérarchie. Ce qui avait poussé Kamuanga de saisir la justice pour dénoncer la violation de la loi. Selon les avocats de Kamuanga, le groupement incorporé ayant le statut d’un quartier administratif dans la ville ne peut pas être concerné par la cooptation. La Cour d’Appel a fini par trancher en faveur de Kamuanga Pongo soutenant cette hypothèse. Par Fabien Ngeshue

Continuer la lecture

Élections des des gouverneurs : Le 10 AVRIL 2019 qui traversera la ligne d'arrivée le premier dans le Haut-Katanga ?

post-thumb

La CENI a fixée la semaine dernière la tenue des élections des gouverneurs pour le 10 avril prochain. Dans le Haut-Katanga, cinq candidats se disputent ce poste de gouverneur. Études des chances des uns et des autres. Au regard des élections précédentes notamment les sénatoriales et les élections de bureaux définitifs, il ressort que seul les électeurs du FCC sont restés foncièrement fidèles aux consignes de leur famille politique. Toute chose restant égale par ailleurs nous pensons que fort de 29 députés provinciaux le FCC sortira vainqueur dans cette bataille. Jean- Claude Kazembe Musonda sorti avec zéro voix aux sénatoriales peut déjà penser à l'avenir, puisqu'ayant des chances très minimes. Cependant il pourra se contenter de jouer le rôle de hibou annonçant mauvaises augures et fakenews sur les réseaux sociaux. Calixte Mukasa lui pourra même disparaître au terme des ces élections comme il a vécu dans le silence de la nuit. Une disparition sans bruit ce qui lui évitera la honte. Jean-Claude Muyambo, l'un des bénéficiaires de la mesure de décrispation de l'espace politique. Comme le candidat sénateur Vano, il n'est pas loin de mordre la poussière au regard des résultats enregistrés par Vano aux sénatoriales. Au moins il se remettra peut être à écrire la série des lettres comme à l'époque. Coco-Jacques Mulongo. Avec ses 3 députés accusés de corruption pour avoir voté pour un sénateur proche de Joseph Kabila, n'as pas peut être aussi de chance. Reste à savoir s'il se contentera de se faire passer pour élu et criera à la corruption après les résultats. Ce qui pourrait passer en vain cette fois, car on ne sait pas si le Président Felix Tshisekedi se laissera encore manipuler cette fois par ses caprices. Alors que nous reste t il ? Un Homme mieux, une vision, le choix du FCC et du Haut Katanga, mais aussi de la raison, Kyabula Katwe Jacques. ECCE HOMO. Fort de la fidélité des membres de son regroupement politique, il reste le favori. Au crépuscule du 10 Avril le Haut Katanga prendra peut être un nouveau virage. Qui vivra verra. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC - Rwanda : Félix Tshisekedi rend hommage aux victimes du génocide.

post-thumb

Profitant de son séjour au Rwanda, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi a laissé un mot dans le livre d’or du Memorial du Genocie à Kigali de 1994 en hommage des milliers des personnes qui ont été tuées juste après sa visite. Pour rappel, le chef de l'état congolais et toute sa suite séjournent depuis la soirée du dimanche à Kigali au Rwanda où il participera du 25 au 26 mars au sommet de Africa CEO Forum. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC - Rwanda : Félix Antoine Tshisekedi est chez Paul Kagame.

post-thumb

C’est après sa briallante participation au match qui a opposé l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo à celle du Liberia que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi s’est envolé pour Kigali à la tête d'une importante délégation congolaise pour participer au 7ème Africa Ceo Forum. Ce forum des responsables des entreprises qui se tiendra du 25 au 26 Mars à Kigali, capitale de la République du Rwanda. Cette rencontre concerne les décideurs et financiers dans le secteur privé du continent africain. Spécialement organisée par jeune Afrique média Group et Ranbow Unlimoted, cette rencontre regroupera plusieurs chefs d’Etats. Les relations se multiplient de plus en plus entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda depuis l’accession au pouvoir de Félix Tshisekedi. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC-TAXE D'ASSISES: Bruno Tshibaba et Vital Kamerhe aux antipodes.

post-thumb

Le directeur de cabinet du chef de l'Etat congolais Vital Kamerhe a suspendu l'exécution de l'ordonnance-loi du 13 mars 2018 sur le taxe d'assises suite aux doléances soulevées par des membres du regroupement des entreprises en République Démocratique du Congo. Dans une correspondance adressée à Vital Kamerhe, le premier ministre, Bruno Tshibala affirme être surpris de l'initiative prise par Vital Kamerhe de " surseoir à l'application d'un texte juridique et donner une telle instruction directement aux dirigeants d'un organisme public sur une question qui relève de la responsabilité du gouvernement." Et il surenchérit en disant,"il ne me paraît pas indiqué que ladite ordonnance-loi soit suspendue à votre demande." Le chef du gouvernement congolais demande au ministre des finances de poursuivre sans désemparer l'application par la DGDA de la taxe d'assises. Pour trouver cependant, une porte de sortie. Vital Kamerhe invité toutes les parties en cause à lui " communiquer tous les documents y afférents dans le meilleur délai et prendre part à une séance de travail qui sera présidée par monsieur le directeur du cabinet adjoint en charge des questions juridiques, politique et administrative au palais de la nation, le lundi 8 avril 2019 à 11 heures précises." selon un courrier adressé aux membres du regroupement des industries. Jusqu'à présent la suspension n'est pas levée, chose qui semble indigner le patron du gouvernement congolais. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kananga : les magistrats formés sur la gestion des contentieux éléctoraux.

post-thumb

Comme dans d'autres provinces du pays, l'ancien province du Kasaï occidentental a acceuili aussi la formation des magistrats pour une remise à niveau et dont la clôture est intervrnue le vendredi 22 mars à KANANGA. L'atelier de renforcement des capacités des magistrats des tribunaux des grandes instances de l'ancienne province du Kasaï occidentale avait été organisée par le conseil supérieur de la magistrature et la Commission Électorale Nationale Indépendante en collaboration avec PNUD qui était centré sur gestion du contentieux électoral. C'est le centre de ressources pour enseignant qui a servi de cadre à cette activité. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kwilu: les magistrats des tribunaux des grandes instances formés sur la gestion des contentieux éléctoraux.

post-thumb

Ouvert depuis le mardi dernier dans la salle polyvalente de l'hôtel Vendôme à Bandundu ville, le séminaire sur la gestion des contentieux électoraux a été clôturé ce vendredi 22 mars par le Prof Secep Camille directeur de cabinet du gouverneur de province. Le secrétaire exécutif provinciale de la ceni Jean Robert Muyense a par la même occasion remercier les partenaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante pour avoir mobilisé les moyens en faveur de ce séminaire. Notez que cet atelier a été organisé par le conseil supérieur de la Magistrature et la Commission Électorale Nationale Indépendante avec l'appui de PNUD/PACEC. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC Justice : le prisonnier politique Eugène diomi ndongala retrouve la liberté.

post-thumb

Annoncé il y a 48h passer par le ministre de la justice Alexy Ntambwe mwamba la sortie conditionné du pdt nationale de DC Eugène diomi ndongala Vien de quitter cprk ce matin. Accompagnée d'une foule en liesse Eugène diomi ndongala comptant de retrouver la liberté se réserve devant les hommes des caméras. Notez que diomi ndongala fait partie des bénéficiaires de la grâce présidentielle comme Diongo conformément à l'accord de la Saint Sylvestre. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Et si Martin Fayulu était mal conseillé ?

post-thumb

C'est depuis la publication définitive des résultats de la présidentielle de décembre 2018, que Martin Fayulu Madidi arrivé 2e avec plus des 6 millions des voix revendique sa victoire et réclame la vérité des urnes par le recomptage manuel des bulletins des votes ou la réorganisation des nouvelles élections présidentielle en République Démocratique du Congo. Le candidat soutenu par la coalition Lamuka se réclame être le président élu organise des tournées dans les provinces de la République mais aussi des pays de l'Europe où il sejourne avant de se rendre aux États-Unis. Ils multiplie les rencontres avec plusieurs délégations mais une chose qui ignore ou néglige ce que les mêmes personnes qu'ils rencontrent ont soient eux ou leurs pays ont reconnus la victoire de l'actuel chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi et promettent de l'accompagner. Alors plusieurs personnes s'interrogent sur les promesses que ces derniers lui font. Et s'il arrêté ses tournées et aller siéger à la députation nationale où il a un mandat des députés élus de la Lukunga alors il est peut être temps que le président national de l'ECiDe et homme d'affaires comprenne qu'il est temps qu'il accepte les résultats qui ont amenés son frère de l'opposition Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Et surtout qu'ils comptent des départs importants des cadres de Lamuka et surtout que plusieurs disent qu'ils ont accompagnés dans sa candidature et non dans sa lutte. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : L'avenir de Lamuka se décide à Bruxelles le 21 et 22 Mars 2019.

post-thumb

Il se tient ce jeudi 21 et le vendredi 22 Mars 2019 dans la ville de Bruxelles, la capitale belge une réunion d'évaluation entre meneurs politiques de la coalition Lamuka qui avaient soutenus la candidature de Martin Fayulu Madidi à la présidentielle de décembre 2018. Ils se sont donnés rendez-vous à Bruxelles : Moïse Katumbi de Ensemble pour le changement, Jean-Pierre Bemba du Mouvement de la Libération du Congo, Adolphe Muzito du Nouvel élan, Freddy Matungulu de Congo na Biso et Martin Fayulu de ECiDé. Durant 2 jours, ces leaders évolueront la situation actuelle de la coalition vis-à-vis des questions de l'heure de la République Démocratique du Congo. Mais aussi sans doute de prendre des stratégies et des mesures par rapport aux membres qui sont partis de la coalition. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa :Lugi Gizenga nouveau dirigeant du PALU.

post-thumb

L'un des fils du patriarche Antoine Gizenga et secrétaire permanent du Parti lumumbiste unifié (PALU), Gizenga Lugi a été désigné secrétaire Général aï et Chef de cette formation politique. C’est la conclusion de la réunion extraordinaire du bureau politique de ce parti tenue à Kinshasa le lundi 18 mars 2019. Cette désignation du fils Gizenga à la tête du PALU fait de lui président du regroupement politique PALU et Alliés que dirigeait son feu père décédé en février à l’âge de 93 ans. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Vital Kamerhe, très réceptif des doléances des Kinois.

post-thumb

Conformément à l'approche prônée par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, son directeur des cabinets Vital Kamerhe a échangé ce mercredi 20 mars avec plusieurs représentants des couches sociales : Médecins, Fonctionnaires, Étudiants... Devant le Palais de la Nation, à cette liste faut ajouter les artistes : comédiens, musiciens, sculpteurs... Il les a promit de transmettre fidèlement leurs voeux au président de la République. Tous très satisfaits de cet échange avec le directeur des cabinets se disent très confiants. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : L'AMEC/ Kananga soutien la candidature de JHON KABEYA shikayi

post-thumb

C'est une marche pacifique et de soutien à la candidature de JHON KABEYA shikayi au poste du gouverneur de province au Kasaï central organisée par l'Alliance Mondiale des Églises Chrétiennes AMEC en sigle, cette marche est partie du rond point notre dame en passant par le croisement des avenues lulua et de la mission pour chuter à l'hôtel de ville. Arrivée au point de chute, les hommes de Dieu réuni au sein de L'AMEC conduits par le pasteur Charles Boniface ont avant de déposer leur mémorandum fait la lecture de celui-ci. Dans ce document de 4pages ses hommes de Dieu saluent le changement à juste titre et le nouvel air politique qui souffle au pays et la grâce divine matérialisée par l'avènement à la tête du pays de Félix Antoine Tshisekedi. Toute l'AMEC invite les grands électeurs à porter leurs choix sur JHON KABEYA Shikayi qui selon eux, et le mieux placé pour attirer l'attention du chef de l'État dans la matérialisation de son plan d'actions en faveur des populations centre kasaienne. " Par conséquent ,nous vous recommandons, vous nos représentants de voter massivement JHON KABEYA Shikayi afin qu'il préside la destinée du Kasaï central." Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes plaident pour l’annulation des élections sénatoriales.

post-thumb

C’est par une marche pacifique que les femmes des différentes associations sont montées au créneau pour fustiger le comportement qu’elles accusent de « haute trahison » de la part des députés provinciaux qui selon elles, les élus ont votés sur base de leurs attentes financières et non sur le souhait du souverain primaire, car elles jugent très mal que ceux qui ont dans le passé tenus des propos discriminatoires à l’endroit des femmes aujourd’hui soient élus sénateurs et aller les représentés à la chambre haute du parlement congolais. Faisant ainsi allusion aux propos tenus par l’actuel gouverneur du Haut-Katanga Célestin Pande Kapopo lors de la récente marche des femmes où elles protestaient la recrudescence des cas d’insécurité, le premier des Haut-Katangais avait accusé certaines de violer les hommes. Des propos que plusieurs femmes avaient condamnées. Du Palais de la justice en passant par la Monusco, puis la Ceni avant de chuter par le bâtiment 30 juin, siège de l’Assemblée provinciale où elles ont lu un mémorandum. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bandundu ville : Les magistrats des tribunaux des grandes instances sont en seminaire sur la gestion des contentieux.

post-thumb

Lancement ce mardi a Bandundu ville d'un séminaire sur le renforcement des capacités des magistrats des tribunaux de grande instance sur la gestion du contentieux électoral. Dans son mot d'ouverture le secrétaire exécutif provinciale de la ceni kwilu Jean Robert Muyense declare ce qui suit : Avant toute chose, je voudrais, au nom de la Commission Electorale Nationale Indépendante, souhaiter la bienvenue à chacun d’entre vous et vous remercier de votre présence à ce séminaire de renforcement des capacités des magistrats des tribunaux de grande instance sur la gestion du contentieux électoral, en prévision de la gestion des contentieux des élections municipales, urbaines et locales. Je voudrais aussi exprimer ma profonde gratitude et féliciter tous nos partenaires dans cette œuvre, notamment, le Conseil Supérieur de la Magistrature et le Programme des Nations unies pour le Développement. La Commission Electorale Nationale Indépendante organisera les élections municipales, urbaines et locales. Ces élections vont engendrer des contentieux électoraux d’une ampleur jamais vécue, qui nécessite d’ores et déjà, une préparation adéquate aussi bien de la part de l’organe de gestion des élections que des juridictions compétentes. Le jour du scrutin, le peuple souverain exercera son droit. Ce dernier est un fondement de la démocratie. Selon l’article 5 de la Constitution, «la souveraineté nationale appartient au peuple. Tout pouvoir émane du peuple qui l’exerce directement par voie de référendum ou d’élections et indirectement par ses représentants». La période électorale va être un moment propice à l'expression des passions par les candidats et leurs militants. Ces passions, qui sont l’expression de la vitalité de la démocratie, peuvent cependant conduire à des comportements susceptibles d'engendrer des litiges qui ne seront réglés que par l'application rigoureuse de la loi. Afin de garantir le plein exercice de ce droit, il revient aux juges, lorsqu’ils sont saisis de protestations sur ce point, de veiller à la bonne application des règles qui l’encadrent. Tel est l’objet du contentieux électoral, qui désigne l’ensemble des litiges relatifs à l’organisation des élections ainsi qu’aux résultats des scrutins. Comme l’écrit avec pertinence un auteur, «les opérations électorales constituent –on le sait -un ensemble d’actes se rapportant à une élection; à l’occasion de chacune de ces différentes phases, un contentieux peut s’ouvrir…». Toujours est-il que ce contentieux repose sur un même corpus de règles, rassemblées notamment au sein du code électoral. De plus, la République Démocratique du Congo a ratifié beaucoup d’Instruments Internationaux consacrant le droit au vote comme un droit de l’homme, ce, à l’instar de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques, la Charte Africaine des droits de l’homme et des peuples. Il revient alors aux juges administratifs de veiller à la bonne application des règles qui l’encadrent. Au regard de sa complexité, le contentieux électoral exige la maîtrise des dispositions juridiques relatives aux élections non seulement par les magistrats qui ont la lourde responsabilité de statuer sur les recours intentés par les candidats aux différents scrutins mais également par les avocats qui ont la charge de la défense de leurs clients. Ce séminaire revêt donc une importante capitale au regard des enjeux aussi bien pour les différents candidats qui seront en lice que pour la crédibilité des scrutins envisagés et la réussite du processus électoral en cours en République Démocratique du Congo. Les présentes assises constituent le prolongement de l’atelier sur la justice électorale dont le thème principal avait porté sur l’état des lieux de la justice électorale en République Démocratique du Congo, tenu du 06 au 08 avril 2017, qui avait conclu à la nécessité d’assurer le renforcement des capacités des Magistrats et autres auxiliaires de justice dans la gestion des contentieux électoraux, ce à tous les niveaux. Cette résolution a été intégrée dans la planification de la Commission Electorale Nationale Indépendante et se traduit par le lancement du présent séminaire. D’autres recommandations de cet atelier ont été prises en compte par le législateur dans la modification de la loi électorale à travers l’adoption de la loi n° 17/013 du 24 décembre 2017. Il faut citer, entre autres, des dispositions ci-après de la réforme : • L’article 25 sur le délai de la saisine de la juridiction compétente en matière de contentieux de candidature, qui est passé de 4 à 5 jours pour permettre aux candidats, partis et regroupements politiques de mieux préparer leurs dossiers de recours ; • L’article 27 sur le délai de traitement par la juridiction du contentieux de candidature, qui est passé de 7 à 10 jours afin de satisfaire à l’exigence constitutionnelle du « délai raisonnable » dont le juge électoral a aussi besoin pour la distribution d’une justice saine et équitable ; • L’article 72 sur l’énumération correcte des juridictions compétentes en matière des contentieux des résultats en élaguant le tribunal de paix pour se conformer aux dispositions de la Constitution et de la loi organique portant organisation, fonctionnement et compétence des juridictions de l’ordre administratif ; • Les articles 118, 119, 144, 193, 209 et 209 ter sur l’introduction du seuil légal de représentativité dans les élections législatives, provinciales, communales et locales afin d’apporter des ajustements salutaires contre les effets pervers du scrutin proportionnel ouvert dont la tendance à l’accroissement exponentiel du nombre des partis politiques et à la prolifération des candidatures fantaisistes a lourdement pesé sur l’organisation des scrutins en 2006 et 2011 ; C’est ici qu’il convient de constater que les innovations introduites dans la législation nationale en matière électorale, trouveront leur application dans le cadre du processus électoral en cours et devraient-nous inciter à une mobilisation totale durant ces assises afin de poser les fondements solides qui permettront à nos juridictions de relever avec succès le défi d’une bonne justice électorale. En effet, il appartient au juge électoral de garantir en dernier ressort l’intégrité du choix des électeurs en veillant à la régularité finale du scrutin dans le traitement des contentieux électoraux. Signalons que ce séminaire est organisé par le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avec l'appui financier du PNUD/ PACEC. Les travaux vont se terminer le vendredi. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi, au nom de la base.

