Exclusif

Lualaba : Franck Irung, un jeune qui inspire et qui promet.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Pourriez-vous en quelques lignes nous parler de vous ? Franck Irung : Je m'appelle Franck Irung. Né le 06 Décembre 1992 dans la ville de Lubumbashi, dans l’actuelle province du Haut-Katanga. Licencié en Droit à l'université de lubumbashi, Célibataire, ancien Candidat député Nationale dans la Circonscription de Kapanga dans la province du Lualaba et Acteur politique et leader de la jeunesse. ALAUNE-RDC.NET : Les nominations des mandataires à la SNCC et la Gécamines invitent les débats quelle lecture faites-vous au niveau de l’Avenir du Congo/Banza dans la fédération du Lualaba ? Franck Irung : C'était une immense joie d'apprendre les nominations de nos camarades aux seins des institutions publiques et nous leurs souhaitons du courage et de toujours travailler pour le peuple. ACO/ Lualaba trouve ses nominations constitutionnelles de par le Contreseing du premier ministre Bruno Tshibala qui assure les affaires courantes. Et appelle les acteurs politiques congolais à l'apaisement et d'éviter tout discours appelant à la haine, mais de promouvoir la paix pour le bien être du peuple. ALAUNE-RDC.NET : Sama Lukonde nommé Directeur Général de la Gécamines et Hervé Moj, Administrateur à la SNCC comment trouvez-vous les résolutions de la coalition FCC-CACH ? Franck Irung : Les Résolutions de la Coalition Front Commun pour le Congo FCC- Cap pour le Changement CACH prônent l'intérêt Général. Sama Lukonde Kyenge et Hervé Moj Ndumb sont tous deux grands Hommes d'états pétries d’expériences, nous félicitons l'autorité Morale et Chef de la Majorité Parlementaire Joseph Kabila Kabange et le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour ces choix porter sur eux. ALAUNE-RDC.NET : ACO/ Lualaba va-t-il accompagné le gouvernement provincial dans ce quinquennat ? Franck Irung : ACO /LUALABA est prêt à accompagner le Gouvernement Provincial du Lualaba, parce que nous sentons qu'il y a beaucoup des défis à réaliser et relever. Nous sentons l'intérêt Général au sein de ce Gouvernement Provincial. ALAUNE-RDC.NET : Où en êtes vous avec le doublure du parti Avenir du Congo ? Franck Irung : En Politique, nous sommes adversaire pas ennemis. Les Doublures des partis politiques se vis en RDC, pour l’Avenir du Congo de l’ambassadeur Dany Banza nous sommes tranquilles et travaillons dur pour faire comprendre que nous sommes les originels et nous militons pour faire part de notre Vision pour le Congo et notre peuple seul l'avenir nous donnera raison. ALAUNE-RDC.NET : Un mot de la fin ? Franck Irung : Pour le mot de la fin j'aimerais inviter notre jeunesse de croire en elle et de continuer à travailler dur et militer pour que notre pays soit en Paix, nous ne voulons plus tomber dans les hérésies antérieures, et je demande à la jeunesse de l'Union des Démocrates pour le Progrès Social UDPS et celle du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD de mettre leurs égos de côté pour une paix durable et un Congo émergent. Réalisons le rêve de Lumumba, Kimpavita, Étienne Tshisekedi, Mzee kabila, Tshombe Moïse. Et militons pour la paix, merci.

Continuer la lecture

RDC : Césarine Khonde, le visage d’une femme politique qui promet.

post-thumb

Depuis quelques mois en République Démocratique du Congo, une femme politique convainc et se fait positivement remarquée par le commun de mortel, il s’agit de la très active Césarine Khonde Nzuzi, présidente nationale Idée, Action et Développement IAD membre signataire de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo FCC, elle est également la co-fondatrice du mouvement République. Cette économiste de formation incarne depuis quelques temps l’image réelle de la femme politique qui inspire l’avenir en République Démocratique du Congo. À travers les conférences débats qu’elle anime, Césarine Khonde aux côtés des hommes se défend valablement mieux, comme dirait certaines femmes, elle est la preuve réelle de l’adage qui dit : « comme un homme, une femme peut tout. » Elle compte à son actif le soutien des différentes couches des femmes de toutes tendances confondues de la République tout en l’invitant de multiplier les conférences à travers la République car seules les bonnes idées et les actions concrètes peuvent positivement développées une Nation et IAD en est l’initiative parfaite pour un Congo émergent. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Aggée A. MATEMBO TOTO, la réincarnation vraie de la loyauté.

post-thumb

La notion de la loyauté et de la fidélité en politique en République Démocratique du Congo échappe plus d’un politicien de nos jours, car seuls les intérêts personnels attirent bon nombre des cadres politiques. Un leader fait preuve de beaucoup de sincérité dans ses idéaux politiques, Aggée A. MATEMBO TOTO, l’élu national de la circonscription électorale de Lubudi dans la province du Lualaba qui contrairement à l’ouragan politique qui a soufflé en fin des années 2015 où plusieurs hommes politiques ingrats des biens faits du régime de Joseph Kabila Kabange se sont éclipsés. Refusant de se comportait en mouton de panurge, le fils chéri de Lubudi, Aggée A. MATEMBO TOTO a accepté de tout perdre de se monde mais resté fidèle et loyal au père de la démocratie Joseph Kabila Kabange en gardant les militants de l’Union Nationale des Démocrates Fédéralistes, UNADEF avant de créer l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC dont il est Président National, et il ne jure que sur l’intérêt de tous, raison pour laquelle il n’a pas hésité à désister à la récente élection des gouverneurs où il a quitté la course en faveur du candidat FCC, le choix de son autorité morale en qui il prouve toujours sa loyauté et sa reconnaissance, afin de soutenir son ami et frère Richard Muyej dans la province du Lualaba bien qu’ayant le soutien des grands électeurs. Toutes ses qualités font de lui l’une des références politiques des plusieurs jeunes qui aspirent notamment le plus remarqué dans le Haut-Katanga, Enock SEYA LWEMBE un très fidèle aux idées de Joseph Kabila Kabange incarnées par Aggée MATEMBO TOTO. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Enoch SEYA LWEMBE, le fils politique de la première heure de Aggée AJE MATEMBO TOTO.

post-thumb

Dans le Haut-Katanga, rares sont les jeunes fidèles et loyaux qui émergent en politique, car plusieurs sont caractérisés par le manque d’idéal et de référence. Un jeune se démarque et attire l’attention des plusieurs hautes personnalités, Enoch SEYA LWEMBE, ce politicien aux visions multiples de l’école de l’excellence des politiciens qui ont fait preuves de loyauté et de fidélité aux côtés de Joseph Kabila Kabange, inspiré depuis toujours par le caractère irréprochable du président national de l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo, ANADEC , Aggée MATEMBO TOTO sa référence politique. À ce jour, l’un des jeunes qui promettent un avenir meilleur, il est President National de la league des Jeunes de l'ANADEC et vice-coordonnateur national de l’Union des Jeunes pour la Croissance d’un Congo Meilleur UJCCM l’un des signataires de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo. Enoch SEYA est l’un des jeunes qui sont pleinement disposés à travailler aux côtés de Jacques Kyabula Katwe et Jean-Claude Kanfwa pour le développement du Haut-Katanga. Car depuis quelques années, la province a malheureusement connu des membres de l’exécutif provincial pas d’ambitions et d’engagement, Enock Seya est sans doute l’un des rares qui peuvent remonter le niveau de la province pilote. Il se fait davantage remarqué lors de la troisième semaine minière tenue à Kolwezi dans la province du Lualaba en organisant un stand VIP des officiels Haut-Katangais qui sans lui, la province serait inexistante à cette grande rencontre des autorités et des miniers. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

