Sociétés

Goma: L' accès à l'eau potable est un dégât collatéral.

post-thumb

A partir du mois de juillet à septembre au moins 70% de la population à Goma au Nord-Kivu a un problème liée à l'accès à l'eau potable. Pourtant le lac Kivu à son ensemble de 2 700 kilomètres carré ne parviens pas à servir la moyenne d'un million d'habitants à Goma. Depuis le début du mois de juillet, une mesure de 20litres qui se payait entre 50 et 100francs congolais aujourd'hui se discute entre 300 à 500fc car l'accès à l'eau potable est un dilemme. Les quartiers comme Virunga, Majengo, Turunga, Ndosho, Mugunga et Nyabushongo n'ont pas d'accès facile à l'eau potable venue du majestueux lac kivu. Plusieurs témoignages relevés à ce sujet prouvent l'incapacité de l'entreprise publique «Regideso» qui ne parvient pas à satisfaire le vœux de la population. Déjà dans la matinée à 5h30' plusieurs personnes se dirigent dans des quartiers environantes pour se procurer de l'eau étant donné qu'à leurs domiciles il y a coupures sans aucune raison valable nous a témoigné M. Kakule Patrick habitant du quartier Virunga ce samedi, 20/07/2019. Signalons que cette situation mettant en danger la ville de Goma se trouvant dans une urgence sanitaire mondiale suite à la maladie à virus Ebola inquiète la population, et celle-ci demande l'implication des autorités locales compétentes. Joël Kininga KJ / Goma

Continuer la lecture

Kolwezi : Un bus de Classic coach a fait un accident, le bilan est lourd.

post-thumb

C’est en début d’après midi d’hier vendredi 19 juillet 2019, qu’un des bus de la compagnie de transport The Classic Coach qui relit la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga à la ville de Kolwezi dans le Lualaba a fait un accident au niveau du village Musompo à quelques kilomètres de l’entrée de la ville de Kolwezi. Le bilan officiel n’est pas encore, néanmoins les témoins de cet accident nous rapportent que le nombre des morts et des blessés est très élevé. Pour rappel, cette compagnie de transport qui appartient à un Tanzanien n’est pas à son premier forfait. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : L’insécurité refait surface dans la commune rurale de Monganwalu

post-thumb

Un jeune garçon a été tué dans la soirée du lundi 16 juillet 2019 vers 21 heures en commune rurale de Mongbwalu à 90 Kilometres au nord de la ville de Bunia, chef-lieu de la province, dans le territoire de Djugu dans la province de l'ituri. Ce drame a eu lieu sur la route principale menant vers le rond- point KIRIKU, à quelques mètres de la maison de transfert d'argent SOFICOM. La victime d'une vingtaine révolue connue sous le nom de SAMY a été tuée par un policier commis à la garde de cette maison de transfert. La raison de cet acte d'homicide commis par un agent de l'ordre qui a pris fuite, et la raison n’est pas encore connue. Le bourgmestre de la commune rurale de Mongbwalu qui est arrivé au lieu du crime se dit consterné par cet acte criminel et déclare que les recherches sont déjà ouvertes pour retrouver l'auteur du crime afin qu'il réponde de son acte devant la justice. Par Dellvon Mbayahi Joseph / Bunia

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Le bureau de coordination de la société civile va en guerre contre l’épidémie du virus d’Ebola sur l’étendue de la province. (Déclaration)

post-thumb

Une séance de sensibilisation a eu lieu au cours de la réunion hebdomadaire spéciale tenue le mercredi 16 juillet 2019 dans la salle concordia, cette rencontre a réuni autour d’une table le ministre provincial de la santé, les acteurs de la société civile du Sud-kivu et les mouvements citoyens sous la modération du président du Bureau de coordination de la société civile, maître Patient Bashombe. A l’issue de la réunion, il a été recommandé aux autorités de mettre tout en œuvre pour protéger la population du sud Kivu notamment de disponibiliser les quits nécessaire de protection sur les places publiques, dans des églises, dans les écoles, aéroport,... Quant à la population d’être vigilante en signalant tout cas suspects. La société civile appelle également à la solidarité internationale pour mettre fin à cette épidémie qui risque de faire disparaître tout une génération si rien n’est fait et qui se vit déjà dans la province voisine du Nord-Kivu Par Chizungu saint Léon/Sud-kivu

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Prévention de la maladie à virus d’Ebola, les instances sanitaires appellent au lavage des mains.

post-thumb

Dans l’objectif de réduire le taux de contamination de la maladie à virus d’Ebola, quelques instants appropriés ont rappelé le bien fait lié au lavage des mains, une mesure préventive question de lutter avec comme objectif de réduire le taux de contamination de la maladie à virus d’Ebola. La coordination du centre de la riposte (MVE) compte faire de cette solution préventive non seulement sanitaire mais aussi militaro-policière. Cependant, les policiers et les militaires seront placés désormais dans différents points stratégiques pour prier l’assemble de la population à se laver les mains. Cette déclaration a été faite par le docteur Aruna Abedi, coordinateur du centre de la riposte dans le Nord Kivu et L'ITuri, indiquant que c'est l'une des stratégies prises aux cotés de tant d'autres. Il faut savoir que de la maladie à virus d’Ebola est également signalé dans la ville de Goma en République démocratique du Congo. Par Serge Kisokero / Goma

Continuer la lecture

SANTÉ : L’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo, l’OMS décrète une urgence sanitaire « de portée internationale » afin d’éradiquer cette maladie.

post-thumb

En réunion d’évaluation ce mercredi 17 juillet 2019, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l'urgence sanitaire mondiale à cause de l'épidémie d'Ebola dans la partie Est de la RDC qui a tué 1 668 personnes selon les derniers résultats publiés depuis par le ministère de la santé. L'épidémie d'Ebola qui sévit depuis l'été 2018 en République démocratique du Congo (RDC) n'a quasiment pas franchi les frontières du pays. Mais elle est désormais "une urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi 17 juillet. L'agence spécialisée de l'ONU a cours de la même réunion expliqué la décision par la découverte d'un premier cas mortel à Goma, deuxième ville peuplée de RDC, à la frontière avec le Rwanda. En juin, deux cas mortels avaient été détectés en Ouganda voisin. La maladie à virus Ebola provoque de fortes fièvres et, souvent, des hémorragies sévères. Entre 30 et 90% des personnes infectées y succombent, selon les épidémies et l'espèce virale, précise l'Institut Pasteur. À Butembo, les différents acteurs de terrain estiment aujourd'hui que les efforts communautaires commencent à porter leurs fruits, avec un recul du nombre de cas. Mais l'épicentre d'Ebola semble se déplacer de nouveau à Beni, foyer d'origine de l'épidémie, où la situation se dégrade nettement depuis mai 2019 signal un rapport de l’agence spécialisée de l’ONU. Des mesures d’urgences s’imposent "Il est important d'évaluer le niveau de risque", a déclaré à la presse à Goma Ibrahima Socé Fall, directeur général adjoint de l'OMS. "L'évaluation de l'OMS montre que le risque est élevé pour les provinces et les pays voisins, notamment l'Ouganda et le Rwanda", a ajouté le coordinateur de l'OMS sur place Michel Yao. La décision de déclarer une urgence de santé publique à portée internationale est prise par un collège d'experts de l'OMS. Pour cela, l'Organisation mondiale de la santé prend en compte plusieurs critères au premier rang desquels le risque de propagation du virus à l'international. Dans le cas de la fièvre hémorragique Ebola, cette déclaration d'urgence sanitaire mondiale traduit donc l'inquiétude des experts de voir la maladie se propager dans d'autres pays. Le directeur général de l'OMS a déclaré qu'il « était temps pour le monde de prendre acte » de l'épidémie, mais il a recommandé que les frontières de la RDC avec ses voisins restent ouvertes, sans quoi les traversées informelles vont se multiplier, en même temps que le risque de propagation d'Ebola. Et du côté congolais, à travers un communiqué du ministère de la santé publique, le ministre salut cette décision de mettre en priorité extrême la situation qui se vit dans la partie Est de la RDC où se vit la fièvre hémorragique d’Ebola. Par Marcel KAZANGA / Vanessa SAMBWE

Continuer la lecture

Bukavu : Les agents de la DGI réclament les arriérés de salaire.

post-thumb

Les agents de la Direction générale des impôts (DGI) Bukavu ont déclenchés un sit-in depuis le mercredi 17 juillet 2019. Ces fonctionnaires réclament 15 mois de salaire comme ont peut lire sur leurs banderoles. Il a fallu l'intervention de la police pour disperser ces grevistes qui sont très mobilisés, habiller en noir tous, sifflets en mains et brûlent des pneus. Avant que les éléments de la police n'arrivent, les conducteurs des motos voulaient s'en prendre a eux. "Pourquoi ils ont attendu tous ce temps pour réclamer leurs salaires ? qu'ils osent seulement mettre leurs feu sur la chaussé, ils vont nous voir" disent les motards qui n'arrivaient plus à travailler aisément. Par Chizungu saint Léon/ Bukavu

Continuer la lecture

Bandundu: Le réseau de ressources naturelles sensibilise les acteurs locaux sur la gestion parcimonieuse des forêts du Kwilu.

post-thumb

En vue de garantir une gestion responsable des forêts du Kwilu, le réseau de ressources naturelles, RRN en sigle, sensibilise les acteurs étatiques et de la société impliqués dans le secteurs de l'environnement sur le bien fondé du conseil consultatif provincial des forêts. C'est au prorata d'un atelier organisé ce mercredi 17.07.19 au chef lieu du Kwilu. Le but ultime demeur, l'accompagnement des acteurs locaux impliqués dans élaboration d'une proposition d'arrêté provincial pprtant installation du conseil consultatif de forêt au Kwilu. Le coordonnateur national du RRN, dans son mot de circonstance, souhaite voir que des options claires soient levées en province pour garantir la protection et gestion rationnelle des forêts. Dans cette péripétie, le Gouverneur Willy Itsundala Assang, dans son mot d'ouverture, promet de tout mettre en oeuvre en vue de garantir la gestion parcimonieuse de ressources naturelles du Kwilu conformément à la politique de son gouvernement sur l'environnement. Précisons en dernier que, les échanges dans ces assises, tourneront sur les reformes du code forestier et de la problématique de protection de forêt. A la fin, un conseil consultatif provincial de forêts sera mise en place avec mission spécifique garantir la gestion responsable des forêts. Par David Mayele /Kwilu

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Les commerçants du marché centrale de Kadutu dans la ville de Bukavu remercient le gouverneur de la province Théo Kasi.

post-thumb

Les petits commerçants du marché centrale de Kadutu disent mercis au numéro un de la province du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje de s’être investi pour évacuer un dépotoir qui était installé au sein du marché par les gens de mauvaise volonté, un dépotoir qui causait déjà des maladies hydriques. Ils ont promis de soutenir le numéro un de la province pour sa générosité et le souci qu’il porte au profit de ses administrés en combattant l’insalubrité et la pollution de l’environnement sous toutes ses formes. Théo Kasi Ngwabidje, veut voir les femmes entrain d’exercer leurs petits commerce en toute sécurité environnementale. Par Chizungu Saint Léon/sud-kivu

Continuer la lecture

Santé : L'OMS évaluera la portée de l'épidémie d'Ebola en RDC. (Communiqué)

post-thumb

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) va de nouveau évaluer mercredi la portée de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, après le décès du premier cas enregistré dans une métropole, Goma, deuxième ville du pays et carrefour des Grands Lacs. Un peu plus d'un mois après les deux premiers cas enregistrés à l'étranger en Ouganda, l'OMS va de nouveau se demander s'il faut élever cette épidémie - qui a tué 1.668 personnes depuis l'été dernier - au rang d'urgence de santé publique de portée internationale". La situation doit être pour cela "grave, soudaine, inhabituelle ou inattendue", avec des "répercussions pour la santé publique au-delà des frontières nationales de l'État touché", ce qui "peut exiger une action internationale immédiate", selon les critères du Règlement sanitaire international. Par la Rédaction /AFP

Continuer la lecture

Santé : Décès du Pasteur de Goma contaminé par virus d'Ebola.

post-thumb

La victime était un pasteur qui a prêché dans les églises pendant son séjour à Butembo. Le prédicateur protestant imposait "régulièrement" les mains aux chrétiens, y compris les malades. Ses premiers symptômes sont apparus le 9 juillet alors qu’il était toujours à Butembo. Il a été suivi par un infirmier à domicile jusqu’à son départ en bus pour Goma le 12 juillet, indique le ministre. "Dès son arrivée à Goma ce dimanche matin, il s’est rendu dans un centre de santé pour continuer son traitement. Les infirmiers et médecins du centre de santé ayant reconnu les symptômes d’Ebola ont immédiatement alerté les équipes de riposte à Goma qui l’ont transféré au Centre de Traitement Ebola. Vers 15h, le résultat du test laboratoire ont confirmé qu’il était positif à Ebola.", avait dit le ministre de la santé, Oly Ilunga. Ce décès créé une psychose totale à Goma dans le Nord-Kivu, car la victime se promenait dans des bus de transport en commun. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : Fin de la mission d'évaluation de l'opération de deguerpissement des creuseurs clandestins des concessions privées.

post-thumb

Mardi 16 juillet, fin de la mission officielle, sous l'impulsion du Président de la République, accomplie par la délégation ministérielle conduite par le Vice-premier Ministre et Ministre National de l'Intérieur, Basile OLONGO, accompagné du Ministre National de la Défense, Michel BONGONGO. Mission qui a consisté en une évaluation de l'opération de deguerpissement des creuseurs clandestins des concessions privées de Kamoto Copper Company et de Tenke Fungurume Mining. Cette opération a été accomplie sans faille car à l'heure actuelle plus personne ne se trouve désormais dans ces concessions privées. Maintenant va intervenir la phase de relocalisation desdits creuseurs dans les zones d'exploitation artisanale déjà en prospection. Très bonne nouvelle pour les creuseurs du site de Kawama où se sont rendus, ce lundi 15/07/2019, le Vice Gouverneur du Lualaba Fifi MASUKA, accompagné du Ministre Provincial des Mines, TSHIZAYINGA SANAMA, du Général John NUMBI, ainsi que les membres de la société civile. Déjà dès ce mardi 16/07/2019, la promesse de découverture de trois zones d'exploitation artisanale localisées dans le secteur de Mangamanga sur la route qui mène à Mushima vient de se concrétiser par la mobilisation des engins de l'entreprise chargée de l'exécution de l'opération de découverture. Puis suivra la phase d'identification des creuseurs en vue d'un meilleur encadrement par des coopératives avant leur installation dans ces sites. Et le Gouvernement Provincial établira près desdits sites des dépôts à partir desquels les produits miniers seront orientés vers le centre de négoces à Musompo. Par la Presse du Gouvernorat du Lualaba

Continuer la lecture

Kwango: L'administrateur du territoire de kasongo-lunda est aux arrêts, accusé pour viol sur une fille de 14 ans.

post-thumb

Dans une déclaration rendu public le dimanche dernier sur topcongo FM, la dynamique de femme de la société civile du kwango s'indignent de l'acte ignoble "viol sur mineur de 14 ans" dont l'administrateur de territoire (AT) de kasingolunda est responsable et pour leque il amest arrêté par le parquet général à kenge. "Nous Exigeons l'application de la loi sur l'auteur de cet criminel et lançons un appel aux autorités du pouvoir central et provincial de réserver une sanction exemplaire à ce bourreau pédophile de plus de 65 ans." Dit Adèle munongo, rapporteur de cette dynamique de femme. Et d'ajouter que, cet AT est aux arrêt depuis ce dimanche à kenge en attendant son jugement qui peine selon elle, sans raison. "Que toutes les femmes et hommes se joignent à nous pour dire non à ces violences qui ne font que perdurer. Trop c'est trop" a insisté Adèle Munonga. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Kasaï Oriental : Mutombo Dikembe va construire une institution scolaire à Mbuji-Mayi.

post-thumb

Le gouverneur Jean MAWEJA a reçu ce samedi 13 juillet à Mbuji-Mayi, l'ancien athlète de la National Basket America, Mutombo Dikembe accompagné de son épouse Rose Mutombo. Leur visite au Kasaï Oriental entre dans le cadre de contribuer au développement de la terre de ses ancêtres en amenant le projet de construction d'une grande institution scolaire qui sera composée de l'école primaire, secondaire et humanité. Cette ancienne star de la NBA , a également apporté quelques lits d'hôpitaux et autres matériels qui seront distribués dans les hôpitaux de la place. Pour rappel, Mutombo Dikembe n'est pas à sa première contribution en République Démocratique du Congo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Jeunesse Éclairée organise un forum sur l'immigration clandestine.

post-thumb

Le Jeudi 08 Août, l'Asbl Jeunesse Éclairée organise à Showbuzz à Kinshasa un forum sur les dangers de l'immigration clandestine. Choqués par la tragédie que vivent leurs compatriotes dans la méditerranée et dans la jungle amazonienne pour joindre l'Europe occidentale ou les États-Unis d'Amérique, les jeunes congolais membres de cette association ont décidé de crever l'abcès en organisant un débat sans langue de bois au cours duquel les différentes ambassades et représentations diplomatiques occidentales à Kinshasa sont priées de venir expliquer la politique de leurs États en ce qui concerne l'immigration régulière et présenter la procédure à respecter pour ce faire devant un auditoire composé, très probablement, par beaucoup des jeunes.L'auditoire aura aussi à écouter et certainement poser des questions aux représentants du pouvoir public qui vont prendre part à ce forum. Ils devront expliquer les initiatives mises en place pour stimuler les jeunes congolais à rester au pays et ne pas aller perdre leurs vies sur les chemins de l'immigration clandestine ou finir comme marchandise des trafiquants d'êtres humains. Jeunesse Éclairée, qui n'est pas contre l'immigration à partir du moment où elle est régulière, est tout de persuadée que cette immigration enlève au pays sa substance, surtout qu'avec un peu de créativité, les occupations ne manquent pas au pays pour les migrants potentiels que sont les jeunes. Voilà pourquoi différents témoignages sont aussi prévus au cours du forum. Des témoignages des personnes qui ont risqué leur vie dans l'immigration clandestine et ceux de congolais qui ont longtemps vécus à l'étranger et on décidé de revenir se réinstaller ,avec succès, dans leur pays. Ce forum est un cadre idéal pour prévenir plutôt que de guérir le fléau qu'est devenue l'immigration clandestine aussi bien pour les pays de destination que pour le pays d'origine. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : René Banza dirige de la délégation Haut-Katangaise à la 3ème édition d’Alternative Mining Indaba.

post-thumb

La troisième édition de l’Alternative Mining Indaba se tient à Kinshasa, capitale de la RDC. « L’an un: du code minier : application, opportunités » est le thème au cœur de ces assises de 72 heures. La cérémonie d’ouverture vient d’avoir lieu au Pullman Hotel Kinshasa. Plusieurs délégués venus de différentes provinces de la RDC et d’autres pays tels que le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, … y prennent part. L’objectif étant d’évaluer l’application du Code minier sur terrain et d’estimer les bénéfices que retirent les différents partis. D’après le conseiller spécial du chef de l’Etat en charge des Mines, la révision du nouveau code minier a eu le mérite de permettre à la Nation, propriétaire du sol et du sous-sol, de bénéficier de ses richesses. Le Gouverneur du Haut-Katanga Jacques kyabula a dépêché sur place son Ministre des Mines René BANZA accompagné par le Dircaba Maître Gisèle NGUNGUA comme des participant aux assisses de cette troisième édition de ALTERNATIVE MINING INDABA DE LA RDC. Le souci du gouvernement provincial du Haut-Katanga est la présence dans tous les forums où l'intérêt de la population est debattu. Par Jéremie Kabadi / ALAUNE-RDC.NET

Continuer la lecture

Bandundu: Le prix de maïs et manioc revue considérablement à la hausse.

post-thumb

Un sac qui se négociait deux semaine passé à 18.000fc revient à ces jours à 60.000fc dans quasiment tous les dépôts et ports de Bandundu. Conséquence, un gobelet de manioc à moudre appelé communément "Ekolo ou sakombi" a doublé de prix. Il passe de 300 à 600fc. Le tracas administratifs par l'Office Congolais de Contrôle, d'autres services Étatiques et de la police maritime dans des barrières, excitent les vendeurs à revoir leur prix. "comment travailler pour ne rien gagner? Tu vends à 18.000fc, l'État par ses taxes, te prend plus de 10.000fc par sac. Tu gagnes quoi? Voilà pourquoi nous aussi, devons revoir nos prix." Témoignage. A chaque fois que nous majorons, les services de taxe aussi revoient leur facturation voilà pourquoi nous sommes arrivés à ce niveau. Ajoute la même source. Quant-au maïs, un sac qui jadis se vendait 35.000fc, revient aujourd'hui à 80.000fc Conséquence, le gobelet passe de 600fc à 1500fc chez les revendeurs au marché. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Kinshasa : Afin de dire non aux immenses bruits produits par la société « ACP SARL » dans la commune de Kingabwa, la population prévoie un sit-in. (Hon. Gérard Mulumba)

post-thumb

La population de Kingabwa dans la ville de Kinshasa dit non aux bruits immenses dont lesquels bruits produisent plusieurs conséquences à l’égard de la population notamment de par la nuisance ou pollution sonore d’où l’altercation de sa santé produits par la société ACP SARL, une usine de fabrication des produits toxiques. À travers une lettre adressée au Bourgmestre de Limété, l’élu provincial Gérard Mulumba Gecoco informe l’autorité municipale de la tenue d’un sit-in en date du vendredi 12 juillet à 10h devant les installations de la dite société conformément aux droits qui leurs sont constitutionnellement reconnus. Pour rappel, c’est depuis le 13 Mars 2019 que la population dénonce l’installation de la société sur l’avenue Buwabwa. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : Un accident de circulation cause d'énormes dégâts et des pertes en vie humaines.

post-thumb

Neuf personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans un accident de circulation samedi 06 juillet 2019 à 20 heures à Kwenge, localité situé a plus au moins 35 km à l'Ouest de la ville de Kikwit, près du village de village Mbamba. Le bus de transport en commun se rendait à Kinshasa et a fini sa course dans un ravin. Les témoins évoquent l’excès de vitesse et la vétusté du véhicule comme cause de l’accident. Tous les blessés ont été acheminés à l’Hôpital Général de Référence de Kikwit. Aussitôt informer le patron de l'exécutif provincial Willy Itsundala assang a délégué son ministre de l'intérieur sur place pour superviser les travaux et veiller à ce que chaque blessé reçoit les premiers soins. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Vital Kamerhe est à Bukavu au chevet des victimes de l’incendie.

post-thumb

Le directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe est arrivé ce samedi 6 juillet 2019 dans le chef-lieu du Sud-Kivu, Bukavu. Durant le séjour de cet fils de la province, une visite de réconfort aux nombreuses familles victimes des incendies grave qui ont frappé la région avec plus de 300 maisons parties en feu et causant la mort d’un enfant de 7 ans intervenu il y a peu est au programme. C’est fut un accueil très chaleureux réservé au directeur du cabinet du président de la République qui n’est pas a présenté à cette population qui depuis toujours l’appel affectueusement « baba ». Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Des importants dégâts matériels enregistrés après la marche de revendication des creuseurs artisanaux. (Bilan)

post-thumb

La ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba a connu une journée très mouvementée suite à la marche de revendication des opérateurs miniers artisanaux et creuseurs qui réclament un site d'exploitation. Des dégâts matériels importants sont signalés : c'est notamment la destruction du bureau de quartier Kasulo et du sous-commissariat de la police du même quartier dans la commune de Manika. Mais à savoir, après avoir vandalisé et pillé Le super marché LIBERTY MA MAISON (propre aux Indo-Pakistanais). Des arrestations des présumés auteurs ont été faits. . Par la Rédaction

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Les pluies diluviennes empêchent aux habitants de Baswagha dans le territoire de Lubero se déplacer.

post-thumb

Les habitants de Muhangi, plus de 40 Km de Lubero-centre dans le territoire de Lubero en chefferie de Baswagha(Nord-Kivu) ne savent plus se rendre depuis la matinée de ce Jeudi 4 Juillet 2019 à Musienene, une autre agglomération située à une vingtaine de Km de Muhangi, sur RN2. Selon les sources administratives et policières locales, cette situation fait suite à une érosion la nuit dernière d’un pante routière. « L e Trafic est complètement coupé. La pluie abattue la nuit dernière Mercredi 3 Juillet à ce Jeudi 4 Juillet 2019 : Ndlr a provoqué des érosions sur la route Muhangi-Musienene. Difficile pour nous de quitter la zone car à deux kilomètres de Muhangi, il y’a un blocus d’un grand pante de plus d’un Kilomètre qui s’est écroulé dans la route. Les piétons même les motos ne savent plus mouvoir. On est totalement bloqué, ont est vraiment enclavé », déclare sur téléphone, une source policière à Muhangi. Information confirmée par le chef de service de développement rural en territoire de Lubero qui parle également du délabrement très avancé de la route Musienene-Muhangi-Mangourédjipa. Le 30 Juin 2019, une autre pluie torrentielle a causé plusieurs dégâts matériels et Humains dans l’agglomération de NJIYAPANDA, située à une centaine de Kilomètres de Lubero-centre dans la chefferie de Baswagha. Deux personnes ont été blessées par la foudre et une dizaine de maisons emportées par les torrents. Les habitants de la place ont appelé les personnes de bonne volonté à leurs venir en aide. Par Serge KISOKERO / Goma

Continuer la lecture

Bandundu : Les enfants reporters plaident pour la non exploitation des enfants pour de fins commerciales.

post-thumb

A l'occasion de la clôture solennelle des activités marquant la quinzaine de l'enfant africain, les enfants reporters haussent le ton contre l'utilisation des enfants pour de fin commerciales au kwilu. "Nous enfants plaidons pour, -la non exploitation des enfants pour des,fins commerciales, -Amélioration des conditions sociales des enfants, -la mise en oeuvre de l'édit provincial portant protection de l'enfant du kwilu et -la création par un arrêté du Gouverneur, d'un Parlement d'enfants au kwilu." Enfants reporters. Touché par ce message fort des enfants du kwilu, le vice Gouverneur de province Félicien Kiway au non de son titulaire willy itsundala assang en mission, a demandé aux membres du Gouvernement de placer l'intérêt de l'enfant au centre de toute action. Cependant pour appuyer ce plaidoyer en faveur de l'enfant, les enfants reporters ont présenté une scénette dont la leçon morale va dans le sens de respect au Droit de l'enfant. Cela avant d'animer une brève conférence sous le thème : " action humanitaire, le Droit de l'enfant avant tout." conférence au cours de la quelle les enfants reporters ont brillamment éclairés l'opinion sur toute les questions liées au Droit de l'enfant. Rappelons en dernier lieu que, cette commémoration est à sa 15ème édition. Par David Mayele

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Une nouvelle maladie à Waloa Uroba dans le territoire de Walikale. (Alerte)

post-thumb

Le chef de groupement WALOA UROBA appelle en urgence les autorités sanitaires de la zone de santé de KIBUA à agir sur la maladie qui ne dit pas son nom et faisant la peur à sa population. Cette autorité coutumière ne comprend pas comment il alerte sur ce cas mais aucune réaction n'est encorre visible. selon lui, cette maladie se caractérise par le vomissement du sang au malade pendant que la prise en charge demeure calvaire. MUKANIRWA SANGALI MENE, chef de waloa uroba par ce que c de lui qu'il s'agit appel aux autorités compétentes de s'est pencher de cette maladie. Toute fois la société civile de Waloa uroba avait alerté il ya quelques jours sur cette meme situation qui engendre dejà le deplacement de certains habitants par peur de contamination ajoutent des sources indépendantes dans cette region. Par Serge Kisekero /Goma

Continuer la lecture

Bukavu : Le gouverneur lance la campagne de distribution des moustiquaires.

post-thumb

Lancement de la campagne de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu par le gouverneur de province Théo Kasi. 4 428 907 des moustiquaires imprégnées d'insecticides seront distribuées dans la province. Ce dispositif permettra d’éradiquer si pas réduire sensiblement le taux de morbidité et mortalité liées à la Malaria. L'exécutif provincial s'engage à éradiquer la malaria dans cette partie de la République. Les familles devront désormais dormir sous la moustiquaires imprégnées d'insectecticide quelles obtiendront gratuitement grâce à la détermination de l'autorité provinciale qui tient à tout pris d'éradiquer les mortalités dû à la malaria. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Incendie à Bukavu : « Je suis de tout cœur avec nos compatriotes qui ont perdu leurs biens. Je présente mes sincères condoléances à la famille endeuillée. » Félix Tshisekedi

post-thumb

L’incendie intervenu le dimanche 30 juin 2019 intervenu dans la commune de Kadutu à Bukavu dans le Sud-Kivu présente un bilan provisoire lourd. Le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo compatis avec les familles sinistrés. C’est dans un message que le président de la République a présenté ses compassions au nom de la nation entière : « J'apprends qu'un incendie a ravagé hier un quartier de la commune de Kadutu à Bukavu avec un bilan provisoire de 220 maisons consumées, 4 blessés graves et le décès de la petite fille FURAHA MUGISHO NAKALONGE, âgée de 7 ans. Je suis de tout coeur avec nos compatriotes qui ont perdu leurs biens. Je présente mes sincères condoléances à la famille endeuillée. J’ai contacté ce matin, le gouverneur du Sud Kivu afin de convenir des besoins d’urgence en nourritures, couvertures et bâches et afin qu’il me tienne informé de l’évolution de la situation. » Le président de la République a pris les dispositions qui s’imposent pour vu de venir en aide aux familles : « J’ai aussi instruit tous les acteurs concernés et principalement les autorités locales pour prendre des mesures préventives nécessaires pour éviter la récurrence de ces désastres. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kananga : Huit cadres de la direction des recettes sont aux arrêts.

post-thumb

Ils sont au total 8 responsables de la Direction Général des Recettes Kasaï Central DGRKC qui sont aux arrêts. À en croire l’un d’eux, ils ont été invités au bâtiment administratif du gouvernorat sur invitation du patron de l’exécutif provincial, pour une réunion de service. A leurs arrivées, ils ont été installés dans la salle des réunion pour rencontrer l'autorité provinciale. A la surprise tous, en lieu et place du gouverneur ou son représentant, ces 8 agents de la direction des recettes dont le sous directeur technique, le chef de division des ressources humaines et 3 chef de centre ville et ceux de Kazumba ont été escortés par les éléments de la police, commis à la garde au gouvernorat de province Jusqu'au parquet de grande instance de Kananga. Le motif de leurs arrestations reste jusque là inconnu et c’est en vain que la Rédaction de ALAUNE-RDC.NET a tenté de joindre l’équipe du Gouverneur de province Martin Kabuya pour en savoir plus. C’est donc un dossier à suivre. Par Soleil NTUMBA / Kananga

Continuer la lecture

Éboulement de KOV : « Par le biais du Gouverneur du Lualaba, un nouveau site d’exploitation vous sera donné. » Général John Numbi

post-thumb

À la tête d’une importance délégation qui séjourne dans la ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba et capitale du cobalt, le Général John Numbi s’est entretenu avec les creuseurs artisanaux qui opèrent en toute clandestinité dans la mine à ciel ouvert de KOV appartenant à Kamoto Copper Company une filiale de Glencore ou la semaine prochaine plus de quarante creuseurs sont morts suite à un éboulement. La délégation dépêchée par le Président de la République a pour mission de s’en quérir de la situation, et de compatir au nom du premier des congolais avec les familles éprouvées. Le Général John Numbi a demandé aux creuseurs de ne plus entrer dans la mine de KOV, car le Président de la République ne va plus accepter un mort de plus et promet que l’Etat va par le biais du Gouverneur de province du Lualaba Richard Muyej donner des espaces pour l’exploitation minière artisanale. Avant de marteler sur le fait que les récalcitrants subiront la rigueur de la loi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Éboulement à KOV : Le bilan passe de 35 à 43 morts (Situation à 8h)

post-thumb

Le bilan de l'éboulement survenu le jeudi 27 juin 2019 à Kolwezi, chef-lieu du Lualaba, où des creuseurs qui exploitent clandestinement dans la mine de KOV appartenant à Kamoto Copper Company une filiale de Glencore a été revu à la hausse dans la matinée de ce vendredi 28 juin, l'équipe commise à la recherche des disparus à découvert quelques corps, le bilan selon les informations livrées par le gouvernorat de province passe de 35 à 43 morts et les recherches continuent. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Maniema : Namoya Mining attend des autorités provinciales de garantir la sécurité à ses travailleurs et ses activités. (Communiqué de presse)

post-thumb

Rudy Cornet a indiqué au sortir de l’audience leur accordée par le Gouverneur de province que malgré les efforts pour la Société Namoya de respecter les conditions posées par les communautés locales, notamment sur le retrait des militaires dans le site de l'usine, Cornet dit que depuis, les menaces de prise d’otages et des attaques contre les agents de sécurité se multiplient. "A l’heure où je vous parle, un jeune homme est entre la vie et la mort et nous venons de recevoir les menaces selon lesquelles l’objectif de force négative est de chasser Namoya Mining." alerte Rudy Cornet. La milice Maï-Maï Malaïka serait entrain de menacer les travailleurs de Banro vivant dans la communauté et qui partent à l'usine "Au même moment que Namoya Mining est en train d’accélérer différentes ententes résultantes du forum sur la paix, certaines forces négatives empêchent les agents venant de la communauté à se rendre au travail" dénonce le communiqué de presse de Namoya Mining. Selon ce communiqué de presse, Namoya Mining attend des autorités provinciales de garantir la sécurité à ses travailleurs et ses activités. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Maniema : « Namoya Mining traverse des moments difficiles liés aux attaques, à la prise d'otages et l'arrêt de la production de son usine à Salamabila. » Ruddy Cornet

post-thumb

Au Maniema la société d'exploitation d'or, Namoya Mining, alerte tous ses partenaires et parties prenantes sur la situation sécuritaire à Salamabila. Namoya Mining est une filiale de Banro Corporation une société de droit canadien qui exploite de l'or au Sud de la province du Maniema, dans le territoire de Kabambare. Une équipe de cette société s'est entretenue ce Mercredi 26 Juin avec Auguy Musafiri, Gouverneur de la province du Maniema pour solliciter des garanties de sécurité de ses travailleurs et activités de son usine. Selon Rudy Cornet, responsable du département Risque de la Société Namoya Mining, indique que depuis 3 ans, sa société traverse des moments difficiles liés aux menaces, aux attaques, à la prise d'otages et l'arrêt de la production de son usine à Salamabila. "Vers la fin de l’année 2018, l’usine a connu un arrêt pendant plus ou moins quatre mois, mais la société avait pris ses responsabilités via des crédits afin de garantir le bien-être de ses travailleurs. Parmi les responsables que composent la famille Namoya Mining, il y a des cadres aussi bien Congolais qu’expatriés qui se battent pour garantir la production, sauver les emplois et sécuriser l’entreprise" fait savoir ce dernier dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lualaba : La mine de KOV connait un éboulement et occasionne plus de 30 morts. (Point de presse)

post-thumb

Dans un point de presse tenu par le chef de l'exécutif provincial, Richard Muyej, il signale qu'un groupe des creuseurs clandestins s'est introduit dans la mine à ciel ouvert de KOV de la concession Kamoto Copper Company KCC, une filiale de Glencore creusant et diminuant les piliers qui soutiennent cette mine. Le bilan provisoire officiel fait état de 36 morts, les recherches se poursuivent pour fouiller les corps restant s'il y en aura. cette incident s'est produit ce jeudi 27 juin 2019. Il sied de noter que l'entreprise KCC promet de cesser sa production si des tels actes de clandestinité se reproduisent. Du cote du gouvernement provincial, quelques agents de securite seront placés aux endroits pour eviter toutes entrées illicites dans le site de la concession KCC. Par Chris Mulunga / Kolwezi

Continuer la lecture

Sud-Kivu : le Gouverneur Théo Ngwabidje lance le dialogue sur la sécurité dans les hauts plateaux à Uvira.

post-thumb

Le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje a lancé, mardi 25 juin à Uvira le dialogue inter communautaire dénommé "Tujenge Pamoja kwa ajili Ya Amani" sur la sécurité de cette partie de la province qui est sinistrée par les violences de groupes armes. Ce dialogue vise à mettre fin aux conflits inter communautaires qui sévissent dans les hauts plateaux d'uvira, Fizi et Mwenga. Mais également, chercher les acteurs de cette insécurité. Pendant 5 jours soit du 25 juin au 29 juin, toutes les communautés du territoire d'Uvira vont discuter sur cette problématique. Plusieurs personnalités politiques, leaders communautaires et religieux de cette partie du pays participent à ces échanges. Parmi lesquels, des députés nationaux et provinciaux des territoires de Fizi, Mwenga et Uvira, mais aussi les membres du gouvernement provincial. Par ailleurs ,La délégation de la présidence de la république est composée Jean Jacques Elakano et Ma dame Josée Emina mais elle conduite par l'abbé Paul TSHILUMBA Conseiller du chef de l'État. Il sied de signaler que ce cadre d'échange est organisé par " Alert International". Par Serge Sindani / Kisangani

Continuer la lecture

Lualaba : Tous les dépôts miniers illégaux doivent être détruits. (Arrêté provincial)

post-thumb

Il n'est plus question des dépôts miniers illegaux dans les alentours des concessions minières privées, c'est la décision du gouverneur du Lualaba, Richard MUYEJ MANGEZ. Dans un communiqué officiel qu'il a signé mardi 25 Juin 2019, le numéro un de la province a ordonné la démolition des dépôts. Dans le but de lutter contre les invasions et les vols répétitifs des minerais dans les concessions des sociétés privées. Il est à noter que ce ne sont pas tous les dépôts et comptoirs qui seront detruits, ceux de Musompo et Kawama restent oppérationnels pour les transactions des minerais issus de la zone d'explotation artisanale. Richard MUYEJ insiste que tout creusseur qui vole les minerais dans les concessions des sociétés privées subira la rigueur de la loi. La décision du chef de l'executif du Lualaba tombe à point nommé car nous rappellons que dans la dite province les concessions minières des sociétés privées sont souvent prises d'assaut par des clandestins qui volent, cassent et agressent ces actes créent une psychose au sein des ces concessions privées. Par Ketsya Feza /Lubumbashi

Continuer la lecture

Kolwezi : Préoccupé par la sante des Lualabais, le Gouverneur a visité l'hôpital général Mwangeji.

post-thumb

Plus de 44 personnes, enfants et adultes qui souffraient des fentes palatines et labiales (bec de lièvre) à l'hôpital général de référence de Mwangeji ont vu leurs situations financière résolue grâce a l'implication du gouverneur de la province Richard MUYEJ qui a effectué une visite ce lundi 24 juin pour palper du doigt la réalité sur l'etat de sante des patients. Madame Yvonne KAVUO, coordonatrice de la fondation Smile qui mène ces operations salue l'implication du gouvernement provincial, à son tour Richard MUYEJ s'est dit satisfait et que l'engagement de la fondation Smile et son accompagnement dans la réussite de cette campagne. Il est à signaler que cette campagne d'opération de fente labiale va se poursuivre dans toute la province du Lualaba. Par Chris MULUNGA/ Kolwezi

Continuer la lecture

Kwilu : " La population de PAYKONGILA denonce érection du poste de surveillance illégal créé par les militaires de 11ème région de Kikwit." Dario Kimukedi

post-thumb

A la cité de PAYKONGILA dans le territoire de Masimanimba à une centaine de kilomètre de la ville de kikwit, les militaires FARDC de la 11ème région, garnison de kikwit, ont créés illégalement un poste de surveillance qui leur procurent le courage de rançonner la population et créé par conséquent, l'insécurité dans le milieu. Information révélé à la presse ce vendredi 21.06 par l'un des Élus de ce territoire, KIMUKEDI Dario. Ce représentant du peuple en psychose accuse également ces militaires de kidnapper une fille de 16 ans le lundi 17.06.2019 à 19h. Par ailleurs, il sollicite sollicite au Gouvernement provincial, l'identification de ces militaires auteurs de ces actes criminels et démanteler ce poste de surveillance qui n'est que l'arbre qui cache la forêt. Renchéri -t-il. Par David Mayele /Kwilu

Continuer la lecture

Affaire viol sur la fille de 13 ans : L’argent du contribuable utilisé pour cajoler des délinquants. (Tribune)

post-thumb

Dans l’affaire du viol collectif sur la fille de 13 ans à Kinshasa le 17 juin dernier, un analyste qui condamne cette situation, pense tout de même que les 2 familles ont chacune une grande responsabilité dans cette nationale. Ces enfants immoraux on raté tout simplement leur éducation de base on commettant cet acte odieux. Leurs parents sont des irresponsables dans l'accomplissement de leurs missions et devoirs. 1. Pour les familles des garçons: * Comment expliquer ce laxisme de laisser ces mineurs pervers de commencer la vie SEXUELLE de cette manière déshonorante pour leurs parents? * Comment ces enfants possédés peuvent-ils avoir l'idée de violer collectivement une fille de 13 ans de leur école? * Comment ces enfants, élèves de surcroît peuvent-ils entrer en possession de la drogue à 15 ou 16 ans? 2. Pour la Famille de la Fille : l'accoutrement de votre fille, le laisser aller, le libertinage dans l'usage du téléphone, l'adolescence mal encadrée, votre irresponsabilité sont parmi les facteurs qui ont occasionné cette dépravation des moeurs et cette atteinte à la pudeur, qui choquent tout parent responsable. Pour rappel, Osée AUTSAI, petit fils du Sénateur AUTSAI et ses amis( fils d'autres députés nationaux) ont drogué la Fille Sarah, au cours d'un barbecue organisé le 17 mai 2019, jour férié, et l'ont violé collectivement après l'avoir droguée, dans une des chambres de la maison louée à Kinshasa Gombe. Et la justice à condamné : * 2 garçons ont été condamné à payer des amendes pour avoir violé et filmé la Fille dans ses parties les plus intimes. * 5 autres garçons ont été acquitté pour avoir introduit simplement les doigts dans le sexe de la fille et introduit leurs sexes dans la bouche de la victime. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Affaire viol sur la fille de 13 ans : « Nous sommes toutes scandalisées par cette situation qui nous montre pas suffisamment de protection de la petite et jeune fille. » Jeanine Mabunda.

post-thumb

La viol sexuel collectif survenu à la fille de 13 ans à Kinshasa ne laisse personne indifférent, la présidente de l’Assemblée nationale, l’honorable Jeannine Mabunda se dit très touchée par cette situation celle qui pendant quelques années fut la conseillère spéciale du président de la République honoraire sur les questions des violences sexuelles faites aux femmes condamne ces actes : « Et je voudrais en tout cas rassurer l’opinion qu’à ces côtés comme femme, comme mère, comme sœur et comme grande sœur ; nous sommes toutes solidaires et toutes scandalisées par cette situation qui nous montre pas suffisamment de protection de la petite et jeune fille. Et nous espérons, avec notre synergie et notre coalition que notre cri d’indignation sera entendu pour que des mesures appropriées soient prises. » Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Affaire viol sur la fille de 13 ans : « Toute forme de violence envers les femmes et les filles mineures doit cesser. » Chantal Yelu.

post-thumb

La conseillère spéciale du chef de l’état charge de la jeunesse et de la violence faite à la femme en République Démocratique du Congo, Chantal Yelu Mulop qui condamne avec fermeté ces actes des violences sexuelles faites au femme. En bonne mère de famille et compatissante, la conseillère du président de la République a rencontré la famille de la fille de 13 ans victime d’un viol sexuel afin de réaffirmer l’attention du premier des congolais. « Rencontre avec la famille de la fille de 13 ans. Moment fort d’écoute et de réconfort. Toute forme de violence envers les femmes et les filles mineures doit cesser. » a dit la conseillère spéciale du président de la République qui invite la justice à dire le droit. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba: Pollution de l'environnement par l'entreprise Compagnie Minière de Musonoie, le village Kapepa en paye le prix.

post-thumb

Le bassin de décantation de l'entreprise chinoise COMMUS érigée à quelques 7 kilomètres du centre ville de Kolwezi pollue l'environnement. Les habitants de la chefferie Pierre Muteba sont les plus exposés à des différentes maladies. A en croire certaines familles, à chaque soufflement du vent, des produits toxiques sont aspires par cette population qui après un temps se trouve dans les hôpitaux pour les soins car ils observent les saignement dans les narines et autres malaises non déterminer. Les habitants du village Kapepa sont les plus exposés à cette situation, ils demandent au gouvernement tant national que provincial de s'impliquer dans cette affaire de pollution de leur milieux car ils ne vivent que de l'agriculture et de l’élevage des petits batailles et ces produits toxiques dérangent aussi leurs activités. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kolwezi : Le non respect du transport des agents à la base de l’accident sur la nationale 39, plusieurs morts.

post-thumb

Une dizaine des morts, quelques blessés et des dégâts matériels importants enregistrés dans un accident de circulation sur la nationale 39. Tout s'est déroulé le mercredi 19 juin dans la mâtiné, où un mini bus de marque toyota hiace transportant les travailleurs de l'entreprise chinoise SOMIDEZ a fini sa course dans un camion de CREC 7 après avoir connu une crevaison du pneu gauche avant. Parmi les morts, nous avons enregistré plus de 16 morts et 3 sont vivants, après constat fait par les agents de la police de circulation, les corps ont été acheminés à la morgue de l’hôpital général de référence Mwangeji de Kolwezi. A noter que la Société Minière de DEZUWA, SOMIDEZ vient d’enregistrer une perte importante de ses travailleurs. Par Chris Mulunga /Kolwezi.