post-thumb

La République Démocratique du Congo vers un chaos généralisé, par ses décisions prises à l'issue de la réunion interinstitutionnelle tenue ce lundi 18 mars à Kinshasa, le président de la République a suspendu l'installation des sénateurs, suspendu également l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs et demandant ainsi au procureur d'ouvrir une enquête sur les députés provinciaux " les présumés corrompus". Cette décision est jugée partiale à l'avantage de son regroupement politique le Cap pour le Changement qui n'a obtenu que 3 sièges sur les 108 et s'attaquant ainsi au Front Commun pour le Congo qui a plus de deux tiers. Nombreux sont ceux qui pensent que le Chef de l'État a peut être calmer les tensions sur le terrain de ses militants mais à déclencher une vraie guerre contre le très majoritaire Front Commun pour le Congo qui dans sa déclaration invite le président de la République de revoir ses décisions. Et d'autres par contre s'interrogent sur l'attitude des députés provinciaux du CACH qui ont fléchis devant les corrupteurs est-ce que la faute revient à ceux qui les ont proposé de l'argent ? Car seuls devant leurs propres consciences étaient libres de voter soit pour l'argent reçu soit pour les instructions reçues au parti. Néanmoins ces décisions freinent toute la suite du processus électoral congolais. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Si seulement Corneille Nangaa avait écouté le Procureur général de la République.

post-thumb

Pour plusieurs analystes politiques, la décision de surseoir l'installation des sénateurs et de suspendre la suite du processus électoral calme certes les tensions des militants sur le terrain, mais vient attisé le feu. Pour certains, le Front Commun pour le Congo touché spécialement par ces mesures risque de rétorquer ce qui serait très désolant pour le président de la République qui ne possède aucune base parlementaire. Corneille Nangaa patron de la Commission Électorale Nationale Indépendante devrait seulement prendre en compte la demande du report des élections sénatoriales du procureur général de la République Kabange Numbi afin de mener les enquêtes sur les présumés corrupteurs, chose que le numéro un de la centrale électorale avait d'un revêt de la main rejetté. Cette situation risque de freiner plusieurs dossier en République Démocratique du Congo notamment la validation des mandats des députés nationaux et provinciaux par la cours suprême, la nomination du gouvernement et la suite du processus électoral. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Beni : La population désapprouve la tenue des élections législatives.

post-thumb

La ville de Beni dans le Nord-Kivu fait partie des circonscriptions électorales où la tenue des élections législatives nationales et provinciales et la présidentielle étaient reportées. C’est depuis le 16 mars que la campagne électorale de 15 jours est lancée dans ces villes à savoir Beni-ville, et Butembo dans le Nord-Kivu et Yumbi dans le Maïndombe. Plusieurs difficultés sont signalées du côté des candidats, cette campagne électorale demande encore beaucoup d’argent afin de rassurer les électeurs sur le choix et du côté des électeurs c’est une déception car pour eux, ils ont été victimes de marginalisation vis-à-vis de la Commission Électorale Nationale Indépendante, et ils demandent que la CENI se contente du vote parallèle que les jeunes de Lucha avaient organisés le 30 décembre 2018. Et il menace de boycotter ces élections prévues pour le 30 mars 2019. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " La décision d'ouvrir une enquête à l'endroit des députés provinciaux viole l'article 107 de la constitution." Honorable Cedrick Tshizainga

post-thumb

Très choqué par les décisions prises à l'issue de la réunion interinstitutionnelle notamment celle d'ouvrir une enquête à l'endroit des députés provinciaux principalement ceux de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS, l'élu national de Lubumbashi, le député Cedrick Tshizainga Kapumba a condamné cette décision qui viole la constitution dans son article 107 qui dit : " Aucun parlementaire ne peut être poursuit, recherché, arrêté, détenu ou jugé en raison des opinions ou votes émis [...] sauf en cas de flagrant délit." Selon lui, les députés provinciaux sont plus redevables à leurs électeurs et aux partis en suite. Et les députés provinciaux UDPS n'ont faits qu'executés les voeux de leurs bases. Condamne aussi la suspension de la suite du calendrier électoral en République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Le PPRD condamne la décision de surseoir l'installation des sénateurs et de suspendre la suite du calendrier électoral.

post-thumb

C'est au terme de la réunion interinstitutionnelle tenue par le président de la République afin de calmer les tensions, que le bureau politique du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie a dans une déclaration rendue publique ce lundi 18 mars 2019, condamné la décision prise par la réunion interinstitutionnelle de reporter les élections des gouverneurs programmées pour le 27 mars 2019. ” Seule la CENI (Commission électorale Nationale Indépendante) est habilitée à prendre ce genre de décision”, peut-on y lire. Et s'agissant du calendrier électoral, il revient à un partis politique d'en décider : « Le calendrier électoral est publié par la CENI. Il ne revient donc pas à un parti politique de décider unilatéralement du report des scrutins concernant les gouverneurs et vice-gouverneurs de province », précise-t-on. Pour rappel, lors de la proclamation des résultats provisoires des sénateurs, le PPRD est arrivé en tête. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Jean-Marc Kabund demande pardon au PPRD

post-thumb

Le samedi dernier a été marqué par des violentes attaques des militants de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social contre les maisons des députés provinciaux qualifiés "des corrompus" des biens ont été saccagés et des véhicules incendiés et à Kinshasa, ses militants se sont pris à un des sièges du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie. Réagissant dans une interview sur la radio okapi, le patron de l'UDPS par intérim, Jean-Marc kabund a présenté ses excuses : " Face aux soulèvement des militants UDPS, la direction politique présente ses excuses à tous les compatriotes qui ont été victimes d'une manière ou d'une autre des manifestations qui se sont déroulés sur l'ensemble de la République et principalement au PPRD dont son bureau de permanence a été vandalisé par les combattants et ces actes ne resterons pas impunis." Pour rappel ces manifestants accusent les députés provinciaux UDPS d'avoir trahis le parti. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Felix Tshisekedi calme les tensions.

post-thumb

Afin de calmer les tensions qui se créent au tours de l'élection sénatoriale, le chef de l'état a pris des mesures qui s'imposent pour la bonne marche des choses : L’élection des gouverneurs est renvoyée à une date ultérieure et la mise en place des sénateurs élus est suspendue. Telles sont les décisions prises au terme de la réunion institutionnelle qui à eu lieu à la Cité de l’Union africaine. Pour finir le président de la République a demandé au Procureur Général de la Republique d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corruption des députés provinciaux, Qui ont pris part : le Président de la République et son cabinet, le président de la CENI, le premier président de la Cour de Cassation, le Premier ministre, le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, le président de la Cour constitutionnelle, le Conseil d’Etat, le président du CNSA, l’auditeur des FARDC, le Procureur général près la Cour de cassation. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kananga : Une structure dénommée "ALLONS-Y FATSHI " voit le jour.

post-thumb

Sortie officielle ce samedi 16mars 2019 à Kananga de l'association citoyenne " ALLONS-Y FATSHI". L'activité y relative a eu lieu dans la salle des conférences du barreau de KANANGA. D'après les organisateurs, cette structure a pour but de soutenir le chef de l'État dans ses actions et celles de ses représentants en province et à tous les niveaux de la décentralisation ; faire le suivi du discours programme du chef de l'État, en vue de la réalisation des promesses faites lors de sa campagne électorale pour la satisfaction des besoins du peuple ; dénoncer la mauvaise gestion des dirigeants en province afin de proposer les pistes de solution pour une gestion efficace, efficiente, adéquate et rationnelle. Pour ne citer que ceci. Dans son discours Jacques MAKOLO coordonnateur national a invité les centre Kasaïens a se lever comme un seul homme dans la direction de la matérialisation du changement longtemps prôné. Signalons qu'avant la cérémonie officielle une marche de visibilité est partie du centre évangélique Jésus revient de KAMAYI pour chuter au barreau de KANANGA. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Bandundu ville, le candidat malheureux Nicolas bulukungu dénonce la corruption.

post-thumb

Après son échec à l'élection sénatoriale dans la province du Kwilu ancien député nationale du PPRD réagi en ce terme : "Je dénonce le simulacre des élections sénatoriales au kwilu. Si aux législatives les langues ne s'étaient pas déliées, lors des élections du 15 mars où se vit la loi de plus riches et du respect de mot d'ordre, même l'opposition aussi pire. Le procureur général de la République avait raison, défi celui qui dira contraire, prêt à engager un débat contradictoire à ce sujet car juste jusqu'à quand on doit on garder le silence tacite pour sauver sa province de bourbier ? Jamais de l'histoire les billets verts et les matériels ont circulé à flo dans la ville de Bandundu. c'est la corruption purement et simplement les candidats les plus nanties savent ce qui ont fait avec leurs électeurs. Si tel a été les cas à travers le pays, alors c'est le pays qui recule, avec ce système de corruption à ciel ouvert. Élection de la honte. Nicolas Bulukungu fut gouverneur de la province du Kwilu comme 3 autres candidats malheureux dont Richard Ndambu Wolang, jean Kamisendo Kutuka ainsi que Michel Balabala Kasongo le gouverneur actuel. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Mbuji-Mayi, les militants UDPS font la chasse aux députés provinciaux.

post-thumb

Un samedi très mouvementé à Mbuji-Mayi au Kasaï oriental. Les militants de l’UDPS très mécontents des résultats réalisés par leur parti aux sénatoriales au Kasaï oriental, font la chasse à leurs députés provinciaux qu’ils accusent de corruption. Des sources conncodentes annoncent un bilan provisoir deux maisons de ces élus sont en feu. On parle de Bavon Mbuyi et Armand Kalengayi wa Nzembela. Les autres visés sont Alidor Numbi et un certain Kalo sur qui pèse le soupçon de trahison. " Il est inadmissible que le parti qui a 11 députés et 5 alliés du Rassemblement Des Tshisekedistes (RDT), soit 16 députés sur 24 que compte l’organe délibérant n’ait pas un siège sénatorial. Et que même les deux alliés que François Muamba et Auguy Ilunga" se plaignent les militants de l'udps. le soient difficilement par repêchage. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï central : La lucha, et la dynamique de l'opposition exigent la démission des députés provinciaux et disent non au ticket PPRD au gouvernorat.

post-thumb

Après l'élection des sénateurs qui a eu lieu vendredi au capitole, la population du Kasaï central est montée au créneau. On en a pour preuve, l'organisation de la marche pacifique ce samedi des militants de la lucha, de la dynamique de l'opposition ainsi que des plusieurs mouvements des pressions du Kasaï central. Cette marche est partie du rond point notre dame en passant par le boulevard Lumumba, pour chuter à l'Assemblée provinciale. Arrivée à l'organe délibérant du Kasaï central n'ont trouvé aucun membre du bureau, comme cela ne suffisait pas les manifestants ont préféré déposé leur mémorandum au bureau de la MONUSCO. Dans ce document de deux pages, les manifestants ont dénoncé la séance de corruption du 9mars 2019 qui a lieu à la banque centrale du Congo avec les députés du Front Commun pour le Congo réunis autour de Patrick Bologna afin d'élire le bureau définitif de l'Assemblée provinciale, les sénateurs de leurs choix et prochainement le gouverneur et vice-gouverneur de leurs choix : " Monsieur le président, comme preuve le fait pour un député provincial de refusé de voter le candidat de son parti politique à l'élection sénatoriale cas de l'UDPS donne une matière à réfléchir pour l'élection future du gouverneur et vice-gouverneur." Face à cette situation ces militants exigent : Plus question de corruption dans la province; Nous voulons un gouverneur digne et irréprochable ; Tenir compte de la géopolitique pour éviter les troubles dans la province ainsi que le changement du mode de vote parce que ce n'est pas le peuple qui s'est exprimé mais plutôt des individus en fonction de leur ventre et que cela constitue un danger contre la démocratie. Rappelons que ces militants c'était livré aux jeux de projectile après l'élection des sénateurs et un député de l'udps s'en est sorti avec sa djeep endommagé. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Claudel Lubaya : " Les résultats des sénatoriales jettent le discrédit sur les assemblées provinciales et le prochain Sénat."

post-thumb

Dans un tweet, l'élu du Kasaï central et haut cadre de la plateforme électorale Ensemble, Claudel Lubaya condamne les résultats obtenus ce vendredi 15 mars dans les assemblées provinciales : " Les résultats des sénatoriales jettent le discrédit sur les assemblées provinciales et le prochain Sénat, révèlent le niveau de corruption des élites politiques et remettent en cause le sens même de la politique et son objectif : sévir la cité et non promouvoir la prédation." Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Noël Tshiani : " La corruption a entaché les résultats des élections sénatoriales."

post-thumb

Les résultats enregistrés au terme des élections sénatoriales en République Démocratique du Congo organisées par la Commission Électorale Nationale Indépendante le vendredi 15 mars divise. Nombreux sont ceux là qui accusent les députés provinciaux d'avoir reçus de l'argent des candidats sénateurs, dans son tweet, Noël Tshiani condamne : " La corruption a entaché les résultats des élections sénatoriales. Les prédateurs se réfugient dans le Senat. Ne faudrait il pas que le Procureur Général de la République, la Cour Constitutionnelle, la Presidence de la Republique réévaluent la situation pour trouver une solution crédible dans l’intérêt du pays?" Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : le FCC est très largement en tête.

post-thumb

C'est une série des victoires que remportent le Front Commun pour le Congo aux élections en République Démocratique du Congo après avoir été largement en tête à l'assemblée nationale et dans les assemblées provinciales, et en tête dans 20 sur 24 assemblées provinciales, c'est au tour de l'élection sénatoriale tenue ce vendredi 15 mars de prouver sa suprématie en République Démocratique du Congo, 91 sièges sur les 108 attendus, la plateforme électorale affûte désormais ses armes pour les élections des gouverneurs attendues en enfin du mois en cours. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Marie-josée Kamitatu Sona elue sénatrice dans le Kwilu.

post-thumb

Deux femmes et deux hommes sont désormais sénateurs pour la province du Kwilu et devront représentés cette nouvelle province à la chambre haute du parlement. Nzumba Ida, Mabaya, Kamitatu Sona et Inioki. La population salut la victoire de la sénatrice, la plus convaincante de toutes les femmes du Kwilu Marie-josée Kamitatu et remercie les élus provinciaux pour ce choix rassurant. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : ACAJ condamne : " Vous avez honteusement trahi le peuple et ne méritez d’aucune considération."

post-thumb

À l'issue des élections sénatoriales tenues dans 24 provinces de la République Démocratique du Congo, organisées ce vendredi 15 mars par la Commission Électorale Nationale Indépendante, l'ACAJ, une organisation non-gouvernementale par le billet de son coordonnateur a réagit : "ACAJ dénonce fermement les députés provinciaux qui ont vendu leurs votes à l’occasion de l’élection des sénateurs. Vous avez honteusement trahi le peuple et ne méritez d’aucune considération. La justice doit vite rechercher les corrupteurs et corrompus et les punir sévèrement." Car pour cette ONG, plusieurs députés provinciaux ont reçus des sommes d'argent. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Au CACH, la base accuse les députés provinciaux des corrompus.

post-thumb

Sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo sur les 108 sénateurs attendus, le plateforme électorale qui a amené Félix Antoine Tshisekedi à la magistrature suprême, le Cap pour le changement ne compte que 3 sénateurs et aucun de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social, parti au pouvoir alors que la ville province de Kinshasa compte plusieurs députés de l'UDPS, les militants dans les sièges brûlent les pneus pour dénoncer la corruption. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Au Tanganyika, les femmes massivement élues.

post-thumb

C'est une première en République Démocratique du Congo, lors des élections sénatoriales tenues ce vendredi sur l'étendue sur de la République, dans la province du Tanganyika, 3 sur 4 sont des femmes. C'est une surprise générale des toutes les femmes du pays. Il s'agit de : 1. Mme Vicky Katumwa; 2. Mme Hortense Mukalay; 3. Mme Christine Mwando, 4. Kabwe Mwehu Longo. Les femmes leaders espèrent voir également des telles surprises à l'élection des gouverneurs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : André Kimbuta, Lumakata, Balasung et Mangiandi élus sénateurs pour la province du Kwango

post-thumb

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa André kimbuta élu sénateur. C'est au cours de l'élection organisé ce vendredi par la Commission Électorale Nationale Indépendante dans 24 provinces de la RDC, pour la province du Kwango on retrouve le nom de l'actuel gouverneur de la province de Kinshasa André kimbuta yango a côté des 3 autres Mangiandi, Lukamata ainsi que Balasung désormais représenteront la province du kwango à la chambre haute du parlement. Par David Mayele

Continuer la lecture

Tshopo : Élections sénatoriales , une femme rafle le plus des voix exprimées.

post-thumb

Les élections des nouveaux sénateurs ont eu lieu ce vendredi 15 mars sur l'étendue du territoire national à l'exception de deux provinces notamment le Nord-Kivu et le Maïndombe. Dans la province de laTshopo, aucun incident n'a été signalé du déroulement de ces activités électorales. Sur 26 voix exprimées par les grands électeurs, Mme Madeleine NIKOMBA avocate au barreau de Kisangani a eu raison en raflant 5 meilleures voix suivis des trois hommes qui ont eu tous 4 voix. Ces 4 sénateurs représenteront désormais les filles et fils de la Tshopo à la chambre haute du parlement. Ces derniers sont : 1.Madeleine NIKOMBA: indépendante,2.Mike MOSISI de l'AFDC et alliés,3.FIKIRI Alimasi :indépendant,4.James BAHIKITA : indépendant. En course ,on pouvait voir des poids lourds de la province tels que Jean BAMANISA meilleur perdant avec 3 voix, Mme Ève BAZAIBA avec zéro voix et Constant LOMATA une seule voix. Notons que 52 candidats étaient en lice dans ce jeu démocratique dont 7 femmes pour seulement 4 sièges à pourvoir. C'est la salle des séances de l'Assemblée provinciales qui a servi des cadres. Serge sindani/Kisangani

Continuer la lecture

Haut-Katanga: Francine Muyumba, Pande Kapopo, Kanyimu Michel, Bijou Goya et Vano Kiboko élus sénateurs.

post-thumb

Les élections de sénateurs et la publication des résultats se sont déroulés ce vendredi 15 mars 2019 à l'assemblée provinciale du Haut-Katanga. Sur 55 candidats ayant concourus pour obtenir l'un de quatre sièges de la province du Haut-Katanga dans la chambre haute du parlement congolais, les grands électeurs ont porté le choix sur : la présidente de l'union panafricaine( UPJ), Francine Muyumba avec 9 voix, le gouverneur sortant du Haut-Katanga Célestin Pande Kapopo 8 voix, Bijou Goya et Kanyimbu 6 voix chacun. Par contre, l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de la province du Haut-Katanga est attendue pour le 28 mars prochain. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Kolwezi, fin de l'opération de dépouillement.

post-thumb

A Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, les députés provinciaux ont finis de voter les sénateurs qui devront représentés la province du Lualaba à la chambre haute du parlement. L'heure est à l'attente des résultats définitifs qui seront publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : Les députés provinciaux voterons à téléphone fermé, seuls face à leurs consciences.

post-thumb

Dans un communiqué de presse de la Commission Électorale Nationale Indépendante, la présidence de l'organe délibérant a annoncé que les élections sénatoriales se feront dans les 24 provinces à l'aide de la machine à voter et les téléphones portables seront interdit ce qui coupera tout contact avec l'extérieur surtout en cette période où la corruption des députés est décriée. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Lubumbashi, les jeunes mettent les députés provinciaux en garde sur leurs choix.