RDC : L'autre face de la première dame.

post-thumb

C'est depuis le jour de la prestation de serment de l'actuel président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à ses côtés une autre personne se distingue, il s'agit de la première dame de la République, madame Denise Nyakeru Tshisekedi que certains avaient sans doute vu lors des trente jours de campagne électorale à côté de son tendre époux dans les villes de la République. Dès janvier 2019, la première dame se taillée une très bonne image : celle d'une mère compatissante et surtout attentionnée car nous ne l'avons pas vu seulement lors des sorties officielles ou des voyages diplomatiques mais surtout dans les tristes moments où d'un coeur d'une mère, elle a volé au secours des sinistrés. Dans les villes de la République Démocratique du Congo, plusieurs personnes : hommes et femmes apprecient cette marque de compassion et d'attention qu'elle incarne et d'autres par ailleurs formulent le souhait de la voir toujours à l'œuvre et de ne guerre se fatiguer car elle incarne la femme modèle congolaise car elle met en pratique ses recommandations faites aux femmes de la République le 8 mars dernier où elle avait martelé : " Les droits reconnus à la femme, tant au niveau national qu'international ne seront valable que si la femme elle-même prend réellement conscience." D'où cette admiration et surtout la fière des femmes congolaises de l'avoir comme première dame. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Sista Becky, la Queen du Hip pop congolais.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Sista Becky Bonjour, tu te présenter en quelques mots ? S. BECKY : Artiste rappeuse de Kinshasa, originaire du Kasaï, j'ai débuté ma carrière musicale professionnelle en 2016 avec le titre Monsieur le Rap. Aujourd'hui j'ai 3 autres singles disponibles sur le marché dont Flip Flop, Notorious Spirit et Émotions, tous disponible sur ma chaîne Youtube : Sista Becky Officiel . ALAUNE-RDC.NET : des rares si pas l'unique femme a émergé dans le rap comme tu t'en sors ? S. BECKY : j’ai toujours dit que c'est le rap qui m'a choisi; je me rend compte que la musique occupe une place émotionnel dans ma vie, voir même spirituel. La musique est mon équilibre mental, Aujourd’hui je ne peux plus vivre sans elle. C'est avant tout une passion, et comme toute passionnée, je fais des efforts, j'y crois et la réussite fait grâce... Aussi, par-dessus tout, je l'applique énormément au travail . ALAUNE-RDC.NET : On te retrouve dans des titres tels que : Kananga cas nga, et place Mukwege des titres qui interpellent ferais-tu partie des artistes qui sont révolutionnaires ? S. BECKY : Je suis une révolutionnaire, mais ma révolution est portée dans un sens culturel; j'ai besoin qu'une "économie musicale congolaise existe...Il y a beaucoup de soucis sociaux dans le pays, prêter mains fortes, et faire des titres comme "Kananga Ekomi Cas na nga" et "Place mukwege" pour moi est un devoir entant que leader d'opinion sur ce qui se passe dans mon pays. ALAUNE-RDC.NET : Pourquoi les femmes n'excellent pas dans le rap ? S. BECKY : Partout dans le monde, la présence des femmes dans le rap est rare; il faut beaucoup de travail, de discipline et une forte vision. Ensuite avoir "une équipe" efficace et énormément de talent. Il ne suffit pas de briller et se faire remarquer il faut savoir ce que vous voulaient concrètement, s'appliquer et surprendre le monde, être spécial. Après le reste n’est que grâce je pense. ALAUNE-RDC.NET : Quelles sont les stratégies que tu utilises pour être toujours au top des attentes de tes fans ? S. BECKY : L'univers du rap exige une 'ambition solide' ,des objectifs précis, ce n’est que la présence d'une vision concise et précise qui peut conduire vos pas à atteindre le rêve. Ma stratégie pour réussir se base sur mes valeurs. Sacrifice, discipline, courage et travail . ALAUNE-RDC.NET : Un message à toutes les femmes de la RDC en ce mois de la femme. S. BECKY : Cherchons à être authentique et unique; se démarquer encore plus et être toujours une exception à la règle... Pour moi être une femme c'est être capable des choses spectaculaire, c'est connaitre ce que l'on doit être et ce que demande la place ou l'on se trouve . ALAUNE-RDC.NET : Un mot de la fin S. BECKY : Je suis au fourno, je prépare des belles choses, prenons patience... J'espère vous rendre fière, vous éblouir en mode "Oubagah". Merci A très vite .

Continuer la lecture

Bijou Mushitu Kat, prophétesse de l’émancipation de la femme congolaise.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Madame Bijou pourriez-vous nous faire une brève présentation ? Bijou M. KAT : Moi, c’est madame Bijou Mushitu Kat Nfund, je suis membre du secrétariat national du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie. Je fus 2e suppléante de la première législature à l’Assemblée nationale, j’étais élue députée nationale en 2011, avant d’être nommée ministre nationale du genre, femme, et enfants ; je suis la première femme élue vice-gouverneur dans la province du Haut-Katanga issue du démembrement ; je suis détentrice de deux licences en psychologie du travail et en droit privé et judiciaire. À ce jour, je suis marraine des beaucoup d’organisations non-gouvernementales qui s’occupent de la question des femmes et pour finir, je suis mariée et mère de 3 enfants. ALAUNE-RDC.NET : Vous êtes dans la politique, un métier pas toujours facile pour les femmes comment vous vous en sortez ? Bijou M. KAT :Je ne pense pas que ce métier ne soit facile pour les femmes parce que les femmes se battent comme les hommes pour avoir aussi un bon positionnement en politique pour défendre la cause de la femme c’est ça mon cheval car la situation de la femme actuelle me préoccupe sérieusement. Et si ce métier est facile pour les hommes, je suis très convaincue que ça l’est aussi pour les femmes car nous avons aussi les capacités, et des potentialités, pour l’exercer. En politique, il y a des femmes qui se défendent aussi mieux. Il suffit juste de s’y mettre. ALAUNE-RDC.NET : Vous avez occupé des fonctions importantes dans le pays : ministre, vice-gouverneur, et autres comment arrivez-vous à vous départager entre les attentes de la profession et de votre foyer ? Bijou M. KAT : Les fonctions qu’on occupent sont importantes lorsqu’on y accorde l’importance, il faudrait être soumise. J’ai occupé beaucoup des postes et l’important ce savoir se préparer de peur de tout perdre, savoir organiser surtout son emploi de temps entre la politique et mon foyer vu qu’avant la politique, je suis d’abord mère de famille, mariée. Car j’ai des devoir envers mon mari et mes enfants qui sont encore trop petits bien qu’il y a des gens pour nous aidés mais moi-même je dois m’y mettre en tant que maman en suite il y a la politique car il faut faire de tout cœur et de bonne foi, là je suis très stricte. ALAUNE-RDC.NET : Dès nos jours rares sont les filles qui veulent devenir femmes politiques un message pour toutes celles qui se découragent ? Bijou M. KAT : Votre point de vu n’est pas vrai, moi j’ai fais un constat un très bon d’ailleurs, j’ai vu beaucoup des mamans et des filles très actives dans la politique, bien que n’étant pas assez représenter suffisamment mais elles se donnent à fond. Exemple, lors de la récente campagne électorale le nombre des femmes étaient élevé. Mais le vrai problème ces sont les hommes qui ne veulent pas laisser aussi la place aux femmes d’exercer mais nous n’allons pas croisés les bras et ne rester qu’à chanter et danser pour les autorités. Nous sommes des bonnes éducatrices, très correctes. Mais les femmes sont découragées vu qu’elles ne sont pas toujours soutenues mais elle luttent toujours. ALAUNE-RDC.NET Vous êtes une femme qui se distingue par ses prestations politiques et dans les décisions quel est votre secret ? Bijou M. KAT : Je ne saurai pas faire mon apologie, seules les personnes avec lesquelles je travaille qui peuvent le dire. Merci pour votre appréciation, mon petit secret ce que je sais comprendre les autres, avoir la patience, savoir prendre des décisions réfléchies et se faire conseiller par ceux qu’on considèrent le plus. ALAUNE-RDC.NET : Un message à toutes les femmes du monde entier qui vous admirent ? Merci beaucoup de l’admiration de toutes ses femmes qui m’apprécient, c’est très gentille de leurs parts. Je les invite à plusieurs de sérénité afin qu’on sente que les femmes se sont mises débout et de bien observer le mois de la femme, qu’elles montrent de quoi elles sont capables. Mon souhait est que les femmes se mettent autour d’une table et de traiter la question de la femme sans tabou sous la direction du ministère du genre, famille et enfant. ALAUNE-RDC.NET : Un dernier message ? Comme dernier message, je vous remercie et je vous souhaite un plein succès et en mois dédié aux droits de la femme, je souhaite que toutes les femmes de la République Démocratique du Congo puissent intérioriser le thème de cette année nationale et internationale afin de concourir au développement de la nation mais je espère surtout que les femmes adhèrent à la politique qu'elles postulent autant que les hommes afin d'assurer un avenir meilleur à la jeunesse congolaise et en particulier Haut-Katangaise. Merci