Continuer la lecture

Lualaba : Troubles des creuseurs à Kisanfu, des pertes en vies humaines enregistrées.

post-thumb

5 morts, plusieurs blesses, et des dégâts matériels importants enregistrés tel est le bilan d'un affrontement entre les creuseurs artisanaux miniers opérant dans la carrière de Kisanfu et l’unité d’intervention de la Police Nationale Congolaise section du Lualaba le mardi 18 juin. Des pneus brûlés, les magasins fermés, pas de trafic sur la route nationale numéro 39, c'est la situation que présentait le village de Kisanfu avant l’arrivée des autorités provinciales afin de tenter de calmer calmer cette situation. Ces creuseurs ne sont pas d'accord avec le gouvernement provincial qui a donné le mot d'ordre pour la délocalisation des maisons d'achats des produits miniers à cet endroit, tous les minerais doivent être vendus à Musompo, un village situe à 43 kilomètres de Kisanfu et 7 kilomètres de Kolwezi. c'est après la descente des autorités que la situation est redevenue à la normale. Il est à noter que parmi les morts, un a perdu la vie sur place et les autres dans des centres de sante du village Lualaba. Puis après le gouverneur Richard Muyej a eu une réunion importante avec tous les responsables des structures de creusage artisanal pour mettre fin à ce genre des troubles occasionnant mort d'hommes. Par Chris Mulunga / Kolwezi

Continuer la lecture

Insécurité en Ituri : "Je suis scandalisé par les derniers massacres perpétrés à Djugu" Félix Tshisekedi.

post-thumb

Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo,se dit très préoccupé par les actes ignobles d'insécurité perpétrés dans la province de l'Ituri. Le chef de l'État congolais l' a déclaré ce mardi 18 juin dans le twitter officiel de la présidence qu'il est scandalisé par les derniers massacres perpétrés à Djugu et promet ses efforts pour parer à ces crimes. "Je ne ménagerai aucun effort pour venir à bout de ces tueries et instaurer l'autorité de l'Etat dans cette partie du pays", souligne le président de la RDC. Félix Tshisekedi, a présenté ses condoléances aux familles éprouvées lors des derniers massacres à Djugu et Irumu qui ont fait une centaine de morts depuis mai dernier selon la société civile forces vives de l'Ituri. Notons que selon cette même société civile, déjà plus de 140 corps ont été découverts dans plusieurs localités dans le territoire de Djugu dans la province de l'Ituri et plusieurs personnes sont en déplacement massif vers les endroits jugés sécurisés. Ces derniers demeurent sans aucune assistance humanitaire. Cette situation qui préoccupe toute la classe congolaise. Par Serge Sindani/ Kisangani

Continuer la lecture

Lualaba : Richard Muyej invite les acteurs miniers artisanaux au calme et à la culture du dialogue avec les autorités établies. (Point de presse)

post-thumb

Suite à la multiplicité des désordres survenus depuis quelques jours à Kasulo, UCK, Musompo et Kisanfu dans la ville de Kolwezi, et chef-lieu de la provinceet très soucieux de restaurer la paix et l’unité, ce lundi 17 Juin 2019, le Gouverneur de la Province du Lualaba, Richard MUYEJ MANGEZE MANS, a tenu un point de presse, dans la salle de réunions du Gouvernorat, pour inviter les acteurs de l'artisanat minier à la vigilance tout en dénonçant des personnes infiltrées dans des sites miniers artisanaux. Des délégations de creuseurs de différents sites du creusage minier ont été présents. Le Vice-Gouverneur, la délégation des membres du Gouvernement Provincial, les Membres du Conseil Provincial de Sécurité, les Membres de la Société Civile et ceux de la Presse locale ont pris part à ce Point de Presse. Le Gouverneur de Province a invité les acteurs miniers artisanaux au calme et à la culture du dialogue avec les autorités établies en attendant le finissage de l'aménagement ainsi que de la découverture de trois sites par la Sino Congolaise des Mines, SICOMINES. Ces travaux de découverture pourront atteindre cinq sites de manière à améliorer progressivement les conditions de travail des creuseurs. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les journées internationales de recherche en sciences de la santé à l'Université de Lubumbashi.

post-thumb

Du 12 au 14 Juin 2019, le chapiteau du Pullman Grand Karavia a abrité les Journées internationales de recherche en sciences de la santé. Les participants à ce forum recommandent: - La mise en place d’un comité de suivi des résolutions prises dans ce genre de rencontres pour l’amélioration de la santé. Ce comité peut prendre corps avec le noyau des scientifiques présents en ce lieu et s’étendre progressivement à d’autres ; -L’apport d’un appui financier suffisant par le pouvoir public: (i) aux personnes et institutions qui peuvent mettre au point les Médicaments Traditionnels Améliorés (MTA) ; (ii) à la recherche en appuyant les universités et les centres de recherche. Cela permettra de valoriser et promouvoir la Médecine Traditionnelle pour le développement de nouveaux médicaments et l’offre des soins adaptés à nos cultures. En effet, la RD Congo dispose des ressources naturelles immenses non seulement minières mais aussi végétales et fauniques qui peuvent servir au développement des médicaments en partant surtout des connaissances endogènes de la médecine traditionnelle ; -La mise en place par l’Etat congolais d’une législation et une réglementation adaptées pour la médecine traditionnelle, à l’instar de certains pays africains ; La mutualisation des capacités par le réseautage des compétences au niveau local et national, qui est indispensable pour constituer une force agissante par la construction d’une masse critique, d’un cerveau collectif mieux coordonné, qui peut rapidement imposer sa notoriété et pousser les décideurs politiques à agir dans la bonne direction ; La pluridisciplinarité ou la transversalité comme voie de conception des solutions dans le domaine de la santé ; car la plupart des problèmes rencontrés naissent à l’interface Animal-Homme-Nature, les impliquant simultanément ou progressivement et excluant le monopole d’une discipline dans la recherche de la solution ; Le renforcement et/ou la redynamisation de la surveillance des médicaments circulant en R.D. Congo, et particulièrement dans la Province du Haut-Katanga, pour assurer la qualité des soins ;  Le renforcement des capacités des Pharmaciens de la Division Provinciale de la Santé et l’Inspection Provinciale de la Santé en contrôle qualité des médicaments ; Le renforcement des capacités des ressources humaines et matérielles de la Faculté des Sciences Pharmaceutiques de l’Université de Lubumbashi pour assurer efficacement la formation en Contrôle Qualité et en Assurance Qualité des médicaments et produits de santé ; L’utilisation rationnelle des antibiotiques par les professionnels de santé et l’instauration de la surveillance de la résistance aux antibiotiques en milieu hospitalier et l’implication dans le système national de surveillance de la lutte contre la résistance aux antibiotiques (RAM) ; La vulgarisation de la signification scientifique du poison Karuho, pour lever les équivoques dans la compréhension générale. Par Jonathan Kamunga /Presse UNILU

Continuer la lecture

Tueries à Djugu : Martin Fayulu , "Une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés."

post-thumb

Depuis le mois de mai denier, les actes de l'insécurité ne cessent d'évoluer en dents de scie dans plusieurs localités de la province de l'ituri notamment dans les territoires de Djugu , Mahagi et Irumu. Ces cas d'insécurité sont caractérisés par des tueries , pillages des biens et ont occasionnés plus de 100 000 déplacés sans assistance humanitaire dans des endroits jugés sécurisés. Pour Martin Fayulu candidat malheureux aux dernières élections présidentielles en RDC , une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés. Le soldat du peuple, sur twitter , dénonce ces ignobles tueries et se joint à la communauté Hema réunie en association ENTE qui a observé 3 jours de deuil en guise de protestation. "Je dénonce les tueries qui se commettent en Ituri.(Djugu , Irumu , Mahagi et ailleurs). Une main noire opère en Ituri pour affaiblir nos communautés et ainsi opère à toute quiétude. Je félicite mes compatriotes qui ont observé une ville morte pendant 3 jours en guise de protestation." indique-t-il dans son twitt. Signalons que les activités ont repris normalement ce samedi 15 juin à Bunia chef-lieu de la province de l'ituri après une série de ville morte observée pendant 3 jours. Les activités socioéconomiques étaient toutes paralysées. Selon la société civile forces vives de l'ituri , plus 120 personnes ont été massacrées notamment le dernier assassinat de 4 opérateurs économiques non loin de Iga-Barière et au-moins 150 000 personnes se sont déplacées vers la ville de Bunia à l'espace de deux mois. Celles-ci demeurent sans assistance humanitaire, ajoute un communiqué de la société civile sanctionnant son assemblée générale extraordinaire du 27 mai dernier sur la détérioration de la sécurité persistante en province de l'ituri. Par Serge Sindani / Kisangani

Continuer la lecture

Bandundu: La Monusco Bandundu ferme ses portes ce 30 juin 2019.

post-thumb

Arrivée depuis 2012, la Monusco antenne de Bandundu annonce la fermeture de ses portes pour ce 30 juin. Annonce faite ce samedi 15 juin lors d'une cérémonie d'aurevoir à cette mission organisée à son siège. Laquelle a réunie les autorités politico-administratives, judiciaire, policière et des ONG partenaire de la Monusco. Alexandre ATUGA, chef de bureau Monusco dans ses explications sur cette fermeture précise je cite: "ce 30 juin le dernier bureau sera fermé.synonyme de ne plus parler de la Monusco à Bandundu. Fin de citation. Il poursuit en affirmant que, de son vécu au Congo, il a beaucoup appris. "contrairement à ce qui se dit à l'extérieur pour le Congo, j'ai beaucoup appris. Suis fier du caractère pacifique de Bandundu ville. La mission s'en va, mais de loin, il y aura un oeil sur la province. Je remercie enfin, tous nos partenaires notamment: Le Gouvernement et Assemblée provinciale, des ONG et la justice pour la collaboration." Conclu-t-il. Prince MVUDILA du Bureau conjoint au droit de l'homme est revenu à la charge pour présenter une litanie de forces et faiblesse de la Monusco à Bandundu. "la formation des activistes de Droits de l'homme, monitoring de cas de violence sexuelle, de procès, conditions de détention, sont là les quelques actions menées par la Monusco. a-t-il Déclaré. Cette mission a failli de relever certains défis notamment: -la résolution de conflits coutumiers avec 264 conflits ouverts, -le taux de violence sexuelle reste à 65% en dépit de nos efforts, -problème de monitoring, la mission s'est limité à mi-chemin. a renchéri prince MVUDILA. Noter que cette cérémonie a été rehaussée par la bonne présence du Gouverneur de province, Willy ITSUNDALA Asang. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Bandundu: Les Jeunes cultivateurs membre du pprd honorés par la visite du Gouverneur Willy ITSUNDALA

post-thumb

A Bandundu ville, les jeunes du pprd, habitants le quartier malebo ont optés pour les travaux champêtres afin de rompre avec le chômage, facteur successible de la délinquance juvénile. Ces travaux de champ se réalisent à l'Espace agricole marécageux de l'Eglise kimbaguiste situé à quelques mètre du cimetière de Bandundu dans la commune de mayoyo. Ils appellent au changement de tous leurs congenaires en travaillant la terre, car selon eux, le travail assure l'indépendance. Dans la faisabilité ils visent à réaliser 1000 plate-Bandes de légumier également faire des étangs (piscicultures). Question de s'auto-prendre en charge pour avoir de sou. "Au lieu de se lancer en délinquance, nous avons initié ce projet une façon pour nous de se faire occuper à la longueur de la journée et avoir les moyens financiers pouvant nous éviter l'esprit de vol et kukuna." Explique justin LOLA MUNGULU, superviseur de travaux. Au chapitre de difficultés, ces jeunes disent être butté aux problèmes d'ordres financier et matériels aratoires. Raison pour la quelle, Ils ont sollicités l'apport du Gouvernement provincial. Appel arrivé aux oreilles du Gouverneur de province, Willy ITSUNDALA Assang, lui qui place l'agriculture au profil de ses priorités. Ce week-end, le premier de kwiluois a surpris ces jeunes en plein travail dans le cadre d'une visite à la fois d'inspection et d'encouragement. "nous avons appris de cette initiative, nous sommes venu donc, palper la réalité et voir dans la mesure du possible comment porter main forte à. Ces jeunes pourvu qu'ils oublient l'esprit délinquance dans leur mémoire." a dit, Willy ITSUNDALA, Gouverneur du Kwilu. Retenez que, dans 3 mois avec 1000 plates bandes, ces jeunes disent être à mesurer de ravitailler Bandundu en légume, oseille, tomate et autres produits de champ. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Rutshuru : Des dispositions sécuritaires sont prises pour lutter contre les Kidnappings.

post-thumb

Kiwanja/Rutshuru:La population de Kiwanja et ses environs doit mèner leurs activités et regagner leurs bercails aux heures normales pour ne pas tomber dans les pièges de kidnappeurs et autres malfeurs. L'appel est du bourgmestre de la commune rurale de Rutshuru au cours de la semaine dans une entretien avec les journalistes de certaines radios de la place. L'alerte est orientée majoritairement surtout à ceux là qui pratiquent les activités de l'agriculture aux zones périphériques de la cité. A en croire,ce premier citoyen de Kiwanja, aussitôt kidnappée pendant les heures tardives, le service de sécurité ne saura pas s'impliquer pour lancer son intervention dans cet affaire, mais si les kidnappeurs se mettaient à prendre en otage une ou plusieurs personnes aux heures normales, ici la police, les militaires en coalition avec les jeunes civiles volontaires sauront comment mettre toutes leurs dispositions pour intervenir dans la quiétude. Djason NTAWIHA HAVUGIMANA c'est les noms du bourgmestre de la commune rurale de Rutshuru. Par Serge KISOKERO / Goma ville

Continuer la lecture

Kinshasa : Joseph Kasonga Tshilunde radié de l'UNPC.

post-thumb

Après l'exclusion du président provincial de Kinshasa, c'est autour du président national de l’Union de la presse du Congo UNPC, Joseph Kasonga Tshilunde, a été radié de la corporation et retiré de sa carte de presse. La commission de discipline et d’éthique professionnelle, tribunal des pairs de l’UNPC, a pris cette décision le 10 juin à l’issue d’une série d’auditions de Kasonga Tshilunde. Il est reproché au à celui qui est donc l'ex-président le manque d’éthique, le détournement et la dissipation de fonds destinés à l’UNPC, notamment des dizaines de milliers de dollars offerts par divers donateurs et partenaires. Pour rappel il est le deuxième à avoir été radié après Kabeya Pindi Pasi. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : Denise N. Tshisekedi poursuit sa tournée à l'Est du pays.

post-thumb

Au deuxième jour de sa visite en province,la première Dame Denise NYAKERU TSHISEKEDI visite ce vendredi l'hôpital général de référence de panzi. La première dame de la RDC a visité l'hôpital de panzi très reconnu par ses services dans l'art de guerrier les femmes qui ont passé des moments difficiles entre autre les violences sexuelles. Elle est accompagnée par le Gouverneur de province Théo KASI NGWABIDJE. À cet hôpital du célèbre prix Nobel de la paix,le Docteur Denis MUKWEGE très connu à travers le Monde pour la réparation des femmes violées, la première Dame s'est imprégné du travail réalisé à cet hôpital puis,elle va assister à son tour les différents patients surtout les victimes de violences sexuelles. Par la cellule de communication du gouvernorat/ Sud-Kivu.

Continuer la lecture

Walungu : Denise N. Tshisekedi, au chevet des nécessiteux de l'hôpital de Walungu

post-thumb

Une table d'accouchement et des kits individuels (d'accouchement) ont été remis à l'Hôpital Général de Référence de Walungu par la Première Dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi. Des femmes et filles violées prises en charge en son sein ont également reçu sa visite ainsi que les services organisés. C'était en présence du Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabidje, du Vice-Gouverneur, Marc Malago Kashekere qu'accompagnaient leurs épouses. Après la présentation de l'hôpital par le Médecin Chef de Zone de Santé de Walungu, les services organisés ont été présentés à l'épouse du Chef de l'État ainsi qu'un chapelet de défis auxquels il est confronté. Parmi les défis : une carence en moyens de transport pour acheminer les patients à l'Hôpital, un déficit en moyens financiers, la problématique de poursuite en justice des auteurs de violences sexuelles, le nombre très réduit d'adhérents à la mutuelle de santé, etc. La Première Dame, Denise Nyakeru, a promis de subvenir, progressivement, aux besoins exprimés dans la limite de ses moyens en partenariat avec l'UNFPA, le Fonds des Nations-Unies pour la Population. Elle a également promis de plaider auprès du Chef de l'État, son mari, en vue de subvenir aux besoins vitaux de base de la population et de revenir de temps en temps à propos aussi bien à Kabare qu'à Walungu. C'est en début de soirée que Denise Nyakeru, fille du Territoire de Walungu, a regagné Bukavu après avoir rendu visite à la population de Kabare à Virunga, le Chef-lieu, où elle a remercié le Mwami Désiré Kabare qui l'a accueillie. C'était le jeudi 6 juin 2019. L'agenda de la Première Dame prévoit d'autres activités le vendredi, dont la visite du très célèbre l'hôpital de Panzi. Par la Cellule communication/Gouvernorat

Continuer la lecture

Bukavu : La première dame de la RDC en tournée dans le Sud-Kivu

post-thumb

La première Dame de la République Démocratique du Congo Denise NYANKERU TSHISEKEDI est arrivé à Bukavu ce jeudi 06 juin 2019 en provenance de Goma au nord Kivu où elle est arrivée hier en quittant Kinshasa. Au port ihusi,la première Dame de la République a été accueillie par le chef de l'exécutif provincial Théo KASI NGWABIDJE en compagnie du Vice Gouverneur Marc MALAGO KASHEKERE,le président de l'Assemblée provinciale,honorable Zacharie LWAMIRA,les membres du service de sécurité et tous les partis politiques de la coalition FCC-CACH. CELCOM/GOUVERNORAT

Continuer la lecture

Bukavu : L’insécurité refait surface, une femme assassinée dans la commune de Bagira.

post-thumb

Des bandits armées en tenue civile ont tirés à balles réelles sur l’épouse d’un changeur de monnaie dans la soirée du mardi 03 juin à son domicile sur Makoma 2, au quartier Lumumba, non loin de l’église malaika wa ubembe, nous renseignent la société civile de Bagira. Selon le récit des faits du président de la société civile sous noyau de Mulanbula, les bandits se sont introduits dans la maison pendant que madame julienne était dans sa cuisine, ils ont tiré sur elle a bout portant sans rien emporté. Conduite aux urgences, la victime a succombé de ces blessures vers 22h, la veuve laisse huit enfants. Par Chizungu saint Léon / Bukavu

Continuer la lecture

Beni : Activités paralysées, des élèves et écoliers dans la rue.

post-thumb

Les élèves et écoliers ont été nombreux dans la rue ce mercredi 5 juin 2019 à Beni, au Nord-Kivu(Est de RD Congo). Les manifestants protestent contre l'insécurité grandissante de Beni, caractérisée par des massacres, kidnappings, pillages, incendies, viols, vols, etc, orchestrés depuis plusieurs années par des présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF). Les actives socioéconomiques sont paralysées à travers la ville. Des portes des banques, magasins, boutiques et plusieurs autres maisons de commerce restent fermées. Quelques écoles maternelles, primaires et secondaires ainsi que quelques institutions supérieures et universités ne sont pas fonctionnelles. Pour rappel, une attaque a été perpétrée par des assaillants assimilés aux ADF mardi 4 juin dernier à Kalongo et Kimbya, au quartier Butanuka, commune Beu. Le bilan fait état d'une dizaine de morts, dont 11 civils tués, 2 militaires FARDC et un assaillant. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : Sama Lukonde, le nouveau patron de la Gécamines.

post-thumb

Par l’ordonnance présidentielle lue le lundi 3 juin 2019 des importantes mises en place ont été faites à la tête de deux sociétés de portefeuille. À la Générale des carrières et des mines (Gécamines), c’est Sama Lukonde Kyenge qui devient le directeur général nommé, ce lundi 3 juin 2019. Cet ancien ministre des sports et loisirs aura comme adjoint Ntambwe Ngoyi Kabongo Phillipe. Cette équipe remplace ainsi Ahmed Kalej Nkand qui a été démis de ses fonctions de directeur général et de son adjoint, Jacques Kamenga, qui assumait l’intérim du titulaire. Cette ordonnance confirme et/ou reconduit certains mandataires passifs comme Albert Yuma Mulimbi, le Président du Conseil d’administration et Guy Robert Lukama, administrateur. Mais constate également l’entrée des quelques personnes c’est notamment Rose Lukano Tshiakwiza. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Le trafic reprend sur la route Beni-Kasindi

post-thumb

C'est confirmé pour ce dimanche 2 juin 2019, la reprise du trafic sur la route Beni-Kasindi. L'annonce est faite par maître Élie Vahumawa, avocat conseil de l'entreprise chinoise Zengwey qui exécutait les travaux d'élargissement du pont Semuliki jeté sur la rivière portant le même nom. Il a fallu pratiquement une semaine pour le finissage de ces activités réalisées par Zengey. Lesquelles activités consistaient à élargir cette infrastructure reliant la RD Congo à plusieurs pays de l'Afrique de l'Est. Le pont Semuliki compte désormais près de 6 mètres, pour faciliter la traversée des véhicules, des motos et des piétons. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Beni : « Notre armée est déterminée à mener les opérations pour rétablir la paix. » (Porte parole FARDC).

post-thumb

Les FARDC déterminées à éradiquer toutes les forces négatives du sol Congolais. Ce matin à 5 : 00 dans la localité Ngite, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont mené des opérations victorieuses contre les terroristes ADF et il a été retrouvé 26 ADF neutralisés. Notre armée est déterminée à mener les opérations pour rétablir la paix. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu : Les retraités de l'environnement de la coordination de Bandundu exigent le payement de leurs allocations de fin carrière.

post-thumb

Les retraités demandent le payement de plus de deux ans de leurs allocations de fin de carrière. À en croire leurs allégations il sont plus de 3 ans sans toucher à leurs salaires à la pension entant que retraité. « Nous touchions occasionnellement 1500fc, 2000fc, 3000fc...selon la grade en lieu et place de 1/3 du salaire touchait en exercice tel que prévoit la loi. Mais depuis tous ces temps nous ne touchons plus rien de grand. Quelle ingratitude ? » s’interroge Bonga Bonga Zephirin, président des retraités. Il exige au nouveau premier ministre de se référer à la lettre du ministre José Endundu n° 003/cab/min/ecn-t/27/jeB/011 du 07 janvier 2012 adressée à son collègue de la fonction publique au sujet de la préoccupation de ces agents retraités. « Ces retraités sont estimés à une trentaine. A retenir que ; le payement des allocations de fin de carrière ne pas un cadeau plutôt une mérite au regard des loyaux services rendus à la nation. Pourquoi précipité notre mort ? » ajoute-t-il. Par David Mayele / Kwilu

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Psychose totale Maboya dans le territoire de Beni suite aux crépitement sur des balles au camp Moboya.

post-thumb

Crépitement des balles au camps militaires de Maboya sur l'axe routier Butembo-Beni. Selon un habitant de la place joint au telephone, c'est depuis 19heures de ce mercredi 29 mai que des balles creputent jusqu'à 20h30, par de redaction. Les habitants restent terrés dans leurs maisons suite à cette situation. Difficile de parler d'une attaque pour le moment car nous sommes sous le lit, fait savoir notre source. Pour rappel, Maboya est controlé par les fardc mais les environs par des miliciens Maï-maï. Ceux-ci cohabitent momentannement avec les fardc (prenent de la kasiksi ensembe) depuis les élections du 31 mars dernier sécuriser par ces miliciens dans certaines zones. A suivre. Par Serge Kisokero / Goma

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Recrudescence du banditsme urbain à Busanza au Rutshuru.

post-thumb

Les bandits armés qui portent les identités inconnues ont assassinés par machettes un habitant de la localité de Mungo en groupement de Busanza c'est en territoire de Rutshuru. L'événement se produit la nuit du Lundi à ce Mardi 28Mai aux environs de 22h00;quand trois assaillants minus d'armes en feu et machettes se sont introduits dans la maison de Monsieur Victor Singarangabo la victime donc.Ces bourreaux l'ont enlevés de sa résidence pour partir avec lui,et quelques minutes après ils l'ont tués à l'aide des machettes.Cette information nous a été livrée la soirée de ce Mardi par Patrick Sebuhoro un activiste des droits de l'homme d'une ASBL dénommée FAMILIA œuvrant dans le territoire de Rutshuru .Celui-ci nous a confirmé que jusqu'à présent les motifs qui auraient occasionné la mort de Monsieur Victor Singarangabo ne sont pas connus.Contacte à ce fait,la police nationale congolaise du bureau 2 basée à Busanza,confirme aussi la nouvelle,a elle d'ajouter que les enquêtes sont déjà ouvertes pour dénicher les auteurs de ce crime pour qu'ils puissent payer de leurs actes devant la loi. Par Serge Kisokero / Goma

Continuer la lecture

Maï-Ndombe : Naufrage dans le lac Maï-Ndombe, une centaine des disparues .

post-thumb

C'est à Isongo village situé ou bord du lac qu'il y a eu cette naufrage, aussitôt appris de la nouvelle l'équipe à contacter le rapporteur adjoint de l'Assemblée provinciale l’honorable David qui a réagi a ce terme : « Donc jusque là il y a pas des précisions par rapport à cette affaire, nous attendons toutes précisions sur ce naufrage. » Une embarcation a chaviré sur le Lac Mai-Ndombe, ce samedi 25 mai. Les sources locales affirment qu’environ qu’une centaine personne était à bord. Plusieurs dizaines de passagers ont survécu à l’accident de cette pirogue motorisée qui partait d’Inongo vers le groupement de Lokanga. Le drame s’est produit à quelques kilomètres du point d’arrivée. Par David Mayele/ Kwilu

Continuer la lecture

Kasaï : Le président de L'UNPC victime d'un accident de circulation causé par un policier.

post-thumb

Mac Laurin Tshimanga Mbuyi Président sectionnaire de l'Union National de la Presse du Congo, section du Kasaï et Directeur de station de la Radio les ondes du progrès émettant à Tshikapa chef lieu de la Province est admis depuis vendredi en début d'après midi à l'hôpital général de référence de kanzala pour des soins de santé. Le journaliste à des douleurs atroces qui frisent la fracture de la jambe gauche.Alors qu'il revenait de l'Assemblée provinciale pour prendre part une rencontre avec les humanitaires, un élément de la Police de circulation routière en poste au Rond point Six heure à six heure au centre ville qui voulait intercepter la moto wewa qui transportait le Journaliste à bousculer brutalement le conducteur , c'est un déséquilibre ,Mac Laurin tshimanga est tombé et s'est cogné dans le goudron. Avec des douleurs atroces lui et le conducteur sont amenés à kanzala.L'auteur de l'accident vague librement à ses occupations, le commandant PCR rassure de la prise en charge des soins par la Police. Difficile pour l'heure d'affirmer la fracture étant donné que l'hôpital de kanzala n'a pas du courant pour faire fonctionner la radiographie. La Police de circulation routière à Tshikapa se distingue dans la multiplicité des postes en pleine ville ,ces postes font le rapport financier à la hiérarchie ,un résultat des tracasseries routière. L'actuel Gouverneur du Kasaï devra à travers ses services réglementer la présence des éléments de la Police de circulation routière sur terrain et surtout dans la ville de Tshikapa. Par Fabien Ngueshe - Laurent Lukengu / Kasaï

Continuer la lecture

Santé : « Il n'y a aucun cas d’Ebola dans la province du Sankuru. » (Communiqué Min. de la Santé)

post-thumb

C’est un communiqué, que le ministère de la santé publique a éclairé l’opinion tant nationale qu’internationale sur une probable présence d’un cas du virus hémorragique d’Ebola. À en croire ce communiqué, les cas de variole du singe sont régulièrement signalés. « Il n'y a aucun cas d’Ebola dans la province du Sankuru. L’article partagé sur les réseaux sociaux à ce sujet date du 22/03/2019. Le Sankuru est une province dans laquelle des cas de variole du singe (monkeypox) et de diarrhée sanglante sont régulièrement signalés. » Cette publication vient apaisée les Sankurois qui étaient inquiets d’apprendre la présence de ce virus dans leur province qui jusque là qui n’est signalé que dans le Nord-Kivu et dans l’Ituri. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kwilu: Le japon déterminé a apporter son expertise dans le domaine de l'agriculture.

post-thumb

Dans un tête à tête le mercredi 22 Mai entre le gouverneur du Kwilu Willy Itshundala Asang et la délégation japonaise JICA, Le japon se dit très déterminé à apporter en province son expertise dans certains secteurs clés du développement notamment: l'environnement, et l'agriculture. Cela, dans le cadre d’un projet multi-sectoriel fruit du partenariat réussi entre le Kwilu et la JICA qui sera lancé selon les issus de ses discussions en juillet de cette année au chef lieu de la province. Le chef de l'exécutif provincial à l’issue des discussions, a exprimé sa satisfaction de voir le Japon déterminé à apporter son expertise et œuvrer dans ces domaines précisés. «Je suis heureux pour ce partenariat surtout que ma province est à vocation agricole. Question de répondre aux attentes de la population kwiloise. » a déclaré Willy Itshundala. Il précise en dernier lieu que, celui-ci est un projet qui va s’étendre dans quelques villes et territoires du Kwilu. Par David Mayele/ Kwilu

Continuer la lecture

Sud -Kivu : L’honorable George Musongela appelle les autorités à redoubler vigilance pour que la sécurité reviennent dans la province.

post-thumb

Dans une lettre adressée au Ministre provincial en charge de l’intérieur et de la sécurité, George Musongela, député provincial revient sur quelques cas récents causés par l’insécurité qui s’installe. L’élu de Bukavu, cite ici des cas concrets d’enlèvement et d’assassinat d’un agent UCB qui a créé une psychose dans la ville. Le député provincial George Musongela invite le Ministre provincial de l’intérieur et de sécurité, le commissaire provincial de la Police et le directeur provincial de l’Agence Nationale des Renseignements à se pencher en urgence sur ce dossier pour que la paix revienne dans la province du Sud-Kivu en général et dans la ville de Bukavu en particulier. Par Chizungu saint Léon/Sud-Kivu.

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Trafic paralysé sur la route national N° 5 au niveau de Malinde et Fizi centre.

post-thumb

Aucun véhicule ne peut se mouvoir à cause du mauvais état de la route nationale Numéro 5 dont la situation routière s’est empirée suite aux dernières pluies diluviennes qui se sont abattues dans la région ces dernières 72heures. Les véhicules quittent Bukavu dans le Sud-Kivu pour la province du Maniema sont bloqués il y a 48 heures pour certains, plus de 72 heures les autres. Entre temps, les travaux de réhabilitation de cette route sont en cours à plus de 8 km de Malinde et Fizi centre où la route est très dégradée. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Construction du pont Kin -Brazza : « Notre priorité doit être de construire des routes, autoroutes, chemins de fer, aéroports et ponts pour relier les 26 provinces de la RDC. » Noël Tshiani

post-thumb

Réagissant sur l’accord conclu entre le président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son homologue de la République du Congo Denis Sassou Nguesso sur la construction d’un pont qui devra relié les capitales les plus proches du monde séparée par le fleuve Congo. Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 pense que la priorité est autre, il est peut-être temps de relier les vingt-six provinces de la République : « Il n’y a pas urgence à construire le pont Kinshasa-Brazzaville. Notre priorité doit être de construire des routes, autoroutes, chemins de fer, aéroports et ponts pour relier les 26 provinces de la RDC afin de favoriser l’intégration nationale et créer un marché intérieur. » Car, pour lui il est inacceptable de relier Kinshasa à Brazzaville alors que les chefs-lieux des provinces ne sont pas reliés à la capitale. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Signature de l’accord de collaboration sur la mise à disposition d'informations détenues par l'OGEFREM auprès du FPI.

post-thumb

Patient Sayiba, DG de l'OGEFREM et Patrice Kitebi , DG du FPI ont procédé, en présence de leurs cadres respectifs, à la signature de cet accord dont l'objectif ultime est la maximisation des recettes collectées par le FPI au titre de Taxe de Promotion Industrielle et ce, grâce aux informations renseignant la vrai valeur des biens importés, lesquelles sont détenues par l'OGEFREM, notamment à travers les documents de couverture du fret développés à cet effet, à savoir la Fiche Électronique des Renseignements à l'Importation (FERI), l'Attestation de Destination (AD) ainsi que les autres informations contenues dans les manifestes manipulés par l'OGEFREM. Selon le DG du FPI, il s'agit non seulement d'un accord gagnant entre les deux parties, mais aussi bénéfique pour l'État congolais en ce sens, comme souligné par le DG de l'OGEFREM, grâce à cet accord et à la collaboration entre ces deux structures étatiques, il y aura augmentation des recettes du Trésor Public. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kisangani : Le sac volé, appartenant à Madame Éve Bazaiba a été retrouvé.

post-thumb

C'était lors du meeting de Martin Fayulu Madidi dans le chef-lieu de la province de la Tshopo que la secrétaire du Mouvement de la Libération du Congo se fait volé son sac à main contenant des documents importants et une somme d'argent très remarquable. La personne qui aurait volé le sac de l'honorable Éve Bazaiba est déjà aux arrêts. Il s'agit d'un garçon âgé d'environ 20 ans, présentement, il est dans les quatre murs à la Police d'investigation criminelle, située devant la Grande Poste, à côté de la DGRAD dans la commune de Makiso A en croire les Dépêches de la Tshopo qui nous livre cette information, plusieurs documents de Madame le Secrétaire Général du MLC, sont retrouvés, sauf l'argent estimé à plus de 10 Milles dollars américains, ce grâce aux efforts de la Police. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Célébration de la journée des infirmiers à Bandundu ville, une réussite totale.

post-thumb

A l'occasion de la journée des infirmiers, la coordination de Bandundu ville a organisé une manifestation pour rendre hommage aux infirmiers qui à l’occasion de cette journée. Toute a commencé par l'hôpital général de référence de Bandundu jusqu'à l'espace Moskin situé a 5km de l'hôpital de Bandundu, lieu choisi pour cette célébration. Le président des infirmiers de Bandundu Blanchard Nsukami rassure que les infirmiers souffrent de beaucoup des problèmes entre autres l’absence de leurs primes et par la même occasion il a rendu un hommage aux autorités qui ne jurent qu’à l'amélioration des conditions des vies des infirmiers. Par ailleurs la responsable du service de pédiatrie madame Nsele Mosengo appel la jeunesse infirmière a aimé leurs métiers. Par David Mayele

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Les orphelins du SIDA confrontés à plusieurs difficultés.

post-thumb

En marge de la célébration de la journée des orphelins du sida chaque 7 mai, la Rédaction de ALAUNE-RDC.NET a fait un zoom sur la situation qui se vit dans le Sud-Kivu. Ces derniers sont souvent abandonnés par leurs familles après le décès de l’un ou de deux parents d’où ils méritent l’attention de toute personne de bonne volonté et surtout une prise en charge du gouvernement. La prise en charge des orphelins du sida constitue un défi humanitaire, économique et social, les réinsérés dans la société qui leurs permettra de ne plus être des proies facile pour la délinquance, la prostitution ou la drogue. Les orphelins du sida sont confrontés aux difficultés majeures notamment la continuité de leurs scolarisation sur, car après le décès de leurs parents infectés et le rejet de leurs camarades de jeu qui reçoivent des mises en gardes de leurs géniteurs devant le danger que ces orphelins pourraient représenté pour eux. Les orphelins du SIDA, ainsi que tous les enfants affectés ou infectés par le virus sont parmi les enfants les plus vulnérables de la planète. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Goma : Le collectif AMKA Congo s’insurge contre la brutalité faite aux militants de lucha devant la direction de Airtel.

post-thumb

D’une seule voix, le collectif Amka Congo condamne la brutalité faite aux jeunes du mouvement citoyen Lucha le vendredi 10 mai à Goma, il se dit choqué par cette manière de procédé de la police qui se veut être professionnelle et de proximité. Ce mouvement estime qu’il faut une prise de conscience et un dialogue sur la problématique de la fourniture de service de communication en République Démocratique du Congo. Amka Congo se dit être prêt à lancer une série des boycotts des produits airtel, si ce dernier ne change pas ou ne veut pas comprendre qu’il nous pille, vol et nous ruine, alors c’est plus grave et elle va en subir. A martelé le speaker du collectif. « Nous exigeons qu’un droit et l’arrêt de cette déconsidération du consommateur qui est en même temps client. » a dit Rémy Kasindi militant de Amka Congo s’interroge également à quand la fin de l’impunité et à quand l’implication du gouvernement qui doit demander l’harmonisation des prix liés à la communication locale et internationale, le prix des forfaits internet contrairement à Airtel Rwanda, Burundi, Tanzanie et même Ouganda sont plus moins cher que celle de République démocratique du Congo. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Kinshasa : Le nouveau comité de la SONAS officiellement installé.

post-thumb

Il se tenu le mercredi 8 mai 2019 la remise et reprise entre l’ancien et le nouveau comité de la Société Nationale d’Assurance (SONAS) au siège social dans la commune de la Gombe. Le directeur général Onyeme Ekofo, le directeur général adjoint Gilbert Badibanga et le président du Conseil d’administration Jean-Robert Kumabwenyi Iwasa sont conscients des défis majeurs auxquels ils doivent faire face a cette période délicate où la SONAS négocie le virage le plus important de son existence en vue de se maintenir face à la concurrence du fait de la libéralisation du secteur des assurances en RDC. Onyeme Ekofo, promet de mobiliser toutes les énergies, l’expertise interne ainsi que les ressources financières. Il s’est engagé également à rester attentif à toutes les suggestions allant dans le sens de rehausser l’image de cette société d’assurance qui détenait jadis le monopole du secteur. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Tout survol et atterrissage sur l’espace aérien congolais doit avoir l’autorisation de François Beya.

post-thumb

Il faut avoir désormais l’autorisation du Conseiller Spécial du Chef de l’État en matière de sécurité dans l’attribution des autorisations de survol et d’atterrissage des aéronefs civiles de l’espace aérien congolais. Le conseiller François Beya l’a fait savoir au Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile. Dans une correspondance qui date du 4 mai, il lui a demandé de se référer à ses services avant l’octroie de chaque autorisation. « Pour de raisons évidentes de sécurité nationale, je vous informe que désormais, toute délivrance par vous, en votre qualité de Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile, d’une autorisation de survol et d’atterrissage des aéronefs civils dans l’espace aérien de la RDC est subordonnée à l’avis préalable obligatoire du service du Conseiller Spécial du Chef de l’État en matière de Sécurité», lui-a-t-il recommandé. Francois Beya a précisé que ces dispositions s’appliquent aussi aux aéronefs de la MONUSCO. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Butembo : 9morts dont 8 assaillants et un policier, un blessé capturé au côté d'un autre suspect. (Bilan provisoire).

post-thumb

Sur la Voix de l'Université Catholique du Graben, le Maire de Butembo a confirmé l'attaque de son entitée depuis l'aube de ce mercredi par des miliciens mai-mai. Ces derniers étaient regroupés à Kalemire, au Rond-Point SOFICOM, et ont tenté rejoindre la Mairie. L'armée les en a empêché et tente de faire face à cette incursion. L'autorité urbaine invite la population au calme et appelle ses administrés à rester chacun chez soit en attendant que le danger soit définitivement écarté par l'armée Le bilan provisoire de l'attaque d'une position des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à bhundiguya, une localité se trouvant au nord de la chefferie de watalinga la soirée de mardi à ce mercredi. Les sources sur place parlent de deux femmes tuées. Toutes sont les femmes des militaires, on parle aussi d'un complexe commercial pillé. Témoigne d'un habitant de Bhundiguya. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Beni : Des forts déplacements massifs de la population de Watalinga suite à la nouvelle attaque des ADF.

post-thumb

C'est une psychose totale qu'on observe depuis la nuit de mardi 7 mai 2019 dans la chefferie de Watalinga, territoire de Beni, au Nord-Kivu, à l'Est de la République Démocratique du Congo. À la base de cette situation, une attaque des présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) à Bandiguya,localité située à plus ou moins 7 kilomètres de Nobili. D'après des sources locales, les assaillants ont attaqué, aux environ de 20 heures, une position militaire dans cette partie du territoire de Beni. Et d'ajouter, les habitants de Bandiguya se déplacent massivement vers des contrées supposées, craignant pour leur sécurité. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : « Je suis de ceux qui pensent que le Congo sera avant tout reconstruit par les Congolais. » Sindika Dokolo

post-thumb

Le leader du mouvement les Congolais débout et collectionneur d’art congolais Sindika Dokolo séjourne à Kinshasa depuis ce mardi 7 mai. Cet homme d’affaires congolais se dit rentré au pays pas pour la politique mais pour investir : « La République Démocratique du Congo est un océan d’opportunités, mais des opportunités qui sont délaissées et abandonnées parce que les valeurs qui ont jusqu’ici prévalues à la gestion de la chose publique ont été d’un intérêt personnel, la corruption, la mégestion. Je suis de ceux qui pensent que le Congo sera avant tout reconstruit par les Congolais. Quand vous avez un homme d’affaires congolais qui vient au Congo, c’est vrai qu’il va toujours développer des opportunités en fonction de là où c’est le plus intéressant pour lui. Mais nous, ce qui nous anime, ce n’est pas seulement dans le sens de l’opportunisme, mais un amour de notre pays, une volonté de développer notre pays », a-t-il déclaré.