post-thumb

C'est par des sit-in que les jeunes réunis dans les mouvements et associations ont invités les députés provinciaux à plus des responsabilités dans leurs choix qu'ils feront ce vendredi 15 Mars, ils étaient au total 56 seuls 39 sont restés dans la courses. Face aux accusations sur le monnayage des voix et l'exécution des mots d'ordre des partis politiques, les députés doivent être conscients de la lourde tâche qu'ils assument dans leurs choix des élus du 2e degrés. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élection des sénateurs : Pour la défense et l’intérêt du Haut-Katanga, Michel Kanyimbu est le choix idéal.

post-thumb

Les députés provinciaux des provinces où sont organisées les différentes élections iront votés les sénateurs qui devront siéger à la chambre haute du parlement congolais. Dans le Haut-Katanga comme partout, c’est ce mercredi que les candidats se sont exprimés devant les élus provinciaux afin de présenter leurs plans d’actions pour le quinquennat. Les Haut-Katangais depuis toujours n’exigent que deux choses : défendre ses richesses et ses biens et l’intérêt de ses fils et filles. Et parmi les plus de cinquante candidats, un seul a présenté un projet de société qui rejoint parfaitement les attentes de la population Haut-Katangaise représentée par les élus provinciaux, il s’agit de Michel Kanyimbu Shindany, le candidat numéro 19. Quoi de plus normal d’élire celui qui a un projet de société calqué aux attentes de cette population Haut-Katangaise qui donne tous mais malheureusement ne reçoit presque rien. L’heure est venue où la population veut représentée par des personnes qui incarnent le sérieux, la détermination et la volonté de mettre fin aux quinquennats de déception. Michel Kanyimbu est le souhait des Haut-Katangais ceux qui ont élus les députés provinciaux quant à eux de satisfaire à tout prix cette population qui les a élu. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Tshopo : Les candidats sénateurs ont présenté leurs différents programmes ce mercredi.

post-thumb

A quelques heures de la fin de la campagne électorale pour les sénatoriales, les candidats sénateurs en lice dans la province de la Tshopo ont été l'après-midi de ce mercredi 13 mars devant leurs grands électeurs qui sont les députés provinciaux. Au moins 5 minutes était le timing accordé à chaque candidat pour présenter ses visions pour la Tshopo une fois élu sénateur. Parmis les premiers à exposer devant les élus du peuple ,l'honorable Gaspard BOSENGE vice-gouverneur de la Tshopo qui s'est dit une fois élu être porteur des plusieurs dossiers notamment celui de Lotokila et le barrage Tshopo 2 sans oublier la rétrocession de la province. Sachez que la circonscription de la Tshopo a enregistré 52 candidatures dont 7 femmes pour 4 sièges à pourvoir au sénat pour la province de la Tshopo. Ces élections auront lieu ce vendredi 15 mars comme initialement prévu par la CENI. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Jacques Kyabula Katwe, le choix du FCC.

post-thumb

Dans les 24 provinces où se tiendront les élections des gouverneurs en fin de Mars 2019, la grande plateforme électorale de la République Démocratique du Congo, le FCC, aligne pour le Haut-Katanga l’un de ses vaillants fils en la personne de Jacques Kyabula Katwe l’élu de Likasi à la députation nationale et provinciale et ancien ministre provincial des finances du Haut-Katanga. Sa désignation met tous les militants et cadres du FCC d’accord contrairement à d’autres provinces où les choix candidats gouverneurs divisent. La population Haut-Katangaise n’attend que le jour des élections pour voir le duo FCC être massivement voté par les élus provinciaux. Par ailleurs, Jacques Kyabula Katwe est aussi le seul candidat gouverneur ayant travaillé dans tous les gouvernements provinciaux du Haut-Katanga depuis le démembrement. Une preuve de plus qu'il est le candidat idéal du gouvernorat du Haut-Katanga vu son bilan et son expérience dans les différents postes occupés jusqu'alors. Les consignes de son autorité morale Joseph Kabila Kabange ayant été respecté lors des élections des bureaux définitifs des assemblées provinciales, le FCC a souhaité que cela soit ainsi pour les élections des gouverneur. Ce qui met déjà son candidat dans le Haut-Katanga dans une position de force quand à son élection le 27 mars prochain. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kananga : Denis Kambayi a démissionné du gouvernorat.

post-thumb

Le gouverneur Denis KAMBAYI vient de démissionner du poste de gouverneur du Kasaï central et a choisi de siéger à l'Assemblée provinciale. Il a déposé sa démission au capitole ce mercredi 13 mars 2019. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : Felix Tshisekedi est à Nairobi au Kenya.

post-thumb

C'est à bord de l'avion présidentiel que Son Excellence, Félix Tshisekedi Tshilombo est arrivé à 13.30 heure locale à Nairobi. Il a été accueilli par le Ministre du Pétrole et des Mines, John Munyes Kiyonga selon la tradition Kényane ainsi que par l'Ambassadeur de la RDC au Kenya. C'est le Jeudi 14 Mars, qu'il prendra part à l'ouverture de la troisieme edition du One Planet Summit et il interviendra devant les experts dans la matinée. Le séjour du Président de la République Démocratique du Congo au Kenya ne devrait excéder les 24 heures. Presse Présidentielle

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Lubumbashi, Nazem Nazem se retire de la course.

post-thumb

C'est dans une correspondance adressée au secrétaire exécutif de la Commission Électorale Nationale Indépendante du Haut-Katanga, avec une copie au président de l'assemblée provinciale que le candidat sénateur Nazem Nazembe a annoncé le retrait de sa candidature à l'élection sénatoriale prévue pour le 15 Mars 2019. Le député national et provincial de Lubumbashi et ancien ministre provincial des infrastructures a précisé qu'il s'agit d'une convenance personnelle. Ceux qui voulaient le voir siéger à la chambre haute du parlement se disent très déçus notamment les militants de sont partis courant du futur membre du regroupement ADU. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : À Lubumbashi, l'ambiance de la campagne électorale est au zenith.

post-thumb

Le bâtiment 30 juin, siège de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga vit déjà au rythme de la campagne électorale des sénateurs. Les militants des candidats inondent l'esplanade du bâtiment en entendant les messages de leurs candidats sénateurs. Ils sont au total 56 et seulement 4 vont représentés le Haut-Katanga à la chambre haute du parlement. Ce 15 Mars 2019, les députés provinciaux vont votés les sénateurs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Le chef de l'État est attendu au Kenya pour le sommet sur l'environnement.

post-thumb

Le président de la République et chef de l'État congolais Felix Tshisekedi est attendu ce mercredi 13 mars 2019 à Nairobi au Kenya pour prendre part à la 4ème Assemblée générale des Nations-Unies pour l’environnement. Ces assises ont pour but entre autre d’éveiller la conscience des uns et des autres sur l’importance des questions environnementales sous tous ses aspects notamment agricoles ainsi que la gestion des déchets plastiques. Et des importantes rencontres sont signalées entre Félix Antoine Tshisekedi et ses homologues notamment le français Emmanuel Macron. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : Le bâtiment de l'hôtel du gouvernement a coûté 9 millions USD.

post-thumb

C'est au total 9 millions de dollars, le montant estimé pour la construction et l’ameublement de l’hôtel du gouvernement du Lualaba dans la commune de Manika du chef-lieu de la province qui est Kolwezi. C'est sur fond propre de la province que cette facture des travaux à été financée totalement. L’entrepreneur Rohani Drolia indique qu'en une annee et cinq mois, ce bâtiment moderne est construit sur une superficie de 6 500 m2. L’ensemble de ces bureaux peuvent accueillir plus de 200 personnes. Il compte des bureaux du gouverneur et vice-gouverneur. Il abrite 14 ministères et leurs administrations. Il dispose également d’une grande salle de réunions avec les technologies de pointe et une autre salle de conférences. Sans oublier une terrasse pour des cocktails officiels et un parking pouvant accueillir 75 à 80 véhicules », a précisé le Directeur général de A1 Builders. Juste à côté, les travaux de construction du pavillon présidentiel sont en cours d’avancement. A partir du second semestre de cette année, le  chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi pourrait bien prendre possession de ses bureaux à Kolwezi. C'est le directeur des cabinets du chef de l'état Vital Kamerhe accompagné des ministres nationaux qui l'inauguré au nom du chef de l'état. C'est un des grands bâtiment que comptent la jeune province du Lualaba. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des bureaux définitifs : L’honorable Cedrick Tshizainga salue la victoire écrasante du FCC.

post-thumb

La victoire du Front Commun pour le Congo du lundi 11 mars 2019 dans les Assemblées Provinciales ne laisse aucun congolais indifférent, les députés provinciaux du FCC dirigeront 20 provinces sur les 24 dans lesquelles les élections des bureaux définitifs ont eu lieu. L’élu national et provincial de la ville de Lubumbashi chef-lieu du Haut-Katanga, et fédéral du parti politique Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement du regroupement AA/a, Cedrick Tshizainga Kapumba se dit très satisfait de cette victoire qui une fois de plus prouve la suprématie de la plus grande plateforme électorale de la République Démocratique du Congo et majoritaire dans toutes les Assemblées Provinciales et à l’assemblée nationale y compris. Et particulièrement, il félicite tous les députés du regroupement Alliance pour l’Avenir qui ont étaient élus aux différents postes. À travers cette victoire, le plus jeune député du Haut-Katanga formule le souhait de voir également les candidats sénateurs et gouverneurs du Front Commun pour le Congo être valablement élus afin de redonner au FCC sa vrai force politique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : L'AFDC-A et CACH accusent le candidat gouverneur Dieudonné Pieme de corruption et violation du règlement d'ordre intérieur de l'organe délibérant.

post-thumb

Le député provincial Jean Calvin Minga dénonce la corruption et violation de l’article 26 du règlement d'ordre intérieur de l’Assemblée provinciale et promet de saisir la Cour d’appel pour que ce scrutin soit annulé. " L'article 26 du règlement intérieur stipule que la candidature au bureau définitif est déposés par le député lui même ou son groupe parlementaire." Pour le cas FCC, c'est une correspondance du 8 mars 2019, signé par Monsieur Dieudonné Pieme qui instruit et transmet la liste des candidats au bureau définitif pour sa famille politique, le PPRD. Candidats qui ont été tous élu à ces différents poste, confirme l'honnorable Minga Shanga. Ce cadre du FCC affirme qu'il n'existe pas de discipline au sein de cette plateforme politique au KASAÏ, car certains hauts cadres du FCC ont postulé comme indépendants aux élections des sénateurs. L'élu de Mweka accuse le PPRD d’égoïsme politique car tous les 5 membres du bureau définitif de l'assemblée provinciale du KASAÏ viennent du PPRD et ses mosaïques, aucun venant d'un autre parti membre du FCC ne s'est retrouvé, au bureau définitif de l'assemblée provinciale. Il confirme que des billets de banque ont circulé à la veille de ce scrutin pour corrompre les députés du PPRD. D’autres députés membres du Cap pour le Changement (CACH), notamment Alain Tshisungu et Pierre MUAMBA de l'UDPS/Tshesekedi promettent aussi de saisir la justice pour le même motif de corruption. Signalons qu'à l'issue des élections organisées lundi 11 mars le PPRD a gagné tous les 5 postes du bureau définitif de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Par Fabien Ngeshue

Continuer la lecture

RDC : Libération des prisonniers et retour des exilés politiques, Le CNSA invite la population à la patience.

post-thumb

L'attente des congolais concerne les dix jours promis par le président de la République lors de son discours sur la présentation du programme d'urgence de ses 100 jours. Après une rencontre avec Joseph OlengaNkoy, président du Conseil National du Suivi de l'Accord, dans un tweet le président de cette organe d'appui à la démocratie a réagi : " S’agissant des exilés,il y a plusieurs paramètres à prendre en compte notamment d’ordre sécuritaire avant leur retour au pays. Et donc ns appelons à la patience à cause d la procédure pour la libération des prisonniers politiques comme le président de la République l’a dit." Et espert que le ministre de la justice s'exécutera le plutôt : " Pour la décrispation, Je crois que le ministre de la justice va s’acquitter dans les prochains jours de ses obligations conformément à la loi et je crois qu’il y aura une autre partie où le président de la République Félix Antoine Tshisekedi assumera ses prérogatives en tant que chef de l’État." Plusieurs attendent la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés politiques. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Aloïs Mushitu Ngenge, le président du bureau définitif de l'assemblée provinciale fixe ses règles.

post-thumb

À l'issue des élections organisées le lundi 11 mars 2019, le candidat PPRD Aloïs MUSHITU NGENGE, élu du territoire de Tshikapa a battu son challenger Pierre MUAMBA élu de L'UDPS/Tshisekedi dans la ville de Tshikapa avec 26 voix contre 5. À la vice présidence, Jean Marie Kapinga du PPRD et Alain Tshisungu de l'UDPS/Tshisekedi tous élus du territoire de Luebo se sont affrontés. Le pprd Kapinga Jean Marie l'a emporté devant son challenger avec 19 voix contre 12. Au poste de rapporteur, Joseph KALOMBO KANKU de L'AR n'a pas résisté dévant David Pongo du PPRD qui l'a battu 18 contre 13. Seuls dans la course après le désistement des autres candidats, Mfutu BOSONGO du PPRD dans le territoire de Dekese et Mpiema Mikobi Gaston, aussi du PPRD dans le territoire de mweka l'ont emporté sans peine. Signalons que cette plenière a faillit être perturbé par certains députés provinciaux qui ont dénoncé les actes de corruption à l'actif des délégués du FCC en séjour à Tshikapa depuis samedi dernier. Les femmes du kasai dénoncent aussi la discrimination dont elles sont victimes. Ces accusent des hauts cadres du FCC au KASAÏ qui ont par imposition désister, l'unique candidate femme, Marie Louise Kinda qui avait postulé au poste de rapporteur adjoint et de Questeur. Avec 32 députés provinciaux l'assemblée provinciale du KASAÏ compte qu'une seule femme. Le président nouvellement élu promet à tous les élus de travailler dans l'ultime collaboration avec tous les députés provinciaux afin que leurs électeurs trouvent gain de cause, invite donc les élus à bâtir les couleurs politiques pour l'intérêt de tous. Par Fabien Ngueshe / KASAÏ

Continuer la lecture

Kwilu : Serge Makongo, le nouveau patron de l'organe délibérant.

post-thumb

Resultat de l'élection du bureau définitif de l'assemblée du Kwilu : 1) Président : Serge Makongo Kangantima de AA/A 28/48 (député) reélu de Kikwit orginaire du térritoire de Gungu. Contre Sindani Kandambu Donald du parti politique acte originaire de Masimanimba et élu de Masimanimba 20/48 et Wawende Egide Waki Ebal'anken de ACC originaire d'Idiofa 0/48; 2) Vice Président : Dr. Paulin Kiyankayi Yala Mugwenu de AFDC/A originaire de Bulungu 35/48 contre Erasme Kapumba Kapitene député reélu à Bandundu pour ACC mais originaire de Masimanimba 13/48; 3) Rapporteur : Lupemba Mboma Félicien député de Masimanimba reélu pour ABCE 26/48 contre Claude Kumpel Mpasi de RCDP élu d'Idiofa 22/48. 4) Rapporteur Adjoint : Mme Manesa Selego Marie Therèse de palu et alliés élue de Gungu 25/48 contre Mme Kongolo Mbukasongo Caroline de MS originaire de Bulungu 23/48; 5) Questeur : Jean Ludenge Lumpora du G7 originaire de Bulungu 24/48 contre Mapono Mituku Augustin reélu de Bulungu pour AAAC 24/48 après avoir passé au prémier tour ou Ludenge a eu 23 voix contre 24 de Mapono et 01 bulletin nul.mais en appliquant l'article 13 du reglèment d'ordre intérieur de l'assemblée provinciale du Kwilu qui stipule qu'en d'égalité des voix,le plus âgé sur la liste remporte.Donc,le Fcc remporte 4 postes contre 1 sur les cinq.ou on trouve 2 anciens députés et 3 nouveaux dont une femme. Par David Mayele

Continuer la lecture

Haut -Katanga : Freddy Kashoba bat Kyungu wa Kumwanza et devient le président de l'assemblée provinciale.

post-thumb

C'est plus qu'une surprise des plusieurs, Freddy Kashoba alors que les sondages l'annonçait inférieur à Kyungu wa Kumwanza, lui qui était président provisoire, la vérité des urnes à prouver le contraire 26 voix contre 19, Freddy Kashoba, cet élu du regroupement AFDC-A méconnaissable du grand public devra présider l'organe délibérant du Haut-Katanga, c'est qui donne une victoire de plus au Front Commun pour le Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : En prévision de la libération des prisonniers politiques, Fatshi a rencontré le CNSA.

post-thumb

Comme promis lors de la présentation du programme d'urgence de 100 premiers jours à la tête de la République, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, a conféré, à la Cité de l’Union Africaine avec Joseph OlengaNkoy, Président du Conseil National du Suivi de l'Accord de la Saint sylvestre CNSA. Un échange sur les mesures de décrispation et harmonisation des listes des prisonniers politiques en prévision de leur libération. Le président de cet organe d'appui à la démocratie se dit très satisfait de l'exécution effective peu à peu des recommandations de l'accord de la saint sylvestre. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des bureaux définitifs des assemblées provinciales : Le FCC se réjouit des résultats enregistrés par ses candidats.

post-thumb

À l'issue des élections des bureaux définitifs des assemblées provinciales organisées par la Commission Nationale Électorale Indépendante, CENI, le lundi 10 mars, le Front Commun pour le Congo, FCC, s'est réjoui des résultats enregistrés par ses candidats à travers les différentes assemblées provinciales de la République. Dans un communiqué publié dans la soirée du même lundi 11 mars et signé par son Coordinateur National, le Professeur Néhémie Mwilanya Wilondja, ce regroupement politique a félicité ses tous ses membres députés provinciaux pour leur discipline et loyauté aux idéaux prônés par son autorité morale, l'ancien Président de la République, Joseph Kabila Kabange, tout en émettant le voeu de les voir se comporter ainsi lors des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs du 27 mars prochain. Il sied de noter que sur les 24 provinces concernées par ces scrutins, le Front Commun pour le Congo s'est taillé la part du Lion en remportant la Présidence dans 20 provinces. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Tshopo : Gilbert Bokungu élu président de l'Assemblée provinciale.

post-thumb

Le bureau définitif de l'Assemblée provinciale de la Tshopo est connu : Gilbert Bokungu élu président, Bernardin Mbilingo, vice-président, Tresor Bafandu, rapporteur, Bienvenu Bolongue vice rapporteur et Fallone Selenge questeur. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Haut - Lomami : Katandula élu président de l'Assemblée provinciale.

post-thumb

A Kamina, chef-lieu du Haut-lomami, le bureau définitif de l'assemblée provinciale est connu - Président : KATANDULA ; AAB (FCC) - Vice-président : MBUYA MARCEL , PPRD(FCC) - 1er Rapporteur : MWAMBA Thierry Caleb, AFDC-A(FCC) - 2ème Rapporteur : BANZA Joséphine, (FCC) - Questeur : NGOY YOLO Raphaël (FCC). Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Lancement de la campagne opération " buka maseke masta to solola" par Ben Kenge dit ambassadeur de la jeunesse.