Continuer la lecture

Jack’ lov, une réincarnation de Abeti Masikini.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Jack’ Lov peux-tu brièvement te présenter ? JACK’LOV : Je m'appelle Jack'lov mais mon vrai nom est jacquina Monse. Je suis congolaise et j'ai 25ans issue d'une famille de 6filles dont je suis la 5ieme. ALAUNE-RDC.NET : T'es aujourd'hui l'une des jeunes dames qui émergent dans la musique, quels sont tes idoles ? JACK’LOV : Il y'en à tellement mais je citerai Déesse elle chantait avec Bozi boziana j'aimais comment elle chantait, elle était non seulement belle mais intelligente et une femme au foyer, Je citerai aussi maman Abeti massikini, il y'a aussi Alicia keys, Tony Braxton et d'autres chanteuses, parce que moi suis fan de la bonne musique. ALAUNE-RDC.NET : C'est aux côtés de Herithier watanabe dans la chanson Abeti faux que le public t'as connu le plus peux tu nous faire une rétrospective sur ta carrière musicale ? JACK’LOV : Oui exactement maintenant j’évolue auprès de mon patron Héritier watanabe , mais j'ai commencé à chanter depuis l'enfance, mon père était une grande personnalité au pays mais il jouait à la guitare et chantait, donc j'ai était bercé par sa musique et c'est de là qu'est né cette envie de le perfectionner. J'ai chanter à la chorale de mon église, puis après mon Bac j'ai décidé d'aller à L'Institut National des Arts de Kinshasa INA en sigle, où j'ai fait 5ans pour apprendre la musique et quand j'ai eu mon diplôme de graduat, j'ai commencé à chanter avec des amis de l'INA dans un orchestre qui s'appelle « Star académique », on a participé à un concours de musique et on a remporté le prix et c'est là que j'ai rencontré Héritier Watanabe. ALAUNE-RDC.NET : Compte tu un jour évoluer dans une carrière solo comme les autres jeunes dames de la musique congolaise ? JACK’LOV : Bien sûr que oui c'est mon rêve, et je sais que le moment viendra mais pour l'instant je préfère rester au près d'Hériter Watanabe pour mieux apprendre, et devenir une vraie star. ALAUNE-RDC.NET : Un message à toutes celles qui aimeraient aussi faire un jour la musique ? JACK’LOV : Je leurs dirai que c'est pas facile alors c'est très dur, il faut avoir la patience, la confiance en soi, travailler très dur et ne jamais abandonné, souvent j'ai eu des envies d'abandonner parce que les réalités sont autres, mais j'ai la chance d'être entouré par des bonnes personnes, ma famille , ma maman qui elle me soutient toujours et mon pasteur. Donc je vous encourage à vous battre pour ce que vous aimez, même si tu tombes relève toi et continue ton chemin, un jour tu brillera tellement que tu oubliera tout ce moment. ALAUNE-RDC.NET : Un mot de la fin ? JACK’LOV : Merci à vous de m'avoir contacté et merci à mon patron Héritier Watanabe pour tout ce qu'il fait pour moi, et aussi merci à tout mes fans pour la confiance, l'amour et la considération qu'il me porte. Bientôt notre nouvel album « Mi_ange, mi_demon » (2 album de Héritier Watanabe) arrive très bientôt. J'espère que vous serez bercé par les belles mélodies qui sont dedans. Merci

Continuer la lecture

Kasaï central : John Kabeya, le choix du chef pour la province.

post-thumb

John Kabeya Shikayi né à Kananga le 19 Avril 1976 dans le territoire de Dibaya , il fait ses études primaires à E.P LAMA BANTU l’actuel Katoka saint jean, ses études humanitaire au Collège Pierre 10 où il obtient son diplôme en Math-physique, il poursuit ses études universitaires à l’Université Libre de Kinshasa où il obtient son diplôme de licence. Avant de se spécialisé en analyse financière, trésorerie et comptabilité en Belgique. Avec une expérience professionnelle très chargée et réussie : Il sera engagé à L’ONATRA actuel SCTP en 2006 comme comptable puis cadre à la direction de la trésorerie au département financier du chemin de fer, à la direction financières administratives, il occupe le poste de comptable et recouvreur et au département de l’audite interne, il occupera le pose d’inspecteur auditeur. Son parcours politique est très convaincant, il adhère en 1996 à l’Union des Démocrates pour le Progrès Social en 1999 il sera nommé secrétaire sectionnaire de l’université avant de rejoindre le parlement débout de la 10e Rue de Limité résidentielle en 2002. Dès lors il participe à toutes les activités du parti notamment le congrès du parti en 2010. En 2011, il est nommé coordinateur du système de monitoring électoral du parti, puis il fonde les sections des entreprises publiques et groupe de réflexion CRES : cercle de réflexion, études et stratégie. En 2016, il devient membre du gouvernement « alternatif débout » puis il fonde le groupe de réflexion table ronde. En 2018, il devient membre de la commission préparatoire du 2e congrès du parti avant d’être nommé président de la sous-commission finances et budget de la commission électorale du parti CEP. Brillant et compétant il sera nommé en 2018 conseiller financier du président du parti Félix Antoine Tshisekedi actuel chef de l’Etat. Il a été candidat à la députation nationale pour la circonscription électorale de Dibaya sur la liste UDPS, soucieux de servir la province qu’il a tout donné, le militant engagé du parti présidentiel John Kabeya est candidat gouverneur du Kasaï central. Avec un parcours élogieux, les élus provinciaux ont désormais la personne de la situation. Quant à eux d’y penser mais tout en se rappelant que le peuple veut avoir à la tête de la province un fils du terroir.