Continuer la lecture

RDC : « Il est inacceptable que le congolais qui n’a que la RDC comme patrie soit traité comme un étranger chez lui, par des employeurs étrangers véreux. » André Claudel Lubaya.

post-thumb

C’est depuis quelques mois que ils congolais qui travaillent dans les centres commerciaux appartenant aux sujets Indiens, Pakistanais et Chinois se plaignent du mauvais traitement donc ils sont victimes après des manifestations à ce jour, les autorités de Kinshasa en particulier n’ont toujours pas pris des mesures adéquates. Réagissant à cette situation, l’élu de Kananga, André Claudel Lubaya invite l’état congolais en accordant des juste priorités à ses propres citoyens : « Il est inacceptable que le congolais qui n’a que la RDC comme patrie soit traité comme un étranger chez lui, par des employeurs étrangers véreux. L’État de droit, entendu comme un État juste, ne peut l’être dans l’absolu qu’en accordant les justes priorités à ses propres citoyens. » La plus part de ses personnes n’ont aucun contrat écrit et certains ne sont que des journaliers. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Une vingtaine des civils libérée à Banyali-Tchabi et Batonga après quelques jours de détention par les rebelles ADF.

post-thumb

Une vingtaine de civils ont été relâchés la nuit du 5 dimanche à ce lundi 6 mai 2019 dans la chefferie de Banyali-Tchabi, territoire d'Irumu,en Ituri, au Nord-est du groupement Banande-Kainama. Ces personnes étaient kidnappées dimanche 5 mai lors d'une incursion perpétrée par des hommes armés assimilés aux combattants ADF à Mulungu, Batonga et Nyalikunga. À en croire Bienfait Baraka Bin Mwaka, président de la société civile du groupement Banande-Kainama, les personnes blessées poursuivent des soins médicaux à l'hôpital de Boga. Il sied de rappeler qu'un calme précaire s'observe sur place après de violents combats aux armes lourdes et légères qui ont opposé l'armée régulière aux présumés ADF. Les Forces vives locales ajoutent que les assaillants s'étaient également livré au pillage de plusieurs biens de la population, notamment des caprins. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Sud-Kivu : Lancement des travaux de la réhabilitation du tronçon routier place Munzihrwa.

post-thumb

Le Gouverneur intérimaire du sud Kivu, Adolphe Bizimungu Doly a lancé les travaux de réhabilitation du tronçon routier ruzizi 1er jusqu'au Gouvernorat à labotte en passant par la place munzihirwa en commune d'Ibanda à Bukavu,des travaux qui seront exécutés par la société SOCOOC-TRABEMCO* sous la supervision de l’Office des routes. Adolphe Bizimungu Doly, avant de lancer ces travaux a appelé les usagers de ce tronçon qui sera réhabilité de respecter et de prendre soin de cette route qui sera à intérêt général tout en remerciant le chef de l'État pour le souci qui l'anime de changer les choses positivement en contribuant au développement de ce pays, il a ensuite félicité le Gouverneur élu du sud Kivu Théo Ngwabidje Kasi et son adjoint Fiston Malago qui poursuivent leur séjour à Kinshasa et continue avec des contacts fructueux au profit de la province car il est temps que tout le monde contribue à la paix et au développement du sud kivu, a martelé le Gouverneur intérimaire. Le financement de ces travaux s'élève à trois millions de dollars américain et plus de vingt kilomètres de la voirie urbaine de Bukavu seront réhabilités dans l'urgence. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Un nouveau cas de naufrage à Kahele.

post-thumb

Le territoire de Kahele de nouveau endeuillé, une pirogue motorisée en provenance de Kazimba dans le village de Butumba en groupement de Buzi qui se rendrait au grand marché de Kituku a chaviré ce lundi 06 mai, à Chegera sur le lac Kivu. À en croire un membre de la société civile qui a donné cette information, aucun mort n’est signalé, mais l’on signale plus de 33 repêchés. « C’est avec regret que nous avions appris un autre cas de naufrage sur le lac Kivu. Les passagers de la pirogue quittait Kaziba (En territoire de Kalehe) pour aller se rendre à Kituku(À Goma). Jusque là, il n’y a aucun mort signalé, mais on a repêché jusque là 33 passagers ». Néhemie Bahati un activiste de la société civile en territoire de Kalehe. Plusieurs questions se posent sur ce nouveau cas de naufrage alors que lors de son passage à Kalehe, le Chef de l’État avait remis 1000 bouées de sauvetage pour réduire le risque de naufrage sur le lac Kivu. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasumbalesa : « Tous les services non-apparents sont obligés de quitter la frontière. » Général John Numbi

post-thumb

Lors de son passage au poste frontalier de Kasumbalesa dans le Haut-Katanga, l'inspecteur général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, le général John Numbi, a ordonné en fin de semaine à tous les services de sécurité non-apparents de quitter la frontière de Kasumbalesa. Cela concerne notamment l'Agence Nationale des Renseignements, la DEMIAP (Renseignements militaires) et la police des frontières. Seuls les services qui sont censés œuvrer à la douane seront admis, cette décision fait suite aux nombreux cas des tracasseries enregistrés à cette frontière terrestre entre la République Démocratique du Congo et la République de la Zambie. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Journée de la liberté de la presse : JED demande la réouverture des procès des journalistes assassinés sous l’ancien régime.

post-thumb

La célébration, le 3 mai 2019, de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse en République Démocratique du Congo coïncide avec la mise en place des nouvelles institutions qui sont en train de s’installer à l’issue de l’organisation, le 30 décembre 2018, des  élections générales qui ont abouti à la première passation pacifique de pouvoir entre l’ancien  Président  Joseph Kabila et  le  nouveau Président élu, Félix Antoine Tshisekedi. Après 18 ans de pouvoir, le Président Kabila a laissé derrière lui une presse moribonde, des médias sinistrés, et des journalistes livrés à la violence d’Etat. Considérée comme l’un des pires pays en Afrique pour les journalistes, la RDC occupe la 154è place sur 180 pays, dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans Frontières (RSF-Paris). Le long règne de Joseph Kabila à la tête de la RDC a été marqué par des brimades, des attaques et fermetures des médias, des arrestations et violences allant parfois jusqu’aux assassinats des journalistes. Au total, au moins 14 journalistes ou professionnels des médias ont été tués dans des conditions qui n’ont jamais été clairement élucidées. Dans la majorité des cas,  des enquêtes annoncées au lendemain de ces assassinats, n’ont jamais eu lieu ou ont été sciemment bâclées, et ont abouti à des procès  qui n’ont pas permis d’identifier les véritables auteurs ou commanditaires des ces meurtres des journalistes, ou les mobiles de ces crimes. Que ce soit dans les cas des assassinats à Bukavu, à l’Est du pays, de l’activiste Pascal Kabungulu de l’ONG Héritiers de la Justice (2005) et de deux journalistes de radio Okapi, Serge Maheshe (2007),  et Didace Namujimbo (2008), de Patient Chebeya à Béni (2010), des militaires en exercice se sont retrouvés dans le box des accusés. Il en est de même pour Franck Ngyke du journal La Référence Plus et son épouse Hélène Mpaka (2005),  ou pour Bapuwa Mwamba, freelance à Kinshasa (2006). Pour JED, ces assassinats sont aujourd’hui le symbole de l’impunité des crimes commis contre les journalistes. Alors que le nouveau Président Félix Tshisekedi s’est engagé, dans son discours d’investiture, à faire des médias « des véritables 4è pouvoir » ; à œuvrer pour le respect des droits fondamentaux, et à sensibiliser les forces de sécurité au respect des droits et libertés des journalistes à exercer leur mission d’information sans crainte des représailles, JED considère que c’est la gangrène de l’impunité qui encourage l’intolérance contre les médias et entretient l’insécurité pour les journalistes. Par conséquent, JED demande solennellement aux nouvelles autorités de la RDC de rouvrir les procès de tous les journalistes assassinés sous l’ancien régime de Joseph Kabila, afin que les principaux suspects répondent enfin de leurs actes. L’Etat de droit souhaité par le nouveau pouvoir doit être la résultante de la cessation de la culture de l’impunité qui a été érigée en système de gouvernement sous le régime du Président Joseph Kabila, au pouvoir pendant 18 ans. Enfin, JED demande au nouveau pouvoir en RDC de faire de la protection des journalistes, et de la réforme du cadre juridique qui punit les délits de presse des peines de prison, une priorité, s’il souhaite effectivement que les médias deviennent « véritablement un quatrième pouvoir », comme il l’a promis lors de son discours d’investiture.

Continuer la lecture

Journée de la liberté de la presse : L’ONG Reporters sans frontières classe la RDC à la 154e place au monde.

post-thumb

Chaque année, l'ONG Reporters sans frontières établit une liste des pays du point de vue de leur liberté de la presse. Le classement mondial de la liberté de la presse est fondé sur les réponses aux enquêtes envoyées aux journalistes membres d'organisations partenaires de RSF, aussi bien qu'aux spécialistes de la question : les chercheurs, les juristes et les activistes des droits de l'homme. L'enquête porte sur des attaques directes faites aux journalistes et aux mass-média aussi bien que d'autres sources indirectes de pression contre la presse libre, comme la pression sur les journalistes par des lobbies. RSF note que le classement se préoccupe seulement de la liberté de presse et ne mesure pas la qualité du journalisme ni l'autocensure. Pour cette 2018, la République Démocratique du Congo occupe la 154e place au monde. Beaucoup reste à faire afin de remonté le cap. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Jean-Marie Keffa, journalidte à RACOU FM arrêté pour avoir interpellé les autorités de Kiwanja sur la recrudescence des Kiddnappings..

post-thumb

Keffa Kengete Jean Marie journaliste de la radio communautaire Ushirika de Kiwanja RACOU FM dans le Nord-Kivu est aux arrêts depuis l'avant-midi de ce jeudi par la Police nationale Congolaise sous l'ordre de l'Administrateur du Territoire et du fonctionnaire délégué de Kiwanja. Contacter sur place le major Dunia commandant ciat Kiwanja, celui ci précise que Keffa aurait diffusé sur WhatsApp et à la radio que les autorités n'interviennent pas lors de kidnapping de civils. Demandant les preuves, aucune retrouvée. Vendredi dernier l'At avait appelé Keffa en disant qu'il va lui faire arrêter, tel est son langage adressé souvent aux journalistes. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bukavu : Une fille tuée par une balle perdue dans une buvette située derrière le marché Nyawera.

post-thumb

Selon le président de la société civile noyau d'Ibanda David Cikuru, cette fille a été touché par une balle perdue le mercredi vers 22h dans une buvette située derrière le marché Nyawera vers la route allant vers Mukukwe. Le propriétaire de cette buvette s'est vu attaqué heureusement, il a su se défendre ce qui a poussé les bandits a tiré des balles en l'air. Un des bandits a été maîtrisé. Malgré les cris d'alarme personne n'est venue à sa rescousse et cela fait déjà la troisième attaque à Nyawera dans moins d'une une semaine. Par Chizungu selemani saint Léon

Continuer la lecture

Sud-kivu : Le couple Joseph Kabila cède 9 hectares de sa concession de Mbobero à la population locale.

post-thumb

C'est est un acte de générosité qui vient d'être posé par le couple Kabila envers la population de Mbobero dans le territoire de kabare en province du Sud-Kivu. Selon la RTNC/ Bukavu, le couple Kabila vient de céder 9 de ses hectares de sa concession : 8 hectares à la population locale, et 1 au college sainte Anne y compris une somme d'argent pour les travaux de bornage. A en croire ce média officiel, c’est madame Olive Lembe Kabila qui l'a annoncé au cours d'une réunion de plaidoyer organisée le mardi 30 mai 2019 à Bukavu, en présence du gouverneur du Sud-Kivu a.i Adolphe bizimungu Doli et de l l'archevêque de Bukavu, François Xavier Maroy. Par Chizungu selemani saint Léon

Continuer la lecture

Ituri : Les FARDC appellent la population de la collectivité de Banyali-Tchabi de regagner leurs villages.

post-thumb

Les éléments du 319ème régiment-Commandos ont tué cinq éléments identifiés comme ADF et en ont capturé vivant un autre. Les FARDC appellent désormais la population de la collectivité de Banyali-Tchabi à regagner ses villages après une attaque menée par des combattants des ADF contre le camp militaire de Tshabi dans le territoire d'Irumu de la province d'Ituri le mercredi 1er mai, aux alentours de 4h du matin. Plusieurs civils sont portés disparus. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Fête de travail : Une journée placée sur le signe de revendications par les travailleurs congolais.

post-thumb

Les travailleurs congolais en général et Lushois en particulier ont également célébrés la journée du 1er mai, journée mondiale du travail. À cette occasion notre rédaction est allée à la rencontre de quelques uns. Ces derniers ont décidé de placer cette journée sous le signe de revendication notamment à ce qui concerne leurs conditions sociales. « Les impressions sont bonnes par rapport à la journée, mais mauvaises par rapport au social » lance Madame Zelly Kena une travailleuse venue participé au défilé organisé à cette occasion. « Nous sommes venus défilé, qu'est-ce qu'on a laissé à la maison ? » s'inquiète-t-elle avant d'ajouter ce qui suit : « Nous revendiquons par rapport à la fête. Nous fêtons quoi? Nous fêtons la misère ! Nous voulons qu'on améliore les conditions sociales de tous les travailleurs » Monsieur Vincent Kapenga est syndicaliste. Lorsque nous l'avons approché, ce dernier garde la même attitude de revendication comme Madame Zelly. « En fait cette journée est placée sous le signe de revendication. Nous avons des problèmes. Il y a par exemple le SMIG qui n'est pas appliqué correctement » déclare-t-il. « Il y a dans tous les secteurs pratiquement des réactions, des revendications par rapport aux conditions de travail. C'est pour ça que nous plaçons cette journée sous le signe de revendication pour que l'État congolais, les employeurs comprennent qu'ils doivent mettre l'homme au centre de leurs préoccupations et que l'homme soit considéré comme un homme » ajoute-t-il. Pour lui, Il faudrait donc qu'il y est une juste redistribution de la production pour que tout le monde y trouve son compte. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Ituri : Un militaire FARDC tué lors de l'attaque des rebelles ADF au camp Tshabi.

post-thumb

L'attaque des rebelles ADF intervenue dans les première heures de ce mercredi 1er Mai 2019, à travers un tweet, le service de communication des FARDC donne le bilan de cette attaque : " Les FARDC confirment la perte de l'un des leurs au cours d'une attaque menée par les combattants des ADF contre le camp militaire de Tshabi (territoire d'Irumu/ province d'Ituri) ce mercredi 1er mai, aux alentours de 4h du matin. Plusieurs civils sont portés disparus." La situation sécuritaire est relativement calme. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : À la SONAS, Lucie Bonieme E. remplace Carol Agito

post-thumb

Par l’ordonnance 19/031 du 29 avril lue le mardi 30 avril sur la télévision officielle, le chef de l’état a nommé les membres du Conseil d’administration et de la direction de la Société nationale d’assurance (SONAS) : un nouveau Directeur général au sein de cette entreprise du portefeuille de l’État. Il s’agit de Lucien Bonieme Ekofo, Gilbert Badibanga Directeur général adjoint et Mukamini, le président du conseil d’administration. Le nouveau DG remplace Carol Agito, élue sénatrice après plus de cinq ans en tant que numéro de un de cette société. Par ailleurs, le Président de la République a aussi signé une autre Ordonnance nommant la coordination de l’Agence pour la prévention et la lutte contre la traite de personnes. Ladite agence sera dirigée par Mme Cecile Rebecca Leta Kasanda, coordonnatrice et Messieurs Eric Kuku et Edy Mbao coordonnateurs adjoints chargés respectivement des questions administratives et financières et les questions techniques et opérationnelles.

Continuer la lecture

Fête du travail : L'ACAJ plaide pour l'application du SMIG.

post-thumb

Célébration ce mercredi 1er Mai 2019 de la fête du travail en République Démocratique du Congo plusieurs manifestations sont organisées dans les villes et provinces. L'ONGDH L'accès congolais à la justice plaide pour l'application du SMIG au travailleur. Georges Kapiamba, coordonnateur national de L'ACAJ l'a dit : " Le 1er Mai ACAJ souhaite une bonne fête de travail aux syndicalistes et travailleurs des secteurs publiques et privés. Elle demande au Gouvernement d’améliorer les conditions socioprofessionnelles des gents et fonctnaires par la lutte contre les emplois fictifs et l’application d palliera du SMIG." . Par la Rédaction

Continuer la lecture

Likasi : La Fondation Jacques KYABULA Katwe forme et finance les activités des femmes maraîchères.

post-thumb

Le vrai et durable développement commence par l’investissement dans l’Homme, mais ne disons pas que « Éduquer une femme, c’est éduquer toute une Nation », ainsi la Fondation Jacques KYABULA Katwe a initié des séances consacrées à l’éducation financière assurée ce jour aux bénéfices des femmes maraîchères « Wa Ndani ». Une fois de plus, l’élu de Likasi, aujourd’hui gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe a démontré qu'il reste proche de sa population et fidèle à ses promesses même après la campagne électorale de 2018. Assurer le bien-être de tous, reste son leitmotiv et le sens de sa lutte politique. Élu gouverneur, l'homme de Likasi préfère apprendre aux mamans à pêcher que de leur donner du poisson. Après la formation assurée par deux experts venus de Kinshasa pour la cause : Célé Kabwe et Jesse John Numbi, une centaine des femmes maraîchères de Tshatshi, Shituru et Toyota ont reçu chacune une enveloppe contenant une somme importante pour booster leur petit commerce. Et le représentant du bienfaiteur, l’honorable David Daute a exhorté les bénéficiaires à la discipline financière pour le bien de leurs familles. Ces femmes n’avaient qu’un seul mot « merci ». Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Le général John Numbi a présidé un conseil de sécurité.

post-thumb

L'insécurité qui s'installe à Kolwezi dans le Lualaba inquiète le président de la République, lui qui prône le retour de la paix sur tout le territoire national, afin de s'enquérir de la situation et prendre les stratégies sécuritaires qui s'imposent, une délégation de l'armée et de la police séjourne à Kolwezi avec à la tête le général John Numbi. Ce mardi il a présidé le conseil provincial de sécurité au gouvernorat afin de prendre les stratégies sécuritaires pour que définitivement cette ville retrouve son calme légendaire. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kananga : Une fille de 14ans s'est donnée la mort par pendaison.

post-thumb

Mutekemena Kapita Espoir, c'est le nom de cette fille eélève de l'école primaire 1 buena muntu en 6ème année. Le fait s'est produit au quartier Malandji sur l'avenue des carrières au numéro 4. D'après des sources recoupées sur place au lieu du drame, ceci est le résultat du mauvais traitement lui infligé par sa cousine qui la traitée de sorcière faisant foi à la prophétie de son église de message du temps de la fin. D'autres sources par contre précise que c'est le nom paiement des fournitures pouvant la permette de passer les épreuves d'ENAFEP. Alerté, les services spécialisés ont fait le constat avant la levé du corps. Pour le moment la pauvre inerte est conduit au cimetière pour son inhumation. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kolwezi : Des câbles électriques de la SNEL retrouvés dans un dépôt des minerais.

post-thumb

Grâce à l'implication de l’unité d'investigation de la Police Nationale Congolaise et des services sécurité de la ville de kolwezi, un lot important des câbles électriques a été intercepté dans la nuit du 29 avril 2019 non loin d'une concession appartenant à un sujet chinois à quelques mètres de musompo dépôt. Tres tot vers 6 h du matin, saisie du dossier, l'autorité urbaine madame véronique Upite s'est rendu sur le lieu, des sacs contenant des câbles sectionnés, et un camion citerne servant de moyen de transport. Les enquêtes sont en cours, et deux sujets congolais aux arrêts , un chauffeur zambien fracturé en voulant échapper à la police se trouve à l'hôpital général de référence de Mwangezi. Pour rappel, il y a peu des centaines des câbles électriques de la SNEL avaient été volé ce qui avait plongé la ville dans le noir plusieurs jours. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï : Les refoulés d'Angola sollicite l'aide du gouvernement provincial.

post-thumb

Près d'une centaine des congolais refoulés d'Angola en octobre 2018, janvier et février 2019 étaient ce lundi 29 Avril 2019 au gouvernorat de province pour mener leur plaidoirie au gouvernement provincial enfin de leur venir en aide. Ces refoulés disent qu'ils passent nuit à la belle étoile. <<nous dormons dans des Églises ou biscrots depuis plusieurs mois et nous sommes butés à des multiples maladies. Nos enfants meurent de la rougeole. Nous n'avons rien, nous sommes venus voir le gouverneur de province pour qu'il nous trouve une solution>>, se sont plein quelques uns. Ils se plaignent également de voir que qu'ils ont été identifiés par les différents centre d'identifications à l'initiative du gouvernement provincial, aucune aide matérielle ni financière n'a été donné en leur faveur, par différente structures locales et internationales. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Tshopo : Les médecins non primés réclament l'alignement à la prime de risque.

post-thumb

Les médecins œuvrant dans les structures sanitaires publiques dont la régulation de la situation administrative est en souffrance ont marché ce lundi 29 avril dans la ville de Kisangani chef-lieu de la Tshopo. Selon le docteur KALEBA Sadiki coordinateur provincial de l'association des médecins sans primes , ils sont 90 médecins dont 67 dans la ville de Kisangani prestants dans des hôpitaux publiques mais qui ne bénéficient pas de cette prime de risque depuis plus de cinq ans de service dans le secteur public de la santé. Une cinquantaine de médecins de la Tshopo dont ceux de Kisangani ont pris part à cette marche. Une façon pour eux de demander aux autorités centrales de leur venir vite à rescousse. Abordé par alaune.rdc , quelques médecins ont pensé que leur alignement serait fait à ce mois d'avril tel que promis par le chef de l'État Félix Tshisekedi lors de son récent séjour de travail dans cette province. Accordée par le maire de la ville,cette marche a chutée au gouvernorat passant par les grandes artères de la ville où un mémo a été déposé sur la table de l'exécutif provincial sortant qui a promis à ces derniers son implication effective pour trouver gain de cause. Par Serge SINDANI

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les journalistes prennent part à une formation sur la sécurité alimentaire.

post-thumb

Les professionnels des médias de la ville de Lubumbashi sont depuis ce lundi 29 avril 2019 dans un atelier de formation sur "les Techniques de vulgarisation des alertes précoces en matière de sécurité au niveau communautaire en RDC" dans la salle de formation du Service d'Appui au Développement Régional Intégré, SADRI. Cet atelier qui ira jusqu'à ce mardi 30 avril réuni une vingtaine des journalistes sélectionnés parmi les différents médias de la ville. Cette activité initiée par l'ONG Konrad Adenauer en partenariat avec l'ONG SADRI s'inscrit dans le cadre du projet "un seul monde sans faim". Pendant donc deux jours les chevaliers de la plume et du micro de la capitale du cuivre seront formés sur la question de sécurité alimentaire, qui fait débat en République Démocratique du Congo. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Revendications de LUCHA : Claudel A. Lubaya assure son soutien dans lutte contre la surfacturation des services par les télécom.

post-thumb

Le mouvement citoyen " lutte pour le changement " Lucha en sigle, a reçu un soutien de l'un des élus de la Rdc, en la personne de Lubaya Claudel André, élu de la ville de kananga et territoire de kazumba dans le kasai-central; dans son action de revendication citoyenne contre la surfacturation des services et la mauvaise qualité des prestations dans le secteur de télécommunications, une menée il y a de celà quelques semaines, ponctuée par des sit-in. En bon citoyen congolais, il invite donc les opérateurs des Télécoms à faire preuve de responsabilité sociale et sociétale en abandonnant les pratiques dénoncées par la Lucha et qui constituent une atteinte aux droits des consommateurs, un obstacle à la souveraineté nationale et une des causes de perte de recettes fiscales et d'appauvrissement de l'Etat. Il poursuit en lançant un vibrant appelle au président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dont l'appel et l'engagement républicain à lutter contre les anti-valeurs comportent un grand retentissement, à user de tous les moyens en son pouvoir pour assainir ce secteur vital de notre economie et qui joue un rôle essentiel dans la vie de la nation. Il revient en définitive à l'État de saisir l'opportunité qu' offre l'action de la Lucha pour reprendre la main dans ce secteur en veillant à la qualité des prestations, à la couverture territoriale des réseaux, aux coûts des services vendus, à l'urgence de mettre fin à la fraude sur les appels internationaux entrants et aux forfaits tarifaires, à la publicité mensongère qui constitue une arnaque pour la clientèle et à la transparence des déclarations fiscales a-t-il renchérit. Ainsi, il conclut en disant que, l'État devra rapidement procéder à l'audit du secteur de Télécoms et à la réforme de sa régulation pour y intégrer les citoyens à travers les organisations de défense des droits des consommateurs.

Continuer la lecture

Lualaba : Processus d’enterrement des naufragés de N’zilo

post-thumb

Le gouverneur de province du Lualaba Richard MUYEJ a reçu le jeudi 25 avril 2019, dans l'esplanade du Gouvernorat de Province, les représentants de familles dont les enfants étudiants stagiaires de Lubumbashi et de Kolwezi ont trouvé la mort au cours d' un accident du véhicule, entraîné dans le ravin du Fleuve au barrage de N'zilo. Ému de ce sinistre, le Gouverneur Richard MUYEJ à remis à chaque famille un cercueil du type importé, une paire de draps et des documents d'hunimation aux sites de rivière des anges de kasangiri à Lubumbashi et à la cité des anges, à Kolwezi. Parmi les dépouilles à acheminer à Lubumbashi, on dénote les corps de KABAMBA, Alexis MULENGA KALENGA et KAHOZI LUMBU de l'université de Lubumbashi UNILU. Un corbillard a été mobilisé pour l'acheminement des dépouilles après l'opération de l'embomement décidé par les médecins. Rappelons que cette fatalité s'est produite dans la nuit de 22 avril suite à une panne mécanique survenue au véhicule qui transportait ces étudiants stagiaires. Toutes les délégations ont vivemement remercié le Gouverneur Richard MUYEJ MANGEZE MANS de son esprit de compassion. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tshopo : Félix Tshisekedi a inauguré le pont Lubunga sur la rive gauche du fleuve Congo.

post-thumb

En séjour dans le chef-lieu de la province de Tshopo à Kisangani, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a inauguré le pont Lubunga sur la rive gauche du fleuve Congo à Kisangani. Long de 18 mètres en béton armé, supportera une charge de 60Tonnes, ce pont ouvre la circulation sur la Route nationale N° 7 en reliant Tshopo au Kasai Central en passant par le Sankuru. C'est un ouf de soulagement pour les centaines d'utilisateurs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Maï-Ndombe : Coup de tonnerre, l'insécurité persiste dans le territoire de kutu.

post-thumb

C'est aux environs de 18h qu'un couple ( un homme et une femme ) ont été sauvagement tués au quartier frigo dans la ville de Nioki par les siens accusé de sorcellerie. Contacter à ce sujet aucune réaction positive jusque là signaler de la part des autorités locales, L'élu de Kutu, Bienvenue Ilanga Lembo appelle la population de ce coin à cultiver l'amour pour le développement de leurs territoires. Ont signale aussi l'arrivée tardive de l'unité d'intervention de la police. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kasaï : Le village Mukanga dans le territoire de Luebo en débandade.

post-thumb

Le village Mukanda, dans le groupement de bena kasoko, territoire de Luebo est vide de sa population depuis quatre jours maintenant. À la base, des millitaires basés à kasangisha, informés d'un cas de meurtre survenu il y a quelques jours dans ce village, sont descendus sur le lieu pour arrêter l'auteur du meurtre. Sur leur passage, rapportent des témoins, ces éléments FARDC ont créé une panique générale parmis la population en torturant, en tabassant et en confisquant des biens. Devant cette terreur, les villageois ont fui vers la brousse où ils totalisent quatre jours maintenant. Le chef MUKANGA du groupement de bena Kakoso se dit aussi avoir été victime des brutalités des millitaires. Il raconte avoir été torturé et humilié, déshabillé en public, même ses insignes du pouvoir coutumier lui ont été ravis. Interrogé sur la question, le chargé des renseignements au régiment FARDC confirme des pillages qu'il y'a eu dans ce village. Cependant, le major Ngoma indique que d'après ses sources, les pillages ne sont pas l'oeuvre des millitaires. C'est plutôt les membres de la famille de la victime qui, profitant de la présence des millitaires, se sont livrés au pillage du village du présumé auteur. Major Ngoma note ce pendant qu'il poursuit ses investigations auprès d' autres sources. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Infrastructures : Le président de la république a inauguré le pont Lubuya dans la Tshopo.

post-thumb

Le pont Lubuya jeté sur la rivière WANYARUKULA à 60 km sur la RN3 l'Est de la ville de Kisangani a été inauguré mardi 23 avril par le Président de la République Félix Tshisekedi. Ayant une portée de 30m et une capacité de 60 tonnes, le pont Lubuya va faciliter le trafic entre les provinces du Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et Tshopo coupé après l'effondrement du vieux pont érigé vers les années 50. Il a fallu 25 jours aux ingénieurs de l'Office des routes pour ériger ce pont . Les travaux ont été financés par le FPI. Notons que le chef de l'État procédera ce mercredi à l'inauguration du deuxième pont situé sur la rivière Tshopo reliant la ville de Kisangani à la province du Maniema. Par Serge sindani

Continuer la lecture

Kolwezi : Après le drame survenu à N’zilo, la SNEL dote ses agents d'un bus de transport du personnel.

post-thumb

Suite au drame survenu ce lundi 22 avril N’zilo, cité de la Société Nationale d’Électricité située à plus de cinquante kilomètres où une jeep a fini sa course dans un lac artificiel de la centrale électrique de N’zilo causant la mort de onze personnes, le gouverneur Richard Muyej très attention se rendu aux premières heures de ce mardi 23 avril afin de consoler les familles éprouvées et de retour à Kolwezi, le patron de l'exécutif a assisté à la réception du bus de transport du personnel des agents de la SNEL N’zilo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Accident à N’zilo, les autorités provinciales se sont rendues au lieu du drame.

post-thumb

Ayany apris le drame survenu à N’zilo, une cité de la Société Nationale d’Électricité située à plus des cinquante kilomètres de la ville de Kolwezi, c'est au première heures de la journée de ce mardi 23 Avril 2019 que le gouverneur Richard MUYEJ accompagné des autres autorités de la province et de la SNEL sont arrivés sur le lieu du drame sur la route qui mène au barrage de Nzilo, où 11 personnes sont mortes parmi lesquelles 8 étudiants stagiaires. Après que le véhicule à bord duquel elles étaient ait perdu contrôle et a fini sa course dans le lac de retenu. Le repêchage des corps est en cours. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kolwezi : Accident à N’zilo, la SNEL fixe le bilan.

post-thumb

C’est par un communiqué de presse de la Direction des productions de la Société Nationale d’Électricité que les détails par rapport à ce accident ont été donnés. C’est vers 15h15 locales, que le véhicule service quittait la centrale électrique de N’zilo vers le camp de vie. A trois minutes de la centrale sur le premier tournant ,le chauffeur a éprouvé des difficultés pour redresser le volant et le véhicule est allé tout droit sur le lit du fleuve en aval du barrage. A bord de la jeep land Cruiser, il y avait quatre agents de la Société Nationale d’Électricité : Muleba Kunda, chef d’entretien mécanique, Nkwalo Kafapena, le chauffeur, Kisumpa Mpoyo, l’opérateur,et Mukala Nkakomba deuxième opérateur et huit stagiaires issus des différents Instituts supérieurs et universités de la province du Lualaba. Les noms des étudiants sont : Anoxie Lbu, Mulongo zkawila, Mulenda KALENGA, Yakishi Kabamba, Mulongo, Kazumba, Kitenge Ntambwe et Mutombo Kasongo. Rappelons que l’accident est survenu pendant que les vannes de crues étaient ouvertes au barrage avec comme débit de 120 833 mètres cubes par seconde. Un seul rescapé Kisumpa Mpoyo, deux corps ont été repêchés : Mukebo Nkunda et celui d’un étudiant stagiaire dont l’identification est en cours. Les recherches pour la récupération des autres corps sont en cours. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu : L'état piteux des routes cause des accidents.

post-thumb

La population de la commune urbano rural de idiofa assiste à des accidents de circulation, le dernier en date est celui d'un camion chargé à destination de la ville province de Kinshasa sur venu le dimanche Pascal. Aucun cas de décès mais des blessés graves signal nos sources sur place à Idiofa. Cet accident c'est produits après une forte pluie qui s'est abattue dans cette partie de la province. Signalons par ailleurs Comme dans plusieurs coins de la province du Kwilu les routes sont impraticables la population du kwilu fait appel au président de la République dans son programme d'urgence de visiter cette province proche de la capitale et au nouveau gouverneur élu récemment Willy Itsundala Asang d'y penser et aux élus d'en parler. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kolwezi : Les départs volontaires de KCC ont barricadés l'accès aux installations.

post-thumb

Les agents de l'entreprise Kamoto Copper Compagny KCC de Kolwezi qui ont décidés d'aller en départ volontaire ont empêchés le jeudi l'accès aux installations de l'entreprise. Ces anciens agents réclament deux choses d'abord le non respect de la promesse faite par l'employeur lors de leurs départs, une promesse selon laquelle une fois les activités reprises ils seraient les premiers à être engagés mais actuellement ils dénoncent que l'entreprise engage les nouveaux venus et que leurs dossiers seraient jetés mais aussi ils pensent que l'employeur n'aurait pas mieux calculer leurs décomptes et demandent l'ajout. Cette situation a empêché les agents en fonction d'accéder aux installations de KCC, informés de la situation le gouverneur était parti sur place mais sans succès, ils les a invités aux négociations. Ce vendredi les activités ont timidement repris. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kolwezi : Un entrepôt des marchandises en feu.

post-thumb

C'est un incendie qui s'est déclaré dans l'entrepôt des marchandises appartenant aux sujets indiens ce vendredi 19/04/2019 sur l'avenue Ikuku de la commune de dilala à kolwezi. Un important lot de marchandises a été consumé par le feu qui a été maîtrisé par les sapeurs pompiers de la province et ceux de la commune de dilala. Selon les indiens occupants de cette maison c'est un court circuit qui a été à la base de ce désastre. Pour rappel depuis le rétablissement du courant électrique sur l'ensemble du chef-lieu de la province, des interruptions électriques sont souvent observées, néanmoins la population remercie le gouvernement du Lualaba d'avoir doté la ville kolwezi des camions anti incendie ce qui écourte le temps à mettre avant l'intervention des sapeurs pompiers au lieu du sinistre. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kongo Central : Félix Tshisekedi est à Boma pour le lancement des travaux routiers.

post-thumb

Le president de la République Félix Tshisekedi après sa tournée dans le Sud et l'Est du pays, il est arrivé ce vendredi dans la province du Kongo central. Dans la partie Ouest du pays, Félix Tshisekedi va lancer les travaux de la réhabilitation de la route Boma-Moanda, qui entre dans le cadre du programme d’urgence de cent jours à la tête de la République. Mais il va également s'entretenir avec les notables centre Kongo. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Présentation des présumés assassins du gérant de Western Union.

post-thumb

C'est ce même jeudi 18 Avril que les hommes armés présumés assassins du gérant de l'agence de transfert des fonds Patrick Tshimwang ont été arrêtés et présentés aux autorités de la province. Un groupe des jeunes gens qui se sont pris à l'agence Western Union située au quartier industriel dans les parages de la paroisse catholique Notre dame de la paix mariapolis où ils ont lâchement abattu le gérant, ces bandits présumés rejettent les accusations portées contre eux il y a lieu de signaler qu'ils ont tentés aussi de dévaliser l'agence de la Banque Commerciale du Congo BCDC situé au centre ville en face de l'Institut Supérieur des Techniques Appliquées ISTA. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kolwezi : Un gérant de Western Union tué en plein jour.

post-thumb

Le gérant de l’agence de wester Union tué par balle jeudi 18 avril 2019 sur son lieu de travail dans la ville de Kolwezi s'appel Patrick Tshimwang, un jeune connu sur la ville. C'est à moins d'un kilomètre du gouvernorat provincial que se passée cette attaque aux environs des 15heures, les hommes armés se sont faits passés comme des clients avant de pointer l’arme sur le regretté Patrick Tshimwang. C'est après une résistance que les malfrats ont ouvert le feu. Ces bandits armée ont tiré quelques balles en l’air avant de s’enfuir abord de leur voiture Toyota type Carine de couleur jaune visiblement identifiée comme un taxi en commun. Dépêché à l’hôpital Gécamines pour des soins appropriés, la victime âgée seulement de 31 ans a succombé de ses blessures. Plusieurs questions sont posées autour de la sécurité de cette agence où des agents de sécurité sont censés contrôler toutes les entrées et identifier les métaux. C’est une désolation totale de la population suite à cette recrudescence du banditisme urbain qui se vit dans le chef-lieu du Lualaba. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Naufrage sur le lac Kivu : Joseph Kabila lance un appel de solidarité en faveur des familles des victimes et des survivant.

post-thumb

Le naufrage survenu sur le lac Kivu laisse aucun congolais insensible. L’autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a appelé tous à la solidarité au profit des familles concernées : “L’Autorité Morale du FCC présente ses sincères condoléances à nos populations du Nord et Sud -Kivu éprouvées au cours du naufrage intervenu à Kalehe dans le Sud-Kivu. Joseph Kabila Kabange lance par ailleurs un appel à la solidarité en faveur des familles des victimes et des survivants”, indique un communiqué du FCC. Le chef de l’État Felix Tshisekedi vient de décréter une journée de deuil national. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Naufrage sur le lac Kivu : Félix Tshisekedi décrète une journée de deuil national.

post-thumb

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi est arrivé au territoire de Kalehe, au village de Mukwidja qui a connu le plus grand nombre de personnes disparues dans le naufrage de la pirogue motorisée survenu le lundi 15 Avril 2019. Le Chef de l’Etat a décrété une journée de deuil national et la mise des drapeaux en berne. À kalehe, le premier des congolais va rencontrer les familles éprouvées. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Naufrage sur le lac Kivu : Dix corps repêchés.

post-thumb

Sur les 150 personnes emportées par le naufrage intervenu le lundi 15 Avril sur le lac Kivu, dix corps des victimes ont été repêchés sur le lac Kivu, trois jours après le drame. Pour Anatole Nyamushe, président des armateurs de Mukwija à proximité de Kasunyu où le naufrage a eu lieu, les dix corps ont été repêchés par des pêcheurs à 60 Km de Goma : “Nous avons reçu l’appel de nos collègues qui disent qu’ils ont repêchés dix corps à Wawe et nous nous organisons pour y dépêcher une pirogue qui va ramener les corps”. Au total dix-huit sont repêchés après les trois retrouvés le lendemain du naufrage et une trentaine de rescapés sont toujours pris en charge. Le chef de l'état Félix Tshisekedi est attendu ce jeudi sur le lieu du drame et une délégation du gouvernement provincial du Sud-Kivu s'y journe depuis hier mercredi. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Naufrage sur le lac Kivu : Très attristé, Félix Tshisekedi se rend à Goma pour consoler les familles.

post-thumb

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi est très touché par le naufrage d'une pirogue sur le lac Kivu, après son séjour à Beni, le premier des congolais se rend à Goma afin de rencontrer les familles qui sont éprouvées et prendre les mesures qui s'imposent afin d'éviter ces accidents dans les prochains jours. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : L’UJCCM salut les décisions prises lors du conseil supérieur de la défense.

post-thumb

C’est avec immense joie que la coordination nationale de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM, membre effectif du Front Commun pour le Congo constate avec joie que la situation sécuritaire qui a endeuillé il y a peu plusieurs familles dans la ville cuprifère et chef-lieu du Haut-Katanga s’améliore et depuis la prise des mesures urgentes et sérieuses par le chef de l’état congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à Lubumbashi dans le conseil supérieur de la défense. L’UJCCM se dit très satisfait du retour progressif de la quiétude sur l’étendue de la ville et ses environs et demande aux autorités militaires de s’engager sérieusement en multipliant les patrouilles nocturnes dans les coins de la ville et invite la population à collaborer et dénoncer toutes les personnes suspectes afin d’espérer à un retour effectif au calme. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Naufrage sur le lac Kivu : " Je suis de près la situation afin d’identifier et sanctionner les auteurs." Félix Tshisekedi

post-thumb

L'actualité en République Démocratique du Congo c'est aussi le naufrage d'une pirogue qui a causé mort d'hommes. Plusieurs messages des condoléances aux familles éprouvées proviennent de tous les coins. En séjour dans le Nord-Kivu, le premier des congolais Félix Antoine Tshisekedi se dit très touché par cet accident : «Je suis très attristé par le naufrage d’une pirogue ce 15 avril dans le lac Kivu. Le Bilan provisoire est de 150 disparus. J'exprime ma sincère compassion aux familles éprouvées. Je suis de près la situation afin d’identifier et sanctionner les auteurs ». Et des sources proches de la présidence de la République nous apprenons que le chef de l'état pourrait s'y rendre pour consoler les familles qui sont éprouvées. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Les agents de Télé 50 organisent une marche de protestation ce mercredi 19 Avril 2019.

post-thumb

C'est après plusieurs manifestations et revendications que les agents de la radio et télé 50 du groupe Congo 24 émettant à Kinshasa. Ce mercredi, ces hommes et femmes de media se sont donnés rendez-vous ce mercredi 17 avril à la place des évolués pour une marche de protestation afin de dénoncer le comportement du directeur général Jean-Marie Kasamba. Pour rappel, ce depuis le mouvement de grève des agents de Télé 50 que la tension reste très tendue entre les employés et employeurs. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Infrastructures : Le programme d'urgence pour les 100 premiers jours du chef de l'État en marche au Kwilu.

post-thumb

Depuis le lancement de son programme d'urgence le président de la République Félix Tshesekedi avait promis qu'il mettra tout les moyens possibles pour attendre un résultat escompté dans notre pays. Dans la province du kwilu, celle ci étant une province à vocation agricole plusieurs routes sont touchées. D'abord la Nationale n°19 axe routier kikwit - bulungu travaux exécutés par BTE 211/ kikwit, 37 km allant de Bandundu ville à Munday la Nationale n°17 enfin l'axe bansamba- bulungu RP 231 signalons aussi le rampe du bac Bandundu ville. Pour le superviseur des travaux cdt Patrick Mosengo affirme que tous les moyens ont été disponibilisé pour l'exécution dudit travaux mais aussi remercier le président de la République pour son implication total pour la réussite. Pour le directeur provincial de cette entreprise l'Office des routes reste disponible pour accompagner le gouvernement de la République. Par David Mayele

Continuer la lecture

RDC : Denise N. Tshisekedi s'engage à soutenir les femmes entrepreneures congolaises.

post-thumb

Invitée d'honneur de la soirée des femmes entrepreneures congolaises, la première dame de la République Démocratique du Congo se dit très enchantée et honorée : " Honorée d'avoir été conviée au déjeuner des femmes entrepreneures et CEOs Makutano. J'ai apprécié ce cadre d'échanges et surtout les deux projets présentés auxquels j'adhère, à savoir : 1. bourses d'études à 200 filles dans le secteur des sciences, 2. Mise en place d'un incubateur susceptible d'aider les entrepreneures évoluant dans l'informel à migrer avec succès vers le formel." La première dame s'engage à accompagner : " Femmes entrepreneures et dirigeantes de la RDC, vous avez mon total soutien à vos projets ambitieux. Aidons celles qui n'ont pas pu être ici ce jour, à l'être la prochaine fois. ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORTES..." Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : L'ACAJ lève le ton sur l'insécurité qui prévaut dans le chef-lieu du Haut-Katanga.