post-thumb

C'est dans la salle polyvalente de l'hôtel majestik à Bandundu ville que cette activité a eu lieu sous le haut patronage de l’ambassadeur de la jeunesse élu de Masimanimba Ho. Antoinette Kipulu qui profitent de son passage à bandundu ville à l'occasion de l'élection du bureau définitif de l'Assemblée provinciale donc elle a été dépêché par sa famille politique pour superviser, avant bien cela Antoinette kipula est allé libérée toutes les femmes césarisées retenu à l'hôpital général de référence de Bandundu, elle a aussi fait appel à tous les jeunes de Bandundu dans le but de bannir le banditisme dans la province à l'occasion les ont déposé leurs armes blanches sur place promettant ainsi d'accompagner les institutions provinciale qui seront installées bientôt, geste encourager par la population de bandundu ville. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kasaï : Les femmes disent non à la discrimination dans les élections du bureau définitif de l'Assemblée provinciale.

post-thumb

Dans un mémorandum déposé ce lundi matin au bureau de l'Assemblée provinciale du KASAÏ les femmes dénoncent ce qu'elles qualifient injustice dont elles sont victimes de l'élection des membres du bureau définitif de l'assemblée provinciale du KASAÏ. Pour ces femmes, il est inacceptable que sur les cinq candidats composés par le FCC, qu'on ne retrouve aucune femme alors que cette assemblée ne compte qu'une seule femme. Ces femmes ont organisé ce lundi matin avant l'élection du bureau définitif, une marche et un sit-in devant la salle des plenières de l'Assemblée provinciale du KASAÏ pour dire non à la discrimination et inviter les députés provinciaux à voter massivement pour la seule femme candidate, Marie Louise Linda. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Lualaba : Louis Kamwenyi élu président de l'Assemblée provinciale.

post-thumb

Au terme des élections tenues cet avant-midi au siège de l'Assemblée provinciale du Lualaba à Kolwezi, Louis Kamwenyi est de nouveau élu président du bureau définitif de l'Assemblée provinciale. Élu président de la nouvelle assemblée issue du démembrement. En janvier il a été désigné président de l'Assemblée provinciale étant le plus âgé et il vient d'être élu président pour cette législature. Et il est aussi l'unique député provincial du Lualaba qui a été réélu. Il sera secondé par le Chef Pierrot Manfwe avec comme rapporteur Donnat Tshimboj, Weber Shimata comme vice-rapporteur et Roy Kaumba questeur. Ils ont été officiellement installé ce même lundi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : Validation de mandat de 9 députés à l'Assemblée provinciale

post-thumb

Ils sont au total 9 députés dont 5 du Front Commun pour le Congo et 4 de lamuka en remplacement de leurs titulaires soit frapper par l'incompatibilité et les autres ont choisi de siéger à l'Assemblée nationale. C'est après plusieurs manifestations organisées par une branche de la population pour fustiger la mauvaise fois du bureau provisoire qui tardé de remettre ces derniers dans leurs droits enfin fallait faire une décente d'urgence à Kinshasa, Bruno Kapandji président du bureau provisoire avant de décider ce lundi pour valider ces députés à quelques heures de l'élection du bureau définitif. Signalons cette organe délibérant organise deux séances plénière aujourd'hui d'abord ce matin puis à 14h00. Par David Mayele

Continuer la lecture

Match sur l'élection des membres du bureau définitif de l'Assemblée provinciale de ce lundi. Au Kwilu, 3 candidats pour la présidence.

post-thumb

Ils sont ou totale trois candidats dans la course du spiker de l'organe délibérant du Kwilu, il s'agit de l'Ho. Makongo Kangantima serge élu sur la liste AA/a dans le territoire de gungu de Ho. Sindani kandambu Donald élu de masimanimba et Ho. Wawende mak ebal élu d'idiofa sur la liste de lamuka. A la vice présidence kuyankay yala et Ho. kapumba kapitaine eurasme élu de la ville de bandundu originaire de masimanimba. Aussi deux candidatures reçu pour le poste de rapporteur Kupel mpasi Claude élu d'idiofa et lupembe Félicien un autre élu de masimanimba. Manesa marie Thérèse et kongo mbukasongo sont les deux dames au poste de rapporteur adjointe enfin pour la questure Ho. Mapono Augustin élu d'idiofa sera face à Lundenge Lupora jean élu de bulungu de la liste G7. Signalons que 4 anciens députés donc réélus sont parmi des candidats entre autre l'homme de bandundu Kapumba Kapitaine Eurasme candidat au poste de vice président aussi un désordre observer dans le regroupement politique Alliance pour l'avenir que dirige Puis mwabilu qui présente deux candidats au même poste de la présidence il s'agit de Makongo Kangantima serge et Sindani kandambu Donald L'élection est prévu pour ce lundi 11 mars 2019 dans la salle de plénière. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : " Au Kasaï, il n'y a pas de discipline au sein du FCC" John Kwet Mwan Kwet.

post-thumb

Cette affirmation du ministre John Kwet Mwan Kwet faut suite au comportement des certains, il s'insurge contre des candidatures des certains hauts cadres de cette famille politique. Candidat sénateur pour la province du Kasaï, le ministre national de la coopération au développement en veut pour illustration le fait que certains d'entre ces hauts cadres ont postulé comme indépendants à différents postes, dans le seul but de brouiller la carte et barrer la route aux autres membres du FCC. Le ministre John Kwet Mwan Kwet appelle les députés provinciaux à voter pour le vent nouveau qu'il incarne. L'oeuvre qu'il a commencé en tant que ministre national, il souhaite la poursuivre en tant que sénateur. Signalons que la campagne pour l'élection des sénateurs va du 11 au 13 Mars 2019. Et l'élection est prévue le 15 Mars. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kwilu : Michel Bala Bala accusé de détournement.

post-thumb

Le vice gouverneur de la province du Kwilu, le docteur Mapanda Nathanael accuse son titulaire Michel Bala Bala de détournement de daigner public doter par les partenaire et des sociétés brassicoles, tabassicoles et des télécommunications. Ces allégations ressortent d'une mise au point faite le vendredi dernier à la presse dans son cabinet de travail. Sur le bilan de la province, car pour lui, ses contribuables sont parmis ceux qui investissent en province et sur lesquels le gouvernement provincial compte. Par David Mayele

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La jeunesse Kinoise ne veut pas de Déo Kasongo.

post-thumb

Devant le siège de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, des jeunes se réclamant ECCHA dénoncent Deo Kasongo et Mike Mukebayi. Ce jeudi dans la matinée, devant le siège de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, des jeunes se réclamant du mouvement citoyen ECCHA et vêtus des t-shirts blancs barrés du nom de cette structure ont manifesté pour dénoncer la corruption dans le chef de certains acteurs politiques kinois. Leurs cibles, Deo Kasongo, candidat gouverneur de la ville de Kinshasa, et le député provincial Mike Mukebayi, accusés d'être respectivement corrupteur et corrompu et indexés comme instigateurs d'une autre manifestation organisée mercredi à l'hémicycle par une branche du mouvement ECCHA. "Nous dénonçons cette pratique consistant à se servir des mouvements citoyens pour attaquer des adversaires politiques", ont-ils dénoncé affirmant que les deux acteurs politiques précités ont mis en jeu des milliers de dollars pour mobiliser les jeunes déployés mercredi à l'Assemblée provinciale. Les manifestants aperçus jeudi devant le siège de l'organe législatif kinois ont jeté des tracts et où on pouvait lire des messages hostiles à Deo Kasongo et Mike Mukebayi. Les députés provinciaux de Kinshasa ont poursuivi jeudi le vote, article par article, de leur règlement intérieur. Par Dav Obam's

Continuer la lecture

RDC: la Ceni rejette la demande du procureur général de reporter les élections des sénateurs et gouverneurs.

post-thumb

MIl a demandé à la Commission Nationale Indépendante (CENI) de reporter les élections des sénateurs et gouverneurs en attente de prouver la corruption des candidats aux électeurs. Le procureur général près de la cour de cassation a vu sa demande rejeter par la Ceni. La centrale de la Ceni met avant deux raisons majeurs: la présomption d'innocence et son indépendance. "Avant toute décision de culpabilité rendue par un juge, tous les députés provinciaux sont présumés innocents, il n'y a pas lieu de priver l'exercice de leurs prérogatives. En outre, la Ceni est une institution indépendante qui n'a pas à subir des injonctions d'un procureur général avant toute décision de justice" La Ceni tient donc à respecter le calendrier électoral, " le 15 mars pour l'élection des sénateurs et le 26 mars pour l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs." Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Jacques Kyabula Katwe, le candidat qui fait peur et qui convainc.

post-thumb

A l'approche des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, certains candidats en manque de stratégies ont choisis pour méthode de campagne, salir l'image des autres, particulièrement du Jeune Kyabula Katwe Jacques, candidat gouverneur pour la Province du Haut-Katanga sur la liste du Front Commun pour le Congo et dont le profil et le bilan au ministère des finances de la province font de lui le grand favori. Celui-ci est donc la cible de ces flèches envenimées. Une source proche du concerné dénonce ce qu'elle qualifie de nièmes manœuvres lu dans les lignes de nos confrères de nzadi.news dont l'auteur serait un candidat affairiste qui n'a que 3 ou 4 candidats à l'Assemblée Provinciale du Haut Katanga. Cependant, tout est parti de l'annonce de la candidature de l'honorable Kyabula, selon la même source, un conflit a été monté de toutes pièces entre les communautés SEMPYA et LUANZO, oubliant que l'honorable Kyabula appartient simultanément aux deux communautés, Simpya de part sa mère et Lwanzo par son Père. Le but de ce conflit est de bloquer l'élection de l'actuel ministre des finances de la province, qui a pourtant le profil idéal pour gérer cette province selon ses collaborateurs. La première manœuvre ayant échouée, c'est au tour du soit disant collectif de l'élite Haut-Katangaise, un conglomérat d'aventuriers instrumentalisée nous renseigne notre source. Cette dernière sera amenée à adresser une correspondance au Président de la République en date du 04 février dernier dans laquelle des accusations de corruption et de détournement des fonds publics seront formulées contre le ministre Kyabula et le gouverneur Pande Kapopo. Des accusations sans preuves matérielles et n'ayant produit aucun effet, ni suscité aucune attention de la part du Chef de l'État. A notre source de conclure : « Nous reconnaissons clairement les manoeuvres d'un candidat qui a su réunir certains députés sélectionnés sur base des leurs origines, (non originaire) pour des stratégies machiavéliques de manipulations sectaires et dangereuses pour la paix dans le Haut Katanga ». Ayant le profil idéal pour diriger et faire émerger la province du Haut-Katanga selon nos investigations auprès de la population, l'honorable Kyabula Katwe Jacques est cependant victimes des accusations ayant pour unique but de diaboliser sa personne. Quitte aux élus du peuple d'être vigilants, car dit-on «On ne jette des pierres qu'à un arbre qui porte des fruits ». Rendez vous le 27 mars prochain.

Continuer la lecture

RDC-Cour de cassation: le procureur général demande à la CENI de reporter les élections de Sénateurs et Gouverneurs.

post-thumb

Faisant état de la corruption intense des électeurs par des candidats, le procureur général du Parquet Général près de la cour de Cassation, Flory Kabange Numbi, demande à la Commission Nationale Indépendante (CENI) de reporter les élections des sénateurs et gouverneurs de province, le temps pour lui de recueillir les éléments probants après les investigations au sein des provinces ciblées dans ces manoeuvres. " J'attire votre attention sur le fait que la tenue de ces élections dans ces conditions ouvrirait grandement de voie à des contestations et violences meurtrières" a déclaré Kabange Numbi, au cours d'une correspondance adressée au président de la CENI Corneil Naanga. L'élection des sénateurs est censée se tenir le jeudi 14 mars 2019 et la date de la publication des résultats provisoires de ces élections est fixée au jour même de la tenue des scrutins. Par contre, l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province est fixée au mardi 26 mars de la même année et l'annonce des résultats provisoires interviendra le même jour. Quitte à savoir maintenant si la CENI va approuver la demande du procureur général. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Le procureur général demande le report de la tenue, et entre temps propose la nomination des commissaires spéciaux.

post-thumb

Le Procureur général de la République a dans une correspondance adressée au président de la Commission Électorale Nationale Indépendante de reporter les élections des sénateurs et des gouverneurs de province. Raison avancée : enquêter sur les allégations des corruption. Dans ce courrier de Flory Kabange adressé à Corneille Nangaa dont une copie nous est parvenue. Suite à cette demande fondée du Parquet général près la Cour de Cassation, d’aucuns doutent que la CENI y réserve une suite de non recevoir. Visiblement, estiment-t-il, c’est parti pour un report de quelques mois. Tout dépendra des résultats de ces enquêtes qui pourraient éventuellement ouvrir la voix à une action législative. En attendant, pour combler le vide juridique déjà créé, le chef de l’État pourrait, jurisprudence oblige, nommer des commissaires spéciaux dans les différentes provinces. Toutefois, l’équation du vide juridique du Sénat reste encore compliquée. Cette demande vient rejoindre les voeux des plusieurs personnes notamment celle de Seth Kikuni et Marie-josée Ifoku qui suggéraient soit le report ou l'annulation à cause de la corruption criante entre candidats et députés provinciaux. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Ituri : Le Comité UNPC affiche complet.

post-thumb

UNPC Ituri a un nouveau comité dirigeant issu des élections tenues à Bunia, voici le comité : Président: Sadiki aboubakar -Vice Président: Abedito Christine -Secrétaire: Placide Ucircan - Sec. Adjoint: Tibasima Bakahiga - trésorière: Sylvie Musoki - Trésorier Adjoint: Aristote Kandadu Commission de Discipline : Joska Kaninda, Mathieu Amboko, Maraeki Justin Joël, Abamba, Baseke Isingoma, Desaba Valo Déogratias, Eugedo Tambwe - Commissaires aux comptes: Abdul Lazo, Jacques Maniwa, Luc Malembe. Bon vent dans leurs fructueux mandants. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lomami : À l'Assemblée Provinciale, cinq candidats en course pour la présidence du bureau définitif.

post-thumb

La commission spéciale et temporaire chargée de l'élection du bureau définitif a affiché, ce samedi 09 mars, la liste des députés candidats aux différents postes du bureau définitif de l'Assemblée provinciale de Lomami , qui se tiendra le lundi 11 mars. Parmi les 14 candidats en course, cinq sont en lice pour la présidence. voici les noms des candidats selon le poste . PRÉSIDENCE - Mputu Ebondo Hubert ( président du bureau provisoire ) - Ngoyi Sulu Cyrille - Kabamba Sozito - Kabeya wa Banza Didier - Tshibangu Valdo VICE PRESINDENCE - Numbi Clovis - Nkongolo Nkutua Rebecca RAPPORTEUR - Jean claude Lubamba - Joseph Mbaya kabwe wa mwadi RAPPORTEUR ADJOINT - Kanyaula Nsongolo antoine - Bertos Kabeya Diyal QUESTEUR - Ilunga Nathan - Ejiba mpungue sidonie. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï central : Patrice Aimé Sessanga :" j'ai un profil convaincant pour diriger l'Assemblée provinciale."

post-thumb

Élu député provincial dans la circonscription électorale de luiza, Patrice aimé sessanga DJA KASIW est un de trois candidats en cours pour le présider à la destiné du bureau définitif de l'Assemblée provinciale. Au cour d'un point de presse tenu ce samedi au restaurant EKAF, il a dénoncé les antivaleurs dans l'ancienne assemblée provinciale. "Chers amis de la presse ,la première assemblée provinciale qui a durée plus de 10ans na rien fait sans qu'on lui verse de l'argent. Une assemblée trop corruptible. La corruption est un mal au dessus de tout ,elle tue plus que le sida. En terme des productions, l'ancienne assemblée provinciale na pas était à la hauteur de sa tache en terme des production d'édits. voilà pourquoi j'ai préféré dirigé cette assemblée pour orienter un type de comportement qui fera la dignité des députés". conclu Patrice aimé Sessanga DJA KASIW. Il invite par la même occasion ses collègues députés a faire un choix judicieux quand à ce. Signalons que l'élection du bureau définitif de l'Assemblée provinciale est prévue pour ce lundi 11mars 2019 au capitole. Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lualaba : Début de la campagne pour le bureau de l'Assemblée provinciale, 4 géants s'affrontent à la présidentielle.

post-thumb

C'est ce samedi 09 Mars vers 10 heures que cette campagne débute, elle aura lieu dans l'enceinte de l'hémicycle provincial. Ce bureau doit être constitué du candidat président, vice-président, rapporteur, rapporteur adjoint et questeur. Au total 11 députés sont candidats à ces postes dont : 4 candidats présidents, 2 Vice-presidents, 2 rapporteurs, 1 rapporteur adjoint et 2 questeurs. Michel Ilunga Kuvas, Tshizainga Sanama, Kakwata Nguza et Kamwenyi Thumbu (président de la dernière législature) vont devoir s'affronter au poste du président du bureau de l'Assemblée provinciale du Lualaba. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

RDC : Sanctions des USA, très révolté le général John Numbi répond.

post-thumb

Suite à cette nouvelle série des sanctions ciblées infligées à quelques personnalités congolaises, le Général John Numbi Ntambo a dans un tweet réagi à ses mesures qu'il qualifie "des sanctions unitiles" : "Les américains peuvent sanctionner tous les Congolais comme ils veulent. Mais qu'ils sachent que malgré ces sanctions inutiles, nous leur dirons toujours non chaque fois qu'ils voudront piller nos richesses naturelles, chaque fois qu'ils ne respecteront pas notre souveraineté." Et plusieurs congolais condamnent ces sanctions qui ciblent particulièrement les responsables de la centrale électorale et quelques hautes personnalités de la République. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : John Kabeya donne de l'espoir aux centre Kasaïens.

post-thumb

Le candidat gouverneur aux élections du 27mars 2019, John Kabeya Shikayi de l'udps est arrivée ce vendredi à Kananga. Devant une foule en liesse composée d'hommes, femmes et jeunes qui l'ont ovationnés depuis l'aéroport de Lungandu, le candidat gouverneur a réaffirmé la volonté du Président de la République Félix tshisekedi. Il a relever deux projets prioritaires au Kasaï central. Il s'agit de la chute katende et kalambambuji. " j'étais reçu hier par le président Félix TSHILOMBO avant que je prenne mon vol pour Kananga. Il ma rassuré de sa détermination d'achever la chute katende et asphalter la route KANANGA kalambambuji pour le bien être de la population du Kasaï central qui l'avait voté à 98%, mais ce que moi je peux demandé aux militants l'udps qui cherchent à a s'écarter de la discipline du parti de venir à la raison que la prise de conscience travail dans leurs vies c'est n'est pas la fin du monde si quelqu'un désiste par rapport au principe et au règle du jeu, la vie continue L'udps vous a prouvé à la face du monde que son candidat n'est autre que JHON KABEYA shikayi ". A déclaré ce candidat gouverneur de province à la presse. Soleil NTUMBA mufika/ Kananga

Continuer la lecture

RDC : Delly Sessanga satisfait de la remise du passeport biométrique à Moïse Katumbi.

post-thumb

Le secrétaire général de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi, Delly Sessanga salue la remise du passeport biométrique congolais à son leader. "C’est premier acte de plus qui confirme la bonne direction prise par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi pour assurer la décrispation politique, propice à un retour progressif à la normale. J’encourage le président de la République à poursuivre cet élan." a déclaré Delly Sessanga dans un tweet, cet acte est très salué par des nombreux congolais et impatiemment ils attendent son retour au pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Moïse Katumbi a obtenu son passeport biométrique congolais.