Continuer la lecture

Bukavu : Il n’y a jamais eu une quelconque offre présidentielle à l'endroit de Dr Denis Mukwege.

post-thumb

Il a été annoncé dans plusieurs médias en ligne que le Docteur Denis Mukwege était dans le viseur du Président de la République Félix Tshisekedi pour être nommé informateur afin d’identifier la majorité parlementaire en prévision de la mise en place du gouvernement national. Cette nouvelle n’a pourtant Jamais été criblée pour en évaluer la véracité, elle est certainement fruit des laboratoires artificiels des informations sensationnelles, ou mieux l’enimation d’une des précision non officielle qui jusqu'à présent n’est pas l’une des préoccupations du prix Nobel de la paix 2018. Le Docteur Denis Mukwege ,comme il avait annoncé avant le dépôt des candidatures à la présidentielle, semble ne pas être prêt a briguer un quelconque poste politique sous un système qui ne corrobore pas avec les idéaux qu’il défend. Afin de crédibiliser leurs informations, qui pourtant n’en était pas une, ceux qui affirmaient le rapprochement entre Kinshasa et Panzi publiaient des images montrant le Docteur Denis Mukwege autour d’une table avec Vital Kamerhe le chef de cabinet du président de la République, il s agit pourtant des veilles images prises lors de la visite de l’élu de Bukavu à l l’hôpital de Panzi, il y a des années. Ceux qui y croyaient doivent cessés de paniquer, aucun propos n’a nettement confirmé la nouvelle de la nomination du Docteur Denis Mukwege comme informateur et tous les médias qui l’ont propagé n’ont fait que relayer une nouvelle sans racines d’originalité. Par Chizungu saint Léon

Continuer la lecture

Le pasteur Alph Lukau, un faiseur des miracles.

post-thumb

Le pasteur Alph N. Lukau est le fondateur et le surveillant général d’Alleluia Ministries International. Spécialiste de la Bible et conférencier international de renom, il exerce ses fonctions dans différentes plates-formes à travers le monde. Grâce à son ministère, les gens sont sauvés, guéris, délivrés. Des familles restaurées et de nombreux miracles ont eu lieu. Il est congolais et est à la tête d'une grande église installée dans le luxueux quartier d'affaires de Johannesburg, Sandton. C'est très probablement le pasteur congolais le plus nanti de l'hémisphère sud. Jets, bolides de luxe et grande vie. Parmi ses illustres fidèles a ,un temps, figuré le président Jacob Zuma et une partie de sa famille. Durant la campagne présidentielle, le candidat Félix Tshisekedi a fréquenté son église. Passez par son église après un culte le dimanche et vous avez l'impression d'assister à une fin de match, tellement la foule est grande. Il est actuellement à la base de cette saga de "résurrection". Nous suivrons de près cet épisode qui met un compatriote sous les projecteurs du monde entier. Il est coach, mentor, père et leader parmi les leaders. En tant que père spirituel pour beaucoup, il s’est également soumis au regretté pasteur Jacques A Vernaud, son père spirituel jusqu’à son décès le 28 septembre 2011. Le pasteur Alph est également connu pour sa passion pour la perfection dans la prestation des services et continue à établir la norme pour excellence dans le ministère. Il est également un homme d’affaires accompli et une icône sur le marché. Il est marié à sa belle épouse, la Première Dame, Celeste Lukau, qui exerce le ministère avec lui. Depuis février 2002, ce ministère s’est développé pour accueillir des milliers de personnes et s’étendre à travers le pays, le continent et le monde. Ils ont des succursales dans diverses régions d’Afrique du Sud, de Zambie, de Namibie, de République démocratique du Congo, d’Angola, d’Europe et d’Amérique du Sud. Par Marcel Kazanga

Continuer la lecture

Orphée Karaj, une jeune femme qui innove au-delà des frontières.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Bonjour mademoiselle Orphée Karaj pourriez-vous brièvement vous présentez ? Orphée Karaj : Je suis Orphée Karaj Irung, une jeune entrepreneuse, évoluant présentement en Afrique du sud. ALAUNE-RDC.NET : Dès nos jours le nom de Orphée Karaj est cité dans plusieurs secteurs, pouvez-vous nous précise dans les secteurs où vous œuvrez ? Orphée Karaj : Je suis dans le domaine de la musique, comme productrice et manager des artistes dont je suis CEO & fondatrice de ORKARIR PRODUCTION, un label qui découvre et produit professionnellement les talents de la musique chrétienne. Je suis Footwear & Fashion Designer graduée du London International School of Fashion, j'ai une marque de vêtements,... "OK ORPHEE KARAJ" établie depuis 2016. Et je suis aussi la Fondatrice, propriétaire et Manager de OK SERVICES : une compagnie de gérance des Événements de toute sortes, ainsi que le marketing de produits,... Et en enfin je suis la propriétaire et directrice de programmes de la chaîne en ligne OK TÉLÉVISION, une chaine de divertissement. ALAUNE-RDC.NET : D'où sont venus toutes ses initiatives ? Orphée Karaj : Tout d'abord, en tant que chrétienne, je dirais que ces initiatives sont venues du père céleste, celui en qui je puisse ma force, et par la suite de la forte personne en moi, qui a l'esprit d’innovation, la soif de réussir, de faire la différence et la force d'entreprendre. ALAUNE-RDC.NET : Une Congolaise qui entreprend sur un sol étranger, cela vous est facile ? Orphée Karaj : M'être facile je dirais non, car il y a beaucoup des challenges que j'ai eu a rencontré et continue encore a rencontré, et ce n'est pas du tout facile de s'en sortir. Ça demande beaucoup de persévérance, de détermination, et de courage. ALAUNE-RDC.NET : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ? Orphée Karaj : Avant que j’énumère les difficultés que je rencontre je commencerai par dire: Quoique vous fassiez pour rentrer dans le moule, et même en y parvenant par tous les moyens, vous vous sentirez toujours comme l’étranger. Je commencerai par le système légal; En clair dans un pays étranger on n'est pas défendu comme chez nous et ça demande beaucoup de choses pour faire réussir un business ou un projet, sans oublier le problème d'insécurité et de discrimination auquel l'Afrique du sud fait face depuis des années. Et aussi la liberté d'expression, on ne s'exprime pas assez comme on le fait chez nous, parfois il faut se taire, surtout lorsque on parle politique. ALAUNE-RDC.NET : Pour la République Démocratique du Congo aviez-vous un projet ? Orphée Karaj : Bien sûr, j'ai beaucoup de projets pour la République Démocratique du Congo qui commencerons d'ailleurs cette année (que je ne pourrais malheureusement pas réveiller menant). ALAUNE-RDC.NET : Un message aux congolaises qui ignorent leurs talents ? Orphée Karaj : Mon message pour les congolais qui ignorent leurs talents est que le talent est précieux, c'est un don du ciel, creusaient encore au dedans de vous, découvrez le et mettez le en pratique. Vous n'avez aucune idée du pouvoir qu'à votre talent, votre talent peut changé le monde. ALAUNE-RDC.NET : À travers le film « Watumwa » (en français les esclaves) quel message veux-tu passer ? Orphée Karaj : . A travers le film Watumwa je veux justement faire plus de sensibilisation, créer la conscience sur ce sérieux problème de trafique Humain. Nous éduquer ainsi que nos communautés sur la réalité du trafique Humain et l'esclavagisme moderne (parce qu'il y a beaucoup des réalités qu'on ignore); Sauver les gens à être trafiqués et bien sûr arrêter le trafique humain en Afrique (Et aussi dans le monde). Parce que le trafique humain existe, le taux s'augmente tous le jours. L'une de raison pour lesquelles les gens sont portés disparus chaque jour c'est bien évidemment à cause du trafique Humain. Certains sont amenés dans la prostitution, la pornographie, le mariage forcé, l'asservissement du travail. Et d'autres encore c'est dans le but de sortir leurs organes et les vendre. Et ça se passe tous le jours en Afrique. Le trafique Humain est le crime le plus lucratif dans le monde qui doit s'arrêter, et nous avons tous cette responsabilité. ALAUNE-RDC.NET : Vous êtes dans la société cinématographique peux-tu nous donner les détails ? Orphée Karaj : Je dirais la cinématographique a toujours été une passion pour moi, depuis toute petite à l'école j'aimais faire le théâtre quand il y avait des manifestations. J'ai commencé mes premiers pas de façon professionnelle en 2016 comme actrice principale dans la série Kingdom Life, et dès lors plus rien ne m'arrête. C'est menant l'une de choses liés à mon travail, dans le sens où j'écris, produis et joue dans les films et séries. ALAUNE-RDC.NET : Un dernier message ? Orphée Karaj : Merci beaucoup pour le temps que vous avez consacré à l'actualité de la diaspora et en particulier pour cette interview (ce soutien) Marcel ainsi que toute l'équipe de ALAUNE-RDC.NET, pleins de succès à vous. Et j'espère que ça ne sera pas la dernière fois. Prenez bien soin de vous! Merci.