post-thumb

La ville de Lubumbashi est frappée par une insécurité à outrance, presque dans toute les communes que contient la capitale économique de la RDC; on assiste au cambriolage des maisons par des bandits à mains à armée, des viols et autres. Cette affaire qui ternit l'image de la ville en particulier et la province en générale totalise près de trois à quatres semaines maintenant, que la population Lushoise passe la nuit à la belle étoile en procédant par la justice populaire afin de se prendre en charge. D'où l'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ), dans son communiqué de presse du mercredi 10 Avril, dénonce la machination qui s' observe depuis quelques jours dans lex-province du Katanga pour gêner le retour de Moïse Katumbi et l'insécurité grandissante à Lubumbashi. Dans ce communiqué l'ACAJ souligne que, des faux temoins à charge seraient déjà recrutés, endoctrinés et conditionnés contre lui pour justifier l'accusation soit disant qu' il est le commanditaire de l'insécurité qui règne actuellement à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. Ainsi, l'ACAJ condamne avec la dernière énergie le comportement de ceux qui sont derrière ce montage politique. Il enrichit ce communiqué en soutenant que l'insécurité observée dans la ville cuprifère est principalement l'oeuvre de Gedeon Kyungu et ses miliciens (plus ou moins 150). Alors pour mettre fin à toute ses manoeuvres, cette association donne deux grandes recommandations pour mettre fin à cela. D'abord au président de la République, d'ordonner la réincarcération de Gedeon Kyungu pour qu' il purge sa peine et démobiliser ses miliciens; et faire remettre à Moïse Katumbi ses biens utilisés actuellement dans une ferme d'un officier supérieur de l'Armée et à kasumbalesa. Ensuite, à la population de Lubumbashi, de se mobiliser contre l'insécurité et ses auteurs et soutenir les mesures qui seront prises par le conseil supérieur de la défense qui aura lieu à Lubumbashi sous la direction du président de la République;Conclut le communiqué. Retenez que ce conseil supérieur de la défense a eu lieu ce samedi 13 Avril 2019, au gournerat de la province du Haut-Katanga, sous la direction de Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO président de la République. Par Simon Mutombo

Continuer la lecture

Kolwezi : Suite aux cas d’insécurité enregistrés, le maire convoque tous les responsables des maisons de gardiennage (Communiqué)

post-thumb

Il y a deux semaines que la ville de Kolwezi connait une grande recrudescence de l'insécurité, plusieurs cas de vol à mains armées sont enregistrés ça et là malgré l'implication de la police. Des assassinats, des blessés par balles et des sommes importantes d'argent emportés sont le bilan de cette insécurité qui se vit il y a deux semaines à Kolwezi, chef lieu de la province du lualaba. Dans un communiqué de la mairie rendu public ce samedi 13 avril, le maire de la ville Véronique UPITE KAMINA appelle toutes les maisons de gardiennage basées à Kolwezi pour prendre de stratégie et moyens d'éradiquer cette situation qui met la population mal à l'aise depuis un temps. Sachez que les quartiers les plus ciblés sont : hewa bora, golf, cité manika, latin et joli site. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Kinshasa : Gentiny Ngonbila s'active à lutter contre l'insalubrité.

post-thumb

Le gouverneur élu de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngonbila a dans un tweet rassuré de son engagement de redonner la belle image de Kinshasa " Kin la belle" : " En rapport avec la lutte contre l'insalubrité ds la ville de Kinshasa, nous allons faire travailler la population au niveau de chaque commune et de chaque quartier, peut-être aussi chaque rue. C'est des emplois à créer. Kinshasa doit retrouver sa réputation de Kin la belle." Pour rappel, la capitale de la République Démocratique du Congo n'est plus accessible dans certains coins à cause d'une insalubrité sans précédent. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : L’insécurité s’installe à Kolwezi.

post-thumb

Alors que Kolwezi, le chef-lieu de la province du Lualaba semblait être à l’écart des cas d’insécurité, et des attaques des mains armées, voilà que la nuit du vendredi au samedi 13 avril 2019 a été très mouvementé. Un groupe des bandits armés ont attaqués le quartier joli site situé derrière le nouveau bâtiment de l’hôtel du gouvernement du Lualaba, où ils sont cambriolés deux maisons en exigeant de l’argent aux paisibles habitants et des biens de valeur. À balles réelles, ils ont tirés. Ce matin, la population très désespérée plaide pour que les autorités politico-administratives et militaires se penchent sur ce problème avant que les pires n’arrivent car il est très inadmissible que les balles crépitent à quelques mètres de l’hôtel du gouvernement sans que les éléments de la Police nationale Congolaise n’interviennent et demande un renforcement des patrouilles. Pour rappel ses bandits armés ont pris des téléphones, des ordinateurs, et autres biens tout en menassent de violer les filles et de tuer. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kwilu: Après le décès d'un jeune homme, les jeunes visionnaires de la ville de Bandundu réagit.

post-thumb

C'est par le billet de son président Brunel ndombe que les jeunes de Bandundu ville qui font leurs actions, Bandundu où le sang des humains ne peut pas arrosée le sol de la ville, mais aujourd'hui les accords sont brisés et voilà la suite, l'homme politique doit laisser librement le pouvoir. L'homme politique s'impose aux intérêts égoïstes, tout ceci est le fait que celui qui détient le pouvoir ne sait pas communiquer avec les bilimas ya mabele, d'où le brisement du pouvoir coutumier par l'homme politique, ce pouvoir coutumier défend son peuple, mais le pouvoir politique qui devait se pencher à l'idéologie du pouvoir coutumier s'écarte pour d'autres intérêts que tous nous connaissons, dont celui de servir et non ce servir, nous avons un regime celui du pouvoir qui appartient dans sa totalité au peuple, et ceux qui détient le pouvoir du peuple doit rendre compte aux détenteurs de droits, que le pouvoir public doit être redevable au peuple, lorsque les chefs coutumiers ont compris qu'ils devraient s'engager à la culture démocratique pour cela réveil en elle l'esprit du contrôle citoyens, ils ont arrêté la fertilité de la terre dont les causes sont traumatisante dans les communautés, il ya un devoir : entre l'enfant, la femme, la mère, le père, l'oncle, la tente, l'ami, le frère et la terre qui sauvé le premier ? Par David Mayele

Continuer la lecture

Kasaï : Les infirmiers de 5 zones de santé réclament deux mois de leurs primes de risques.

post-thumb

Dans un mémorandum adressé au gouverneur de province, les infirmiers des zones de santé de Mutena, Kamuesha, Nyanga, Kamonia et Kitangua, invitent l'autorité provinciale à se pencher sur la question pour qu'une solution soit trouvée afin de leur permettre de retourner dans leurs zones de santé respectives pour une bonne prise en charge des malades et l'organisation de la campagne contre la rougeole. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kasaï : Plusieurs barrières sont désormais supprimées.

post-thumb

En réaction aux multiples plaintes exprimées ces derniers jours par la population de Tshikapa, et particulièrement les usagers de la route, les responsables de la sécurité viennent de supprimer plusieurs postes de contrôle qui jonchaient les divers axes routiers partant de la ville de Tshikapa. L'information est livrée par le commandant Régiment des forces armées de la république démocratique du Congo. Le colonel Gervais kambale invite la population du KASAÏ à faire confiance aux éléments des forces armées afin de parfaire le travail de leur sécurisation. Le numéro UN des FARDC demande aux habitants de différents villages ainsi qu'aux passant d'avoir l'habitude de communiquer à l'État major des forces armées toutes les bevues commises sur eux par les éléments des forces armées de la république démocratique du Congo qui vivent avec eux, afin que des mesures qui s'imposent soient prises contre ces derniers. Cette réaction fait suite à diverses plaintes et manifestations exprimées la semaine dernière par la population ainsi que diverses structures de la société civile, qui appelaient même à la démission du gouverneur de province, accusé de ne rien faire pour faciliter la circulation des denrées alimentaires à travers la province. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Lubumbashi : Face à l'insécurité qui s'installe, UJCCM demande la suspension du maire de la ville pour incompétence.

post-thumb

La situation sécuritaire qui prévaut à Lubumbashi dans le Haut-Katanga laisse personne indifférent, le mouvement patriotique l'Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM, très soucieux du bien être de tous, a analysé la situation qui se vit à Lubumbashi sur l'insécurité. Conformément à l'article 16 de la Constitution stipule : La personne humaine est sacrée. l'État a l'obligation de la respecter et de la protéger. Toute personne a droit à la vie, à l'intégrité physique ainsi qu'au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l'ordre public, du droit d'autrui et Bonnes mœurs. Nul ne peut être tenu en esclavage ni dans une condition analogue, inhumain ou dégradant. Eu égard cet article, UJCCM, condamne avec la dernière énergie les actes des desolations et barbares causées par des bandits armés en tenue militaire et de la police nationale en s'introduisant dans les résidences privées où Ils volent, violent et tuent. Vu la loi organique portant fonctionnement des entités territoriales décentralisées, par son article 41 dit Le Maire est l'autorité de la ville et 42 alinéa 2 : Il veille au maintien de l'ordre public dans la ville. A cette fin, il dispose des unités de la police nationale y affectées. De même l'article 60: de ladite loi Bourgmestre est l'autorité de la commune alinéa 7: Il assure le maintien de l'ordre public dans sa juridiction. A cette fin, dispose des unités de la population nationale y affectées. UJCCM en tant qu'un mouvement Patriotique, défend la Nation et son peuple a toutes formes des attaques et humiliations. Exige la suspension des fonctions du Maire de la ville de Lubumbashi et des 7 bourgmestres des communes qui composent la ville de Lubumbashi, pour l'incompétence. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Belle vue rejette les accusations de l'ACAJ

post-thumb

C'est dans un point de presse tenu dans l'enceinte du Complexe Scolaire Belle vue, que les responsables sont montés au créneau et rejettent en bloc les accusations de l'ONG ACAJ qui a porté une plainte contre les responsables de l'école pour un viole collectif sur quinze mineures orchestré par les fils du promoteurs. Les responsables ont parlés de deux faits : cas d'aspersion d'un gaz qui avait affecté 28 élèves qui ont été hospitalisés mais leur santé est hors danger en date du 27 mars dernier ( ils sont tous saints et sauf) fait commis par un élève de 5ème année après enquête ( paraît-il, c'est une arme d'autodéfense pour les femmes agressés à base de poivre rouge) 5 incriminés élèves dans cette affaire ont été révoqués malgré leur état d'inconscience. 2eme cas est celui de l'immoralité des élèves décriés par ACAJ, un fait qui s'était déroulé en dehors de l'école mardi 19 mars après les cours par les élèves.les élèves interrogés ont reconnu les faits et le 29 mars 2019, ces 4 élèves ont été révoqués suivant la discipline et règlements. Voilà la position de l'école bellevue. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : Hausse de prix des denrées alimentaires de première nécessité, Guy Mafuta Kabongo sollicite la suppression des barrières.

post-thumb

Le député national Guy Mafuta Kabongo préoccupé par la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité sur le marché de la ville de Tshikapa sollicite la suppression des toutes les barrières sur l'ensemble de la province. L'élu du territoire de Tshikapa qui dénonce la multiplicité des barrières appelle les autorités provinciales à prendre des mesures préventives. "Il n'y a pas la guerre chez nous, cette période est déjà passée. L'autorité provinciale doit prendre des mesures préventives pour que soient enlevées définitivement ces barrières. Au cas contraire nous allons interpeler le ministre de l'intérieur pour qu'il nous explique ce qui se passe réellement", a dit l'honorable Mafuta Kabongo. Signalons que, la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, connaît depuis un temps la hausse des prix des denrées alimentaires de première nécessité. Une mesurette de farine de maïs qui coûtait 300fc, revient aujourd'hui à 2000 ou 2300fc, la farine de manioc qui coûtait 500fc se négocie aujourd'hui à 1200fc. Pour les commerçants, cette hausse des prix est consécutive à la multiplicité des barrières érigés sur tous les axes qui relient l'intérieur au chef-lieu de la province. Ces barrières sont érigés par les éléments des forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC). Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes des agents de la SNCC réclament 257 mois d'arriérés.

post-thumb

Elles sont plus d'une centaine dans les avenues du centre ville, les femmes et les veuves des agents de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo "SNCC" réclament 257 mois d'arriérés de salaire de leurs maris. Pour elles, leurs époux ont droit au payement de leurs salaires et surtout qu'ils ne sont jamais payés aux taux du jour. Elles pensent que c'est une mauvaise fois de la part de l'employeur et sollicite l'implication personnellement du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi afin que la situation soit decanter comme ce fut le cas à la société Transco de Kinshasa. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : La police invite la population à collaborer afin d'éradiquer l'insécurité.

post-thumb

L'insécurité à Lubumbashi se porte confortablement très bien, depuis un temps il ne se passe plus une nuit sans qu'un quartier de la ville cuprifère ne soit visité par des bandits armés qui violent, volent et tuent les paisibles citoyens et certains promettent même de revenir. Le commissariat province de la Police nationale Congolaise met en garde tous les présumés bandits et les détenteurs des armes à feu car une opération sérieuse sera très bientôt déclenchée pour traquer ses personnes qui dérangent la population. Et pour finir, la police invite la population a collaboré afin qu'une fois pour toute que les bandits soient arrêtés et déférés devant les juridictions compétentes. Ce qui sera un ouf de soulagement pour la population lushoise qui n'a que les yeux pour pleurer suite à cette montée d'insécurité. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kolwezi : Rétablissement du courant électrique après plusieurs jours passés dans le noir.

post-thumb

C'est dans la soirée du mercredi au jeudi que les habitans de plusieurs quartiers de la ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba ont été connectés au courant électrique après quelques jours passés dans le noir suite au vol des câbles électriques haute tension. C'est un ouf de soulagement de la population de la ville minière de Kolwezi qui pour certains ont vu leurs activités commerciales tournées au ralenties, la Société Nationale d'Électricité était à pied d'oeuvre jour et nuit afin de satisfaire sa clientèle. Et la population souhaite que les mesures sécuritaires soient renforcées afin de ne plus vivre cette situation et pendant ce temps quelques personnes incriminées ont été condamnées et des enquêtes se poursuivent. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Goma : Des sacs de chanvre d'une valeurs de 120 000$ incinérés par les FARDC.

post-thumb

C'est une très belle prise, plusieurs sacs de chanvre interceptés et incinérés ce mercredi 3 Avril par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo à Goma dans le Nord-Kivu. La marchandise avait une valeur d'à peu près 120 000 US dollars américains. C'est dans le soucis de décourager toutes les personnes qui continuent à exercer la vente des stupéfiants prohibés sur toute l'étendue du territoire national. Loin de se fatiguer, les FARDC sont très déterminées afin de radier ce marché frauduleux. La population locale s'en felicite de cette énième prise. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lualaba : Rétablissement du courant électrique dans la ville de Kolwezi d'ici 48 heures.

post-thumb

D'après un communiqué du gouvernorat de la province du lualaba en date du 26 Mars portant vol de 2250 mètres de câbles haute tension et endommagement de 14 pylônes qui servent à l'énergie électrique la ville de Kolwezi, vol datant du 23 mars dernier.aujourd'hui les travaux sont prèsqu'à leur dernière phase. Sur place, plusieurs entreprises de la place sont à pied d'œuvre pour palier à cette situation qui paralyse plusieurs activités notamment la production des minerais et la desserte en eau potable. Trouvés sur le lieu de travail à la hauteur de crête sur la route nationale numéro 39, les travailleurs chinois ont bel et bien annoncé la fin des travaux dans 48 heures environs car tous les poteaux sont debout et il reste uniquement le câblage. A noter que ces câbles relient le barrage de N'zilo à la ville de Kolwezi ! Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

RDC : La première dame Denise N. Tshisekedi s'engage dans la lutte contre le VIH/SIDA

post-thumb

Profitant de son séjour en République Démocratique du Congo, le responsable de ONU/SIDA Michel Sidibeé a aussi rencontré la première dame madame Denise Nyakeru Tshisekedi. Très satisfait de leurs échanges : " Je suis très heureux d’avoir rencontré la Première Dame de la République Démocratique du Congo Mme Denise N. Tshisekedi qui s’engage à œuvrer pour : le traitement pédiatrique, la lutte contre les violences sexistes, et la #santé reproductive." Très déterminée et engagée, la première dame trouve inadmissible qu'au 21ème siècle les enfants continuent à mourir parcequ'ils n'ont pas accès au traitement du VIH. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Tshopo : Crise à l'Université de Kisangani : Mgr Marcel UTEMBI : " des réunions techniques vont être tenues cette semaine pour la reprise effective des activités."

post-thumb

De retour de Kinshasa pour plaidoyer auprès du pouvoir public de la commission d'évaluation des dégâts causés par un groupe d'étudiants de l'Université de Kisangani en date du 07 février dernier , Mgr Marcel Utembi archevêque de Kisangani et président de la CENCO a présidé une réunion ce lundi 01 avril au bâtiment administratif de cette université. A l’ordre du jour, la restitution de ce que les délégations se sont dit avec le président de la République à Kinshasa. Autour de la table, la délégation des facilitateurs issus des églises catholiques et protestantes, celle de la tripartite et des forces de sécurité. Après la réunion, Monseigneur Marcel Utembi s’est confié à la presse au nom de la délégation des églises : « Des réunions techniques vont être tenues cette semaine pour envisager la reprise effective des activités. Notre délégation va notamment rencontrer les étudiants le mercredi 3 avril prochain pour baliser la reprise des activités académiques et les mettre devant leur responsabilité ». Mgr Utembi a profité du micro de la presse pour dire aux étudiants que l’acte qu’ils avaient posé a été « condamné à l’évidence par tout le monde et même par le président de la République ». Pour le président de la CENCO, les étudiants ont certes exprimé leur pardon, mais ils doivent poser d’autres gestes concrets. Depuis deux semaines, des négociations impliquant les églises sont en cours à la suite d’une décision du Recteur ai ordonnant le déguerpissement des étudiants résidents au Village Koli, Complexe Elungu et Monaco. La décision faisait suite à la grève illimitée déclenchée par les professeurs. Pour la lever de grève, ces derniers exigeaient : le déguerpissement des étudiants du Complexe Elungu, le rachat des biens brûlés, des sanctions exemplaires à l’endroit des étudiants impliqués et l’affectation du Complexe Elungu à d’autres fins. Depuis lors, Le Bâtiment administratif et les homes concernés sont désormais gardés par des policiers armés. Le 7 février dernier, un groupe d’étudiants survoltés avaient mis à feu trois véhicules et dix motocyclettes devant le Bâtiment administratif de l’Université de Kisangani. Le lendemain, ils s’en étaient pris aux professeurs résidents dans les parages en saccageant leurs biens. Ils réclamaient la libération de deux des leurs arrêtés dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’un homme à côté du Complexe Elungu, l’un des homes étudiants réputés pour leur violence.(propos de Mgr Marcel UTEMBI recueilli par Jean Fundi Kiparamoto). Par Serge SINDANI

Continuer la lecture

Haut-Katanga : ACAJ dénonce le viol massif sur 15 filles mineurs de l'école Belle Vue à Lubumbashi.

post-thumb

L'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice du Haut-Katanga, ACAJ/Haut-Katanga, dénonce le viol massif des 15 filles mineurs d'âges, toutes élèves de l'école Belle Vue, située au Golf dans la ville de Lubumbashi. Dans une plainte adressée au Procureur Général près la cour d'Appel de Lubumbashi ce lundi 1er avril et signée par Maître Jean Jacques Kadima Katambwa, Directeur Provincial, ACAJ/Haut-Katanga s'est dit préoccupée par la violation de droits de l'enfant dans le Haut-Katanga. Saisie par des plaintes des élèves de l'école Belle vue, ACAJ a décidée de porter plainte contre les sieurs Japhet Twite Kabalu, Jeffery Mwema et Mwema Wilfried, qui auraient fait usage des substances somnifères dans une boisson sucrée prise par les 15 élèves de leur école dans le but de les violer. Selon cette association de défense des droits humains, cet acte aurait été posé par ces violeurs en complicité avec la Promotrice de l'école Madame Mado Twite, mais aussi son directeur de discipline. Un acte que ACAJ considère comme un scandale social et une atteinte grave en droit de l'homme. Cette ASBL a par ailleurs exhortée le Procureur Général près la cour d'Appel de Lubumbashi à mettre la main sur ces infracteurs de peur que ces derniers ne puissent se volatiliser dans la nature. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Kasaï : Pénurie d'eau dans la ville de Tshikapa: la population invite la REGIDESO à decanter vite la situation.

post-thumb

L'eau ne coule plus dans les robinets il y a trois jours dans la ville de Tshikapa. La REGIDESO n'est plus capable de fournir à la population une eau potable faute d'une panne survenue au niveau du centre de captage de la rivière KASAÏ, ce qui met en difficulté cette société de distribution en eau potable pour faire tourner ses machines. Les habitants du chef lieu de la province du kasai n'ont pas d'autres solutions que de consommer les eaux non traitées, des pluies et des puits de forage avec tous les dangers qu'elles representent pour la santé. Ceux qui habitent les quartiers éloignés des sources d'eau sont obligés d'effectuer une distance de 3 à 5 km pour aller puiser l'eau de source. Un bassin d'eau qui se vendait à 500fc se vend aujourd'hui à 1000 ou 1500fc. La population de Tshikapa invite la REGIDESO à décanter cette situation pour sauver les vies des gens, car dit-on, l'eau c'est la vie. En reaction, le chef de centre a.i de la REGIDESO affirme que la situation sera decantée dans un bref délai, sans préciser le jour. Ingénieur Emmanuel MONGA DIBWE, s'excuse pour ce désagrément et assure le rétablissement de cette fourniture en eau potable aussitôt que les travaux seront terminés. Par Fabien Ngueshe

Continuer la lecture

Kolwezi : La commune de Manika se caractérise par des réalisations concrètes.

post-thumb

A Kolwezi ville, le train de la modernité est à une vitesse de croisière. Dans la commune mère de Manika, après la réhabilitation à fond du bureau communal, le numéro un l'entité, le bourgmestre Frank Maula est plus que très engagé et doublé de détermination s’attaque aux bureaux des quartiers, soucieux de garder l’élan du développement de la province initié par le gouverneur de province, l’autorité communale s’active à donner aux cadres des bases des lieux qui reflètent la vraie image de la province du Lualaba. Ce bureau que certains pourront confondre à un bureau communal ce n’est que le bureau du quartier Moïse Tshombe qui a été construit et meublés sur fond propre de la commune mère. Une preuve concrète de la visibilité des redevances minières perçues par la commune. Frank Maula réalise au plus bas niveau la vision que prône le chef de l’état congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo que concrétise en province le gouverneur Richard Muyej. Cette réalisation n’est que la deuxième après le bureau de la commune et elle va s’étendre à tous les quartiers de la commune jusqu’aux bureaux des cellules. Son amour pour la commune qu’il dirige à fait ses preuves, quant aux administrés de jalousement garder et proteger les bijoux que comptent désormais la commune de Manika qui loge les importantes institutions de la province et de la ville. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kasaï central : La société civile section de Tshimbulu suspend ses journées villes mortes.

post-thumb

D'apres le coordonateur de la nouvelle civile congolaise territoire de Dibaya, un de 5 territoires du Kasaï central, Augustin Mukenge Shabantu, cette activité prevue du premier au deux Avril est suspendue. Ceci pour cause, d'insécurité, vol à mains armées, arrestation arbitraire des personnes les soumettant au tabat jusqu'à la fracture de certains (cas de l'infirmier ophtalmologue de l'hopital saint Francois, Isidore Kapuku Mbondo). Pour ce, ayant constaté la levée des barrieres à toutes les entrées de Tshimbulu, la N.S.C.C. demmande à la population de vaquer librement à leurs activites journalière. Selon toujours la la meme source, la population de cette deuxième ville du Kasaï central doit d'abord attendre l'arrivée du maire de la ville TSHIMPANGA afin d'avoir des réponses aux autres revendications notament la releve des troupes FARDC, la levée des barrieres illegales à travers les cinq secteurs composant le territoire de Dibaya. Mais, les chefs coutumiers procéderons à leurs cérémonies coutumières en vue d'endiguer ce fleau gangrenant la société. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kisangani : Vive tension le soir de ce dimanche 31 mars sur le boulevard du 30 juin après un accident mortel.

post-thumb

Un accident de circulation s'est produit vers 17h de ce dimanche 31 mars près du rond-point du canon sur le boulevard du 30 juin dans la commune makiso à Kisangani. Un motard d'une vingtaine a fini sa course sur une voiture Rv4 qui sortait d'un enclos près du boulevard et est mort sur le champs avant d'être acheminé à la morgue de l'hôpital général de la Makiso. Face à cette situation, les taximans ont procédé à un pillage systématique des petits étalages avant de brûler des pneus et barricader le boulevard bloquant ainsi la circulation des enjeux roulants. La police a tenté de remettre l'ordre mais les taxi motos en colère n' ont pas voulu céder à leur vive colère. Ces derniers disent revenir ce lundi pour la suite de leurs manifestations de colère suite à la mort d'un de leurs. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Justice : Pose de la première pierre pour la construction du barreau du Lualaba.

post-thumb

Ce vendredi 29 mars 2019, le Gouverneur de la Province du Lualaba, Richard MUYEJ MANGEZE MANS, a procédé à la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction de l'édifice qui abritera le barreau de la Province du lualaba. Le barreau sera érigé sur le lopin de terre Localisé derrière le bureau urbain de l'urbanisme de la ville de Kolwezi. Quatre temps forts ont émaillé ladite cérémonie après l'hymme national: *Prière et bénédiction des matériaux de construction par monsieur l'abbé kakez, représentant de son excellence Monseigneur l'Evêque du Diocèse de Kolwezi. Avant la bénédiction, le serviteur de Dieu a exploité le texte biblique extrait de la première lettre aux Corinthiens 3, 2-11. Allocution du Bâtonnier de Kolwezi qui place le projet de construction du barreau de Kolwezi dans la continuité du processus de demenbrement sans lequel même l'existence de la Province serait impossible. Il a expliqué le rôle principal du barreau lié à la défense des droits de la couche Fragile et fragilee tels que les orphelins et les veuves. le bâtonnier a signalé que l'édifice du barreau aura deux niveaux érigé sur une aire de 1275 mettre carré. Il a terminé son allocution par solliciter le concours des entreprises minières implantées à Kolwezi pour la finalisation dudit projet. Invité à prendre la parole, le Gouverneur de la Province du Lualaba, Richard MUYEJ MANGEZE MANS à, après avoir remercié le barreau et tout le corps judiciaire de l'honneur lui devolus en cette circonstance, rendu hommage au Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI pour la poursuite du processus électoral, l'ouverture du pays sur le monde et pour sa démarche de la lutte contre la corruption avant de procéder à la pose proprement dite de la première pierre. Le Gouverneur de Province à invité tous les professionnels de la Justice à la distribution équitable de la Justice, gage du vrai développement. La boucle des propos à été scellée par le technicien architecture de l'entreprise AMOR SARL qui a relevé quelque détails sur l'architecture dudit bâtiment dont les travaux s'etendront tout au plus sur 12 mois. Presse Gouvernorat

Continuer la lecture

Kwilu : Les agents de la DGREK sont en grève.

post-thumb

Une grogne a été encore observée ce vendredi matin à Bandundu ville, chef lieu de la province du Kwilu. Oû les agents s'insurgent contre la mauvaise gestion du n°1 de cette entité, les cadres et agents de la Direction Générale Des Recettes du Kwilu DGREK en sigle ont scélés les portes de ce service d'assiette de cette province et ont aussi brûlés des pneux devant l'entrée du service pour reclamer le salaire de payement de 10 mois d'arriérés depuis l'avenement de Michel Balabala Kasongo comme le chef de l'exécutif provincial. Malgré l'arrivée tardive de la police nationale Congolaise locale voulant dispércer les maniféstants, ces derniers ont par leurs mémo, exigés le départ immédiat du gouverneur de cette province tout en demandant au chef de l'Etat de dépêcher une équipe pour Enquêter sur la disparution et coulage des recettes qui appauvrie le Kwilu au profit des quelques individus. Une plainte vient d'être initiée contre les dirigéants de la province afin que justice soit rendue. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les enfants en rupture des liens familiaux bénéficient de l’encadrement de l’ONG Vision Maendeleo.

post-thumb

Le centre ville de Lubumbashi depuis quelques mois loge des centaines d’enfants de la rue dits « shegue » la plupart dont l’âge varie entre 9 et 15 ans vénus de tous les coins, ce qui rend certains endroits inaccessibles aux heures du soir. Dans le soucis de mettre en pratique son projet de société de son quinquennat parlementaire où il veut que la jeunesse « oubliée » vive dans les conditions acceptables, l’élu national de Lubumbashi ville, l’honorable Cedrick Tshizainga Kapumba a créé l’ONG Vision Maendeleo qui s’occupe de l’encadrement des enfants en rupture des liens familiaux et qui ont élus domicile l’espace public. À travers cette organisation, le visionnaire veut à tout prix redonner de l’importance à ces enfants que plusieurs accusent des sorciers mais aussi aider les autorités locales qui s’investissent jours et nuits de la protection des enfants en âge scolaire. Cette initiative est plus que saluer par des centaines des personnes qui ont été victimes de séquestration de l’appart de ces enfants autres fois en divagation et demande à l’initiateur de multiplier les efforts afin d’aider ses enfants soit à la réinsertion dans leurs familles soit à l’encadrement en leurs apprenant des métiers qui pourront les rendre utile dans la société congolaise. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Les agents commis à l'assainissement réclament 21 mois d'arriérés.

post-thumb

Ils sont plus d'une centaine d'agents engagés par l'hôtel de ville de Kinshasa pour le service de l'assainissement de la capitale et dans la matinée de ce jeudi ils ont manifesté devant l'hôtel de ville ces agents réclament 21 mois d'arriérés de salaire, interrogé à ce sujet ces agents fustigent la manque de bonne volonté au sein des autorités de la ville province de Kinshasa. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lualaba : 5000 $ USD promit à celui qui fournirait des informations sur le vol des fils conducteurs.

post-thumb

Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 mars, un groupe des bandits non autrement identifiés a coupé et emporté 2.250 mètres de fils conducteurs et endommagé 14 pylônes sur la ligne haute tension Kolwezi-Zilo au niveau de la crête, a révélé un communiqué du gouvernorat du Lualaba du mardi 26 mars dernier. Cette situation plonge depuis ce jour toute la ville de Kolwezi et ses environs dans le noir. Selon Richard Muyej, gouverneur du Lualaba, ce acte ne peut être que l'oeuvre des ennemis de la République et de sa chère province, visant à anéantir les offorts de reconstruction de ladite province et à freiner l'élan de développement de son peuple. C'est ainsi qu'il a demandé à toute personne ayant une information sur les malfrats et leurs complices de la porter aux autorités afin de mettre un terme à ce qu'il a qualifié d'incivisme destructeur. Il a par la même occasion promit une prime de 5.000$ USD à tout celui qui fournirait des informations qui permettront de mettre la main sur ces bandits, receleurs ou les câbles emportés. Quelques contacts ont été donnée à la population en cas de besoin de contacter l'autorité. Il s'agit de : +243990903354 ; +243810360131 ; ainsi que +243810495253.

Continuer la lecture

Kikwit : Me Lumeya assiste les familles victimes des sinistres causés par la récente pluie torrentielle dévastatrice.

post-thumb

Après le drame qui s’est produit dans la ville de Kikwit capital économique de la province chère à Kungu Pema. Incident a auquel neufs élèves ont été foudroyés alors qu’ils étaient en plein cours à l’école Kiesse Kinzambi des prêtres catholiques, située dans la commune de Nzinda à Kikwit trois. Mort tragique qui a heurté le coeur de plusieurs personnes entre autres Me lumeya, ministre des Affaires Foncières et notable de Kikwit a rapidement quitté Kinshasa pour sa ville de prédilection par véhicule afin de compatir avec les familles éplorées. Signalons par ailleurs Me Lumeya Dhu Maleghi, le vraie notable de Kikwit a remis quelques enveloppes aux familles éprouvées question de bien organisé les funérailles les 9 corps qui sont été exposé à la place tribune non loin de l'Université de kikwit. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lomami : une femme blessée bilan d'un accident à Mbondo.

post-thumb

Un accident de circulation s'est produit le dimanche 24 mars 2019 à Mbondo, dans le territoire de luilu sur le tronçon Luputa-Mwene ditu. Selon des sources locales, un véhicule de marque hiace a pris feu en pleine vitesse. Ensuite, le moteur du véhicule est endommagé. Une femme blessée et un important dégât matériel ce le bilan de ce drame fourni ce lundi dernier par la police de circulation routière qui indique par ailleurs que, l'incendie est parti d'un cour circuit. La femme victime est pour le moment internée à l'hôpital gèneral de Luputa, chef-lieu du territoire de luilu pour les soins appropriés ajoute la même source. Par Socrate Tshimanga

Continuer la lecture

Mwene-Ditu : Plusieurs quartiers privés d'eau potable!

post-thumb

Plusieurs quartiers de la ville de Mwene-ditu dans la province de Lomami sont privés de l'eau potable depuis plus d'une semaine c'est qui complique la vie des habitants. Cette situation est consécutive à une panne d'énergie électrique intervenue ce dimanche 17 mars 2019 qui a perturbé le fonctionnement du réseau d'adduction d'eau de la régie de distribution d'eau (REGIDESO). Les habitants de la ville de Mwene-ditu n'ont pas d'autre solution que de consommer l'eau non traitée des puits et sources avec tous les dangers qu'elle représente pour la santé. Quant aux responsables de la société publique de REGIDESO, ils affirment que les travaux techniques sont en cours pour faire tourner son groupe électrogène dans le but d'aider la population en priorité. Par Socrate Tshimanga

Continuer la lecture

Kisangani : Le grand bâtonnier François René David ALAUWA LOBELA repose désormais entre terre et lune.

post-thumb

Mort de suite d'une courte maladie mardi 19 mars à l'hôpital millénaire, le feu bâtonnier François ALAUWA Lobela a été mis sous terre ce lundi 25 Mars dans la concession familiale située à Mutumbe dans la commune Makiso à Kisangani. Tout d'abord, les obsèques dignes à son nom ont été organisés à l'espace Bolongé après une messe d'action de grâce dite à la cathédrale de Kisangani. Des derniers hommages ont été présenté à ce célèbre avocat près de la cour pénale internationale et plusieurs années bâtonnier au barreau de Kisangani. Il fut également maire de la ville de Kisangani de 1997 à 1998 et sénateur de la transition 1+4. Né à Kisangani en 1944 et originaire du village Yaotoko,secteur Yalihila dans le territoire d'Isangi , ce grand homme de la Tshopo est mort à 75 ans d'âge et laisse une veuve inconsolable et cinq enfants. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Kasaï : Déraillement d'un train marchandise à mweka : Félix Tshisekedi apporte son soutien aux familles des victimes.

post-thumb

Une délégation des gouvernements central et provincial s’est rendue ce week-end sur le lieu d’accident du train à Kakenge dans le territoire de Mweka au Kasaï, pour apporter une assistance du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo aux victimes. Conduite par le Ministre National de l’Action Humanitaire et Solidarité Nationale, Bernard Biando et du Gouverneur du Kasaï Marc Manyanga Ndambo, la délégation a remis une somme d’argent à chaque famille endeuillée pour les obsèques, à chaque blessé et rescapé de ce drame. En plus de médicaments apportés par le gouvernement provincial, le Gouvernement central a assuré la prise en charge des soins médicaux aux blessés internés aux hôpitaux de Tshikaji et de l’Académie militaire de Kananga au Kasaï central. Les équipes de secours sur place ainsi que l’hôpital de Kakenge ont été également appuyé pour continuer à assurer leur mission. Le transport des blessés a été facilité par la MONUSCO qui a disponibilisé ses hélicoptères. Selon le Gouverneur du Kasaï, le bilan fait état de 33 morts et de 97 blessés en plus de dégâts matériels importants. Au delà d’autres causes techniques à déterminer par la SNCC, Marc Manyanga Ndambo parle de surcharge comme cause de ce déraillement. L’autorité Provinciale plaide au soutien de la SNCC par le gouvernement central pour lui permettre d’organiser le train voyageur en vue de limiter le transport des personnes dans le train marchandise. Déjà sur place, les équipes de la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo sont à pied d’œuvre pour la réparation des rails. Rappelons que dimanche 17 mars 2019 aux environs de 17 heures locales, un train marchandise en provenance d’Ilebo (Kasaï) pour Kananga (Kasaï central) a connu ce déraillement sur la rivière Lwembe à 6 km de la gare de bakua Kenge. 6 de 14 wagons ont déraillé causant la mort de plusieurs personnes et de dégâts matériels importants. Par Fabien Ngeshue

Continuer la lecture

Lubumbashi : la société civile réclame le versement de la redevance minière.

post-thumb

Une délégation de la société civile du Haut-Katanga était ce lundi 25 mars successivement à la division provinciale des mines et au bâtiment de l'Assemblée provinciale pour revendiquer le versement immédiat de la redevance minière comme on pouvait le lire sur l'une des banderoles qu'ils portaient. Aux côtés de cette revendication principale, les membres de la société civile revendiquaient également la tenue dans 48h de la table ronde sur la redevance minière dans le Haut-Katanga, mais aussi l'établissement par la division des mines des notes de débit pour la redevance minière aux ETD selon le code minier, ce qui permettra à celles-ci d'émettre les notes de perception afin que l'entreprise leur verse de l'argent. Selon Mr Jean-Luc Kayoko, chef de la délégation, cette activité s'est inscrit dans le cadre du plaidoyer pour la redevance minière. En effet, selon le nouveau code minier, qui est entré en vigueur dès la date de sa promulgation, la redevance minière doit être versé directement dans le compte des Entités Territoriales Décentralisées (ETD). Une situation qui bloque encore au niveau de la province du Haut-Katanga, alors que d'autres provinces perçoivent déjà leur redevances minières. C'est ainsi que lui et sa délégation sont descendus ce lundi au près de la division des mines pour avoir plus d'éclaircissement sur ce blocage. Cependant ils ont été déçus de la réaction de la division, qui pour elle tout devrait passer par le gouvernorat de province et jusque-là il n'y a pas quelqu'un qui représente les ETD de le comité de suivi. Ce qui contredit la loi selon Mr Jean-Luc Kayoko : " la loi dit l'ETD ouvre son numéro de compte et le communique à l'entreprise qui impact chez lui" a-t-il déclaré. N'ayant pas été satisfait de la réponse de la division des mines, la délégation s'est rendue auprès du Président de l'Assemblée provinciale, l'honorable Freddy Kashoba, représentant du peuple dont le droit de perception de cette redevance minière reste toujours privé. Ce dernier leur a proposé la tenue d'un atelier avec toutes les parties prenantes au dossier à savoir : la société civile, les animateurs des Entités Territoriales Décentralisées, le gouvernorat ainsi que la division des mines afin de mettre un terme à cette situation. Une proposition qui a enchantée les revendicateurs. Cependant, ces derniers n'excluent pas d'amener le dossier à la justice contre la division des mines, si le blocage persistait. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Bunia : Marche pacifique ce lundi 25 mars des médecins non primés de l'Ituri, ces agents de santé réclament l'alignement à la prime de risque.

post-thumb

Les médecins œuvrant dans les structures sanitaires publiques dont la régulation de la situation administrative est en souffrance ont marché ce lundi 25 Mars dans la ville de Bunia chef-lieu de l'Ituri. Selon le président de l'ordre des médecins de l'Ituri Dr Jack SEZABO , plus de 50% des médecins prestants dans le secteur public de cette province ne bénéficie pas de leur prime de risque et de la mécanisation. Plus de 80 médecins dont ceux de Bunia et certains représentants des zones de santé ont pris part à cette marche. Une façon pour eux de lancer leur cris de détresse aux autorités centrales. Accordée par le maire de la ville,cette marche a chutée au gouvernorat où un mémo a été déposé sur la table de l'exécutif provincial. Pour sa part, Pacifique KETA gouverneur aï de l'Ituri a promis aux médecins d'acheminer leurs revendications à Kinshasa, au ministère de la santé et dans d'autres instances compétentes pour qu'un gain de cause soit retrouvé dans l'immédiat. Par Serge Sindani

Continuer la lecture

Africa CEO Forum 2019 : Félix Tshisekedi exposera son projet de relance économique.

post-thumb

À l’AFRICA CEO FORUM les 25 et 26 mars prochain à Kigali (Rwanda). L’accession de Félix Tshisekedi à la présidence de la République Démocratique du Congo (RDC), fin janvier, marque le début d’une nouvelle ère pour le pays. Cette transition démocratique suscite un grand nombre d’attentes, notamment en matière de relance économique. Diversification d’une économie fortement dépendante du secteur minier, développement des infrastructures et de l’agriculture, lutte contre le chômage de masse, assainissement du climat des affaires pour relancer les investissements : face à ces nombreux défis, le Chef de l’Etat congolais présentera son projet de relance économique à la communauté des investisseurs internationaux et chefs d’entreprises réunis à l’AFRICA CEO FORUM. Presse ACF

Continuer la lecture

Kolwezi : La Marie indemnise la population touchée par le programme de développement urbain.

post-thumb

La révolution de la modernité s’installe à Kolwezi chef-lieu du Lualaba à chaque levé du soleil, hier un rêve aujourd’hui une réalité. La Mairie de la ville, sur fond propre a procédé le samedi 23 mars 2019 à l'indemnisation des habitants du quartier Dilungu de la commune de Dilala affectés par le projet de construction et de modernisation des avenues Laurent D. Kabila, Gazumbu dit 3e avenue et Circulaire fruit du partenariat entre la ville de Kolwezi et la banque mondiale qui s'inscrit dans le cadre du Programme de Développement Urbain. Dans la salle de réunions de l’hôtel de ville, Le maire ai Me jacques MASENGO KINDELE a rendu effective cette indemnisation devant les membres de la société civile, les experts en développement social du PDU, le chef de quartier ainsi que les familles concernées. Laisse croire l’entrepreneur, le lancement des dits travaux, c'est pour la semaine prochaine. Un ouf de soulagement pour la population du quartier Dilungu qui vient de renouveller encore une fois de plus leur confiance aux autorités urbaines. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bukavu : Une pluie torrentielle qui cause des dégâts matériels importants.

post-thumb

La pluie qui s est abattu la nuit du jeudi au vendredi 22 mars dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu a causé plusieurs dégâts matériels. Selon le président de la société civile sous noyau d'Ibanda, David Cikuku, plusieurs familles ont passé la nuit à la belle étoile dans différentes avenues de la commune d'Ibanda surtout à mukukwe ,Isgea et irambo. L'école primaire cidasa située dans le quartier a perdu son toit et tous les documents inondées, une personne emporté par les eaux de pluie et la clôture du collège alfajiri s'est écroulée. Il est très prudent de s'abriter quand il pleut et ne pas dormir quand il pleut abondamment et interrompre l'énergie électrique car si une fois la maison est inondé, il ya risque qu'il aie électrocution. Signalons que dans la commune de kadutu, dans le quartier nyamugo, une personne a été emporté par les eaux des pluies. Chizungu saint Léon/Bukavu

Continuer la lecture

Kwilu : Une pluie torrentielle cause d'énormes dégâts et des pertes en vies humaines.

post-thumb

Les habitants de la province du Kwilu endeuillés, suite à une violente et torrentielle pluie qui se abbatue l'après-midi du vendredi 22 Mars. Déjà avant que la pluie ne commence, deux foudres sont tombées et malheureusement les élèves qui se cachaient sous des engards, 10 d'entre eux ont été foudroyés sur le champs tous élèves Kiese Kinzambi. Et avec l'inondation des eaux, une pirogue se noyée à Kikwit 3 avec 30 personnes à bord dont les recherches se poursuivent pour retrouver leurs dépouilles. Tel est le bilan provisoire et nos efforts se sont révélés improductifs pour joindre les autorités. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : Le vol inaugural Kigali - Kinshasa de RwandAir prévu pour mi-avril.

post-thumb

C'est officiel, le premier vol qui reliera la capitale Rd Congolaise, Kinshasa et la capitale Rwandaise Kigali par la compagnie nationale RwandAir prévu pour le 15 avril 2019 qui sera suivi du vol inaugural de la compagnie aérienne congolaise Congo Airways. C'est qui est une satisfaction des habitants de deux pays qui reliés les deux capitales via l'escale à Goma ou Bukavu. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Kinshasa : Un vol direct entre Kinshasa en RDC et Kigali au Rwanda bientôt disponible.

post-thumb

C'est dans une signature d'accord entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda que les deux pays se sont mis d'accord sur les vols directs qui devront reliés les 2 capitales à travers les compagnies aériennes nationales dont Congo Airways de la République Démocratique du Congo et RwandAir de la République du Rwanda. C'est un ouf de soulagement pour les passagers qui étaient contraint de faire des escales à Bukavu afin de se rendre au Rwanda. Et d'autres formulent le voeux de voir Kinshasa être relié à d'autres capitales pays africains. Et dans les prochains jours une compagnie aérienne Zambienne reliera la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga à Lusaka, la capitale Zambienne. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Ituri : Une afflue massive des éleveurs étrangers " Mbororo " à Mambasa inquiète la population locale.

post-thumb

Des éleveurs nomades originaires de l’Afrique de l’ouest connus sous le nom de Mbororo en provenance de la province voisine du Haut-Uélé ont afflué en masse dans la chefferie de Walese Karo située à plus de 200 km au Sud-ouest de Bunia en territoire de Mambasa. Des sources locales estiment leur nombre à plus de 3000 individus, accompagnés de leurs dépendants et de leur bétail. Ils justifient leur déplacement par la recherche des pâturages pour leurs bêtes estimés à plus de 13.000 têtes. Certains villages de la contrée se sont déjà vidé de leurs habitants qui accusent les Mbororo de dévaster leurs champs et de détruire leurs cases. Endite Sukari, un député provincial élu de cette entité craint une probable confrontation et invite les autorités provinciales à vite s’impliquer. « la population de Walese Karo vit essentiellement de l’agriculture et de la chasse et avec l’arrivée massive des Mbororo et leurs bêtes, ils devastent les champs à leur passage. Nous demandons aux autorités provinciales de faire une descente sur place pour s’imprégner de la situation » a-t-il confié au téléphone de notre rédaction. Le Gouverneur intérimaire de province qui a reçu tous les 4 députés provinciaux de Mambasa affirme avoir instruit l’administrateur de ce territoire à vite se déplacer sur le lieu et lui faire rapport pour lui permettre de prendre des décisions idoines. Pacifique Keta en a profité pour appeler la population locale au calme et à éviter tout acte de violence.