post-thumb

La plateforme Ensemble pour le Changement a dans un communiqué annoncé que son leader Moise Katumbi a obtenu son passeport ce vendredi 8 mars 2019. Pour la plateforme, il s’agit d’une première étape « vers un nécessaire retour à la normale après plus de deux ans d’harcèlement judiciaire ». Un communiqué de son cabinet du 28 février 2019 avait dénoncé l'harcèlement politique dont Moïse Katumbi était victime : « Il s’agit de rétablir une situation anormale puisque, jusque-là, l’Etat congolais privait Moïse Katumbi, pourtant citoyen congolais, de l’établissement de son passeport biométrique. Ce déni de droit s’expliquait par le harcèlement politique, judiciaire et physique de l’ancien régime congolais envers Moïse ». Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : L'Avenir du Congo/ Banza félicite Dany Banza

post-thumb

Message de félicitations du Président interfédéral de l’Avenir du Congo / Grand Katanga que préside Hervé Moj adressé à l’Ambassadeur itinérant Dany Banza Maloba. C’est avec grande satisfaction que nous avons appris, par la voie des ondes, votre nomination en qualité d’Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat. Cette nomination vient confirmer votre détermination à servir votre pays dans son élan de développement durable. Au nom de l’ACO Grand-Katanga, et au mien propre, veuillez recevoir nos vives félicitations et encouragements dans l’exercice de vos nouvelles fonctions. L’ACO remercie vivement le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi qui a su voir en vous les qualités nécessaires pour mener à bien les missions vous confiées. Que le Très Haut continue de vous donner son intelligence et sa sagesse tout au long de ce mandat et qu’il bénisse la RDC. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Martin Fayulu entame sa tournée Européenne ce 9 mars 2019 (Officiel)

post-thumb

Le leader de la coalition Lamuka Martin Fayulu annonce le début ce samedi 9 mars de sa tournée Européenne afin d'échanger avec ses militants de l'Europe qu'il n'a plus officiellement revus depuis la signature de l'accord de Genève en Suisse qui a abouti à la création de la plate-forme électorale Lamuka avec laquelle il est arrivé 2e à la présidentielle de décembre 2018. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Le Cabinet du Président de la République est officiellement connu.

post-thumb

Le président Félix Tshisekedi a nommé l'essentiel des membres de son cabinet. Dès la prise de ses quartiers au palais de la Nation. Le professeur Désiré-Cashmir Eberande avait été nommé directeur de cabinet adjoint en charge des questions juridiques, politiques et administratives du cabinet présidentiel. Dans la soirée d'hier jeudi, la présidence a dévoilé l'ordonnance portant la composition de la suite du cabinet de Félix Tshisekedi. Voici la liste des membres de ce cabinet, tel que lue à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC). 1) Directeur de cabinet adjoints en charge des questions : - Sociales et environnementales : Olivier Mundende Mugabe - Infrastructures , ressources minières , hydrocarbures , énergies et TIC : Getty Npanu Npanu - Economie et reconstruction : Guylain Nyembo 2) Les conseillers spéciaux en matières : - Investissement : Jean - Claude Kabongo - Stratégiques : Vidiye Tshimanga - Lutte contre la pauvreté : Julien Badibanga Kabongo - Coopération et intégration régionale : Bestine Kazadi - Infrastructures : Alexandre Kayembe - Jeunesse et lutte contre la violence faite à la femme : Chantal Yolou Yelop - Numérisation : Dominique Mugisha - Couverture des maladies universelles : Roger Kaamba Environnement et développement durable : Musibondo Eyu Lankir 3) Conseillers principaux : Collège juridique et administratif : Mbatshia Ntumba Nicole Collège diplomatique : Bushiri Ongala Christian Collèges Politique : Munsangu Daniel Collège des relations avec les institutions Services et organismes publics : Kalubi Marcel Economie et finances : Marcelin Bilonga Mbale Portefeuille : Jean - Marie Bamporiki Namegabe Planification , agriculture , pèche et élevage : Kazambu Ambroise Commerce international : Désiré Kala Infrastructures : David Mukeba Kalengay Mines et énergies : Eboma Abulavi Michel - Hydrocarbures : Maputu Adam Albert - Postes et TIC : Freddy Mukaso - Urbanisme et environnement : Kelly Lunda - Travail et Prévoyance sociale : Emily Efinda Mole - Santé et Bien - être : Benjamin Bola - Education et recherche scientifique : Jean Punzu - Culture , arts et questions religieuses : Deo Tshilumba Wa Kabeya - Service personnel Ambassadeurs itinérants : Patrick Luabeya , Luc Gérard Nyafe, Danny Banza Maloba, Nicolas Kazadi Kadima Haut Représentant et envoyé spécial du Chef de l’Etat : Kitenge Yesu Coordonateur de sécurité interne : André - Didier Mafuta - Représentant personnel : Joseph Buhozo , Yannick Luntadila , José Mbuyu Kazadi Envoyés spéciaux : Remy Nkanku , Patrick Nkongo Mwemba , Massamba Kinuani , Abel Lody. Assistance Financière : Ikena Diaba Rose Intendant ; Alkain Taty Bilolo - Assistant logistique ; Jean - Paul Mulamba - Assistants personnels : Paul Mundela , Michée Mulumba , Fany lunga , Lina Nuvaro Secrétaire particulier : Sylvain Kabongo Chargés de mission : Jacques Ilunga , Pacifique Birindwa , Clarisse Nkanku , Simon Syala Syala , Gabin Kalambay , Francis Kayembe et Taylor Lubanga - Chargée des relations publiques : Bibiche Kabengele - Conseiller privé du président de la République : Fortunat Bisele Communication présidentielle : Lydie Omanga (Directeur) , Charles Kilosho ( Adjoint) , Jean - Claude Wafwana ( Adjoint) Presse présidentielle : Abraham Luakabwanga ( Directeur) , Giscard Kusema ( Adjoint) et Paul Diakese (adjoint) Service médical présidentiel et médecin personnel du chef de l'Etat : Simba Luzolo Christian. Par la Rédaction.

Continuer la lecture

RDC : Le Cabinet du Président de la République affiche complet.

post-thumb

Des nouvelles têtes dans l'équipe du président de la République Félix Tshisekedi. Dans une ordonnance du 6 mars, lue le 7 mars sur la télévision publique (RTNC), le chef de l'Etat a nommé 3 directeurs de cabinet adjoints. Il s’agit de : - Monsieur Olivier Mondonge Bogado, nommé directeur de cabinet adjoint (Dircaba) chargé des questions sociales et environnementales. - Madame Guetty Tshiaka Panu Panu, directeur de cabinet adjoint chargée des questions d’infrastructures, des ressources minières et hydrocarbures, de l’énergie et des technologiques de l’information et de la communication. - Guylain Nyembwe Bwisia, nommé directeur de cabinet adjoint chargé des questions économiques et de la reconstruction. Ces 3 personnalités s'ajoutent à Eberande Kolongele qui avait été nommé auparavant en qualité de directeur de cabinet adjoint chargé des questions politiques, juridiques et admnistratives. Et tous 4 sous la direction de Vital Kamerhe. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Abraham Luakabwanga, le nouveau patron de la presse présidentielle.

post-thumb

Dans une ordonnance du 6 mars 2019 lue sur la télévision publique (RTNC), le Président de la République a nommé Abraham Luakabwanga en qualité de directeur de la presse présidentielle. C'est ancien porte-parole du président Félix Antoine Tshisekedi lorsqu'il était président de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social devra désormais gérer la presse présidentielle. Dans son équipe, Abraham Luakabwanga a deux adjoints: 1. Valérie Giscard Kusema et, 2. Paul Diakese. Tous 3 des anciens journalistes. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Intérims des ministres, Marie-Ange Mushobekwa prend les commandes de la communication et médias

post-thumb

Lambert MENDE frappé d'incompatibilité des fonctions, dans son choix il a pris le parlement, il quitte le ministère de communication et Médias au profit de son Mandat de député national. Son intérim est à la charge de la Ministre des droits humains Marie - Ange MUSHOBEKWA conformément au dernier arrêté du premier ministre organisant les Intérims des ministres ayant choisis les mandats de députés. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Maniema : L'UNPC plaide pour la libération des journalistes.

post-thumb

Nous professionnels du Micro et de la Plume de la Province du Maniema avons appris avec satisfaction lors de la présentation de votre Programme d'urgence pour les 100 Jours de votre quinquennat « La Libération des Prisonniers Politiques» À l'instar de ceux là que vous connaissez, qu'il plaise à votre Excellence de vous rappeler que dans la Prison Centrale de KINDU chef-lieu de la Province du Maniema il y a des détenus politiques dont notre Confrère Frank ELLA MEIJ WA TSHILOBO Outre cette catégorie des détenus, Excellence Nous vous informons qu'il des détenus qui n'ont pas des dossiers physiques devant les instances Judiciaires mais qui se trouvent en prison parce que tel où tel politicien avait intimé ordre de leurs arrestations et qui ne sont pas à mesure de payer les frais leurs exigé pour leur libération. À ce sujet, à chaque fois qu'il y a procédure de contrôle des détenus chacun avec son cas ou de libération, cette catégorie de nos compatriotes est cachée par les responsables de différentes prisons en complicité avec les magistrats ayant décidé sur leurs attestations. Vigilance donc lors de l'exécution de votre Programme.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : John Kabeya, un poids lourd du Kasaï central.

post-thumb

À quelques jours de la tenue des élections des gouverneurs et sénateurs en République Démocratique du Congo, l’heure est à la prise des contacts entre candidats et députés provinciaux pour ces élections très attendues. Au Kasaï central, plusieurs candidats sont en courses, l’un d’eux convainc le plus, John Kabeya puis que ce de lui qu’il s’agit, un fidèle militant de le l’Union des Démocrates pour le Progrès Social de la première heure, un congolais très engagé et très soucieux du développement réel de la province. C’est lui qui a reçu le mandat de son parti d’être le représentant du Chef de l’Etat un fois élu dans le Kasaï central afin d’assurer une vraie continuité des réalisations du président de la République dont il fut conseiller financier. Cadre dans l’administration publique, John Kabeya est l’homme qu’il faut pour donner au centre Kasaïens le beau sourire rêvé depuis la nuit des temps. Les élus provinciaux n’ont qu’un choix celui de John Kabeya afin de pérenniser les actions du président de la République que leurs électeurs ont choisi à la récente présidentielle du décembre 2018. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : Le FCC et CACH font route ensemble dans " le cadre d'une coalition gouvernementale"

post-thumb

Le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (CACH) ont entrepris du 04 au 06 mars, des concertations à l'effet de cerner la problématique de la détermination de la majorité parlementaire. À l'issue de la rencontre les deux plateformes politiques affirment leur volonté commune de gouverner ensemble dans le cadre d'une coalition gouvernementale notamment pour assurer la bonne gouvernance, le bien-être du peuple et faire face aux urgences actuelle du pays. Ainsi, le FCC et le CACH, recommandent au chef de l'État Félix Tshisekedi et Joseph Kabila respectivement autorité morale du Front Commun pour le Congo, de procéder à la nomination du formateur du gouvernement. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kinshasa : LUCHA salut la réouverture du Centre Européen des Visas.

post-thumb

C'est ce mercredi 6 mars 2019, qu'il a été procédé à la réouverture officielle du centre européen des visas l'ex maison Schengen à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Plusieurs messages de satisfaction émanent de partout notamment celui du mouvement des jeunes de la Lutte pour le changement lucha : "La réouverture effective de l’ancienne Maison Schengen de Kinshasa est une bonne nouvelle pour les voyageurs Congolais avant tout. Le nationalisme dont notre Congo a besoin ne peut pas être synonyme d’enfermement sur soi. Lumumba lui-même n’a jamais prôné l’isolement." Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Elections des gouverneurs : LUCHA-Tshikapa dit non " aux monnayages des voix ".

post-thumb

Dans un mémorandum déposé au bureau de l'Assemblée provinciale du Kasaï le mardi 5 mars 2019, le mouvement citoyen lutte pour le changement LUCHA-TSHIKAPA dit non aux monnayages des élections senatoriales, du gouverneur et vice-gouverneur prévues à la fin de ce mois. Se référant à l'expérience malheureuse qu'a connu la province du Kasaï avec " une médiocrité profonde ", caractérisant les élus provinciaux de 2006 incapables de relever les défis de l'extrême pauvreté et de la lutte contre les antivaleurs, la LUCHA-TSHIKAPA entend par ce sit-in interpeler les nouveaux députés provinciaux de doter la province des hommes et femmes qui se dépasseront pour relever les différents défis de la province. Ce mouvement citoyen promet de s'aligner derrière le peuple en organisant des manifestations pacifiques fautes du respect de cette interpellation. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Élections des sénateurs : " Que perdrait notre pays si nous supprimons le Sénat ?" Steve Mbikayi

post-thumb

À quelques jours des élections sénatoriales en République Démocratique du Congo, et suite à la corruption criante dans les Assemblées Provinciales, Steve Mbikayi, le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire du gouvernement sortant apporte sa contribution : " Que perdrait notre pays si nous supprimons le Sénat ? Cette institution est inutilement budgétivore! Sa suppression nous permettra de faire des économies et de réduire le timing du traitement des dossiers au parlement. Au chef de l’Etat et à l’ Assemblee Nationale d’y réfléchir !" Ce point de vu a été largement saluer par plusieurs congolais en invitant les décideurs d'y penser. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Veuillez respecter celui qui a redonné à notre pays les fondements d'un État, Mr S. Dokolo." Patrick Nkanga

post-thumb

Tout est parti d'un tweet de l'homme d'affaires et leader du mouvement Les Congolais debout Sindika Dokolo : " Mr Kabila a-t-il fait sa déclaration de patrimoine comme l'exige la loi? Sachant qu'il avait une paire de bottes en plastique en 1997 et qu'il touche un salaire de Président depuis 2001, il serait intéressant de savoir comment il a acquis la ferme de Kingakati ou le complexe GLM. " Comme plus d'un, Patrick Nkanga, cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie invite Sindika Dokolo à plus de respect : " Mr. Respecter celui qui a redonné à notre pays les fondements d'un État. Celui, qui à 29 ans a hérité d'un État en guerre, savez-vous ce que c'est que gérer un Pays, Mr S. Dokolo ? Poser la question au Père de votre chère épouse. Vous ne meritez plus aucun respect." Cette réaction divise, car pour certains l'homme d'affaires a pleinement le droit de penser et de s'exprimer comme lui garanti la constitution mais d'autres pensent qu'une telle attaque à l'endroit de celui qui a sacrifié sa jeune pour l'intérêt suprême c'est une haute marque d'ingratitude et l'invite à s'excuser. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Marie-josée Ifoku suggère la suspension des élections du 2e degré car la corruption est à son comble.

post-thumb

Candidate malheureuse à la présidentielle de décembre dernier et présidente nationale de l'Alliance des Élites pour un Nouveau Congo, Marie-josée Ifoku a brisé son silence et a réagi aux nombreux cas de corruption des députés provinciaux décriés par plusieurs. S'agissant des élections des gouverneurs et des sénateurs, elle propose : " Félix Antoine Tshisekedi devrait suspendre les élections des gouverneurs et sénateurs. La corruption a atteint son comble dans ces assemblées Provinciales." Car pour elle ça serait l'unique solution d'arrêté l'hémorragie qui menacent les différentes assemblées. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Seth Kikuni propose la nomination des commissaires spéciaux.

post-thumb

À quelques jours des élections des gouverneurs dans les 24 sur les 26 provinces du pays prévues le 26 mars prochain. Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018 et leader de la plate-forme électorale Uni Nous Ferons Mieux propose au chef de l'état : " à la place des gouverneurs élus par les Assemblées Provinciales orrompues, la nomination des commissaires spéciaux par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi créera un équilibre parfait dans la gestion et fragilisera le Front Commun pour le Congo qui a planifié de conserver tout le pouvoir. Suspendez aussi le sénat (home des vieillards)." Cette proposition fait suite aux nombreuses plaintes de la société civile où les élus provinciaux exigeraient des candidats gouverneurs des provinces importantes sommes d'argent et l'achat des vehivules pour l'élection des gouverneurs prévue au second degré. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC: Nomination du 1er ministre, ACAJ invite le FCC à mettre fin à ses enchères politiques.

post-thumb

L'association Congolaise pour l'Acces à la Justice ACAJ soutient la nomination de l’informateur par le Président de la République conformément à l’article 78 de la loi fondamentale et appelle le Front Commun pour le Congo à mettre fin à ses enchères politiques. L'ACAJ menace de mobiliser le peuple contre le retour aux affaires des pilleurs et violateurs des droits de l’Homme. Pour rappel, selon la constitution de la République Démocratique du Congo ne peut être nommé premier ministre que le député issu de la majorité parlementaire et pour cette 5e République, c'est le FCC de Joseph Kabila qui possède largement cette majorité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

" Nous n’avons pas interrogé le docteur Mukwege à ce sujet. Ceci est une fake news dont nous déclinons toute responsabilité." Redaction du www.dw.com

post-thumb

Un texte circule depuis ce week-end sur les réseaux sociaux dans lequel le médecin congolais Denis Mukwege aurait accordé un entretien à propos d'un rôle d'informateur dans la formation du nouveau gouvernement à la rédaction de la télévision Allemande DW. La Deutsche Welle (DW) tient à informer ses lecteurs, auditeurs et internautes que ce texte ne provient en aucun cas de sa rédaction. "Nous n’avons pas interrogé le docteur Mukwege à ce sujet. Ceci est une fake news dont nous déclinons toute responsabilité." a précisé la Rédaction de la DW dans un article publié sur son site web. Voici le texte dont il est question: URGENT !!! Le DOCTEUR MUKWEGE rejete l'offre de la présidence !!! LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE VA DEVOIR TROUVER UN INFORMATEUR APRÈS LE REJET DU DOCTEUR DENYS MUKWEGE PAR DEUTSCHE WELLE (DW) ... Après avoir été sollicité par le président de la République pour jouer le rôle d'observateur avec pour objectif d'identifier la majorité parlementaire,  Le docteur Denys MUKWEGE,  surnommé l'homme qui répare les femmes vient d'opposer une fin de non recevoir à la demande de la présidence en donnant également ses raisons : " Je suis dans le domaine médical depuis des années, ma passion c'est la médecine, je suis médecin, je soigne des gens dans ce pays dès mon jeune âge, mais jamais je n'ai assisté à autant de haine, autant d'horreurs, autant de crime, autant de violence, autant de sang dans ce pays,  C'est avec ce régime que j'ai vus un nourrisson se faire violer par des militaires,  c'est avec ce régime que j'ai vus des vieilles dames se faire violer par des militaires,  c'est avec ce régime que j'ai vus des femmes enceintes se faire éventrér par des militaires,  chaque jour je reçois des femmes, des bébés, des enfants et souvent par centaines,  dans mes hôpitaux, parfois notre Stock des médicaments s'épuise malgré l'aide de plusieurs ONGs internationales, et ceux que j'ai guéri garde souvent des séquelles et même psychologique, il m'arrive meme de verser des larmes sans dire un mot, rien qu'en voyant ces victimes mais j'avais décidé d'aider mon pays quoi qu'il arrive,  c'est mon combat, Aujourd'hui l'Union européenne me reçoit avec autant d'honneurs parce que je parle de la souffrance des Congolais au parlement européen,  ce peuple meurtri compte sur moi,  Pour certains je suis un héro,  je ne me vois pas entrain de les décevoir en travaillant avec les auteurs de ces atrocités,  j'ai reçu la proposition du président mais je préfère garder mes convictions en rejetant poliment la demande de la présidence, je ne saurai assumer le rôle d'informateur dans ce climat actuel... par contre je demande au président de ramener la paix à l'est du pays, une paix qui passe aussi par la justice et de réaliser toutes ses promesses de campagne " Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Insécurité à Goma " Ces massacres sont intolérables, y mettre fin devrait être la priorité absolue." Moïse Katumbi

post-thumb

La population de Goma étaient dans les rues le dimanche 3 mars pour dénoncer l'insécurité qui s'installe dans leur milieu. Réagissant à ces revendications, Moïse Katumbi compatis avec les habitants de Goma : " Face aux tueries qui continuent, notamment les nouveaux morts d’hier à Ndosho, je soutiens la population de Goma qui a marché aujourd’hui." Et ajoute que les compatriotes de l’Est souffrent depuis trop longtemps. Avant de rappeler que Ces massacres sont intolérables, y mettre fin devrait être la priorité absolue. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC - UE : La maison Schengen change d'appellation et ouvre ses portes ce 8 mars 2019.