Continuer la lecture

Nathalie la douceur, la nouvelle diva Congolaise

post-thumb

De son vrai nom Nathalie BOKUMBAKEA, cette artiste est une révélation dans le monde musical de la RDC. Talentueuse et assidue, Nathalie la douceur est l’une de diva Congolaise sur qui le pays peut compter. Elle tient à porter haut la musique Congolaise par son talent qu’elle développe à travers un travail acharné qui forge ainsi son identité musicale. Nathalie la douceur est née à Gbadolite chef lieu de la province du Nord-Ubangi. Déjà toute petite, elle a intégré la chorale de l’église Fepaco Nzambe malamu toujours à Gbadolite. C’est après avoir décrocher son diplôme d’état en pédagogie générale à l’Institut Révérend Samba à Binza Delvaux dans la Commune de Ngaliema ici à Kinshasa, que la jeune Nathalie s’est inscrit à l’école d’aviation de Ndolo et décroche après 3 ans sa licence d’hôtesse de l’air. Elle a également étudier à l’institut national des Arts, où elle a suivi les cours des techniques vocales. Nathalie BOKUBAKEA a exercer son métier d’hôtesse de l’air quelques années seulement à la société d’aviation Bravo Air. Cette nouvelle étoile montante a été rattrapée par sa passion pour la musique. Nathalie la douce à fait ses premiers pas dans le groupe « belles kinoises » qu’elles ont créées avec ses copines en 2013. A quatre, elles interprètés dans le karaoké des anciens succès des grandes stars de la rumba congolaise, telles que Mpongo love, Abêti Masikin, Mbilia bel. Cette dernière est un modèle pour la carrière de Nathalie la douceur. C’est en 2014 que les quatre filles se sont séparées. Mais la talentueuse Nathalie la douceur déterminée à poursuivre son rêve, celui d’être une chanteuse professionnelle à l’instar de Mbilia bel ne s’est pas arrêtée là. Bien que sans producteur, ni manager, Nathalie la douceur a débutée sa carrière solo la même année c’est à dire en 2014 et lance son tout premier album intitulé « Le palmier ». Les retombées n’ont pas tarder. Elle a eu à produire 18 concerts à travers le pays. En 2016, Nathalie la douceur monte un projet avec son idole Mbilia bel, qui malheureusement n´a pas été concrétisé. Déçue par le producteur. Trois année après le premier single, Nathalie la douceur met sur le marché un autre single intitulé « 3ans de silence ». Une fois de plus, la chanteuse dévoile son talent qui ne plus a contester. Pour le plus grand plaisir de ses fans, Nathalie la douceur compte lancée son premier album « Eboka ». Ce disque contient 9 chansons avec de différents style de musique notamment la rumba, l’Afrobeat et Zouk. Sachez que Nathalie La Douceur prépare une soirée exceptionnelle pour bientôt, dénommée : « Nathalie la douceur dans la peau de Fally Ipupa ». La nouvelle diva de la musique Congolaise est également une femme Entrepreneure. Elle est très fière d’etre indépendante, car elle a compris tôt qu’elle ne pouvait pas compter sur le producteur. Nathalie la douceur veut être un exemple pour d’autres chanteuse congolaise. Par Alex Nawej #AlauneRdc

Continuer la lecture

Cedrick Tshizainga, le benjamin du parlement.

post-thumb

C’est contre toutes attentes que celui qui prône « le réveil d’une génération » et qui se veut être « le soldat d’une jeunesse oubliée » Cedrick Tshizainga Kapumba est arrivé en tête lors des législatives nationales et provinciales. Arrivé premier à la provinciale et troisième à la nationale ; le fédéral du parti Action des Bâtisseurs pour la Démocratie et le Développement qu’il dirige sans inquiétude a été élu par tous. Chevronné dans la défense des droits et intérêt de la jeunesse, on se souvient encore des multiples œuvres qu’il ne cesse de poser en faveur des démunis de la ville de Lubumbashi. Étant le moins âgé à l’assemblée provinciale, Cedrick Tshizainga est dans le bureau provisoire où il est le 2e secrétaire en charge de la questure et pendant ce temps il répond présent aux plénières de l’assemblée nationale. Fidèle à toutes ses promesses faites lors de la campagne électorale, il se dit plus que très déterminé à répondre favorablement aux attentes de la jeunesse lushoise dont la défense de leurs droits reste sa priorité. Comme plusieurs catégories des personnes se retrouvent après l’élection de l’une de leurs, les oubliés de la société se sentent désormais valablement représenter par celui qu’ils appellent « le défenseur des intérêts et des droits de la jeunesse ». Sportif engagé, Cedrick Tshizainga est plus attendu dans le milieu de la jeunesse, car depuis 2006 il est le plus jeune député jusque là élu de la circonscription électorale de Lubumbashi. Les choses changent sérieusement en République Démocratique du Congo. Bon vent au benjamin du parlement Cedrick Tshizainga. Par Marcel Kazanga #AlauneRdc