Continuer la lecture

Kwilu : Le chef de division provinciale de la santé accuse l'Etat pour le non paiement des primes des risques.

post-thumb

Au sujet de revendication des médecins non primés de sa juridiction, le chef de division provinciale de la santé du Kwilu réagi après des marches de revendication sur l'obtention des primes de risque. Le chef de division provinciale de la santé du Kwilu demande à l'Etat congolais de procèder à la fermeture de certaines universités dans la province du Kwilu puis fusionner les restes des universités de médecine afin de procèder à une formation de qualité aux futurs médecins. Cette proposotion est faite le Mercredi 20 Mars à Bandundu après quelques jours des marches de revendication organisées par les médecins concernés de cette entité le week end à Bandundu et le lundi dernier à Kikwit afin d'obtenir gain de cause. Docteur Jean Pierre BASAKE précise aussi que plus de 350 unités du Kwilu sont non pris en compte de cette prime par l'état congolais tout en exhortant à ces derniers de solliciter un emploi dans le privé car le gouvernement congolais encourage aussi le privé pour son fonctionnement. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kananga : Une quarantaine des journalistes sont en formation sur la couverture médiatique au genre.

post-thumb

Axée sur la couverture médiatique sensible au genre, cet atelier d'un jour est organisé par l'Union Nationale de la Presse du Congo section du Kasaï central en partenariat avec le bureau genre de la MONUSCO. L'activité qui regroupe plus au moins 40 journalistes venus des différents médias de la ville de KANANGA, se déroule dans la salle de conférence de la MONUSCO KANANGA. Plusieurs exposés sont au rendez-vous entre autre : les fondements du bon journalisme couverture médiatique sensible au genre pour ne citer que ceci-ci. Cette formation est assurée par madame Charlotte NGUNG Biala du section genre MONUSCO et pierre Sosthene Kambidi secrétaire provincial de l'UNPC. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Bukavu : Les journaliers de l'OVD commis à la pose de la pelouse synthétique du stade de la concorde réclament leurs salaires.

post-thumb

Recrutés par l'Office des Voiries et Drainages / Bukavu, les journaliers commis à la pose de la pelouse synthétique du stade de la concorde de Bukavu sont en sit-in devant le bureau de l'OVD au quartier industriel. Pour ces manifestants, ils étaient recrutés au mois de décembre 2018 pour aider les ingénieurs sud africains à la pose de la pelouse synthétique au stade de la concorde en commune de kadutu. Ils réclament leurs arriérés de 3 semaines et 3 jours, ils touchent 3,5dollars américains par jour. Par Chizungu saint Léon/Bukavu

Continuer la lecture

Kinshasa : Jean-Marie Kasamba se débarrasse de tous les journalistes incitateurs de grève.

post-thumb

Depuis la reprise des travaux à la radio et télé 50, après quelques jours des revendications des agents qui réclamaient le payement de leurs arriérés de salaire de 11 mois. Dès lors il se vit une situation très compliquée entre employés et employeurs. Non seulement que des émissions phares sont arrachées de leurs présentateurs vedettes ou supprimées de la grille de programme, en fin de la semaine dernière, c’est une série des suspension et de licenciement à laquelle fait face les agents de Télé 50. Les plus visés sont ceux qui sont considérés comme incitateurs du mouvement de grève en début d'année. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kasaï : Plusieurs morts et d'importants dégâts dans le déraillement d'un train marchandise à Mweka.

post-thumb

Selon l'administrateur du territoire de mweka, l'accident a eu lieu au niveau du village NDENGE MONGO à 6km de la cité de kakenge. Jacob Pembe Longo indique que c'est au meme endroit qu'avait eu lieu la catastrophe identique en Aout 2008. Quant au bilan, il parle de 28 corps sans vie et de plusieurs autres qui seraient engloutis sur les 6 wagons encore couchés. Il ajoute que plus de 80 bléssés sont denombrés sur place et craint la revue à la hausse de ce bilan. Le viellessement de la voie férée serait selon lui l'une des causes de cet accident mortel. D'autres sources conctées sur place confirment que ce train marchandises transportait beaucoup de passagers accrochés sur le wagon, une situation que ces sources lient à la rareté des trains passagers de la SNCC dans la region. Ces mêmes sources parlent d'un accident tres grave. Par Fabein Ngueshe Selon l'administrateur du territoire de mweka, l'accident a eu lieu au niveau du village NDENGE MONGO à 6km de la cité de kakenge. Jacob Pembe Longo indique que c'est au meme endroit qu'avait eu lieu la catastrophe identique en Aout 2008. Quant au bilan, il parle de 28 corps sans vie et de plusieurs autres qui seraient engloutis sur les 6 wagons encore couchés. Il ajoute que plus de 80 bléssés sont denombrés sur place et craint la revue à la hausse de ce bilan. Le viellessement de la voie férée serait selon lui l'une des causes de cet accident mortel. D'autres sources conctées sur place confirment que ce train marchandises transportait beaucoup de passagers accrochés sur le wagon, une situation que ces sources lient à la rareté des trains passagers de la SNCC dans la region. Ces mêmes sources parlent d'un accident tres grave. Par Fabein Ngueshe

Continuer la lecture

Kasaï : L'hôtel paradis menace de traîner le gouvernement Manianga en justice pour une dette de 15.000$.

post-thumb

La province du Kasaï bientôt devant la justice pour l'insolvabilité, cette menace vient du gérant de l'hôtel paradis Cedrick Nkori qui réclame depuis près de trois ans une dette de près de 15.000$, il rassure qu'il vient d'être licencié de son poste et sollicite l'intervention de tous les notables du Kasaï pour être rétabli dans ses droits. Pour manifester sa colère, l'hôtel paradis annonce une marche pour réclamer son argent de loyer : "Le gouverneur Marc Manianga fait loger les gens dans des chambres d'hôtel et ne parvient pas à payer, vu qu'il se comporte en un débiteur de mauvaise foi, vu qu'il n y a aucune cause d'exonération, hôtel paradis va saisir la justice et se lancer sur la rue "a dit Cédric Nkori, l'hôtel paradis agît en ce moment parc que d'ici il y aura changement à la tête de province et personne n'acceptera de payer cette dette même s'il est dans de ses droits. Conclu le gérant de l'hôtel paradis. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kisangani : Situation quasiment tendue tôt le matin de ce mercredi 13 mars dans la bonne partie de la commune Makiso.

post-thumb

Marche ce mercredi matin vers 7h00 de Kisangani, les manifestants en colère protestaient contre le non respect de limitation des Bornes entre le camp militaire sergent Ketele et le bloc Mwangaza dans la commune Makiso. La plus part des manifestants habitants l'avenue Katako et une partie du bloc Lusambo et Mwangaza sont victimes du déguerpissement opéré par la 31ième région militaire qui selon ces assujettis cette partie ne serait pas concernée par cette opération. Ces derniers ont barricadé les différentes artères pour exprimer leur ras-le-bol avec trop d'arbres avant de brûler d'autres empêchant ainsi la circulation normale des véhicules, motos et autres engins roulants. Pendant ce temps ,certaines autorités militaires contactées pour ces faits par ALAUNE-RDC.NET ont indiqué que cette partie est un domaine réservé au camp Ketele sans avancer plus de détails. Serge Sindani/ Kisangani

Continuer la lecture

Kikwit: L'électricité rétablie après trois ans d'interruption.

post-thumb

La Société nationale d’électricité (SNEL) a relancé la desserte en énergie électrique dans la ville de Kikwit (Kwilu) depuis lundi 11 mars. L’évènement est intervenu après trois ans d’interruption suite de l’insolvabilité des abonnés. Le chef de Centre de la SNEL à Kikwit, Hyacinthe Mutute, a appelé les abonnés à s’acquitter de leurs factures de consommation d’électricité pour permettre à la société de desservir la ville sans interruption. « Nous allons alimenter la ville de Kikwit toute la semaine. De lundi à vendredi, nous allons tourner de 8 heures à 15 heures. Le samedi, de 8 h00’ à 13h30’ et de 18h00’ à 22h30’ », a-t-il précisé. Par David Mayele

Continuer la lecture

Kinshasa : les agents et travailleurs des indos pakistanais dans la rue depuis ce matin.

post-thumb

C'est depuis 7h du matin qu'ils sont sortis dans les rues question demander à leurs employés de revoir a la hausse leurs salaires qui selon eux ne correspondent pas au travail qu'ils réalisent dans ces entreprises c'est ainsi qu'ils ont choisi la direction de la présidence de la République enfin dexposer leurs doleances au chef de l'État, qu'il impose aux entreprises œuvrent en RDC de revoir les salaires des agents avant qu'il soit tard. Notez que c'est avec des chansons qu'ils sont arrivés vers l'hôtel de ville avant de prendre la direction de l'hôtel du gouvernement puis la présidence de la République. Par David Mayele

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les travaux de réfection du tunnel sur la chaussée de Kasenga pourrait s'arrêter.

post-thumb

Longtemps déploré par les Lushoises et Lushois pour son mauvais état, le Tunnel du Bel-Air sur la Chaussée de Kasenga à Lubumbashi est en pleine réfection. Les travaux de réfection dudit tunnel ont démarré il y'a bientôt un mois. Ces travaux sont effectués par une entreprise Chinoise en partenariat avec l'Office de Voirie et Drainage, OVD, en sigle. Une grande partie de passage situé à côté de l'hôpital SNCC recouvre déjà son bon aspect. Dans un entretien que nous avons eu sur place avec quelques travailleurs, ces derniers nous ont révélé que les travaux de réfection du tunnel seraient financés en partie par l'entreprise Chinoise (Zengwen) en attendant le fonds du gouvernement provincial. Selon toujours cette même source, l'entreprise s'est déclarée incapable de poursuivre avec les travaux sans aucun fonds du gouvernement provincial. L'entreprise qui effectue ces travaux serait même parti négocier le déblocage de fonds auprès de l'autorité provinciale pour continuer avec les travaux, mais cette dernière a reçu la réponse d'attendre jusqu'à la mise en place du nouveau gouvernement car toute dépense financière serait interdite au niveau national après l'investiture du Président Félix TSHILOMBO. IL y'a donc lieu que ces travaux s'arrêtent momentanément en attendant la solution du gouvernement provincial. Cependant cet arrêt pourrait avoir plusieurs conséquences notamment : le Chômage de travailleurs qui sont affectés à ce service ; Les embouteillages seront observés sur cette partie de la chaussée du fait que le passage situé à côté de l'hôpital SNNC ne sera pas opérationnel jusqu'à ce que les travaux finissent pour entamer le deuxième côté de la chaussée réservé aux piétons. Les travailleurs trouvés sur place nettoyaient même les outils de travail pour rentrer calmement chez eux en attendant un nouveau départ. Par Richard Muteta

Continuer la lecture

Bukavu : L'arrestation de deux défenseurs des droits de l'homme révolte.

post-thumb

Le Centre Africain de Paix et Gouvernance (CAPG) condamne l'arrestation de deux Défenseurs des Droits de l'Homme : MUSHINGA NYANYA MADESI Edmond et MARC OMBENI, respectivement rapporteur et rapporteur adjoint de la Société-Civile Sous Noyau de Nkafu. En ce moment précis où tout le monde s'attend à l'avènement d'un Etat de droit en RDC, deux Défenseurs des Droits de l'Homme continuent à croupir à la prison centrale de Bukavu pour avoir, dans une dépeche, dénoncé le traitement cruel, inhumain et dégradant dont l'un de leur avait été victime en date du 16 février 2019. Dans ses d'activités de routine, cette structure produit régulièrement des rapports, dépêches, etc pour mettre les décideurs au parfait de ce qui se trame au quartier Nkafu dans la Commune de Kadutu. C'est dans ce cadre qu'elle a dénoncé des arrestations arbitraires et détentions illégales suivies de cas de torture commis par certains policiers du sous-commissariat de karhale dont l'un de leurs aussi en a été victime. Le rapporteur adjoint de cette structure, sieur MUSHINGA NYANYA MADESI Edmond, aurait été arrêté et torturé à ce Sous-Commissariat à tel point qu'il a même été obligé d'avaler des matières fécales. Cas qui a été dénoncé par cette structure et, au lieu d'ouvrir un dossier judiciaire contre les auteurs de ces actes, un mandat d'amener a été lancé contre lui au motif que le commandant des policiers incriminés a déposé une plainte à sa charge. Cette structure fustige le fait que le mandat d'amener lancé contre ces défenseurs des droits de l'homme a encore été donné au même plaignant pour exécution et dit ne pas être rassuré de l'impartialité dans le traitement dudit dossier. Le sous-noyeau Nkafu dit ne pas comprendre pourquoi la plupart des dossiers liés à la dononciation dans ce quartier sont toujours attribués au même magistrat rappelant ainsi le cas d'une veuve dont les enfants ont été arrêtés par le même plaignant et déférés pour instruction devant le même magistrat. La Société-Civile sous Noyeau de Nkafu estime qu'il s'agit d'une façon de les faire taire par celui qui a déposé la plainte, afin de pouvoir régné en maître absolu sur les habitants de ce quartier. Se joignant à elle, CAPG lance un appel pressant à tous les défenseurs des droits de l'homme épris de paix et de liberté de prêter main forte à ces acteurs arrêtés pour faire triompher la justice et le respect de droits de l'homme. Par la Rédaction

Continuer la lecture

RDC : La SNEL et la Régideso d'accord pour accompagner le Chef de l'État dans son programme d'urgence de 100 jours.

post-thumb

Le programme de 100 jours du président de la République Felix-Antoine Tshisekedi est en cours d'exécution. Après l'engagement de plusieurs firmes étatiques oeuvrant dans différents secteurs,c'est au tour des entreprises commerciales,dont la SNEL et la Régideso de montrer leur détermination en s'insérant dans ce projet. Ayant reçues 18 millions de dollar chacune,fond propre du gouvernement,la SNEL s'engage à améliorer la desserte en électricité,tandis que la Régideso en fera de même en eau potable sur l'étendue du territoire national. Les Directeurs Généraux de ces deux entreprises l'ont dit au micro de la Radio Okapi. Pour sa part,Jean-Bosco KAYOMBO,DG de la SNEL déclare ceci:" ...11 actions de production sont à prévoir,incluant Inga et les centrales de Tshopo,Ruzizi et Bendera ainsi que Kakobola et Katende avec les centrales thermiques...". Quant à Désiré BAGBANI,DG de la Régideso estime que : " ce projet leur permettra d'augmenter la production d'eau et renouveller une partie de son réseau de distribution..." A noter que des commissions sont créés par-ci par-là pour appuyer ce programme de 100 jours du président de la république. Parfait-Michaël MUTANDA

Continuer la lecture

Bukavu : L'insécurité refait surplace, la population crie au secours.

post-thumb

Les attaques dans les maisons d'habitations, les enlèvements et les tortues en cours de route appelé nyembes continue a s'enregistrer dans plusieurs coins de la ville, le cas le plus récent est celui d une attaque enregistrée la nuit du samedi 02 au dimanche 03 mars dernier, où les voleurs ont fait une incursion dans la clôture du vice-président du G7 Sud-kivu et Fédéral du partie politique ARC ,Mr Christopher Safari, sise sur l'avenue vamaro ISP dans le quartier Ndendere dans la commune d'Ibanda. " C'était vers 3h12' que trois personnes en uniforme non identifiées se sont introduites dans notre enceinte. En dépit du tapage que nous avons fait à partir de l'intérieure qui a eu alerté les voisins ,tous restés taiseux dans leurs toits, par peur des agresseurs, ces dernières sont restés pendant une heure, mais n n'ont pas pu franchir la porte de la maison. Et C'est vers 4h40 que ces voleurs ont quitté l l'enclos, heureusement sans rien emporté au moment où nous tentions, en vain de joindre les forces de sécurité" témoigne la victime. Christopher Safari demande donc aux autorités nouvellement élues et aux services de sécurité d'assurer la sécurité de la population et de leurs biens. Par Chizungu saint Léon/Bukavu

Continuer la lecture

Bukavu : Les ONGDH demandent aux autorités de sécuriser les femmes.

post-thumb

Les défenseurs des droits humains dénoncent l'agression, et l'humiliation dont sont victimes les filles et femmes qui s'habillent en pantalon moulan ou mini jupe depuis un temps à Bukavu. Certains motards badauds se livrent à cette pratique qui déshonore la femme et porte atteinte à sa liberté. Le dernier cas en date est celui d'une fille qui s'est vue déshabiller et traînée dans la boue par des motards au vu et au su de tous. Jean Chrysostome Kijana appelle les autorités à s'impliquer pour mettre fin à cette pratique qui constitue une violation des droits de l'homme. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kolwezi: Plainte contre un officier de la police de circulation routière sur l'évasion d'un présumé voleur des véhicules.

post-thumb

Les taximen de l'arrêt de bus Mariapolis se sont mobilisés dans l'après-midi de ce mercredi 06 Mars 2019 pour porter plainte contre un officier de sécurité routière qui aurait aidé un présumé voleur des véhicules de s'échapper dans la nuit du mardi au mercredi. Tout a commencé par un itinéraire vers le gouvernorat de la province du Lualaba, puis vers l'auditorat militaire pour déposer leur plainte. Le vol des véhicules est un fléau qui fait rage ce dernier jour à Kolwezi, par ailleurs, un autre conducteur de taxi-bus aurait échappé à la mort et se trouve à hôpital Méthodiste dû à l'agression des voleurs qui lui auraient tabassé et le jeté sur la route, de grâce, la population est venue à son secours pour l'acheminé au centre de traitement. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Kananga : Des pneus brûlés devant le bureau de la DGRKOC.

post-thumb

C'est depuis 10h de ce mercredi que les agents de la direction générale des recettes du Kasaï central ont déclenché officiellement le mouvement de grève. A cette occasion ils ont brûlé des pneus et interdit tout accès aux installations sauf un service minimum composé des responsables de cette régie financière de la province. Dans une interview nous accordée par Claude kalombo président syndical ,ceci est le fruit de la promesse non réalisée de l'autorité provinciale qui leurs avaient promis de résoudre ce problème le 5mars : " les agents sont dépassés, ils ont attendus sans succès la promesse du gouverneur de province c'est ainsi qu'ils ont procédé à ces actes. Mais après avoir constaté ça je suis arrivés juste pour éteindre le feu et les invités à la patience. " a déclaré Claude KALOMBO. Les efforts conjugués pour entrer en contact avec le gouverneur Denis KAMBAYI sont restés sans succès car son téléphone etait injoignable tout l'après-midi. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Lualaba : Bilan de l'insécurité à Kolwezi pour le mois de Février.

post-thumb

La ville de Kolwezi, chef lieu de la province du lualaba a passé un mois de février dans une forte tension de l'insécurité. Environ cinq morts par balle, plus de quinze maisons visitées par des cambrioleurs, deux maisons incendiées et deux découvertes macabres. Les quartiers les plus visités sont : Hewa-bora, Golf, latin, diur et dilungu, et aussi les cités de Fungurume et Luilu. Pour certains habitants, cette barbarie est causée par les agents en uniforme qui ne cessent de saccagés et pillés les maisons des civils. La population a commencé à se faire justice seule en brûlant les corps des récalcitrants soit en leur donnant la mort, chose que le conseil de sécurité du gouvernement à déplorer et rappelle les citoyens au calme et à accorder à l'État la liberté de faire son travail. Bref, les éléments de la police font des rondes partout dans la province et un calme est revenu depuis le début du mois de Mars. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les agents de Héritage RT exigent le payement des arriérés.

post-thumb

Les revendications sociales des agents continuent à alimenter la presse congolaise. Dans une correspondance adressée au directeur général du groupe Héritage dont une copie nous est arrivée les agents exigent une réunion extraordinaire entre temps il observe un service minimum : " Monsieur le Directeur Général, subsidiairement à notre requête du 20 février 2019 ayant pour concerne le mémorandum vous adressé et pour lequel vous avez promis une réponse dans un délai indéterminé. Nous venons par la présente vous annoncer ce 4 mars le début d'un service minimum ( les deux régies continuent à tourner normalement, mais pas de journaux, pas de terrain,pas des émissions en direct ) au sein de l'entreprise jusqu'à la tenue d'une réunion extraordinaire très attendue." Heritage RT est un média privé de la maison Nahabi Samueli House emetant à Lubumbashi dans le Haut-Katanga avec des extensions à Kamina, Lwamba et Kinshasa. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes dans une marche pacifique décrient l'insécurité.

post-thumb

Chose promise,chose faite, dit-on. La marche de contestation initiée par les femmes du Cadre de concertation de la société civile, à laquelle était associée d'autres femmes de la ville de Lubumbashi a bien eu lieu ce mardi à Lubumbashi. Elles dénoncent les cas d'insérité et des viols enregistrés dans la province depuis le début de l'année. Tout est parti de la mairie de Lubumbashi où ces femmes ont été solliciter un entretien avec le maire Guylain LUBABA BULUMA,malheureusement que leur demande était invalidée et la mairie a dans un communiqué interdit leur marche,pacifique soit-elle. Face à cet obstacle,les femmes ont tout bonnement conduit leur caravane au gouvernorat de province où elles ont été reçues dans le parvis de l'hotel du gouvernement par le gouverneur du Haut-Katanga Célestin PANDE KAPOPO. Au cours de leur entretien, un mémo a été remis à l'autorité numéro un de la province. Elles expriment leur indignation face au moult cas d'insécurités et de viols enregistrés ce dernier temps, dont elles sont exposées et victimisées. Prenant la parole,Célestin PANDE KAPOPO a essayé d'apaiser la tension et a proposé par la suite quelques pistes de solution pour défitivement lutter contre l'insécurité dans sa province. Au termes de la marche, la joie était facultative dans le camp des manifestants. Par Parfait Mutanda

Continuer la lecture

Santé : le Dr. Oly Ilunga a dévoilé la création de l'agence d'information et d'informatique de la santé en RDC.

post-thumb

Ce fut à l'occasion des assises du lancement officiel de Hackaton Ebola le samedi 2 mars, que le Ministre de la Santé, le Docteur Oly Ilunga Kalenga, a dévoilé la création de l'Agence de Nationale d'Ingénierie Clinique d'information et d'informatique de la Santé, ANICIIS en sigle. Selon le patron congolais de la santé, l’utilisation des nouvelles technologies dans le secteur de la santé va contribuer à améliorer la gestion du système de santé, la qualité des soins de santé et l’accessibilité aux services de santé appropriés. Un Hackathon de 24h sur Ebola a été organisé à cette occasion. Le gagnant du Hackathon recevra 3 mois d'incubation et un accompagnement financier pour aider les agents de la riposte à lutter contre Ebola. Cette initiative est très attendue car la République Démocratique du Congo est très déterminée à éradiquer le virus d'Ebola. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Les agents de Digital Congo réclament les 14 mois d'arriérés.

post-thumb

En République Démocratique du Congo, la 5e République est aussi caractérisée par les grèves. À la longue liste s'ajoute les agents de la radio télé Digital Congo, un média privé diffusant depuis la capitale congolaise où le personnel exige le payement des 14 mois des salaires. Digital Congo radio télé est à ce jour l'un des plus grands employeurs de l'audiovisuel privé avec un personnel de 120 agents dont 40 journalistes, 22 correspondants à travers les provinces du pays, une trentaine de techniciens, monteurs, mixeurs, réalisateurs et preneurs de sons. Il y a également 15 personnes qui s'occupent de la production car Digital CongoTv assure à 90 % ses productions afin de valoriser la culture congolaise et éviter la diffusion des programmes sans droits. Le dossier se trouve déjà à l'inspection du travail. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les femmes prévoient une marche de contestation pour décrier l'insécurité.

post-thumb

Vol et viol sont devenus deux opérations inséparables par lesquelles recourent dans les heures vespérales les bandits. Dans certains coins de la ville par exemple : les habitants sont loins de passer paisiblement leurs nuits, la raison est toute simple, les gangs sèment la terreur. Au vol est associé l'indésirable violence faite forcément aux femmes des différentes habitations par les hors-la-loi. En effet, depuis janvier 2019 jusque mars de la même année, une centaine de cas a été enregistrée. Ce bilan émane de la vice-présidente du Cadre de concertation de la société civile, Mme Thérèse SAFI, qui n'épargne pas toutefois d'autres cas non enregistrés. Face à cette calamité, elle annonce la tenue d'une marche de contestation dans les prochains jours à Lubumbashi. A cette marche sera spontanément associée les femmes de Lubumbashi, avec comme motivation, interpeller les autorités de la province pour rendre justice à toutes les victimes. "Les autorités de la province doivent tout faire pour démanteler tout le réseau de voleurs, auxquels on impute les différents cas de viol perpétrés lors des cambriolages..." a dit Thérèse SAFI par la suite. Parfait-Michaël MUTANDA

Continuer la lecture

Bukavu : Les transporteurs motos disent non au payement d’une troisième plaque d’immatriculation.

post-thumb

Les associations des motards du Sud-Kivu : ASNAMOC, APROMOTCO et ATTKA déplorent et disent non à la vente de la troisième plaque d’immatriculation des taxis motos et soutiennent les plaques SK vendues par la société SECUTECH. Dans un cahier des charges présenté au Vice-gouverneur du Sud-Kivu Hillaire Kikobya lors d’une marche de protestation organisée le lundi 04 mars, ces associations regrettent la mesure prise par le ministère provincial de transport et communication suspendant la vente des plaques SK et exigean l’achat d’une troisième plaque, une mesure qui reste selon ces associations non justifiée et inopportune sur le terrain. "Nous croyons qu’ils en existe deux plaques, nous citons celles SK fournis par la société SECUTECH que des milliers des motos avez déjà placées, des plaques d’immatriculations minéralogiques que notre gouvernement provincial avait obligé de porter et sensibiliser à ciel ouvert aux motocyclistes ". a déclaré un des syndicats. Pour des raisons sécuritaires dans la province et pour éviter le parallélisme des numéros sur des motos, les associations des motards réclament l’annulation sans conditions et dans un bref délai de la mesure prise par madame le ministre de transport, suspendant la vente des plaques SK et réclament décidément la continuité des plaques SK fournies par la société SECUTECH ". Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Goma : Les 14 personnes Kidnappées par les rebelles ADF entre le 11 et le 24 février sont libres depuis ce week-end.

post-thumb

Au total 14 personnes détenues ont bénéficié d’une libération volontaire des présumés rebelles des Forces Démocratiques Alliées. Aussitôt libérés, ces otages sont allés se présenter aux éléments FARDC de 3204 Régiment basés à Makembi et à ceux qui sont basés à Mabanga en date du 02 mars 2019, dans la profondeur à Est d’Eringeti centre. D’après la CRDH, c’est ce dimanche 03 mars 2019, que les deux commandants FARDC de la position de MAKEMBI et celui de MABANGA ont présenté ces 14 otages au commandant Régiment du 3204 basé à Erengeti, localité située dans le groupement Bambuba-Kisiki, secteur de Beni-Mbau en territoire de Beni, à plus au moins 30 Km au Nord-Est de la commune rurale d’Oicha dans la province du Nord-Kivu. Celui-ci, après les avoir auditionné, a pris l’initiative de les transférer tous en ville de Beni auprès du commandant des opérations Sokola 1, General Marcel MBANGU MASHITA, pour d’autres dispositions utiles. Parmi, les otages, on trouve 6 hommes majeurs, 7 femmes et 1 petit garçon d’environ 11 à 12 ans tous membres de la communauté ethnique Nande. Certains d’entre-deux présentent des faiblesses physiques suite aux tortures corporelles et les travaux forcés lourds qui leur ont été infligés par ces rebelles ougandais de l'Adf auteurs des plusieurs actes de barbarie dans la région de Beni. Concernant les circonstances ayant conduit à leur libération, il a été clairement dit que les bourreaux ont volontairement libéré ces otages. Les victimes ont déclaré devant les officiers de l'armée congolaise de 3204 Régiment, que c'est sur ordre d'un commandant ADF qu'ils ont été libérés. Ces victimes auraient déclarées qu’elles ont été libérées par une intervention Divine et non humaine. Donc, aucune pression militaire n’a été appliquée contre les assaillants pour décrocher cette libération. Il faut retenir que selon le monitoring de la CRDH, ces otages étaient kidnappés dans les attaques différentes notamment entre le 11 et le 24 février 2019 au Nord-Ouest de la commune rurale d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni. « Nous espérons que l’Etat congolais ne va pas abandonner dans l’air ces victimes comme il a toujours fait pour d’autres cas. Ces victimes doivent être soumises aux examens médicaux appropriés et la prise en charge psychologique. » souhaite voir la CRDH. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Goma : Une marche de revendication des habitants sur l'insécurité qui s'installe.

post-thumb

Le chef-lieu du Nord-Kivu se reveillé par une marche de colère ce matin à Goma. La population dénonce l'insécurité dans cette ville après avoir constaté l'assassinat des 6 personnes cette nuit à Ndocho par les hommes armés non encore identifiées et cela après la rencontre entre les élus provinciaux et le General du 34e Régiment. Ils réclament leurs droits à la protection mais aussi des leurs bien. Par Rédaction

Continuer la lecture

Ituri : 12 morts des combattants Maï-Maï Simba dans une offensive menée par les FARDC.

post-thumb

À Mapendano, dans le territoire de Mambasa en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo en Ituri, confirme la mort d'une douzaine de combattants Maï Maï Simba, tués au cours d'une offensive menée dans la soirée du vendredi 1er Mars par le bataillon voltigeur de la 32è brigade de défense principale. L'armée congolaise est plus que déterminer à éradiquer toutes les forces négatives qui dérangent la quiétude des congolais. Par Marcel Kazanga.

Continuer la lecture

Butembo : " S'attaquer à des structures des soins est inhumain." Dr Oly Ilunga

post-thumb

Le centre de traitement de la riposte contre la fièvre emoragique d'Ebola de Butembo a été incendié par des personnes mal intentionnées. Réagissant à cette attaque, Oly Ilunga, ministre de la santé en visite il traite cet acte d' insupportable : "S’attaquer à des structures de soins est inhumain." Tout en confirmant que les agents de santé travaillent pour sauver des vies. La destruction des centres de traitement Ebola à Butembo ralentit la riposte contre Ebola qui a déjà duré trop longtemps et fait trop de victimes. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bukavu : Réaction du Maire sur la répression des vendeurs du marché Kadutu.

post-thumb

Dans un point de presse tenu dans le chef-lieu du sud-kivu, l’autorité urbaine est revenue sur les incidents survenus lors de la manifestation des vendeurs des chaussures usagées. Pour le maire, ces manifestants étaient infiltrés notamment par des vendeurs des divers, des personnes droguées et des enfants en rupture familiale. S’agissant de l’objet de la revendication, plusieurs versions sont données : pour certains il s’agirait de la vente du marché , d’autres disent qu’ils refusent d’œuvrer dans le 2e hall non construit. Mais hélas, pour le maire, toute cette manifestation n’est qu’une manipulation politicienne car certains des manifestants avaient des emblèmes des certains partis politiques. Les dégâts sont décriés entre autres l’outrage à l’autorité, mais aussi un grave trouble à l’ordre public. Et plusieurs dispositions sont prises tout d’abord par des entretiens entre les autorités et les manifestations, la suspension de la construction des dépôts jusqu’à nouvel ordre et invitant les manifestants au calme. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Bukavu : Les vendeurs du marché de Kadutu demandent plus d'espace pour leurs activités.

post-thumb

Depuis le 28 février 2019, les vendeurs de chaussures usagées du marché de kadutu manifestent pacifiquement devant la mairie pour revendiquer l'endroit pour étalage de leurs marchandises dans ce même marché. Par surprise, BILUBI Mechack ce 01mars 2019 aux environs de 08h00 aurait envoyé sa milice pour réprimer et déguerpir violemment les manifestants et dont le bilan provisoire fait état de 5 personnes grièvement blessées dont 3 femmes et 2hommes, une moto non retrouvée, plusieurs téléphones, et des pièces d'identité emportés La société civile préoccupée par cette situation appelle à la non violence et demande aux autorités compétentes de sécuriser les vendeurs et de trouver une solution rapide avant que le pire n'arrive. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Bukavu : Patient Bashombe en réponse à la pétition contre la bralima" il faut protéger la seule usine qui nous reste"

post-thumb

Patient Bashome, le président de la société civile du sud Kivu a déclaré le mercredi 27 février 2019 qu'il faut à tout prix protéger la Bralima, la seule usine qui reste en Province du sud Kivu et éviter de tomber dans la manipulation. "Je pense qu'on doit protéger la Bralima, ça je le dis en tant que responsable. Il ne faut pas tomber bas que ça ,il faut tout faire pour protéger la seule usine qui nous reste"a déclaré Patient Bashombe au cour d'un point de presse tenu mercredi 27 février au bureau de coordination de la société civile du sud Kivu. Le président de la société civile du sud Kivu, promet de revenir sur la question dans les détails. " Je pense que nous sommes un peuple, nous avons des aspirations, et il est claire que la Bralima reste la seule usine en province qui prend en charge des milliers des familles,je pense qu il faut savoir protéger sa propre économie, ça c est très important". Il ya quelques jours sur les réseaux sociaux, Frédéric Mushagakusa ,président de la fédération de la société civile du sud Kivu a lancé une pétition de revendications visant a obligé la Bralima a payer 100 millions de dollars sur la pollution de l environnement. L initiateur de la pétition entrevoit le dépôt de sa pétition au siège de cette société accompagnée par une marche et le même jour sera lancé la campagne "BOYCOTTONS LA BRALIMA" et d autres actions citoyennes vont suivre. Par: chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Tshikapa : Un chef de fil de la milice Kamuina nsapu MUNUNU LAMA veut se rendre ,il exige sa prise en charge.

post-thumb

Il était le commendant du tshiota du village kapita ka tshipanga dans le groupement des bakua tshipanga, secteur de KASAÏ kabambayi. Le chef Mununu Lama Langage, qui se présente comme le chef de file du mouvement politico-coutumier Kamuina nsapu pour l'ensemble du secteur de l'entre KASAÏ kabambayi. Depuis le changement intervenu à la tête de république, ce chef à la tête d'une troupe de près de quatre cents éléments, est rentré au village et se dit disposer à arriver à Tshikapa pour déposer ses effets de guerre, sur ordre de son chef hiérarchique, le chef Mbawu Nkanka. Néanmoins, le chef Mununu pose comme préalable que la Monusco et d'autres agences humanitaires mettent à leur disposition des vivres et apportent aux malades des soins appropriés. Il se dit réserver de se rendre avec tous ses éléments à Tshikapa en ce moment de peur que ces derniers ne causent des préjudices à la population s'ils ne sont pas correctement pris en charge. Par Soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Bukavu : Des jeunes non encore identifiés menacent les passagers à l'aide des armes blanches.

post-thumb

Des jeunes hommes munis d'armes blanches menacent les passants depuis l'endroit qu'on appelle feu- vert et INSS. Selon le président de la société civile noyau d'Ibanda, David Cikuru, deux personnes viennent d'être grièvement blessées et l'infirmier de garde au centre de santé croix route Nguba répondant au nom de Justin mudekereza. Ces jeunes hommes sont munis d'armes blanches : manchettes, fers à bétons ,clous avec des cagoules menacent les passants depuis cet endroit précité. Nous venons d d'apprendre que plusieurs personnes ont perdus de l'argent, des téléphones et autres. Ces attaques se sont éroulées hier mardi 26 février 2019 à 23:00. David Cikuru, le président de la société civile noyau d d'Ibanda demande aux autorités de la Police National Congolaise de s'impliquer dans ce dossier pour mettre de l'ordre dans cette partie de la ville de Bukavu. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Kinshasa : Félix Tshisekedi ordonne en urgence la réhabilitation du pavillon 5 de la clinique Ngaliema.

post-thumb

Ce fut un dimanche des visites des zones des sinistres pour le couple présidentiel. À la Clinique Ngaliema lors de sa visite du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, venu s’enquérir de la situation du bâtiment abritant les archives au Pavillon 5 qui a pris feu le 21 février 2019. Il a instruit son Dircab, pour la réfection urgente de ce bâtiment. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Lomami: Un train déraille et cause des dégâts à Kombeleka.

post-thumb

Un accident ferroviaire s'est produit dans la soirée de ce vendredi 22 février 2019 à Kombeleka, village situé à plus ou moins 7 Km au Sud de la ville de Mwene-ditu. Un train hirondelle de la société nationale des chemins de fer au congo (SNCC) en provenance de Mwene-ditu vers l'ex-province du katanga, avec son bord de nombreux passagers a connu un déraillement et trois wagons de premier de luxe ont été déversé sur la terre. Le drame a causé de pertes en vies humaines, de dégâts matériels et de plusieurs blessés, selon les sources indépendantes. Pendant ce temps, les agents de la SNCC se réservent de tous commentaires. Par Socrate Tshimanga

Continuer la lecture

Kananga : les agents de la DGRKOC impayés il y a 13mois.

post-thumb

Les agents de la direction générale des recettes du Kasaï central ont pris d'assaut ce vendredi, 22février 2019 l'esplanade de l'Assemblée provinciale du Kasaï central pour solliciter du bureau provisoire de l'Assemblée provinciale l'implication dans la paie de leurs arriérées estime a 13moi. Ils l'ont fait savoir à-travers un mémorandum adressé au président de la république Félix Antoine tshilombo à-travers lequel ils demandent son implication pour obtenir le paiement de leurs arriérés de 13mois.ces agents qui ont aussi déposé la copie de ce mémorandum à la MONUSCO, fondent leur conviction sur l'approvisionnement suffisant par eux des comptes de la province ouvert à la FBN banc et Raw bank en terme des recettes réalisées. Convaincus que la mesure de gel de compte prise par la présidence ne concerne pas la paie du personnel,soutiennent-ils ,ils recourt à l'implication du président de la république pour le fonds cantonné dans les banque haute citées soient versés au compte salaires des agents a fin de liquider leurs treize mois signalons que ces agents se réserve le droit d'entamer une grève générale à partir du lundi prochain si la suite n'est pas favorable. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Uvira : Le chef rebelle kihebe ngabunga qui opéré dans les collines de Mulenge se rendu avec quelques hommes.

post-thumb

Kihebe ngabunga qui opéré dans les collines de mulenge groupement de kigoma, chefferie de Bafuliro se rendu aux FARDC ce jeudi 21 février 2019 avec sept de se collaborateurs direct avec des armes types AK 47. L'administrateur du territoire d'uvira étais présent avec représentant du commandant régiment, et le chef de cité de sange et la notabilités. La société civile axe-sud a appelé d'autres seigneurs des guerres actifs dans le territoire d'uvira de suivre cet élan qui inscrit dans le cadre de la sécurisation de la population et du développement de cette entité. Signalons que les territoires d'uvira et fizi connaissent des cas d'insécurité, plusieurs braquages, viols, vols, meurtres et autres cas sont enregistrés. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Économie : Les opérateurs miniers membres de la FEC boycottent le payement de la taxe de TPI.

post-thumb

La taxe de Promotion de l'Industrie est illégale,ceci est une déclaration de l'administrateur délégué de la FEC à Kinshasa. Selon lui,les impôts,taxe,droit et rédévence du secteur minier sont définis dans l'article 220 du code minier revisé. Il ajoute par la suite que la Taxe de Promotion de l'Industrie,TPI en sigle ne pas citée dans cet article,en plus une taxe rémunératoire est la contrepartie d'un service rendu. Par Parfait Mutanda

Continuer la lecture

Justice : 3 policiers condamnés à Kabinda

post-thumb

C'est au cours de l'audience publiques que le tribunal militaire de garnison de Mwene-ditu siégeant et statuant en matière répressive a rendu son jugement ce jeudi 21 février 2019 à Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami sur le dossier qui opposait deux civiles aux policiers. Le commandant de la PNC Dieudonné Ngoyi a été condamné à 45 jours de prison ferme. Alors que les policiers Mbuku et Mantupi ont étés à leur tour condamnés à 12 mois de prison avec sursis. Le tribunal militaire reproche aux condamnés plusieurs griefs dont la dissipation de minution de guerre, la violation des consignes y compris coups et blessures aggravées. Pour mémoire, les policiers Dieudonné Ngoyi, Mbuku et Mantupi étaient prévenus dans le dossier d' arrestation de Yves Mutamba et d'un jeune homme Kasendue Nkongolo qui avait blessé par balle à la tête dans la ville de Kabinda il ya quelques jours seulement. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