post-thumb

C'est peut être la première bonne nouvelle du mois pour la plupart, la maison Schengen changé de nom désormais « centre européen des visas » et ouvrira officiellement ses portes ce vendredi 08 mars 2019. Selon la télévision belge francophone la RTBF.BE qui l’a annoncé ce dimanche 03 mars 2019, cette ouverture est l'un des signes de décrispation des relations entre la Belgique et la République Démocratique du Congo depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi, le cinquième président de la RDC. Faut-il aussi rappeler que, la République démocratique du Congo et la Belgique ont convenu de rouvrir sous une autre appellation la “Maison Schengen” qui traitait des demandes de visas d’entrée dans les pays de l’Union européenne (UE). L’accord signé le vendredi 22 février 2019 à Kinshasa prévoit aussi, l’ouverture au sein de l’ambassade de la Belgique d’un guichet spécial de traitement dédié aux officiels congolais détenteurs de passeports diplomatiques, l’accord donne la possibilité aux ambassades des pays européens d’accorder des visas schengen aux diplomates congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Sankuru : Les jeunes dénoncent l'instrumentation de la justice.

post-thumb

Un mémo du collectif de la jeunesse du SANKURU a été adressé à son excellence le président de la République Démocratique du Congo Felix Tshisekedi ce jeudi 28 février. Dans leur mémo, la jeunesse du Sankuru reunie denonce l'instrumentation de la cour d'appel de Sankuru dont le siège est à Lodja par le candidat au poste du gouverneur de province dont l'élu de Lodja, l'actuel ministre de la communication et médias Lambert Mende Omalanga. La jeunesse du Sankuru demande au président Félix Antoine Tshisekedi d'intervenir pour que cette instance de la justice retourne à Lusambo chef-lieu de la province du Sankuru selon l'ordre et l'esprit de la constitution du pays mais surtout que le chef de l’état a promis de travailler avec les hommes integres et rappelle à son au Président de la République de n'est plus oublié le slogan lui légué par le sphinx de Limete "le peuple d'abord "et son slogan propre "la Base d'abord". Pour rappel la candidature de Lambert Mende Omalanga au poste du gouverneur du SANKURU a été l'objet de plusieurs contestations et marches à Lusambo et à Kole et il y a même eu un mort d'un jeune homme de 21 ans à lusambo le 12 février. Disons que d'appel du Sankuru dont le siège est à Lodja a invalidé la candidature de monsieur Mukumadi Joseph pour sa double nationalité et maintenir l'unique candidature de l'élu de Lodja le ministre Lambert Mende au poste de candidat gouverneur du Sankuru c'était dans l'audience de ce jeudi 28 février à Lodja. Par Bébé Bikedji / Lusambo

Continuer la lecture

Programme 100 jours : le Mouvement patriotique UJCCM salut le programme d'urgence.

post-thumb

Le Mouvement Patriotique l'Union des Jeunes pour la Croissance d'un Congo Meilleur (UJCCM), Membre Signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo prend acte de programme d'urgence pour les 100 premiers jours lancé ce samedi 02 mars 2019 par le Président de la République, Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. UJCCM réitére indescriptiblement son soutien à Félix Antoine Tshisekedi, les actions urgentes de ses 100 premiers jours qui vont surtout porter en priorité sur les secteurs sécuritaire, Politique, social, économique, infrastructurel et sur la jeunesse. Le président Papy Kazadi de l'UJCCM appelle également Félix Antoine Tshisekedi à ne privilégier que l'intérêt du peuple congolais. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : " Il revient au PPRD de conduire le gouvernement." Emmanuel R. Shadary

post-thumb

Il a été présenté ce samedi 02 mars au siège national du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, les 116 députés nationaux et 156 députés provinciaux devant les cadres et militants. "Telle a été la moisson récoltée par le PPRD aux élections du 30 décembre 2018." a dit le secrétaire permanent Emmanuel Ramazani, s'agissant de la la question de l'heure sur le formation du prochain gouvernement, le numéro 2 du PPRD a bien pesé ses mots : “ Il revient au PPRD de conduire le gouvernement et de travailler dans la cohésion avec la plateforme Cap pour le Changement , notre nouvel allié”. Le PPRD est le parti ayant obtenu beaucoup des sièges non seulement au niveau de la plate-forme électorale Front Commun pour le Congo mais aussi sur l'ensemble du pays. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Programme 100 jours : ACAJ félicite le chef de l'état d'avoir écarté L'ACGT sur demande de cette ONG.

post-thumb

En marge de la présentation du programme d'urgence de 100 jours du chef de l'état Felix Antoine Tshisekedi, l'ong ACAJ se félicite de voir que seules les entreprises Office de Route (OR) et l’Office des Voiries et Drainage (OVD) ont été sélectionnées par le Président Félix Tshisekedi pour exécuter les travaux publics durant les 100 jrs. Il a écarté l’Agence Congolaise des Grands Travaux ( ACGT) définitivement comme l’ACAJ le lui avait demandé. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Programme 100 jours : Ce programme est une vision de mon projet de société que “beaucoup avaient critiqué et considéré comme folie” Seth Kikuni.

post-thumb

L'un des candidats malheureux de la présidentielle de décembre 2018, Seth Kikuni, comme plusieurs congolais a réagit au programme d'urgence de 100 premiers jours du président de la République présenté ce samedi 2 mars à Kinshasa. Pour Seth Kikuni, ce programme d’urgence est une vision de son projet de société que “beaucoup avaient critiqué et considéré comme folie” lors de la campagne électorale en 2018. “Programme d’urgence, les 100 premiers jours; une vision et démarche que beaucoup avaient critiqué et considéré comme folie le jour de la présentation de mon projet de société. Logique entrepreneuriale toujours: calendrier, réalisation, suivi par tous.”, a-t-il déclaré sur son compte officiel Twitter. Par la Rédaction Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a, dans cette occasion, appelé le peuple congolais à l’accompagner pour réaliser ces actions qui s’inscrivent à l’urgence.

Continuer la lecture

Felix Tshisekedi chiffre son programme d'urgence à 488 145 106 USD

post-thumb

Présentation ce samedi 2 mars 2019, depuis la place échangeur de la commune de Limité de la ville province de Kinshasa par le président de la République du programme d'urgence pour ses 100 premiers jours à la magistrature suprême. Ce programme est chiffré à 488 145 106 USD dans quelques secteurs jugés prioritaires en République Démocratique du Congo il s'agit de : Route, Santé, Habitat, Éducation, Énergie : électricité et eau, Emploi, Transport et Agripel : Agriculture, Pêche et Élevage. Plus congolais sont impatient de voir une nette amélioration de plusieurs conditions de vie durant le quinquennat du chef de l'état Félix Antoine Tshisekedi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

" Pour la réussite de ce programme, j’ai besoin de l’accompagnement du peuple congolais. " Félix Tshisekedi

post-thumb

 Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a confirmé ce samedi 2 mars où il a présenté le programme d'urgence des 100 premiers jours à Kinshasa qu’il veillera à ce que les animateurs de la justice sous son commandement soient intègres. Il a dit depuis l'esplanade de la place de l'échangeur. « Quant aux secteurs pivot, notamment la Justice, je vais veiller à ce que la justice soit administrée par des personnes intègres et aux valeurs morales irréprochables, disposées à lutter contre la corruption qui ternit l’image d’un véritable Etat de droit. Le concours du Conseil supérieur de la magistrature sera déterminant pour parvenir à cet objectif », a rassuré Félix-Antoine Tshisekedi. L’appareil judiciaire et autres structures ad hoc seront redynamisés pour mettre l’action publique en mouvement et lutter contre la corruption, a-t-il noté. En ce qui concerne la bonne gouvernance, le Président promet d’élaborer un code d’éthique institutionnel et veiller à son application. Il promet aussi d’assainir le climat des affaires par la vulgarisation du nouveau code minier et par la conclusion des contrats miniers gagnant-gagnant. « Pour la réussite de ce programme, j’ai besoin de l’accompagnement du peuple congolais que j’invite au changement des mentalités, notamment par le respect de la vie humaine, des droits et de la liberté pour tous », a souhaité le chef de l’Etat. Ce programme porte sur les domaines de la sécurité, il est rendu public pour que la population se l’attribue et en fasse le suivi, a fait remarquer le président de la République. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï central : AFDC-A saisie le conseil d'État en faveur d'Alex KANDE.

post-thumb

Contentieux electoral des provinciales au Kasaï Central, Alex Kande s'est pourvu en appel devant le conseil d'État contre l'arrêt de la cour d'appel de Kananga. Selon un acte d'appel du greffe du conseil d'État que notre rédaction a consulté, le regroupement politique Afdc-A par l'entremise de Mme Marie Jacqueline Rumbu Kazang, première vice présidente de ce regroupement politique attaque l'arrêt de la cour d'appel de Kananga au motif de "mal jugé" Pour rappel, mercredi dernier, la cour d'appel de Kananga siégeant en matières de contentieux électoral avait donné au Pprd par la validation d'un de ses candidats en l'occurrence Denis Kambayi Cimbumbu au détriment de Kande Alex d'Afdc-A. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

CENI : Affichage de liste des candidats retenus pour l'élection sénatoriale.

post-thumb

Dans pratiquement deux semaines de la tenue de l'élection sénatoriale sur l'étendue de la République, la CENI a publié jeudi la liste définitive des candidats retenus. A l'antenne de la CENI du Haut-Katanga par exemple, les noms des candidats sénateurs sont déjà placardés. 55 candidats sont en course ici, dont 45 hommes et 10 femmes seulement pour 4 sièges disponibles. Plusieurs candidats n'ayant pas été élus (candidats malheureux) aux toutes récentes législatives sont de retour pour tenter cette fois-ci une autre chance à l'élection des élus. L'élection des sénateurs est donc prévue pour le 15mars sauf changement des dernières minutes, sera précédé d'une forte campagne électorale des candidats,allant du 11 au 13 mars. En effet,les candidats sénateurs seront devant les députés provinciaux pour tenter de les persuader afin d'arracher leurs voix. Par Parfait Mutanda

Continuer la lecture

Goma : Au total, 67 ex-rebelles se sont rendus aux autorités provinciales.

post-thumb

67 ex-rebelles du Mouvement du 23 mars se sont rendus au gouvernement congolais mardi 26 février. Leur démarche serait consécutive à l’appel du président de la république, Félix Tshisekedi qui a demandé, dans son discours d’investiture, à tous les fils du pays de revenir, afin de bâtir ensemble la paix. « Nous remercions le gouvernement congolais et le Président de la RDC qui a envoyé une délégation en Ouganda venir nous sensibiliser pour un retour volontaire dans notre pays. Voilà qui justifie notre présence en masse. Parmi nous, il y a des officiers et sous-officiers. Personne ne nous a poussés à prendre cette décision. Nous sommes venus de notre propre gré », a dit John Kapya avant de signaler qu’un autre groupe reste en Ouganda. Pour les forces armées de la RDC, il s’agit bien des fils du pays qui rentrent chez eux. « Ce sont des éléments Ex-m23 qui rentrent chez eux dans le cadre du "Mécanisme de suivi de rapatriement des ex combattants ". Comme il était prévu lors du sommet de Brazzaville, les Chefs d’États de la région des Grands Lacs avaient décidé du rapatriement de tous les ex-combattants disséminés dans la Région », rappelle Guillaume Njike Kaiko, porte-parole FARDC. « Nous sommes venus accueillir les enfants du pays qui s’étaient retranchés en Ouganda. Aujourd’hui sous la houlette du président de la république qui prône le retour au pays de tous les fils, ils sont revenus », s’est félicité Patrick Mutombo Kambila. Pour le conseiller au Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre, les ex-m23 répondent à l’appel du Chef de l’Etat et ils n’ont pas été forcés. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Lubumbashi : La jeunesse d'Ensemble pour le changement rejette les déclarations de son coordonnateur dans le Katanga

post-thumb

La cacophonie au sein de la plateforme Ensemble pour le changement élargie son étendue. Les déclarations de Kyungu Wa Kumwanza au micro de la Radio Okapi,n'ont pas fait l'unanimité dans cette coalition politique appartenant à l'ex-gouverneur du Katanga,Moïse Katumbi. En effet,Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza en sa qualité de coordonnateur dans le grand Katanga de cette coalition membre de Lamuka,s'est dit ne pas opposé vis-à-vis du pouvoir actuel et est déterminé à accompagner le président Felix Tshisekedi dans l'accomplissement des actes positifs qu'il aura posés. "...il est temps de faire la part de chose. Il y a opposition et combat. Je ne suis pas dans l'opposition, mais plutôt dans le combat des grands principes, notamment de Droit de l'homme, de justice et de paix. Je ne m'oppose pas au pouvoir en place... a dit Kyungu Wa Kumwanza" Face à ces déclarations notoires,la Jeunesse d'Ensemble pour le changement dans le grand Katanga s'est réunie en urgence pour rejetter en bloc le positionnement de son coordonnateur. Pour cette plateforme politique, la décision de Kyungu Wa Kumwanza de ne pas appartenir à l'opposition n'engage que sa personne. Georges Mawine,charger de la jeunesse déclare quant à lui que la Jeunesse de cette coalition reste déterminée et compte militer dans l'opposition, contrairement à leur coordonnateur provincial. Toutefois, Kyungu Wa Kumwanza avait signifié au cours de l'interview accordé à la Radio Okapi, qu'il aurait fallu attendre le retour de Moïse Katumbi au pays pour la clarification de certaines situations qui sont à l'origine de confusion entre membres de ce regroupement. Par Parfait Mutanda

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : La cour d'appel maintien la candidature de Jim MUKENGE pour le Kasaï central.

post-thumb

C'est au cour de l'audience de ce jeudi,que la cour d'appel de Kananga a jugé irrecevable la requête introduite par l'UDPS au sujet de l'invalidation de la candidature de Jim Mukenge au poste du gouverneur de province parce que appartenant à l'UDPS et que le parti présenté quelqu'un d'autres. Dans une interview accordée à la presse, le premier président de la cour d'appel de Kananga a indiqué que la cour a attaqué cette décision par la forme et a constaté le défaut de qualité dans le chef du requérant. Signalons que la cour d'appel de Kananga a maintenu aussi toutes les 4 candidatures au poste du gouverneur de province au Kasaï central. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC : Ensemble pour le changement est dans une cacophonie latente.

post-thumb

Au cours d'une mise au point tenue par l'Ensemble pour le changement avant hier dans la capitale,la plateforme politique de Moïse Katumbi, ex gouverneur du Katanga,dit constater que Felix Tshisekedi est le président de la république légale mais pas légitime. Elle se dit donc prête à accompagner dans l'accomplissement des actes positifs que le président aura à poser,vu que l'objectif du combat politique demeure jusqu'alors l'amélioration du bien-être de la population qui passe par les autorités légitimes. Ainsi,toutes les actions que le président Felix Tshisekedi va mener dans le sens d'améliorer le quotidien des congolais,cette plateforme ne s'y opposera pas et ne va pas en empêcher. Par ailleurs,l'Ensemble pour le changement prétend être une première force politique de l'opposition qui va lutter pour l'établissement d'un état de droit. A ce sujet,Kyungu Wa Kumwanza coordonnateur de cette plateforme dans le grand Katanga,a dit au cours d'une interwiew au micro de la Radio Okapi qu'il était temps de faire la part de chose. Selon lui,il y a un distinguo entre l'opposition et le combat,et ne se considère pas comme opposant vis à vis du pouvoir actuel. Il se dit plutôt étre dans le combat des grands principes,notamment de Droit de l'homme, de justice et de paix,et est très loin de combattre le pouvoir en place. Kyungu Wa Kumwanza attend tout de même le retour de Moïse Katumbi au pays,place la clarification des situations qui créent vraisemblablement la confusion en interne. Pour la clarification des situations qui créent vraisemblablement la confusion en interne. Par Parfait Mutanda

Continuer la lecture

RDC: Ensemble pour le changement invité Félix Tshisekedi à exercicer un pouvoir fondé sur la "constitution et non d'un accord politique."

post-thumb

Ensemble pour le changement plate-forme politique cher à Moïse Katumbi Chapwe, affirme avoir constaté la validation et l'investiture de Félix Tshisekedi comme président de république démocratique du Congo. Tout en signalant les nombreuses irrégularités qu'on entachée les élections du 30 décembre 2018 dont la responsabilité incombe à Joseph Kabila. Cette plate-forme exige au nouveau président Félix Tshisekedi à exercer un pouvoir fondé sur " la constitution et non d'un accord politique sous seing privé et secret qui n'engage pas la nation congolaise." L'ensemble de Katumbi se dit ouvert à "tout initiative allons dans le sens du règlement de la grave crise politique" appelle le chef de l'État congolais à la libération des derniers prisonniers politiques dont Franck Diongo, Firmin Yangambi et Diongala et de favoriser le retour des exilés politiques et forcés à l'exil dont Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba et Mbusa Nyamwisi." Pour ce qui est de Lamuka, l'Ensemble invité "ses principes leaders et leurs organisations respectives à procéder dans les meilleurs délais à une évaluation des actions menées et à décider de sa nouvelle orientation." Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

RDC : Nanou Memba, l'élu de Kipushi tire la sonnette d'alarme " afin de prévenir le péril qui guette" le Haut-Katanga.