Continuer la lecture

Linda C. GUBARWA, une congolaise qui maquille le monde.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Bonjour Madame Linda, pourriez-vous nous faire une présentation ? Linda : Bonjour Monsieur Marcel, je suis Madame Linda Céline GUBARWA, je suis administrateur directeur financier de l’hôtel Selton de Kinshasa et créatrice de la marque de maquillage « Malkia Beauty » une marque 100% congolaise. Je fais mes études universitaires à Cape town en Afrique du Sud où j’ai eu ma licence en gestion d’entreprise et gestion financière. ALAUNE-RDC.NET : Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à lancer Malkia Beauty ? LINDA C. GUBARWA : Pour commencer, je viens d’une famille d’entrepreneurs, j’ai grandi dans le monde du business ; j’adore parler, penser et rêver affaire et quand il y a quelque chose qui ne va pas, automatiquement je pense à une solution et je trouve une idée d’entreprise qui va suivre après. Dès mon retour de l’Afrique du sud, j’ai eu du mal à m’intégrer dans la vie de Kinshasa après mes 6 années passées à l’étranger ; j’étais habituée à vivre dans un environnement où les produits cosmétiques ne coûtaient pas chers, mais malheureusement à Kinshasa ça coûtent trop chers. En tant qu’une femme, j’ai des produits spécifiques à utiliser à chaque niveau du corps et à Kinshasa, soit ça coûtent chers ou issus du marché de la contrefaçon. Jamais je ne pouvais prendre un risque à utiliser un produit piraté sur ma peau. Et j’ai trouvé la solution à mes problèmes, j’ai commencé la vente des cosmétiques pour le make up et à l’époque je vendais toutes les grandes marques que je faisais venir de l’occident que je vendais à Kinshasa. Mais je me suis rendu compte que ça coûtaient une fortune à cause du transport et autres formalités pour amener au pays. Je me suis dis qu’à Kinshasa on pouvait également avoir des produits cosmétiques fabriqués au pays ce qui seraient accessibles à toutes les bourses voilà d’où me venu l’idée de créer ma propre marque, je voulu lancé un produit 100% congolais qui partirait de Kinshasa vers les provinces de la République Démocratique du Congo et au-delà des frontières. Voilà la petite histoire de la création de « Malkia Beauty » Malkia : en swahili qui signifie Reine et Beauty : en anglais qui signifie la beauté. Enttendez par là " la beauté d'une reine". ALAUNE-RDC.NET : Où sont fait vos produits de make up? LINDA C. GUBARWA : Malheureusement pour moi les produits ne sont pas fait à Kinshasa, parce qu’au pays nous n’avons pas une usine des cosmétiques. Secret professionnel oblige je ne vous dirai pas le pays de fabrication. Mais j’aimerais vraiment qu’un jour que ça soit fait au pays. ALAUNE-RDC.NET : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l'écoulement de vos produits ? LINDA C. GUBARWA : Au début, c’était très difficile parce que pour une nouvelle marque il faut plus de marketing à cause de la résistante des clientes, elles se demander si réellement c’était une bonne qualité, et d’autres avaient peurs. Il m’a fallu plusieurs astuces pour garantir que c’est de la bonne qualité et au fil des temps que les commandes se multipliées grâce à mes anciennes clientes à qui je vendais les autres marques. ALAUNE-RDC.NET : Aviez vous la confiance des congolaises ? LINDA C. GUBARWA : Au Congo, nous sommes très uni(e)s, j’apprécie le fait qu’on se dit « consommons local ou consommons congolais ». Quand j’ai présenté la marque sur internet, j’ai reçu beaucoup des soutiens et aujourd’hui j’ai une clientèle 100% congolaise, j’ai des recommandations, et même des commandes des congolaises de l’étranger qui soutiennent la marque congolaise. ALAUNE-RDC.NET : Un message à toutes celles qui utilisent déjà et prétendantes clientes. LINDA C. GUBARWA : Pour celles qui utilisent la marque, je vous remercie de la confiance que vous m’accorder, j’en suis très reconnaissante. Malkia Beauty vous promet bientôt une nouvelle ligne de maquillage et aussi un site internet de vente en ligne. Malkia Beauty est disponible non seulement à Kinshasa mais aussi à Goma, à Bukavu à et Lubumbashi en République Démocratique du Congo, et à Cape town en Afrique du Sud et bientôt partout. Et à celles qui n’ont pas encore utiliser Malkia Beauty, je vous recommande vivement de nous faire confiance et d’ailleurs nous sommes en solde de la saint Valentin , occasion idéale pour tester les produits Malkia Beauty qui sont 100% garantis. Malkia Beauty satisfait ou remboursé. Merci

Continuer la lecture

Festival Amani, l’art vaincra la guerre.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Bonjour Monsieur JC Wenga FESTIVAL AMANI : Bonjour Alex. ALAUNE-RDC.NET : À quelques jours du début du festival, quels sont les articles guest qui sont confirmés ? FESTIVAL AMANI : Pour la sixième édition festival Amani nous avons fallu ipupa, infrapa de la Rdc, Yousoufa de la France, Ano less, van buravane l'artiste lauréat du prix découverte RFI 2018 du Rwanda, Lady geddy de la Tanzanie et bien d'autres artistes du monde entier entre autres Gaël fad de la Belgique, B.C.UC de l'Afrique du sud mais également 3 artistes de Goma qui ont étaient sélectionnés au foyer culturel de Goma qui est un centre culturel des jeunes Il s'agit de Anik Michael, Life song et Bras de chant. Et notons qu'aussi à côté de ses artistes il y aura également les groupes de danses traditionnels et modernes . ALAUNE-RDC.NET : 6ème année déjà est-ce que les objectifs du festival sont atteints ? FESTIVAL AMANI : Nous sommes à la sixièmes édition et nous pensons que progressivement nous sommes entrain d'attendre les objectifs fixés parce que si on essaie d'évaluer de la première édition jusqu'à la sixième édition nous pensons que les choses sont entrain de s'améliorer positivement et nous restons convaincu que l'art vaincra la guerre et que demain sera meilleur mais aussi à travers nos valeurs que nous mettons en avant qui sont : le vivre ensemble, l'entrepreneuriat, la protection de l'environnement et le don de soi. Petit à petit â travers nos festivaliers, nos partenaires, et tout ceux qui apportent leurs pierres à l'édifice ça deviens une réalité et c'est ce qui nous motivent à continuer avec cette belle aventure de rassembler tout monde pendant 3 jours pour oublier tous ce qui trouble, qui traumatise , et qui stress,... et de passé du bon temps dans l’unité, la convivialité, et l'amour . ALAUNE-RDC.NET : C'est quoi la particularité de cette édition : thème, cible et objectif particulier ? FESTIVAL AMANI : Cette année notre regard est tourné vers les femmes à travers le thématique portant sur l’implication des femmes et des jeunes filles dans la réconciliation et la construction de la paix . ALAUNE-RDC.NET : Que gagne les artistes qui prestent au festival ? FESTIVAL AMANI : Les artistes qui prestent au festival Amani et particulièrement ceux de Goma bénéficierons d'une bourse 1000 USD qui leur permettra de financé leurs projets artistiques et pour tout les artistes en général, ils bénéficieront d'une grande visibilité sur tout le médias locaux, nationaux et même internationaux. ALAUNE-RDC.NET : Aviez-vous l'intention de délocaliser un jour le festival ? FESTIVAL AMANI : Nous ne pensons pas délocalisé le festival Amani vu que ça demande beaucoup de logistique, c'est compliqué et c'est pas facile à organiser un tel événement. c'est vrai on reçoit plusieurs demandes des amis d'autres provinces qui veulent à deux qu'on organisent le même événement avec la même taille dans leurs provinces respectives, c'est compliqué mais au moins on est toujours disponible à toutes ses personnes qui ont des initiatives d'organiser un festival dans leurs milieux ont peut toujours trouver un moyen de les accompagnés en envoyant une équipe sur place juste pour les accompagner et donner quelques idées. Mais dire que délocalisé le festival vers un autre endroit, Nous pensons que ça demande une très grande réflexion et un problème de comment ça pourrait se faire. ALAUNE-RDC.NET : Un dernier message ? FESTIVAL AMANI : Pour fini nous tenons à remercie à ALAUNE-RDC.NET pour son intérêt envers les festival Amani et Pour tout le travail. Nous invitons tout le monde à participer massivement à participer aux festival Amani le 15,16,17 pour qu'ensemble nous puissions chanter et danser pour la paix, la paix c'est pas mon affaire, non plus ton affaire mais plus tôt une affaire de tous et puis qu'on est convaincu que l’art vaincra la guerre, Alors! mettons nos efforts ensemble pour que demain sois meilleur. Merci Alex ... ALAUNE-RDC.NET : Merci.