RDC : Plus de viande de porc en provenance de l'Europe.

post-thumb

Plus d'importation et de commercialisation de la viande de porc en provenance des pays de l'Union européenne et du Pays-Bas en République Démocratique du Congo, c'est une décision rendue publique le 19 fevrier 2019 dans un arrêté du ministre d'État et de commerce extérieur. C'est par rapport à l'alerte de l'Union européenne du 22 janvier 2019 relative au système rapide pour des produits alimentaires et à cause de l'intoxication alimentaire que cette viande provoque, la mesure a été prise par le ministre de commerce extérieur Jean-Lucien Busa. Il demande à la population d'être vigilante. Ce n'est pas la première fois que pareille décision est prise en RDC, à cause de la présence des composants chimiques dangereux dans une cargaison de viande et pour des raisons sanitaires qu'en 2017 et en 2018 qu'une mesure d'interdiction a été prononcée. Par Syntiche Feza

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les chauffeurs de la ligne Ville - Kampemba et Ruashi protestent contre les tracasseries des agents de l'ordre.

post-thumb

Après plusieurs menacent, c'est ce jeudi dans la matinée que les chauffeurs des taxis bus et taxis de la ligne qui relie le centre ville à aux communes de Ruashi et Kampemba sont descendus dans les rues du centre-ville pour protester ce qui qualifie de " tracasseries policières" ces manifestants troublent sérieusement l'ordre public et ils ont bloqués l'entrée du tunnel de la SNCC. Afin de calmer ces automobilistes, le maire de Lubumbashi est descendu sur le terrain pour tenter de les calmé mais malheureusement c'est en vain que sa démarche a abouti. Hormis la police de circulation routière, plusieurs autres services oeuvrent sur la route ce qui multiplies les tracasseries et qui rendent les choses compliquées vis à vis de ceux qui ne donnent rien en terme de rapport (le versement que chaque automobiliste est censé donné par service au quotidien. ) par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Haut-Lomami : les étudiants de l’Université de Kamina de nouveau sur la rue à cause d’une promesse électorale de Emmanuel Shadary.

post-thumb

Plusieurs étudiants de l'Université de Kamina (Unikam) sont de nouveau descendu sur la rue ce mercredi 20 février 2019, pour plusieurs causes appeler au changement du comité de gestion à la tête de leur institution. A la base, ils protestent contre le paiement des frais académiques, supposée avoir été déjà payée par Emmanuel Ramazani Shadary, conformément à sa promesse électorale faite lors de la campagne de la présidentielle du 30 décembre dernier; la reintégration d'un étudiant de troisième doctorat suspendu pour 3 mois alors que la mi-session est prévue pour ce jeudi 21 février, sans motif valable selon ces étudiants. Ils ont envahi différentes rues de Kamina de la cité au centre ville et ont scandé des chansons appelant à la démission du recteur de leur université. Mais toute fois quelques dégâts méteriels sont enrégistrés sous leurs passages surtout dans des écoles les vitres sont cassé comme le cas du lycée MAHIDIO, l'institut LWANGA , NKENDA bantu et bien d'autre. Face à la colère des étudiants le gouvernement provincial n'a pas tarder de mobiliser un dispositif policier important qui a tenter de dispersé les étudiants avec les bombes à gaz lacrymogène tout en procédant à l'arrestation, d'où plusieurs arrestations sont enrégistrés même des innocents mais egalement quelques policiers blessés. La tension reste tendu et la police reste visible sur les endroits stratégiques de la ville. Pour rappel, la premiere marche a eu lieu le vendredi denier qui avait connu sa chute après un echange avec le chef de l'exécutif provincial, Pour calmer les esprits, le gouverneur de la province, Jackson Kalenga, a décidé de suspendre le paiement de tous les frais. Il a promis de trouver la solution le plus vite possible, d'après un rapport lu par son secrétaire exécutif, Dardi Numbi. Jusque là aucune mesure n'a été prise à la veille des epreuves et les esprits des étudiants ne font que s'agitter . le ministre provincial de l'interieur est descendu au niveau de l'Etat Major de la Pnc pour s'enquérir du dossier. Jinnah Kalala/ Rédaction

Continuer la lecture

Beni : Les professionnels de santé de Vohovi en grève après l'assassinat de leur collègue.

post-thumb

Les professionnels de santé œuvrant dans la zone de santé de Vohovi,située dans la chefferie des Bashu,dans le territoire de Beni au Nord-Kivu,ont enclenché un mouvement de grève illimité à dater de ce mardi 19 février 2019. Ceci après l'assassinat de Kambale Saanane Joseph,infirmier titulaire du centre de santé de Isonga,retrouvé mort la matinée de de ce ce mardi 19 février à Kihondo. Il sied de signaler qu'avant son assassinat, il a été enlevé à son domicile par des bandits non autrement identifiés porteurs d'armes blanches la nuit de lundi à ce mardi. Certaines sources locales attribuent ce énième assassinat aux présumés miliciens Mai-Mai qui sèment terreur et désolation au sein des paisibles citoyens de cette partie du territoire de Beni. Par Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Kolwezi : La recrudescence d'insécurités de plus en plus observée aux quartiers hewa bora et Golf.

post-thumb

Plusieurs familles au quartier hewa bora et Golf sont visitées ce derniers temps par des personnes non identifiées ayant des armes. Selon certaines déclarations, quelques agents de la police sont transformés en bandits sans uniforme mais portant des armes. Ces mêmes sources indiquent que le vol des panneaux solaires qui servaient à éclairage public dans ce nouveau lotissement serait l'une des causes majeurs de ces cas de banditisme. La population promet de se prendre en charge vu que dans un espace de deux semaines, plus de cinq cas ont été enregistré causant un mort et plusieurs blessés par coup de bal. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Kasaï : Vive tension à kamako, les miliciens de kamuena nsapu promettent d'attaquer cette cité dans quelques heures

post-thumb

L'administrateur adjoint du territoire de Tshikapa se dit au four et moulin et tend la main aux autorités provinciales. Une nouvelle psychose règne depuis l'après midi de ce mardi dans la cité frontalière de kamako, situation tendue suite aux menaces des éléments de la milice du défunt chef kamuena nsapu qui promet d'attaquer la cité dans quelques heures. Ces hommes munis des manchettes, couteaux et bandelette rouges à la tête ont envoyés des messages à plusieurs autorités de kamako qu'ils y allaient faire incursion sous peu sans déterminer concrètement les raisons, ce genre de message a d'ores et déjà circulé dans cette cité située à la frontière de la Rdc et l'Angola et c'est ce qui a créé la peur dans la population qui pour la plupart quittait déjà leur habitation, dimanche et ce lundi matin une autre milice composée des ressortissants de la province du sankuru(Tetela) s'est présentée à la résidence de l'administrateur du territoire adjoint musua Kapinga safia pour obtenir de l'autorité territoriale, l'autorisation de se constituer en un groupe d'auto défense,une démarche qui n'a pas rencontré la position de musua Kapinga safia. Joint par actu30.infos l'ATA Kapinga safia dit être dépassé et avoir épuisé toutes les démarches pouvant aboutir à la paix, sur ce, il invite les autorités provinciales tant civiles que militaires à s'y impliquer pour qu'un convois des éléments de sécurité soit envoyé enfin de sécuriser cette population autre fois victime des exactions toujours des miliciens de kamuena nsapu et ses corolaires.Pour le moment la situation reste toujours tendue Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kolwezi : Grogne des étudiants de l'Université de Kolwezi.

post-thumb

Les étudiants de l'Université de Kolwezi ont posé des barricades sur avenues qui mènent vers leurs bâtiments notament sur la grandes avenues des aviateurs, question d'envoyer un message fort aux autorités compétentes. Ils revendiques la réhabilitation sans attendre de l'avenue qu'abrite leur université. Mais sachez que ces revendications n'ont eu aucun succès pendant ce temps ils menacent d'aller jusqu'à l'obtention de la réponse de leurs revendications. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Kolwezi : Grave accident de circulation

post-thumb

7 blessés est le bilan d'un accident de circulation qui s'est produit ce lundi 18 février à Kolwezi. L'accident s'est produit vers 16heures où un véhicule de marque Toyota carina en provenance de Mwangeji est entré en collision avec un bus de marque rosa qui quittait le centre ville transportant les élèves. Les passagers dont deux jeunes filles ont été blessés et acheminés d'urgence au centre de santé Nazaire pour les premiers soins. D'après les responsables de la police de circulation routière, les dépassements anarchiques et exécutifs seraient à la base des accidents similaires. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Tshikapa : les infirmiers de la Zone de Santé de Kalonda-Ouest réclament 8 mois de prime de risque.

post-thumb

78 Infirmiers et Administratifs de la Zone de Santé de Kalonda-Ouest dans la ville de Tshikapa, réclament les arriérés de 8 mois de prime de risque. Ces infirmiers, se disent être omis sur les listings de paie alors que leurs collègues des 17 autres Zones de Santé de la province du Kasaï sont payés régulièrement. Situation qui date depuis juillet 2018. Pour faire valoir leurs revendications, ils ont organisé ce lundi matin, une marche jusqu'au Gouvernorat de province, où ils ont déposé leur mémorandum, dans lequel il sollicite l'implication de l'autorité provinciale. Le Gouverneur de province qui les a reçu, leur a fait savoir des démarches par lui entreprises pour décanter cette situation. Marc Manyanga Ndambo envisage une possibilité d'une descente d'une commission à Kinshasa pour poser le problème à qui de droit. Signalons que ces infirmièrs et administratifs de cette Zone de santé qui se disent tout de même rassurés de la réponse de l'autorité provinciale, menacent de décréter un mouvement de grève s'ils ne sont pas remis dans leurs droits dans un bref délai. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kolwezi : Découverte macabre au quartier Mutoshi

post-thumb

Une femme non identifiée a été retrouvée morte dans une parcelle d'autrui au quartier Mutoshi sur l'avenue chemin public 9. La victime serait violée et tuée par la suite selon les déclarations de l'OPJ. C'est en dessous des arbres aux côtés des sacs de braise que cette dame est morte. Dans son état, elle n'avait pas de vetements aux membres inférieurs et couché dans une position dorsale. Selon les propos de l'OPJ qui a fait le constat, la victime serait violée et tuée par la suite. Cette situation inquiète les habitants du quartier Mutoshi, ils déplorent la recrudescence de ce phénomène. Leur demande exige que la police puisse multiplier les stratégies de sécurité. Il est à signaler que la victime n'avait aucune pièce d'identité, son corps a été acheminé à l'hôpital de Mwangeji après constat et autorisation de l'OPJ. Par Chris Mulunga

Continuer la lecture

Beni : la société civile interpelle les FARDC sur les nouvelles stratégies des ADF

post-thumb

A l’analyse des certains observateurs avertis les rebelles Ougandais de l’ADF auraient adoptés d’autres strategies pour détourner l’attention de l’armée régulière engagée pour les traquer. A cet effet le forum de paix de Beni, l’une des composantes de la société civile pense cela est dû par le fait qu’il y a encore des lacunes dans l’identification du vrai leader de ce mouvement voire ses revendications. Maitre Justin Matete secrétaire exécutif du forum de paix de BENI encourage l’armée à s’amender enfin de trouver une solution à ce phénomène. Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Beni : Poursuite de l'audience en flagrance des policiers à l'auditorat militaire.

post-thumb

Le tribunal militaire garnison de Beni Butembo a été dans sa deuxième journée d’audiences en flagrance des policiers accusés d’avoir tiré en l'air en réclamant leurs soldes le 14 février 2019 dernier en ville de Beni. Pour cette deuxième journée le tribunal militaire garnison de Beni-Butembo a poursuivi avec l'instruction du dossier en identifiant notamment les armes qui avaient tiré ce jour-là. Le ministère publique attends fixé ces policiers sur les infractions pour lesquelles ils sont poursuivis. Pendant Ce temps, la société civile veut aussi voir l'Etat comparaitre pour n'avoir pas payé à temps les soldes des policiers le poussant ainsi à se soulever. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Beni : Révolte des policiers, début de l'audience à l'auditorat militaire.

post-thumb

L'auditorat militaire de garnison de beni- butembo vient de débuter ce vendredi à BENI l'audience en flagrance contre des policiers auteurs de la révolte à la pnc béni ce jeudi. Au total, huit prévenus sont devant la barre. La société civile de BENI qui salut les débuts de cet audience, déplore le comportement des ces policiers auteurs des actes de troubles à BENI. C'est pourquoi, le président des forces vives de BENI appelle la justice à condamner ces policiers. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Ituri : Les jeunes de Mambasa s'insurgent contre l'érection d'un centre de vaccination contre Ebola.

post-thumb

Ituri Mambasa Les jeunes ont manifesté le matin de vendredi 15 février 2019 à Mambasa. Ils digèrent mal la présence du centre de vaccination de personnes de premières ligne. Notamment les médecins, les infirmiers, les tradipraticiens, les pasteurs ainsi que les croix rouge. Ce site de vaccination contre Ebola constitue une mesure de prévention exigée par le ministère de la santé selon le médecin chef de zone et non un centre de traitement comme pensent les jeunes. Il n'existe pas encore un cas de virus d'Ebola en territoire de Mambasa en renchérit le médecin chef de zone de Mambasa. Signalons au cours de cette manifestation quatre personnes ont été blessées. Parmi lesquelles un policier et une femme de militaire touchée par une balle perdue. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Kinshasa : Reprise des activités à Télé 50, JMK contre-attaque.

post-thumb

Après quelques jours de grève observés par les agents de Congo 24 SARL oeuvrant à la Télé et Radio 50 réclamant 11 mois de salaire, en représaille aux figures à la base de la grève, Jean Marie Kassamba décide de retirer de l'antenne quelques émissions phares de Télé 50, il sagit entre autres de : Décryptage de Floride Nzantoto, les grands sportifs de Doudou Mbala, et Versions croisées de Edmond Mucipay. Motif évoqué par la direction générale aéré l'antenne. Tout porte à croise que le directeur général cherche à se débarrasser peu à peu des ceux qui influencent les agents. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Grève RTVS1 : L'employeur propose de payer 1 mois sur les 26 réclamés.

post-thumb

Les negociations entre employeur et employés n'évoluent plus, les journalistes de la Rtvs1 promettent de passer nuit dans la résidence privée de d'Adolphe Muzito. Pour cause : le promoteur de la Rtvs1 propose de payer 1 sur les 26 mois d'arriérés de salaire. Pour les agents de cette chaîne émettant à Kinshasa, c'est un manque d'amour de leur promoteur vis-à-vis de ses employés. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : le recteur de L'UNILU rappelle aux étudiants les valeurs qui fondent cet alma mater.

post-thumb

Le Recteur de l'Université de Lubumbashi le Professeur Gilbert KISHIBA FITULA a eu un entretien avec les étudiants finalistes de toutes les facultés et écoles supérieures de l'Université de Lubumbashi dans l'auditoire Bingoto de la faculté de droit qui a abrité cette rencontre danse en présence de membres du comité de gestion, le Doyens et Directeurs des hautes écoles de cet alma mater. Cet échange fructueux à tourné au tour de valeurs universitaire pour l'UNILU d'abord et Cette fierté pour les parents ainsi que les encadreur. Le numéro 1 de l'UNILU a rappelé aux étudiants finalistes que grâce au système LMD, les récipiendaires peuvent défendre en cours de l'année académique leurs mémoires des fins d'études juste après la rédaction. Les étudiants finalistes très réceptifs se sont réjouis de cette initiative du Recteur Gilbert KISHIBA FITULA pour cette rencontre qui vise l'excellence.

Continuer la lecture

Grève RTVS1 : Les négociations n'ont pas abouti entre employeurs et employés.

post-thumb

Reclamant leurs arriérés de salaire des 26 mois, les agents de la RTVS1 continuent de protester, les négociations entre l'employeur et les employés n'ont pas abouti. Quelques agents qui sont restés à la chaine jusqu'à minuit ont commencé à casser les chaises en signe de colère et protestation contre l'ancien premier ministre Adolphe Muzito. Néanmoins d'autres négociations pour un terrain d'attente sont envisagés. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kabinda : Retour au calme après un jeudi mouventé.

post-thumb

Un jeune atteint par balle à Kabinda, une forte psychose générale a été observée dans l'après-midi de ce jeudi 14 février 2019 aux quartiers de Shidika, Lunya et Ya kasongo dans la ville de Kabinda, chef-lieu de la province de lomami. Selon les sources locales qui livrent cette information, tout a commencé par l'arrestation d'un jeune répondant au nom de Yves Mutamba par les éléments de la police dont le motif de son arrestation demeurait inconnue serait à la base de ces heurts entre population et police. Au cours de cette opération, un jeune homme d'une dizaine d'années a reçu une balle à la tête pendant qu'il vaquait librement à ses occupations. Cette victime a été acheminé dans la soirée à l'hôpital général de référence de Kabinda pour les premiers soins, ajoute la même source. Par Socrate Tshimanga

Continuer la lecture

Beni : la société civile décrie la recrudescence de l'insécurité à Kasindi.

post-thumb

Les habitants de Kasindi, en territoire de Beni, à la frontière congolo-ougandaise s'indignent de la recrudescence de l'insécurité dans cette partie du Nord-Kivu. D'après Kapepya Angali Zèbre, président des Forces du groupement Basongora,la police serait débordée par cette insécurité. Il plaide pour le renforcement des effectifs policiers. Il précise que cette insécurité se caractérise par des cas cambriolage, meurtres et assassinat qui sont devenus quasiment quotidiens. Ayant perduré, cette situation a créé une méfiance entre la population et les services de sécurité qui seraient accusés de ne pas remplir leurs missions régaliennes, celles de protéger la population et ses biens. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Insécurité au plateau karavia alimente la chronique.

post-thumb

Les femmes du Plateau Karavia,quartier luxueux de la commune Annexe ont déposé une plainte au bureau de la Monusco. Elles sont victimes des violences sexuelles. Elles déplorent les cas d'insécurité qui sécouent à répétition ce coin de la ville. Les nuits ont complètement perdu la saveur pacifique dans ce quartier, car les cambrioleurs qui visitent les maisons,au-delà de voler les biens, les malfaiteurs violent aussi les femmes. Ainsi donc,les habitants de ce quartier sollicitent l'implication de la Monusco pour être à l'abri de toute forme d'insécurité. Et dans l'après-midi de ce jeudi 2 groupes de 3 présumés bandits chacun des ains armées ont été présenté au gouverneur de province par la police. Parfait Mutanda #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kananga : 6 personnes tuées suite l'écoulement d'une maison.

post-thumb

La pluie qui s'est abattu le mercredi 13fevrier 2019 sur toute l'étendue de la ville de KANANGA a causé plusieurs dégâts matériels et de perte en vies humaines, le cas d'une famille résident dans la localité kamulumba au quartier tshisambi commune de KANANGA. Selon notre source, les murs se sont écroulés sur une famille de 8 personnes et a fait 6 morts et 2 baissés grave. Des sources concordantes renseignent que ceci est dû à la construction anarchique observée dans cette partie de la Province. Les 2 baissés papa et maman sont acheminés dans une structure sanitaire la plus proche pour des soins appropriés. Signalons que les corps sont exposés au bureau communal de KANANGA. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Tueries à Beni : L’armée se dit infiltrée par les rebelles ADF.

post-thumb

Alors qu’au moins cinq civils ont été tués jeudi dernier dans une nouvelle attaque des hommes armés au quartier Rwangoma dans la ville de Beni (Nord-Kivu), l’armée congolaise a affirmé que les rebelles ADF (Forces démocratiques alliées) avait infiltré ses “dispositifs” dans la région. “Aujourd'hui je vous dit que ce sont les ADF qui se sont infiltrés dans nos dispositifs et qui ont commis cet acte”, avait déclaré à ACTUALITE.CD le major Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sokola 1 dans la mi-journée après l’attaque. L’officier a expliqué : “Pendant que les choses se passaient c'était un peu difficile de distinguer la menace ADF de la menace Mai-Mai parce que pratiquement les ADF sont en train de faire mouvement dans les environs, et nous étions en train de surveiller leur mouvement. Et au même moment les Mai-Mai sont sur la colline de Graben. Lorsque les choses comme ça arrivent c'est tout à fait normal qu'on puisse chercher d'abord à identifier les assaillants par rapport au mode opératoire”. L’attaque a duré près de deux heures avant le retrait des assaillants suite à l’intervention de l’armée. Mais la société civile qui donne un bilan de sept personnes tuées se pose autant de question sur cette nouvelle incursion. “Chacun se demande comment l'ennemi ADF est arrivé à Rwangoma alors que c'est du côté de l'ouest. A Nyaleke (nord-est) là il y a plusieurs militaires qui devaient normalement se déployer et arrêter ces malfrats mais ils ont opéré et puis ils ont été dispersés et rentrer dans leur bastion”, se désole Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni. L’armée avait signalé octobre dernier l'afflux des miliciens Mai-Mai du territoire de Lubero vers Beni. Elle avait parlé d’une coalition entre les deux forces négatives (ADF&Mai-Mai) et avait qualifié de “provocation''. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : La situation carcérale est inquiétante à la prison centrale.

post-thumb

La situation est gravissime à la prison centrale, les prisonniers meurts régulièrement. Ce matin un nouveau cas de décès a été enregistré. Et afin de ne pas attiré l'attention des habitants, ces corps inertes sont évacués via des blancards des malades. Il faut dire que le prochain gouvernement provincial devra aussi veiller sur la situation et la dignité humaine de prisonniers car les prisonniers sont des humains qui ont totalement droit à la vie dénoncent plusieurs activistes des droits de l'homme qui invitent les autorités de la Province de s'impliquer afin d'améliorer leurs quotidiens et leurs conditions de vie dans cette maison carcérale. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kananga : Ouverture d'un atelier de sensibilisation des jeunes sur les manifestations publiques.

post-thumb

Comment éviter les violences lors des manifestations publiques, voilà le thème au centre de l'atelier de sensibilisation des jeunes a l'exercice du droit a la liberté de manifestations publiques.ces assises de deux jours sont organisée par la commission nationale des droits de l'homme en sigle CNDH.selon maitre kimuanga conseillé juridique de la CNDH, cette activité qui regroupe les jeunes acteurs politique toutes tendances confondues et de la société civile,vise a sensibiliser les différentes couches de la population évoquée sur la nécessité de pouvoir exercer pacifiquement et en toute liberté le droit a la manifestation qui est garanti par la constitution de la RDC.D'après lui ,ceci est parti d'un constat selon lequel chaque foi que certaines sensibilités politique et de la société civile veulent organisé des manifestations publiques en RDC il ya toujours une confusion entre les autorités et les manifestants qui tend vers l'interdiction des manifestations publiques alors que c'est un droit constitutionnellement garanti.D'autres manifestations poursuit maitre KIMUANGA se solde par les arrestations en cascades ainsi que des morts.la cérémonie de cette activité a été présidée par le ministre provincial de la justice maitre Célestin BEYA MUKOKO. Signalons que c'est la salle des réunions du barreau de KANANGA qui sert de cadre a cette activité a la quelle prend part plus de 80 participants. Par soleil NTUMBA mufika

Continuer la lecture

Kananga : Atelier Provincial de planification 2020-Kasaï.

post-thumb

Dans le cadre de la planification de ses activités pour l'année 2020, la sous-délégation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés UNHCR a organisé à Kananga un mini-atelier ce mardi 12 février 2019 dans la salle de fête de l'hôtel Douze maisons de Kananga. Cette session de travail rentre dans le cadre de la planification au niveau pays appelé COP (Country Operation Plan) 2020 avec pour but de définir les orientations stratégiques des actions du HCR pour 2020. Cette exercice qui a été notamment précédé par des évaluations participatives sous l'approche AGD (âge, genre, diversité) a connu la participation des autorités, des populations affectées ainsi que des acteurs humanitaires et de développement. Dans son discours d'ouverture, le chef du bureau par intérim de l'HCR Kasaï, Ibrahima DIANE a signifié qu'il était question de discuter ensemble, réfléchir et définir les orientations stratégiques en vue de tomber à des actions concrètes, appropriées,efficaces et efficientes pour la population et l'assistance des personnes relevant du mandat du HCR. DIANE a par la suite précisé que cette exercice qui s'étale sur plusieurs semaines donne tout son sens à la citation "chacun apporte sa pierre à l'édifice". Et de toutes les pierres, une seule tient l'édifice et lui donne une portée réelle, c'est celle qui qu'apportent les personnes relevant du mandat du HCR dont les personnes déplacées, les retournées, les populations hôtes et aussi éventuellement les réfugiés congolais qui auront le souci de revenir dans le pays,a-t-il souligné. Pour sa part, le ministre provincial en charge du plan du Kasaï central, Grégoire NGALAMULUME TSHIEBUE, représentant du gouverneur de province qui s'est dit honorer et fiers de présider un atelier qui cadre avec son ministère, a démontré dans son allocution, l'importance de la planification en se penchant sur un adage phare qui dit " échoué dans la planification, c'est planifié son échec". A lui d'éclairer que la planification s'aligne sur les priorités qui ont été définies dans le cadre du plan de développement provincial à la fin de l'année 2018. Le gouvernement provincial du Kasaï central assure et garantit sa disponibilité d'accompagner le HCR,non seulement dans la conduite de ses différentes activités de planification, mais aussi dans la mise en oeuvre des différentes actions sur le territoire. A renchérit ,Grégoire NGALAMULUME, avant de déclaré ouvert l'atelier de l'exercice annuel Par Soleil NTUMBA mufika #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kinshasa : Grève des agents de Télé 50, JMK désamorce la bombe.

post-thumb

Après plusieurs heures de revendication sociale des agents de la Télé et Radio 50 du groupe Congo 24 SARL, c'est dans l'après-midi du mardi 12 février, que le directeur général Jean-Marie Kasamba promet de payer en deux tranches les arriérés des agents de Télé 50. Le 1er palier interviendra incéssamment et le deuxième palier fixé au 15 mars. Ce qui rassure les agents et promettent de reprendre le boulot dès ce matin. Pour rappel, ses professionnels de média réclament leurs arriérés de plus de 11 mois impayés. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Les FARDC délogent peu à peu les rebelles de ADF

post-thumb

Affrontements ce matin entre FARDC et ADF à Mamove dans le territoire de Beni au Nord Kivu . Selon les sources militaires le bilan est de 4 ADF tués, des produits pharmaceutiques pillés au centre de santé de Mamove récupérés ainsi que 4 armes de type AK47, un PKM, 6 roquettes et une motos récupérées par les FARDC. Les mêmes sources annoncent que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo viennent de libérer 4 otages. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lomami : Un ultimatum de 48h lancer par les agents sanitaires.

post-thumb

Le personnel de santé de la province de Lomami dénonce la situation qu'il considère "déplorable" de limpaiement de leur prime de risques pour le mois de janvier de l'an 2019. L'annonce a été faite à la presse ce lundi 11 février 2019 par George Koloyi Kamanga, secrétaire exécutif point focal et président de cadre de Santé pour le district de lomami après une réunion stratégique avec plusieurs membres des différentes structures sanitaires de la province et du maire de la ville de Mwene-ditu. A cet effet, ces agents de la santé révèlent aux autorités provinciales et nationales qu'ils pourront décréter une grève sèche au cas où la solution à leur problème ne sera pas trouver. "Nous sommes venus annoncer aux autorités provinciales et nationales la grève sèche en deyant 48 heures s'il n'y a pas de solution. Nous sommes surpris parce que toutes les années passées tout le monde a touché sa prime de risques mais pour l'année 2019, sur 100 agents, 4 seulement ont été payé", a révélé George Koloyi Kamanga sous un ton ferme. Par Socrate Tshimanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Mwene-ditu : Grogne du personnel sanitaire.

post-thumb

Les personnels de la santé de la province de lomami en général et ceux de la ville de Mwene ditu en particulier déplorent la situation de l'impaiement de leur prime de risque du mois de janvier de l'an en cours.ces derniers ont saisi le maire adjoint de la ville de Mwene ditu JOSEPH koman tshikunyi mais ce dernier semble négliger leurs situation .À cet effet ils annoncent que d'ici 48 heure ils vont décrétés une grève sèche si leurs revendications ne sont pas pris en compte. Par ailleurs ils appellent le chef de l'État à s'imprégner de leur situation tout en n'est pas oublié que le feu etienne Tshisekedi avait dit " le peuple d'abord" Indique le secrétaire exécutif point focal et président de cadre de santé pour le district de lomami basé à Mwene ditu. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Ituri : Recrudescence des cas des viols sur mineurs à Mwangalo

post-thumb

Les cas des viols n'est cessent de s'enregistrer dans la province de l'ituri le dernier cas en date remonte du lundi 11 février 2019, où Une fille âgée de 12 ans écolière de son état a été violée par un enseignant a Mungwalo nous somme ici dans le territoire de Djugu en plus au-moins 90 kilomètre de la ville de Bunia. C'est madame Biwagha Ruth Chef de service des genres femmes familles et enfants qui a livré cette nouvelle a la presse tout en appelant les parents a prendre leurs responsabilités. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Télé et radio 50 du groupe 24 SARL: accuser de réception du directeur général, concernant l'exigence de paiement des arriérés de salaires.

post-thumb

Le directeur général de télé et radio 50 du groupe Congo 24 SARL a accusé réception ce lundi 11 février, à travers maître Ngalasi Kurisini avocat près de cour d'appel à la correspondance lui adressée par maître Mukadi Kantabilenga Eddy le 08 février, concernant l'exigence de paiement des arriérés de salaires du personnel en souffrance depuis plus de 11 mois et élection de la délégation syndicale au sein de cette entreprise publique. L'avocat Ngalasi chargé d'accuser réception du numéro un (1) de télé 50, trouve que la correspondance de maître Mukadi déclare les personnes non identifiées et les faits sans preuves aussi d'avoir violé les prescrits de la disposition légale en matière des conflits de travail pour avoir transmis copie aux institutions non habitées, à cet effet, il ose croire que l'objectif n'est rien d'autre que celui de tenir l'image de ladite institutions. Ainsi un délai de 48 heures est imparti à l'avocat de la cour d'appel de Kinshasa Gombe, maître Mukadi, de transmettre la listes des employés qu'il représente en vue de réserver une suite à leur requête. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

Les agents de RTVS1 réclament le payement des 26 mois de salaires.

post-thumb

L'hémorragie des revendications des salariés en République Démocratique du Congo est loin de prendre fin. Après les agents de la chaîne officielle puis ceux de Télé 50 ce lundi 11 février à Kinshasa, qui réclament 11 mois environs, place à présent aux agents de la RTVS1, appartenant à Adolphe Muzito, premier ministre honoraire de la République Démocratique du Congo sous le régime Kabila fils. Les agents de cet organe de presse dénoncent les arriérés de salaire de 17, 18, et 26 mois de salaires impayés. Le chef de la délegation syndicale de cette entreprise annonce un mouvement de grève dans les prochains jours. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Nord-Kivu : La situation sécuritaire inquiète dans la chefferie Bashu.

post-thumb

L'insécurité prend de l'ampleur en chefferie de Bashu dans le territoire de Beni. Un militaire FARDC a été tué par des hommes armés et non encore identifiés qui ont investis la barrière se trouvent sur la route Kitakandi-Butungera. C'était à 19heures de ce dimanche 10 février 2019. Ce même dimanche une position militaire située à KITARAGHA été attaque par des hommes nous autrement identifié qui l'ont ensuite incendiée comme indique nos sources dans la région. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Ituri : Un centre d’assaillants de Djugu démentelé par les FARDC

post-thumb

Les FARDC entravers les Elements du Secteur Operationnel en Ituri lors des offensives en profondeur ont dementellé un centre d'instruction des Assaillants de Djugu. C'etait du 8 au 10 fevrier dans la foret Wango, pret du viilage Nyola, Groupement Ladedjo , Secteur W/Pitsi a+ 35 km au Nord Est de Largu. Apres infiltration et exfiltration des FARDC dans ce Camp, il s'en suivi un echange de tirs entre l'armee et ces bandits Armés durant 3h. le bilan Enregistrés du Côté Assaillant est de :6 rendus inofensifs, une Arme Ak47 plus un chargeur garnie, 100 coups munitions de Ak recuperées. Egalement un motorol type civil et 4 tenues Fardc. A present, les operations de fouilles sont en cour. C'est le Commandant Secteur Operationnel en ituri ,General kabundi innocent qui a lancé et conduit ces Hostilités. l'ennemi est en debandande vers localité Djiba. Martèle Jules Ngongo porte parole de l'armée en ituri. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lomami : Les marchands du territoire de Luilu protestent contre la recrudescence des cas de vols.

post-thumb

Il s'observe dans le territoire de Luilu une paralysie des activités commerciales ce lundi 11 février 2019. Le marché central de luputa au territoire reste desert, les magasins et boutiques sont fermés. Seules quelques pharmacies sont ouvertes. Les commercants disent être mecontents de plusieurs cas des vols opérés au marché dont le dernier en date remonte à la nuit du vendredi à samedi 09 fevr 2019. Un dispositif important des policiers est visible au marché et sur les points chauds de la cité de Luputa. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : 25 miliciens Maï-Maï Yakutumba condamnés à des peines allant de 10 à 8 ans de prison.

post-thumb

Au total, vingt-cinq miliciens Maï-Maï du général autoproclamé Yakutumba ont été condamnés vendredi 8 février à Bukavu par le tribunal militaire de Bukavu. Ce verdict a été prononcé à l’issue d’un procès en chambres foraines qui avait débuté le 1er décembre 2018. Tous ces miliciens étaient poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes de guerre. Au départ, 27 miliciens Maï-Maï Yakutumba étaient jugés par le tribunal militaire de garnison de Bukavu depuis décembre 2018. La sentence rendue vendredi à Bukavu condamne 6 d’entre eux à dix ans de prison, dix-neuf autres à huit ans de prison ferme, tandis que deux sont acquittés pour faute de preuves. Toutes ces personnes avaient été capturées dans différentes opérations militaires menées par les FARDC dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu et Kabambare au Maniema l’année dernière. Lors de leurs comparutions, les ex-collaborateurs de Yakutumba sont tous passés aux aveux. Les audiences se sont tenues en chambres foraines sur la place de l’indépendance dans la commune de Kadutu à Bukavu. Les avocats de la défense ont décidé d’interjeter appel. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kinshasa : Les magistrats réclament l’augmentation salariale, et la bonne répartition du budget allouer à la magistrature.

post-thumb

L'hémorragie des grèves en République Démocratique du Congo est très loin d'être arrêtée, les magistrats de la République Démocratique du Congo entament un mouvement de grève dès ce lundi 11 février 2019, si des solutions urgentes ne sont pas trouvées. Les hommes du parquet revendiquent l’augmentation salariale, la bonne répartition du budget allouer à la magistrature, seul 30 pourcents de ce budget est destiné au salaire alors  que 70 pourcents va aux frais des fonctionnement qui ne parviennent pas aux concernés. Mais aussi les mauvaises conditions de travail, les mutataions sans frais de déplacement, outre ces faits les magistrats déplorent aussi le clientelisme et paternalisme dans les montées en grade. Les réclamations des magistrats iront jusqu'à l'obtention des solutions recherchées. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Kinshasa : Le personnel de Télé et radio 50 saisi la justice pour le paiement des arriérés des salaires.

post-thumb

Le personnel de la société Congo 24 évoluant au sein de la télé et radio 50 saisi la justice pour l'exigence de paiement des arriérés des salaires en souffrance depuis plus de 11 mois, élections de la délégation syndicale et dernier avertissement préalable à la grève blanche. Selon une correspondance adressée au directeur Général de télé et radio 50 du Congo 24 SARL par l'avocat à la cour d'appel de Kinshasa Gombe. " depuis 2016, les conditions de travail n'ont cessé de se détériorer sans juste motif et la rémunération traîne à être payée à l'ensemble du personnel. Les familles entières croupissent dans la misère malgré que la société fonctionne à plein régime(...) certains d'entre eux accusent indûment du non-paiement de salaire de plus de 11 mois(...) d'autres de plus de 14mois sans une bonne raison" a déclaré maître Mukadi. Les agents en a marre et se dissent prêts à déclencher la grève si leur demande s'avère sans suite dans un délai de "48 heures après valable réception de la présente" lettre. Il sied de dire que depuis le début de la semaine dernière plusieurs mouvements sont visibles en RDC réclamant le bien-être social. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : La fondation Chokola au service des Sud-kivusiens

post-thumb

L'honorable Prince Chokola Kantintima arrive très bientôt à Bukavu pour lancer les travaux de la modernisation du stade de la concorde de kadutu. Le numéro 1 de la fondation Chokola Kantintima et le député national vient de le précisé dans un entretien téléphonique accordé à la Radio télé vision ngoma ya Kivu ce samedi 09 février 2019. L'honorable Prince Chokola a rassuré à l'opinion que toutes les dispositions sont prises pour que le travaux s'achètent au stade de la concorde de kadutu à la grande satisfaction du public sportif de Bukavu et de la population du sud Kivu en général. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Mwene-ditu:Les étudiants en colère!

post-thumb

Une tension a été observé dans l'avant-midi de ce samedi 09 février 2019 à institut supérieur pédagogique (ISP) de la ville de Mwene-ditu. Des étudiants en colère ont manifesté pour protester contre la majoration des frais académiques par le comité de gestion nouvellement installer. Ces étudiants accusent le nouveau comité de n'avoir pas respecté l'instruction du ministre de tutelle qui demande à toutes les institutions universitaires publiques de payer les mêmes frais académiques au même taux que l'année passée. Selon certains d'entre eux qui ceux sont livrés à notre micro, le nouveau comité à majorer à 100.000fc les frais académiques c'est à dire 350.000fc pour la promotion de recrutement au lieu de 250.000fc et 320.000fc pour les promotions montantes au lieu de 220.000fc comme l'année dernière. Mais d'autres langues par contre réclament à plate couture la démission du comité entrant et exigent le retour du comité de gestion sortant que dirigeait le Professeur Abbé Kapand'à Mbala. Unis comme un seul homme, les étudiants ont rencontré les autorités polico-administratives de la ville ferroviaire de Mwene-ditu. Après leur tête-à-tête avec le Marie adjoint Joseph Koman Tshikunyi a appelé les étudiants au calme en leur promettant une suite favorable dans les heures qui viennent. Il faut noter que c'est depuis près de deux semaines que le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire, Steave Mbikayi avait averti aux Recteurs et Directeurs Généraux des toutes les institutions publiques du pays de ne pas majorer les frais académiques ou dinitier une quelconque négociation. Par Socrate Tshimanga.