post-thumb

Élu député aux élections législatives nationales du 30 décembre 2018, Memba Ebenga Nanou à au travers d'une correspondance adressée aux compatriotes, déclaré: "nous pensons qu'il est de notre devoir de tirer la sonnette d'alarme afin de prévenir le péril qui nous guette". Il a affirmé ensuite avoir remarqué un relent de clientélisme et de favoritisme notoire dans le chef des autorités politico-administratives du Haut-Katanga. Cependant, il appelle les notables à privilégier l'intérêt général et la paix sociale, sans laquelle le développement n'est qu'une utopie. Le député nouvellement élu interpelle les responsables, les membres des associations socioculturelles vivant dans le Haut-Katanga de veiller à leurs objectifs: pérennisation des valeurs culturelles et encouragement des peuples autochtones à participer de plein pieds à la gestion de la chose publique. Plaidant pour un climat de paix et l'harmonie de la province y va de main morte, "nous rappelons à cette poignée de personnes qui s'erigent en club d'amis et qui se considère comme les supers Haut-Katangais, de cesser de prendre la province en otage en sacrifiant les intérêts de tout un peuple pour leurs propres comptes: des à présent, nous les avons à l'oeil" a surenchéri Memba Ebenga. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : "La vérité n’est pas un produit périssable! La victoire de MartinFayulu a été volée." Olivier Kamitatu

post-thumb

La récente déclaration de la plate-forme Ensemble de Moïse Katumbi sur sa position alimente la chronique, pour le porte-parole du président de cette coalition, Olivier Kamitatu a dans un tweet réitéré la position de Ensemble pour le Changement : " La vérité n’est pas un produit périssable, la victoire de MartinFayulu a été volée. Le peuple qui est l’unique source de légitimité du pouvoir exige réparation. Ensemble n’entrera pas dans un gouvernement issu d’un pacte secret et jouera pleinement son rôle ds l’opposition." Pour rappel, Ensemble condamne la victoire de Félix Tshisekedi qui selon eux il a été nommé. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC- Namibie : "Je suis un individu qui a été élu par la majorité des congolais mais d’autres ne m’ont pas élu et je veux qu’ils continuent à s’exprimer." Félix A. Tshisekedi

post-thumb

Profitant de sa visite officielle en Namibie, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a rencontré la diaspora congolaise de Windhoek au Hilton Hôtel ce jeudi 27 février 2019. Après le mot de circonstance de l’ambassadeur de la RDC suivi du mot de bienvenue de M. Mwenza, Pdt de la communauté congolaise, dans son adresse le président de la République invite les congolais vivant au Namibie à plus d'amour et à toutes les accusations dont il est victimes, le premier des congolais a réagi : «Je ne veux pas qu’on arrête des Congolais qui osent critiquer le chef de l’Etat. Je ne suis pas Dieu le père! Je suis un individu qui a été élu par la majorité des congolais mais d’autres ne m’ont pas élu et je veux qu’ils continuent à s’exprimer»: Félix-Antoine Tshisekedi

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Zoom sur les candidats du Sud-Kivu.

post-thumb

Sud-Kivu est cette province qui a tant souffert et qui, depuis 2006 a changé des gouverneurs à mainte reprises mais reste parmi les dernières provinces de la RDC. L' heure est de nous poser la question de savoir où serait le problème qui freine le développement de cette province. Nombreux observateurs pensent que cette province n'avance pas, parceque 12 ans durant nous avons connu une assemblée Provinciale très amorphe et d'autres disent que le problème se situe au niveau de ces soient disant Notables du Sud-Kivu qui vivent à Kinshasa et qui pensent que cette province est un bien privé à eux pour nous imposer des gouverneurs servant leurs petits intérêts égoïstes et gloutons. Cette province a besoin de quelqu’un qui, non seulement connait la province mais aussi qui peut servir entièrement sans recevoir des injonctions dans le sens de freiner le développement de la province pour le compte des politiciens cupides. Le peuple Sud-kivutien, comme un seul homme a dit non aux accords de la Roche et aujourd'hui continue de dire non aux accords politiques en vue de nommer un Gouverneur. Car vos accords et nominations n'ont jamais apporté ce développement tant voulu par cette population qui vit dans une misère criante et sans nom. Ainsi donc, nous lançons un appel pathétique à Son Excellence Monsieur le Président de la république pour qu’il s’implique personnellement dans ces élections, afin que les Gouverneurs soient effectivement issus du peuple et pour le compte du peuple. *Le peuple d'abord* A travers ces mots nous relançons encore un appel aux élus du peuple, les députés provinciaux. Chers députés l' avenir de cette province est entre vos mains et ces élections sont pour vous un premier test, vous savez combien cette province souffre, combien la population ne jure que sur le développement, la paix et la sécurité. Tenez pour rappel : 1.Madame Shenilla, candidate Gouverneur, Sénatrice, Présidente de l' assemblée!!! Cette cupidité et boulimie politique doivent aujourd'hui prendre fin, cette Femme a 17 ans durant siegé comme député et sénatrice mais qu’elle est son bilan ? La base ne la reconnaît pas, on l'a jamais vu aux parlements encore moins revenir à la base sauf pour battre campagne. Chose grave à tous les niveaux elle présente les membres de sa famille biologique comme suppléants et colistiers. On ne comprend pas très bien quelle est sa motivation et ambition car elle semble postuler à tout donnant l’impression de chercher seulement à sécuriser son clan et ses affaires. Signalons ici, qu'elle postule en indépendante alors qu’elle siège à l’assemblé provinciale comme élue du ECT/AAB de la coalition FCC. La malhonnêteté. 2. Mr. Kibala Nkold, cet Allemand, un homme au compte des imperialistes, qu sait fait passer pour un ange pourtant son bilan mitigé dit le contraire. Plusieurs fois aux affaires, comme vice-gouverneur, et ministre National de la fonction publique. Ceux qui le connaissent bien vous disent combien c’est un homme conflictuel, incapable de co-gerer et cohabiter. Il est caractérisé par l'inconstance politique , il a participé à la destruction de cette province et de ce pays pendant plusieurs années. Et comme certains pensent que l'opposition est une blanchisserie, aujourd'hui Mr Kibala appartenant à la coalition Lamuka de Fayulu, cette coalition des imperialistes qui ne reconnait pas l’actuel président de la république et qui ne jure que sur le chaos dans ce pays. Comment ce dernier pourra t-il co-geré avec un président dont il doute la légitimité ??? Arrêtons de tromper ce peuple qui a tant souffert par vos magouilles. Nous disons non aux impérialistes et surtout à cet Allemand. 3. Mr. Bitakwira, quoi dire sur son profil ??? Cet homme, comme il aime bien s'appeler *Kamikaze* est en vrai, un fin Kamikaze et toutes ses sorties médiatiques nous disent encore plus sur sa personne. Cet homme dont la perversité politique est cheval de bataille doit encore une fois de plus être sanctionné pour tous les maux qu'il a fait subir à la population à travers ses faits et agissements qui frisent une délinquance politique à outrance. Il a été sanctionné par la population d'uvira dont il croyait être sa base et il serait très dommage que ce dernier beneficie d'une quelconque grâce de la part de nos députés votés par cette même population qui a vomi Bitakwira. Comme toujours sa cupidité politique passe avant tout, après son échec cuissant aux élections du 30 décembre 2018, il se présente aujourd'hui comme candidat gouverneur et sénateur de surcroît sans accord de sa plate forme le FCC. Point n'est besoin de vous rappeler qu'il est présentement ministre National de développement rural avec zéro bilan. 4. Mr. Théo, cet innocent Théo, Cet homme n’a jamais pensé être candidat gouverneur, il était chez lui entrain de préparer un voyage et on l’appelle pour qu’il devienne gouverneur pour le compte de Mr. Bahati. Bahati Lukwebo doit arrêter de se moquer de la population. Ces élections passées sont une preuve éloquente que la population ne veut plus de Lukwebo et de son ingérence dans la province, il a été sanctionné après avoir distribué plusieurs dollars issus du tresor Public. Il y a lieu de se poser la question de savoir quelle est la motivation de Lukwebo et quels sont les critères pour choisir Mr Théo que nous appelons le Shadary de la province. De l'homme de Kalev à gérant de Lukwebo. Théo a obtenu son diplôme dans cette triste université (ISPL cardinal MALULA) dont les cours se donnent généralement le soir. Après plusieurs années à l'ANR au côté de Kalev il a été engagé à l’INSS par Mr. Bahati Lukwebo, alors ministre du travail et prévoyance sociale, cette nomination a plus profiter à la famille Ngwabije dont tous les noms de retrouvent aujourd'hui à l' INSS. En votant pour Théo, nous risquons de participer à la Nyantenderisation étape 2. Rappelons qu'il est le patron de Hope channel Bukavu et Goma, dont les collaborateurs ont quitté pour 5 ans d’impaiement. Mr. Bahati doit arrêter de penser que le Sud Kivu est sa boutique ou il peut nommer son gérant quand il veut et comme il peut pour satisfaire ses intérêts égoïstes. Nyamoma ne pas un lieu de Stage encore moins à cette phase très décisive où la province doit décoller. 6.Mr. Telexy Rubuye, se présente comme Indépendant, il a certes des réalisations à mettre à son actif, mais il y a cette histoire de la Route qu'il n'arrive pas à terminer depuis 2 ans. Comment saura-t-il reconstruire les routes de la Province qui constituent un défi majeur pour le prochain Gouverneur Comment saura-t-il ? Peut-il nous fournir des informations sur la structuration du projet/marché de construction de cette route ? Mais finalement, vers qui cette province doit se tourner pour sortir de la tourmente ?

Continuer la lecture

Kasaï central : Denis Kambayi validé comme député en lieu et place de Alex Kande Mupompa.

post-thumb

La cours d'appel de KANANGA siégeant en matière de contentieux électorales a rendue publique ses verdicts ce mercredi. D'après le premier président de la cours, 19 dossiers étaient en contestation dont 4 recours irrecevables pour le retard, 11 recours irrecevables pour défaut des qualités, 3 recours recevable mains non fondés et 1 recours recevable fondé et les parties détenait toutes les preuves possibles. Il s'agit du dossier PPRD avec comme candidat Denis KAMBAYI et AFDC-A avec Alex KANDE MUPOMPA. Par conséquent la cours a déclaré est élu Denis KAMBAYI comme député provincial. Jean Bandibanga invite par la même occasion les candidats lésé à aller en appel car ayant 3 jours selon la loi. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kolwezi : "La population du LUALABA a Besoin d'un changement radical" Michel ILUNGA KOUVAS , candidat Gouverneur

post-thumb

Député National élu en 2011 et réélu en 2018 , Michel ILUNGA KOUVAS a travaillé pendant longtemps au service de la population de la province du LUALABA en général et de KOLWEZI en particulier. Candidat gouverneur inscrit dans la logique du changement réel, Michel ILUNGA KOUVAS a été élu au niveau provincial et national à l'issue du scrutin du 30 décembre dernier.C'est une validation populaire de son combat politique. Après l'avoir créé en 2017,il préside aujourd'hui la formation politique Alliance Congolaise pour la Justice et le Développement ACJD qui veut se positionner dans la quête de la justice pour tous les Congolais et dans le soutien des actions de développement de la cité. Comme lui même le dit: « Tout vrai développement à impact visible nécessite une justice à tous les niveaux » ,Michel ILUNGA KOUVAS a une vision de développement du LUALABA. Par Fox News/ #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kasai-Oriental : Le vice-gouverneur invalidé au poste de député.

post-thumb

La cour d'appel de la ville de Mbujimayi au kasaï-oriental siégeant en matière des contentieux électoraux a rendu son arrêt ce lundi 25 février 2019 sur les réquêtes en contestation des resultats des législatives provinciales. Déclaré provisoirement élu par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ,Jean PierreMutanda Kabuya, vice-gouverneur du Kasaï-Oriental perd son mandat au profit de François Xavier Kabala. Cette annulation intervient aprèsavoir siègé pendant près de trois semaines comme député à l'assemblée provinciale Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

Lomami : Les militants de l'UDPS attendus ce mercredi dans les rues de Mwene-ditu.

post-thumb

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) fédération de la ville de Mwene-ditu annonce pour ce mercredi 27 février 2019 une marche de protestation de la décision de la centrale électorale de la Lomami rejettant la candidature de Bruno Kazadi Bukasa au poste de candidat gouverneur de province. Selon le président intérimaire de l’UDPS/Mwene-ditu, Alexis Kabeya Ngandu, la marche débutera du petit marché dénommé" Kaleja" jusqu'au au rond-point locomotive où un mémorandum sera déposé à la Commission Électorale Nationale Indépendante. Il a également lancé un appel vibrant à toute la population de la ville de Mwene-ditu de descendre dans les rues le mercredi à partir de 9h pour dénoncer le comportement de certains politiciens qui se croyaient dans le temps passé comme des intouchables car poursuit-il, ils doivent comprendre que l'heure est déjà au changement. Il a tout de même révéler que ceux qui cherchent à empêcher à l'UDPS de gérer cette province résident à Kinshasa. Pour mémoire, parmis les candidatures au poste de gouverneur jugées irrecevables figure celle de Bruno Kazadi Bukasa de l'UDPS/Tshisekedi et de Christophe Nkolomonyi candidat indépendant et validant ainsi l'unique candidature de Sylvain Lubamba du PPRD. Ce qui a été l'objet de la marche il y a quelques jours de la jeunesse de la ville ferroviaire. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

RDC : " Le FCC est aux yeux des congolais la cause de la défaillance totale de l'état, de l'insécurité, de la corruption, de la pauvreté et la mauvaise gouvernance." Alain D. Shekomba

post-thumb

Suite aux différentes rencontres du Front Commun pour le Congo avec son autorité morale Joseph Kabila sur la composition du prochain gouvernement dont la majorité parlementaire leur appartient. Alain Daniel Shekomba, candidat malheureux à la présidentielle de décembre dernier invite : " le FCC de s'abstenir de faire le forcing pour diriger les nouvelles institutions de notre pays car il est aux yeux des congolais la cause de la défaillance totale de l'état, de l'insécurité, de la corruption, de la pauvreté et la mauvaise gouvernance." a interpellé Alain Daniel Shekomba, le leader de la plate-forme électorale Mission Nouvelle. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Martin Fayulu échange avec l'émissaire américain.

post-thumb

MartinFayulu accompagné d'autres leaders de Lamuka notamment Pierre Lumbi, Adolphe Muzito et Éve Bazaiba ont échangés avec l’Envoyé Spécial d États Unis pour les Grands Lacs Peter Pham ce dimanche. Ensemble ils ont décortiqué sur la problématique d'élections du 30 Décembre 2018 ainsi que d'autres sujets dont Martin Fayulu Madidi se réclame gagnant. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Justin Bitakwira remit en course dans le Sud-Kivu.

post-thumb

À Bukavu, la cours d'appel a réhabilité la candidature de Justin bitakwira le samedi 23 février 2019, au poste de gouverneur de la province du sud Kivu, autrefois recalée par la CommissionÉlectorale Nationale Indépendante pour illégitimité. Signalons par ailleurs que Bitakwira bien qu étant membre du Front Commun pour le Congo se présente comme candidat indépendant. Justin bitakwira avait pointé du doigt certains membres du FCC lors d'irrecevabilité de sa candidature par le centrale électorale. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Page noire : Antoine Gizenga, premier ministre honoraire n'est plus.

post-thumb

Une autre triste nouvelle pour la nation Congolaise, l’autorité morale du parti Lumubiste unifié PALU, Antoine Gizenga, premier ministre honoraire de la République Démocratique du Congo est mort dans la matinée de ce dimanche 24 février 2019 à Kinshasa à l’âge de 93 ans. La confirmation de son décès a été faite à la presse par Willy Makiashi cadre du PALU. Plusieurs condoléances fusent de partout. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Corneille Nangaa réaffirme la tenue des élections à Béni, Butembo,Yumbi pour le 31mars 2019.

post-thumb

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est arrivé ce samedi 23 février en ville de Butembo après la ville de Goma dans la province du Nord-Kivu. Au cours de son séjour à Butembo, Corneille Nangaa a échangé avec les acteurs politiques et ceux de la Société civile Forces vives sur le processus électoral en République Démocratique du Congo. Dans son entretien, il a confirmé que les élections législatives nationales et provinciales auront bel et bien lieu le 31 mars 2019 à Beni-ville, Beni-territoire,Butembo(Nord-Kivu) et Yumbi (Mai-Ndombe). Au sujet du report d'élections dans ces quatre circonscriptions électorales, le président de la CENI, Corneille Nangaa, a présenté ses excuses aux populations des contrées ayant été écartées des élections du 30 décembre 2018. À titre de rappel,les élections avaient été reportées à Beni, Butembo et Yumbi notamment à l'insécurité, la fièvre hémorragique à virus Ebola dans le Grand Nord de la province du Nord-Kivu et les violences causées par la guerre interethnique dans la province de Mai-Ndombe. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

RDC : Réouverture de la maison Schengen à Kinshasa, Noël Tshiani salut les démarches.

post-thumb

La prochaine réouverture de la maison Schengen à Kinshasa est une nouvelle qui enchante plusieurs congolais tant du pays que de l'étranger. Et plusieurs personnalités congolaises saluent ces démarches à l'instar de Noël Tshiani : " Je felicite Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi d’avoir entendu les pleurs de l’Union Européenne pour réouvrir la Maison schengen afin de donner du travail et quelques recettes aux européens". Plusieurs congolais attendent la réouverture de la maison Schengen et des maisons consulaires fermées notamment celle de la Belgique. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Audience de contestation entre le candidat Flungu Musendu et les candidats FCC : Richard Muyej et Fifi Masuka au Lualaba.

post-thumb

Il s'est tenu ce vendredi 22 Février 2019 à la cour d'appel du Lualaba, l'audience en contestation entre le candidat Flor FLUNGU MUSENDU contre deux autres candidats à savoir Richard MUYEJ et Fifi MASUKA. FLUNGU accuse Fifi d'avoir fraudé. Dans les arguments présentés par les avocats de la partie plaignante, ils ont démontrés que madame Fifi MASUKA est en situation irrégulière du fait qu'elle s'est retrouvée sur la liste du PPRD alors qu'elle est membre de FIDEC et du regroupement ADRP. Du côté de la défense, les avocats de Richard MUYEJ et Fifi MASUKA ont à leur tour éclairé la cour que madame n'a pas fraudé, elle a reçu l'autorisation de sa plate forme ADRP pour adhérer au PPRD. ils ont également critiqué la partie plaignante pour avoir modifier l'identité du candidat MUYEJ lors du dépôt de leur plainte. Pour la CENI, Fifi MASUKA a consenti son adhésion au PPRD. Dans son réquisitoire, le ministère public a proposé à la cour d'appel de déclarer la plainte du candidat gouverneur Flor FLUNGU MUSENDU non recevable conformément à l'article 165 de la loi électorale. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Tshikapa: 5 journalistes à la quête de l'information dispersés par la police.

post-thumb

Un groupe des journalistes appartenant à différents organes de presse de la ville de Tshikapa, ont été dispersés ce samedi aux environs de 14h30 par les éléments de la police nationale congolaise. Selon la source qui nous livre l'information ces professionnels de médias avaient sollicité de la part du commissaire provincial de la PNC Kasaï une interview sur la situation de certains policiers qui n'ont pas touché leur solde il ya plusieurs mois a Tshikapa. Une situation qui serait bloqué par ONDIMBA OKITO Dieudonné commissaire provincial de la police .Faustin Nkumbi un des journalistes que nous avons joint au téléphone dans la brousse déclare qu'ils étaient dans ce site situe au quartier kamalenga commune de kanzala sur l'autorisation du général Ondimba okito."" nous avons contacté le commissaire provincial de la PNC pour avoir sa réaction sur les accusations formulées contre lui par les policiers impayé, ils nous à demander d'aller le voir au site ou se fait l'opération de la paie .arrivée sur le lieu nous lui avions vu et nous à dit de l'attendre au bureau, immédiatement nous avons vu un bon nombre des policiers qui sont venu nous brutalisé et ont ouvert le feu entre nos jambes sous l'oeil impuissant du général"" déclare Faustin nkumbi journaliste victime .nous avons même perdu nos matériels de reportage renchéri-t-il . parmi les journalistes dans la brousse on site Richard mukadi, germain ngalamulume, de onde du progrès, pierre tshimbu ,Paulin kasaya ainsi que Faustin nkumbi. Tous nos efforts conjugué pour joindre ondiba okito Dieudonné sont resté sans succès Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC: Accord sur la réouverture de la maison Schengen à Kinshasa.