Continuer la lecture

Oken Samuel B., le modèle d’une jeunesse qui entreprend.

post-thumb

Oken Samuel B., le modèle d’une jeunesse qui entreprend. ALAUNE-RDC.NET : Monsieur Oken Samuel B. Bonjour. OKEN : Bonjour Monsieur Marcel. ALAUNE-RDC.NET : Veuillez vous présentez OKEN : je suis Oken Samuel BADIANYAMA. Congolais, détenteur de deux diplômes dont le premier en gestion logistique et le deuxième en entrepreneuriat social. Je suis fondateur de l’ ONG panafricaine « The Oken Samuel Fondation » avec comme but de préparer les jeunes d’Afrique à faire face aux difficultés de la société globale. Je suis un leader serviteur, c’est ça le leadership qui m’inspire, je suis au service de l’Afrique, je crois en l’Afrique. C’est la raison pour laquelle je m’engage chaque jour à servir la jeunesse africaine en général et congolaise en particulier, je fus président de l’association des étudiants congolais de l’Université de Johannesburg pendant 2 ans. ALAUNE-RDC.NET : Quelles sont les motivations qui vous ont poussées à mettre sur pieds la fondation ? OKEN : Qui m’a poussé à créer la fondation c’est d’abord Dieu, car je crois vraiment que toute bonne inspiration vient de Dieu, c’est lui qui m’a donné la vision afin de servir la jeunesse. J’ai commencé en 2015 la fondation afin d’apporter le changement et je suis passionné de l’Afrique, je crois en l’Action. Il est temps que la jeunesse se prennent en charge. Voilà pourquoi je me suis dit qu’il faut inspiré la jeunesse de ma génération. ALAUNE-RDC.NET : Quels sont les objectifs poursuivis ? OKEN : On compte éveiller la conscience de la jeunesse africaine, les jeunes doivent comprendre qu’il est temps de se prendre en charge. J’illustre cela par une citation que j’aime du président John F. Kennedy qui dit : « Ne demande pas à ce que ton pays peut faire pour toi, mais plutôt ce que tu peux faire pour ton pays. ». C’est ce qu’on veut instaurer dans la mentalité de la jeunesse africaine et en particulier je parle de la jeunesse congolaise. Et en République Démocratique du Congo ont compte lutter contre la corruption, préparer la jeunesse qui sera bien formé à attaquer les antivaleurs telle que le tribalisme car dès nos jours c’est l’un des maux qui nuit à la société congolaise, on compte aussi combattre le chômage par l’entreprenariat on veut encourager les jeunes congolais à commencer les entreprises et faire pression au gouvernement congolais à favoriser les jeunes entrepreneurs et se focaliser sur l’éducation qui doit être basée sur la méritocratie. ALAUNE-RDC.NET : Un message à la jeunesse congolaise en particulier et du monde en général. OKEN : Un message aux congolais, ensemble comme un grand peuple uni et fraternel abordant le nouvel ère politique congolaise, les jeunes doivent rester optimistes, ils ne doivent pas baisser les bras, il faut qu’ils se mettent au travail, apprendre à servir les uns comme les autres et le pays ira de l’avant. ALAUNE-RDC.NET : Mr OKen un mot de la fin. OKEN : Je vous remercie pour l’interview et je compte qu’on en fera plus. À la jeunesse congolaise, je suis leur serviteur, comme Jesus Christ, je suis là pour leurs laver les pieds. ALAUNE-RDC.NET : Mr Oken Samuel B. Merci.

Continuer la lecture

Lubumbashi : " le changement c'est aujourd'hui ou jamais." Alain Nawej #191

post-thumb

Candidat député national pour la circonscription électorale de Lubumbashi au numéro 191 sur la liste de Alternance pour la République un parti membre de la plate-forme électorale Ensemble. Alain Nawej Kawel s'engage dans le changement de la classe politique de la République Démocratique du Congo à travers ces élections du dimanche 23 décembre 2018. Il invite les lushois et les lushoises à lui faire confiance car il promet de mener " une députation de proximité " et promet de garder toujours un contact continue avec sa base à travers des consultations continuent afin de se rapprocher toujours de ses électeurs. Le changement, c'est maintenant ou jamais car cette nation à droit au bonheur, voilà pourquoi il faut sang chaud dans les différentes institutions de la République pour une meilleure alternance. 191, Un numéro qui peut contribuer aux changements d'un meilleur et fructueux avenir. Les congolais doivent savoir que leurs voix coûtent 5 ans soit des pleures ou des joies. Par la Rédaction #AlauneRdc

Continuer la lecture

Alain D. Shekomba parle de l'attaque survenue à Matadi.

post-thumb

Victime d'une attaque ce samedi 8 décembre 2018, Alain Daniel Shekomba parle dans une interview exclisive accordée à la Rédaction de Alaune-rdc.net depuis Matadi du bilan et des nouvelles perspectives pour la suite de sa campagne électorale. ALAUNE-RDC.NET : Monsieur Alain Daniel Shekomba bonjour, nous avons appris l'attaque sur vous et votre équipe quel est votre état de santé ? ADS : Sur le plan physique ma santé va bien mais sur le plan moral sur un peu choqué par cet incident et plus choqué par le fait que nous allons aux élections dans moins de 2 semaines et que le gouvernement soit incapable d'assurer la sécurité d'un candidat président de la République que dire du processus électoral ? ALAUNE-RDC.NET : N'aviez-vous pas reçu les 25 policiers telle que prévu par la loi électorale ? ADS : j'ai rempli toutes les formalités administratives et politiques, j'ai reçu une partie notamment ma garde rapprochée. J'attends la totalité et les pickup promis pour leurs mobilités mais on m'a informé que le général de la police a refusé qu'on me donne les jeeps de sécurité, chose que je ne comprend toujours pas. ALAUNE-RDC.NET : Le matériel de l'application "pesa pv" détruit et/ou volé quelle stratégie pour la suite ? ADS : je pense que ce qui était visé plus c'est la destruction méchante des matériels que nous organisons pour notre campagne et surtout pour la sécurisation des votes manuels des congolais. Ils ont attaqués l'équipe technique et le véhicule où se trouver les drones, les tablettes et téléphones déjà configurés pour la manipulation à distance des drones et de transmission des procès verbaux de chaque bureau de vote et aussi les coordonnées GPS de 75568 bureaux de vote. Mais nous avons un backup qui sera utilisé en cas de besoin. ALAUNE-RDC.NET : À 2 semaines de la tenue des élections, êtes vous toujours déterminé ? ADS : Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout, ce pas cette attaque qui va nous décourager, je suis entrain de remotiver mes équipes qui sont très démoraliser par le fait qu'ils ne peuvent pas bénéficier de la protection nécessaire dans leur propre pays et si eux qui font partis de l'équipe de campagne d'un candidat président de la république ne peuvent pas être sécurisé que dire du reste de la population? Mais nous n'allons pas arrêter. ALAUNE-RDC.NET : Un message à tous les congolais ? ADS : Il est inadmissible que le VPM Intérieur soit plus occupé à sécuriser le candidat FCC et à inoguré des toilettes publiques, au-lieu d'assuré la protection des candidats à la présidence de la République en cette période hautement sensible de campagne électorale ! C'est de l'incompétence notoire, l’amateurisme des service de sécurité nous expose au danger. C'est une honte d'État! Il démontre d'avantage leurs incapacité à gouverner ce pays, c'est aussi cela qui motive ma candidature et et qui me détermine à apporté le changement dans notre pays. ALAUNE-RDC.NET : Monsieur Alain Daniel Shekomba merci de cette interview exclusive. ADS: Merci Marcel

Continuer la lecture

Roger Muntu, un idéal pour certains.

post-thumb

ALAUNE-RDC.NET : Bonjour Roger, une brève présentation ? RM : Bonjour Alex, Roger, c’est d’abord un modèle de la réussite, du courage et du travail. De mon vrai nom Roger TSHIONDO MUNTU, né le 10 février 1970, à Bukavu dans le, Sud-Kivu en République Démocratique du Congo. Mon père est alors ministre de l’énergie et des mines au sein du gouvernement MOBUTU. Nous avions grandit dans le luxe, villa, plage, voiture de luxe avec chauffeur. Passionné par la politique, je décide d’embrasser le chemin de mon père et je débute les études de droit à l’université de Lovinium (actuel UNIKIN). Lorsque mon père est déni de ses fonctions pour avoir refusé d’accorder un accès aux minerais du pays à des membres du gouvernement, notre vie bascule. Voulant protéger ma famille, mon père décide de m’envoyer le plus loin possible où je serai hors d’atteinte du régime : les Etats-Unis. ALAUNE-RDC.NET : Whaou belle jeunesse parlez nous de votre vie aux Etats-Unis RM : Une fois atterrit à New-York sans connaitre la langue de Shakespeare, avec un visa touristique et 5000 dollars en poche. Au bout d’un moment j’entame mes études dans les écoles et universités prestigieuses qui me permettent d’avoir une licence en journalisme, un master en relations internationales. Je deviens par la suite professeur de français et du latin en même temps professeur de d’informatique et web designer. Passionné par le média, je décide de créer M2 Show, une émission de divertissement diffusée sur internet sur M2 Production vu le succès de de cette émission M2 Show, Roger MUNTU sera vite contacté par la direction de la très célèbre chaine VOA (Voice Of American) ou voix de l’Amérique. Pendant que j’enseigne le cours de français, je serai un jour interrompu par la directrice de l’école pour un appel de la part de la VOA lui interrogeant sur mon émission M2 Show… Après avoir fini la conversation avec la direction de la VOA, je retourne dans la salle et continue avec la leçon du jour. Après plusieurs mois de silence qui installe le doute en moi à propos de l’appel de la VOA, mais hélas! Je serai de nouveau contacté par la direction de la VOA pour un entretien et là une fois arrivé, directement je serai dirigé dans le studio où je serai doté de tout pour faire une émission de trois heures qui doit passer dans quelques minutes en direct sur les antennes de la VOA avec une audience estimée à un milliard d’auditeurs. Et c’est par là que doit débuter une histoire d’un Américain d’origine congolaise, immigré forcé. ALAUNE-RDC.NET : Que retenir de vos débuts à VOA ? RM : En 2009, je crée ma fameuse émission RM SHOW (Roger Muntu Show) qui a pris un succès imaginable au point de devenir l’émission la plus écoutée du service francophone VOA, RM Show est une émission interactive qui passe d’une heure qui passe du lundi au vendredi à 20h GMT sur 104.3 FM et en streaming sur www.voaafrique.com , l'application android RM Show et sur les réseaux sociaux www.Facebooklivevoaafrique.com, l’émission programme la musique et des vidéos variantes d’Afro Pop à la musique américaine, RNB, RUMBA, etc. avec comme invités les musiciens, les célébrités et des politiciens pour des sujets débats. Je reçois régulièrement les commentaires des auditeurs et occasionnellement sur les informations sur les évènements de dernières minutes. En 2011, je deviens collaborateur de Jacques ARISTIDE dans son émission Washington forum. Après quelques temps j’aurai ma propre émission télé « vous et nous ». Que je co-anime avec Anastasie TUDIESHE, laquelle sera remplacée par EKYA BADOU, « vous et nous » est une émission télévisée hebdomadaire qui met en action sous les aspects positifs et créatifs de la vie, la musique et la mode pendant trente minutes qui met en vedette des jeunes leaders faisant la différences dans leurs communautés respectives. En 2018, j’intervient dans l’émission LMA ( le monde d’aujourd’hui ).Chaque vendredi je propose des rencontres avec des artistes (artiste plastique,cinema,photogreaphe,architecte,littérature,théatre,dance,musique,bande dessinée) dans une discussion sympathique. ALAUNE-RDC.NET : Avec un tel succès avez-vous quelques mérites ? RM : Il est important de rappeler que j’ai reçu plusieurs récompenses dans le monde médiatique aussi en tant que fondateur de la fondation Roger Muntu. La fin du mois d’octobre 2017 a été conclue par la plus belle de manière pour un journaliste d’origine congolaise Roger Muntu qui preste à la VOA. Ce dernier j’ai décroché une médaille d’or, ma troisième, en trois ans, incroyable mais vrai. Une médaille d’or est la plus grande récompense que la société américaine offre à un fonctionnaire d’Etat de haut rang qui se distingue dans son domaine. ALAUNE-RDC.NET : Que retenir de votre famille ? RM : je suis marié et père de trois filles. ALAUNE-RDC.NET : Un petit mot sur vos slogan ? RM : Oui j’en ai quelqu’un exemple :  JAH bless ! pourquoi ? par ce que Roger Muntu fut RASTA à son jeune âge ;  Pease Africa! Il croie à une Afrique meilleure sans pleure ni guerre (natif de l’Est de la RDC) ALAUNE-RDC.NET : Et vos surnoms ? RM : RAJAH : Dieu Qui signifie littéralement fils de Dieu ALAUNE-RDC.NET : Roger Muntu, Merci. Par Alex Nawej #AlauneRdc

Continuer la lecture