Continuer la lecture

De la gratuité de l'enseignement public, les enseignants doutent sur l'effectivité.

post-thumb

Le président de la république Félix TSHISEKEDI a promis que l'école primaire sera gratuite dans les écoles publiques de la rentrée scolaire prochaine. Chose que les responsables des institutions scolaires trouvent encore difficile à appliquer car les enseignants doivent être bien rémunérer mais l'État n' est pas jusque là en mesure de le faire vu la prolifération des écoles sur l'entendue de la République. Par Syntiche Feza #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : 7 morts et plusieurs disparus, bilan de l'attaque des ADF

post-thumb

Les présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques et Alliées (ADF) ont fait incursion la nuit de jeudi à ce vendredi 08 février 2019 à Beni (Nord-Kivu). C'est le quartier Rwangoma situé en commune Beu qui a été la cible des assaillants où ils tué 7 civils dont 5 femmes et 2 enfants. Selon les témoignages recueillis auprès des rescapés, plusieurs personnes sont portées disparues. L'armée à travers le Major Mak Hazukay, porte-parole des opérations sokola 1,ne confirme pas,n'infirme non plus ce bilan de de la société civile. "Nous connaissons que nos ennemis sont les ADF et les Mai-Mai. Nous sommes en train de travailler pour mettre hors d'état de nuire ces hors-la-loi", a-t-il indiqué. La situation a été tendue la journée de ce vendredi après ce énième massacre des civils.Les habitants de la contrée ciblée se déplacent vers le centre-ville craignant une éventuelle attaque ennemie. Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bukavu : Lucien Amani, l’élu de Bukavu remercie ses électeurs en leurs offrant le transport gratuit.

post-thumb

Le député provincial Amani Ngubiri Lucien dit « tac » vient de mettre à la disposition de la population de Bukavu un bus de 42 places pendant 2 semaines pour le transport gratuit. Dans le but de remercié la population de la ville de Bukavu qui l’a massivement élu. Ce bus fera le tour de tous les axes routiers de la ville chaque jour durant deux semaines, notamment : -axe :genda - carrefour-place- nyawera nguba -axe:bagira- place -axe:place- ciriri -axe: place- route d d’uvira- essence- kamagema Selon l l’honorable Amani, le lancement officiel débutera ce samedi 09 février 2019. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Tshopo : Poursuite de la grève du professionnel de la santé.

post-thumb

Ce vendredi, la grève au service minimum des médecins de la province de la tshopo a pris fin , ils passerons dès ce vendredi à une grève radicale si aucune solution n'est trouvée, a dit devant la presse le secrétaire exécutif du syndicat national des médecins (synamed ) ,le Dr Alliance Tagoto. Ces derniers avaient écris aux autorités depuis lundi 04 février pour réclamer la réouverture de comptes bancaires bloqués depuis le 31 janvier ils avait donné un ultimatum de 48heures aux autorités compétentes pour que la situation soit régularisée néanmoins 48h après rien n'est fait dans ces sens. Ce que déplore ces prestataires de santé qui appellent l'implication des autorités avant que le pire n'arrive. Pour rappel, le gouvernement avait demandé une suspension temporelle de paie du mois de janvier pour actualiser le listing des médecins, une situation qui a plongée ces derniers dans une grève depuis début février. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Sud - Kivu : Un homme a été tué par balle, sa femme grièvement blessé à Murambi dans le territoire de Kalehe.

post-thumb

D'après les sources de la société civile locale, un homme a été froidement abattus et sa femme grièvement blessé par balle à Murambi. Bakire batoto basharuzi a été assassiné la nuit de ce mercredi 06 février 2019 dans la localité de Murambi à 20h non loin du centre de kaloba dans le groupement de buzi en territoire de kalehe. Son épouse maniriho sebushishiri quand a elle grièvement blessé aux deux jambes et à la main, son état de santé reste inquiétant. Tous âgés de 37 ans ont été visités par les hommes en armes à feu qui ont tiré à bout portant sur le mari après l'avoir localisé sans rien exigé avant de s'enfuir dans la brousse. Explique James, acteur de la société civile locale. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Ituri : Hausse du prix de carburant dans certains territoires.

post-thumb

Pendant que les autorités de la provinciales des services pétroliers ont revu à la baisse le prix de carburant fixant le litre à 2000fc, à Komanda, dans la chefferie de Basili, 1 litre d'essence se négocie encore entre 3000 et 3500fc. Certains taximens rencontrés à ce sujet plaide pour pour que cette mesure soit aussi respecté dans leur entité et en appelle l'implication rapide des autorités compétentes. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Bunia : Recrudescence des cambriolages par des hommes armés.

post-thumb

La femme de 28 ans décédé la nuit du jeudi dernier dans la ville de Bunia n'a pas été seulement violé mais aussi torturer par des hommes non autrement identifié, ce le maire de la ville qui là indiqué devant la presse iturinne, Ferdinand Fimbo condamne cet acte tout en indiquant que les enquêtes sont en cours pour arrêté les coupables. Notons que la nuit du mercredi a jeudi dernier un fille avait été retrouvé inconsciente après avoir été violé et torturer par des inconnu dans le quartier BANKOKO, elle a été dépêché a l'hôpital Général de référence de Bunia où elle a succombé suite a ces graves blessures. Par Delvon Mbayahi Joseph

Continuer la lecture

Lomami : Les habitants exposés à une forte tracasserie.

post-thumb

La tracasserie sur les routes de désertes agricoles dans le territoire de Luiza au kasai-central et dans le territoire de Kamiji précisément dans la province de Lomami ne se portent pas du tout bien. Dans un entretien accordé à la rédaction de ALAUNE-RDC.NET ce jeudi 07 février 2019, Maître Mujinga Kaseng, avocat au barreau de kolwezi, déplore ceci et précise que plusieurs barrières illégales sont érigées sur les tronçons Kele-Mbukula qui mène vers la rivière Mbujimae . Outre à cette tracasserie, celui qui s'appelle défendeur de la population soulève l'état de délabrement très avancé ces routes. Un appel est lancé aux autorités militaires compétentes de revoir cette fameuse problématique. Par Socrate Tshimanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Riposte contre Ebola : 199 cas suspects en cours d'investigation et 2 nouveaux décès.

post-thumb

Le ministère national de la santé a,dans son bulletin d'information publié mercredi 06 février, indiqué avoir enregistré 199 cas suspects en cours d'investigation. Ce rapport ajoute 1 nouveau cas confirmé à Katwa, 2 nouveaux décès de cas confirmés à Katwa et 1 du centre de traitement d'Ebola (CTE).Depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 789,dont 734 confirmés et 54 probables. Au total,il y a eu 488 décès (434 confirmés et 54 prouvables) et 267 personnes guéries. "Un avis de recherche a circulé sur les réseaux sociaux pour retrouver un contact à haut risque vivant à Butembo qui désirait se rendre à Kinshasa. Le contact en question a été retrouvé à Butembo par les équipes de la riposte ce mercredi 6 février 2019",a-t-il renchéri. Depuis le début de la vaccination le 08 août 2018,74.732 personnes ont déjà été vaccinées dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Suspension de la grève au SCPT, la paie dès le lundi 19 février.

post-thumb

Entamée le mois dernier, ka grève vient d'être suspendue ce jeudi 07 février 2019 par l'intersyndicale des agents de la société congolaise des postes communications (SCPT) grâce à un compromis trouvé entre des agents et les autorités de l'entreprise sous médiation de l'inspection générale du travail. Patrick Umba a accepté de rémunérer à partir du lundi 19 février 2019. À l'issue de cette réunion pacifique, il ressort que la paie concerne uniquement le mois de novembre 2018. L'acquittement des autres arriérés, celui du mois de décembre 2018 et celui de janvier 2019 fera l'objet d'une autre réunion entre les trois parties le 15 février selon le protocole de l'accord. En ce qui concerne les agents des provinces, eux ont plus de 10 mois d'impaiement. L'intersyndicale affirme que la réunion prochaine au lieu le 15 février, au cours de laquelle l'évaluation du projet des logements sociaux ainsi que la niveau du retenu. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les agents et cadres de la SONAS SA Katanga réclament leurs arriérés de salaires et indemnités pour les retraités.

post-thumb

Dans un mémorandum adressé à l'Administrateur Directeur Général, ADG de la Société Nationale d'Assurance, SONAS SA, le vendredi 01 février 2019 concernant leur pétition, les agents et cadres des agences villes de du Katanga à travers leurs délégués syndicaux ont d'entrée de jeu exprimés leur indignation par rapport aux impaiements cumulés des salaires dont ils estiment que seule leur l'ADG connaître l'origine vue que eux produisent leur travail chaque jour malgré les souffrances qu'ils endurent. Ils s'agit à titre illustratif tel qu'ils l'ont evoqué dans leur mémorandum des agences de Kampemba (16 mois d'arriérés de salaires); agence de la Ruashi (15 mois); Likasi (12 mois); DPI (12 mois); Katuba (10 mois); Golf (10); Lubumbashi (9 mois); Carrefour (9 mois) pour ne citer que celles là. Ces agents ont ajouté que cette situation ne concerne pas seulement les actifs, mais aussi les retraités qui depuis plusieurs années croupissent aussi dans la misère faute de perception de leurs indemnités. Selon eux les choses ne se passent pas normalement puisque que les 40% de la production destinés au personnel et au fonctionnement, mais aussi les 60% destinés aux charges techniques (sinistre) et à la Direction Générale ne suivent pas. Ils ont ainsi en conclusion exigé l'épurement de leurs arriérés des salaires et des comptes finals des retraités faute de quoi ils se verront dans l'obligation de se prendre en charge dans les heures qui suivent. Par Richard Muteta #AlauneRdc

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Le Poste de santé de Kahondo ferme ses portes.

post-thumb

Fermeture officielle des activités sanitaire au sein du poste de santé de KAHONDO. L’annonce a été faite par l’autorité de la chefferie des Bashu. Cette mesure a été prise suite à la destruction méchante de cette structure sanitaire par les jeunes venus de MUVULYA la semaine dernière. « Comme les habitants ne trouvent plus l’importance de ce poste de santé, il est bon d’arrêter les activités à cette structure sanitaire jusqu’à nouvel ordre » peut-on lire dans une décision signée par l’autorité de la chefferie des Bashu. Notons que la réouverture de ce poste est conditionnée par la réparation des biens endommagés lors du soulèvement des jeunes de cette partie du groupement Isale-Vuhovi qui s’insurgeaient contre le transfert d’un malade qui présentait déjà quelque signe de la maladie à virus Ebola. Le numéro un de la chefferie met à garde à tout ceux là qui barrent la route à l’équipe de riposte contre Ebola ; quiconque sera arrêté, il sera vite déféré devant les instances judiciaires où sera traité son dossier martèle NZUKI SIKUMBILI secrétaire administratif de la chefferie des Bashu. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bunia : Une forte recrudescence des cambriolages par des mains armées.

post-thumb

La ville de Bunia, chef lieu de la province de l'Ituri fait fasse à une insécurité grandissante caractérisée par des cas des vols simples et qualifié, extorsions, et braquages par des mains armées. Interrogé à ce sujet le Général Henri Kapend, responsable de la police National congolaise de l'Ituri a indiqué que la recrudescence de l'insécurité dans la ville de Bunia est du au relâchement des certains criminels de Grand chemin par le Parquet de Bunia. Notons qu'il n'est se passe pas une nuit sans qu'un acte des vandalisme n'est soit signalé. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Mahagi : Les élus invitent les autorités à sécuriser la population.

post-thumb

Les élus du territoire de Mahagi dans la province de l'Ituri déplorent l'insécurité dans leurs circonscriptions électorales. Dans une déclaration rendue public ce jeudi 07 février 2019, les députés dressent un bilan sombre sur la situation sécuritaire dans cette partie de la République Démocratique du Congo en s'illustrant de la date du 30 janvier 2019, un élément FARDC avait criblé une balle à un agent de la Direction Générale des Migrations le 26 janvier 2019, une femme avait été assassiné par un militaire Fardc. Ils invitent les autorités à diligenter des enquêtes sérieuses pour dénicher les auteurs de ces crimes. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Rutshuru : Détournement d'une grosse somme des 6 écoles.

post-thumb

Le Syndicat des Enseignants du congo "SYECO" de Rutshuru très en colère organise une grande réunion d'ici là le 15 février 2019 ceci après un évenement malheureux d'un détournement d'une grosse somme d'argent de 6 écoles de Rutshuru emportée à goma par des inconnus le 29 janvier dernier. Isaac Mwanashaba le secrétaire permanent de SYECO à Rutshuru indique que l'objectif primordial de cette accise sera de prendre des maintes mesures pour remedier à cette cause. Pour lui, l'organisation CARITAS qui se charge de l'opération de payement des enseignants doit changer son mode de payement soit se déplacer pour Rutshuru au lieu que les agents se deplacent à tout moment pour Goma pour le retrait de leur salaire ceci pour ne pas tomber dans la même erreur. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Nord-Kivu:Les ressortissants d'Oicha vivant à Butembo demandent au Chef de l'État d'éradiquer l'activisme "ADF"

post-thumb

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 04 février 2019,les jeunes ressortissants d'Oicha et ses environs dans le territoire de Beni, vivant en ville de Butembo, ont demandé au nouveau Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de tenir sa promesse. Ainsi,ils ont émis le vœu de voir le Président de la République tout mettre en œuvre afin d'éradiquer l'activisme des présumés rebelles ougandais de Forces Démocratique et Alliées (ADF) et toutes les autres forces négatives qui déstabilisent la province du Nord-Kivu et ses environs. Ces jeunes en majorité veulent également voir seul un natif de Beni être nommé ministre de la défense. "Nous recommandons au Chef de l'État d'accomplir sa promesse de campagne. Et nous souhaitons que le ministre de la défense qui sera nommé à la défense soit originaire du Nord-Kivu pour en finir avec le phénomène ADF dans la région de Beni", a indiqué Kambale Musavuli Prince,président de l'association des étudiants et élèves ressortissants d'Oicha et environs (AEROE). Par la Rédaction

Continuer la lecture

Bukavu : La société civile communale de bagira dresse un tableau sombre sur la situation sécuritaire entre décembre 2018 et janvier 2019.

post-thumb

Gentil Kulimushi président de la société civile, noyau communale de bagira relève quelques cas d'insécurités documentés par cette structure citoyenne. Il relève des cas des viols sur mineurs, l'attaque des écoles par des personnes non identifiés, des tueries et des arrestations arbitraires. Au mois de janvier, deux filles mineurs ont été violées par un homme de 22 ans dans la coline de l institut bwindi, l'auteur de cet acte a été arrêté par les éléments de la police national congolaise. Au cours de ce même mois, trois écoles ont été attaquées il s'agit de l'institut chai, bangu et sifa la wazazi par des personnes non identifiés . Trois policiers ce sont tirés dessus lors d'une incompréhension qui a régné entre eux après l'arrestation d'un civile. Vers le 21 de ce mois, un bébé d'nviron une année a été trouvé mort avec les signes d'étranglement. A Cikonyi, dans la commune de bagira toujours, des heurts entre la population et les nouveaux policiers en provenance d'autres provinces au camps Jules moquer, 4 policiers et 5 civils ont été arrêté. Le soir de cette même journée, 3 autres policiers et 2 autres civils dont un enfant d'environ 8 ans ont été grièvement blessés. Au regard de tout ceci, la société civile, demande l'implication des autorités pour mettre fin à ces incidents qui ne cessent de se produire dans cette commune, elle rappelle aux autorités, de penser à ces démobilisés qui passent la nuit à la belle étoile au commissariat de la police national congolaise à côté de la maison communale de bagira. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Lubumbashi : La SNEL déterminée à offrir des excellents services à ses clients.

post-thumb

C'est depuis le week-end dernier qu'une forte délégation de la Société Nationale d'Électricité séjourne à Lubumbashi dirigée par le DGA venu pour surveiller les travaux qui se tiennent dans différents quartiers et surtout dans les centres environnants le campus de l'université de Lubumbashi après des intenses soulèvements des étudiants qui exigés la bonne déserte en énergie électrique. Durant ces travaux en cours quelques perturbations électriques sont signalées dans plusieurs quartiers de la commune de Lubumbashi et de la commune annexe. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Soulèvement des motocycles du centre ville qui exigent l'annulation d'un arrêté urbain.

post-thumb

C'est depuis le début de la semaine que les motocycles oeuvrant au centre ville de Lubumbashi protestent contre un arrêter du maire de la ville qui les interdis de faire leurs trafics au centre ville et ne sont permis que de travailler dans les quartiers périphériques. Les motocycles pensent que cette décision est discriminatoire car il y a longtemps qu'il y a eu un accident de circulation au centre ville du à la non maîtrise du code de la route par l'un de leurs. Pendant ce temps ils accusent la police de les tracasser en leurs ravissant les motos. Ils ont déposer un mémo à la Monusco Lubumbashi demandant son implication. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : Les agents de la direction des recettes DPMER et CPIF menacent de grever dans 48 heures s'ils n'obtiennent pas leurs 11 mois de salaires.

post-thumb

C'est dans une correspondance adressée au président du bureau de l'assemblée provinciale du Sud-Kivu avec une copie réservée au chef de l'état que les agents réclament leurs salaires de 11 mois impayés. Les grévistes ont donnés 48heures afin qu'une solution soit trouvée sinon ils menacent d'arrêter toutes les activités, tout en rappelant que le salaire est sacré, les agents de la direction provinciale de la mobilisation et d'encadrement des recettes et ceux du ceux du corps provincial des inspecteurs des finances demandent l'implication du patron de l'organe législatif provincial pour qu'ils soient rétablis dans leurs droits. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Haut - Uele : Les rebelles LRA délogés du territoire de Niangara par les FARDC

post-thumb

L'armée confirme la mort de 9 combattants ougandais de la LRA et 5 armes à feu récupérées après les affrontements militaires entre ces rebelles et les FARDC, le weekend dernier dans le territoire de Niangara. Le capitaine Carlos Kalombo, porte-parole de l'armée dans la région qui livre la nouvelle, ajoute que la situation est pour l'instant sous contrôle de l'armée et la population vaque sans inquiétude à leurs préoccupations. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Djugu : Les autorités interpeller à doubler d'efforts pour lutter contre la fraude minière.

post-thumb

La société civile du territoire de Djugu dans la province de l'Ituri appel les autorités compétentes a doublé les efforts pour stopper la fraude minière. Selon le porté Parole de cette structure citoyenne Monsieur ANECHO baby, plus au moins 40 kilogrammes d'or est produit par semaine dans la commune rurale Mungbwalu et ses environs mais non contrôler par l'Etat Congolais ce qui constitue un manque à gagner pour le trésor public qui ne bénéficie que pour l'intérêt de pays voisins comme L'Ouganda, le Soudan, Pour n'est cité que ceux-là. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Le prix de sac de farine de maïs toujours en hausse, 2 mois après l'exonération.

post-thumb

C'est depuis novembre qu'il avait plus aux autorités congolaises en charge de l'économie d'exonérer les frais de sac de farine de maïs en provenance de l'étranger qui entre au pays par la frontière de kasumbalesa. Constat fais à ce jour sur le marché lushois le prix varies toujours entre 25000 et 30000Fc pour un sac de 25kg. Plusieurs commerçants pensent que les autorités de tutelle devraient s'y pencher et qu'ils vérifient les prix grâce aux structures des prix vu que c'est une perte pour le gouvernement congolais. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Haut-Uele : la FEC s'engage à défendre valablement les intérêts de ses membres.

post-thumb

Le comité directeur de la fédération des entreprises du Congo(FEC) territoire de Watsa a tenu sa première réunion le mardi 05 février 2018. C'est le bureau administratif de cette chambre de commerce sis à Watsa-centre qui a servi de cadre pour cette réunion d'évaluation et planification. Selon le vice-président président de la FEC/Watsa, les échanges ont tourné au tour de l'approbation du rapport du comité territoire par rapport aux activités et comptes exercice 2018, les activités à réaliser durant la nouvelle année et l'élaboration d'un calendrier électoral pour le renouvellement des comités directeurs dans les centres de négoce. Jymmi Bakavona rassure les opérateurs membres de ce syndicat patronal de la ferme détermination à défendre valablement les intérêts des siens durant l'année 2019 Il invite par ailleurs à l'adhésion les opérateurs économique à l'adhésion massive à la FEC. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bunia : Hausse de prix d'études, les étudiants manifestent.

post-thumb

Les Étudiants de l'Université de Bunia UNIBU en sigle monte au créneaux pour protester contre la hausse des vrais académique dans leurs institution depuis le mardi 05 février 2019, Ils ont même barricadé la route pour manifester leurs mécontentement ce même mardi, Il fallut l'intervention de la police pour maîtrisé la foule mais sans usage de force. Tout nos efforts pour entré en contact avec les autorités de L'UNIBU n'ont pas payé. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Goma : la population du quartier Kyeshero se fait justice.

post-thumb

Après avoir incendié le bureau du quartier, c est le tour du poste de la police dans le quartier kyeshero À la base, la police venait de mettre la main sur un voleur que la population voulait lyncher, en voulant dispersé la masse, un policier commis à la garde du bureau de ce quartier a tiré à bout pourtant et une fillette de 16 ans a été une balle perdue et a succombé surplace. La population en colère vient de mettre le feu sur le bureau du quartier et de la police, le corps de la victime a été acheminé à la morgue. Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Uvira : l'insécurité refait surface.

post-thumb

Deux corps décapités ont été découvert hier lundi 04 février dans le groupement de kagandokala dans la partie nord de la cité d'uvira. Le premier corps a été retrouvé dans un champ et le second devant une école primaire. Les circonstances de ces meurtres restent inconnues note Sadiki kalala le responsable des jeunes du quartier kavimvira. Pour sa part, l'administrateur du territoire d'uvira arrive sur le lieu du crime, a condamné la barbarie de ces actes criminels, une enquête de la police a été ouverte pour retrouver les auteurs de ces meurtres. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Ituri : Hausse du prix de carburant : conséquences

post-thumb

Rouler dans un véhicule ou une moto est devenu un luxe dans la ville de Bunia chef de la province de l'ituri incroyable mais vrais un litre d'essence s'est vend actuellement à 8000 francs congolaise équivalent à 5 dollars américain. Plusieurs chauffeurs et motard ont tout simplement garder leurs engins dans des maisons. Cette situation à pousser le gouverneur à l'intérim de la province de l'ituri à convoqué d'urgence une réunion de sécurité élargie avec la participation de quelques opérateurs économique. Pacifc KETA UPAR indiqué que des démarches sont en cours pour décanté la situation. Par Delvon Mbayahi Joseph #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : Les défenseurs judiciaires réclament la libération de l'un de leurs sans toutes formes de procédure.

post-thumb

Les défenseurs judiciaires du barreau de Bukavu ont appelé le luundi à la suspension de toutes activités judiciaires jusqu'à nouvel ordre. Ces derniers contestent l'arrestation de leurs confrère Didier bahati par le procureur général près la cours d appel de Bukavu, il est détenu au cachot du parquet depuis samedi dernier. Plus de 55 défenseurs judiciaires de Bukavu sont descendus dans la rue hier lundi 04 février pour protester contre l'arrestation de leurs confrère Didier bahati. "C'est une marche hors du commun parce que un de nos confrère était entre dans un bureau du parquet général pour y déposé une plainte de sa cliente et puis il s est rencontre avec le procureur général, ce dernier lui a demander de sortir, il lui dit ; je suis défenseur judiciaire, je suis en train de chercher les résultats de la plainte de ma cliente, le PG lui dit ,donc tu refuse d'obeir à mes ordres, il va ordonné son arrestation, depuis samedi dernier, il est sans audition." A expliqué l'un des manifestants au micro de ALAUNE-RDC.NET Dans une correspondance déposé au près des autorités politico -administratives du Sud-Kivu, les défenseurs judiciaires de Bukavu exigent au procureur général d'ordonner la libération sans conditions de leur confrère. De son côté, le procureur général kaif useni sefu indique que le dossier est en instruction au parquet de grande instance de Bukavu. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Ituri : Hausse du prix de carburant : causes

post-thumb

On le sais maintenant un peu plus sur la hausse brusque des prix de carburant dans la province de l'ituri, alors que les pétrolier émportateur de ces produit avait justifier cette flambée des prix par l'entretient de tuons de l'usine, la société civile de Mahagi vient des faire une révélation grave fustigeant que Plusieurs camions citernes sont bloqués à la frontière de l'ouganda avec RDC du côté de Mahagi et ceci seraient à l'origine de la hausse de prix des carburant. Selon l'un des ténors cette structure citoyenne Mr Anachan ces camion citernes seraient bloqué à la frontière de l'ouganda avec RDC en cause de non payement des taxes. Retenez que 1 lettre d'essence d'est négocie entre 2500 et 3000 francs aujourd'hui dans la ville de Bunia. Par Delvon Mbayahi #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Recrudescence des cambriolages, la population se prend en charge.

post-thumb

Un présumé voleur brûlé vif au quartier hewa-bora dans la commune kampemba à Lubumbashi. Selon les témoins, c'est aux environ de 3h du matin que cet homme a été attrapé entrain de vouloir voler dans une alimentation sur l'avenue Arocarias non loin de l'arrêt maison blanche qu'il a été tabasse avant d'être lapidé puis brûlé. La population de cette commune enregistre beaucoup de cas de vol depuis un temps. Il y a une semaine qu'un autre présumé voleur était mort électrocuté en voulant sectionné les câble électrique de la société nationale de l'électricité, cette fois-là dans le quartier Kigoma de la commune annexe et à ces cas, il faudrait ajouter la recrudescence des cambriolages par des hommes armés qui volent, violent et tuent. C'est dans une incertitude totale que certains lushois passent leurs nuits. Par Syntiche Feza #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Retour au calme à Mabalako après un accrochage FARDC-Mai-Mai.

post-thumb

Le calme semble être revenu ce lundi 04 février 2019 à Mabalako, chef-lieu du groupement Baswagha-Madiwe,territoire de Beni (Nord-Kivu). Ceci intervient quelques heures après de violents affrontements à armes lourdes et légères entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les miliciens Mai-Mai. Selon des sources locales,les assaillants venaient libérer leurs compagnons d'armes détenus depuis ce week-end dans un cachot de la police nationale congolaise (PNC) de la place. Cette situation a semé la terreur et la désolation au sein des paisibles citoyens craignant ainsi pour leur sécurité. Il faut signaler qu'au cours de cet accrochage,aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée moins de dégâts matériels. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Les agents de la RTNC réclament le départ d'Ernest Kabila.

post-thumb

L'hémorragie des grèves des agents des différents services de l'état continue. Après le Transco, la sonas, la sctp, la scpt, et les sapeurs-pompiers. Voilà que les agents, cadres et collaborateurs de la Radio Télévision Nationale Congolaise réclament le départ de l'actuel directeur en la personne de monsieur Ernest Kabila accusé d'une mauvaise gestion de la chaîne publique, ils menacent de grever si leurs demandes ne trouve pas solution. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kinshasa: Les agents de la poste manifestent pour leurs salaires de plus de 15 mois.

post-thumb

Ce lundi 4 février les agents et cadre de la poste de Kinshasa, ont manifesté dans l'enceinte de la passerelle de cette entreprise publique pour réclamer trois mois des arriérés pour les employés actifs et cinq mois pour les retraités. Patrick Umba, administrateur, directeur général ad intérim de la société commerciale des postes et télécommunications est accusé par les agents d'être responsable de cette impaiement . Ils comptent sur le nouveau président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi pour rétablir la situation. Pour rappel le lundi 28 janvier 28 janvier et mardi 29 janvier 2019, les travailleurs de la société congolaise des postes avaient déclenché une grève, réclamant le paiement des arriérés de quatre mois pour la ville de Kinshasa. Et de plus quinze mois en province et en même le temps le départ du directeur général Patrick Umba. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kinshasa : Les pompiers réclament 38 mois d'arriérés.

post-thumb

C'est en ce début de semaine qu'à la longue liste des grévistes de Kinshasa que se ajouter les sapeurs-pompiers de la mairie de Kinshasa ont décidé d'arrêter momentanément jusqu'aux résultats positifs leurs activités, ils réclament 38 mois de leurs salaires car ils disent en avoir marre et ne peuvent plus supportés cette situation des mois impayés. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Rutshuru : Recrudescence des cas de kidnapping des cultivateurs.

post-thumb

La société civile de rutshuru dans le Nord-Kivu signale le kidnapping de plus de 15 cultivateurs dans les champs de kasha. Selon les activistes de la société civile, ces kidnappings se passent à kasha non loin de burai. A part deux sourds-muets qui ont été relâches après avoir été sérieusement torturés, les autres sont encore introuvables jusqu'à présent, nous renseignent la société civile de rutshuru. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Sud - Kivu : Les journalistes alertent les associations sur la présence des enfants en rupture familiale.

post-thumb

L'association des journalistes d'Idjwi pour la paix, la démocratie et droits humains. AJPDDH en sigle a alerte sur la présence des plus de 300 cas d'enfants sans domicile dans le territoire d'Idjwi . Ces enfants dont l'âge varie entre 5 et 10 ans vivent dans une situation très précaire, certains d'entre eux passent leurs journées et nuits à la belle étoile au quartier des pêcheurs au bord du lacs Kivu. La plupart de ses enfants sont venus des familles incapables d'assurer leurs scolarisés. L'association des hommes de médias lance un S.O.S aux organisations de protections de l'enfance d'intervenir en urgence pour mettre fin à cette situation qui dérange plusieurs personnes. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Ituri : Hausse du prix de carburant.

post-thumb

Le prix de carburant à la pompe a pris de l'ascenseur à Bunia chef-lieu de la province de l'Ituri depuis le week-end dernier. Un litre de carburant se négocie à 2500fc voire 3000fc auprès de petits revendeurs au lieu de 1500fc comme par le passé. Les importateurs de cette denrée pétrolière de la place, justifie cette situation par la rareté de ce diamant noir sur le marché d'approvisionnement dont la république du Kenya, pays qui continue une source importante du carburant pour cette province de l'est de la Rdc. La plupart d'operateurs économiques expliquent , ce fait par le changement de régime en RDC, capable de changer brusquement la réglementation dans le secteur du carburant . Selon qu'à Ituri le prix de l'essence était inférieur à la structure officielle du prix fixé par le ministère national d'économie. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

Reprise des activités à l'université de Lubumbashi.

post-thumb

C'est premières heures de ce lundi 4 février 2019 que les étudiants des différentes facultés de l'université de Lubumbashi se rendent à leurs auditoires. Après une semaine des manifestations où les étudiants exigés la révision du taux 920Fc pour 1$ au lieu de 1600Fc de payement des frais d'études. Rien n'est encore officiel sur le redressement de taux malheureusement le prix du transport sur la ligne ville - campus n'est pas à 200Fc comme l'a promis le maire de la ville dans un arrêté urbain. Tout semble aller jusque là. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Affaissement du pont Kabulamenshi.

post-thumb

Les infrastructures routières de Lubumbashi se délabrent davantage en cette période pluvieuse. Le pont Kabulamenshi reliant le quartier portant le même nom au quartier Munua ( golf plateau karavia),commune Annexe au centre ville de Lubumbashi s'est affaissé dans la nuit de vendredi à ce samedi. En effet, le passage d'un camion poids-lourd surchagé dans les heures tardives serait la cause de son écroulement,comme l'a indiqué un témoin trouvé sur le lieu. La route est circonstantiellement barrée pour le moment,chose qui empêche la circulation de véhicules dans cette partie. L'occasion faisant le larron,ce sont les chauffeurs de taxi-moto et des voitures à trois pneux communément appelées Petit A font l'affaire. Par Parfait Mutanda #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Manifestation des étudiants, les personnes arrêtés sont transférées au parquet.

post-thumb

59 personnes (filles et garçons) arrêtés dans les manifestations des étudiants à Lubumbashi intervenues en début de semaine, ils ont été transféré au parquet de Lubumbashi. Pour la police, parmis ces arrêtés il ya aussi des non étudiants. Pendant ces temps le procès en chambre foraine de l'auditorat militaire du Katanga continue les procès se tiennent au cercle privé de la SNCC de Lubumbashi où les 6 officiers de la Police nationale Congolaise impliqués dans le meutre des 3 étudiants le dimanche dernier sont jugés. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Haut-Katanga : Pas d'interdiction de pêche en période de multiplication, oublie ou négligence ?

post-thumb

Il s'observe chaque année dans la période allant de décembre à février une période de fermeture de pêche dans différentes provinces de la République Démocratique du Congo afin de permettre aux poissons de se multiplier. Dans le Haut-Katanga, cette mesure n'a pas été observée cette année. Plusieurs questions se posent sur la non application de cette mesure par le ministère de la pêche en province. Les responsables des associations des pêcheurs disent craindre le pire. Pour eux cette situation risque de créer une carence des poissons frais sur le marché vu que la période de multiplication n'a pas été respectée. Néanmoins certains administrateurs des territoires à leurs niveaux tentent de prendre les précautions afin de garantir une bonne pêche et permettre la multiplication des poissons. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kinshasa : Levée de la grève, les bus de Transco dans les rues de la capitale.

post-thumb

C'est dans la matinée de ce jeudi que les bus de Transco étaient visibles sur différents arrêts de bus habituels après 3 jours de grève. Des solutions à leurs inquiétudes ont été trouvées : le payement de leurs salaires et avantages mais aussi le départ du directeur général Michel Kirumba suspendu en fin de journée du mercredi 30 janvier 2019 par le Vice-Premier Ministre et Ministre de transport José Makila. Les Kinois retrouvent le sourire après quelques jours de galère. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Le DG de TRANSCO suspendu sur instruction du Chef de l'état.

post-thumb

Michel Kirumba vivait depuis le début de la semaine ses dernières en qualité de directeur général de Transco. Après des solutions trouvées par le gouvernement ce mardi à l'issue d'une tripartite : gouvernement, employeur Transco et la délégation syndicale. Les agents ont exigés dans la soirée du même mardi le départ du directeur général. Réagissant ce matin sur la radio okapi, Michel Kirumba a accusé le Vice-Premier Ministre et Ministre de transport José Makila et le DGa de Transco Andrew-John Bongi de monter les agents contre lui. C'est en début de soirée que l'arrêt portant suspension du directeur général a été publié. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bukavu : Claude Nyamugabo salut l'avancée des travaux d'asphaltage Bukavu - Amsar.

post-thumb

À Bukavu, les travaux d'asphaltage du tronçon routier Bukavu-Amsar évoluent normalement, constat fait du par le gouverneur de province Me Claude Nyamugabo ce mercredi 30 janvier 2019. C'était lors d'une visite d'inspection effectuée sur cette route au niveau de la brasserie, les travaux de canalisation et d'entretien s'y font avant l'asphaltage de la première bande à ce niveau. Rappelons que ces travaux exécutés par l'entreprise TRABEMCO sont entièrement financés par le gouvernement provincial du sud Kivu. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Manifestation des étudiants de l'UNILU : Début du procès public à l'auditorat militaire.

post-thumb

Il sera ouvert ce mercredi 30 janvier 2019 au cercle privé de la SNCC de Lubumbashi du procès qui opposé le ministère public aux 4 officiers de la Police nationale Congolaise accusés d'avoir donner l'ordre à la police de tirer sur les étudiants de l'Université qui manifestent depuis le dimanche, des tirs à balles réelles qui ont causés mort d'hommes. Il s'agit du numéro deux de la police dans le Haut-Katanga YAHWE Bertin, du numero un de la legion d'intervention ITAMBO Franck, DIKWAKWA Paul et du numéro un de la Police ville MANGENDA Joël. Tous vont répondre de leurs actes. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : l'ONG OGOL fait un don des vivres aux FARDC

post-thumb

L'organisation non gouvernementale de de défense des droits de l'homme One girl one leader(OGOL) a remis ce lundi 28 janvier 2018 un lot important des boites d'eau et de biscuits aux Forces armées de la République Démocratique du Congo œuvrant à Beni(Nord-Kivu). Cet acte charitable a été posé à l'issue de la campagne dénommée "J'aime la FARDC,je l'accompagne au front". La cérémonie y relative s'est déroule à l'hôtel de ville de Beni en présence de l'autorité urbaine, des agents du comité urbain de sécurité, du général-major Mbangu Mashita Marcel, commandant des opérations sokola 1 dans le Grand Nord et plusieurs couches de la population locale. Espérance Kazi,coordonnatrice de l'ONG OGOL,n'a pas caché ses sentiments. " Je suis très contente de l'aboutissement heureux de la campagne. C'est ainsi que j'encourage les autorités organisations à faire autant et à ne se fier seulement aux rumeurs qui peuvent ternir l'image de notre armée",a-t-il laissé entendre. Il sied de noter que le bureau de l'ONG OGOL se situe au quartier Résidentiel, commune Bungulu,ville de Beni. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : poursuite ce mardi des manifestations des étudiants de l'UNILU

post-thumb

Les étudiants de l'Université de Lubumbashi sont une fois encore descendus dans la ce mardi 29 janvier, après leurs manifestations du dimanche 27 et lundi 28. Ce mardi, les étudiants ont barricadé la route menant vers les cités universitaires exigeant la libération de certains de leurs condisciples arrêtés dimanche et lundi, la suspension des cours jusqu'à l'inhumation des victimes de dimanche, mais aussi la mise en application de certaines mesures prises par le gouverneur de province, notamment la baisse du prix de transport sur l'axe Ville-Kassapa, prix qui est resté toujours à 500 fc. Par Richard Muteta #AlauneRdc

Continuer la lecture

Sud- Kivu :Les cinq corps des noyés dans le lac Kivu restent toujours introuvables.

post-thumb

Plus de 48 heures après le drame ayant emporté sur le lac Kivu cinq personnes dans la matinée de dimanche 27 janvier 2019, les recherches se sont avérées vaines malgré les efforts déployés jusque là. Plusieurs équipes des plongeurs se sont relayées sur le plan d eau, des reconnaissances ont été effectués au dessus du lac part d'autres piroguiers en vain, relate une famille des victimes jointes par votre Rédaction ALAUNE-RDC.NET ce mardi 29 janvier . Le drame s est produit aux environs des eaux du village de Bushunshu à kalehe. Le bilan encore fait état de trois rescapés, sept morts dont deux ont été repêchés le même jour, et cinq autres corps non repêchés flottent sur les eaux du lacs Kivu. Par Chizungu saint Léon #AlauneRdc

Continuer la lecture

Les agents de la SCTP en grève.

post-thumb

À la SCTP, les agents revendiquent le payement de leurs salaires. Ceux de Kinshasa réclament leurs 4 mois d'impayement et 15 mois pour ceux de l'intérieur. La délégation syndicale réclame le payement des salaires des employés : « Nous réclamons les salaires pour ceux qui travaillent à Kinshasa et ceux des provinces. L’ouvrier vit de son salaire. Sinon, comment allons-nous survivre avec nos familles », a réagi José Kabemba, président nationale de la délégation syndicale. À cette manifestation se joint les responsables des délégations syndicales de la SCTP en provinces. Comme à la société Transco, les agents réclament l'implication du président de République. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Grève Transco : Félix Tshisekedi désamorce la crise.

post-thumb

C'est depuis ce lundi 28 janvier 2019, que les bus de la société Transco ne sont plus visibles dans les rues de la capitale. Ce mardi, le chef de cabinet du président de la République Vital Kamerhe a réuni à la cité de l'OUA le directeur général de cette entreprise de transport, en présence des ministres du budget et celui des finances ainsi que la délégation syndicale. Le chef de l'état a instruit la chaîne des dépenses publiques pour que soient libérés en procédure d'urgence les arriérés ainsi que tous les avantages revendiqués avant d'invité la délégation syndicale de la Transco à la promotion d'un dialogue permanent. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Mbuji-Mayi : Les étudiants de ISTM dans les rues exigent le réajustement du taux de payement.

post-thumb

Les étudiants de l'Institut supérieur des techniques médicales istm/ Mbujimayi, ont protester ce mardi 28 janvier contre la décision prise par les autorités académiques de pouvoir haussé le taux de frais académique au taux de 1600Fc pour 1USD. Cette Institution est situé dans la commune de Diulu près du gouvernorat de province. Ces étudiants réclament le taux de 920Fc pour 1USD jusque là pas des incidents majeurs signaler ni moins encore de pneus brûlé. La police est sur place pour sécuriser cette institution avant que le pure n'arrive. Rappelons qu'il n'y a pas une année que quelques biens et matériels de cette institution ont été brûlé suite aux conflits qui était entre l'Université officielle de Mbujimayi et cette dernière. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Mardi 29 janvier, nouveau jour de soulèvement des étudiants.

post-thumb

C'est sous une pluie battante que les étudiants de l'Université de Lubumbashi une fois de plus se sont donnés rendez-vous au campus pour se mobiliser afin de descendre dans les rues pour manifester alors qu'ils ont été reçus ce lundi par le gouverneur de province Célestin Pande et le maire de la ville Ghislain Lubaba qui les ont promis de s'impliquer sérieusement dans leurs démarches. Kinshasa devra sans attendre prendre des urgentes mesures car cette situation ne pénalise pas seulement les enseignements au niveau universitaire mais aussi dans les écoles primaires et secondaires et dans les lieux de négoces. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Manifestation des étudiants : des solutions trouvées.

post-thumb

Dans un entretient entre le maire de la ville de Lubumbashi Ghislain Lubaba et les étudiants tenu au building administratif de l'université de Lubumbashi, le maire à signer un arrêté urbain fixant désormais la course centre ville -kasapa à 200Fc et confirme que par le billet du gouverneur de province, le taux des frais de payement sera revu à 920Fc et invite les étudiants aux calmes et à la retenue. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Dans les manifestations des étudiants, il y a des infiltrés (Police)

post-thumb

Accusé d'avoir tiré à balles réelles sur les minifestants ce dimanche 27 janvier qui a causait la mort des 3 étudiants, l'unité d'intervention de la Police nationale Congolaise pense que ces étudiants sont infiltrés par des personnes mal-intentionnées qui auraient une autre mission comment expliquer que de soit disant étudiants interpellés incapables de dire un mot en français et ne connaissant pas leurs facultés, département et institution ? S'interroge la Police. Ces affrontements paralysent sérieusement les activités dans les quartiers environnant de l'université de Lubumbashi, c'est une psychose générale. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

" Les revendications des étudiants de L'UNILU sont légitimes. " Moïse Katumbi

post-thumb

C'est depuis ce dimanche 27 janvier que les étudiants de l'Université de Lubumbashi réclament le redressement du taux de payement des frais de minérval, ayant appris cela, l'ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi n'a pas su gardé son silence fasse à cette situation qui se passe dans la ville où il a habitait en gouverneur plusieurs années et surtout qu'il connaît mieux les situations de l'université de Lubumbashi a à travers un message sur son compte Twitter salué les démarches des étudiants : " Les revendications des étudiants de l'UNILU sont légitimes et manifester pacifiquement est un droit. Une université n'est pas un champ de bataille ! Il n'est pas acceptable que chaque manifestation en République Démocratique du Congo soit réprimée dans le sang. Il faut un procès public pour les coupables." Avant de compatir avec les familles éprouvées. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les étudiants promettent d'aller jusqu'au bout.

post-thumb

C'est depuis ce dimanche 27 janvier que les internes du campus de l'université de Lubumbashi sont descendus dans les rues pour exiger le rétablissement immédiat du courant électrique et de l'eau potable dont la fourniture était interrompu 48 heures avant suite à quelques pannes survenues dans les installations de la SNEL. À cette revendication s'ajoute le problème du taux de payement des frais d'études, qui est passé de 920Fc pour 1USD pour l'année académique 2017-2018 à 1600Fc pour l'année en cours mais aussi le prix de transports qui depuis quelques mois est passé de 250Fc à 500Fc voir même 1000Fc. Cette manifestation qui se voulait être pacifique à tout de suite dégénérer à l'arrivait de l'unité d'intervention de la Police nationale Congolaise, le bilan du dimanche est de 4 personnes mortes : 3 étudiants et 1 policier et plusieurs blessés. Et ce lundi, les manifestations ont sérieusement paralysées les activités sur la ville de Lubumbashi. Dans un communiqué de la présidence, le chef de l'état a ordonné le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire de suspendre toute opération de réajustement du taux et du côté des étudiants, ils promettent que tant qu'ils obtiendront pas gain de cause ils n'arrêteront pas. Ils y a lieu de signaler que ce lundi, dans les rangs des manifestants, s'y est ajouté les étudiants des autres universités car cette activité pénalise le déroulement des cours dans les institutions supérieures proches de l'université de Lubumbashi c'est notamment l'ISC et ISTM. Néanmoins des pourparlers sont en cours. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Haut-Katanga : Interdiction aux chefs d'établissements universitaires de majorer les frais académiques. (Communiqué du gouverneur)

post-thumb

Suite à la situation qui prévaut depuis ce dimanche, où des heurts entre étudiants de l'Université de Lubumbashi et des policiers ce qui ont causaient morts d'hommes. Le gouverneur de province Célestin Pande Kapopo à dans un communiqué officiel mis en garde tous les chefs d'établissements et institutions universitaires qui oseraient majorer les frais académiques. Tout en invitant les étudiants à la retenue. Il ya lieu de dire que cette situation créée une paralysie générale sur la ville de Lubumbashi. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Nouveau jour des manifestations des étudiants, psychose totale.

post-thumb

Alors que tout semblait rentré au calme, c'est aux premières heures de ce lundi 28 janvier que les manifestatants se sont à nouveau donner rendez vous dans les rues qui mènent vers le campus, les habitants des quartiers environnant vivent dans une grande psychose, les enfants des primaires et secondaires ne vont pas au cours et les activités quotidiennes tournent autour ralenties et les routes sont désertes. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Affrontements : Étudiants UNILU et policiers, des mesures sont tombées. (Communiqué présidence de la République)

post-thumb

Ayant appris sur les affrontements entre étudiants de l'Université de Lubumbashi et l'intervention rapide de la Police nationale Congolaise. Les étudiants revendiquant la déserte d'eau et d'électricité mais aussi le réajustement du taux des frais d’études. Le chef de l'état par le billet de son cabinet décide quant à ce : 1. Est suspendu et déféré devant la justice le commissaire principal de la Police nationale Congolaise YAHWE Bertin qui a donné l'ordre aux policiers de tirés à balles réelles ce qui a causait mort d'hommes, 2. La décision du ministère de l'enseignement supérieur et universitaire portant sur le réajustement des frais est suspendue, 3. Le ministre de L'ESU doit être entendu pour ce fait afin d'établir les responsabilités. Le président de la République invite les étudiants aux calmes et à la retenue avant de présenter ses condoléances aux familles éprouvées.

Continuer la lecture

Affrontements entre les forces de l'ordre et les étudiants de l'Université de Lubumbashi.

post-thumb

Ce dimanche 27 décembre 2019 dans la matinée, les étudiants de l'Université de Lubumbashi(unilu) ont manifesté contre les frais académiques au taux de dollars qui prévaut au pays, la coupure du courant électrique et l'eau potable dans les milieux universitaires depuis la nuit du vendredi dernier. Bilan de la manifestation trois 3 blessés par balle dont une femme, jusque là. Tout est parti par une manifestation libre est simple réclamant le rétablissement du courant électrique et de l'eau potable. Après avoir trouvé solution à cette demande. La colère qui gronde maintenant est celle de la réduction des frais académiques au taux ancien soit: deux cent cinquante sept mille six cents francs (257600) au lieu de quatre-cent quarante- huit mille francs (448000). Pour manifester les étudiants ont barricadé la route Kasapa tronçon, croisement route Kasapa et de l'église, jusqu'à l'arrêt-bus dispensaire. Empêchant ainsi la circulation routière, voulant séparer les manifestants et remettre de l'ordre les forces de sécurité ont fait usage des gaz lacrymogènes, un acte qui intensifie la rage. Informer de la situation le recteur de l'université de Lubumbashi Gilbert kishiba a essayé d'apporter le calme devant une foule nerveuse et agitée par la police. L'autorité académique a appelé les étudiants à la retenue. Il dit, " demain avec la délégation des étudiants nous allons siégé pour réduire un peu les frais académiques" affirmation qui n'ajoute rien à l'apaisement. Les étudiants sont toujours dans rue. Par Junior Mbuyamba #AlauneRdc

Continuer la lecture

La DGI change des stratégies, la redevance audiovisuelle sera greffée aux plaques d'immatriculation. (Communiqué)

post-thumb

Dans un communiqué de la direction générale des impôts (DGI), il est annoncé qu’à daté du 11 février 2019 la redevance audiovisuelle sera greffée sur le prix d’acquisition des plaques d’immatriculation et imprimés inhérents. Conformément à la loi n°11/004 du 25 juin 2011 portant redevance sur les appareils récepteurs d’émission audiovisuelle, le prix d’acquisition des plaques d’immatriculation et imprimés inhérents sera grevé, à partir du 11 février 2019, de la redevance audiovisuelle. Dans ce même communiqué, la direction des impôts annonce qu’à partir du 11 février 2019 “les plaques d’immatriculation et les cartes roses ne seront délivrées qu’aux seuls véhicules couverts par une police d’assurance conformément à la loi n°15/005 du 17 mars 2015 portant Code des assurances “. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc La RDC a introduit la redevance audiovisuelle pour permettre aux   ” services publics de radiodiffusion et de télévision d’être compétitifs face à la concurrence née à la suite de la libéralisation du secteur par la loi n°96-002 du 22 juin 1996 sur la liberté de la presse” . 