post-thumb

Ça y est, les papiers de l'accord sur la réouverture de la maison Schengen à Kinshasa déjà signés entre le gouvernement congolais et la délégation de l'Union européenne (EU), depuis ce vendredi 22 février à la capitale congolaise précisément à la cité de l'Union africaine. La maison Schengen était fermée fin janvier 2018, suite à la rupture des accords ayant permis son ouverture. Un lieu qui permet aux congolais d'avoir les visas à destination des pays de l'espace Schengen. Le chef de l'État Félix Tshisekedi avait fait savoir à Frédéric Mogherini, Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, lors de son séjour à L'Union africaine le vouloir de renouer les activités de la maison Schengen à Kinshasa. Chose qui annonce une bonne relation entre les deux protagonistes. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Kananga : 6 suppléants validés a l'Assemblée provinciale.

post-thumb

L'organe délibérant du Kasaï central a procédé ce vendredi à la validation des mandats de 6 suppléants dont les titulaires ont choisi de siéger au palais du peuple. Il s'agit de Tshipepele Ntumba Marcel qui remplace Jhon Ntumba, de Kayombo Nyoka Bop qui remplace André Claudel lubaya ,de wishiye Willy qui remplace Delly Sessanga ,de Rose Kapinga remplaçante de Martin kabuya ,de Joseph Kalamba Muanza qui remplace bidiepe bidiepe ainsi que de Kabeya Albert qui remplace lui aussi le professeur Ambroise Kamukuni. Le président du bureau provisoire de l'Assemblée provinciale Tharsis kabatusuila a invité les nouveau validés à travailler en faveur de la population centre kasaienne et non en faveur de leurs familles respectives. Signalons que l'organe délibérant du Kasaï central avait adopté jeudi dernier le règlement d'ordre intérieur et ne reste sa validation à la cour constitutionnelle. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

RDC: 5 personnalités dont les responsables de la CENI sont sanctionnées par les États-Unis.

post-thumb

Dans un communiqué du vendredi 21 février, que le département d'Etat a annoncé la sanction des cinq personnalités oeuvrant dans trois institutions de la République démocratique du Congo. Ces sanctions concernent la restriction des visas. Les personnes concernées sont : 1. Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI); 2. Marcellin Mukolo Basengezi, conseiller du président de la CENI ; 3. Norbert Basengezi Katintima, vice-président de la CENI; 4. Aubin Minaku Ndjalandjoko, ancien président de l’Assemblée nationale et 5. Benoit Lwamba Bindu, président de la Cour constitutionnelle.  Selon ce communiqué ils sont désignés publiquement, en raison de leurs implications dans une corruption importante liée au processus électoral. Pour les États-Unis, ces personnes se sont enrichies par la corruption ou ont dirigé ou supervisé des actes des violences à l'encontre de personnes qui exercent leurs droits de réunion pacifique et leurs libertés d'expression. Le département d'État souligne que les actions annoncées sont spécifiques à certains responsables et non au peuple congolais ou au gouvernement nouvellement élu. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï - Oriental : Le ministre provincial de l'enseignement n'est plus.

post-thumb

Le professeur Mulambu Mvuluya, ministre provincial de l'enseignement primaire, secondaire et professionnel de la province du Kasai-Oriental a rendu l'âme ce jeudi 21 février 2019 à Paris en France où il séjournait pour les soins. Politologue de son état et auteur de plusieurs publications, Faustin Mulambu a rendu des loyaux services à la province du Kasai-Oriental. Sa disparition n'est pas seulement une grande perte non seulement pour sa famille biologique mais aussi le monde scientifique qui voit s'en aller un professeur d'universités. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Les jeunes de la Lomami disent " non à la candidature unique".

post-thumb

Une marche Pacifique a été organisé ce jeudi 21 février 2019 par les jeunes de la ville de Kabinda pour réclamer le maintien de toutes les candidatures invalidées par la Commission Électorale Nationale Indépendante à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de Lomami. Débutée à la paroisse Sainte Marie en passant par le rond-point Joseph Kabila jusqu'au petit marché dénommé "Bena Kasongo", ces jeunes scandaient des chansons telles que : "Nous disons non à la candidature unique car la Lomami n'appartient à personne, Lomami ne pas un bien privé, non à l' instrumentalisation de la CENI." Ces jeunes qui ont parcourus plusieurs rues de Kabinda, invitent dans un mémorandum lu devant le siège de l'assemblée provinciale, les responsables de la CENI-Lomami à ne pas plaire aux politiciens de Kabinda résidant à Kinshasa. Pour rappel, la CENI-Lomami avait invalidée les candidatures de Bruno Kazadi Bukasa de l' UDPS/Tshisekedi et Christophe Nkolomonyi candidat indépendant au poste de gouverneur de province en laissant seul Sylvain Lubamba du PPRD. Par Socrate Tshimanga

Continuer la lecture

Lucha interpelle Félix Tshisekedi au sujet de déclaration de patrimoine familial" faute de quoi vous serez réputé démissionnaire".

post-thumb

La lutte pour le changement, LUCHA en sigle invite le président de la République Félix Tshisekedi à s'acquitter de l'obligation constitutionnelle, celle de déclarer son patrimoine familial avant la date du 24 février 2019, date qui marquera le 30ème jour de son entrée en fonction, faute de quoi il sera contraint de démissionner de son poste de président de la République. La LUSHA évoque l'article 99 de la constitution du 18 février 2006, disposant ce qui suit: "avant leur entrée en fonction et à l'expiration de celle-ci le président de la république et le membre du gouvernement sont tenus de déposer devant la cour constitutionnelle la déclaration écrite de leur patrimoine énumérant leurs biens meubles, actions, y compris parts sociale(...) faute de déclaration endéans les trente jours, la personne concernée est réputée démissionnaire". À trois jours de cette échéance le président élu depuis le 30 décembre 2018 et entrée en fonction lors de son investiture le 24 janvier 2019 n'a pas encore donné suite à cette affaire. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

Pierre Lumbi : " certains membres de ENSEMBLE ont été amenés à affirmer des positions strictement personnelles."

post-thumb

L'actualité politique en République Démocratique du Congo est aussi dominée par l'avenir de la coalition Lamuka, plate-forme électorale qui a soutenu Martin Fayulu Madidi arrivé 2e à la présidentielle de décembre dernier. Alors que Martin Fayulu réclame la vérité des urnes, plusieurs hauts cadres de Lamuka annonce ne plus appartenir à cette coalition car pour eux Lamuka n'avait que des fins électorales et reconnaissent la légitimité de Félix Antoine Tshisekedi comme Président de la République. Annonçant un point de presse pour ce dimanche, Pierre Lumbi directeur de campagne de Martin Fayulu et Vice président de Ensemble de Moïse Katumbi qui confirme que toutes les positions prisent par les membres de ENSEMBLE n'engage en rien la coalition. Parmis les défections, quelques hauts cadres se sont prononcés quant à ce il s'agit entre autres de Delly Sessanga, Claudel Lubaya, et Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Pour la vice présidence de Ensemble, cette plate-forme est belle et bien membre actif de la coalition Lamuka. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Félix Tshisekedi reverse 163000$ au trésor public.

post-thumb

Le nouveau président congolais Félix Tshisekedi, qui a fait de la lutte anti-corruption une de ses priorités, a marqué le coup en reversant au Trésor public 163.300 dollars, selon un document de la banque centrale de la République démocratique du Congo. Après sa première tournée en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville, puis son déplacement au sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, la présidence de la République a procédé à un "reversement de frais de représentation", indique un bordereau de la Banque centrale du Congo (BCC) en date du 19 février dont l'AFP a pris connaissance. Par cet acte le chef de l'état vient confirmer ce qu'il a annoncé le 24 janvier dernier jour de prestation de serment Dans son discours d'investiture le 24 janvier, il avait qualifié la corruption de "fléau qui dévaste notre pays, ses institutions" et promis "une stratégie de lutte contre la corruption dans l'ensemble des rouages de l'administration publique". Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lomami : Le mandat des Chefs coutumiers cooptés validé à Kabinda.

post-thumb

Les missions assignées au bureau provisoire de l’Assemblée provinciale de Lomami tendent concrètement vers sa fin. Quelques jours seulement après avoir validé les pouvoirs des élus de 7 circonscriptions électorales, à Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, il était question ce mercredi 20 février 2019, de coopter les chefs coutumiers qui vont compléter le nombre de députés provinciaux de cette législature conformément à la loi électorale. Sur la liste de deux nouveaux élus du peuple figurent José Kalengayi Nkunda du territoire de Kamiji et Anaclet Ndjibu Mudimbi du territoire de Lubao. Ces chefs coutumiers seront présentés à l'hémicycle lors de la prochaine séance de plénière, celle consacrée principalement à la mise sur pied de la commission spéciale d'élaboration du Règlement Interieur. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

Décès de Yerodia A. Ndombasi : Zoé Kabila pleure un héros dans l'ombre.

post-thumb

Les déclarations tristes viennent de partout, le feu sénateur Yerodia A. Ndombasi aux côtés de Mzee Laurent Desiré Kabila n'était pas seulement un bon et loyal compagnon mais surtout un modèle admirable pour les Kabila. Dans son message de condoléance l'élu de Manono, l’honorable Zoe Kabila n'a pas su retenir ses larmes : " Lui mon autre père, héros dans l'ombre, on n'aura plus notre coutume de chaque 16 Janvier dites à Mzee, que les racines de révolution qu'il avait laissées continuent à s'enfoncer... que Allah donne à sa famille et nous tous la force d'accepter sa volonté... RIP #PapaYerodia." C'est de suite d'une longue maladie que s'est éteint le sénateur Yerodia A. Ndombasi. C'est un vide incommensurable pour la République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC: Joseph Kabila rappelle le FCC à une réunion ce vendredi à Kingakati.

post-thumb

C'est dans sa fermée de Kingakati située à Kinshasa que le président honoraire de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, va réunir demain vendredi 22 février tous les députés nationaux que provinciaux du Front Commun pour le Congo(FCC). La raison de cette rencontre politique n'est pas encore révélée. Cependant, l'entretien de l'ex-président de la RDC avec les chefs des partis et regroupement politique membres du FCC, mercredi 20 février était basé sur l'engagement et la fidélité du parti " engagé à se soumettre à la discipline du groupe, considérant que l'objectif poursuivi n'est pas encore atteint, avec l'organisation des élections des sénateurs et gouverneurs" rapporte le FCC à Kingakati. Cette plate-forme compte sur sa majorité parlementaire pour avoir une place remarquable dans le gouvernement. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

RDC : Le Mouvement patriotique UJCCM recadre Martin Fayulu Madidi.

post-thumb

C'est un communiqué de mise au point que le président national de l'Union des Jeunes pour la Croissance d'un Congo Meilleur, Papy Kazadi est revenu sur les propos du député national de la Lukunga. Honorable FAYULU, Conformément aux résultats provisoires de la présidentielle publié par la CENI le 09 Janvier 2019 déclarait S.E Félix Antoine Tshisekedi Président élu avec 7.051.013 suffrages valablement exprimés , soit 38,57%. Seule institution habilité et reconnue par la constitution à son article 211 d'organiser les élections et dépouillement. Conformément à l'arrêt rendu le 19 Janvier 2019 par la cour constitutionnelle confirmait les résultats provisoires de la Commission Électorale Nationale Indépendante proclamant S.E Félix Antoine Tshisekedi Président de la République. Seule institution aussi habilité et reconnue par la constitution a son 160 du contrôle de la constitutionnalité des lois et des actes ayant force de loi. Honorable Fayulu, vous êtes sans ignorer que l'article 168 de la constitution ne souffre d'aucune interprétation, stipule ; les arrêts de la cour constitutionnelle ne sont susceptibles d'aucun recours et sont immédiatement exécutoires. Ils sont obligatoires et s'imposent aux pouvoirs publics, à toutes les autorités administratives et juridictionnelles, civiles et militaires ainsi qu'aux particuliers. Sur ce, Nous demandons humblement l'honorable Fayulu de se conformer aux lois de la République en cessant la confusion. Les peuples congolais sont déjà mâtures et ne peut jamais céder à ces genres des distractions. UJCCM par l'article 3 alinéa 3 des statuts qui dit : Fédérer la Jeunesse à être des véritables artisans et missionnaires de la paix, invite les jeunes sans discrimination aucune de conserver la paix chèrement acquise par le père de démocratie S.E Joseph Kabila Kabange héros vivant, ainsi que la sécurité seules gages de l'émergence économique de la RDC Soutenons les actions de développement tel que amorcé par le vaillant Président de la République S.E Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, lesquelles actions inscrites dans la vision globale d'un Congo Emergent, Fort et Prospère. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Les Hauts cadres du FCC jurent fidélité et loyauté à l'initiateur.

post-thumb

Les responsables de regroupements politiques membres du Front Commun pour le Congo se sont réunis ce mercredi 20 février à Kingakati autour de Joseph Kabila, leur autorité morale. Les Hauts cadres du FCC ont signé un acte d’engagement jurent la fidélité et la loyauté à Joseph Kabila, initiateur du FCC reparti en sept points. Voici là les 7 engagements pris par les Hauts cadres du FCC : 1. REAFFİRMONS notre fidélité et notre loyauté à son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République Honoraire, Initiateur et Autorité Morale du Front; 2. NOUS ENGAGEONS à demeurer unis et solidaires sous le leadership de l’Autorité Morale; 3. DECLARONS membres de la Majorité Parlementaire FCC, au sein tant de l’Assemblée Nationale que des Assemblées Provinciales, respectivement les Députés Nationaux et Provinciaux élus sous la bannière des partis et regroupements politiques membres du Front; 4. CONVENONS d’instituer des mécanismes de coordination et d’unité d’action entre les groupes parlementaires du FCC dans toutes les Assemblées où le nombre de nos élus et les exigences d’efficacité politique nous imposent d’en avoir plusieurs; 5. DECIDONS de nous muer de coalition électorale, en plateforme politique de gouvernement 6. CONVENONS de nous organiser en conséquence, en dotant le Front des organes requis pour un fonctionnement efficace, compatibles avec sa nouvelle vocation de coalition de gouvernement. 7.NOUS ENGAGEONS à nous abstenir de toute initiative susceptible de nuire à l’unité d’action des membres du Front, singulièrement de ses élus à tous les niveaux, et à respecter, en toutes circonstances les décisions des organes du Front. Par la Rédaction.

Continuer la lecture

RDC : Premières mesures de sécurité nationale prises par Félix Tshisekedi.

post-thumb

Le chef de l'état congolais Félix Tshisekedi a présidé le mardi dernier, sa première réunion du conseil national de sécurité. Cet entretien a été basé sur l'éradication des tueries à Béni, Butembo, dans le Haut-Katanga et dans d'autre partie du territoire national marquée par les cas de meurtre, le retour des déplacés de Yumi et des mesures de sécurité d'accueil et d'autres questions du pays. À l'issue de la réunion, des mesures appropriées ont été prises pour éradiquer les forces terroristes et les groupes armés qui menacent le paix nationale. En ce qui concerne les déplacés de Yumbi, une tripartite "RDC-Republique et le Haut commissariat" est envisagée aux confins de prendre toutes les dispositions nécessaires pour le retour des réfugiés dans de bonnes conditions. S'agissant de la criminalité à Kinshasa Félix Tshisekedi a donné des instructions au chef d'état-major chargé de l'administration ainsi qu'au commissaire Général de la police nationale pour trouver des solutions d'encadrement et de prise en charge des éléments dans le meilleur délai. Par Junior Mbuyamba

Continuer la lecture

RDC : les haut cadres du FCC s’engagent à rester fidèles à l’initiateur, le président honoraire Joseph Kabila.

post-thumb

Conformément à la constitution qui prévoit que le gouvernement émane de la majorité à l’assemblée nationale, la coalition électorale Front Commun Pour le Congo possédant la quasi majorité des sièges, sera du gouvernement. Les chefs des regroupements qui la composent ont signé ce mercredi, dans la résidence privée de Kingakati de son initiateur Joseph Kabila, l’acte d’engagement de la plateforme et réaffirment vouloir œuvrer ensemble au sein d’une Majorité politique de gouvernement. Ils se sont « engagés unanimement à se soumettre à la discipline de groupe, considérant que le but de la plateforme n’est pas encore atteint », avec l’organisation prochaine des élections sénatoriales, des gouverneurs et les locales et urbaines. « Il est indispensable d’organiser les élus du front en majorités nationales et provinciales », disent aussi ces plateformes, « unis et solidaires sous l’égide du président honoraire Joseph Kabila.. » Les chefs de regroupements membres d’élu du Front Commun pour le Congo ont ainsi décidé de se muer de plateforme électorale en plateforme de gouvernement. L’acte signé ce mercredi comportent 7 engagements dont celui de « rester fidèle à l’initiateur, le président honoraire Joseph Kabila Kabange ». Par le Rédaction

Continuer la lecture

Le CSAC n'a pas laissé le choix aux professionnels des médias de se décider.

post-thumb

Dans le communiqué de sa dernière séance de travail, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication contrairement à la loi qui donne 8 jours et le libre choix de se décider, l'organe de régulation de l'Audiovisuel congolais a reagit dans le souci d'avoir une prestation de nature à garantir la neutralité, l'indépendance, et un traitement sans parti pris et éviter les conflits d'intérêt entre l'activité politique et l'engagement politique, le Conseil a pris quelques décisions : d'interdire la présentation ou l'animation des émissions ou magazine par des professionnels devenus acteurs politiques ou mandataire d'un service public. Et aux médias de ne pas diffuser les émissions animées par ces personnes devenues des acteurs politiques. Le CSAC promet d'être plus dur aux contrevenants. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Mercredi 20 Février, jour des grandes décisions pour les députés occupant des postes incompatibles.

post-thumb

Conformément à la loi, tous les députés frappés d’incompatibilité n'ont que 8 jours soit jusqu'à ce 20 Février pour se décider soit de démissionner de leurs fonctions actuelles et sieger à l'assemblée nationale ou dans les assemblées provinciales soit de rester à leurs fonctions et ne pas sieger au parlement. Depuis la fin de la semaine dernière nous assistons à des démissions dans les provinces. Les ministres provinciaux rendent déjà les clefs de leurs cabinets. Ils n'ont que que ce mercredi. Mais l'opinion se pose une question qui reste très importante : Quel serait le sort des ceux qui sont présentement en mission de service qui se poursuivra après ce mercredi et en aucun cas ils ne peuvent pas abandonner leurs missions au cas ou il devront opter pour de sieger au parlement ? Seul le temps pourra nous répondre. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : Entre l'assemblée provinciale et le gouvernorat, Pacific Keta choisi l'exécutif.

post-thumb

C'est à la surprise de tous que le Gouverneur ad intérim de la province de l'Ituri Pacific Keta Upat vient de renoncé momentanément à son siège de député provincial au profit de son poste de gouverneur. Il justifie son refus momentané de siège à l'Assemblée provincial de l'Ituri par la souci d'achever plusieurs dossiers en cours dans son entité à l'occurrence celui du cantonnement des miliciens de la FRPI mais aussi le travaux d'occupations des terres amorcer il y'a peu dans le territoire de Djugu. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Élections des gouverneurs : Jean Bamanisa dépose le recours afin d'espérer la recevabilité de sa candidature pour l'Ituri.

post-thumb