Continuer la lecture

Économie : Une perte de plus des 103 milliards CDF suite à la coupure de l’internet selon Netbloks

post-thumb

Durant les vingt premiers jours, l'ensemble de la République Démocratique du Congo était coupée de l'accès au signal internet. Plusieurs secteurs ont été serieusement pénalisés, car avec la montée en vogue dès nos jours des nouvelles technologies informations et de la communication beaucoup des congolais liés leurs quotidiens à l'internet. Dans un rapport de l'agence Netbloks, durant ces 20 jours d'interruption la République Démocratique du Congo a enregistré une perte de plus des 103 707 702 639 Francs congolais soit plus des 63 millions des dollars américains. C'est qui une perte très considérable. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Internet rétabli en RDC

post-thumb

Trois semaines depuis sa coupure, le service internet a été rétabli en République Démocratique du Congo dans la soirée du 19 janvier 2019 alors que le pays est en attente de la publication des résultats définitifs de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 dernier. Pour rappel, le service internet a été coupé au pays au lendemain de la ténue des élections pour couper court aux chiffres qui circulaient sur les réseaux sociaux selon le gouvernement congolais. Par Richard Muteta #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kolwezi : Le développement est réel.

post-thumb

C’est depuis le découpage territorial intervenu en République Démocratique du Congo où les 11 provinces ses sont éclatées en 26 que la ville Kolwezi autrefois l’un des villes du Katanga mais désormais chef lieu de la province du Lualaba. Dès lors les autorités tant provinciales que locales font fait preuve de beaucoup d’abnégation pour le développement de cette ville minière. Dans différents secteurs, Kolwezi compte une nette avancée : dans le secteur médiatique, la ville compte désormais plus des dix chaînes audiovisuelles professionnelles, dans le secteur de l’enseignement supérieur les diplômés d’État du Lualaba ne peuvent plus effectuer des voyages vers d’autres provinces à la recherche des leurs choix pour les études universitaires car plusieurs universités ont ouverts à Kolwezi et sur le plan infrastructure des progrès énormes sont à souligner, des nombreuses routes sont réalisées et de très bonnes qualités, des lieux et sites touristiques ont été aménagés pour permettre aux admirateurs de se sentir alaise. Et des bâtiments sont soient en construction ou en réhabilitation afin de donner à Kolwezi une belle robe aux yeux des visiteurs. Et dans plusieurs secteurs des progrès nettement acceptables sont à signaler. Kolwezi peu à peu va atteindre un niveau d’autosuffisance grâce à la détermination des autorités de la province avec Richard Muyej à sa tête. Les Kolweziens attendent encore plus de cette ville qui regorge plusieurs sortent des minerais qui attirent les regardes très appétitifs des géants miniers du monde. Kolwezi plus belle qu’avant c’est désormais possible. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Coupure internet : Plusieurs secteurs toujours pénalisés

post-thumb

C’est depuis lundi 31 décembre 2018, que le signal internet a été interrompu sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, jusqu’à ce jour aucune information sur le rétablissement du signal n’a été donné. Plusieurs personnes sont bloquées, avec la montée en vogue des nouvelles technologies de l’information et de la communication plusieurs secteur sont liés à l’utilisation continue de l’internet ce qui réduit nombreuses personnes aux congés techniques. Alors que certains congolais ne s’informent que sur les sites webs d’actualités, hélas choses qui devient presque impossible en RDC et plusieurs sites d’actualité, d’achat et de vente restent inactualisés. Le vœux de tous est que le signal internet soit rétabli le plus tôt. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : La Direction Générale des Migrations, une nouvelle tête pour le Haut-Katanga.

post-thumb

La Direction Générale des Migrations (DGM) en province a désormais un nouveau Directeur. Didier IWONDO puisque c'est de lui qu'il s'agit,a été présenté le matin de ce vendredi au Chef de l'exécutif provincial,l'Honorable Célestin PANDE KAPOPO,dans la salle des banquets du gouvernorat. C'est le Directeur sortant Omer MBENZA qui a accompagné son successeur à la rencontre du numéro un en province, pour lui présenter les civilités avant la prise officielle de ses fonctions. Pendant quatre ans, Omer MBENZA était à la tête de la DGM dans le Grand Katanga avant même le démembrement. Il est donc attendu à gagner une nouvelle province où il sera muté par sa hiérarchie pour son nouveau porte d'affection. Jusqu'à preuve du contraire Omer MBENZA serait muté dans la province de Sankuru. Pour rappel, Didier IWONDO est l'ancien patron de la DGM du Kongo Central ex province du Bas-Congo. Par Parfait-Michaël Mutanda #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Les enfants de la rue ont un défenseur de leurs droits, Cedrick Tshizainga.

post-thumb

Alors que certains préfèrent exploités les enfants en rupture des liens familiaux pour des fins politiques, c'est ce mardi 25 décembre 2018 au square Georges Forrest que ces enfants dit "shegue" ont avec larmes aux yeux remercier du fond du coeur celui qu'il appel affectueusement " le soldat d'une jeunesse oubliées" pour cet énième acte salvateur posé à leurs endroits. Pour rappel c'est le jour de nativité qui est aussi son jour de naissance que Cedrick Tshizainga est allé partager avec les enfants de la rue de tous les coins et sections de la ville de Lubumbashi au square Georges Forrest et les a vêtus spécialement pour la fête de Noël. Dans leurs mots, tous n'ont demandé que le fédéral de l’Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement songe à leurs scolarité et à leurs logements, car ils disent n'est pas être fiers de leurs situations actuelles, ils aimeraient un jour vivre leurs rêves. Très touché, le défenseur des démunis promet de s'investir tant soit peu afin de donner le plutôt une solution définitive aux attentes de ses enfants. Car il ne sera pas à sa première concrétisation vu qu'il occupe déjà les enfants de la rue dans l'association Vision Maendeleo ya Vidjana où les jeunes trouvent de l'emploi et d'autres scolarisé. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Bunia : " Des nombreux jeunes abandonnent leurs études au profil de la rue." Unicef RDC.

post-thumb

A Bunia, de trop nombreux jeunes âgés de 12 à 17 ans prennent de la drogue. C’est un problème nuisible pour leur santé, leur éducation mais aussi pour leur avenir en général. D’où provient ce problème ? Si aujourd’hui beaucoup de jeunes se droguent, c’est parce que les parents se montrent irresponsables en s’occupant pas assez de leurs enfants. Joël, 15 ans, a un père alcoolique et sa mère n’est pas impliquée dans son éducation. Joël et ses frères ne sont que très peu suivis et ils sont donc tombés dans la drogue dans l’espoir d’une meilleure vie. Les enfants se laissent facilement influencer. Williams, qui aujourd’hui a 16 ans, raconte qu’il a commencé à prendre de la drogue à l’âge de 12 ans, influencé par ses amis. « Aujourd’hui, j’ai perdu ma valeur, je suis réputé comme immoral et je me sens esclave de la drogue. Je ne parviens pas à passer une journée sans me droguer, et pourtant, je m’efforce à m’en débarrasser. Ce n’est pas facile… », confie Williams. Joël et Williams ont tous deux abandonné leurs études au profit de la rue, comme de nombreux autres enfants dans cette situation. Comment résoudre ce problème ? Je pense que l’origine du problème est le manque d’encadrement des enfants. J’exhorte les parents à comprendre qu’il faut s’impliquer dans l’éducation de base des enfants pour leur assurer le meilleur avenir possible. Dans le cas contraire, les résultats seront mauvais. Autour de moi, les gens disent qu’il faut connaître un enfant si on veut l’éduquer mais je dirai plutôt qu’il faut éduquer un enfant s’il on veut vraiment le connaître. Et éduquer, c’est la responsabilité des parents : ENCADER, AIDER et ORIENTER. Je recommande aussi au Gouvernement de jouer pleinement son rôle en mettant un mécanisme permanent pour protéger les enfants du chaos qu’est l’usage de stupéfiants à travers tout le pays. Si les jeunes abandonnent les cours à cause de la consommation de drogues, l’avenir du pays s’enfonce !

Continuer la lecture

OCHA RDC constate une diminution des cas de choléra dans le Kasaï. ( Bulletin humanitaire)

post-thumb

S'agissant du choléra dans le Kasaï oriental, Ocha constate une baisse : "Le nombre de cas de choléra a fortement diminué dans la province du Kasaï oriental depuis la dernière semaine de novembre, avec 33 cas enregistrés comparé à 100 la semaine précédente, selon les autorités sanitaires provinciales. Vingt cas ont été enregistrés au cours de la semaine se terminant le 9 décembre. Les autorités et l'OMS ont lancé une campagne de vaccination le 12 décembre. Au total, 5 853 cas et 277 décès ont été enregistrés dans la province entre février et décembre." Et voici quelques faits qui ont marqués l'année en cours : Les provinces du Haut-Katanga et du Haut-Lomami vivent une forte recrudescence de la rougeole. Plus de 11 000 cas et quelque 200 décès ont été enregistrés entre janvier et octobre 2018. Apporter de l’aide aux vulnérables en milieu urbain, un nouveau défi pour les acteurs humanitaires opérationnels à Beni. Les populations déplacées en ville nécessitent des interventions innovatrices.Vivant dans un milieu où le phénomène ‘’enfant de la rue’’ se porte assez bien, les enfants de déplacés des sites de Bunia ont constamment besoin d’un encadrement efficace. Ceci les préserverait du vagabondage.Avec plus de 7 000 femmes nécessiteuses de de la prise en charge des fistules, des moyens financiers conséquents ainsi que l’appropriation nationale sont requis. L’UNFPA fournit une assistance, mais elle demeure insuffisante.

Continuer la lecture

Butembo : Dr Oly Ilunga réconforte les agents de la risposte contre Ebola.

post-thumb

Le Ministre de la Santé, le docteur Oly Ilunga a rendu visite aux équipes de la riposte contre la fièvre d' Ébola qui travaillent même le jour de Noël afin de prendre en charge les personnes touchées. Il s'est d'abord rendu à Butembo où il a salué les équipes de la coordination et a visité le Centre de Traitement d'Ebola en construction à Katwa. Le gouvernement Congolais et ses partenaires sanitaires sont plus que déterminés et engagés afin d'éradiquer définitivement ce virus qui depuis un temps ravage la population de l'Est du pays. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Une quarantaine de blessés dans un crash d'un avion militaire.

post-thumb

Un avion de marque Antonov 26 a connu,ce lundi 24 décembre 2018,à l'aéroport de Beni(Nord-Kivu). L'aéronef avec à son bord près de 65 soldats ,a raté la piste d'atterrissage se retrouvant ainsi dans une vallée, selon le colonel Jean-Baptiste Kumbu Ngoma,avocat général de l'auditorat supérieur du Nord-Kivu. La même source ajoute confirme le bilan provisoire d'une quarantaine de blessés graves et l'appareil endommagé. Les blessés ont été vite évacués par les ambulances militaires à l'hôpital général de référence de Beni pour des soins médicaux.Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée. L'aéronef provenait du centre de formation militaire de Kitona.Il est passé passé à Kinshasa via Kisangani pour Beni en vue du renforcement du dispositif militaire dans la région. La Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lomami : L'achat des marchandises est un mystère à Mwene-ditu !

post-thumb

A quelques jours des festivités de l'année et de nouvel an 2019 , les préparatifs comme une difficulté si pas un problème majeur de déstabilisation au sein des plusieurs ménages dans la ville de Mwene-ditu comme on l'a constater ce lundi 24 décembre 2018 dans le marché central. Vu la problématique conjoncturelle, il paraît difficile à un bon nombre de parents de satisfaire les besoins relatifs à ces fêtes exprimées par la famille. Voilà ce qui crée les malentendus entre les parents et leurs enfants. TOUT NE MARCHE PAS NORMALEMENT ! Du côté des fonctionnaires de l'État, les salaires misent à leur disposition ne parviennent même pas à subvenir à la ration alimentaire de leurs ménages. Dans le secteur de taxis-motos où aujourd'hui les motards sont devenus nombreux à travers la ville, les uns ne parviennent même pas à épargner, et les autres travaillent pour leur ventre. Il faut dire que l'histoire des fêtes pour eux n'est qu'un rêve. En plus, les commerçants de leur part se plaignent également du faite que l'achat leurs marchandises ne passent pas comme d'habitudes car les enfants ne doivent pas manger les marchandises. Enfin, les serviteurs de Dieu qui reconnaissent les difficultés auxquelles font face les parents à ces jours, leur exhortent à toujours prier pour que le bon Dieu puisse amener la paix dans le pays afin que la situation revienne à la normale. Par Socrate Tshimanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Mwene-ditu: 7 miliciens aux arrêts pour la discrimination.

post-thumb

Sept miliciens Maï-Maï soutenue par certains dignitaires kanyok dont le plus cité est le candidat du front commun pour le Congo à la députation provinciale dans la circonscription électorale de Mwene-ditu, Joseph Mbaya Wa Muadi,ont été arrêtés ce samedi 22 décembre 2018 après leur affrontement avec une franche de la population qui se dirigeait vers BUKASA, l'un des principaux marchés de la ville se trouvant dans la commune de Musadi. Selon plusieurs sources, les vendeurs et passagers d'origine Luba n'ont pas eu l'occasion de vaquer librement à leurs occupations car les barrières ont été érigées par ces éléments qu'ils ne voulaient pas à tout prix voir les hommes qui parlent la langue luba(Tshiluba). Il faut signaler qu'au cours de ses hostilités une femme a été blessée à la tête à l'aide d'une manchette et se trouve présentement dans un centre de santé pour les soins appropriés. " Ils nous ont empêcher de ne pas aller au marché en disant que comme vous soutenez les candidats de l,UDPS aller chercher votre marché de Baluba ça c'est pour les kanyok[…] Ils avaient des manchettes à mains qui leur donnaient la force d'intimider et de créer la terreur dans la population >>,commente un témoin qui a requis l'anonymat. Pour rappel, les provinces issues du grand-Kasaï (Kasaï, Kasaï-central,Lomami,Sankuru et Kasaï-oriental) ont été ravagé par un conflit de triste mémoire entre les forces de sécurité et la milice de Kamuina Nsapu,qui a fait plus de 3000 morts et 1,5 millions de déplacés entre septembre 2016 et la moitié de 2017. Par Socrate Tshimanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : Après la pluie, plus rien ne marche.

post-thumb

Le tunnel qui relie le centre ville de Lubumbashi présente une image critique à chaque tombé d'une forte pluie sur la ville de Lubumbashi. Cette situation se répète presque chaque saison des pluies, malgré les efforts de la mairie par son service de cantonnage pour mettre fin à ce fléau. En effet, à chaque tombé des fortes pluies comme c'était le cas ce vendredi 21 décembre 2018, les eaux de pluies débordent et rendent la circulation des véhicules qui empruntent cet axe difficile. Cette situation est du au fait que les canaux souterrains construits à ce niveau sont bouchés par des bouteilles et autres déchets que déversent les habitants environnant le lieu. Il faudra noter qu'au delà de la difficulté de traverser cette partie que cette situation crée à ce niveau, il y a aussi des embouteillages qui s'observent à l'entrée ainsi que la sortie du tunnel ce qui enclave 2 communes : Kampemba et Ruashi et une partie de la commune annexe vu que c'est la principale entrée. La situation perdure même 4 heures après la pluie mais en cette période pluvieuse, il pleut régulièrement et cette situation d'inondation est à signaler aussi dans d'autres coins de la ville. Par Richard Muteta #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lomami : Appel à tous les jeunes d'intégrer les FARDC

post-thumb

Les candidats volontaires de la province de Lomami sont appelés à se présenter massivement au bureau de l,État Major de la ville ferroviaire de Mwene-ditu pour remplir certaines formalités avant d'effectuer un voyage. L'annonce a été faite par le Major Jean-Pierre Kalala Ndjibu,directeur de recrutement ce vendredi 21 décembre 2018 au cours d'une interview accordée à la presse locale. Selon lui,cette offre consiste à mettre fin aux chômages des jeunes sur toute l'entendue de la province. << Entant que directeur de recrutement des FARDC en province de Lomami, j'appelle d'urgence les candidats volontaires ayant participés et non participés au Concours National, édition 2018 de cours à l,EFO,Session ordinaire de se présenter au bureau de l,Etat-Major Fardc/Mwene-ditu pour remplir certaines formalités car leur voyage est prévu à la fin de ce mois de décembre 2018 >>,a-t-il indiqué dans la foulée. Il sied de noter que 40 bureaux des Fardc étaient ouvert pour accueillir les candidats volontaires notamment à Mwene-ditu, Kabinda, Luputa,Kamiji,Ngandanjika lors de la deuxième phase de recrutement depuis le début de l'année en cours. Par Socrate Tshimanga. #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : les étudiants de Médecine vétérinaire en grève.

post-thumb

C'est depuis quelques jours que les étudiants de Médecine vétérinaire de l'université de Lubumbashi ont décidé d'arrêter les cours afin de faire entendre leurs voix. Ils dénoncent depuis quelques mois la spoliation de leur ferme Naviundu d'expérimentation dont la superficie serait rétrécie par une société de la place. Après des démarches enfin les étudiants par le billet de leurs délégués ont déposé un mémo aux autorités de la province demandant ainsi d'être rétabli dans leurs droits avant toutes reprises des cours. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Un mort et un blessé, bilan d'une bagarre entre un militaire et un civil

post-thumb

Au moins un mort et un blessé, c'est le bilan d'une bagarre survenue, ce jeudi 2018,entre un militaire de Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et un civil au point kilométrique (PK25),sur l'axe Mbau-Kamango. Selon notre source sur place,le civil répondant au non de Hubert résidant à Mbau recouvrait sa somme d'argent évaluée à 12000 francs congolais du soldat. La même source ajoute que le montant n'ayant pas été réuni a généré un échange de coups de poings.C'est ainsi que le militaire a recouru à son arme pour achever son créancier et blesser un autre civil qui tentait de les séparer. Le corps de pauvre Hubert a été rapatrié dans sa famille à Mbau et le blessé poursuit des soins médicaux à l'hôpital militaire de Mukakira à Oicha. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

ZAMBIE : Atelier des défenseurs des droits de l'homme sur le rétrécissement de l'espace des libertés publiques et politiques dans la RÉGION SADC

post-thumb

Les défenseurs de droits de l’homme venus de Tanzanie, Zambie et RDC participent à ces assises de deux jours sur le rétrécissement de l’espace de libertés publiques et politiques dans leurs différents pays. Ils vont travailler pour comprendre l’environnement de travail, le contexte dans chaque pays représenté, les menaces, les risques et les mécanismes de sécurité et protection et vont discuter de la réponse qui peut être mise en œuvre lorsque les DDH individuellement sont en danger ainsi développer les outils de protection et d’alerte précoce pour la protection des défenseurs et arrêter les stratégies à porter devant les mécanismes régionaux et internationaux pour pousser ces Etats à respecter leurs engagements en matière de la promotion et défense des Droits dans différents domaines de la vie. A la fin de ces assises de deux jours, un communiqué à la SADC sera élaboré sur le rétrécissement de l'espace réservé à la société civile dans la sous-région. Les participants ont constaté qu’il y a restrictions des libertés publiques, politiques, d’accès à l’information, manque de justice distributive et sérieux problème de la politisation des institutions dans tous les trois Etats mais à des degrés différents et selon les contextes de chaque Etat. Ces assises sont organisées grâce à l’appui Alliance community action en sigle ACA qui est une ONG qui s’emploie principalement à donner aux citoyens le pouvoir de demander au gouvernement de rendre compte de la façon dont il gère les fonds publics. Dans ce travail, l'ACA coopère avec d'autres ONG zambiennes et africaines pour promouvoir les droits des citoyens à l'expression et au rassemblement. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Un assaut des Mai-Mai contre l'entrepôt de la CENI déjoué par les FARDC.

post-thumb

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) appuyées par les éléments de la police ont déjoué une attaque des présumés miliciens Mai-Mai contre l'entrepôt des kits électoraux de la commission électorale nationale indépendante (CENI) à Beni (Nord-Kivu). Les assaillants ont fait irruption autour d'une de ce dimanche 16 décembre 2018 dans le quartier Résidentiel où se situe le bâtiment abritant l'entrepôt de la CENI. Selon les témoignages recueillis auprès des voisins de l'entrepôt,les hors-la-loi seraient venus du côté de la commune Beu voulant attaquer ces installations. Ils ont immédiatement été repoussés par les Forces de sécurité à près de cinquante kilomètres de l'entrepôt. Il faut signaler que les enquêtes sont en cours et un suspect du nom de Paluku Mussa est déjà aux arrêts. Aucun dégât humain ni matériel n'a été enregistré grâce à l'intervention des Forces de sécurité. Cette tentative d'attaque intervient quelques jours après l'incendie de l'entrepôt de la CENI à Kinshasa par des inconnus. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Kolwezi : Fini les coupures intempestives à l'HGR Mwangeji.

post-thumb

C'est après plusieurs cris d'alarme lancés par le personnel médical et les malades sur les coupures à répétition de l'énergie électrique à l'hôpital général de référence de Mwangeji situé dans la commune de Manika à kolwezi que ce jeudi 13 décembre 2018 que le gouverneur de province Richard Muyej a procédé à la remise d'un générateur de 300 Kva don d'une entreprise de la place. Ce don permettra désormais à cet hôpital de fonctionner même lors des coupures et surtout avec sa morgue mortuaire la plus fréquentée de Kolwezi. C'est donc un ouf de soulagement. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Unicef RDC s'inquiète du nombre d'enfants touchés par le virus d'Ebola.

post-thumb

C'est à l'issue d'une tournée effectuée à l'Est du pays que l'agence Onusienne à dans un rapport constaté que les enfants occupent le tiers des personnes touchées par le virus d'Ebola à Beni et ses environs : "  Les enfants représentent plus d’un tiers des cas d’Ebola dans les régions touchées par l’épidémie dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), a annoncé aujourd’hui l’UNICEF. Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance a également signalé qu’un cas d’Ebola sur dix avait moins de cinq ans, tandis que le taux de mortalité auprès des enfants qui contractent le virus Ebola est plus élevé qu’auprès des adultes. « Nous sommes profondément préoccupés par le nombre croissant d’enfants infectés par le virus Ebola », a déclaré Marie-Pierre Poirier, Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique centrale et africaine, revenant d’une mission de Beni, l’un des foyers de l’épidémie d’Ebola. « Le plus tôt les enfants infectés par le virus Ebola sont pris en charge dans un établissement de santé spécialisé, meilleures sont leurs chances de survie. La mobilisation de la communauté et les activités de sensibilisation du public sont également essentielles pour assurer la détection précoce et le transfert rapide des cas suspects vers les centres de traitement Ebola. » Des efforts soutenus sont nécessaires pour sensibiliser aux méthodes de prévention et pour promouvoir un accès précoce au traitement, ce qui améliore considérablement les taux de survie. L’impact de la maladie sur les enfants ne se limite pas aux enfants infectés. Lorsque des parents ou des tuteurs atteints de la maladie sont conduits dans des centres de traitement ou décèdent, les enfants sont souvent livrés à eux-mêmes. L’UNICEF et ses partenaires ont jusqu’à présent identifié plus de 400 enfants orphelins ou non accompagnés à cause du virus. Le nombre croissant d’enfants séparés est lié à l’augmentation des patients dans les centres de traitement Ebola de Beni et de Butembo, les épicentres actuels de la maladie. L’UNICEF fournit aux enfants infectés par le virus Ebola, aux orphelins et aux enfants non accompagnés une assistance appropriée, notamment des soins psychosociaux et nutritionnels et un soutien éducatif. Avec ses partenaires, l’UNICEF a ouvert une crèche à côté du centre de traitement Ebola de Beni pour aider les plus jeunes enfants dont les parents sont isolés dans le centre. La crèche a pris en charge plus de 20 nourrissons et enfants âgés de moins de 8 ans depuis son ouverture début novembre. Marie-Pierre Poirier a rencontré à Beni les autorités nationales qui dirigent la riposte au virus Ebola, ainsi que des agences des Nations Unies et des organisations non gouvernementales partenaires. « Les enfants souffrent beaucoup à cause de cette épidémie – ceux qui ont perdu leurs parents ou leurs tuteurs, ainsi que ceux qui ont été infectés eux-mêmes », a déclaré Poirier. « C’est pourquoi il est impératif que les enfants soient placés au coeur de la réponse au virus Ebola. » Depuis le début de la réponse à l’épidémie d’Ebola en RDC, l’UNICEF et ses partenaires ont : ➢ Fourni une assistance psychosociale et matérielle à 520 familles affectées par l’épidémie ;➢ Fourni dans les centres de traitement Ebola un soutien psychosocial à 421 enfants infectés par la maladie ou suspectés de l’être ;➢Sensibilisé plus de 91.000 enfants avec des messages de prévention d’Ebola dans les écoles ;➢ Formé 4.310 enseignants d’Ebola dans des écoles ;➢ Équipé 444 écoles situées dans des zones à haut risque d’installations de lavage des mains;➢ Sensibilisé plus de 6.753.000 personnes dans les régions touchées aux messages de prévention du virus Ebola ;➢ Fourni un accès à l’eau à 889.440 personnes dans les zones touchées. Avec plus de 50 spécialistes dans les régions touchées, l’UNICEF a déployé des équipes à Beni, Butembo, Mangina et Komanda. " Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Beni : Une nouvelle attaque des ADF, plusieurs morts.

post-thumb

Incursion des ADF à Beni-Oicha, les activités paralysées après la mort de 9 personnes c'est le bilan provisoire. Les activités socioéconomiques sont restées paralysées,ce mardi 11décembre 2018, à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu). La population exprime son ras-le-bol après la mort de 9 personnes au quartier Mbimbi,plus précisément à Kekelibo et Kabandoke. Les présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques et Alliées (ADF) ont fait irruption,durant la nuit de lundi à ce mardi 11 décembre, dans cette commune rurale, située à près de 30 kilomètres de Beni-ville. Les assaillants aussi ont incendié plusieurs maisons des civils avant d'être pillées dans le quartier Mbimbi,c'est dans la partie Nord-ouest d'Oicha. Les combattants ADF se sont également livrés au pillage du cheptel. L'émotion est grande au sein de la population qui manifeste contre ce énième massacre qualifié de trop. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi: Joseph Kapika pour la recherche des solutions à la carence de farine de maïs.

post-thumb

Joseph Kapika, ministre national de l'économie est dans le Haut-Katanga. C'est aux environs de 10h45minutes,heure locale ce samedi,que l'avion transportant le ministre national de l'économie Joseph KAPIKA a atterri à l'aéroport international de Luano. Le ministre a été dépêché par sa hiérarchie dans le Haut-Katanga pour s'enquérir de la situation économique devenue instable,qui sécoue en ces jours cette contrée. En effet,les pénuries des sacs de maïs et autres produits de première nécessité seraient provoquées par des nouveaux engouements des véhicules sur la route Kasumbalesa,qui empêchent même à certains meuniers d'exporter comme il faut,telles sont les déclarations du numéro un de l'économie nationale à sa descente d'avion. Il prévoit de ce fait une réunion avec les autorités provinciales et différents services d'ordre opérationnel,au cours de laquelle des mesures palliatives seront prises à cette situation. A noter que les prix de sacs de la farine de maïs et d'autres produits nécessaire à la survie,ont vraisemblablement grimpé sur le marché de Lubumbashi, les retombées de cette réunion va certainement donner mille joie à la population. Par Parfait Mutanda #AlauneRdc

Continuer la lecture

Nord-Kivu : Une double attaque des ADF fait des morts,des blessés et des disparus à Beni.

post-thumb

L'émotion est grande au sein de la population de Beni. Ceci suite à deux attaques perpétrées par des présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques et Alliées (ADF) dans cette partie de la province du Nord-Kivu, c'est à l'est de la République Démocratique du Congo. Il faut noter que les assaillants ont fait incursion le jeudi 05 décembre dernier à Mangolikene,vers la rive droite,dans la zone de Mayangose. Lors de cette incursion,16 personnes ont été tuées par les combattants ADF. Après cette attaque, les présumés rebelles ougandais de l'ADF ont effectué,la nuit de jeudi à ce vendredi,autour de 20 heures 45 minutes (heure locale) un passage sinistre au quartier Rwangoma, cellule MENGA,en ville de Beni. Le bilan provisoire fait état de 5 personnes essentiellement des femmes exécutées à la manchette par les hors-la-loi.Plusieurs civils blessés et d'autres portés disparus. La matinée de ce jeudi, les habitants de Rwangoma ont exprimé leur ras-le-bol après ce massacre qualifié de trop dont le bilan global provisoire fait état de 21 personnes tuées aux côtés d'énormes dégâts matériels notamment des maisons incendiées et du cheptel pillé. Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Lubumbashi : le prix des sacs de farine grimpe sérieusement.

post-thumb

Hausse du prix de sac de farine de maïs à Lubumbashi. A l'approche de la période de festivités de fin d'année, les prix de plusieurs produits de première nécessité sont majorés à Lubumbashi. Un sac de la farine de maïs qui se vendait à 24000FC est passé depuis le début de la semaine entre 28000 et 30000FC sur le marché lushois. Cette flambée, ne pas la première en cette période de fin d'année. Il y a lieu de signaler qu'au cours de cette année le ptrix de sac de farine de maïs est resté très instable, les familles ont sérieusement du mal à joindre les deux bouts du mois. Néanmoins les autorités congolais multiplies les contacts avec les pays voisins sur un approvisionnement et ont instruits les services douaniers d'exonérer l'entrée au pays des sacs de maïs. Par Parfait Mutunda #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : les journalistes en ligne à l’école du savoir.

post-thumb

Les utilisateurs des réseaux (médias) sociaux, particulièrement les journalistes, Community Managers et bloggeurs de la ville ont participé à un café blog ce mercredi 05 décembre 2018 à l'Institut de Recherche en Droits Humains (IRDH) sous le thème : "Faire des réseaux sociaux un outil d'information responsable en temps électoral". Ce forum d'échange et de partage organisé par le groupe Habari RDC dans le but de des trouver les voies et moyens pour lutter contre les Fakes News (Fausses nouvelles ou informations) qui circulent parfois sur les réseaux sociaux notamment Facebook tendant souvent à provoquer des conflits notamment tribalo-éthiques et que relaient parfois certains journalistes ou blogueurs dans leurs médias, a commencé par deux exposés et s'est terminé par un débat entre les participants et les orateurs. Le premier exposé est celui de Monsieur Serge KAYEMBE, Chef des travaux de la faculté des lettres et sciences humaines à L'université de Lubumbashi. Celui-ci a parlé de comment utiliser les réseaux sociaux pour une information responsable. Ainsi selon, lui l'information responsable étant une information vraie, indépendante, vérifiée et vérifiable, le journaliste ou utilisateur des médias sociaux doivent avant tout vérifier une nouvelle avant de la partager, puisque partager une information c'est l'assumer et endosser ses conséquences. Le deuxième exposé quant à Lui a été animé Daniel DJONGELO, community Manager de Habari RDC. Cet orateur a à son tour partager son expérience sur le community manager avec les participants en rappelant les rôles Du community manager qui sont, Celui de servir d'interface entre l'entreprise et sa clientèle, Dans le cas des entreprises privées et publiques et celui modérer les débats (c'est à dire créer un cadre dans lequel toutes les personnes peuvent se sentir libre d'exprimer ses idées sans craindre de subir des menaces ou des représailles). Les réseaux sociaux étant un lieu où tout le monde peut informer ou publier tout genre de contenus ou information voire messages, les participants à ce café ont été donc appelé par les organisateurs de ce café à lutter contre les fakesnews (fausses nouvelles ou informations) ainsi que leur propagation Et à ne pas en être la source surtout dans cette période de campagne électorale en République Démocratique du Congo Où tous les regroupements et partis politiques engagé dans ces élections cherchent à tout à prix à améliorer leur image auprès des électeurs. Habari RDC a également profité cette occasion pour sensibiliser les participants sur sa campagne de lutte contre la violence avant, Pendant et après les élections dans en relaiyant le message en lingala :"#élections bitumba te" (les élections, ce n'est pas la guerre). Par Richard Muteta #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lualaba : Les familles refoulées de l’Angola vivent dans le K.O

post-thumb

Il y a quelques mois que la République d’Angola se décider de refouler toutes les familles vivant illégalement sur son sol. Ce depuis 3 semaines que les familles refoulées sont arrivées à Dilolo : territoire situé à la frontière entre l’Angola et la République Démocratique du Congo dans le Lualaba. N’ayant pas des familles d’accueil, ces personnes : parents et enfants vivent dans une grande misère et passent la nuit à la belle étoile et ce sont des églises locales qui prennent en charge ses familles mais hélas les contributions des fidèles ne peuvent pas toujours suffir voilà pourquoi la société civile locale demandent aux autorités tant provinciales que nationales de s’impliquer afin que ces familles retournent dans leurs provinces respectives où elles vivront dignement. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

JM des personnes vivant avec handicap, battons nous pour : « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l'égalité ».

post-thumb

C’est depuis 1992, que la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement et à accroître la sensibilisation à leur situation particulières dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle. Le thème retenu pour cette année met l'accent sur l'autonomisation des personnes handicapées pour un développement inclusif, équitable et durable dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030. En République Démocratique du Congo, les personnes vivants avec handicap sont parfois sujets de discrimination ou tout simplement leurs droits ne sont pas toujours reconnus. Certains par manque d’occupations quotidienne pour leurs sur vies sont visibles à bord des grandes artères pour mendier. Cette journée et non seulement une interpellation aux décideurs de faciliter et assurer leurs autonomisations Mais à toute la société aussi de les acceptés et de bannir totalement la discrimination. Car dans nos provinces beaucoup ont fait preuve d’intelligence. Néanmoins des prises en charge de ces personnes sont faites par différentes organisations et il existe aussi un championnat multidisciplinaires « handisports ». Ensemble ayons une pensée pieuse à toute personne vivant avec handicap en cette célébration mondiale. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : la CNDH dénonce plus des 40 cas de viols sexuels lors les cambriolages.

post-thumb

Dans la période allant de septembre 2017 à septembre 2018, la Commission Nationale des Droits de l’homme a dans un rapport publié à Lubumbashi enregistré 47 cas des viols perpétrés lors des cambriolages des maisons sur l’ensemble de la ville. La coordination urbaine a saisi le parquet pour condamnation et réparation mais ses défendeurs des droits de l’homme disent que c’est pas une tâche facile car toutes ses plaintes sont portées contre inconnus cet à la justice congolaise de trouver les auteurs mais faut-il ajouter que ses victimes ont droit à la réparation voilà pourquoi la CNDH travail avec plusieurs autres organismes afin de sauver les vies humaines contre les contaminations sexuellement transmissible et autres. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : les habitants des quartiers Bel-air s’en prennent à la SNEL.

post-thumb

C’est dans la matinée de ce vendredi 30 Novembre 2018, que les habitants des quartiers Bel-air : Camp, Mukala, Kimutshi, … dans la commune de Kampemba sont descendus dans les rues pour protester ce qu’ils appellent « la mauvaise volonté de la Société Nationale d’Electricité SNEL » ça fait plusieurs mois que cette partie de la ville ne connaît plus une fourniture quotidienne du courant électrique dans l’espace de 3 mois le transformateur de la SNEL a été déposé à l’entretien à plus des 4 reprises ce qui le plonge ces quartiers dans un noir absolu. Les tenanciers des dépôts des vivres frais sont contraints de recourir aux générateurs, et pour les habitants cette situation serait à la base des cambriolages des maisons décrier. Il a fallu attendre l’arrivée de l’unité d’intervention de la Police pour voir la situation se calmer ce qui a sérieusement pénaliser les activités tant commerciales que scolaires et surtout faut le préciser ce par cette commune que ceux qui habitent la commune de la Ruashi passent pour atteindre le centre ville. Les autorités de la SNEL promettent une solution urgente et durable tout en dénonçant les raccordements froduleux qui selon elles seraient à la base de ces multiples pannes. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : MMG détruit plus des 30 hectares des cultivateurs de Lusembele sans indemnisation.

post-thumb

Situé à plus de 30 kilomètres de la ville de Lubumbashi, le village Lusembele sur la route Kinsevere, les cultivateurs haussent le ton et dénoncent la spoliation de leurs champs par l’entreprise minière MMG qui depuis une semaine procède aux travaux des sondages. Délocaliser vers un autre site ces centaines des familles ne sont toujours pas indemniser, impuissants ils assistent à la destruction de leurs champs de manioc, et leurs plantations des bananiers et autres semences. Leur avocat maitre Kahozi Songa dénonce la lenteur de l’opération d’indemnité qui selon lui serait bloquée par des tiers personnes haut placées vu que certains cultivateurs sont empêchés d’accéder à leurs champs et ceux qui s’entêtent sont arrêtés. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lubumbashi : les militants UDPS de Tshisekedi et de Tshibala ne se tolèrent plus.

post-thumb

Les journées de lundi et mardi étaient particulièrement marquées par des activités politiques aux côtés de la campagne électorale, les militants des 2 UDPS : Tshisekedi et Tshibala se sont affrontés devant le siège de UDPS Tshisekedi situé au quartier Matshipisha dans la commune de la Katuba. Alors que les militants de Bruno Tshibala revenait du stade Kibassa Maliba de la commune de la Kenya où le candidat du FCC a livré son meeting se promenant ainsi librement en chantant chose qui n'a pas plus les militants de Tshisekedi qui se sont donnés aux jeux de projectiles il a fallu attendre l'arrivée de l'unité d'intervention de la Police qui les a dispersés à coup des gaz lacrymogènes. Des dégâts matériels et des des blessés ont étaient enregistrés. Le commissaire provincial de la Police les a invités à plus de tolérance et de patience. Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

L'université de Lubumbashi 3e au concours " International Surveying skills contest"

post-thumb

Il se tenu du 15 au 22 Novembre 2018, à Guangzhou en Chine l'édition 2018 du International Surveying skills contest organisé par la Faculté Polytechnique de l'industrie et du commerce de Guangdong avec la participation des facultés des Polytechniques venues des plusieurs pays notamment : la Chine (pays hôte) le Pakistan, le Kazakhstan, la Mongolie, le Kurghistan, la Birmanie, le Cambodge, le Laos et autres. L'Afrique était présente grâce à la République Démocratique du Congo où la faculté des Polytechniques de l'université de Lubumbashi a pris part active. À l'issue des assises, des épreuves ont été organisées et la faculté des Polytechniques est sortie 3e et gagne une station totale des plus de 35000 Renmimbi (monnaie locale) soit 6000dollards américains. Et la délégation congolaise avait à sa tête le vice-doyen de la faculté des Polytechniques en charge de l’Enseignement le Professeur Jimmy Kalenga qui a confirmé que cette victoire rappelle la force du rayonnement des universités de la RDC à travers le monde. Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Lambert Mende dénonce une tentative de créer une psychose au sein de la population.

post-thumb

Averti d’une attaque terroriste, l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa est fermée ce lundi 26 Novembre 2018, cette situation a créée dans le chef des Kinois une psychose car certains ne se rendent pas dans leurs lieux de travail et également pour certains enfants que les parents préfèrent garder à la maison de peur de les exposés à un quelconque danger. Pour le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, aucun site du gouvernement n'a été attaqué. Il dénonce une tentative de créer une psychose au sein de la population pour empêcher la tenue des élections. Il martèle que le site par exemple de la Commission Électorale Nationale Indépendante , est "inattaquable". Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa plaide pour la tolérance.

post-thumb

C’est dans un stade des martyrs plein que le nouvel archevêque de Kinshasa aux côtés de son prédécesseur Laurent Mosengo qu’il a invité la population à une tolérance mutuelle en cette période de campagne électorale afin d’arriver à des élections apaisées car le vœux de tout congolais est l’acheminement du processus électoral parfait afin d’espérer vivre un Congo plus beau qu’avant tout en invitant le pouvoir à mieux jouer son rôle. C’était en présence du président du sénat, de l’assemblée nationale, du premier ministre et de quelques candidats notamment Emmanuel Ramazani et Martin Fayulu de la présidence. Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Nord-Kivu: Une attaque des ADF fait un mort, un blessé et un cheptel pillé à Beni.

post-thumb

Les présumés rebelles ougandais de l'Alliance des Forces Démocratiques(ADF) ont fait une incursion, dans la nuit de vendredi à ce samedi 24 novembre 2018,en ville de Beni (Nord-Kivu). Selon les témoignages recueillis auprès des habitants, les assaillants sont venus, autour de 20 heures(heure locale),du côté Est du quartier Boikene,commune Ruwenzori. Ils ont contourné les positions militaires de l'armée régulière. Au cours de leur incursion, ils ont tué un taximan-moto du nom de Paluku Jeannot. Les hors-la-loi ont également blessé par balle le passager qui était à bord d'une moto. L’infortuné poursuit des soins médicaux dans une structure sanitaire de la place. Les rebelles ADF se sont aussi livrés au pillage de cheptel et au crépitement des coups de feu pour se frayer le passage. Il faut noter qu'au cours du cortège funèbre, les taximen-moto de Beni ont organisé une caravane motorisée. Une façon pour eux de rendre hommage à leur collègues de service. Cette attaque intervient trois jours après une autre attribuée aux hommes assimilés aux miliciens Mai-Mai à Sambuko-Tshani Tshani,dans le territoire de Beni. Lors de cette irruption, deux assaillants avaient été neutralisés par l'armée nationale. Fabrice Ngima

Continuer la lecture

Dilolo de nouveau relié à Kolwezi dans le Lualaba

post-thumb

C’est en Septembre dernier que la population du territoire de Dilolo se vu enclavée de toutes les activités suite à l’écoulement du pont jeté sur la rivière Lukoshi, ce qui a sérieusement bloqué les trafics routiers entre la ville de Kolwezi, le chef-lieu de la province à cette partie Sud du pays. Beaucoup des produits de champs pourrissaient faute de moyens de transport. Absent de la province, le gouverneur Richard Muyej dit Papa solution instruit depuis les États-Unis où il séjournait le lendemain de son obtention du prix de meilleur gouverneur selon du magazine Forbes il a inscrit tous les services qui œuvrent dans le routier d’entreprendre sans attendre les travaux de construction d’un nouveau pont. Après plusieurs semaines d’intense travaux, c’est ce le 20 Novembre que ce nouveau pont a été inauguré en présence du gouverneur Richard Muyej, du président de l’assemblée provinciale honorable Kamwenyi, des membres du gouvernement provincial, des grands chefs coutumiers et autres personnalités. Ce qui permettra de nouveau le trafic routier sur ce nouveau pont améliorer. La Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture